jean dijon

Nouveau Télescope "APO Killer" episode III réalisation de la lame

Recommended Posts

Alors là tu devrais appeler Axis Instruments, il a fait plein de test dans tous les sens à propos de ces colles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour Jean,

J'ai peur que l'époxy soit trop cassante pour bien adhérer au verre et j'aurai peur que ça lache en cas de petit choc sec ou sous les cycles de dilatation. Je pense qu'il faut un colle qui reste un peu souple. Je ne connais pas la colle optique.

Non plus la loctite mais elle est faite pour ça. C'est un uréthane-méthacrylate et peut être quelle possède l'avantage de ces 2 mondes, l'élasticité des mastiques polyuréthane et l'imprégnation de la glue 3?

Je pense aussi qu'il faut faire des essais, justement en faisant subir des cycles frigo - soleil.

Regarde aussi du coté des mastiques colles pour miroir (silicones modifiée ou sika uréthane)

en tout cas l'idée est bonne

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

On colle les miroirs secondaires avec la colle pour aquarium. Peut être une piste de ce côté là ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Pascal C03 a dit :

 

Je ne comprend pas comment ces 4 ventilos soufflent sur la face du miroir ?

 

Bonjour pascal,

les ventilos soufflent tangentiellement au miroir, en face sur l'autre parois il y a des trous pour evacuer l'air

 

il y a une heure, spider_cochon a dit :

Tu devrais faire des essais sur un bout de verre d'abord :-) 

oui bien sur mais je ne voudrais pas tester toutes les solutions

 

il y a 30 minutes, tom a dit :

Alors là tu devrais appeler Axis Instruments, il a fait plein de test dans tous les sens à propos de ces colles.

 

oui merci c'est une trés bonne idée ils peuvent sans doute m'aider, je vais les contacter

 

il y a 32 minutes, Chris277 a dit :

J'ai peur que l'époxy soit trop cassante pour bien adhérer au verre et j'aurai peur que ça lache en cas de petit choc sec ou sous les cycles de dilatation. Je pense qu'il faut un colle qui reste un peu souple. Je ne connais pas la colle optique.

Non plus la loctite mais elle est faite pour ça. C'est un uréthane-méthacrylate et peut être quelle possède l'avantage de ces 2 mondes, l'élasticité des mastiques polyuréthane et l'imprégnation de la glue 3?

Je pense aussi qu'il faut faire des essais, justement en faisant subir des cycles frigo - soleil.

Ok merci, je pense aussi que la loctite est peut etre la bonne solution, les colles UV je connais un peu mais je ne sais pas si cela adhére sur l'acier

 

il y a 29 minutes, spider_cochon a dit :

On colle les miroirs secondaires avec la colle pour aquarium. Peut être une piste de ce côté là ? 

Oui mais je veux un assemblage qui n'evolue pas avec l'orientation du telescope, j'ai peur que la colle pour aquarium soit trop souple, il y a quand meme un certain couple à supporter au niveau du collage.

 

jean

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour les colles

 

un extrait du fil EELT

 

La solution que j'ai suivi pour mon secondaire de C11, ce sont une multitude patch carrés de scotch mousse double face 3M pour miroirs de sdb...

Le scotch mousse est collé sur un double face encore plus adhérent. Je ne vois pas de perte de collimation et normalement, ce scotch tient à l'humidité...

 

 

image.png.76556f65bdd04ad5ba5e6d77743cbb85.png

 

image.png.8f674331eaeb476ac4b0f0b72994c4aa.png

 

 

Cay2 n'aime pas le scotch mousse ! 9_9

image.png.5c0ed9eba0cd4395a62ef50ea75ce088.png

 

 

Donc, tu devrais trouver ton bonheur dans ces réponses, Jean.

 

il y a 37 minutes, jean dijon a dit :

les ventilos soufflent tangentiellement au miroir, en face sur l'autre parois il y a des trous pour evacuer l'air

 

Je vois pas bien quand même...

Un truc comme ça ?

 

image.png.5809cd49f5cd4a98f19360c3d94d3864.png

Edited by Pascal C03
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Pascal C03 a dit :

 

Je ne comprend pas comment ces 4 ventilos soufflent sur la face du miroir ?

