Recommended Posts

Bonjour à tous

 

Rien n’est encore certain mais on prédit une pluie de météores les alpha Monocérotides.  Ce serait dans la nuit du 21 au 22 novembre 2019.  Cet essaim est actif chaque année et produit quelques jolis météores vers le 22 novembre. Ils sont surtout connus pour quatre pluies survenues en 1925 (THZ* 1000 à 2000), 1935 (THZ 1000), 1985 (THZ 700) et 1995 (THZ 400). L’activité de 1925, 1935 et 1985 fut une surprise complète, par contre les observateurs étaient prêts pour l’événement de 1995 qui avait été prédit bien à l’avance comme pour celui de cette année 2019.

N’oublions pas qu'il ne s'agit que d'une prédiction.  Les observateurs peuvent ne rien observer du tout, mais leurs observations même négatives contribueront à notre compréhension de l'activité de ces météores et nous aideront à vous informer avec plus de précision.

Contrairement à la plupart des pluies de météores qui durent plusieurs heures, la forte activité des alpha Monocérotides est bouclée en une heure et parfois moins.  Cette année la pluie devrait se produire vers 04h50, temps universel soit 5h50 TL (temps local en métropole).  La France, toute l’Europe de l’Ouest et le nord-ouest de l’Afrique sont donc les meilleurs endroits pour visualiser cet événement.  N’étant éclairée qu’à 20% La lune ne sera pas un problème et elle se trouvera suffisamment loin dans la constellation de la Vierge.

Si le chiffre d’un THZ de 400 devait être atteint à nouveau en 2019, cela donnerait autour de 7 météores par minute au moment du maximum.  Les instants à seulement 5 minutes du maximum pourraient montrer considérablement moins d'activité.  Ces météores ne sont jamais espacés régulièrement mais apparaissent par groupe, de sorte que 2 à 3 météores peuvent être vus à quelques secondes d'intervalle, puis une minute entière peut passer sans aucune activité.  Cela reste encore de loin une activité extraordinaire qui devrait être surveillé.

Le radiant de l’essaim se trouve près de l'étoile brillante Procyon dans les limites de la constellation de Canis Minor.

AMO.jpg.46183c7e0d3d3d104957eaa536ec5b36.jpg

Courtesy Southern Star Systems

 

Pour bien observer ce phénomène je vous propose :

  1. d’espérer un beau temps, dans le Sud ce n’est pas gagné,
  2. de vous éloigner des lumières gênantes (comme celles des tomates bretonnes : >:(),
  3. de centrer votre champ de vision sur Procyon, si la lune se trouve dans votre champ de vision, déplacez votre vue vers l’ouest pour la garder hors champ.
  4. de commencer l’observation dès 4h50 TL, car une petite erreur dans la prédiction est toujours possible.  

Lors de ce type d’observation, il est important que l'observateur enregistre l'heure et le type de météore observé (magnitude, couleur, trainée persistante).  Cela nous permettra de déterminer l'heure exacte de l'activité maximale.  Les observateurs sont invités à fournir vos données à l’IMO en remplissant le formulaire d’observation en ligne : IMO Observing form,  et rapidement après votre observation.

(*) THZ Taux Horaire Zénithal, le ZHR en anglais

 

Information extraite de l'article de Robert Lunsford de l'AMS en anglais ici (https://www.amsmeteors.org/2019/11/alpha-monocerotid-outburst-in-2019/)

 

Bon ciel à vous tous !

Michel

  • Like 3
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a une heure, Michel Deconinck a dit :

Pour bien observer ce phénomène je vous propose :

  1. d’espérer un beau temps, dans le Sud ce n’est pas gagné,

 

Je me joins à cet espoir 9_9... :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

y a exactement 20 ans, traversée de la france entière à la recherche du coin de ciel dégagé pour les léonides de 1999... Un météore à la seconde entre 1h30 et 3h00 locale, + un bolide -12mag.

Des fois que...

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Sébastien Lebouc a dit :

pour les léonides de 1999...

Spectacle extraordinaire ! J'étais en Sicile...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est effectivement mal barré pour la Météo dans le secteur Nice / Antibes .... 

 

on va essayer quand même de sortir avant la pluie ;-)

bref, à suivre sur le forum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil pour moi dans le Mississippi : prévisions météo pas terribles. Mais je serai à l’affût des éclaircies !

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bin là pour la Bretagne sud, c'est pourri mort !

