Achaim

systemes de reglage secondaire

Recommended Posts

salut , j ai cherché sur le net des araignées qui diffèrent du système avec 3 vis ect..ou de fait c est une cata totale , c est pas fin sa bouge trop ect.... je me demande donc si il y a des bricolos qui ont inventé un système fluide, qui donne autant de fluidité pour régler un secondaire qu un PO microfuser

 des fois je me dit qu un systeme de rotule avec serrage serait top , bref vous avez des billes..????

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Il y a le système Magnitude 78:

 

Une vis de réglage  usine de la hauteur (proche de l'axe optique) et deux vis pour le réglage (sur le terrain) pour les deux axes. Le miroir est au plus proche du noeud des branches pour réduire le porte-à-faux au maximum et donc les flexions. Un ou plusieurs ressorts selon la masse à supporter. Le positionnement est parfaitement 'mécanique' avec un système rond-trait-plan sous les vis de réglages (comme pour les trépieds des géomètres). Et cela ne prend pas plus de hauteur que le miroir lui-même donc réduction de la cage secondaire....Ce système fait ses preuves depuis 17 ans sur nos 250 (des dizaines), 400 (au moins 2) et 600 (2 aussi).

 

image.png.0daa0acd0f98ea87a3ce75ab7cbd9cfd.png

Ici sur un 600mm (en Nouvelle Calédonie) avec araignée pyramidale à 4 branches en X.

 

image.png

Ici sur un 400 avec araignée à plat à trois branches en T. (On a ajouté des ressorts dans les réservations depuis.)

 

 

image.png

Ici un autre 400 plutôt carbone (avant collage du miroir) avec araignée pyramidale 3 branches en T.

 

image.png

Et ici sur un 250 avec araignée à plat 3 branches en T.

 

Cela se règle bien sans que le miroir ne tourne, sans avoir à desserrer un truc pour pouvoir en serrer un autre. Bref c'est pas comme sur tous les trucs de m.... des Dobsons du commerce.

 

Mais bon, il n'y a pas de billes dedans comme demandé...

Pierre

 

 

 

Edited by Strock Pierre
  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mon 400, je suis "sorti des sentiers battus" et j'ai innové en remplaçant l'araignée traditionnelle par une "Coccinelle" de ma conception. Ce dispositif présente l'avantage de pouvoir faire pivoter le miroir secondaire, à la manière d'une rotule, autour d'un point situé en son centre optique.

 

Voici trois vues du dispositif :

Capture d’écran 2019-10-30 à 23.30.43.png

Capture d’écran 2019-10-30 à 23.32.08.png

Capture d’écran 2019-10-30 à 23.40.30.png

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter Pierre,

Ce qui me semble primordial, c'est d'avoir un système isostatique, le point,trait, plan. C'est ce qu'il y a sur nos réalisations Magnitude 78, c'est ce qu'on voit sur l'exemple de Bernard, et c'est ce qui est généralement absent de l'immense majorité des

Instruments, ce qui est ballot...

 

 

  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Voir les systèmes géniaux de Axis Instrument et celui du Stronglight de Mirro-Sphère.

 

 

 

 

image.png.9b7d06e70010de47d4fca7eb2f4e3296.pngimage.png.c0f1506db7f16dc81971aa4d2ef88378.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/10/2019 à 08:41, serge vieillard a dit :

Ce qui me semble primordial, c'est d'avoir un système isostatique, le point,trait, plan.

 

Absolument d'accord, ce système strock est tout simplement génial. J'en ai fait 2, un pour mon strock et un autre pour mon dob 400, ça marche parfaitement et permet une collimation impeccable. Pourquoi chercher le compliqué ?

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Comme Kaptain.....une fois qu'on y a gouté,c'est difficile d'utiliser un autre système....

La collim devient ZEN :D

Et c'est pas un truc qui sort d'usine!!!