 

Les ventillos ne sont pas dans le fond mais sur le coté , l'idéal est un flux laminaire assez rapide

l'idée c'est de souffler la couche limite au dessus du miroir

ventillateur.jpg.854a0cb26a1c1873a4e1d59142b6a339.jpg

 

jean

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

la solution de Pascal marche par effet venturi  : l'air qui passe autour du primaire a une certaine vitesse, donc une dépression qui aspire la couche limite

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, olivdeso a dit :

la solution de Pascal marche par effet venturi  : l'air qui passe autour du primaire a une certaine vitesse, donc une dépression qui aspire la couche limite

 

Oui, ou effet Coanda, comme Olivier Ruau et Thierry Ruiz l'avaient bien montré sur leurs premiers protos de dobson.

Les tout premiers Skyvision avaient ces ventilateurs qui étaient très efficaces.

Je sais pas si c'est toujours le cas ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a une heure, Colmic a dit :

Oui, ou effet Coanda, comme Olivier Ruau et Thierry Ruiz l'avaient bien montré sur leurs premiers protos de dobson.

 

Au GAP47, sur notre 500, on avait essayé cette solution basée sur l'effet Coanda avec aspiration tangentielle (et non soufflage) comme préconisé par Olivier Ruau et Thierry Ruiz. Le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat n'a pas été probant ! Je pense que cela demande un réglage fin du débit du ventilo qui n'est pas évident à trouver :S

Je pense que le système inversé (soufflage au lieu d'aspiration) décrit par Jean devrait être moins capricieux. Ceux qui ont expérimenté les deux solutions peuvent-ils confirmer ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chose m'inquiète, en dehors du choix de la colle, c'est le long bras de levier que tu vas avoir. Je ne sais pas exactement combien mais j'ai l'impression de l'ordre de 15cm d'après les photos. Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ? certes sur un élément en réfraction ça doit être moins sensible que sur un miroir mais j'ai peur que ce ne soit pas négligeable. Il faudrait essayer de simuler ça. C'est peut-être le moment de faire appel à CPI-Z qui avait étudié ça et qui doit avoir ce qu'il faut pour les calculs:

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, eroyer a dit :

Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ?

 

Pour une lame de Sc, la def est importante (dans les 240 nm) mais on s'en fiche car les faces restent //

Je ne sais pas ce que Jean va répondre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

oui même pour la colle le bras de levier?

Sinon, Jean, pour mon pole master j'ai mis un double face 3M extérieur "extra-fort". c'est une mousse mais elle vulcanise au bout de quelques jours et maintenant je ne vois aucune flexion même sous la contrainte (contrairement au soir même du collage). Mais c'est peinture sur anodisation de l'autre coté, donc pour toi?

Ce serait bien en moins épais pour toi

PS : tu as un tour à la maison?

Edited by Chris277

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, olivdeso a dit :

la solution de Pascal

C'est surtout ce que je croyais avoir compris ! Mais cela ne me parait pas bon... Sauf à créer des tourbillons

Il me parait impératif de redresser le flux d'air après les ventilateurs sinon, on a juste des veines d'air tourbillonnantes.

 

image.png.9ecd7287b58937065aaf0f6afb2b56e9.png

 

La solution de Jean me convient mieux !  C'est certainement très sioux à régler...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, eroyer a dit :

Une chose m'inquiète, en dehors du choix de la colle, c'est le long bras de levier que tu vas avoir. Je ne sais pas exactement combien mais j'ai l'impression de l'ordre de 15cm d'après les photos. Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ? certes sur un élément en réfraction ça doit être moins sensible que sur un miroir mais j'ai peur que ce ne soit pas négligeable. Il faudrait essayer de simuler ça. C'est peut-être le moment de faire appel à CPI-Z qui avait étudié ça et qui doit avoir ce qu'il faut pour les calculs:

 

Le  probleme se pose quel que soit le systeme d'accroche à savoir lame percée ou collage me semble t'il . L'ensemble tout équipé fait 300g donc la question est de savoir si le couple  induit va déformer la lame d'une facon telle que le chemin optique varie.  Si je suis au zenit les 300g vont induire un menisque qui n'impacte en rien la qualité de l'onde transmise, en angle le CDG de l'assemblage est a environ 8cm de la lame ce qui fait un couple de 0.25Nm je pense que la lame vas faire un S dans la directon du couple mais je ne vois pas pourquoi cela serait pire au point de vu optique (ce n'est pas un miroir). Je vais voir si CPI-Z peut faire un calcul. La rigidité D des plaques est en cube de l'epaisseur avec 15mm d'epaisseur je suis au moins 10 fois plus rigide qu'une lame de SC dont l'epaisseur est plutot 5 ou 6mm

 

il y a une heure, Chris277 a dit :

oui même pour la colle le bras de levier?

