Recommended Posts

Bonjour à tous

 

Rien n’est encore certain mais on prédit une pluie de météores les alpha Monocérotides.  Ce serait dans la nuit du 21 au 22 novembre 2019.  Cet essaim est actif chaque année et produit quelques jolis météores vers le 22 novembre. Ils sont surtout connus pour quatre pluies survenues en 1925 (THZ* 1000 à 2000), 1935 (THZ 1000), 1985 (THZ 700) et 1995 (THZ 400). L’activité de 1925, 1935 et 1985 fut une surprise complète, par contre les observateurs étaient prêts pour l’événement de 1995 qui avait été prédit bien à l’avance comme pour celui de cette année 2019.

N’oublions pas qu'il ne s'agit que d'une prédiction.  Les observateurs peuvent ne rien observer du tout, mais leurs observations même négatives contribueront à notre compréhension de l'activité de ces météores et nous aideront à vous informer avec plus de précision.

Contrairement à la plupart des pluies de météores qui durent plusieurs heures, la forte activité des alpha Monocérotides est bouclée en une heure et parfois moins.  Cette année la pluie devrait se produire vers 04h50, temps universel soit 5h50 TL (temps local en métropole).  La France, toute l’Europe de l’Ouest et le nord-ouest de l’Afrique sont donc les meilleurs endroits pour visualiser cet événement.  N’étant éclairée qu’à 20% La lune ne sera pas un problème et elle se trouvera suffisamment loin dans la constellation de la Vierge.

Si le chiffre d’un THZ de 400 devait être atteint à nouveau en 2019, cela donnerait autour de 7 météores par minute au moment du maximum.  Les instants à seulement 5 minutes du maximum pourraient montrer considérablement moins d'activité.  Ces météores ne sont jamais espacés régulièrement mais apparaissent par groupe, de sorte que 2 à 3 météores peuvent être vus à quelques secondes d'intervalle, puis une minute entière peut passer sans aucune activité.  Cela reste encore de loin une activité extraordinaire qui devrait être surveillé.

Le radiant de l’essaim se trouve près de l'étoile brillante Procyon dans les limites de la constellation de Canis Minor.

AMO.jpg.46183c7e0d3d3d104957eaa536ec5b36.jpg

Courtesy Southern Star Systems

 

Pour bien observer ce phénomène je vous propose :

  1. d’espérer un beau temps, dans le Sud ce n’est pas gagné,
  2. de vous éloigner des lumières gênantes (comme celles des tomates bretonnes : >:(),
  3. de centrer votre champ de vision sur Procyon, si la lune se trouve dans votre champ de vision, déplacez votre vue vers l’ouest pour la garder hors champ.
  4. de commencer l’observation dès 4h50 TL, car une petite erreur dans la prédiction est toujours possible.  

Lors de ce type d’observation, il est important que l'observateur enregistre l'heure et le type de météore observé (magnitude, couleur, trainée persistante).  Cela nous permettra de déterminer l'heure exacte de l'activité maximale.  Les observateurs sont invités à fournir vos données à l’IMO en remplissant le formulaire d’observation en ligne : IMO Observing form,  et rapidement après votre observation.

(*) THZ Taux Horaire Zénithal, le ZHR en anglais

 

Information extraite de l'article de Robert Lunsford de l'AMS en anglais ici (https://www.amsmeteors.org/2019/11/alpha-monocerotid-outburst-in-2019/)

 

Bon ciel à vous tous !

Michel

  • Like 3
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a une heure, Michel Deconinck a dit :

Pour bien observer ce phénomène je vous propose :

  1. d’espérer un beau temps, dans le Sud ce n’est pas gagné,

 

Je me joins à cet espoir 9_9... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

y a exactement 20 ans, traversée de la france entière à la recherche du coin de ciel dégagé pour les léonides de 1999... Un météore à la seconde entre 1h30 et 3h00 locale, + un bolide -12mag.

Des fois que...

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Sébastien Lebouc a dit :

pour les léonides de 1999...

Spectacle extraordinaire ! J'étais en Sicile...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est effectivement mal barré pour la Météo dans le secteur Nice / Antibes .... 

 

on va essayer quand même de sortir avant la pluie ;-)

bref, à suivre sur le forum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil pour moi dans le Mississippi : prévisions météo pas terribles. Mais je serai à l’affût des éclaircies !

