Recommended Posts

il y a 20 minutes, brizhell a dit :

Juste a Rajouter pour l'ENS Ulm, que j'ai eu l'occasion d'y voir des thésards en atomes froids, finir leur thèses et partir direct dans le monde de la finance.... Quel Gâchis....

 

;) Non, tu n'as pas compris, grâce aux milliards qu'ils vont gagner grâce au trading haute fréquence, ils vont pouvoir financer des manips de dingue ! ;) 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Si la finance pouvait au moins servir à ça... 9_9(avant quoi il y aura bien le temps de tuer un, voire plusieurs âne(s) à coups de figues molles)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, brizhell a dit :

Au sujet de ce jeune, @DVernet c'est bien celui qui avait réalisé le 200mm superpoli que tu avais cité dans ce post à rallonge dans astropratique ?

 

Oui c'est lui (Bilal)

 

il y a une heure, brizhell a dit :

En parlant de cela, David, as tu reçu mon mail sur les lames de Lyot ? 

 

Ah non, par contre j'ai eu un trou de 10 jours sur octobre dans mes mails suite à un gros plantage, donc dans le doute renvoie ;)

 

il y a 57 minutes, Cédric Perrouriefh a dit :

Et j'avais su dans la soirée qu'il avait fait un stage d'optique avec toi et qu'il venait d'une petite ville sur le littoral varois

 

Hum non, il habitait à Die à l'époque.
On voit ça en privé ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, George Black a dit :

Si tu es pris à l'ENS, tu auras alors un cycle d'études qui te permettra de finaliser un parcours Licence + Master avant de pouvoir intégrer un doctorat.

 

Oui, et il faut aussi préciser une 'tite chose pas négligeable : à l'ENS, tu as un salaire et une chambre. Tu es donc logé et payé pour faire tes études....

 

C'est la même chose ensuite pour la thèse. Tu peux avoir un contrat doctoral ou non, dans un cas tu es payé, dans l'autre, encore en plus comme difficulté, tu dois trouver le moyen de financer tes études.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, George Black a dit :
Il y a 2 heures, JMBeraud a dit :
Il y a 3 heures, George Black a dit :

Même en province, on trouve des bons lycées avec des CPGE en sciences


Sans blague...

Oh l’autre là... non mais ça va les parigots les chevilles ?? 😄

 

JMarc

 

Ah mais je ne suis pas parisien ! D'ailleurs je suis un pur produit de la province !

 

 

Je confirme, komplètement, ouais.

 

Pasque moi, chuis parisien pour de bon, eh ben j'en apprends de bonnes ici,...... chavais même pas dis don en province qu'il y avait des lycées...... C'est vrai ?...... 

 

 

 

:PxD

 

Edited by Motta
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, George Black a dit :

Sinon, le système des écoles à la française te permet de passer par une ENS

Polytechnique c'est pas possible ? 

 

En gros si j'ai bien compris il faut faire la prepa CPGE il faut suivre le parcours ENS  (ou polytechnique) pour avoir plus de chance et ensuite une thèse post Back à l'étranger. Il faut s'armer de patience car 8 ans c'est long. Il faut noter qu'à l'ens ( meilleur voix pour plus de chance) les études sont gratuites ( en plus on est payé) de plus on est loger. Il faut faire les petits boulot (postback) ou on peut avoir la chance de se faire recruter. 

 

En conclusion 2 ans de prepa dans une école CPGE 4 ans à l'ens et 3 post back (je parle bien anglais) pour la thèse. 

 

Et je (je répond surtout à DVernet€ souligne l'importance d'avoir un rythme de travaille soutenu (comme je fais en anglais, histoire) pour pas être à la ramasse faut parfois chercher les programmes scolaire qui sont un peu plus loin !

Edited by Galileo242512

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Motta a dit :

C'est la même chose ensuite pour la thèse. Tu peux avoir un contrat doctoral ou non, dans un cas tu es payé, dans l'autre, encore en plus comme difficulté, tu dois trouver le moyen de financer tes études.

 

Alors pour @Galileo242512, je me permets de préciser une chose. 

 

Je ne sais pas où en est la politique en sciences humaines à ce sujet (j'ai pas mal de connaissances qui ont fait des thèses en sciences humaines en devant se financer à coup de petits boulots et d'heures d'enseignements en collège-lycée).

 

En revanche, en sciences dures, il n'est pas possible de démarrer une thèse sans contrat doctoral, ou contrat d’organisme de recherche ou encore contrat lié à un projet de recherche. Donc, en thèse, on est forcément payé.