Sinon, Jean, pour mon pole master j'ai mis un double face 3M extérieur "extra-fort". c'est une mousse mais elle vulcanise au bout de quelques jours et maintenant je ne vois aucune flexion même sous la contrainte (contrairement au soir même du collage). Mais c'est peinture sur anodisation de l'autre coté, donc pour toi?

Ce serait bien en moins épais pour toi

PS : tu as un tour à la maison?

Je ne pense pas forcement que cela soit plus solide, l'interet d'un assemblage avec la loctite c'est l'épaisseur trés fine (0.1mm max) par ailleur cette colle est donnée pour tenir 20N/mm2 ma surface de collage est de 600mm2 . Si je transforme le couple en force d'arrachement au bord cela me donne une dizaine de N donc cela devrais tenir me semble t'il

Sinon oui j'ai un tour à la maison, (un chinois mais cela permet pas mal de choses), en optique il manque toujours une bague:) 

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Daniel Palazy a dit :

Au GAP47, sur notre 500, on avait essayé cette solution basée sur l'effet Coanda avec aspiration tangentielle (et non soufflage) comme préconisé par Olivier Ruau et Thierry Ruiz. Le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat n'a pas été probant ! Je pense que cela demande un réglage fin du débit du ventilo qui n'est pas évident à trouver :S

Je pense que le système inversé (soufflage au lieu d'aspiration) décrit par Jean devrait être moins capricieux. Ceux qui ont expérimenté les deux solutions peuvent-ils confirmer ?

Salut Daniel,

je ne me suis pas posé trop de question j'ai une rampe de 4 ventilos qui soufflent et cela marche bien, cela stabilise les images , Pour mon nouveau tube j'ai prevu 2 ventilo sur une face qui soufflent et deux sur la face oposée qui aspirent, mais je voudrais pouvoir éteindre tout cela en observation lorsque le miroir est en temperature.  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

pour la colle, le Sicaflex est une tuerie : ça colle tout sur tout, avec une résistance étonnante, et tout juste un chouya de souplesse pour éviter les contraintes - mais bien moins que le silicone. Ca sert par exemple pour les vitres et parebrises de bagnole.

Par contre, je trouve ton support vachte "simple" (rudimentaire,  d'une autre époque, j'ai pas le bon mot...) au regard de la perfection de ton projet. Un porte à faux vraiment important, un système archaïque peu pratique pour les réglages, notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support (enfin, je pense au regard des photos....)

Mais de diou, quel beau projet !!!! félicitation

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sicaflex : tu aurais la référence exacte, ou la techno, car il y en a un paquet... (acrylique, polyuréthane,silicone...comme les loctite)

 

sinon le double face acrylique (transparent) est extrêmement puissant et légèrement souple.

Edited by olivdeso
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support

 

 

Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

un système archaïque peu pratique

 

T'abuses un peu là quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, serge vieillard a dit :

Yo !

pour la colle, le Sicaflex est une tuerie : ça colle tout sur tout, avec une résistance étonnante, et tout juste un chouya de souplesse pour éviter les contraintes - mais bien moins que le silicone. Ca sert par exemple pour les vitres et parebrises de bagnole.

Par contre, je trouve ton support vachte "simple" (rudimentaire,  d'une autre époque, j'ai pas le bon mot...) au regard de la perfection de ton projet. Un porte à faux vraiment important, un système archaïque peu pratique pour les réglages, notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support (enfin, je pense au regard des photos....)

Mais de diou, quel beau projet !!!! félicitation

Bonjour serge

comment aurais tu fait le support sachant que pour des raisons optiques (correction de la coma) je ne peut pas rapprocher la lame du miroir donc la distance secondaire lame fait entre 140 et 150mm  ?

je ne peut mettre aucun réglage par dessus car le systeme est collé donc si tu as des idées je suis preneur. En ce qui concerne l'abscence de blocage en rotation vu la force du ressort cela ne tourne pas j'avais envisagé de faire une piece intermediaire plane avec  trou trait plan qui viens sur la partie plane ou reposent les vis pour augmenter la friction, pour l'instant je ne l'ai pas fait mais ce n'est pas compliqué. Par ailleur un mouvement en rotation aide bien pour la collimation  je n'ai rien trouvé de simple pour le blocage.

