yapo

Eitiaro d’èsta

Recommended Posts

Le 4/11/2019 à 05:24, serge vieillard a dit :

Pi on peu dire sans trop te faire rougir que tu es une sacrée référence en la matière.

:$

 

Le 4/11/2019 à 05:24, serge vieillard a dit :

Mais surtout, NON !!!! ne change rien, surtout pas !!!!! c'est TA façon, TON approche, infiniment respectable, ta récente façon d'appréhender la discipline en DAAO.

En fait,  je me rends compte que je n'ai pas arrêté d'évoluer, en dessin "classique" comme en daao, et l'évolution c'est bon pour l'esprit. En fait, un triptyque croquis original / daao "réaliste"/ daao "intensifié" serait peut-être l'idéal ou chacun y retrouverait du sien?

J'essaye de vous proposer ça pour la prochaine nuit.

 

Le 4/11/2019 à 05:24, serge vieillard a dit :

Ah oui, j'ai omis de dire combien je trouve épatant ton champ au prisme mince, avec la mise en évidence de l’intrus.

 

Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

Un plus aussi pour le coup du spectro, et pour le comparo de la NP sans OIII et avec OIII.

J'ai eu un peu de travail pour établir des spectres de référence mais c'est fait et j'arrive maintenant à un rendu qui se rapproche vraiment bien de celui à l'oculaire, donc je vais pouvoir en produire plus (d'ailleurs il y en aura pas mal vers la fin).

 

Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

(même si le piqué des étoiles apparaît différemment selon les champs).

Finement observé et il faut d'ailleurs peut-être que je spécifie que l'aspect des étoiles est produit en fonction du grossissement et de la turbulence moyenne (corrélé au fait que je ne possède pas une optique de compétition).

Le 4/11/2019 à 13:07, ndesprez a dit :

PS je ne réussis toujours pas à saisir un champ comme Yapo y parvient :x : superbe !

Mon croquis contient rarement toute cette information. Je ne fais qu'une "carotte" en profondeur sur une petite zone et j'extrapole sur le reste du champ apparent de l'oculaire utilisé. Mais ça représente, il est vrai, quelques clics de souris. -_-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Du 3 au 4 août s’est déroulée une nouvelle nuit propice sous les étoiles. D’abord le fin croissant de lune avec lumière cendrée s’est délicatement éclipsé derrière la crête montagneuse vers l’Ouest, masquant la partie éclairée au profit de la cendrée bien détaillée et montrant même quelques étoiles à proximité du limbe lunaire sur fond de ciel bleu nuit vers 20h10TU. A noter toutefois quelques passages de voiles de cirrostratus de 23h à 00hTU, ainsi que vers 02hTU, surtout côté Sud et Est. Il faut jongler avec…

 

J’ai commencé par l’esthétique NGC 5921 qui croupissait au fond de ma liste et recommandée par Xavier. Cette spirale est difficile à « lire » car la luminosité de surface est relativement forte et les détails peu contrastés. Néanmoins, on sent bien l’enroulement général même si les zones sont difficiles à localiser précisément.

 

n5921_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

n5921r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpgT445x271, daao recontrasté

 

n5921c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpgT445x271, croquis de terrain

 

fiche

 

En plein coeur de l’amas de galaxies Abell 2085 se trouve le groupe compact d’Hickson 76, à base de 4 galaxies en trapèze régulier (presque rectangulaire) : une « box » bis en somme (le groupe classique de la boîte est formé autour de NGC 4169 & autres). Les galaxies de ce groupe s’étagent assez bien en terme de difficulté (entre VI2 et VI5.5), c’est-à-dire que certaines se révèlent immédiatement quand d’autres nécessitent de savoir où elles se situent ainsi qu’une attention scrupuleuse pour être localisées.

 

n5941_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

n5941r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, daao recontrasté

 

n5941c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, croquis de terrain

 

fiche NGC 5940

fiche NGC 5941

fiche NGC 5942

fiche NGC 5944

fiche PGC 55313

fiche PGC 55316

fiche PGC 55325 

 

Ensuite, je suis revenu en intra-galactique dans l’Aigle avec la nébuleuse planétaire Minkowski 1-73 (PK 51-3.1), à 10 ou 15 000 années-lumière quand même (d’après Gaia). Stellaire à faible G, elle devient plus « douce » que les étoiles adjacentes à plus de 300x dans mon optique. Je l’ai repérée au prisme d’Amici à 74x comme un astre stellaire de m=14, estimation ajustée à m=13 à 219x dans un champ stellaire qualifié de formidable.

