jean dijon

Nouveau Télescope "APO Killer" episode III réalisation de la lame

Recommended Posts

Alors là tu devrais appeler Axis Instruments, il a fait plein de test dans tous les sens à propos de ces colles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour Jean,

J'ai peur que l'époxy soit trop cassante pour bien adhérer au verre et j'aurai peur que ça lache en cas de petit choc sec ou sous les cycles de dilatation. Je pense qu'il faut un colle qui reste un peu souple. Je ne connais pas la colle optique.

Non plus la loctite mais elle est faite pour ça. C'est un uréthane-méthacrylate et peut être quelle possède l'avantage de ces 2 mondes, l'élasticité des mastiques polyuréthane et l'imprégnation de la glue 3?

Je pense aussi qu'il faut faire des essais, justement en faisant subir des cycles frigo - soleil.

Regarde aussi du coté des mastiques colles pour miroir (silicones modifiée ou sika uréthane)

en tout cas l'idée est bonne

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

On colle les miroirs secondaires avec la colle pour aquarium. Peut être une piste de ce côté là ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Pascal C03 a dit :

 

Je ne comprend pas comment ces 4 ventilos soufflent sur la face du miroir ?

 

Bonjour pascal,

les ventilos soufflent tangentiellement au miroir, en face sur l'autre parois il y a des trous pour evacuer l'air

 

il y a une heure, spider_cochon a dit :

Tu devrais faire des essais sur un bout de verre d'abord :-) 

oui bien sur mais je ne voudrais pas tester toutes les solutions

 

il y a 30 minutes, tom a dit :

Alors là tu devrais appeler Axis Instruments, il a fait plein de test dans tous les sens à propos de ces colles.

 

oui merci c'est une trés bonne idée ils peuvent sans doute m'aider, je vais les contacter

 

il y a 32 minutes, Chris277 a dit :

J'ai peur que l'époxy soit trop cassante pour bien adhérer au verre et j'aurai peur que ça lache en cas de petit choc sec ou sous les cycles de dilatation. Je pense qu'il faut un colle qui reste un peu souple. Je ne connais pas la colle optique.

Non plus la loctite mais elle est faite pour ça. C'est un uréthane-méthacrylate et peut être quelle possède l'avantage de ces 2 mondes, l'élasticité des mastiques polyuréthane et l'imprégnation de la glue 3?

Je pense aussi qu'il faut faire des essais, justement en faisant subir des cycles frigo - soleil.

Ok merci, je pense aussi que la loctite est peut etre la bonne solution, les colles UV je connais un peu mais je ne sais pas si cela adhére sur l'acier

 

il y a 29 minutes, spider_cochon a dit :

On colle les miroirs secondaires avec la colle pour aquarium. Peut être une piste de ce côté là ? 

Oui mais je veux un assemblage qui n'evolue pas avec l'orientation du telescope, j'ai peur que la colle pour aquarium soit trop souple, il y a quand meme un certain couple à supporter au niveau du collage.

 

jean

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour les colles

 

un extrait du fil EELT

 

La solution que j'ai suivi pour mon secondaire de C11, ce sont une multitude patch carrés de scotch mousse double face 3M pour miroirs de sdb...

Le scotch mousse est collé sur un double face encore plus adhérent. Je ne vois pas de perte de collimation et normalement, ce scotch tient à l'humidité...

 

 

image.png.76556f65bdd04ad5ba5e6d77743cbb85.png

 

image.png.8f674331eaeb476ac4b0f0b72994c4aa.png

 

 

Cay2 n'aime pas le scotch mousse ! 9_9

image.png.5c0ed9eba0cd4395a62ef50ea75ce088.png

 

 

Donc, tu devrais trouver ton bonheur dans ces réponses, Jean.

 

il y a 37 minutes, jean dijon a dit :

les ventilos soufflent tangentiellement au miroir, en face sur l'autre parois il y a des trous pour evacuer l'air

 

Je vois pas bien quand même...

Un truc comme ça ?

 

image.png.5809cd49f5cd4a98f19360c3d94d3864.png

Edited by Pascal C03
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Pascal C03 a dit :

 

Je ne comprend pas comment ces 4 ventilos soufflent sur la face du miroir ?

