Matthieu Conjat

Les nouvelles céphéides d'Andromède

Recommended Posts

Salut à tous,

comme certains d'entre vous me l'ont fortement recommandé l'autre fois, j'ai passé plus de 2 mois à surveiller les céphéides de la galaxie d'Andromède, dans un autre coin que celui que j'avais déjà suivi l'année dernière.

C'est à droite sur l'image (cliquez pour agrandir):

m31_var_2018-2019.jpg.f52ad293859c6aaf09212500c97a7a3b.jpg 

J'ai fait ça avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice (400mm, f/5, avec une QSI583ws sans filtre)

Chaque pose est la somme de ~20 images de 130" de pose, soit ~40 minutes au total, ce qui permet d'atteindre facilement la magnitude 19, même avec le ciel tout pourri de l'Observatoire de Nice.

Pour le moment, j'ai pu détecter 41 étoiles variables, dont 2 binaires à éclipses (curieusement,ce sont aussi les 2 1ères étoiles que j'ai détectées dans le champ), 7 pulsantes à longue période (>100 jours), ~30 céphéides plus classiques  et 2 étoiles dont la période n'est pas nette, mais qui semblent varier clairement. Il y a aussi la Nova M31n 2008-12a, dont je vous ai parlé il y a quelques jours sur le forum.

J'aurais bien aimé continuer mes mesures, mais depuis que j'ai commencé les mesures, on a un temps de m..... Si ça se dégage, j'essaierai bien de continuer, ne serait-ce que pour mieux mesurer la valeur des pulsantes à longue période.

 

Le champ avec les variables et leur courbe de lumière (cliquez pour agrandir):

 

m31_var_courbes.thumb.jpg.17db6aed8ca57a145da1c69befbe4033.jpg

 

Quelques exemples de variables bien jolies:

m31v1.png.fa17d8a4a6de58f520ca689ddded6a8a.png

 

m31v2.png.8c4d594816cdae5ea21db7519da76dc1.png

 

A gauche les mesures brutes, à droite la phase repliée (Mesures faites avec Courbrot de Raoul Behrend):

m31v4.png.ad52e4bb81e95f233fa71a1569ba82aa.png

 

m31v9.png.b74c1105126edda5f3974a9127b0fade.png

 

m31v11.png.10c5b4c961e3cbd22debd9ce8599aeb4.png

 

m31v14.png.a330dde433e964a08c630f754b7ef702.png

 

m31v38.png.d3416be6c02c15624edc1af6594562e9.png

 

 

Un petit tableau récapitulatif, avec le N°, la période, les coordonnées, la magnitude apparente moyenne, la magnitude absolue issue de la relation période-luminosité pour les céphéides, la distance en millions d'al. J'ai mis la médiane des valeurs, qui vaut 2.54 millions d'années-lumière. Pas loin de la vérité B|

stats.png.54cec2032dea768a8d91ba334a6efdbd.png

Peut-être des mesures plus précises et des nouvelles variables dans quelques semaines si le ciel veut bien se dégager ...

Matt

Edited by Matthieu Conjat
  • Like 4
  • Love 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Merci Alain !

C'est surtout le guidage manuel qui est pénible à la longue :(

Comme le temps est tout pourri, je me suis amusé à reprendre mes images depuis le début, alors je viens de trouver 8 nouvelles variables. Essentiellement des pulsantes à longue période (>150 ou 200 jours), ainsi qu'une belle céphéide à 22 jours ('v47'). Il y a aussi v43, qui a l'air d'avoir une période de 3j, mais elle n'a pas l'air de varier comme une pulsante.

J'ai actualisé la carte de mon 1er post et le tableau Excel avec ces étoiles

Je vous mets quand même v47, qui n'est pas vilaine.

m31v47.png.34ae94785f135138a0c5c35a6cbb9368.png

Matt

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Matt,

 

Pffff, splendide travail !!!! Je suis impressionné par la qualité de tes courbes et la faiblesse des erreurs de mesures, même au delà de mag. 20.... chapeau bas ! Très beau résultat sur la distance de M31. C'est superbe tout ça: un vrai petit Gaia a toi tout seul :D.

 

Ici (La Rochelle), on est sous la crasse depuis un bon mois et on ne voit rien se profiler de plus sympa, donc je pense que ça va etre cuit pour cette année. Je me mets cette manip dans la liste pour 2020!

 

A+ et encore bravo

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Astrohub, Sauveur et Arnaud !

Je fais bien mieux que Gaïa, vu que par parallaxe, ils ne peuvent pas dépasser les quelques milliers d'al B|

Ils font autrement ? Ah, bon, tant mieux pour eux alors :D

 

Dire que je me plains quand je ne peux pas observer 2 jours de suite à cause de la météo. Ceci dit, c'est vrai que depuis 2 mois, on a un temps plutôt instable :S

Pour les barres d'erreurs, je les mets de manière un peu empirique. Au vu des courbes, elle devraient être un peu plus grandes, je pense. Mais avec 45 minutes de pose, on a quand même un bon rapport signal/bruit, même pour la magnitude 18-19. Les étoiles de magnitude 16.5 sont saturées à 32000 adu. Je suis obligé de normaliser les images individuelles avant de faire la somme si je veux mesurer les étoiles les plus brillantes.
Je dois en être à 55 variables à présent. + 2-3 candidats...

Matt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belles séries de mesures, je compati pour le guidage manuel.