 

pk051-031_daaoT445x74spD-0.583_YPrbdo.jp

T445x74, prisme d'Amici

 

pk051-031_daaoT445x364-0.283_YPrbdo.jpg

T445x364

 

pk051-031oIII_daaoT445x364-0.283_YPrbdo.

T445x364, OIII

 

fiche

 

A nouveau, une spirale dont le caractère demeure extrêmement subtile, davantage encore que pour NGC 5921, sans doute en partie à cause de sa déclinaison négative : NGC 7309 dans le Verseau. Les bras perceptibles de façon dissymétrique se détachent à peine du halo galactique et une étoile de m=9 brille farouchement à 6’ plus au Nord.

 

n7309_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

n7309r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, daao recontrasté

 

n7309c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, croquis de terrain

 

fiche

 

Retour plus haut dans le ciel par la suite pour aboutir sur un champ galactique très intéressant autour de l’amas Dolidze 8 dans le Cygne. Déjà fréquentés en 2005 lors de l’observation d’un objet Parsamian (n°22), les abords de cet amas ouvert très « géométrique » sont truffés de nébuleuses. Si je me suis attaché à celles par réflexion situées plutôt à l’Ouest d’une ligne Nord-Sud de 3 étoiles très brillantes, je n’ai pas exploré celles par émission situées plutôt à l’Ouest de cette ligne (il aurait fallu que j’utilise un filtre pour ce faire). Outre l’amas, on repère déjà à faible G les nébuleuses NGC 6914, vdB 132 et GN 20.22.5.01, mais il faut grossir pour obtenir en plus Parsamian 22 (GN 20.22.7) et GN 20.22.1. Ces deux derniers sont de très jeunes objets stellaires encore entourés de leurs cocons (objets de types pré-séquence principale et FU Ori respectivement).

 

n6914-vdb132-gn20221-dolidze8-gn2022501-

T445x83

 

 

n6914-vdb132-gn20221-dolidze8-gn2022501-

T445x83, daao recontrasté

 

n6914-vdb132-gn20221-dolidze8-gn2022501-

T445x83, croquis de terrain

 

 

gn20221-dolidze8-gn2022501-gn20227_daaoT

T445x271, quasi-centré sur GN 20.22.1 avec Parsamyan 22 juste sous la grande GN 20.22.5.01

 

gn20221-dolidze8-gn2022501-gn20227r_daao

T445x271, recontrasté

 

gn20221-dolidze8-gn2022501-gn20227c_daao

T445x271, croquis de terrain

 

fiche Dolidze 8

fiche GN 20.22.1

fiche GN 20.22.5.01

fiche NGC 6914

fiche vdB 132 

 

Enfin, après cette longue dissection, j’ai terminé la nuit sur un couple apparent de galaxies : NGC 7346 & NGC 7347. La première est six fois plus éloignée d’après son redshift et cela se traduit d’ailleurs en terme de luminosité apparente à l’oculaire. Mais c’est davantage l’agencement diversifié bien que rapproché de ces deux Univers-Iles qui donne un intérêt visuel indéniable à ce faux duo.

 

n7346-n7347_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jp

T445x271

 

n7346-n7347r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271, daao recontrasté

 

n7346-n7347c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271, croquis de terrain

 

fiche NGC 7346

fiche NGC 7347

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon cher Yann,

merci ainsi l'ami ! Pour moi, yapafoto : un cran plus péchu est infiniment plus "informatif", plus clair, moins ambigu sur ce que tu as perçu et à mes yeux, c'est essentiel, primordial.

Tu sais, le "rendu à l'oculaire"..... Qu'en penser ? sur un sujet comme la tête de cheval ou ben d'autres un peu olé-olé, je pense que bien des amateurs ne la voient pas comme (par exemple) le Nicolas, ce coquinou.... Quant aux bruts dessins, j'suis inconditionnel....

Mais je tenais à souligner ta phrase :

Le 06/11/2019 à 22:48, yapo a dit :

En fait,  je me rends compte que je n'ai pas arrêté d'évoluer

Ça c'est merveilleux ! et c’est tellement vrai, tellement visible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, serge vieillard a dit :

Pour moi, yapafoto : un cran plus péchu est infiniment plus "informatif", plus clair, moins ambigu sur ce que tu as perçu et à mes yeux, c'est essentiel, primordial.