Comme les financements ne sont pas légion, c'est pour cela aussi que les places sont "chères" en thèse : après le master II, il faut candidater sur un sujet ou un financement pour son sujet, et donc, il faut être capable (par son parcours "scolaire" et ce que l'on est) de prouver que l'on mérite un tel financement, et donc de faire une thèse.

 

@Galileo242512, à noter également que tu devras bien choisir tes spécialités pour l'an prochain en première, puis en terminale. Est-ce que ton lycée propose au moins les deux spécialités "obligatoires" pour toi vu ce que tu souhaites faire : Spé Physique-Chimie et Spé Math ? Après, selon tes goûts, pour la 3ème spécialité, tu peux choisir pour la classe de première une Spé SVT ou une Spé SI. Néanmoins, vu que tu sembles assez certain de ce que tu veux faire, le choix de la SI semble intéressant. A voir aussi ce que propose ton établissement !

Normalement, ton lycée devrait déjà actuellement à cette période de l'année vous faire travailler sur votre orientation, car vous devriez proposer vos vœux pour vos choix de spé d'ici 1 mois ou 2 !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, George Black a dit :

n revanche, en sciences dures, il n'est pas possible de démarrer une thèse sans contrat doctoral, ou contrat d’organisme de recherche ou encore contrat lié à un projet de recherche. Donc, en thèse, on est forcément payé.

Comme les financements ne sont pas légion, c'est pour cela aussi que les places sont "chères" en thèse : après le master II, il faut candidater sur un sujet ou un financement pour son sujet, et donc, il faut être capable (par son parcours "scolaire" et ce que l'on est) de prouver que l'on mérite un tel financement, et donc de faire une thèse

J'avais mal compris. Il faut la meilleur notation possible pour pouvoir faire  sa thèse  et il faut déjà avoir un contrat doctoral. 

 

il y a 13 minutes, George Black a dit :

@Galileo242512, à noter également que tu devras bien choisir tes spécialités pour l'an prochain en première, puis en terminale. Est-ce que ton lycée propose au moins les deux spécialités "obligatoires" pour toi vu ce que tu souhaites faire : Spé Physique-Chimie et Spé Math ? Après, selon tes goûts, pour la 3ème spécialité, tu peux choisir pour la classe de première une Spé SVT ou une Spé SI. Néanmoins, vu que tu sembles assez certain de ce que tu veux faire, le choix de la SI semble intéressant. A voir aussi ce que propose ton établissement !

Normalement, ton lycée devrait déjà actuellement à cette période de l'année vous faire travailler sur votre orientation, car vous devriez proposer vos vœux pour vos choix de spé d'ici 1 mois ou 2 !

Pour moi c'est déjà choisi le première

Spé physique, math, SI  et en terminal spé physique et math + l'enseignement optionnel Math expert.  Et mon lycée ne propose aucune de ces options (mais pas un bac général) et ce le problème. C'était pour cette raison que je voulais aller à Louis Vincent (mais le rectaurat m'a refusé) ! Et nous sommes en train de faire l'orientation (vous m'aider plus qu'eux à part nous faire aller sur Internet) ! 

Edited by Galileo242512
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Galileo242512 a dit :

Polytechnique c'est pas possible ? 

 

Polytechnique est plus une école d'ingénieurs, même s'ils ont un "Centre de Physique Théorique", ce n'est pas forcément le choix le plus adapté vu ce que tu sembles vouloir faire.

 

il y a 18 minutes, Galileo242512 a dit :

En gros si j'ai bien compris il faut faire la prepa CPGE il faut suivre le parcours ENS  (ou polytechnique) pour avoir plus de chance et ensuite une thèse post Back à l'étranger. Il faut s'armer de patience car 8 ans c'est long. Il faut noter qu'à l'ens ( meilleur voix pour plus de chance) les études sont gratuites ( en plus on est payé) de plus on est loger. Il faut faire les petits boulot (postback) ou on peut avoir la chance de se faire recruter. 

 

2 ans CPGE en lycée

3 ans à l'ENS après concours d'entrée : tu valides un parcours Licence+Master

3 ans de thèse de doctorat où tu es payé : tu apprends la recherche en étant payé pour en faire !

2-3 années de post-doctorat à l'étranger : sachant qu'il faille envisager de ne jamais revenir au pays. 