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bin là pour la Bretagne sud, c'est pourri mort !

Même le multimodèle de Météoblue ne laisse aucun espoir :(

 

Cricri

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de pluie d'étoiles filantes vue depuis Fécamp, en Normandie. Tout juste un petit crachin. Observation de 5 h 30 à 6 h 30, centrée sur le secteur allant de Procyon aux Pléiades, afin de laisser la Lune derrière mon dos. Nombreux nuages d'altitude, laissant cependant, au pire, voir la ceinture d'Orion. 3 AMO vues (5 h 34 à l'ouest de la ceinture d'Orion, 6 h 10 juste au-dessus des Pléiades, 6 h 17 à l'ouest de Procyon. Et une belle léonide attardée, à 5 h 45, qui n'avait rien à voir avec les AMO mais qui a été la plus belle étoile filante de cette observation. Et un très joli croissant de Lune

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, j'ai eu plus de chance alors,  pourtant j'ai utilisé le même champ que toi et le ciel était très bof, avec beaucoup de passages nuageux. Une heure depuis mon jardin puis au sommet d'une colline où  j'ai masqué la Lune par ma voiture.

Quelques sporadiques mais le moment du maximum correspondait bien, j'ai dessiné une vingtaine de filantes de 4h15 à 6h15.  Celles de la Licorne apparaissant en paquet de 2 ou 3 autour du maximum.

Il me faut dépouiller tout ça pour l'IMO maintenant,...

NB: Betelgeuse est toujours bien faible,...

Michel

Edited by Michel Deconinck

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas ce qu'il en était chez toi mais pour moi, entre les nuages d'altitude et le bassin industriel de la vallée de Seine qui me barre tout l'horizon sud-ouest, j'estime la magnitude des étoiles qui étaient visibles ce matin à 4,3 à tout casser, et bien moins lorsque les nuages se densifiaient, ce qui a été le cas au moment du maximum, à 5 h 50. Lorsque j'ai réouvert la porte à mes chats, à 6 h 50, j'ai vu passer une jolie petite ravisée, juste au nord de l'étoile Phi d'Orion (mag 4,23) dans une déchirure de la couverture nuageuse. En fait, ce fut la plus belle AMO de cette observation, mais en dehors de la période d'observation que je m'étais définie, de 5 h 30 à 6 h 30

précision : en reprenant mes notes d'observation, j'estime qu'au moment du maximum théorique la magnitude limite est tombée entre 1,50  à 2

Edited by Ledoux Philippe
précision
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'ai bien essayé de voir qqch de ma fenêtre en ville (Versailles): une petite trouée entre 5h40 et 6h00 puis vers 6h30, mais avec un ciel partiellement obstrué par immeubles et nuages. Malgré tout dans les trouées la transparence n'était pas trop mauvaise (magnitude ~4.5), mais difficile d'en déduire un ZHR... avec quasiment rien: peut-être une belle AMO vers 5h40 dans le taureau (m~0) et sinon rien, même sur 6min de film à l'A7s (au 24mm) entre 5h48 et 5h55 environ (m_limite ~5). Avant 5h40 c'était couvert ou j'ai raté des trouées - à quelle heure a été vu le maxi?

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Pour ma part (dans le Gers), il y avait quelques cirrus, mais le ciel était à peu près correct. J'étais dehors entre 5h20 et 6h30 et j'ai bien noté un petit pic entre 5h45 et 6h. Disons qu'avant j'avais vu 0 Monocérotide et entre 5h45 et 6h, j'en ai compté 7, dont une seule assez brillante (mag de 1 environ). Ce fût un bien faible petit crachin ^_^....mais à l'heure !

 

Patrick

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nicolas

Lors de ma propre observation le maximum aurait été observé entre 4h53 et 5h09 TU.

Vers 5h06 TU, j'ai eu le plaisir d'observer 3 météores simultanément, à 120° l'un de l'autre ce qui montrait de manière très sympathique la position du radian. 

 

Bonjour à Patrick et aux autres, n'hésitez pas à poster vos observations sur le site de l'IMO, c'est précieux sinon ce sera perdu, pour vous, pour la science et pour tous et tellement dommage!

