jean dijon

Nouveau Télescope "APO Killer" episode III réalisation de la lame

Recommended Posts

Bonsoir Myriam,

 

merci pour tes commentaires, si vous avez besoin d'aide pour votre projet surtout n’hésite pas :)

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jean dijon a dit :

Merci mais je n'ai rien inventé, les mérites reviennent à Mr Wright :) mon seul apport c'est plutôt d'avoir augmenter le F/D  pour en faire un télescope HR à faible obstruction et de montrer que l'on peut faire une bonne qualité optique avec des moyens à la porté des amateurs.  Il y a un mythe autour des lames de fermetures qui veut que cela soit très difficile à faire. En fait il n'en est rien (c'est deux fois plus long qu'un miroir à cause des deux faces mais la précision est bien moindre). Si tu utilises un verre comme le B33 qui a quand même une très bonne qualité optique et qui est raisonnable en coût c'est tout à fait jouable au niveau amateur.

 

très intéressant, merci. Après tu dis je n'ai rien inventé, mais tu est trop modeste, car c'est une chose de faire une formule sur le papier, mais la réaliser en pratique et maîtriser le process de fabrication, c'est complètement autre chose. On en voit plein des formule sur le papier avec les logiciels de simulation, mais de là à ce que la fabrication soit maîtrisée et que ça marche bien en pratique vis à vis des tolérances de fabrication et d'assemblage, c'est autre chose...donc on est admiratif.

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

disons que le titre "Apo killer" titille forcément les fan d'Apo comme JM fluo et  c'était un peu le but d'un.titre comme ça. Donc forcément à un moment ca va sortir.

Ceci dit, perso à diamètre égal, pas encore vu de télescope qui puisse tuer une bonne apo. Sur le papier oui, en pratique c'est beaucoup plus dur.

 

Mais bon...je sais pas si on doit vraiment voir cet instrument comme un apo killer, je suis pas sur...je trouve ça presque réducteur, c'est vraiment un truc à part, totalement hors normes...qui mériterait son nom à lui genre Dijon Schmidt Télescope, mais les initiales sont déjà prises...

 

 

Là tout est réuni pour se rapprocher du modèle au plus près. Restera toujours l'obstruction, même faible,

qui réduira un peu un peu le contraste et la luminosité globale. Si ce 300 donne une image qui "claque",

comparable à même grossissement qu'une hypothétique APO de disons 250 mm voire un peu plus, ça sera

un très bon résultat. Et je pense que cet objectif sera atteint vu le très grand soin  apporté à la réalisation de

ce tube hors du commun.

 

L' hypothétique APO (d'ailleurs qui a une APO de 250 mm pour comparer, hein ??) coûtera 10 à 20 fois le prix du

tube optique de Jean. Alors franchement même s'il faut concéder quelques dizaine de mm en visuel pur, au final

le vainqueur par KO sera de toute façon ce futur tube.

 

Albéric

 

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean, ce que tu nous montres achève de me convaincre : ce télescope va être une "tuerie", une apo-tue-ose si j'ose interpréter apo-killer en jouant sur les mots ;)

Voilà une optique si élégamment et rondement taillée, douce et sensuelle à souhait, qu'on a hâte de la voir à l'oeuvre !

Plus que jamais enthousiaste et impatient je suis ! :) 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent Jean... Ca avance ! merci du partage.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci à tous pour vos commentaires

@serge vieillard, @Rydel_Charles , @tom , @Alain MOREAU:),  

 

Charles ça fait plaisir d'être de nouveau en contact :).

Pour prendre du recul sur ce travail optique, je pense qu'au niveau du miroir j'aurais sans doute pu me passer de tailler un ménisque qui me semble faire empirer les problèmes de pliure  et d'astigmatisme en test vertical par rapport à un dos plat. J'aurais du partir d'un blank à faces // au centième de mm prés, j'ai un peu négliger cet aspect. Le seul point  critique pour la taille d'un miroir par dépression c'est l'astigmatisme beaucoup plus critique que pour une lame , j’espère que le star test sera concluant.  

Je vais passer au barillet et au tube ce qui sera plus simple en principe !

 

jean

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand bravo en tout cas, c'est haletant ce sujet.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne l'interféromètre, le mieux serait sans doute de remplacé le cube par une membrane semi reflective(chère) voire simplement, un attenuateur réflectif de coeff 0,5 qui passe et transmet environt 30%, on supprime ainsi les aberrations induites par ledit cube enfaisceau convergent. Ne pas oublier les lames à faces //, elles compensent l'astigmatisme induit.