 

Les ventillos ne sont pas dans le fond mais sur le coté , l'idéal est un flux laminaire assez rapide

l'idée c'est de souffler la couche limite au dessus du miroir

ventillateur.jpg.854a0cb26a1c1873a4e1d59142b6a339.jpg

 

jean

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

la solution de Pascal marche par effet venturi  : l'air qui passe autour du primaire a une certaine vitesse, donc une dépression qui aspire la couche limite

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, olivdeso a dit :

la solution de Pascal marche par effet venturi  : l'air qui passe autour du primaire a une certaine vitesse, donc une dépression qui aspire la couche limite

 

Oui, ou effet Coanda, comme Olivier Ruau et Thierry Ruiz l'avaient bien montré sur leurs premiers protos de dobson.

Les tout premiers Skyvision avaient ces ventilateurs qui étaient très efficaces.

Je sais pas si c'est toujours le cas ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a une heure, Colmic a dit :

Oui, ou effet Coanda, comme Olivier Ruau et Thierry Ruiz l'avaient bien montré sur leurs premiers protos de dobson.

 

Au GAP47, sur notre 500, on avait essayé cette solution basée sur l'effet Coanda avec aspiration tangentielle (et non soufflage) comme préconisé par Olivier Ruau et Thierry Ruiz. Le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat n'a pas été probant ! Je pense que cela demande un réglage fin du débit du ventilo qui n'est pas évident à trouver :S

Je pense que le système inversé (soufflage au lieu d'aspiration) décrit par Jean devrait être moins capricieux. Ceux qui ont expérimenté les deux solutions peuvent-ils confirmer ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une chose m'inquiète, en dehors du choix de la colle, c'est le long bras de levier que tu vas avoir. Je ne sais pas exactement combien mais j'ai l'impression de l'ordre de 15cm d'après les photos. Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ? certes sur un élément en réfraction ça doit être moins sensible que sur un miroir mais j'ai peur que ce ne soit pas négligeable. Il faudrait essayer de simuler ça. C'est peut-être le moment de faire appel à CPI-Z qui avait étudié ça et qui doit avoir ce qu'il faut pour les calculs:

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, eroyer a dit :

Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ?

 

Pour une lame de Sc, la def est importante (dans les 240 nm) mais on s'en fiche car les faces restent //

Je ne sais pas ce que Jean va répondre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

oui même pour la colle le bras de levier?

Sinon, Jean, pour mon pole master j'ai mis un double face 3M extérieur "extra-fort". c'est une mousse mais elle vulcanise au bout de quelques jours et maintenant je ne vois aucune flexion même sous la contrainte (contrairement au soir même du collage). Mais c'est peinture sur anodisation de l'autre coté, donc pour toi?

Ce serait bien en moins épais pour toi

PS : tu as un tour à la maison?

Edited by Chris277

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, olivdeso a dit :

la solution de Pascal

C'est surtout ce que je croyais avoir compris ! Mais cela ne me parait pas bon... Sauf à créer des tourbillons

Il me parait impératif de redresser le flux d'air après les ventilateurs sinon, on a juste des veines d'air tourbillonnantes.

 

image.png.9ecd7287b58937065aaf0f6afb2b56e9.png

 

La solution de Jean me convient mieux !  C'est certainement très sioux à régler...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, eroyer a dit :

Une chose m'inquiète, en dehors du choix de la colle, c'est le long bras de levier que tu vas avoir. Je ne sais pas exactement combien mais j'ai l'impression de l'ordre de 15cm d'après les photos. Tu n'as pas peur que cela induise une contrainte et donc une déformation de la lame ? certes sur un élément en réfraction ça doit être moins sensible que sur un miroir mais j'ai peur que ce ne soit pas négligeable. Il faudrait essayer de simuler ça. C'est peut-être le moment de faire appel à CPI-Z qui avait étudié ça et qui doit avoir ce qu'il faut pour les calculs:

 

Le  probleme se pose quel que soit le systeme d'accroche à savoir lame percée ou collage me semble t'il . L'ensemble tout équipé fait 300g donc la question est de savoir si le couple  induit va déformer la lame d'une facon telle que le chemin optique varie.  Si je suis au zenit les 300g vont induire un menisque qui n'impacte en rien la qualité de l'onde transmise, en angle le CDG de l'assemblage est a environ 8cm de la lame ce qui fait un couple de 0.25Nm je pense que la lame vas faire un S dans la directon du couple mais je ne vois pas pourquoi cela serait pire au point de vu optique (ce n'est pas un miroir). Je vais voir si CPI-Z peut faire un calcul. La rigidité D des plaques est en cube de l'epaisseur avec 15mm d'epaisseur je suis au moins 10 fois plus rigide qu'une lame de SC dont l'epaisseur est plutot 5 ou 6mm

 

il y a une heure, Chris277 a dit :

oui même pour la colle le bras de levier?

