xavierc

Rencontres Astrociel 2019 de Valdrôme Nuit 9

Recommended Posts

 Dans le virage du fond du parking.
 Nuit du 8 au 9 août 2019
 Dobson 508/1920
 
 14 dessins : 8949 à 8962.
 
 Voici venue la dernière nuit de mes vacances, après 2 semaines et demie dans le sud.
 
 Après 2 heures de sieste post-dînatoire, je suis prêt à observer à 23h15.
 Des voiles inattendus sont illuminés par la Lune en premier quartier.
 Cette dernière est masquée par les arbres à la fin de mon installation, j'ai tiré exprès le Dobson le plus près possible des arbres pour bénéficier plus tôt de leur ombre.
 
 Les voiles s'évacuent peu à peu par l'est.
 Je dévie le Dobson vers des galaxies des Chiens de Chasse et de la Grande Ourse car mon but premier de la nuit, Cassiopée, se retrouve voilée.
 
 Observation 8949 : NGC5377.
 85x, 201x. Elle est vue facilement à 85x. A 201x son centre considérablement faible surpasse le reste faible à très faible. En vision indirecte, elle est beaucoup allongée.
 NGC5377obs8949.jpg
 
 Une animation est en cours chez Jean-Bernard C. vu les clameurs venant de par là.
 Je pause les observations pour aller à 23h30 aux toilette sèches décidément bien pratiques car proches.
 
 Observation 8950 : NGC5448.
 85x, 201x. Vue allongée à 85x, elle est considérablement faible et allongée dès ce grossissement. Je remarque une zone plus dense en vision indirecte un quart du temps (VI4).
 NGC5448obs8950.jpg
 
 Observation 8951 : NGC5422.
 85x, 201x, 276x. Petite à 85x et assez faible, elle inclut 2 étoiles aperçues en vision décalée à 276x. Encore une galaxie allongée!
 NGC5422obs8951.jpg
 
 Observation 8952 : NGC5473.
 85x, 201x. Elle aussi est petite à 85x. Facile et diffuse, elle se révèle considérablement faible.
 NGC5473obs8952.jpg
 
 A minuit et demi, la Lune disparaît derrière les montagnes.
 
 Je quitte temporairement les champs de galaxies pour dessiner un amas ouvert de Cassiopée.
 
 Observation 8953 : NGC654.
 201x. Je le vois au chercheur 9x50 comme une petite tache floue faible. Au télescope, il est vraiment riche et serré, bien que la forte turbulence de 4 sur 5 limite sa beauté.
 Ses étoiles assez brillantes à perceptibles ont élu comme chef une brillante jaune.
 NGC654obs8953.jpg
 
 Dans la même zone orientale du ciel, je finis d'explorer le groupe de galaxies de NGC80 dans Andromède.
 
 Observation 8954 : NGC79.
 Elle est faible et diffuse à 201x.
 NGC79obs8954.jpg
 
 Observation 8955 : IC1542.
 A 201x, je la note très faible, allongée, avec 2 étoiles voisines en vision indirecte.
 IC1542obs8955.jpg
 
 Des voiles reviennent à l'ouest du ciel à 1h50 et gênent à 2h.
 
 Observation 8956 : IC1546 et NGC86.
 A 201x, IC1546 est très faible, allongée, et escorte la faible NGC86.
 NGC86_IC1546obs8956.jpg
 
 Des voiles gênent à la fin.
 
 Observation 8957 : PGC1396 et consorts.
 201x. Cette galaxie faible à très faible ronde est accompagnée de 2 allongées qui n'étaient pas identifiées par Guide 7. J'ai dû croiser les données d'Aladin avec une recherche sur le nom des galaxies de ses catalogues bizarres pour trouver le nom équivalent et plus court dans le catalogue PGC. Il s'agit donc de PGC3089726 vue VI3 et PGC1666918 à centre très faible et VI1 ailleurs.
 PGC1396_1666918_3089726obs8957.jpg
 
 J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont des objets Arp.
 