Même le multimodèle de Météoblue ne laisse aucun espoir :(

 

Cricri

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de pluie d'étoiles filantes vue depuis Fécamp, en Normandie. Tout juste un petit crachin. Observation de 5 h 30 à 6 h 30, centrée sur le secteur allant de Procyon aux Pléiades, afin de laisser la Lune derrière mon dos. Nombreux nuages d'altitude, laissant cependant, au pire, voir la ceinture d'Orion. 3 AMO vues (5 h 34 à l'ouest de la ceinture d'Orion, 6 h 10 juste au-dessus des Pléiades, 6 h 17 à l'ouest de Procyon. Et une belle léonide attardée, à 5 h 45, qui n'avait rien à voir avec les AMO mais qui a été la plus belle étoile filante de cette observation. Et un très joli croissant de Lune

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, j'ai eu plus de chance alors,  pourtant j'ai utilisé le même champ que toi et le ciel était très bof, avec beaucoup de passages nuageux. Une heure depuis mon jardin puis au sommet d'une colline où  j'ai masqué la Lune par ma voiture.

Quelques sporadiques mais le moment du maximum correspondait bien, j'ai dessiné une vingtaine de filantes de 4h15 à 6h15.  Celles de la Licorne apparaissant en paquet de 2 ou 3 autour du maximum.

Il me faut dépouiller tout ça pour l'IMO maintenant,...

NB: Betelgeuse est toujours bien faible,...

Michel

Edited by Michel Deconinck

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas ce qu'il en était chez toi mais pour moi, entre les nuages d'altitude et le bassin industriel de la vallée de Seine qui me barre tout l'horizon sud-ouest, j'estime la magnitude des étoiles qui étaient visibles ce matin à 4,3 à tout casser, et bien moins lorsque les nuages se densifiaient, ce qui a été le cas au moment du maximum, à 5 h 50. Lorsque j'ai réouvert la porte à mes chats, à 6 h 50, j'ai vu passer une jolie petite ravisée, juste au nord de l'étoile Phi d'Orion (mag 4,23) dans une déchirure de la couverture nuageuse. En fait, ce fut la plus belle AMO de cette observation, mais en dehors de la période d'observation que je m'étais définie, de 5 h 30 à 6 h 30

précision : en reprenant mes notes d'observation, j'estime qu'au moment du maximum théorique la magnitude limite est tombée entre 1,50  à 2

Edited by Ledoux Philippe
précision
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'ai bien essayé de voir qqch de ma fenêtre en ville (Versailles): une petite trouée entre 5h40 et 6h00 puis vers 6h30, mais avec un ciel partiellement obstrué par immeubles et nuages. Malgré tout dans les trouées la transparence n'était pas trop mauvaise (magnitude ~4.5), mais difficile d'en déduire un ZHR... avec quasiment rien: peut-être une belle AMO vers 5h40 dans le taureau (m~0) et sinon rien, même sur 6min de film à l'A7s (au 24mm) entre 5h48 et 5h55 environ (m_limite ~5). Avant 5h40 c'était couvert ou j'ai raté des trouées - à quelle heure a été vu le maxi?

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Pour ma part (dans le Gers), il y avait quelques cirrus, mais le ciel était à peu près correct. J'étais dehors entre 5h20 et 6h30 et j'ai bien noté un petit pic entre 5h45 et 6h. Disons qu'avant j'avais vu 0 Monocérotide et entre 5h45 et 6h, j'en ai compté 7, dont une seule assez brillante (mag de 1 environ). Ce fût un bien faible petit crachin ^_^....mais à l'heure !

 

Patrick

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nicolas

Lors de ma propre observation le maximum aurait été observé entre 4h53 et 5h09 TU.

Vers 5h06 TU, j'ai eu le plaisir d'observer 3 météores simultanément, à 120° l'un de l'autre ce qui montrait de manière très sympathique la position du radian. 

 

Bonjour à Patrick et aux autres, n'hésitez pas à poster vos observations sur le site de l'IMO, c'est précieux sinon ce sera perdu, pour vous, pour la science et pour tous et tellement dommage!

Pour info, actuellement ils n'ont reçu que 4 observations (Ukraine 1, Allemagne 1, Brésil 1, et ... France 1) pour un total estimé de ZHR de 21 à 47  et 63 poussières par milliard de km cube.  Nous sommes loin d'une averse active mais également loin d'un essaim à faible activité.

 

Michel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les dernières nouvelles de cet événement

Un THZ de 44, soit 10 fois moins que l'espérée averse mais 10 fois plus qu'une année classique.

Pour finir nous avons étés au total 14 à enregistrer le phénomène dans le site de l'IMO.

C'est pas si mal en fait!

Bien à vous tous

Michel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Diantre...

 

Avez-vous vu la photo réalisée depuis l'observatoire de La Palma ?  

starlink.jpg.e4e1a7d5c7e77e44438a4378881953ed.jpg

Juste au moment du maximum un train de satellites a plombé l'enregistrement.

 

Et j'en connais qui trouvent ça bien... (j'ai les noms...)