Sinon, Jean, pour mon pole master j'ai mis un double face 3M extérieur "extra-fort". c'est une mousse mais elle vulcanise au bout de quelques jours et maintenant je ne vois aucune flexion même sous la contrainte (contrairement au soir même du collage). Mais c'est peinture sur anodisation de l'autre coté, donc pour toi?

Ce serait bien en moins épais pour toi

PS : tu as un tour à la maison?

Je ne pense pas forcement que cela soit plus solide, l'interet d'un assemblage avec la loctite c'est l'épaisseur trés fine (0.1mm max) par ailleur cette colle est donnée pour tenir 20N/mm2 ma surface de collage est de 600mm2 . Si je transforme le couple en force d'arrachement au bord cela me donne une dizaine de N donc cela devrais tenir me semble t'il

Sinon oui j'ai un tour à la maison, (un chinois mais cela permet pas mal de choses), en optique il manque toujours une bague:) 

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Daniel Palazy a dit :

Au GAP47, sur notre 500, on avait essayé cette solution basée sur l'effet Coanda avec aspiration tangentielle (et non soufflage) comme préconisé par Olivier Ruau et Thierry Ruiz. Le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat n'a pas été probant ! Je pense que cela demande un réglage fin du débit du ventilo qui n'est pas évident à trouver :S

Je pense que le système inversé (soufflage au lieu d'aspiration) décrit par Jean devrait être moins capricieux. Ceux qui ont expérimenté les deux solutions peuvent-ils confirmer ?

Salut Daniel,

je ne me suis pas posé trop de question j'ai une rampe de 4 ventilos qui soufflent et cela marche bien, cela stabilise les images , Pour mon nouveau tube j'ai prevu 2 ventilo sur une face qui soufflent et deux sur la face oposée qui aspirent, mais je voudrais pouvoir éteindre tout cela en observation lorsque le miroir est en temperature.  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

pour la colle, le Sicaflex est une tuerie : ça colle tout sur tout, avec une résistance étonnante, et tout juste un chouya de souplesse pour éviter les contraintes - mais bien moins que le silicone. Ca sert par exemple pour les vitres et parebrises de bagnole.

Par contre, je trouve ton support vachte "simple" (rudimentaire,  d'une autre époque, j'ai pas le bon mot...) au regard de la perfection de ton projet. Un porte à faux vraiment important, un système archaïque peu pratique pour les réglages, notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support (enfin, je pense au regard des photos....)

Mais de diou, quel beau projet !!!! félicitation

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sicaflex : tu aurais la référence exacte, ou la techno, car il y en a un paquet... (acrylique, polyuréthane,silicone...comme les loctite)

 

sinon le double face acrylique (transparent) est extrêmement puissant et légèrement souple.

Edited by olivdeso
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support

 

 

Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

un système archaïque peu pratique

 

T'abuses un peu là quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, serge vieillard a dit :

Yo !

pour la colle, le Sicaflex est une tuerie : ça colle tout sur tout, avec une résistance étonnante, et tout juste un chouya de souplesse pour éviter les contraintes - mais bien moins que le silicone. Ca sert par exemple pour les vitres et parebrises de bagnole.

Par contre, je trouve ton support vachte "simple" (rudimentaire,  d'une autre époque, j'ai pas le bon mot...) au regard de la perfection de ton projet. Un porte à faux vraiment important, un système archaïque peu pratique pour les réglages, notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support (enfin, je pense au regard des photos....)

Mais de diou, quel beau projet !!!! félicitation

Bonjour serge

comment aurais tu fait le support sachant que pour des raisons optiques (correction de la coma) je ne peut pas rapprocher la lame du miroir donc la distance secondaire lame fait entre 140 et 150mm  ?

je ne peut mettre aucun réglage par dessus car le systeme est collé donc si tu as des idées je suis preneur. En ce qui concerne l'abscence de blocage en rotation vu la force du ressort cela ne tourne pas j'avais envisagé de faire une piece intermediaire plane avec  trou trait plan qui viens sur la partie plane ou reposent les vis pour augmenter la friction, pour l'instant je ne l'ai pas fait mais ce n'est pas compliqué. Par ailleur un mouvement en rotation aide bien pour la collimation  je n'ai rien trouvé de simple pour le blocage.