Sinon je suis preneur de la reference de ta colle

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 9 heures, olivdeso a dit :

sinon le double face acrylique (transparent) est extrêmement puissant et légèrement souple.

Même chose Olivier, si tu as la référence..

 

140 à 150 mm, ce n'est pas tout à fait rien... Quelle est la masse de l'ensemble secondaire ?

 

Jean, aujourd'hui je mettrai du carbone pour tenir "tout ça" avec 3 vis perpendiculaires à l'axe optique pour un réglage depuis l'extérieur ainsi qu'un ressort à rondelles Belleville (ultra compact et invariant en position angulaire quelque soit les variations de température) proche du secondaire. Pas de roulement mais un couple de rondelles : bombée + cuvette qui marche bien.

Bon mais c'est facile de venir dire après...

Tu vas avoir l'Oscar de la plus belle réalisation de l'année :)

Edited by Pascal C03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Pascal,

 

il y a une heure, Pascal C03 a dit :

140 à 150 mm, ce n'est pas tout à fait rien... Quelle est la masse de l'ensemble

300g  je peux sans doute alléger un peu, un systeme tout carbone permettrait de gagner 100g mais je ne maitrise pas  (densité 1.6/ 2.7 alu)

 

il y a une heure, Pascal C03 a dit :

Jean, aujourd'hui je mettrai du carbone pour tenir "tout ça" avec 3 vis perpendiculaires à l'axe optique pour un réglage depuis l'extérieur ainsi qu'un ressort à rondelles Belleville (ultra compact et invariant en position angulaire quelque soit les variations de température) proche du secondaire. Pas de roulement mais un couple de rondelles : bombée + cuvette qui marche bien.

L'avantage du ressort est que je peux régler la hauteur, avec des rondelles belleville je ne vois pas trop il faut modifier l'empillement

qu'as tu contre les roulements?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jean dijon a dit :

je ne vois pas trop il faut modifier l'empillement

qu'as tu contre les roulements?

 

Oui, il faut faire varier le nombre de rondelles et pour éviter 50 démontages, il faut régler ça finement au départ.

Tu as un ressort avec une constante de raideur nettement plus élevée que ton ressort en hélice.

Je n'ai rien contre les roulements mais ce type de rondelles donne un montage plus compact. C'est également un montage sans jeu alors qu'un roulement comporte toujours un jeu interne.

Tu peux encore améliorer la fluidité du réglage en polissant les portées de ces rondelles. Perso, je les graisse avec une graisse à vide DC

C'est ce que j'ai pour mon secondaire de C11 et pour le Newton également

image.png.08b5063f08c354e5f6874d7e49774ecc.png

 

Le carbone augmenterait la rigidité / à de l'alu. C'est plus pour la variation d'orientation du secondaire...

300g seulement. L'impact est de 300 nm environ selon l'axe optique / à une lame non chargée

 

Le calcul est fait pour une lame à 45°

 

voir fichier joint

 

 

lame sous charge secondaire.docx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Pascal pour ton calcul éléments fini, 

lambda de flèche cela représente un rayon de courbure de 18 km environ donc complètement négligeable optiquement, en chargement en biais l’écart par rapport au ménisque à l'air très faible et je ne pense pas que cela induise une variation d’épaisseur pouvant nuire optiquement. Pourrait tu m'envoyer la coupe de la lame chargée à 300g  pour voir l'asymétrie que cela induit.

Je suis plus inquiet par le collage que par la déformation de la lame.

 

jean

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, jean dijon a dit :

pour voir l'asymétrie que cela induit.

 

Quelle asymétrie ? Entre face interne et la face externe ? Ou bien asymétrie au niveau de la face interne / à un plan horizontal passant par le centre ?

 

J'ai collé virtuellement sur une surface de 30mm en ignorant totalement sur quelle surface tu allais coller...

 

"Cay2" est le garçon qui s'occupe des morceaux de verre qui pendouillent au dessus du M1 de l'Eelt si je retrace bien donc ne t'inquiètes pas trop à savoir si cela va tenir 9_9

L'efficacité d'un collage, c'est à 100% donné par la préparation des surfaces. Dégraissage plus que soigné et peut être une autre préparation de surface.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Pascal C03 a dit :

Quelle asymétrie ? Entre face interne et la face externe ? Ou bien asymétrie au niveau de la face interne / à un plan horizontal passant par le centre ?