 Observation 8958 : NGC7814.
 85x, 138x, 201x, 276x. Je lui vois une teinte un peu bleue à 85x.
 La zone centrale se fond progressivement dans le halo externe à 201x, et j'aperçois assez difficilement la bande sombre qui coupe en 2 cette zone centrale. Je la vois mieux à 276x, VI2. Elle est plus sombre que le reste de la galaxie.
 NGC7814obs8958.jpg
 
 Observation 8959 : IC5378.
 201x, 402x. Je ne l'ai pas choisie au hasard, car c'est aussi Arp 130. Elle est intéressante, repérée faible à 201x, assez sombre à 402x, montrant sa dissymétrie et 3 nodosités dont 2 noyaux visiblement repoussés sur un bord.
 IC5378_Arp130obs8959.jpg
 
 Observation 8960 : UGC12856.
 85x, 201x, 276x. Cette autre galaxie Arp (N°262) est vue très faible à 85x. Elle est optimale à 201x. Il est difficile de détailler ses nodosités VI3 à 5.
 UGC12856_Arp262obs8960.jpg
 
 A 4h quelques voiles éparses passent encore.
 
 Je dessine M74, galaxie des Poissons transcendée ce matin.
 
 Observation 8961 : M74.
 85x, 138x, 201x, 276x, 402x. Je l'aperçois déjà au chercheur 9x50 comme une tache floue très faible.
 A 85x, elle m'apparaît considérablement faible, bleuôtée. A 138x mais surtout 201x, 3 bras spiraux sont identifiés, VI2 à 4, et à 276x et plus des nodosités VI2 à 4 sont individualisées.
 Quelle belle observation de cette galaxie dont les spires m'ont résisté longtemps!
 M74obs8961.jpg
 
 Je termine ces astro-vacances sur une autre galaxie Arp de Pégase.
 
 Observation 8962 : UGC12891.
 85x, 201x, 276x. Arp 249 est une tache très faible à 85x. Elle se dédouble en 2 noyaux à 201x et une nodosité est vue à l'écart à 276x.
 UGC12891_Arp249obs8962.jpg
 
 A 5h, l'aube arrive. Je remballe le haut et le miroir primaire du 508 pour ne pas courir le risque de me griller avec en plein jour.
 Ce fut encore une belle moisson d'objets astronomiques que ces vacances estivales.

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Tiens, je croyais que c'était plus faible que çà, M74 ; je connais bien mal mes Messier ! Bon, les autres y compris le dernier Arp présentent un bon contraste aussi, cela permet de relativiser. En lisant tes commentaires sur ces mêmes dessins, on trouve plus souvent du faible, très faible ou extrêmement faible sur d'autres rapports, cela permet de se faire une idée en moyennant tes écrits avec le rendu assez saturé de tes dessins. Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hé bé, pour la der tu n'as pas chômé :)

Félicitations et bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle moisson en effet , c'est impressionnant !

Pour M 74, au 450 difficile de percevoir les 3 bras, un sûr , les autres difficiles !

Un bon cru en effet cette année encore ! 

Et vive les toilettes sèches !! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je retiens NGC 7814 ! Très bel objet, d'ailleurs je viens de voir qu'il figure dans le catalogue Caldwell (j'en avais le pressentiment) sous le numéro 43. C'est un objet assez méconnu, non ? On en voit beaucoup moins de photo que NGC 7331 par exemple; et je serais curieux de savoir si beaucoup l'ont comme toi dessinée ... ;)

Edited by Cédric Perrouriefh

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aha Xavier, une série sacrément intéressante : je note IC 5378 et le trio de PGC que je n'ai jamais vu (ainsi que de nombreuses autres, mais celles là semblent détaillées). Pour NGC 7814, j'obtiens la même chose que toi au T445 nonobstant le noyau stellaire que je n'ai pas décelé, mais cette bande sombre est vraiment à la limite à mon ouverture un peu inférieure à la tienne.

 

En ce qui concerne UGC 12856, je n'ai pas remarqué de nodosité, par contre une forme légèrement incurvée (en banane, concavité vers l'Est).

 

Sacrée M74 que tu nous proposes là, et il faut des dessins comme le tien pour motiver les observateurs à tenter cette spirale réputée infaisable à tord ! Avec de l'attention (et un bon ciel bien sûr et un petit peu de diamètre quand même), elle regorge de détails.