Michel

 

  • Confused 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Michel Deconinck a dit :

Avez-vous vu la photo réalisée depuis l'observatoire de La Palma ?  

 

>:(

 

il y a 22 minutes, Michel Deconinck a dit :

Et j'en connais qui trouvent ça bien... (j'ai les noms...)

 

pas sur Astrosurf, quand même ?

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dirait la guerre des étoiles :) Le mitraillage vers la fin c'est vraiment des étoiles filantes ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, yenship a dit :

On dirait la guerre des étoiles :) Le mitraillage vers la fin c'est vraiment des étoiles filantes ???

 

Non, le "mitraillage" vers la fin c'est les satellites de la constellation starlink il me semble. On en parle dans le post sur Falcon Heavy...

 

Sympa la vidéo quand même. On voit bien la pluie d’étoiles filantes, même si elles ne sont pas hyper brillantes. J'avais prévu de regarder depuis chez moi mais je m’endormais en regardant le ciel, donc je suis allé au pieu (trop fatigué)

 

jf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Michel Deconinck
      Le mois d'avril 2021 vous permet malgré tout de rêver aux étoiles!
      En cette période ou bouger reste compliqué, le mois international de l'astronomie (GAM 2021) est lancé.
       
       
      Nous sommes déjà plus de 12 000 astronomes amateurs à être inscrit sur l'AWB, n'hésitez pas, c'est gratuit !
      La toute nouvelle version du site est ici : Les astronomes sans frontières
       
      En cette période ou nous sommes plus souvent devant notre écran  d'ordinateur ou de téléphone que derrière notre oculaire.  Nous vous proposons de participer à un projet original.
      Il vous suffit d'imprimer une photo du ciel au format 10/15 cm d'en faire au dos, une carte postale, de coller un timbre et de la poster à notre adresse. 


       
      Nous sortons donc du virtuel pour passer du coté du réel.
       
      L'idée maitresse étant de permettre une collection de cartes postales du ciel, toutes techniques confondues (astro-photo, peinture, Haïku ou ScrapBooking).
       
      Voyez notre présentation du projet sur YouTube, c'est ici :
       
       
      Durant ce mois d'avril il y aura d'autres aventures, d'autres observations.  C'est à retrouver dans le programme 2021 : Calendrier du mois d'avril 2021
       
      Et n'oubliez pas ma devise, pour rêver aux étoiles il faut sortir de chez soi !
       
      Je vous souhaite un ciel sans virus et sans nuages.
      Michel
       
    • By LucaR
      On m'a indiqué ce message: 
       
       
      Il est question d'une supernova qui serait apparue dans NGC 3310, une petite galaxie de la Grande Ourse.
       
      On me dit que ça devrait durer quelques semaines: j'essaierais de la chopper quand il y aura moins de lune. Mais ma focale n'est pas très grande, s'il y en a d'autres qui voudraient tenter de plus prêt... :-)
       
    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous
       
      Un nouveau transitoire est apparu hier, le 18 mars dans la constellation de Cassiopée.
      Découvert le 18 mars (18.4236 UT) au Japon par Yuji Nakamura, Kameyama, Mie, sur quatre images CCD prises à l'aide d'un objectif de 135 mm à f4.0.  La découverte a été confirmée à l’aide du 0.6m (SAI Moscow State University telescope) à Kislovodsk en Russie.  Le 14 mars (14.4253 UT) rien de plus brillant que la magnitude +13.0 n’était détecté à cet endroit.
      Son nom PNV J23244760+6111140
      Son nom contient sa position :
         Ascension droite 23h24m47,60sec
         Déclinaison : +61°11’14,0’’
         Magnitude visuelle +9.2 -> +8.0
      Les premiers résultats en spectroscopie montrent des séries de Balmer proéminentes et des raies d'émission He I avec des profils P-Cyg.
      https://y.nao.ac.jp/s/kFZaxMJDq5NyP4s/download
      Les raies He II 4686 et N III 4640 sont également vues en émission. Ces caractéristiques suggèrent que l'objet serait une nova classique.
      La nova se situe à 30’ dans le sud de M52. 

      L’étoile aurait déjà atteint la magnitude visuelle de +7.97 le 19 mars (19.4949UT).
      La proximité de l’amas ouvert M52 ainsi que de NGC 7635, la nébuleuse de la Bulle, nous fait espérer qu'entre le 14 et le 19 mars, certains astro-photographes aient photographié cette zone. Si c’était le cas ce serait génial, faites le moi savoir, je transmettrai.
       
      Comme repère, l’étoile en bas à gauche de notre carte est de magnitude visuelle +6.6, son appellation dans le catalogue UCAC-4 est 4UC756-078236.
       