 

Autre chose: un dépôt chimique d'argent avec un coeff de réflexion d'environ 25% permettrait de tester le miroir avec ou sans aluminure.

 

Mais l'interdéro de Ceravolo qui est un FIzeau me semble être le plus sain et surtout le moins problématique, le moins discutable...Ici pas d'astuces.

 

Le miroir devrait être testé dans son barillet â disons  30-45° et pas sur la tranche. Dans ces condition, pourquoi faire des barillet si chiadés ?

 

Cela dit, voilâ un truc qui devrait intéresser un artisan car c'est surtout l'outillage qui pose problème pour une unique réalisation. 

Edited by Rydel_Charles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Rydel_Charles a dit :

Mais l'interdéro de Ceravolo qui est un FIzeau me semble être le plus sain et surtout le moins problématique, le moins discutable...Ici pas d'astuces.

bonsoir charles,

oui on est d'accord mais le probleme de fond c'est le support du miroir en verticale, à part une suspension avec une chaine reposant sur la tranche je pense que l'on a des problemes. La rotation du miroir n'est pas non plus une garantie.

 

Il y a 9 heures, Rydel_Charles a dit :

Le miroir devrait être testé dans son barillet â disons  30-45° et pas sur la tranche. Dans ces condition, pourquoi faire des barillet si chiadés ?

oui il faut testé dans une monté d'escalier.

 

Il y a 9 heures, Rydel_Charles a dit :

Cela dit, voilâ un truc qui devrait intéresser un artisan car c'est surtout l'outillage qui pose problème pour une unique réalisation

oui j'espere, d'autant plus que comme le vide statique marche on peut polir sphérique à la machine.

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

compte tenu de l'épaisseur du miroir R4/e2 =7500 un barillet avec 9 points ou des leviers astatiques est nécessaire. Pour éviter au mieux les problèmes d'astigmatisme, j'ai choisi de faire un barillet à 7 points, 6 sur la péripherie et un au centre. Ce barillet convient jusqu'a R4/e2 =12000. Comme je ne sais pas utiliser plop avec des leviers astatiques j'ai modélisé la déformation en utilisant les équations de Couder pour calculer la valeurs des forces à appliquer.

 

5efa1fc27e32c_Letel2.gif.7725e4f256613de330c2cafbaad4433d.gif

 

L'écart PV de la surface d'onde par rapport à la parabole est de 0.016 λ au zénith (λ/60 ou 9nm). Le poids sur le levier central est de 615g et de 538g sur les 3 leviers de la périphérie. La courbure du miroir change de 0.1µm soit une variation de la mise au point de 50µm entre le zénith et l'horizon.

J'ai donc réalisé 4 leviers astatiques suivant le modele ci dessous. Les paliers  à bille sont des modeles chinois et l'axe en inox fait 8mm. Les massellotes sont en bronze.

 

barillet_11.thumb.JPG.41ad118072ec13b09f7f7cac80fef821.JPG

 

'implantation des leviers au dos du barillet est la suivante:

 

barillet_07.thumb.JPG.703a56343ae2d82602743aff4772887d.JPG

 

le coté face du barillet est ci dessous

 

barillet_09.thumb.JPG.84d3f9c12acc51ee348c3a267d2d9b59.JPG

 

j'ai prévu 4 trous suplémentaires non équipés pour l'instant pour pouvoir corriger l'astigmatisme résiduel au cas ou.

Les appuis lateraux sont des roulements à bille.

Je suis parti sur un tube carré en CP marine à cause de sa simplicité de réalisation et de son poids relativement faible (environ 8kg sans les optiques). Je vais isoler soigneusement le tube pour éviter les problemes thermiques.

 

jean

 

  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Bravo Jean, voilà qui ne me surprend pas, tu ne laisses rien au hasard et le résultat promet d’être à la hauteur de tes immenses compétences!

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau travail sur leviers. Pour les appuis latéraux, il n'y a des roulements que sur 2 points. Tu prévois un montage en altaz ou en équatorial ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, eroyer a dit :

Tu prévois un montage en altaz ou en équatorial ?