Un post-doctorat c'est un vrai contrat de chercheur, mais en CDD, pas en CDI.

Attention qu'en France, certains considèrent le post-doctorat comme un complément de formation. Ce n'est pas le cas ! C'est un vrai travail de chercheur, mais en CDD. Tu peux faire toute une carrière de chercheur avec des financements de 3-4 ans pendant des années et sans être titulaire (c'est à dire sans être chercheur fonctionnaire ou en CDI).

 

Tu ne dois pas te dire : "Je vais faire tel parcours jusqu'en post-doctorat, et ensuite j'aurai un poste en France, et je serai chercheur" !

Quand tu arriveras en thèse, tu seras chercheur ! En post-doctorat, tu seras chercheur,... C'est ça que tu dois viser. Tu ne dois pas voir le fait de devenir chercheur permanent (par exemple Maître de Conférences ou Chargé de Recherche au CNRS,...) comme une finalité, mais comme une promotion ou une récompense dans ta carrière de chercheur. Tu dois te dire : "je vais faire de la recherche, en commençant par une thèse, ensuite, on verra où tout ça me conduit...". Mais effectivement, tu dois garder un oeil sur les meilleures chances de te positionner professionnellement.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Galileo242512 a dit :

C'était pour cette raison que je voulais aller à Louis Vincent (mais le rectaurat m'a refusé) !

Si ce n'est pas indiscret, tu étais dans un collège privé avant le lycée ?

 

il y a 12 minutes, Galileo242512 a dit :

Spé physique, math, SI  et en terminal spé physique et math + l'enseignement optionnel Math expert.  Et mon lycée ne propose aucune de ces options (mais pas un bac général) et ce le problème.

Du coup, tu pourrais avoir des aménagements pour aller suivre ces spécialités dans un autre établissement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon , je vais y aller aussi de mon conseil , ou au moins , une idée ... apprends le chinois !!!!!

 

Je ne pense pas qu'ils soient à la pointe en matière d'astrophysique , ni que ce soit leur priorité (en tous cas pour l'instant) mais il y a bien d'autres domaines scientifiques ou ils publient énormément .... mais en chinois uniquement , si tu veux comprendre , c'est à toi de faire l'effort eux ne traduisent plus an anglais

 

La maitrise du chinois peut faire une grosse différence et faire pencher la balance entre 2 CV ......

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, George Black a dit :

3 ans à l'ENS après concours d'entrée : tu valides un parcours Licence+Master

 

En fait l'ENS c'est 4 ans (M1+M2). Et souvent 5, parce qu'il y a la possibilité (non obligatoire) de passer une année à l'étranger déjà pendant les années d'ENS.

 

Ceci étant que ceci dit, à mon humble avis :

 

Il y a 1 heure, George Black a dit :

Quand tu arriveras en thèse, tu seras chercheur ! En post-doctorat, tu seras chercheur,... C'est ça que tu dois viser.

 

A mon avis là pour Benjamin (même si c'est très bien qu'on lui ai donné un aperçu déjà), ça va un poil trop loin.

Benjamin est en seconde. La thèse, c'est loin, très très loin....

 

L'essentiel Benjamin là déjà c'est de réussir ton lycée, avec deux objectifs majeurs :

 

1. réussir le lycée en tant que tel (très bonnes moyennes)

2. prendre des habitudes et engranger un niveau qui te permettront de faire quelque chose en CPGE, et d'aller peut-être vers les concours avec des chances de les réussir. 

 

Sans ces deux conditions, tout le reste ensuite c'est du vent.

 

De ce point de vue, je réinsiste sur un point capital, qui a déjà fait l'objet d'un post très important de David, et dont je t'avais parlé aussi en MP : le TRAVAIL.

 

Aimer telle matière, y avoir certaines facilités et des bonnes notes, c'est bien. Mais passer à l'étage au-dessus, c'est autre chose. Pour ne pas trébucher, il faut du niveau, beaucoup, beaucoup, et une capacité de travail énorme.

Donc David a mille fois raison, à ton âge là tu dois commencer par prendre des habitude de rigueur, de travail, de manière assez sérieuse, et même plutôt très sérieuse. T'avancer dans les programmes, avoir un niveau notablement supérieur à ce qu'on te demande en classe, même pour avoir de très bonnes notes, ça n'est pas du luxe, c'est une nécessité. Ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais ça doit se faire là dans les trois années de lycée.