Tu sais, le "rendu à l'oculaire"..... Qu'en penser ? sur un sujet comme la tête de cheval ou ben d'autres un peu olé-olé, je pense que bien des amateurs ne la voient pas comme (par exemple) le Nicolas, ce coquinou....

C'est justement ce que je reproche un peu aux dessins classiques, cet accès direct, total et immédiat à une information recueillie avec parcimonie (souvent longuement) et avec effort. Cette dichotomie, ce grand écart permanent, s'il est maîtrisé et reconnu par les aficionados, peut je crois dérouter les débutants moins avertis. Certes, si il est expliqué et discuté par les premiers, il peut être profondément enrichissant et utile aux seconds !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurai toujours une préférence, en ce qui me concerne, pour les dessins originaux moins pêchus, "rendu oculaire", ne serait-ce que par souci de fidélité, de réalisme :) Montrer tel que vu, sans "forcer le trait", je trouve ça super ! (comme une fin en soi si l'on veut immortaliser une observation...) Après je peux comprendre les différents points de vue bien sûr, c'est mon avis de "public" assez assidu d'astrodessin, et pas spécialiste pratiquant... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait si j'ai bien compris Yann, ta démarche réaliste de rendu oculaire se rapproche finalement des nombreux dessins qu'exécute Xavier régulièrement sauf que ce dernier présente un résultat plus proche d'un dessin que d'un croquis d'observation. Je veux dire par là qu'il ne manque pas grand chose (un bon coup d'estompe) pour que ton croquis soit comparable à ce que tu nous proposes en version numérique à part le champ d'étoiles bien épuré de la machine qui entre () rebute plus d'un astrodessinateur.

La majorité des dessinateurs deep sky sérieux proposent dans leur dessin papier, leur "rendu oculaire" personnel mais comme tu  le dis, il peut être finalement très différent suivant les dizaines de mn ou heures d'intégration. Par ex, au début de la réception du 600, sur pas mal de mes dessins au C14, je n'arrivais pas à retrouver les détails lors d'une vue fugitive dans le gros Dobson. Fred Géa m'avait rassuré sur ce point et m'avait confié que ce n'était pas la bonne manière de comparer la valeur de 2 instruments. Et il avait bien raison : une vue fugace dans un T600 ne rivalise pas toujours avec l'intégration de plusieurs heures dans un T356... 

Fabrice M. qui a la même préférence que Cédric.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah tiens, on m'aurait menti concernant le gain pré-supposé de  diamètre, que ce soit en CP ou même en planétaire (aïe ça rejoint les sujets d'à-côté ....) A savoir que vos remarques sont extrêmement intéressantes sur le gain d'une vision rapide à bien plus gros diamètre, par rapport à une étude fouillée longue à plus petit diamètre ! Car malgré tout le changement révolutionnaire que l'on nous vend (peut-être uniquement sur les objets classiques en fait) en passant sur 300 ou 400 par rapport à plus modeste, force est de constater que le gain ne saute pas aux yeux les premières secondes en général, surtout sur les objets plus difficiles nécessitant du temps d'analyse à l'oculaire (ou sur les composantes faibles d'objets brillants).

C'est aussi mon ressenti, sur les classiques comme M42 ou les globulaires faciles, ça saute certes au yeux. Sur de plus faibles galaxies, de vastes zones diffuses, ou de petites NP, le gain est plus subtil. Il faut alors, selon la turbulence par ex dans le cas des amas serrés ou des petites NP, ou la transparence pour les détails galactiques, ou les deux, quand même du temps pour attraper les fins détails en plus par rapport à l'observation poussée à fond dans un plus petit instrument.

Bref, je ne sais pas si je suis clair, je ne remets pas en cause le gain du diamètre, mais j'ai observé que selon les objets et selon les conditions ce gain peut être plus subtil que ce que peut croire un débutant, et parvenir à nos yeux seulement au bout de plusieurs secondes ou minutes d'intégration et d'observation attentive.

 

Ceci dit coup de coeur pour le champ de Dolidze 8 qui en impose par sa richesse et l'aspect astrophysique intéressant. Content de voir un peu de détail et beaucoup d'opulence sur ta 5921, qui constituait pour moi aux lunettes l'archétype de l'objet ingrat par ex (de mémoire).