 

M074_daaoT445.jpg

T445x125-400, croquis de terrain remis au propre

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

comme constaté en général, vous confirmez que l'écart se creuse en terme de détails galactiques (et sur pâles fonds nébuleux) entre la gamme des 300 et celle des 450-500 mm.

Au 300 pas de bande sur 7814 et très étonnament quasi aucune structure non plus sur M74 (ciel des Monts du Lyonnais) !! Cela m'avait amené à exposer le fait que sur certaines galaxies notamment vues de face comme M74, je ne vois souvent guère plus de détails dans les premières minutes au T300 qu'à la lunette de 100 !

Au début je pensais voir à peu près ce que montre le dessin de Yann, mais j'ai rapidement compris qu'il fallait revoir à la baisse mes prétentions sur ce type d'objet délicat où ciel parfait et diamètre sont indispensables ensemble.

Prochainement si la météo le permet je commencerai des sessions orientées dessin au T 300, et donc avec plus d'attention oculaire. Nous verrons alors si ces fameuses spires daignent bien se révéler (mais faudrait déjà bénéficier d'un ciel clair ce qui semble cuit cette année pour ces 2 galaxies d'automne !)

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Une fois n'est pas coutume, j'essaie de poster mes dessins quand le sujet n'est pas passé d'actualité!
      Comme j'ai pu mettre au propre la plupart de mes dessins martiens de cette opposition, en avance de phase sur la recopie des autres objets des mêmes nuits, je leur consacre ce topic dédié,  que j'enrichirai au fur et à mesure.

      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 10 au 11 juillet 2020 en Seine et Marne.
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9225 : Mars
      Diamètre 12,3". Méridien central 2°. 480x, filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. Forte turbulence. Le filtre rouge aide à la lisibilité de l'image. La calotte polaire sud est large. Une zone plus floue moins contrastée sur la moitié du globe. Phase sensible.
      Forte turbulence.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : matin du 12 août 2020.
      Observation 9250 : Mars.
      Diamètre 16,0". Méridien central 54°. 631x, filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. Images pourries, forte turbulence. La calotte polaire sud est évidente.
      Phase encore sensible. Une zone plus sombre sur la moitié du disque, mieux vue avec le filtre rouge. Mais trop flou pour plus de détails.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : nuit du 12 au 13 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9257 : Mars.
      Diamètre 16,1". Méridien central 75°. 402x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 à 4 sur 5. Difficile de détailler la zone sombre de l'hémisphère sud, peu contrastée, plus facile avec le filtre rouge.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : matin du 18 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9282 : Mars.
      Diamètre 16,8". Méridien central 32°. 631x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. Turbulence trop gênante, le filtre rouge est encore salvateur. La même zone que la dernière fois et une autre vers le pôle Nord. Contrastes faibles sur cette partie du globe. Un golfe dirigé vers la calotte polaire sud. Aube civile à la fin et nuages revenus depuis la moitié du dessin.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : nuit du 22 au 23 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9341 : Mars.
      Diamètre 17,6". Méridien central 338°. 631x, avec puis sans filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. Zone de Sinus Meridiani reconnue avec Sinus Sabaeus. Zone polaire Sud plus foncée aussi. Encore une phase visible. Fatigué. Limbe dédoublé par la turbulence par moments. Encore des passages de voiles.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 11 au 12 septembre 2020 en Seine et Marne.
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin

      Observation 9351 : Mars.
      Diamètre 20,5". Méridien central 79°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 à 4 sur 5. Vent chiant, l'image tremblote. Chromatisme atmosphérique aussi car encore basse. Zone Aurorae Sinus, Coprates, Argyre, Mare Erythraeum. Frustrant, sans le vent ça pourrait être pas mal. Impact de l'absorption atmosphérique sensible (particules des feux de Californie dans la couche d'altitude des jets stream). Le filtre rouge améliore. Sans filtre, nuages au limbe Est.


      Observation 9357 : Mars.
      Diamètre 20,5". Méridien central 146°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 2 sur 5. Plein de détails dans l'hémisphère Sud mais subtils à part Mare Sirenum, en forme d'intégrale. Liseré plus sombre sur une partie de la calotte polaire. Bien mieux qu'en début de nuit. Le filtre rouge rehausse le contraste. Il reste un peu de phase, bord plus flou de ce côté.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 12 au 13 septembre 2020 en Seine et Marne.
       