Quand tu arriveras en CPGE, tu auras avec toi des gens qui auront de l'avance et qui auront une capacité de travail démentielle. Il faut que tu puisses affronter, et être dans les mêmes dispositions. Les CPGE, c'est souvent à la limite d'être inhumain. La moitié (statistique pas scientifique hein...) des élèves traversent des moments très durs, avec un découragement total, une envie d'arrêter, etc. etc.

 

Donc le plaisir et l'envie de faire les choses et la curiosité oui, mille fois. Il faut garder ça, c'est très précieux.

Mais il faut te mettre en mode mort de faim aussi, et en tirer les conséquences dans ta vie quotidienne et le travail que tu fournis. 

Parce que des morts de faim, c'est ce que tu auras comme concurrence, il ne faut pas se leurrer.

Avec toutes sortes de variantes bien entendu, dont certains qui auront l'air comme des poissons dans l'eau en CPGE, en mode "même pas mal". Mais soit ce seront des gens qui ne réussiront pas, soit se seront des gens qui auront tellement intégré une vraie capacité de travail et d'organisation que hausser le ton sur ce plan effectivement ça passe mieux pour eux que pour d'autres.

 

Voilà donc Benjamin, si tu veux avoir une chance d'intégrer une ENS par exemple, ça ne va pas être de la blague et ça commence maintenant.

 

Ceci, je termine sur ce point, pour la voie royale.

 

Mais ensuite comme il a été dit, c'est vrai aussi que ne pas intégrer ça ne veut pas dire que toutes les portes sont fermées, il y a l'université, et certains se mettent au travail plus tard (on est jeune en CPGE, trop jeunes pour certains pour être disposés à de telles quantité de travail ; et d'ailleurs on a le cas inverse, qui n'est pas rare, celles et ceux qui ont intégré, mais ensuite ça coince, dans les années qui suivent, soit qu'ils aient perdu cette capacité de travail et cette envie qu'ils sont capables d'avoir eu jeunes, soit qu'un parcours purement scolaire, ou en gros on reproduit le savoir acquis, ça leur allait, mais quand il s'agit d'inventer par eux-mêmes, ben, c'est une autre affaire, vers laquelle ils ne sont pas capables d'aller, bref, tu verras tout ça plus tard).

Les parcours sont multiples, donc tu verras bien.

Mais même si c'est un autre parcours, toujours, toujours, à un moment tu auras face à toi si tu veux y arriver la nécessité de travailler énormément, à un moment ou un autre, pour passer un cap et aller vers des choses intéressantes.

 

Du reste, c'est vrai dans tous les domaines hein, rien de surprenant à ça.

Ces jours-ci on a appris la triste nouvelle de la disparition de Gérard Thérin. Les incroyables résultats qu'il obtenait par exemple à l'époque de l'argentique, ça supposait une quantité de travail et d'organisation complètement au-dessus du lot.

Et dans bien d'autres domaines, on dirait la même chose...

 

 

Edited by Motta
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Hoth a dit :

La maitrise du chinois peut faire une grosse différence et faire pencher la balance entre 2 CV ......

 

Ça c'est totalement vrai.

 

Maintenant, il faut évaluer le truc, et ne pas se mettre sur le dos des choses infaisables.

 

En l'état, Benjamin a du mal en anglais. Donc à mon sens il faut déjà qu'il s'y mette et règle ce problème, disons pour avoir au moins un niveau correct.

 

Un peu de chinois pour voir, pourquoi pas. Mais alors, avec l'idée d'une maîtrise à peu près correcte du chinois d'ici dix ans... Parce qu'avec le parcours qu'il veut faire, dans un premier temps, ce n'est pas là-dessus que ça va se jouer. Dans la mesure où, encore une fois, parler de CV pour Benjamin, qui est en seconde, ça me semble anticiper beaucoup trop les choses. Benjamin n'en est vraiment pas là du tout, il y a beaucoup d'étapes à franchir pour lui avant de penser CV peut-être un jour...

 

Bon, après, Benjamin, si d'un coup tu te prends de passion pour le chinois ceci étant, ben faut pas de gêner hein... ^_^xD:)

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Motta a dit :

En l'état, Benjamin a du mal en anglais. Donc à mon sens il faut déjà qu'il s'y mette et règle ce problème, disons pour avoir au moins un niveau correct.