Et tes petites NP dans des champs ultra-riches me rappellent aussi des recherches dans ce type de contexte mais avec bien moins de diamètre, à rechercher l'astre un peu moins ponctuel ou réactif à l'OIII.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Sky runner a dit :

En fait si j'ai bien compris Yann, ta démarche réaliste de rendu oculaire se rapproche finalement des nombreux dessins qu'exécute Xavier régulièrement sauf que ce dernier présente un résultat plus proche d'un dessin que d'un croquis d'observation. Je veux dire par là qu'il ne manque pas grand chose (un bon coup d'estompe) pour que ton croquis soit comparable à ce que tu nous proposes en version numérique à part le champ d'étoiles bien épuré de la machine qui entre () rebute plus d'un astrodessinateur.

 

Ouais mais non en fait ;)

 

Je crois savoir que pour Xavier c'est du scan de ses dessins au propre sur papier canson, avec peut-être un peu de post-traitement mais minimal. L'estompe, j'ai pratiqué et obtenu des résultats honorables par rapport à la finalité que je cherche, mais le daao c'est un cran au dessus. Sur le papier (dessin classique), ta galaxie de magnitude 12 graduellement plus brillante vers le centre n'aura que peu de différence avec ton autre de magnitude 14 de même profil de brillance. Alors bien sûr, sur un amas de galaxies, tu gradueras un peu en densité pour rendre plus évidente les brillantes et plus effacées les faibles. Mais, pour deux observations dans des champs différents, ce sera une gageure que de respecter des densités proportionnelles à l'éclat. Avec les curseurs et des calques de densité en daao, c'est bien plus facile (en ce qui me concerne en tout cas, arts plastiques n'ayant pas été une matière dans laquelle j'ai excellé :ph34r:).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 4/11/2019 à 11:05, Hoth a dit :

Pareil , ça m'interpelle cette astuce .... ça peut se trouver où ce genre de petit spectromètre ? (j'ai fait une recherche rapide de prisme d'amici mais je vois surtout des RC ...)

Oups, j'ai zappé la question de Hoth.

 

Alors, j'avais été initié à ce "bidule" par Richard Monnerot il y a maintenant quelques années qui en avait récupéré un dans un labo de sciences, dédié aux microscopes. J'étais passé ensuite au réseau blazé (style Star Analyzer) mais les spectres d'ordre 0 se mélangent à ceux d'ordre 1 et ne rendent pas le repérage aisé. Donc je suis reparti à la recherche du bidule et les modèles larges (20mm) comme le suivant

PRISMA-480x358.png

coûtant plusieurs centaines d'euros, j'hésitais un peu à investir. Mais  j'ai trouvé chez les gemmologues des petits spectroscopes à vision directe style celui là

71ewWTVktUL._AC_UL320_.jpg

bien plus abordables (quelques dizaines d'euros). Il faut bien sûr le décortiquer avec soin pour extraire le train de prismes (et s'affranchir de la fente avant et des lentilles arrières). Et ensuite trouver le moyen de fixer le tout immédiatement derrière l'oculaire. Sur le vieux Kellner de 27mm d'origine de mon Coulter qui me donnait 41' de champ réel sur le ciel, j'en obtiens encore 35'x31' avec les prismes derrières donc un champ suffisant pour de la recherche d'objets.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Sky runner a dit :

Fred Géa m'avait rassuré sur ce point et m'avait confié que ce n'était pas la bonne manière de comparer la valeur de 2 instruments. Et il avait bien raison : une vue fugace dans un T600 ne rivalise pas toujours avec l'intégration de plusieurs heures dans un T356... 

oui, le même m'avait avec justesse bien remis en place quand je disais qu'il n'y avait pas un monde entre mon 450 et son 800, mais on ne peut pas juger quand on passe des heures avec l'un et des minutes avec l'autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yann dans ce cas y avait l'aspect psychologique qui  jouait aussi peut-être, avec éventuel parti pris lié à la possession d'un des plus grands instruments de France ...tu l'avais un peu cherché aussi peut-être !! ;):P

Ta dernière phrase va dans le sens de ce qui est dit plus haut effectivement.