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9362 : Mars.
      Diamètre 20,6". Méridien central 88°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 sur 5. Vision centrée sur Aurorae Sinus, Coprates et Mare Erythraeum.
      Solis Lacus à l'Est. Le filtre rouge aide bien. Plus de turbulence qu'hier mais meilleure transparence. Encore légère phase.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 14 au 15 septembre 2020 en Seine et Marne.
       
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9372 : Mars.
      Diamètre 20,9". Méridien central 48°. 480x, avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. J'utilise le filtre car les images sont trop turbulentes.
      Entre cette forte turbulence et le petit vent qui fait tressaillir l'image, c'est dur de la décrypter.
      Zone d'Aurorae Sinus et Mare Erythraeum.
      Coprates se lève.


      --------------------------------------------------------------------

      Soirée astro-balcon du 23 octobre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9381 : Mars.
      Diamètre 21,3". Méridien central 40°. 480x, avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 à 4 sur 5. A cause de la turbulence et d'abord des feuilles de l'arbre à l'Est dont Mars émerge à peine, et d'un tiers de balustrade du balcon dans le champ, elle est peu détaillée, mais le filtre aide.
      Puis les images sont meilleures quand il n'y a plus d'obstacles sur le chemin optique après qu'elle soit montée un peu.
      Très turbulente et peu lisible sans le filtre, elle est alors éblouissante.
      La calotte polaire Sud est minuscule et elliptique.
      J'observe la zone  de Sinus Meridiani, Margaratifer Sinus, Aurorae Sinus et Coprates.
      Je vois une boucle au niveau d'Oxia Palus au nord de Margaratifer Sinus.


      --------------------------------------------------------------------
       
      Soirée astro-balcon du 3 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9386 : Mars.
      Diamètre 19,5". Méridien central 305°. 480x, avec filtre rouge W23A puis bleu 80A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      La calotte polaire Sud devient difficile car minuscule, mieux vue avec le filtre bleu.
      Syrtis Major est évidente ainsi que Mare Tyrrhenum. Sinus Sabaeus apparaît peu à peu, Hellas assez subtile est ovale, plus marquée à l'Est avec Hellepontus.
      La turbulence gêne beaucoup, il n'y a pas de fins détails ce soir. Je n'ai pas vu de nuages même avec le filtre bleu.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 5 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9396 : Mars.
      Diamètre 19,2". Méridien central 276°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 à 3 sur 5.
      Le vent gênant fait trembler l'image par moments mais finit par déguerpir.
      Je vois pas mal de détails malgré la turbulence mais les images sont assez lisibles même sans filtre.
      Mare Cimmerium à l'ouest va se coucher. Au centre trône Mare Tyrrhenum.
      A l'Est Syrtis Major se lève.
      Vers le pôle Sud Tiphys Fretum est bien visible, je ne le connaissais pas celui-là.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 12 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9407 : Mars.
      Diamètre 17,9". Méridien central 190°. 480x, sans filtre puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 à 4 sur 5.
      J'observe debout car j'ai dû mettre le télescope sur la table basse sans ça la balustrade du balcon gêne pour viser si bas.
      Je vois la zone de la "Moustache de Mars", composée de Mare Cimmerium à l'Est et Mare Sirenum à l'ouest.
      Vers la minuscule et pas facile calotte polaire sud, je vois plusieurs zones pas indiquées sur ma carte d'albédo mais en extension de Tiphys Fretum qui est à l'Est.
      La turbulence gêne ainsi que l'inconfort de la position debout, pas facile de dessiner ainsi.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 25 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9414 : Mars.
      Diamètre 15,5". Méridien central 93°. 480x, sans filtre puis avec filtre rouge 23A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      La phase est sensible, la turbulence forte aussi. Je ne reconnais d'abord pas cette portion de la planète à cause de la turbulence.
      Dans les accalmies, les formes se précisent, Solis Lacus peut-être? Finalement c'est ça.
      Le bord de la planète est parfois dédoublé à cause de la turbulence.
      Sans filtre, une zone plus claire se montre vers la calotte polaire sud mais le reste demeure très indistinct.
      La lune gibbeuse est 4° sous Mars.