 

 

Il me semblait le contraire , qu'il se débrouillait pas mal , mais je peux me tromper et si c'est le cas , oui , faut mettre la patate dessus

 

il y a 33 minutes, Motta a dit :

parler de CV pour Benjamin, qui est en seconde

 

 

On peut remplacer "CV" par "Dossier" , ça marche aussi ......  ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Motta a dit :

A mon avis là pour Benjamin (même si c'est très bien qu'on lui ai donné un aperçu déjà), ça va un poil trop loin.

Benjamin est en seconde. La thèse, c'est loin, très très loin....

 

Certes, mais je pense essentiel de savoir où il met les pieds. J'ai une élève brillante, 19 de moyenne générale, qui après avoir découvert ce qu'est la recherche (stage + les mêmes types de conversations ici-même) a conclue que ce n'était pas pour elle.

 

il y a une heure, Motta a dit :

L'essentiel Benjamin là déjà c'est de réussir ton lycée, avec deux objectifs majeurs

 

Mais oui, totalement d'accord. D'où la suite de mes propos dans ma réponse précédente : Ça ne sert à rien de trop se dire : "Ok, je vais faire ULM" ou "ULM sinon rien". C'est Parcoursup qui décide de toute façon ! ;)

 

il y a une heure, Motta a dit :

Ceci, je termine sur ce point, pour la voie royale.

 

En ce qui me concerne, je dirais que si on ne tient pas trop à cœur de vouloir finir en France, il vaut mieux faire un parcours universitaire, quitte à aller faire sa thèse à l'étranger ensuite, et enchaîner avec des postdocs.

 

Je fais une distinction entre faire une carrière de chercheur et faire carrière dans la recherche. La voie "royale", c'est pour faire carrière dans la recherche, mais on ne fait pas forcément une carrière de chercheur.

En ce qui me concerne, en son temps, entre le bourrage de crane et la science, j'ai choisi ! ;) 

 

il y a une heure, Hoth a dit :

Bon , je vais y aller aussi de mon conseil , ou au moins , une idée ... apprends le chinois !!!!!

 

Ceci dit, je prendrais ça avec prudence. Je me souviens où en était la Chine quand j'avais 8 ans ! Or aujourd'hui, pas mal d'économistes font remarquer que la Chine va arriver à un plafond de croissance, comme tout le monde, quand certains par ailleurs évoque un possible effondrement progressif de notre système...

Donc, la Chine, c'est séduisant à l'instant t, mais on ne sait pas si cela sera encore le cas dans 10 ans ou dans 20 ans !

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, George Black a dit :

Je fais une distinction entre faire une carrière de chercheur et faire carrière dans la recherche. La voie "royale", c'est pour faire carrière dans la recherche, mais on ne fait pas forcément une carrière de chercheur.

En ce qui me concerne, en son temps, entre le bourrage de crane et la science, j'ai choisi ! ;) 

 

Disons plutôt que les possibilités sont multiples. De là à faire d'Ulm ou des autres ENS la voie du bourrage de crâne et pas de la science, quand même, non, ce n'est pas la réalité....

 

En maths, par exemple, toutes les médailles Fields viennent de l'ENS, à de rares exceptions près, Grothendieck mais c'est un parcours particulier, Avila, mais pareil il ne commence pas ses études en France.

 

Sinon par exemple Yoccoz premier à l'ENS, Alain Connes ENS, Pierre-Louis Lions ENS, Laurent Lafforgue ENS, Claire Voisin (pas médaille Fields mais c'est tout comme) ENS, etc. etc. etc.

 

Donc bon, non, clairement. Les ENS (et leurs élèves) ont des défauts, ok. Mais de là à dire qu'on n'y fait pas de science, non, c'est renverser le truc quand même complètement, on ne peut pas faire circuler cette idée.......

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Motta a dit :

Donc bon, non, clairement. Les ENS (et leurs élèves) ont des défauts, ok. Mais de là à dire qu'on n'y fait pas de science, non, c'est renverser le truc quand même complètement, on ne peut pas faire circuler cette idée.......

 

 

Ah ! Mon ami ! Ne te vexe pas ! ;) Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire et ce n'est pas ce que j'ai dit ! ;) 

 

Déjà j'évoquais plutôt les CPGE ! Pas l'ENS.

Disons que j'ai croisé pas mal de gens qui n'ont pas tenu le choc de la prépa, ou qui voyant leurs camarades à l'université, avaient plus l'impression que l'on y prenait le temps de faire de la science plutôt que du formatage de soldats de la science ! ;) 

Ensuite, pour ce qui est des gens que tu cites, ils sont par ailleurs remarquables humainement. Tu parles aussi de ceux qui sont arrivé en haut.