 

l'asymétrie de la surface par rapport à la sphère que représente le ménisque parfait , en gros la forme de la surface de la lame est une sphère plus une courbe du 3ème degré (style S ) dont le point d'inflexion est au centre. Donc quelle est l'amplitude de ce S? par ailleurs y a t'il une différence entre les deux faces ? c'est cette différence qui peut induire des aberrations

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By AdrienC
      Bonjour ,

      Je cherche conseil.  Voici mes contraintes et mon raisonnement, dites moi si vous approuvez ou si vous trouvez que c'est déconnant.

      Je souhaite faire exclusivement du visuel.  Je n'ai pas souvent l'occasion de sortir (j'habite en ville) , donc je ne souhaite pas m'embeter avec des collimations et autres réglages.
      Je souhaite une belle image sans chromatisme etc.  Mon budget étant limité , je me dirige à ce stade vers une petite lunette semi apo ou apo.
       
      J'ai donc sélectionné 3 modèles qui sont presque identiques :

      TS Photoline 102/714 doublet  : Elle a un doublet FPL53 et Lanthane
      Altaïr Astro 102/714 wave series: doublet FPL53 et Lanthane mais à ce qu'on m'a dit les produits altair seraient de meilleure qualité ?

      et enfin bien qu'un peu hors budget pour moi :

      TS Photoline 102/714 Triplet : Triplet FPL53

      J'ai le sentiment que ce format est le bon compromis pour ne pas balader une lunette d'1m50 et quand même bien s'amuser.

      Ma question principale est la suivante :  Ma priorité est d'avoir une (vraiment) belle image en visuel.    Le triplet n'est il pas superflu ?  Et si je pars sur un doublet, lequel ?

      Adrien



       
    • By AlSvartr
      Salut, 
       
      Vu que le réducteur ASA 0.73 en 2" sans la platine de 79.5mm de diamètre ne semble plus disponible, et que son remplaçant tout désigné semble être le TS-optics x0.73 en 2" (https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p9779_TS-Optics-NEWTON-Coma-Corrector-0-73x-Reducer---2--Connection.html), je me demande ce qui en fin de compte différencie ces deux items. Dans le premier cas c'est conçu par Keller et dans le second par Ackermann. Sauf que si on regarde un peu en détail, le cercle de PL est le même, les BF sont également sensiblement les mêmes. Ca ressemble quand même à du reverse engineering, ou bien simplement du transfert d'IP en fait :) .  Je n'ai pas pu trouver de retour concernant une comparaison de performance entre ces deux réducteurs, donc si quelqu'un à une information à partager à ce propos je suis preneur :-)
       
      Merci et bonne journée/soirée/nuit
       
      Simon
    • By AstronoSeb
      Bonjour à tous les Astro !
       
      il y a en ce moment beaucoup d'articles où decropic sur les forum a propos des filtres multi-bandes comme les L-EXTREME de chez Optolon pour faire du one shot colour avec des Cmos couleur. 
       
      Je me posais la question de savoir s'il y a possibilité de les utiliser avec un SC comme le C8 edge avec reducreur 0.7 vu la longue focale, ou si cette technique est réservée à des setup plus ouverts. 
       
      Merci pour vos avis ou conseils avisés...
    • By BobSaintClar
      Tout bon amateur de binos astro connaît les Nikon WX 7x50 et 10x50 :
       
      Des jumelles d'exception, dotées d'un champs de vision XXL excellemment corrigé, offrant des vues inouïes de la voie lactée...
      ... pour la modique somme de 5.000 euros, à la louche. On ne va pas chipoter avec les centaines.
       
      Toutes deux sont une démonstration du savoir-faire de Nikon. Elles sont évidemment utilisables, avec trépied (deux kilos 5, de mémoire. Ca commence à peser, à bout de bras), en nocturne comme en diurne. Mais in fine, qui parmi nous peut se targuer d'en avoir une paire (si je peux me permettre) ? Voire deux ?
      Ces jumelles, c'est un peu comme les sacs Louis Vuitton, les parfums Chanel ou les montres Rolex : les acquérir, c'est déjà un accomplissement. S'en servir, à la limite, c'est presque... secondaire.
       