Bonsoir Eric

en equatorial, sans doute sur mon 500. Comme les planetes ne dépassent pas le zenit je pense que 2 roulements et un point fixe (qui ne touche pas le miroir) cela devrait etre bon

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo @jean dijon ça avance !

par contre je ne comprend pas pourquoi tu dis vouloir isoler le tube pour éviter les problèmes thermiques. N’est-ce pas mieux au contraire de faciliter les transferts thermiques ? Sur le Newthom, tube ouvert certes, mais tube carbone avec une âme en polyuréthane bien isolante la définition est bien meilleure quand je laisse la ventilation en route...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

il y a 53 minutes, tom a dit :

par contre je ne comprend pas pourquoi tu dis vouloir isoler le tube pour éviter les problèmes thermiques. N’est-ce pas mieux au contraire de faciliter les transferts thermiques ? Sur le Newthom, tube ouvert certes, mais tube carbone avec une âme en polyuréthane bien isolante la définition est bien meilleure quand je laisse la ventilation en route...

Il y a deux philosophies concernant les aspects thermiques qui sous tendent la meme chose à savoir il faut que le télescope soit isotherme pour éviter la convection :

_tubes ouvert là pas le choix, il faut ventiler pour éviter en particulier l'effet cheminée,  la goutte froide qui se met en bas du tube et la couche au dessus du miroir. 

_tubes fermé, il faut etre isotherme et notemment éviter les échanges vers l'exterieur d'ou la nécessité d'une bonne isolation du tube.  J'ai quand meme prévu des ventillos au dessus du miroir au cas ou.

 

jean

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, jean dijon a dit :

_tubes ouvert là pas le choix, il faut ventiler pour éviter en particulier l'effet cheminée,  la goutte froide qui se met en bas du tube et la couche au dessus du miroir. 

 

Je confirme pour la couche au dessus du miroir.

J'ai fait l'essai sur un primaire de 500 mm de 90 mm d'épaisseur, j'ai mis 3 ventilateurs qui soufflent sur le dos du primaire et surtout des ventilos qui soufflent sur la surface du primaire, c'est le jour et la nuit :-)

Avec les ventilateurs qui virent l'air chaud de la surface du miroir, l'image est même correcte en début de soirée avec pourtant un primaire qui n'est pas encore en température (je le sais parce que j'ai une sonde sur le primaire).

Je ferai une vidéo qui montrent en live la différence quand j'arrête les ventilos laminaires si ça vous intéresse.

 

Fred

 

 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, zeubeu a dit :

J'ai fait l'essai sur un primaire de 500 mm de 90 mm d'épaisseur, j'ai mis 3 ventilateurs qui soufflent sur le dos du primaire et surtout des ventilos qui soufflent sur la surface du primaire, c'est le jour et la nuit :-)

 

Bonjour Fred, on est bien d'accord, j'ai cela aussi sur mon 500 et je les laisse toujours en fonctionnement

image060.jpg.9a4cb11ce4c345c0617ce65590134eaa.jpg

http://www.jeandijon.com/telescope 500_600.htm

 

Si tu fais une vidéo c'est intéressant, maintenant  la question est de savoir si avec un tube fermé on peut se passer des ventilos

 

jean

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, jean dijon a dit :

Si tu fais une vidéo c'est intéressant, maintenant  la question est de savoir si avec un tube fermé on peut se passer des ventilos

 

C'est un peu plus compliqué avec un tube fermé, on en revient à ce que tu disais sur l'isolation du tube, parce que si le primaire est chaud dans le tube fermé il faut bien que la chaleur aille quelque par... je pense qu'il faut quand même ventilé pour refroidir le primaire et extraire la chaleur, un peu comme avec les ventilos que l'on rajoute au cul des schmidt cassegrain avec 2 ventilos qui soufflent sur le primaire et un qui extrait l'air vers l'extérieur par exemple.

 

Fred

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zeubeu a dit :

Je ferai une vidéo qui montrent en live la différence quand j'arrête les ventilos laminaires si ça vous intéresse.

Bien sûr, c'est intéressant...

Il y a 2 heures, jean dijon a dit :

j'ai cela aussi sur mon 500 et je les laisse toujours en fonctionnement

 

Salut Jean,

Je ne comprend pas comment ces 4 ventilos soufflent sur la face du miroir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous et encore merci @tom, @Chris277, @JMBeraud, @eroyer pour vos commentaires

 

J'ai réalisé le support du secondaire qui est un peu atypique car le secondaire est tenu par la lame correctrice.

Ne voulant pas percer cette lame terminée, j'ai décidé de coller le support du secondaire directement sur la lame.