De même, je côtoie des anciens de Lyon, agrégés et docteurs, qui sont des gens remarquables, et très humains. D'après leurs propres dires, c'est le passage par la thèse qui force à l'humilité !

En thèse, toutes tes certitudes s'effondrent. Si tout ce que tu as appris après un dur labeur te sert indéniablement, le fait de flirter avec les limites de la connaissance, et surtout, de devoir contribuer à les faire avancer, permet de mesurer pleinement les limites de nos capacités intellectuelles et humaines.

A ce jeu, j'ai vu des premiers de promo brillants s'effondrer en thèse, et des étudiants moyens exceller en thèse ! 

Edited by George Black
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si après tout ça Benjamin se barre pas de ce fil en courant, c'est qu'il est vraiment motivé... ;)

 

Sinon on peut aussi faire pas mal de trucs amusant dans la recherche sans être chercheur ;) Il y a aussi tout le corps des ITA, ou il est malgré tout difficile de rentrer également, mais probablement moins que pour un poste de chercheur.

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, DVernet a dit :

Si après tout ça Benjamin se barre pas de ce fil en courant, c'est qu'il est vraiment motivé...

 

Mais non ! Tout ça est très tranquille finalement ! 

 

phd091418s.gif

phd092118s.gif

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peux y aller de mon petit témoignage perso concernant les CPGE, je confirme globalement ce qui a été dit plus tôt.

 

Collège, lycée, j'ai toujours été un très bon élève et j'ai survolé les programmes (scientifiques) en ne foutant absolumment rien.

Arrivé en prépa j'ai pris une monumentale claque. Le rythme d'une prépa est sans comparaison avec tout ce qui se fait jusque là, et sans méthode de travail ni organisation, le parcours est compliqué.

 

Je suis le premier du cercle familial/amis au sens large à être rentré dans ce genre de cursus et je n'avais donc reçu aucun conseil de quiconque et n'étais donc pas préparé (car pas conscient) de ce qui m'attendais. Je n'ai donc jamais réussi à raccrocher le wagon en prépa car je n'ai pas réussi à me mettre à travailler comme il se doit. 

 

J'ai fait une MPSI, puis PSI* et j'ai intégré une bonne école d'ingénieur (CCP) ce qui m'a permis de rejoindre le monde du spatial par une voie détournée (je voulais faire de l'astrophysique, je fais de l'astronautique)

 

Au final ma prépa n'est pas un mauvais souvenir pour moi pour autant. N'ayant jamais vraiment travaillé en prépa non plus, je l'ai bien mieux vécu que la plupart des gens avec qui j'étais dont certains ont fait un burn-out en cours de route. Mais il est certain que si je m'étais préparé à l'avance, si j'avais appris à travailler (chose que je ne sais du coup toujours pas faire aujourd'hui) l'issue de ma prépa aurait été probablement différente.

 

Bref, tout ça pour dire à Benjamin (dans lequel j'ai l'impression de me retrouver à son âge) que les conseils prodigués ci-dessus sont très importants pour ne pas faire de sortie de route si ton objectif est clair.

Edited by Nostra
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, George Black a dit :

te vexe pas ! ;)

 

Ne me vexe pas George, pas de souci. :)

 

Le malentendu venait juste du fait que tu citais mon expression de "voie royale". Pour moi la voie royale c'est l'ENS. Les CPGE, c'est juste la voie classique, la plus courante, mais sans intégrer ensuite ça n'est pas spécialement la voie royale...

 

Ceci étant, bien sûr oui, une nouvelle fois on peut faire des choses tout aussi intéressantes sans intégrer.

 

Car oui, certains se révèlent en thèse, c'est parfaitement vrai. Et d'autres s'effondrent à ce moment-là (c'est ce que je disais plus haut sur le moment où il faut passer à l'invention, plus seulement répéter, ce que tu dis aussi et je suis d'accord - même s'il y a des nuances, il y a quand même des thèses très sages qui répètent beaucoup par un autre tour ce qui a déjà été avancé, etc.)

 

Mais bref Benjamin, ne tiens pas compte de ça, encore une fois, tu es en seconde, ton objectif là déjà c'est d'aller en CPGE avec les outils pour y avoir une vraie chance....

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, George Black a dit :

2 ans CPGE en lycée

3 ans à l'ENS après concours d'entrée : tu valides un parcours Licence+Master

3 ans de thèse de doctorat où tu es payé : tu apprends la recherche en étant payé pour en faire !