Sinon je suis preneur de la reference de ta colle

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 9 heures, olivdeso a dit :

sinon le double face acrylique (transparent) est extrêmement puissant et légèrement souple.

Même chose Olivier, si tu as la référence..

 

140 à 150 mm, ce n'est pas tout à fait rien... Quelle est la masse de l'ensemble secondaire ?

 

Jean, aujourd'hui je mettrai du carbone pour tenir "tout ça" avec 3 vis perpendiculaires à l'axe optique pour un réglage depuis l'extérieur ainsi qu'un ressort à rondelles Belleville (ultra compact et invariant en position angulaire quelque soit les variations de température) proche du secondaire. Pas de roulement mais un couple de rondelles : bombée + cuvette qui marche bien.

Bon mais c'est facile de venir dire après...

Tu vas avoir l'Oscar de la plus belle réalisation de l'année :)

Edited by Pascal C03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Pascal,

 

il y a une heure, Pascal C03 a dit :

140 à 150 mm, ce n'est pas tout à fait rien... Quelle est la masse de l'ensemble

300g  je peux sans doute alléger un peu, un systeme tout carbone permettrait de gagner 100g mais je ne maitrise pas  (densité 1.6/ 2.7 alu)

 

il y a une heure, Pascal C03 a dit :

Jean, aujourd'hui je mettrai du carbone pour tenir "tout ça" avec 3 vis perpendiculaires à l'axe optique pour un réglage depuis l'extérieur ainsi qu'un ressort à rondelles Belleville (ultra compact et invariant en position angulaire quelque soit les variations de température) proche du secondaire. Pas de roulement mais un couple de rondelles : bombée + cuvette qui marche bien.

L'avantage du ressort est que je peux régler la hauteur, avec des rondelles belleville je ne vois pas trop il faut modifier l'empillement

qu'as tu contre les roulements?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jean dijon a dit :

je ne vois pas trop il faut modifier l'empillement

qu'as tu contre les roulements?

 

Oui, il faut faire varier le nombre de rondelles et pour éviter 50 démontages, il faut régler ça finement au départ.

Tu as un ressort avec une constante de raideur nettement plus élevée que ton ressort en hélice.

Je n'ai rien contre les roulements mais ce type de rondelles donne un montage plus compact. C'est également un montage sans jeu alors qu'un roulement comporte toujours un jeu interne.

Tu peux encore améliorer la fluidité du réglage en polissant les portées de ces rondelles. Perso, je les graisse avec une graisse à vide DC

C'est ce que j'ai pour mon secondaire de C11 et pour le Newton également

image.png.08b5063f08c354e5f6874d7e49774ecc.png

 

Le carbone augmenterait la rigidité / à de l'alu. C'est plus pour la variation d'orientation du secondaire...

300g seulement. L'impact est de 300 nm environ selon l'axe optique / à une lame non chargée

 

Le calcul est fait pour une lame à 45°

 

voir fichier joint

 

 

lame sous charge secondaire.docx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Pascal pour ton calcul éléments fini, 

lambda de flèche cela représente un rayon de courbure de 18 km environ donc complètement négligeable optiquement, en chargement en biais l’écart par rapport au ménisque à l'air très faible et je ne pense pas que cela induise une variation d’épaisseur pouvant nuire optiquement. Pourrait tu m'envoyer la coupe de la lame chargée à 300g  pour voir l'asymétrie que cela induit.

Je suis plus inquiet par le collage que par la déformation de la lame.

 

jean

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, jean dijon a dit :

pour voir l'asymétrie que cela induit.

 

Quelle asymétrie ? Entre face interne et la face externe ? Ou bien asymétrie au niveau de la face interne / à un plan horizontal passant par le centre ?

 

J'ai collé virtuellement sur une surface de 30mm en ignorant totalement sur quelle surface tu allais coller...

 

"Cay2" est le garçon qui s'occupe des morceaux de verre qui pendouillent au dessus du M1 de l'Eelt si je retrace bien donc ne t'inquiètes pas trop à savoir si cela va tenir 9_9

L'efficacité d'un collage, c'est à 100% donné par la préparation des surfaces. Dégraissage plus que soigné et peut être une autre préparation de surface.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Pascal C03 a dit :

Quelle asymétrie ? Entre face interne et la face externe ? Ou bien asymétrie au niveau de la face interne / à un plan horizontal passant par le centre ?