      Seulement voilà : même si c'est "pour la frime", leurs caractéristiques sont absolument uniques et sur le ciel, elles déchirent ! Je peux en témoigner, j'ai eu la chance d'essayer les deux modèles, lors d'une très belle nuit de l'automne dernier. Alors, on se prend à rêver : pourrait-on les louer ? Pas que je sache. Pourrait-on les voler ? Sans doute, mais je ne m'y risquerais pas. Pourrait-on les bricoler, comme ça, hop, sur un coin de table, avec deux-trois lentilles qui traînent ?
       
      Bah oui, en fait. Faut juste être un peu con (BobSaintClar, à votre service), et oser (ça va de paire, comme les jumelles). Vous savez, mettre en pratique le genre d'idée qui nous traverse parfois le crâne et qu'on chasse d'un "si ça marchait, ça se saurait" mi-fainéant, mi-condescendant...
       
      Posons le problème, par exemple avec les WX 10x50 : nous avons donc des jumelles de diamètre objectif 50mm, grossissement 10x, champs apparent de 76,4° presque parfaitement corrigé, relief d’œil confortable (15,3mm). On peut les refaire, pour trois francs six sous ?
       
      Voyons voir : il nous faudrait une petite lunette de même diamètre, mettons à F/D 4, sans courbure de champs notable et bien corrigée contre le chromatisme. On lui mettrait un bon oculaire 18-20mm de champs apparent 76° (ou plus, soyons fou), avec un dégagement de 15mm (ou plus, bis repetita placent) et voilà, nous aurions notre demi-jumelle...
       
      La lunette avec les caractéristiques demandées, on oublie : s'il y en a, elles sont hors de prix (une Borg ou Taka 50 avec correcteur/réducteur de champs, vous m'en mettrez deux, c'est pour m'offrir). En revanche, plusieurs objectifs photo répondent "présent" ! Pour n'en citer qu'un, optiquement bon, monté en M42 (donc facile à équiper d'un po) et ne coûtant quasiment rien : le Pentax Takumar 200mm F4 en monture vissante. J'en ai acheté un sur Yahoo ! Auction Japan pour - roulement de tambour - 2400 yens, soit 19 euros. Je pourrais survivre à l'achat d'un second.
      Comment lui adjoindre un porte-oculaire ? Ben avec un accessoire de ce genre, trouvé sur Amazon.com pour 20 euros (bordel, c'est encore plus cher que le cailloux...). Ca se visse directement au cul du Pentax.
      Et l'oculaire ? Il y a plein de prétendants, au coulant 31,75. Il m'a bien fallu faire un choix, casser la tirelire en achetant un exemplaire à la fois "bon" et "pas trop cher". Après quelques heures de web-lecture, je me suis décidé pour le Baader Morpheus de 17,5mm. Il était accessible à ma bourse, propose 20mm de dégagement oculaire et 76° d'un champs apparent plutôt bien corrigé, si j'en crois ses critiques.
       
      Bref : sur le papier, ça marche. Mais en pratique ? Déjà, ça ressemble à quoi ?
      A ça :

      (Quand je vous disais "sur un coin de table"...)
       
      Mécaniquement, rien à redire : pas de collage, d'alignement douteux, de risque de déboîtement intempestif. L'oculaire est maintenu par un serrage vis/clamp ring, le po est vissé sur le pas M42 de l'objectif. Le tirage optique est idéal, on fait la mise au point à l'infini avec une marge confortable.
       
      Et optiquement ??
      Et bien... ça fonctionne. Ca fonctionne même étonnement bien, au point qu'on ne peut que s'interroger : pourquoi ne voit-on pas ce genre de montage plus souvent ?
      Je n'ai pas choisi cette combinaison (télé de 200 à F4, oculaire Morpheus 17,5) par hasard : le but, dès le départ, était d'émuler les Nikon WX10x50 ! En théorie, mon "bricolage" a des spécifications très proches :
       
      Diamètre des objectifs : 50mm - contre 50mm
      Grossissement de 11,4x - contre 10x
      Pupille de sortie de 4,4mm - contre 5 mm
      Champs apparent de 76° - contre 76,4°
      Dégagement oculaire de 20mm - contre 15,3mm
      Vision inversée - contre redressée (sur des jumelles astro, on s'en bat les rétines)
       
      En pratique, tout se joue sur la qualité de l'image proposée. Je n'ai pas pu tester ma lunette "demi-jumelle" sur le ciel (météo pourrie), juste viser de nuit les lumière lointaines - lampadaires, pour l'essentiel - que je peux voir sans quitter mon jardin. J'en saurai évidemment plus quand les nuages daigneront FOUTRE LE CAMPS (crispations faciales frénétiques), mais pour l'heure :
       