2-3 années de post-doctorat à l'étranger : sachant qu'il faille envisager de ne jamais revenir au pays. 

Un post-doctorat c'est un vrai contrat de chercheur, mais en CDD, pas en CDI.

Il n'y a rien  de plus claire

Il y a 11 heures, George Black a dit :

Quand tu arriveras en thèse, tu seras chercheur ! En post-doctorat, tu seras chercheur,... C'est ça que tu dois viser. Tu ne dois pas voir le fait de devenir chercheur permanent (par exemple Maître de Conférences ou Chargé de Recherche au CNRS,...) comme une finalité, mais comme une promotion ou une récompense dans ta carrière de chercheur. Tu dois te dire : "je vais faire de la recherche, en commençant par une thèse, ensuite, on verra où tout ça me conduit...". Mais effectivement, tu dois garder un œil sur les meilleures chances de te positionner professionnellement.

Je retient malgré que cela soit dans longtemps...

Il y a 11 heures, George Black a dit :
Il y a 11 heures, Galileo242512 a dit :

C'était pour cette raison que je voulais aller à Louis Vincent (mais le rectaurat m'a refusé) !

Si ce n'est pas indiscret, tu étais dans un collège privé avant le lycée ?

 

Il y a 11 heures, Galileo242512 a dit :

Spé physique, math, SI  et en terminal spé physique et math + l'enseignement optionnel Math expert.  Et mon lycée ne propose aucune de ces options (mais pas un bac général) et ce le problème.

Du coup, tu pourrais avoir des aménagements pour aller suivre ces spécialités dans un autre établissement ?

Je répond a tes deux questions,

1) Au collège j'ai passé quatre ans en privée (Notre dame de Peltre) et je sais que cela peut être une raison ne mon non affectation (cela ne devrai pas être le cas)

2) Et non pas d'aménagement prévu la seul possibilité est simple : changer de lycée

 

Il y a 9 heures, Hoth a dit :

apprends le chinois !!!!!

 Ton conseil est très  judicieux et réaliste, mais je ne suis pas trop motivé d'apprendre ça seul par ce qua c'est pas le même alphabet ni même des lettres... Beaucoup trop compliqué je pense que je dois déjà bien parler Anglais et puis l'allemand (ou je m'en sort très bien). De plus actuellement la Chine est une très grande puissance économique, mais apparemment elle a atteins presque sont maximal économique, donc je pense qu'elle ne va pas rester (d'ici une dizaine d'années) aussi importante. Aprés je ne dis pas que cela est complétement inutile.

Il y a 9 heures, Motta a dit :

En fait l'ENS c'est 4 ans (M1+M2). Et souvent 5, parce qu'il y a la possibilité (non obligatoire) de passer une année à l'étranger déjà pendant les années d'ENS.

Bon alors ce n'est plus 3 ans comme le disais Georges Black mais 4 (parfois 5 si on part a étranger). Compris !

 

Il y a 9 heures, Motta a dit :

essentiel Benjamin là déjà c'est de réussir ton lycée, avec deux objectifs majeurs :

 

1. réussir le lycée en tant que tel (très bonnes moyennes)

2. prendre des habitudes et engranger un niveau qui te permettront de faire quelque chose en CPGE, et d'aller peut-être vers les concours avec des chances de les réussir. 

 

Sans ces deux conditions, tout le reste ensuite c'est du vent.

 

De ce point de vue, je réinsiste sur un point capital, qui a déjà fait l'objet d'un post très important de David, et dont je t'avais parlé aussi en MP : le TRAVAIL.

Je sais que je m'avance un peu (voire beaucoup)  mais je demandais pour savoir exactement ou est ce que j'allais et avoir les bonnes infos. Et oui je travaillerai bien (très bien) en seconde pour avoir les plus de chance possible. Et j'ai bien compris LE TRAVAIL il faut de la méthodologie et du rythme ! Ce n'est pas le tout d'avoir des facilité au lycée il faut se préparer a la prépa et avancer sur les future programmes.

 

Il y a 9 heures, Motta a dit :

Bon, après, Benjamin, si d'un coup tu te prends de passion pour le chinois ceci étant, ben faut pas de gêner hein... ^_^xD:)

Pas tout de suite ça c'est sûr !    ALIGATO (ça c'est du japonais non...)