 

l'asymétrie de la surface par rapport à la sphère que représente le ménisque parfait , en gros la forme de la surface de la lame est une sphère plus une courbe du 3ème degré (style S ) dont le point d'inflexion est au centre. Donc quelle est l'amplitude de ce S? par ailleurs y a t'il une différence entre les deux faces ? c'est cette différence qui peut induire des aberrations

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By vador59
      Salut à toutes et à tous !
       
      Cela faisait quelque temps que ça me turlupinait... mais la météo ne s'y prêtait pas vraiment ces derniers temps.
       
      Il ne s'agit pas de réaliser une énième expérience avec une petite lentille de récupération, genre binocles de belle-maman et petite loupe comme oculaire.
       
      Le matos, c'est ça !
       
      Lentille simple plan convexe 120mm de diamètre et.... 5000 mm de focale (oui, vous avez bien lu: 5 mètres de focale ! )
       
      La manip', c'est ça !
       
      l'idée est donc d'observer l'image volante d'un astre, sans l'aide d'aucun oculaire, simplement en plaçant son oeil en avant du point focal.
       
      Et ça marche, du tonnerre même ! Première cible, vers 19h légales: la Lune. La lentille est simplement posée sur un support (un poteau de basket pour être précis), vaguement orientée en direction de l'astre sélène, donc avec des conditions d'alignement qui sont loin d'être optimales. Je n'ai pas diaphragmé, juste pour avoir une idée de la qualité de l'image brute. J'observe l'image de l'oeil gauche puis de l'oeil droit. Les deux sont atteints de myopie et présentent donc des focales différentes. La luminosité de la Lune permet un pointage très simple... et quel choc ! L'image est splendide, juste déformée sur les bords (aberration sphérique ou défaut d'alignement ?), mais le grossissement est démentiel. A la louche, je dirais que l'oeil droit grossit autour de 50x et le droit autour de 80x. Le trio Theophile-Catherine-Cyrille est magnifique; Mare Crisium et Mare Marginalis superbes. Les cratères sont nets avec des ombres bien noires, en dépit de l'absence de diaphragme quelconque entre la lentille et mon oeil. Vraiment très étrange comme sensation, encore plus intuitif que d'observer avec un télescope aérien de type Huygens.
       
      Deuxième cible: Jupiter. Bien que très brillante, attraper l'image aérienne s'avère beaucoup plus difficile. Il faut y aller doucement, reculer pas à pas. Je finis par obtenir une première image défocalisée: l'aberration chromatique est visible mais difficile de dire si, là aussi, il s'agit de l'effet de la lentille ou d'un défaut d'alignement des optiques. On recommence, l'image est fuyante mais en deux minutes j'obtiens une image du disque jovien. C'est petit avec l'oeil gauche, plus confortable avec l'oeil droit. Le disque est bien visible mais sans détails. Je n'ai pas remarqué les satellites.
       
      Troisième cible: Saturne. Elle s'attrape beaucoup plus facilement que Jupiter paradoxalement. Image un peu jaunâtre mais très plaisante. L'anneau est visible sans aucune difficulté. Par manque de stabilité (je suis quasiment couché au sol, dans une position assez inconfortable), je ne peux pas affirmer que je distingue la division de Cassini.
       
      Dernier test: Mars ! Sans surprise, de l'oeil gauche, je ne fais que deviner le disque saumon de la planète rouge. Par contre de l'oeil droit, je suis surpris de distinguer une tache sombre bien nette: Solis Lacus ! Là encore, l'inconfort de ma position m'empêche de prolonger l'observation.
       
      En tout cas, la démonstration est faite que ça fonctionne! SI des curieux sont intéressés...
       
      Bons cieux à tous
       
    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton ?
      Je l' ai essayé en imagerie planétaire avec un T300 Newton-Cassegrain  : je ne vois pas de différence entre les images de Mars faites avec ou sans.
      Mais avec un  ciel voilé, et une forte turbulence  la faible qualité des  images  obtenues ne permettent pas de conclure.
       