      Transparence : difficile d'en juger en visant des lampadaires, mais c'est au moins correct, puisque je n'ai rien remarqué. Je comparerai avec mes Nikon EII 8x30.
      Détails, piqué de l'image : là encore, ça me semble nickel au centre, très peu dégradé sur les bords (je détaille ci-après)
      Couleurs : s'il y a une dominante, je ne l'ai pas notée. A refaire de jour, évidemment.
      Dégradation centre/bords : ça se joue essentiellement sur ce critère, avec un tel champs apparent ! Franchement, c'est une bonne surprise : il y a une dégradation modeste, plutôt moins marquée que dans mes 8x30 ! Elle tient essentiellement à une légère courbure de champs, qui défocalise l'image. L’œil compense sans soucis, mais si vous tenez vraiment à ne regarder que sur les bords, il est plus confortable de jouer sur la mise au point. Dès lors, les "petits cercles flous" redeviennent des points et ce, jusqu'à disparaître : pas de coma, pas d'astigmatisme : c'est juste bluffant.
      Chromatisme : nul au centre, faible sur les bords. Il est sensible au placement de l’œil : si vous êtes bien dans l'axe, il est négligeable.
      Vignetage : aucun. La pupille de sortie est belle, bien ronde, sans lumières parasites (pas de prismes). Les lumières ponctuelles, défocalisées, forment de beaux ronds qui demeurent tels quels jusqu'au bord extrême du champs.
       
      Conclusion provisoire : les résultats préliminaires sont très encourageants. Suffisamment pour que je poursuive l'expérience jusqu'au bout. Je vais donc doubler la mise, monter une seconde lunette Baader/pentax et l'accoupler - je ne sais pas trop comment, je vais y réfléchir - à la première pour former une véritable paire de jumelles. Elles seront adaptées à mes yeux (écart oculaire fixe de 63mm, je ne vais pas me lancer dans la fabrication d'un lien articulé) et seront dotées de quelques caractéristiques inédites, pour des jumelles de cette catégorie :
       
      Un prix - relativement - ridicule
      Des diaphragmes, pour faire varier la pupille de sortie (je ne vois pas très bien à quoi ça peut servir, mais qui sait ?)
      Des objectifs dotés d'un pas vissant M58, pour y coller des filtres
      Des oculaires interchangeables
       
      Voilà ! Je vous tiens au jus
    • By leonardcauvra
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Je suis encore un colère ce matin ... contre moi. Alors que la nuit dernière paraissait très bonne sur Toulouse (étoiles figées y compris à l'horizon au-dessus de ma terrasse), je me suis dit qu'il était temps que j'essaye mon tube DK315 en planétaire - en fait c'était surtout pour ça que je l'avais acheté avec une focale native de 5 mètres. Tout se passait bien pendant la collimation lorsqu'en voulant donner un dernier tour de vis sur le barillet arrière, j'ai dû faire un geste trop brusque et tout est sorti du champ. Bonjour pour retrouver une étoile avec 5 mètres de focale (le viseur rouge, du coup, ne me centrait plus rien). J'ai ensuite pu recaler viseur et tube  en visant une lumière fixe à l'horizon. Je recentre alors une étoile et horreur: une collimation dans les choux avec un ovale très étiré et le centre des anneaux de l'étoile ... sur le bord de l'ovale. Alors qu'avant je fignolais juste pour avoir un beau cercle d'anneaux bien régulier !  Et pendant une demi-heure, ce fut impossible de redresser ça: ovale allongé persistant quelle que soit la vis que je tourne dans un sens ou dans l'autre. J'en étais presque malade de me trouver si neuneu alors qu'au-dessus de moi des étoiles figées me narguaient et que Jupiter étincelait. J'ai dû capituler et j'ai tout plié. J'en suis encore tout remué ce matin: je suis devenu si neuneu que ça à mon âge pour faire une collimation ? Certes j'avais pris l'habitude de mes réglages sur mon C14 que j'ai mis de côté, mais quand même !  Bref, si vous voyez comment je peux m'en sortir, merci ! Là j'abandonne, je ne sais plus quoi faire ... à part reprendre mon C14 et jeter mon DK du haut de ma terrasse 
      Allez, je vais voir des amis aujourd'hui, ça va peut-être me détendre.
       
      Bonne continuation à toutes et tous
      Claude
  • Images