jm-fluo

C11 vs AP 155 en visuel sur la lune !

Recommended Posts

il y a 18 minutes, jm-fluo a dit :

Un test comparatif sur Jupiter entre un Newton de 200 à F/4, optiquement irréprochable, obstrué à 37%, montre que l’on obtient les mêmes images que dans une lunette Astrophysic 155 EDF

 

C'est quoi les mêmes images? en terme de quoi? pas sur la résolution en tout cas... je ne vois pas par quel miracle.

Après sur le contraste là on peut en discuter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a 10 minutes, zirkel 2 a dit :

Après sur le contraste là on peut en discuter.

Le TN200 obstrué à 37 % donnera les même images en terme de contraste d'une APO de 130 !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

1- la turbulence atmosphérique réduite le pouvoir théorique des instruments

2- le diamètre apporte plus de lumière mais est plus sensible à la turbulence qu'un petit diamètre

Du coup nous avons le choix entre une image un peu plus sombre mais stable ou plus lumineuse qui danse !

nb ; on va dire pour un contraste équivalent

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jm-fluo a dit :

2- le diamètre apporte plus de lumière mais est plus sensible à la turbulence qu'un petit diamètre

 

On peut dire aussi qu'il résoud mieux la turbulence.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, DVernet a dit :

On peut dire aussi qu'il résoud mieux la turbulence.

Ce n'est pas toujours un atout

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jm-fluo a dit :

Ce n'est pas toujours un atout

 

D'un point de vue esthétique, pas forcément non, pour ceux qui aiment les images plus facilement lisibles.

Par contre en speckle interférométrie, ça l'es ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci d'intervenir sur ce post, j'aime bien ton article en plus ;-)

Quand tu dis que quel que sois la turbulence, avantage aux gros diamètres ! Du à l'apport de luminosité à résolution égale par rapport un diamètre plus petit. (je te cite en gros et de mémoire )

Tu nous le montre sous forme de photos pour étayer tes dires, très bien. Sauf que dans la réalité on ne regarde pas des photos.  Lorsque l'on observe on regarde plutôt un film, c'est à à dire des images qui bougent ;-)

NB : une vidéo aurait été plus pertinente pour ce comparatif  à mon avis

La luminosité.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jm-fluo a dit :

Lorsque l'on observe on regarde plutôt un film, c'est à à dire des images qui bougent ;-)

 

Dans un article de ce genre, t'es un peu obligé de te placer du coté d'une certaine rationalité, et donc de la quantité  de détails perçue. Après que l'on puisse préférer des images plus stables, car la tache de diffraction, plus grosse, est du coup moins affecté par la turbulence, ne me pose aucun problème. C'est de l'esthétisme, on est dans les gouts et les couleurs, et là c'est à chacun de voir ce qu'il préfère.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jm-fluo a dit :

Ça je le sais c'est pour cela qu'à 90% du temps j'observe les planètes qu'à travers le chercheur de mon APO, et te temps en temps je jette un coup d'oeil dans l'oculaire, on ne sais jamais si l'image était meilleure, je ne voudrai pas la rater non plus ;-)

 

oui mais l'emm...rdant c'est qu'avec ces maudits chercheurs Taka faut qu'ils soient bien collimatés, parce que les 3 pauvres vis ne sont pas l'idéal pour garder l'alignement ! Ben ouais faut avoir du bol quand on regarde par hasard dans l'oculaire, faut tomber sur un trou de turbu car avec le diamètre de 100 l'image est vite brouillée par rapport aux 30 mm dudit chercheur !! xD

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jm-fluo a dit :

Je mets ou remets un petit article sur la turbulence ;-)

Turbulence.pdf

 

J'adore cet ouvrage de référence. J'en profite pour remette le chapitre 1 dans lequel Jean Texereau écrit cette remarque fondamentale :  "Remarquons toutefois que le moindre télescope de 150 millimètres, même approximativement réalisé, est incontestablement supérieur à la lunette de 110 millimètres de l'industrie" ;)

chapitre1.pdf ;);)

 

"Conclusion pratique : le télescope standard" (page 11) :).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 hours ago, ALAING said:

sur ma dernière image du sorcier, j'ai été obligé de stopper les prises de vues à cause de ma roue à filtres qui est venue en contact avec le pied ! Je n'aurais pas eu le problème en retournant la caméra


ou en utilisant un newton :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theses.fr/1996GRE10039

Résumé

Avec les méthodes de la haute résolution angulaire, dont l’interférométrie des tavelures, les astronomes ont pu étudier les objets célestes à la limite de résolution angulaire (env. 0"02 dans le visible) des plus grands télescopes optiques et dépasser la limite (env. 1") imposée par l'atmosphère terrestre

 

On voit souvent cette affirmation sur la valeur d'une seconde d'arc. Peut-on en conclure que , que 155mm, c'est la pratique de l'astronomie de papa, un peu "has-been"(1), mais respectable,. et C11 le contraire.....dont les "has been" admirent les résultats.xD

 

(1) Word forms: plural has-beens. countable noun. If you describe someone as a has-been, you are indicating in an unkind way that they were important or respected in the past, but they are not now.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, chonum a dit :

ou en utilisant un newton :)

 

A 540mm de focale ;););)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Selon DVernet quelque soit la turbulence le plus gros montrera "mieux" la planète.

Ce n'est pas ce qui ressort de mon expérience et de celles de beaucoup d'astram que j'ai connu (aujourd'hui je suis en mode OFF).