C'est pour ça qu'il me tarde un peu de beau temps pour finir mes listes systématiques et enfin me lancer au dessin avec le 300 histoire de vraiment voir ce qu"'il a dans les tripes, autrement que sur de brefs passages descriptifs écrits des objets de mes listes.  Je ne doute alors pas que son potentiel me semblera décuplé dans ce cas, et qu'il creusera l'écart avec mes autres instruments plus petits (pas d'aspect ici psychologique vu que je n'ai pas spécialement d'à-priori sur tel instrument : j'essaie de prendre en compte le plus objectivement possible ce que je vois objectivement à l'oculaire, même si ce n'est pas totalement ce qui est attendu théoriquement ou dans les coutumes, ex supériorité sans conditions du diamètre).

 

Pour l'aspect plus ou moins appuyé des dessins, ben y a de la place pour tous. Les 90/95 % qui dessinent des trucs connus et spectaculaires doivent forcément retranscrire la brillance à l'oculaire par des dessins pêchus, à contrario ça ne me gêne pas que les plus extrémistes ne livrent que des aspects de tâchouilles telles que vus à l'oculaire - mais là intervient de plus en plus le réglage perso de notre écran.

 

Bon ben je crois qu'on va observer de belles étoiles dans les prochains jours ...des étoiles floconneuses !

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

Yann dans ce cas y avait l'aspect psychologique qui  jouait aussi peut-être, avec éventuel parti pris lié à la possession d'un des plus grands instruments de France ...tu l'avais un peu cherché aussi peut-être !! ;)

Sûr, particulièrement quand tu tiens compte de son point de vue, lui qui a observé des heures dans un 800 et quelques minutes dans un 450... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/11/2019 à 00:27, yapo a dit :

Oups, j'ai zappé la question de Hoth.

 

 

Yes , merci !

 

Entre temps , j'en ai trouvé un dans la caverne d' Ali Baba , encore plus cheap comme ça aucun remord au moment de le disséquer :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah Yann, je savais que tu n'avais pas un spectroscope comme les autres ! J'ai le star analyser  qui ne peut rivaliser avec ton joujou car il n'est pas conçu pour le visuel au départ. Pour la méthode de Xavier, je confirme, ce que l'on voit sur ce forum, c'est bien un scan de sa reproduction sur papier Canson noir à partir de son croquis de terrain. J'ajouterai même pour ceux qui ont vu ces nombreux "cartons" dans ses classeurs, c'est assez soigné et je préfère les voir en vrai plutôt qu'à l'écran même si c'est déjà une copie de l'original : la bibliothèque Camer, c'est un étage de la BnF (M 6 14 RER C) !

Le 13/11/2019 à 22:58, yapo a dit :

L'estompe, j'ai pratiqué et obtenu des résultats honorables par rapport à la finalité que je cherche, mais le daao c'est un cran au dessus.

Tiens, j'en connais un qui doit se retourner dans son atoll. Ta tournure est sèche à mes yeux mais je comprends ce que tu exprimes : la première solution n'est pas faite pour toi. Et en gain de temps, qu'est ce que ça donne, la DAAO ne te prend pas trop de temps devant l'écran ? Pour ma part, l'estompage de petites zones n'est pas très long quand bien même je touche à l' "estompeur".

Etoiledesécrins, si tu transformes tes écrits en dessin pour tes futures CROA, j'en serai le premier ravi et tu pourras en effet multiplier par un certain coefficient la taille de ton 300 (suivant le temps de pose à l'oculaire et autres paramètres).  Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2019 à 18:48, Sky runner a dit :

qu'est ce que ça donne, la DAAO ne te prend pas trop de temps devant l'écran ?

Là, tu remportes le point, Fabrice ! ^_^ C'est assez long : je viens seulement de finir la quarantaine de dessins réalisés cet été. Mais comme je ne vis pas sur mon site d'observation comme toi, j'ai assez de temps entre mes productions brutes pour les traiter... C'est là où le mot astronomie en tant que passe-temps prend tout son sens ! ;)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La nuit du 4 août fut écourtée pour cause de cirro-stratus, d’abord épars puis de plus en plus envahissants. Je n’ai eu le temps que de croquer une nébuleuse planétaire, Shane 1 (PK 13+32.1) dans le Serpent, assez lointaine entre 16 et 32 000 années-lumière. Stellaire à tous les grossissements, heureusement que le prisme d’Amici (ou bien les filtres interférentiels) m’a aidé à la localisation parce qu’à magnitude 13, ce n’est pas de toute première brillance.