 

Merci encore à Pierre et Serge

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

a noter que le système présenté par Le Fouler est tout aussi isostatique, de principe similaire au premier de Petit Ours. On retrouve bien une fois la hauteur calée une rotule, 2 calages, et un blocage en rotation. Les 6 degrés de liberté sont précisément définis et réglables. Yena pas beaucoup des trucs comme ça (hélas...).

Les autres bidules n'ont pas cette particularité qui IMPOSE et BLOQUE une unique position dans l'espace. Généralement c’est plutôt 3 vis qui ne reposent sur rien de référentiel (comme la coccinelle susmentionnée)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dos sphérique de ma coccinelle suffit à définir les positions axiales du miroir. Les 2 vis assurent, quant à elles, assurent le réglage angulaire du miroir. Cela (me) suffit :)J'aime bien ma coccinelle...! :x

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Achaim a dit :

que pensez vs de ça

 

Qu'on ne peut pas régler l'offset avec... Cela dit ça peut être mieux qu'une araignée branlante ou trop flexible. Les lames ont l'air un peu épaisses cependant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/11/2019 à 09:57, Achaim a dit :

que pensez vs de ça

c'est juste une GROSSE araignée, lames vachte épaisses  comme Kaptain, et ya pas le reste.

Le 21/11/2019 à 13:30, Toutiet a dit :

J'aime bien ma coccinelle...! 

Elle est belle ta coccinelle, aucun doute; cependant elle n'est pas isostatique, : ya absolument rien qui garanti la tenue dans l’espace en rotation de ton système avec les décalages de tilt qui peuvent lui être induits.

Il suffirait de peu de choses pour que ça le soit :

- par exemple, l'une des 2 vis de colim devrait être calée sur un "rail" orienté vers le centre de la coccinelle. Toujours par exemple, comme on le fait : de faire une pointe, une calotte sphérique à l'extrémité de ladite vis, et un sillon taillé en Vé dans lequel la pointe se calerait et pourrait librement circuler. Là, tu bloques bien le degré de rotation qui est en l'état de ta réalisation reste désespérément  libre.

- on ne guide jamais (ou très mal) sur un filetage. Tes vis ne sont prises que sur une faible longueur filetée. Pour y remédier, il faut une longueur taraudée bien plus conséquente (plusieurs fois le diamètre de vis). Regarde sur nos trucs la longueur des douilles filetées. Ainsi, on s'approche davantage d'un référentiel plus précis. Ce  n'est pas le cas dans ton montage.

- pour parfaire ces concepts, il faut peaufiner les contacts de ces points de référence : faire de belles calottes sphériques aux extrémités de vis bien polies sur des assises tout aussi lisses.

 

en toute camaraderie, cela va de soit

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonjour tout le monde,
       
      Je viens vers vous car je ne me rappelle plus quel est le site qui permet de générer un planning d'observation d'étoile, amas, ... selon la date et le diamètre de notre téléscope ou lunette. Si quelqu'un a des infos svp.
       
      Louis
    • By Colmic
      Bonjour à tous,
       
      suite à une nuit complète d'essais réalisés dans mon jardin en compagnie de mon copain @David Legranger je viens vous faire part de plusieurs points.
       