Les courbes d'origines viennent d'où?

jc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, mariobross a dit :

Belles séries de mesures, je compati pour le guidage manuel

Bah, il faudrait que je change toute la motorisation qui date de 1968, et qui commence à montrer des signes de faiblesse. La raquette de commande est un enchevêtrement de fils avec des boutons double course pour faire varier la vitesse des moteurs. Je suis une brêle en électronique, alors je ne m'imagine même pas changer tout ça par une motorisation pas à pas... Si y' a un électronicien de génie dans le coin ...

raquette.jpg.d658ef29904aaa8377213077ee981db9.jpg

 

il y a 47 minutes, mariobross a dit :

Les courbes d'origines viennent d'où?

Ce sont les courbes obtenues par Courbrot, de Raoul Behrend, qui décompose les mesures en séries de Fourier. Ce sont celles que j'obtiens avec mes propres observations.

Quand je vois ce que me donne Courbrot, je me dis que les incertitudes que j'ai rentrées (les barres d'erreur) sont peut-être un peu faibles car la courbe ne les englobe pas toutes:

m31v14.png.3f1b2ab4985515436b85c2d8e04bfc85.png

 

 

Edited by Matthieu Conjat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci,

je vais bientôt terminer mes mesures pour cette année. J'en suis à 58 variables. Je pense que c'est suffisant pour calculer la distance d'Andromède ^_^

Matt

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les derniers résultats, quasi définitifs, même si 'm31v2" est vraiment bizarre et que je dois continuer à la suivre.

J'en suis à 64 variables, dont 43 céphéides, 16 pulsantes à longue période (de 100 à ~400 jours), 3 binaires à éclipses,  et 2 qui ont eu l'air de varier, mais qui ne semblent pas régulières. Certaines céphéides ne sont pas toujours très nettes non plus, mais l'analyse harmonique de Courbrot (de Raoul behrend) me donne quand même une valeur de période.

 

m31v2 est une binaire à éclipse de type Algol, mais je n'arrive pas à faire coïncider les 2 minima. Quand je superpose les pics secondaires (partie droite de l'image de gauche), les mesures du pic principal (à gauche) sont incompatibles, et quand je fais correspondre les pics principaux (image de droite), il y a une mesure qui m'embête (en gris), et les pis secondaires ne correspondent plus. Je ne trouve aucune autre solution ... Peut-être une étoile triple.

m31v2.png.c34b27eda7e7f23ff1a300c6e3a22a68.png  m31v2b.png.93351524bbc9987163b4f898bf6432b8.png

 

Sinon, voici les autres mesures. Les magnitudes sont obtenues à l'aide d'étoiles de références données par les mesures Gaïa (filtre V) même si j'ai fait mes mesures sans filtre. La magnitude la plus brillante est 14.5 (m31v60), il y en a 3-4 qui tournent autour de 20.5 à 21. Certains soirs elles étaient totalement invisibles, mais avec les maximums d'éclat la période apparait assez nettement, comme pour  m31v14, v27 ou v30 qui grâce à leur grande amplitude ont des très jolies courbes de lumière!)

La partie de gauche, ce sont les 34 mesures que j'ai faites depuis septembre, la partie droite est la courbe en phase, repliée.

m31v3-6.png.68b1c99ab277042fa2013578242bacaa.png   m31v7-10.png.e1721ca423ab9c91b2abe60ccf2e835b.png   m31v11-14.png.0db5f23b0570a829774d4f489a00602c.png

 

m31v15-19.png.6b0aa58f8cf7eff34567215cf14d79a4.png   m31v20-28.png.8899c3cca333f7711c36bc2b74301805.png   m31v29-32.png.512f9fa908c33d5997136c5d6bdd487c.png

 

m31v34-37.png.f1d53c533fee4b03a976269d38d8aee7.png   m31v38-41.png.2ba03a40bb5ca387bff07708e84748ff.png   m31v43-52.png.dafc035235677e81e9505586158c012e.png

 

m31v55-60.png.f30c4000844f49f2d83e7e271a8573fc.png   m31v61-63.png.7cea1cb8df694272573189b8113db037.png

 

Les 2 autres binaires à éclipses (en plus de m31v2)

m31v1.png.abf180e23cf32fa309610c9075de7ffb.png  m31v50.png.223e24729ba7c16649c2765af9666fe2.png

m31v50 est une jolie binaire naine (faisant partie de la Voie Lactée, très certainement). Les éclipses, totales, se font en moins de 2 minutes, et durent ~45 minutes). On ne voit que les éclipses principales, à moins que la période soit double et que les 2 composantes aient la même taille...

 

Les variables à longue périodes (v17 et v26 ne semblent pas variables, mais je les ai gardées car elles semblent vraiment avoir varié lors des 1ères mesures...)

m31v_mira1.png.4028145b3ee89edbc5fa914802b3df90.png   m31v_mira2.png.6958d6de93d4ffafb8f6e858c3a0ade9.png

 

Petit tableau récapitulatif: on retrouve bien une distance de 2.5 millions d'années-lumière, obtenue avec la relation période-luminosité des céphéides de type 1 !

recap.png.d1b3e0fced0ff24839bfdb21824480a8.png

 

J'ai récemment trouvé un catalogue des variables de M31: https://vizier.u-strasbg.fr/viz-bin/VizieR-3?-source=J/A%2bA/459/321/table4

La plupart de 'mes' variables y sont répertoriées, sauf les pulsantes à longue période, certaines céphéides, de même que les étoiles en bordure Est de M31 (le catalogue semble s'arrêter à 0h45m44s.

 

Voilà, l'aventure est terminée pour cette année. Je ne pense pas recommencer l'année prochaine sur une autre portion de la galaxie. Là je suis crevé B|

Je pense que vous avez compris que même à l'Observatoire de Nice, à 2 pas de la ville, on peut faire des trucs sympa en photométrie ^_^

Allez, au dodo... (non, là, tant qu'il fait beau, je suis sur 8610 Goldhaber :ph34r:)

Matthieu

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now