Pascal C03

Température d'équilibre pour une Terre sans atmosphère

Recommended Posts

il y a 1 minute, PascalD a dit :

Ben si. D'ailleurs dans le sujet d'origine, y'avait même pas d'atmosphère

 

Bon...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 4 heures, Daube-sonne a dit :

Je ne décrivais que le principe général, la théorie complète

 

Tu voulais dire théorie complotiste ?

Bref l'effet de serre n'existe pas et toi t'es bien meilleurs que tous ces spécialistes du climat, tu sais ces demeurés du GIEC.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, iblack a dit :

 

Tu voulais dire théorie complotiste ?

Bref l'effet de serre n'existe pas et toi t'es bien meilleurs que tous ces spécialistes du climat, tu sais ces demeurés du GIEC.

 

Du calme ! Je parle de l'effet de serre justement ; quand j'ai laissé entendre qu'il n'existait pas !!!

 

Faut lire autrement qu'en diagonale, si ça ne vous intéresse pas, pourquoi répondre sur des points précis par des élucubrations, des raccourcis, des détournements de sujet... Passez votre chemin.

 

Je ne parle de rien d'autre de ce que vous pouvez lire à la toute fin du document du chercheur dont on a vu la vidéo : http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/39839/meteo_2011_72_31.pdf?sequence=1

Il est complotiste ?

 

Un peu comme on explique l'atome au lycée ;  les électrons sont des billes qui tournent autour des noyaux (ici l'effet de serre est dû aux multiples rebonds radiatifs de l'energie solaire piégée par les ges). Ensuite on nous apprend que le concept de bille est faux, que sa "trajectoire", n'est plus une sorte d'orbite mais une probabilité de présence qui prend des formes en volume étranges, etc... (ici l’effet  de serre  "thermodynamique").

 

Les conceptions médiatiques de l'effet de serre sont bien sympas mais totalement fausses.

 

J'ai déterré ce post pour faire remarquer que -18°C ne pouvait pas être la t°c de la Terre sans atmosphère. En équilibre radiatif la  plupart  des radiations  thermiques  émises par  la  Terre  viennent  de  la  haute  atmosphère  et  donc,  cette température de corps noir se trouve dans la haute atmosphère. Le corps noir ce n'est pas la Terre sans atmosphère, mais la Terre avec son atmosphère en équilibre radiatif (donc vieille). C'est une température moyenne (plus froid au-dessous, plus chaud au-dessus), avec une répartition en gradient décrit par la thermodynamique et dépendant des ges.

 

Vincent

Edited by Daube-sonne

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, Daube-sonne a dit :

J'ai déterré ce post pour faire remarquer que -18°C ne pouvait pas être la t°c de la Terre sans atmosphère.

Si, dans le cas où on prends un albédo identique. Changer les hypothèses pour ensuite dire que le résultat est faux, c'est éthiquement discutable. 

Il y a 2 heures, Daube-sonne a dit :

Je ne parle de rien d'autre de ce que vous pouvez lire à la toute fin du document du chercheur dont on a vu la vidéo

Ne le prends pas mal, mais il me semble que tu te focalises sur la thermodynamique de l'atmosphère, ce qui dans ce contexte est un détail, alors que le point important est dans ce paragraphe. D'ailleurs, l'auteur l'indique :

"Que se passe-t-il lorsque la quantité de gaz absorbant augmente ? Du fait de l’augmentation de l’absorption, un rayonnement émis à une altitude donnée est absorbé sur des distances plus courtes que précédemment, comme schématisé sur la figure 9b. Le rayonnement émis vers le haut au milieu de l’atmosphère, qui était précédemment partiellement absorbé avant d’atteindre le sommet de l’atmosphère, l’est maintenant totalement. La partie de l’atmosphère qui voit l’espace se réduit par le bas tandis que la partie aveugle de l’atmosphère augmente. En conséquence, l’altitude d’émission augmente. C’est le point crucial."

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 29/09/2020 à 10:44, dg2 a dit :

Il n'y aura absolument jamais saturation.

 

Je ne parlais pas de "saturation" au sens du nombre des molécules de CO² que l'on peut toujours ajouter les unes aux autres mais au sens de l’absorptivité...

Ayant passé un peu de temps sur son article : notion d'altitude d'émission, j'ai des éléments complémentaires de réponse.

On peut voir dans les conclusions que des points restent à préciser. recouvrement des spectres CO² et vapeur d'eau, (je crois qu'il aborde ce point dans une autre vidéo) gradient vertical de température non constant...

 

Je le trouve bienveillant ce monsieur Dufresne dans ces présentations 9_9

 

Bonne journée à tous

 

image.png.540b3ca89062c4937344ef49081c16cc.png

 

 

image.png.f2cdc64125a08614911a52dea67e4c2c.png

Edited by Pascal C03

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut lire l'article pour comprendre l'intéressante problématique soulevée et analysée par l'auteur.

 

La conclusion est "que même si l’absorptivité d’une atmosphère est saturée, c’est-à-dire même si l’atmosphère absorbe déjà tout le rayonnement émis par la surface terrestre, l’effet de serre peut néanmoins augmenter si la quantité de gaz absorbant augmente."

 

Pas de "négativisme" (ou de "climatoseptisme") dans cet article. L'augmentation de CO2 peut augmenter l'effet de serre.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now