      Tout d'abord le matos utilisé :
      SW Esprit 100 + ASI1600 + roue à filtres + EAF, le tout sur AZEQ6 nos 2 ASiair pro, l'un doté de la toute dernière version béta qui date d'hier matin, l'autre de la dernière version officielle un petit routeur/extender Wi-Fi 5V dont je vous donne le lien ici : https://www.amazon.fr/gp/product/B01MY5JIJ0/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o00_s00?ie=UTF8&psc=1 plusieurs tablettes Android pour tester leur comportement, notamment le débit Wi-Fi et la distance de décrochage  
      Je vais commencer par les tablettes, et c'est là que vous allez tomber de vos sièges !!!
      La toute nouvelle Samsung Galaxy Tab 5SE : A FUIR D'URGENCE !!! David avait profité d'une offre de lancement de Samsung à 399 euros au lieu de 549. J'avais lu des commentaires peu élogieux concernant la portée Wi-Fi de cette tablette et j'en ai informé David, et bien ça se confirme, elle décroche à peine à 3 mètres de l'ASiair !!! De plus ses caractéristiques techniques ne sont pas du tout importantes pour l'ASiair, notamment les 4Go soit-disant indispensables au fonctionnement. Une vieille Samsung Galaxy tab S de 2014 (3Go de RAM) de David : très bien, parfait, le Wi-Fi fonctionne très bien, décroche à environ 10 mètres de l'ASiair avec 3 cloisons dans la maison. Il est dégouté, il a mis 399 boules dans une tablette qui ne lui servira pas Enfin ma propre Galaxy Tab A 2016 (qui est la plus bas de gamme actuellement chez Samsung) qui coûte 159 euros (2Go de RAM) : fonctionne parfaitement, c'est même celle qui a la meilleure portée Wi-Fi avec une 15aine de mètres avant décrochage de l'ASiair + 3 cloisons dans la maison. Moralité de l'histoire : n'investissez pas des sommes folles dans une super-tablette dernier-cri avec 4Go ou plus, ça n'a aucun intérêt pour un fonctionnement optimal de l'ASiair pro !
       
      Je passe maintenant au test du petit routeur/extender Wi-Fi TPlink nano.
      Nous l'avons utilisé en mode Extender Wi-Fi (c'est à dire afin de relayer un signal Wi-Fi dit faible).
      Pour le coupler à l'ASiair c'est relativement simple :
      on positionne d'abord le bouton du TPlink sur le mode AP Ring / Ext (extender) on allume le TP Link et l'ASiair, on attend que tout ça démarre normalement avec la tablette on va dans Paramètres Wi-Fi et on se connecte au Wi-Fi du TPlink on lance internet explorer sur la tablette avec l'adresse http://tplinkwifi.net et on se log avec admin/admin on lance un quick setup, on suit la procédure à l'écran et on cherche le réseau Wi-Fi ASIAIR, puis on s'y connecte on clique sur Finish et le TPlink va alors se substituer au réseau de l'ASIAIR on se connecte à nouveau au Wi-Fi avec la tablette, on cherche cette fois le réseau ASIAIR on peut lancer le soft de l'ASiair, c'est terminé En plaçant le TPlink à mi-chemin entre l'ASiair et notre tablette, on a pu aller cette fois jusqu'à plus de 25 mètres de portée, on a pas testé au-delà de mon terrain donc possible d'avoir plus que ça (avec les 2 tablettes bas de gamme, la 5SE ayant toujours le soucis de portée Wi-Fi), y-compris dans toute la maison, avec toutes les barres Wi-Fi à fond !!
      Moralité : pour 34 euros c'est un must-have je pense. On l'alimente avec un petit Powerbank 5V USB par exemple (ou un chargeur USB si on a du 220v), et ça tiendra toute la nuit, idéal pour ceux qui voudraient faire un peu de remote bien au chaud dans la maison loin du télescope !!!
       
      Les tests de la nouvelle version béta de l'ASiair pro sortie hier matin :
      Parmi les nouveautés :
      possibilité de faire du dithering uniquement en AD (idéal pour ceux qui auraient une StarAdventurer) ajout des comètes dans la liste des objets (du coup on en a profité pour imager la Panstarrs 2017 T2 !) une formidable fonction "Center here" qui permet en appuyant le doigt sur une zone de l'image, de recentrer automatiquement la monture à cet endroit, fini les galères à jouer de la raquette sans savoir dans quel sens aller !! une fonction d'annotation automatique des objets présents à l'image (idem au site Astrometry.net), très pratique pour identifier des objets dans nos images, et cela en live ! une amélioration de la fonction de Power Management des 4 prises 12V de l'ASiair pro pilotable depuis la tablette pas mal de changements au niveau de l'autoguidage, une échelle automatique sur les secondes d'arc, la valeur HFD des étoiles au lieu de FWHM et d'autres (et certaines qui m'ont personnellement dérouté au début) et d'autres changements mineurs On a également testé le live-stacking, ça marche pas mal du tout, en revanche pas de dithering possible dans ce mode apparemment, et ça paraît normal puisqu'il empile à la volée avec autoguidage, donc le dithering produirait un décalage de l'empilement j'imagine.
       