Pour info, actuellement ils n'ont reçu que 4 observations (Ukraine 1, Allemagne 1, Brésil 1, et ... France 1) pour un total estimé de ZHR de 21 à 47  et 63 poussières par milliard de km cube.  Nous sommes loin d'une averse active mais également loin d'un essaim à faible activité.

 

Michel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les dernières nouvelles de cet événement

Un THZ de 44, soit 10 fois moins que l'espérée averse mais 10 fois plus qu'une année classique.

Pour finir nous avons étés au total 14 à enregistrer le phénomène dans le site de l'IMO.

C'est pas si mal en fait!

Bien à vous tous

Michel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Diantre...

 

Avez-vous vu la photo réalisée depuis l'observatoire de La Palma ?  

starlink.jpg.e4e1a7d5c7e77e44438a4378881953ed.jpg

Juste au moment du maximum un train de satellites a plombé l'enregistrement.

 

Et j'en connais qui trouvent ça bien... (j'ai les noms...)

Michel

 

  • Confused 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Michel Deconinck a dit :

Avez-vous vu la photo réalisée depuis l'observatoire de La Palma ?  

 

>:(

 

il y a 22 minutes, Michel Deconinck a dit :

Et j'en connais qui trouvent ça bien... (j'ai les noms...)

 

pas sur Astrosurf, quand même ?

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dirait la guerre des étoiles :) Le mitraillage vers la fin c'est vraiment des étoiles filantes ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, yenship a dit :

On dirait la guerre des étoiles :) Le mitraillage vers la fin c'est vraiment des étoiles filantes ???

 

Non, le "mitraillage" vers la fin c'est les satellites de la constellation starlink il me semble. On en parle dans le post sur Falcon Heavy...

 

Sympa la vidéo quand même. On voit bien la pluie d’étoiles filantes, même si elles ne sont pas hyper brillantes. J'avais prévu de regarder depuis chez moi mais je m’endormais en regardant le ciel, donc je suis allé au pieu (trop fatigué)

 

jf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous
       
      Le 11 novembre 2019 aura lieu le passage de Mercure devant le Soleil.   Bon, ok, ça tous les éphémérides en parlent, mais ce qui sera plus original c'est l’exercice que nous vous proposons de réaliser.
       
      En Europe, nous sommes en mesure de voir les premiers contacts et depuis l’Amérique Ouest, le "Far West", juste les derniers.
      C'est du Québec que les observateurs seront les mieux placés en ayant la possibilité d'observer l'ensemble du passage.
       
      Un de mes amis: Jean Bourgeois, nous demande d'essayer de déterminer la profondeur de la chromosphère solaire, chromosphère signifie la sphère de couleur. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous ne connaissons pas encore avec précision la taille de cette chromosphère.
      Le prochain passage de Mercure devrait permettre aux observateurs de chronométrer le début et / ou la fin de cet événement dans deux longueurs d'onde différentes: en lumière blanche qui correspond à la photosphère, au rayon plus petit, et en Halpha, correspondant à la chromosphère qui entoure la photosphère. La différence entre ces deux temps donnerait une estimation de l'épaisseur de cette chromosphère aux latitudes solaires concernées. Nous ne prenons pas en compte les  "spikes" qui surplombent la chromosphère, mais uniquement la couche chromosphérique, ce qui correspond en fait à la différence du rayon du soleil dans ces deux longueurs d'onde.
       
      Ce type d'observation est rarement organisé. La littérature ne mentionne que trois observations, l’une de Russ Sampson en 1994 (Sky & Telescope, novembre 1994), l’autre de Jean Bourgeois lui-même en 1996 (IOTA / ES, symposium de 1997) et la dernière du mois d’avril 2003 via IOTA et l’association des observateurs solaires, également par Jean Bourgeois. Malheureusement, presque tous les efforts pour chronométrer les événements en H-alpha ont échoués, en raison de nuages, d'images de faible précision ou de problèmes techniques.
      Aujourd'hui nous avons à disposition un bon logiciel pour réduire les futures observations, ceci a été fait par un autre de nos bons amis: Jean Meeus.
       
      Donc, si vous voulez faire partie de ce nouveau défi, n'hésitez pas à me contacter directement via ce mail.
       
      En pièce jointe vous trouverez le document élaboré par Jean Bourgeois en 2003, il y a plus d'explications à propos de ce phénomène ainsi que la manière d'organiser l'observation. 
       