Mais bon on va mettre ça sur des scopes de mauvaises qualités et/ou mals réglés ;)

 

Mais bon on va dire que ce qui est important c'est ce qu'on voit à l'oculaire et tout le reste est "une boîte noire' et peut importe finalement le pourquoi du comment. ;)

 

Edited by babar001

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, STF8LZOS6 a dit :

dépasser la limite (env. 1") imposée par l'atmosphère terrestre

En France c'est une moyenne, ce qui correspond en gros au PS d'une 155 mm, mais parfois on n'a aussi 0,5" et dans ce cas le C11 devrait pouvoir s'exprimer ;-)

Seeing Saint-Véran.png

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, jm-fluo a dit :

En France c'est une moyenne, ce qui correspond en gros au PS d'une 155 mm, mais parfois on n'a aussi 0,5" et dans ce cas le C11 devrait pouvoir s'exprimer

 

Sur le graphique c'est pas mal.....mais ce n'est qu'une bonne nuit. C'est souvent moins bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, DVernet a dit :

On peut dire aussi qu'il résoud mieux la turbulence.

C'est exactement ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Selon DVernet quelque soit la turbulence le plus gros montrera "mieux" la planète.

Ce n'est pas ce qui ressort de mon expérience et de celles de beaucoup d'astram que j'ai connu (aujourd'hui je suis en mode OFF).

Mais bon on va mettre ça sur des scopes de mauvaises qualités et/ou mals réglés

 

Non pas forcément.

Ce que dit David est vrai quand les deux instruments subissent la même turbulence. Or deux instruments à 5 mètres l'un de l'autre peuvent ne pas subir la même turbulence. J'en ai fait l'expérience en début de nuit, quand la grosse lunette sur un trépied haut a son objectif à 2 mètres du sol et le 500 dobson a son miroir primaire au sol.

Et là, on peut parfois avoir une image dégueu dans le Newton parce qu'il subit en réalité bien plus de turbulence que la lunette qui, elle, est affranchie de la très basse couche turbulente.

Sans parler de la mise en température d'un miroir de 20 kg face à un triplet de 5 kg...

Edited by JD
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

pendant la canicule, je mettais l'avant de la lunette au dessus de la piscine. ca marche, quelques jours, (surtout en solaire) après la piscine était chaude aussi....

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben à force, c'est sûr, ça chauffe la piscine ! O.o

Share this post


Link to post
Share on other sites

 ben moi , j'ai une glycine , mais pas de piscine !xD

 

 polo

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, ALAING said:

A 540mm de focale


Ah bien pour le grand champ il y a le RASA ou un Epsilon :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci D. Vernet pour cet excellent article dont le lien figure plus haut !! (même si la partie concernant le R0 et la quantificaation de la turbu manque un peu de clarté pour moi; mais rejoignant l'un des articles de la revue Astrosurf de ces toutes dernières années)

 

C'est exactement ce que j'observe sur le terrain entre mon 300 Mirrosphère et ma Taka FC-100 DF.

J'ai déjà parlé de ce comparo dans le fameux sujet sur les réfracteurs "4 ou 5 puces" mais j'avais un peu peur de diffuser mon constat, pas vraiment dans le courant théorique et habituellement admis.

A savoir que sur Jupiter lors de la première année d'utilisation du 300 les images étaient plus bouillonnantes et moins lisibles, moins fines qu'à la FC-100. Idem sur les doubles brillantes.

 

Dans cas cas on peut éliminer l'aspect psychologique visant à vanter une apo face à un dob de moindre qualité. Non non mon constat était bien réel au point que je subissais régulièrement des "contre-claques" sur Jupiter et que j'ai mis du temps pour avoir une image supérieure à celle de la lunette.

 

A noter aussi (réserves) :

- je n'avais pas ce Dob depuis longtemps

- Au Dob, j'observais surtout les planètes et la lune au crépuscule en attendant le CP

- du coup la collim n'était pas vérifiée sur étoile, car le ciel n'était jamais vraiment noir

- c'était l'été sur une dalle chauffée ...hum hum pour le miroir ... et souvent avec la jupe noire

- cette déception est surtout survenue pour Jupiter, pas trop pour la lune et Saturne

- les planètes étaient basses donc dans une grosse couche atmosphérique, la lune un peu plus haute (pour Satrune je l'ai toujours trouvée moins affectée par la turbu que Jupiter)

- ce n'était pas le même soir avec les 2 tubes en parallèle !

 

Par contre, quand je compare mes séries de dessins de Jupiter faits aux 2 instruments (donc des soirs où la turbu au 300 n'était pas trop gênante) le 300 va plus loin mais surtout dans la zone entre les 2 bandes principales : plus de plumes et surtout de la couleur bleu ardoise, toujours invisible à la lulu. De façon générale Jupiter paraît plus lumineuse, avec des teintes plus claires et naturelles, et plus colorées.

Le gain de détail n'est pas évident au premier regard, et y a cet effet de "piston" quand même toujours plus ou moins gênant (MAP sans cesse à recaler) et qui n'apparait pas à la lunette.

Globalement les motifs sont comme à la lunette linéaires et en bandes parallèles à l'équateur, il faut quand même aller chercher ceux qui sont plus fins que les boudougnes habituelles sur les bandes, boudougnes déjà visibles souvent à la FC-100.

 

Mais bon j'ai bien conscience de ne pas avoir encore rassemblé et maitrisé tous les paramètres pour exploiter à fond le potentiel du 300 là-dessus, ce qui me fait aussi penser qu'une telle exploitation n'est peut-être pas aussi triviale que pour un instrument réfracteur plus petit.

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now