Le support est réalisé de la facon suivante:

une premiere piece en acier sera collée sur le verre, le reste en aluminium est demontable et fixé sur cette piece

 

barillet_04.thumb.JPG.29e35dd6dcab8f3351dd8d61a72a07be.JPG

 

Le support du miroir a 45° est monté sur un roulement oscillant en bout d'un piston  qui coulisse dans la piece de reglage qui comporte les 3 vis poussant pour regler le secondaire

barillet_05.thumb.JPG.f7df57526a1181391802807121997b5c.JPG

 

comme je ne voulais pas coller le miroir j'ai fait une piece en laiton qui entoure le miroir et viens le mettre en contact avec le support. Le systeme monté est ci dessous: Avec et sans le secondaire

 

barillet_06.thumb.JPG.41b2650d0eb439c672a9d8153a9c01e8.JPG

 

secondaire_01.thumb.JPG.bc95a1d80f0d4301fca1c09f41a73538.JPG

 

Mintenant j'ai le probleme du collage verre métal, j'ai reperé 3 solutions possibles: 

_colle epoxy classique

_colle optique UV

_colle loctite AA317

Pour le démontage (au cas ou) je pense chauffer autour de 200°C pour bruler la colle.

A votre avis, quelle est la meilleur solution ?

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, jean dijon a dit :

A votre avis, quelle est la meilleur solution ?

 

 

Tu devrais faire des essais sur un bout de verre d'abord :-) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By bricodob300
      Bjr
       Tout est ds le titre...
      Merci
    • By Goofy2
      Hello 😎
       
      Le Ouistiti (mon eVscope2 de chez Unistellar) a désormais un petit frère "le Little Baby" (un Vespera Pro de chez Vaonis). Plus petit, plus compact et plus léger.
      Tandis que le Ouistiti (diamètre 114 mm, focale 450 mm, F/D 3.95) capturera des objets plus petits, le Little Baby (diamètre 50 mm, focale 250 mm, F/D 5) capturera des objets plus grands et en champ plus large.
       
      Champs capturés:
      - eVscope: 34.2'x45.6' (capteur Sony IMX347, 4MP,  pixels de 2.4 µm)
      - Vespera Pro: 1.6°x1.6° ou en mode mosaïque automatique: 4.18°x2.45° à 3.2°x3.2° modulable (capteur Sony IMX 676 Starvis II, 12.5 MP, pixels de 2 µm)
      Tandis que l'eVscope 2 est un réflecteur (miroir), le Vespera Pro est un réfracteur quadruplet APO (lentille).
      Il est possible de placer devant l'objectif du Vespera Pro des filtres interférentiels (j'ai un CLS et un Dual Band).
       
      Le Vespera Pro pousse l'automatisme encore plus loin que l'eVscope 2:
      - mise au point automatique (y compris en cours d'acquisitions), pas de collimation à faire (lunette)
      - résistance chauffante dont la mise en route est automatique en fonction du taux d'humidité ambiante (capteur hygrométrique intégré).
      - une fois le Vespera Pro sur ON et connecté à la tablette en Wifi, je lui demande simplement de s'initialiser en toute autonomie (pointage à son initiative, reconnaissance du ciel auto, mise au point auto). Une fois l'initialisation réalisée, il est prêt pour faire des Goto à mon initiative (objets issus de la base de données incluse ou aux coordonnées équatoriales J2000 à saisir). Pour le live stacking, 2 modes: le mode normal (c'est le champ du capteur) ou le mode mosaïque automatique dont les dimensions sont ajustables sans toutefois dépasser les limites autorisées (en gros on peut aller jusqu'à 4 fois la surface couverte par le capteur).
       
      Exemple d'utilisation simultanées du Ouistiti et du Little Baby:
      Pendant que je fais de l'observation en vision amplifiée avec l'eVscope 2, le Vespera Pro fera une intégration de longue durée autonome sur un unique objet pendant toute la séance astro. Deux instruments connectés nécessitent l'usage deux tablettes indépendantes (ou smartphone).  
       
      Le Little Baby sur trépied Gitzo et platine de nivellement:

       

    • By Crabs
      Bonjour,
       
      Je souhaite acheter un télescope solaire qui me permettrait de rester flexible et de pouvoir évoluer vers des diamètres plus grands aussi en double stack. Je suis axé sur du visuel vu que je débute, mais imager pourrait être possible dans le futur.
      L'idée serait d'acheter un filtre bloquant B1200 ou B1800 + un LS50FHa ainsi qu'un autre LS50FHa pour possibilité de double stack.
       