       
      Les chiffres donnés sont les magnitudes x10 mais certaines de ces étoiles sont des étoiles variables, dès que j'aurai la bonne séquence je la posterai ici même.
      Je vous souhaite à tous un ciel sans nuage ni virus!
      Michel
       
    • By letom06200
      Bonjour à tous,
      Je pratique l’astronomie depuis quelques années avec un SkyWatcher 130/900.
      Je m’intéresse désormais à l’astrophoto spécialisée dans le ciel profond (Je ne suis toutefois pas désintéressé par le planétaire).
      Pour des raisons financières, je souhaite acquérir un APN avant de changer de télescope pour une monture motorisée avec GoTo et suivi. Ce qui me permettra également de m’initier.
      Je ne suis pas fixé sur mon nouveau télescope et d’éventuelles suggestions seraient les biens venues !
      J’ai effectué des recherches sur internet et sur ce forum mais les réponses que j’ai trouvées me semblent inadaptées ou trop anciennes.
       
      J’ai pu m’apercevoir que certains modèles reviennent souvent (surtout chez Canon) : EOS 1000D, 1100D, 1200D, 350D…
      Les postes sur lesquels je suis tombé ont plusieurs années. J’imagine donc que la technologie a évolué et que certains appareils peuvent désormais se trouver d’occasion.
      Je recherche un appareil qui ne soit pas « bas de gamme » sans pour autant atteindre plusieurs milliers d’euros.
       
      Aujourd’hui, pour un budget allant jusqu’à 400€, quel APN me recommanderiez-vous en terme de performances ? en rapport qualité-prix?
      Si possible, pourriez-vous détailler les différences entre les différents EOS cités plus haut, leurs avantages et leurs inconvénients en astrophoto ?
       
       
      Afin d’aider d’éventuels futurs lecteurs qui débutent autant que moi, je poste les résultats de mes recherches.
      De ce que j’ai compris :
      Il faut capter un maximum de lumière tout en évitant les sources « parasites ».
      Il faut donc un appareil très sensible capable de faire des poses plutôt longues. L’image finale est le produit de la compilation de plusieurs prises de plusieurs secondes et traitées par informatique.
      Des prises trop longues font chauffer le capteur, ce qui produit du bruit sur l’image. Il peut alors être nécessaire de refroidir le capteur.
      La marque Canon et à privilégier, car plus sensible à la lumière et permet de sauvegarder en RAW.
      Il est également conseillé de défiltrer l’APN afin de pouvoir capter des longueurs d’onde autrement bloquées .
      Pour le ciel profond, le rapport f/d doit être le plus petit possible.
      Plusieurs façons d’exercer l’astrophoto existent, la première consiste à utiliser l’objectif de l’appareil photo, la seconde s’effectue grâce à un télescope et une bague qui permet de connecter l’APN.
      Certains APN sont spécialisés dans l’astophoto mais sont souvent chers.
      Des caméras spécialisées pilotées par ordinateur existent, je ne suis pas certains, vu mon budget qu’elles me soient accessibles ?
       
      Merci beaucoup de vous être attardé sur ce poste, au plaisir de lire vos retours.
      Thomas.
       
       
    • By Bungert
      Bonjour,
       
      Beaucoup d'entre vous ont noté la couleur ocre-orange du ciel, autour du 6 février puis autour du 22.
      Et vous savez que c'est la présence de poussière transportées par les vents venues du Sahara qui provoque ce phénomène.
      Ce n'est pas très rare : "les pluies de sang" des temps anciens.
      Les sites météo donnent beaucoup de détails (photos satellites et mesures de la concentration... etc).
      Cependant, si les mesures comptent en micro grammes par colonne d'un mètre carré (échelle de de 10 à 1000 ),
      localement les retombées au sol avec la pluie se comptent plutôt en grammes... .
      C'est du moins ce que j'ai constaté à l'observatoire de Kleindal en Moselle.
      Cela me laisse perplexe.
      Le pare brise de mon véhicule était carrément boueux.
      Sur la table apéritive (qui a fait lumière cendrée) la récolte atteint 0,092 g pour une surface de 0,5 mètre carré après la fonte de la neige. (0,092 g +/- 0,002g et avec les "impuretés")
       
      La diffusion était forte la nuit du 23 au 24 février, une gène évidente pour l' astrophotographie.
      Et, si la poussière micronique permet de polir les cuillères, localement  il convient de prendre soins des optiques dans cette situation... .
       
      Bon ciel (clair) 
      Francesco
       

       
      Après grattage, il reste encore de la poussière incrustée sur la surface.

       

       

       
       
       
       
      LE 23 à 17h30 à Zimming en Moselle
       
       
       

       
       

  • Upcoming Events