       
      Est ce que certains d'entre  vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
      Dans ce cas qu'en pensez vous ?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      https://www.baader-planetarium.com/en/solar-observation/astrosolar-viewers-and-film/turbofilm-127-x-51-cm-nd-01.html
       
      Bon ciel.
      Francesco
       

    • By Bungert
      Bonjour à tous,
       
      Ah, difficile d'imager Mars en Lorraine.
      Le ciel est généralement couvert depuis le début du mois et les rares fenêtres sont peu propices.
      Néanmoins Daniel est venu avec ses caméras ASI 120, lundi soir le 19,  pour capturer Mars avec le Marcon 300 en mode Newton.
      Puis Yves nous a rejoint, aussi pour voir Mars à l'oculaire.
      Vers 23h, il fallait attraper la planète entre les nuages vers 1h du matin c'était plus dégagé mais toujours voilé.
      Alors nous ne savons toujours pas ce que vaut le vieux télescope pour la photographie planétaire.
      Et ce que vaut  le  Baader Turbo Film pour l'utiliser comme fermeture d'un  Newton.
      Nous ne voyons pas de différence entres les images de Mars faites avec ou sans. Mais avec le ciel voilé, la forte turbulence puis la buée,  les faibles images  obtenues ne permettent pas de conclure.
      En visuel cependant, vers 3h, l'image était bien détaillée, aussi bien au Florsch-Bachi de 254 qu'au Marcon 300.
       
      Est ce que certains de vous ont essayé cette solution de "lame" de fermeture?
       
      Si c'est bon, cela serait une solution élégante pour atténuer la turbulence dans le tube (surtout en mode Cassegrain) après la mise en température.
      L' épaisseur du film est "garantie" à 1/20 de micron.
      Nous joignons des images bien que "faibles".
       
      Bon ciel (souhaité !)
      Daniel, Yves et Francesco
       
       
      Marcon T300 N + Barlow F = 3800 mm.
      Mars vers 23h30 puis vers 2h, avec une animation par Daniel, les NB sont faites avec un filtre IR610.
      Phobos et Deimos autour de 23h TU 19 octobre. Poses de 4 secondes avec un APN. A ISO1600 : étoiles, Déimos visible, Phobos noyé. A ISO 400 : Phobos et Déimos visibles (23h08 TU).
      C'est peu contrasté et "pâteux" à cause du voile nuageux.
      Comme pour M42 mais c'est "bon" pour la couleur des étoiles, toujours cette rouge (bas-milieu).
      Puis beau lever du jour.
       
       

       
       
       
       
       











    • By neostouve
      Bonjour , j'ai depuis peu un Flextube 355/1600 de chez Sky-watcher , et je l'ai équipé de 2 Baader ClickLock , 1 en 2" vers 2" puis l'autre en réducteur 2" vers 1,25" .
       
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/bagues-adaptatrices/bague-de-reduction-clicklock-50-8-31-75-mm_detail
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/systeme-de-blocage-clicklock-baader24011_detail

       
      Le Skywatcher étant fileté en M54X1mm (et non en M54x0.75mm)
       
      Mais de ce fait , je ne peut plus utilisé les 2 tubes de rallonge a vis qui sont fournit avec le télescope . C'est justement pour enlever ces saletés de vis qui abiment les oculaires que j'ai craqué pour passé sur ce système clicklock a serrage annulaire .
      Je trouve pas de tube de rallonge en mâle femelle M54x1 .... c'est déprimant .
      J'ai pensé a rallonger mes oculaires avec une bague de 30mm en m48 , mais c'est vraiment une solution merdique , car il faut des bagues pour tout les oculaires , ou alors s'amuser a la démonter a chaque changement d'oculaire .
       
      J'avais déjà lu un sujet la dessus , je dois pas être le seul , mais impossible de remettre la main dessus .
      Le problème est vraiment lié a skywatcher et ce pas de vis en 1mm
       
      Merci a vous d'avoir lu jusqu'ici
    • By ndesprez
      Bonjour,
      Je suis encore novice en matière de jumelles. J'espère poser les bonnes questions :
      - j'ai du mal à saisir l'importance (la liaison) du chromatisme en fonction du grossissement sur des jumelles ordinaires (j'entends par là pas des bêtes de course comme les Leica qui passèrent dans mes mains aux NCN). L'un de nous aurait-il une expérience en la matière ?
      - aux possesseurs de jumelles à oculaires interchangeables : dans la pratique et couramment quelle pupille de sortie retenez-vous ? Au-delà, quelle PS mini vous arrive-t-il d'utiliser. J'espère au travers de vos réponses situer la frontière entre jumelle et instrument refracteurs ou reflecteurs (lunette et telescope).
      Je ne suis pas sûr de la pertinence de mes questions : je tatonne !
      Cordialement.
      Norma
  • Upcoming Events