 

Il y a 9 heures, Hoth a dit :

Il me semblait le contraire , qu'il se débrouillait pas mal , mais je peux me tromper et si c'est le cas , oui , faut mettre la patate dessus

Non, je n'ai que 15,2 de moyenne en anglais et je ne parle pas bien  (j'arrive a me faire comprendre c'est tout). A contrario je me débrouille beaucoup mieux en allemand (18,97/20) et je parle relativement bien tout comme en rédaction.

 

Il y a 8 heures, George Black a dit :

Ceci dit, je prendrais ça avec prudence. Je me souviens où en était la Chine quand j'avais 8 ans ! Or aujourd'hui, pas mal d'économistes font remarquer que la Chine va arriver à un plafond de croissance, comme tout le monde, quand certains par ailleurs évoque un possible effondrement progressif de notre système...

Donc, la Chine, c'est séduisant à l'instant t, mais on ne sait pas si cela sera encore le cas dans 10 ans ou dans 20 ans !

 

C'est ce que je disais et pensait précédemment !

Il y a 6 heures, DVernet a dit :

Si après tout ça Benjamin se barre pas de ce fil en courant, c'est qu'il est vraiment motivé... ;)

 

Et non je suis toujours la, je suis motivé !

Il y a 5 heures, Nostra a dit :

Collège, lycée, j'ai toujours été un très bon élève et j'ai survolé les programmes (scientifiques) en ne foutant absolumment rien.

Arrivé en prépa j'ai pris une monumentale claque. Le rythme d'une prépa est sans comparaison avec tout ce qui se fait jusque là, et sans méthode de travail ni organisation, le parcours est compliqué.

 

Je suis le premier du cercle familial/amis au sens large à être rentré dans ce genre de cursus et je n'avais donc reçu aucun conseil de quiconque et n'étais donc pas préparé (car pas conscient) de ce qui m'attendais. Je n'ai donc jamais réussi à raccrocher le wagon en prépa car je n'ai pas réussi à me mettre à travailler comme il se doit. 

Ça me ressemble.

 

Il y a 5 heures, Nostra a dit :

Bref, tout ça pour dire à Benjamin (dans lequel j'ai l'impression de me retrouver à son âge) que les conseils prodigués ci-dessus sont très importants pour ne pas faire de sortie de route si ton objectif est clair.

Je l'ai bien compris il faut que je reste dans mon but pour ne pas aller dans la pelouse !

 

Il y a 2 heures, Motta a dit :

Car oui, certains se révèlent en thèse, c'est parfaitement vrai. Et d'autres s'effondrent à ce moment-là (c'est ce que je disais plus haut sur le moment où il faut passer à l'invention, plus seulement répéter, ce que tu dis aussi et je suis d'accord - même s'il y a des nuances, il y a quand même des thèses très sages qui répètent beaucoup par un autre tour ce qui a déjà été avancé, etc.)

 

Mais bref Benjamin, ne tiens pas compte de ça, encore une fois, tu es en seconde, ton objectif là déjà c'est d'aller en CPGE avec les outils pour y avoir une vraie chance....

J’espère que ce ne sera pas mon cas !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Galileo242512 a dit :

Ton conseil est très  judicieux et réaliste, mais je ne suis pas trop motivé d'apprendre ça seul par ce qua c'est pas le même alphabet ni même des lettres...

 

Seul ça va être trèèèès compliqué , pas le même alphabet , pas de lettres mais des idéogrammes .... une autre façon de penser les choses , mais faut que ce soit une envie (et là aussi , faut être sérieusement motivé et prêt à bosser)

 

L'anglais , c'est le plus important , 15 , c'est quand même pas trop mal non plus ; regarder  film , docs , séries en  VO c'est un très bon conseil pour bien progresser

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas trop mauvais en anglais, mais excellent en allemand ? C'est assez curieux... normalement, quand on a un cerveau bon pour les langues... Je ne veux surtout présumer de rien hein, mais tu as des profs du même style, avec la même façon d'enseigner dans ces deux matières ou bien... ? Normalement, avec presque 19 de moyenne en allemand, tu devrais être capable d'avoir la même chose en anglais (d'autant que c'est une langue bien moins complexe !)

Edited by Cédric Perrouriefh

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Hoth a dit :

regarder  film , docs , séries en  VO c'est un très bon conseil pour bien progresser

 

Conseil donné par @bowen je rappelle ! Tu vois, il y avait beaucoup de bonnes choses dans ce que tu disais @bowen..... :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now