 

pk013+321_daaoT445x74spD-0.583_YPrbdo.jp

T445x74, spectroscope d'amici

 

pk013+321_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpgT445x271

 

pk013+321uhc_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271, filtre UHC

 

pk013+321c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, croquis de terrain

 

fiche d'observation

 

Les nuages sont arrivés et comme dit sur le post de Xavier, le courage m’a manqué pour me relever plus tard dans la nuit et vérifier l’état du ciel…

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2019 à 11:42, Hoth a dit :

Entre temps , j'en ai trouvé un dans la caverne d' Ali Baba , encore plus cheap comme ça aucun remord au moment de le disséquer :)

Dernière précision : ça se place derrière l'oculaire (en l'oculaire et l'oeil) donc pour bénéficier du maximum de champ, il faut le placer au plus près de la lentille d'oeil et si possible que la taille des prismes soit égale ou supérieure à la lentille d'oeil. Je n'ai pas essayé sur des oculaires grand champ ou ultra-grand champ, alors je ne sais pas trop ce que ça donne (je vais peut-être en reprendre un pour voir).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/11/2019 à 18:48, Sky runner a dit :

Tiens, j'en connais un qui doit se retourner dans son atoll. Ta tournure est sèche à mes yeux mais je comprends ce que tu exprimes : la première solution n'est pas faite pour toi.

Non, il est tolérant le Serge, tout le contraire de moi ! ;)

En fait, la première solution n'est pas parfaite (ou en tout cas je ne la maîtrise pas assez parfaitement) pour le but que je poursuis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’adore ta démarche, comme tu le soulignes, en évolution permanente, testant et s'adaptant aux attentes du moment.

L'estompe, je l'ai souvent décriée car souvent utilisée "comme un goret", en infâmes barbouillages affadissant le dessin initial. Aujourd’hui, je l'utilise à fond les ballons, il m'arrive même de ne faire des dessins qu'à l'estompe plus ou moins chargée de graphite.

Bon là actuellement sous les cocotiers, je savoure l'instant et me fous un peu des étoiles. Mais j'y vois à l'oeil  nu  de belles choses : alignement vertical des planètes et de la Lune plongeant sur l'Océan, Voie Lactée indécente de beauté, Orion au zénith , les constellations australes dont il faut me remémorer les formes, des halos superbes (un dessin en attente), et plein de Soleil, le bonheur !

amitiés tropicales

Share this post


Link to post
Share on other sites

La nuit du 7 au 8 août fut entièrement dégagée même si des soupçons de cirro-stratus sont parfois apparus. Dans le Capricorne, j’ai commencé par la galaxie « étoilée » NGC 6903. Comprendre un couple étoile-galaxie et non pas un NGC récompensé dans un guide d’observation :D car nul détail n’a été glané sur cette galaxie, mais simplement, la surprenante inclusion de l’étoile de m=11 juste à l’intérieur du bord Nord-Nord-Est.

 

n6903_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

n6903r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, daao recontrasté

 

n6903c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271, croquis de terrain

 

fiche

 

Ensuite, un couple physique de galaxies dans Hercule (j’ai vu que Xavier l’avait visité également cet été) : NGC 6500 & 6501. La plus australe (6500) possède un noyau actif de type Seyfert et j’espérais voir un gain ou du moins une résistance de son noyau aux filtres interférentiels mais bernique… Un couple bien équilibré cependant avec des orientations subtilement différentes et deux noyaux stellaires. A noter la présence d’une étoile double assez serrée de m=7+7 (sép.2.6’’) à 6’ESE, dont l’éclat combiné peut masquer la duplicité à l’oeil inattentif et non-averti si le grossissement est insuffisant.

 

n6500-n6501_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jp

T445x271

 

 

n6500-n6501r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271, daao recontrasté

 

n6500-n6501c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271, croquis de terrain

 

 

fiche d'observation NGC 6500

fiche d'observation NGC 6501

 

Puis en seconde partie de nuit, un groupe de galaxies a été scruté au sein de l’amas Zwicky 8656. Autour d’une chaîne axiale entre NGC 7240, NGC 7242, IC 1441 et UGC 11963, quelques membres externes s’éparpillent dans le champ. A noter la superposition de la faible PGC 68435 sur le halo NE de la galaxie centrale NGC 7242 ainsi que la belle effilée UGC 11963 à l’Ouest.