       
      NB : Toujours pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article toujours de Jean Bourgeois, dans le déjà très ancien n° 8 de votre AstroSurf Magazine.
      J'espère que vous serez nombreux à relever ce nouveau défi et en attendant le 11 novembre, je vous souhaite un beau ciel !
      Transit de Mercure.pdf
    • By Achaim
      bon alors j ai mis suggestion puisque pas de catégories qui puisse correspondre ,une simple ouverture aux paysages célestes de jours comme de nuit mettant en valeur nos astres préférés serait pas mal  c est un clin d œil aux administrateurs de ce site
      le paysage , de jour comme de nuit à pour moi sa place dans le fait d étre sensible au ciel , l environnement céleste peut se satisfaire d observations très au delà de notre sphère ou tres en deça de la dite ...l observation de notre soleil en direct ou à travers les nuages a autant d importance que celle a travers un télescope , tout est question de sensibilité ....et d interrogations ...
      de fait , une petite propo de paysages solaire ...et neigeux
       
      interrogation ?   je suis surpris sur l aspect de la première ..?  aucune idée de quoi vient les rayons
       



    • By Toutiet
      ...avec leur cigare géant, incommensurable...
      (j'ai toujours l'œil en l'air, ça sert...)

      Cette photo est brute, sans aucun trucage ni traitement.
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      En quête d'un télescope pour de l'observation et un peu d'astrophoto je m'en remet à vous : 
      J'ai un budget serré de 550euros max, je vais droit au but :
      J'ai vu pleins d'endroits où se trouvaient des 150/750 de SW sur EQ3-2 à 400euros sans motorisation, avec une double motorisation on tombe pile sur mon budget. Problème il manque encore le viseur polaire et l'occulaire de collimation (obligatoires pour la photo), donc est-ce que la double motorisation est obligatoire ou une simple est suffisante car elle permet juste de contrôler le 2e axe avec une mannette au lieu d'une télécommande...
      Merci d'avance,
      Onhenriquanne.
    • By CPI-Z
      Après une installation pour le moins chaotique voici mon premier essai AIDA.
       
      Je suis partie d’une image de saturne trouvée via Icy, autre logiciel complet de traitement d’images
      lui aussi avec des outils de déconvolution. Je n’ai pas trouvé MitivDeconvolution et il serait remplacé par le pluging SimpleDEMIC.
      http://icy.bioimageanalysis.org/
      https://mitiv.univ-lyon1.fr/software/tutorial.html
       
      Bref voici l’image de Saturne et la psf d’origine. Je pense que c’est un one-shot fait avec un grand télescope pour un amateur.
      saturn.fit
      psf-0.fit

       
       
      Résultat AIDA avec les paramètres par défaut faute de comprendre les paramètres (Advanced ...)

      et la psf calculée psf-1.fit
       
      J’aime pas cette image je pense que cela vient de paramètres à modifier dans la déconvolution inverse d'AIDA.
      Constat, la psf d’origine psf-0 est bien « épurée » en psf-1
      Autre constat : la psf sortie d’AIDA à des niveaux entre 0 et 1 donc il faut la multipliée (virgule flottante) pour l’importer dans nos soft.
      psf-0               psf-1
      images modifiées pour voir les basses lumières. Les modifs sont mineur la psf d'origine était déjà "bonne"
       
      Il existe plusieurs logiciel pour faire de la déconvolution pseudo -inverse dont ImageJ avec son pluging Parallel_Spectral_Deconvolution-1.12 que je trouve particulièrement efficace et conviviale (déjà plusieurs fois évoqué dans Astrosurf)
       
      Déconvolution de saturn par psf-1 avec ImageJ
      paramètres sur l’image suivante :

       
      Résulat :

      PS: on devine même le disque de la planète au travers de l'anneau extérieur en partie inférieure et des irrégularités dans les anneaux.
       
      Résumé du setup :
      - optimisation psf avec AIDA
      - déconvolution Pseudo-inverse avec ImageJ (par manque de maitrise des paramètres AIDA)
      - filtres bruit … AstroSurface et Iris
       
      Pour la comparaison avec nos traitements usuels (ondelettes … ), je vous laisse présenter vos images issues de vos outils favoris à partir de la même image d'origine saturn.fit
       
      Cordialement
      CPI-Z
  • Images