      En conclusion,
      que du bon avec cet ASiair pro et cette toute nouvelle version béta, les 4 sorties 12V sont un vrai plus pour éviter la filasse autour de l'instrument, la portée du Wi-Fi reste du même acabit que l'ASiair classique, mais peut être largement boostée avec un petit extender Wi-Fi à une 30aine d'euros.
      A noter un point important à mentionner : la vitesse d'affichage des images à l'écran, et donc le rafraichissement de ces images, dépend apparemment essentiellement du débit Wi-Fi que vous avez derrière, et pas de la puissance de la tablette, de sa RAM ou même de l'USB3.0 de l'ASiair pro.
      Dès que vous perdez des barres Wi-Fi, le rafraichissement s'en ressent. Bon ça reste uniquement de l'affichage, ça n'impacte pas les performances de l'ASiair puisqu'il reste autonome sans tablette.
      Mais pour les réglages, à savoir la MAP, le cadrage et quelques premières images tests avant de lancer les poses, sachez qu'il vaut avoir les pleines barres Wi-Fi pour un débit optimal.
      En tout cas, perso je suis très content de cet ASiair pro et des améliorations par rapport à la version classique, même si j'avais espéré que l'USB3.0 aurait boosté les performances d'affichage notamment en mode Focus pour la MAP, ce qui n'est visiblement pas trop le cas.
      En espérant que ces infos vous soient utiles
    • By polorider
      Bonjour
      La plupart des utilisateurs des Jumelles Canon 15X50 IS ce plaignent des bonnettes oculaires qui, si elles sont dépliées totalement, réduisent énormément le champ visuel et qui, si elles sont totalement repliées, ne jouent plus leur rôle d’empêcher la lumière de passer sur le coté.
      Il existe une astuce pour mettre les bonnettes dans une position intermédiaire: il faut percer un petit trou dans le caoutchouc (avec une aiguille à coudre très fine) et passer un fil dans la bonnette pour la maintenir fermée coté nez et ouverte de l'autre coté. C'est discret (trou minuscule dans le caoutchouc) et réversible. Photos:
       
       




       
      A savoir aussi pendant que j'y suis : des caches d'objectifs photo (Canon ou autres) diamètre 58 mm se montent parfaitement sur les 15x50 (il n'y en a pas d'origine...)
    • By PETIT OURS
      Salut  
      selon Michel, et son rapport plaisir/ennuis   
      plus c'est simple, meilleur c'est  
      - les gros capteurs couleur(s), ( ASI 2600 mc) s'ils ont l'avantage de la simplicité par rapport au noir et blanc, sont-ils si difficiles à aligner, et est-ce obligatoire? 
      Autrement dit,  pour avoir un grand champ cela mérite t'il une contrainte en plus?  Est-ce difficile ? 
      Quelle est au juste la technique qui permet ce réglage, la vérification sur des images avec des démontages et remontages ? à l'aide des vis de tilt? 
      Et un capteur APS-C doit t'il obligatoirement être aligné? 
      merci à tous, et bon dimanche  
    • By starmich
      Bonjour à tous ! 
      j'ai un Newton 200/1000 sur HEQ5pro Goto pour faire de l'astrophoto au reflex. 
      je suis à la limite des 10kg en astrophoto pour ma monture, cela-dit c'est quand même correct  
       
      Avez-vous déjà pensé à alléger un tube skywatcher en enlevant la tubulure de métal pour le remplacer par des barres et un tissu ? ou autre matériau ? 
       
      Je suis preneur de vos conseils de bricoleurs ! 
       
      Merci !
  • Images