 

n7240-7242_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

n7240-7242r_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jp

T445x271, daao recontrasté

 

n7240-7242c_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jp

T445x271, croquis de terrain

 

 

fiche ic1441

fiche ic5191

fiche ic5192

fiche ic5193

fiche ic5195

fiche leda3088465

fiche leda3088467

fiche ngc 7240

fiche ngc 7242

fiche pgc68459

fiche pgc68466

 

 

Et pour terminer, j’ai pointé dans le Lézard un groupe de galaxies apparent ou assez lâche si il est physiquement lié car les vitesses de récession vont de 4000 à 6000 km/s. J’avais déjà dessinée le couple NGC 7263-7264 en 2006 (et un peu oublié), mais là je visais à m’attacher au duo NGC 7265-UGC 12007 et n’ai (re)dessiné NGC 7264 que parce qu’elle attirait mon regard en bordure du champ. J’avoue que je n’ai pas noté cette fois ci NGC 7263 un peu plus loin, mais j’ai tout de même combiné les deux dessins pour recadrer le groupe plus harmonieusement à un grossissement utilisé lors de la dernière observation.

 

n7263-7264-7265_daaoT445x182-0.458_YPrbd

T445x182

 

n7263-7264-7265r_daaoT445x182-0.458_YPrb

T445x271, recontrasté

 

 

n7265-u12007-u12013_daaoT445x271-0.300_Y

T445x271

 

n7265-u12007-u12013r_daaoT445x271-0.300_

T445x271, daao recontrasté

 

n7265-u12007-u12013c_daaoT445x271-0.300_

T445x271, croquis de terrain

 

 

fiche leda214824

fiche leda214825

fiche leda2075294

fiche leda2077967

fiche ngc7264

fiche ngc7265

fiche ugc12007

fiche ugc12013

 


Ensuite, quelques nuits de mauvais temps m’ont offert un peu de repos.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha, Shane 1 ! :) Ma première cible au 130/900 EQ2 quand j'avais 18 ans... 9_9

 

Grossie autour de 2500x, elle commence à présenter des détails de surface intéressants : étoile centrale et plusieurs strates circulaires concentriques, avec deux jets de matière opposés qui partent du coeur et traversent les enveloppes et finissent en tire-bouchon !

 

Pardon ? Mythomane, moi ? Ha non, ça, jamais ! Pourquoi ?

 

Bon sinon, je retiens des idées de ton dernier post... NGC 6903 notamment a l'air sympa avec son étoile juste à côté ! :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cédric, tu fumes quoi, c'est de la bonne apparemment ! :D Ou alors c'est le manque de ciel ?

Amicalement, hein ...

 

NGC 6903 quel mauvais souvenir pour moi, peut-être sa faible hauteur dans des brumes légères le soir de l'observation, mais au 300 elle m'était apparue tout aussi faible et blafarde qu'à la lunette (lunette pas le même soir OK)

 

Yann encore un beau florilège d'objets extrêmes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, etoilesdesecrins a dit :

Cédric, tu fumes quoi, c'est de la bonne apparemment ! :D

 

Ho oui purée mince, t'as raison ! O.o Shane 1, ma première cible au 130/900 ??? Pff, ridicule, les souvenirs deviennent moins précis avec le temps. Finalement j'ai dû confondre Shane 1 avec M27, ou un truc comme ça !...

 

Bon ça va, j'arrête... :D

 

il y a une heure, etoilesdesecrins a dit :

Ou alors c'est le manque de ciel ?

 

Oui, j'en ai bien peur... ¬¬

 

IMG_20191119_152948.jpg

 

Ça en dit long ! Et c'est comme ça depuis trois semaines en gros :S Heureusement qu'il y a les dessins de Yann ;)

Edited by Cédric Perrouriefh

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah oui même dans le sud !! Pffff !!! Dans le Lyonnais pour ma part la dernière vraie longue sortie remonte au 30/09 ! Depuis j'ai eu 2 créneaux de 2 h ...

Aujourd'hui exceptionnel c'est tout bleu mais ils annoncent le retour des nuages entre 09 et 22 h selon les sites ! J'espère que ça va tenir pour un petit créneau de 2-3 h ce soir ....mais je ne me fais plus guère d'illusions !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

ah oui même dans le sud !!

 

Fantastique évolution depuis hier ! Voici un aperçu de cet après-midi. C'est fou comme les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! :):D:S

 

 

IMG_20191120_162629.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now