      De cette manière, je pourrais acheter par exemple une ED APO 80 mm f/7 (je ne trouve pas de diamètre plus petit, un diamètre de 50 serait suffisant vu que le LSFHa va quand même masquer à 50mm) et visser les deux étalons en position frontale comme sur cette photo. Avec cela, je devrais avoir l'équivalent d'une LS50THa si ma compréhension est correcte. Cela devrait me permettre d'avoir des vues du disque entier.
       
      D'un autre côté, le setup pourrait être flexible et je pourrais utiliser ce même matériel B1800 et deux LS50FHa (un seul investissement sur les filtres) sur une lunette plus grande via un montage télécentrique derrière une plus grosse lunette, par exemple cette 130mm F/D 7 couplée à un Baader Telecentric TZ-4. Il y aurait même également moyen de "double stacker" les deux filtres en télécentrique. Donc, avec ce setup, je pourrais bénéficier du double stack dans les deux configurations: frontale petit diamètre, télécentrique plus gros diamètre. Est-ce que ce raisonnement tient la route? Est-ce que ce setup est une bonne idée pour rester flexible?
       
      Maintenant, je suis en train de lire le livre "Astronomie Solaire" (https://astronomiesolaire.com/), et en page 203, il est indiqué qu'un montage télécentrique pour des étalons à lame d'air fait élargir la FWHM en fonction du rapport F/D. Un rapport F/D de 40 ou 50 est conseillé. Dans le cas de la 130mm ci-dessus, le F/D est de 7, et donc avec le TZ-4, cela ferait 28. Donc, au final, ma compréhension actuelle est que cette lunette de 130mm n'est pas adaptée car F/D final trop petit? Ou y a-t-il moyen d'ajouter quelque chose pour augmenter ce F/D? Faut-il masquer l'ouverture pour la réduire? Est-ce que ca augmentera le F/D? Les étalons en mica demandent un F/D plus petit de 30, mais au vu de la "loterie" niveau DayStar Quark, je ne privilégie pas cette solution.
       
      Enfin, pour du visuel principalement, est-il conseillé un montage télécentrique (perte de bande passante générale mais uniforme sur toute l'image) ou un montage collimaté (bande passante plus fine mais dans un sweet spot)?
       
      Merci!
    • By Blink
      Bonjour !
      J'ai acheté récemment un Celestron 9.25 XLT fastar d'occasion (fabriqué en 2015)
       
      Or il s'avère que le support du secondaire tourne : on lui fait faire facilement 360° à la main. D'où les questions épineuses suivantes : 
       
      -Vais-je pouvoir le collimater? (sur étoile)
      -Faut-il que ce support du secondaire soit fixe, et ne me sentant pas l'âme d'un aventurier de l'optique, sauriez-vous qui peut arranger cela (région bordelaise)?
       
      Merci pour les conseils
       

    • By lpalbou
      Bonjour à tous,
       
      Je suis dans les expérimentations ces jours-ci, notamment car je viens tout juste de racheter un Takahashi 76-DC à Simon (merci Simon !). A priori, ce scope est idéal avec un Quark puisqu'à F7.5, on atteint F31.5. Sans doute un peu d'over sampling avec la 174mm, mais ça dépend aussi des conditions d'observations, comme toujours. L'avantage du scope : sa taille (53cm), sa portabilité (1.5kg) et bien sûr, son optique.. 76mm n'aura jamais la même résolution qu'un 120 ou 150, mais c'est assez pour voir des détails assez fins et surtout, ça rentre dans mon sac à dos.
       
      Ce n'est pas un test complet car nous n'avons que de la pluie et des nuages et je n'ai pu faire que de l'imagerie opportuniste entre les nuages.. et parfois même au travers de nuages fins.. Les conditions sont donc bien loin d'être idéales, mais en attendant, j'ai testé ce que j'ai pu.
       
      Commençons par l'une des meilleures captures.
       
      Original sans gamma, sortie AS4 :

       
      Même image traitement simple avec IMPPG:

       
      Et en sortie photoshop (stretch / contraste):

       
      Avec couleurs:

       
       
      PS : pour ceux qui sont curieux et parce qu'il y a 1001 façon de traiter l'image sur IMPPG:


       
       
       
  • Upcoming Events