      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 26 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9418 : Mars.
      Diamètre 15,5". Méridien central 65°. 480x, avec filtre rouge 23A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      Au début c'est très pourri, mais je glane de plus en plus de détails et finis par reconnaître la zone de Solis Lacus qui se lève à l'Est.
      La calotte polaire sud est difficile.
      La phase est marquée.
      Vers le pôle nord une zone plus claire apparaît.
      La vision est centrée sur Aurorae Sinus à l'est du centre et Margaratifer Sinus à l'ouest du centre.
      Mare Erythraeum les borde au sud. La boucle d'Oxia Pallus se déploie vers le bord nord du disque.
      On sent la perte de diamètre apparent, les détails sont plus difficiles à faire ressortir.

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      comete_Lovejoy_C2014Q2
      Observation numéro 6937

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
       
      Je pense que ce dessin sera le dernier de l'année à mon avis, je poursuis donc ma quête de faire toutes les formations lunaire et notre déesse Sélène, sait-elle ô combien la tâche sera longue.
      Me voici sur Eddington situé dans l'oceanus procellarum, il est bordé par Russel et Struve qui sont des formations similaire  à savoir des cratères   à fond plat constitué d'immense coulé magmatique refroidi d'environ 120km de diamètre et qui est selon l'atlas lunaire une formation exceptionnelle.
      Bonne condition d'observation j'ai pu pousser la lunette dans ces derniers retranchements, mais j'ai oublié d'enlever du RC le filtre lunaire Nd 0.96. J'ai passé deux heures là-dessus la lunette est resté dehors toute la journée (pour le soleil)
       
      (VISION DANS UNE LUNETTE AVEC RENVOI COUDE)
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 9mm + barlow x3 KEPLER
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       

       
      Bon dessin lunaire
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      5 dessins : 9236 à 9240.

      Quand je sors de la voiture à 23h30, je vois la comète Neowise assez basse vers l'horizon nord-nord-ouest dans la Grande Ourse.
      Je me gare plus loin des hauts ballots pour pouvoir la pointer au télescope.
      La Station Spatiale Internationale ou ISS passe.
      Je m'active pour être prêt à observer en un quart d'heure, au point d'en avoir chaud.

      Je dessine d'abord à l'oeil nu puis au télescope la comète.

      Observation 9236 : comète Neowise à l'oeil nu.
      Assez faible à considérablement faible au centre, sa queue s'étend assez loin en vision indirecte.


      Observation 9237 : comète Neowise au télescope.
      75x, 109x. Le noyau a été placé à 23h57. La comète est bleu ciel, avec son centre brillant et flou. La coma ou chevelure est assez brillante.
      La queue est assez faible à perceptible et diffuse. Les structures de cette comète sont subtiles, j'y vois comme un noeud papillon dans la coma.
      Elle est énormissime cette visiteuse devenue circumpolaire qui va bientôt se coucher derrière les ballots de foin.


      J'entends le bruit d'un engin agricole vers la ferme au nord, j'espère qu'il va y rester cantonné.

      J'observe 2 objets voisins dans le ciel et pourtant dans 2 constellations différentes, une nébuleuse planétaire d'Hercule et une galaxie du Serpent.

      Observation 9238 : IC4593.
      Cette nébuleuse planétaire est repérée un peu floue à 75x, confirmée par blinking avec le filtre Oxygène 3 auquel elle réagit fortement, alors que sa réponse en HBêta reste faiblarde.
      Elle est vue comme une étoile floue assez faible à 343x par turbulence moyenne.


      Un peu de vent se lève mais pas gênant.

      Observation 9239 : NGC6065.
      150x. Elle est petite et dure, aperçue 25% du temps en vision indirecte (VI4).


      Je pars manger et me reposer un peu dans la voiture car la fatigue est arrivée.

      j'observe enfin une autre galaxie, dans Hercule.

      Observation 9240 : NGC6078.
      150x. Elle est diffuse et vue la moitié du temps en vision indirecte (VI3).


      A 2h, à cause de la fatigue insistante, je pars dormir jusqu'à l'aube à 5h30. Moi qui espérais revoir la comète se relever des ballots, c'est foutu.
      Je tente alors Mars mais elle est trop turbulente.

      Je pars à 6h.
  • Upcoming Events