• 0
Phil49

Alignement chercheur - oculaire

Question

Bonjour à toutes et à tous,

 

Les réponses apportées à ma dernière question sur alimentation m'ont permis de commander le matériel nécessaire (en cours de livraison) pour aborder sereinement les futures séances après le déluge continuel ! ;-)

 

Je réfléchissais (certains vont dire que je continue de me prendre la tête, mais non cette fois-ci ! ;-) ) à la façon d'aligner ma monture.

 

Je m'explique : comme vous le savez, ou pour mémoire, pour ceux qui ne sont pas intervenus dans mes précédents posts, je suis équipé d’une AZ-EQ6 GT, d'un SkyWatcher 200/1000 sur lequel j'avis ajouté en lieu et place de celui d'origine, un chercheur TS 1060B Vario rétroéclairé et avec renvoi coudé.

 

N'ayant pas réussi à trouver mes réponses pour les jeux de bagues pour l'ajout d’une camera d'autoguidage, je me suis hélas résolu à abandonner son usage dans ce rôle.

 

J'ai fait l’acquisition du matériel suivant (non encore livré):

 

- Chercheur SkyWatcher 80/400

- Camera autoguidage Zwo ASI 120Mini

- Camera imagerie Zwo ASI 294MC Pro

- Boitier ASIair

 

Je vais positionner le chercheur et la camera sur le dessus du téléscope.

 

J'ai pour cela commandé , sur les conseils de la société où j'ai commandé toute le matériel, une nouvelle queue d'aronde plus courte afin de rapprocher les anneaux et de permettre la fixation du chercheur au-dessus.

 

Ma question est, comme vous le devinez maintenant : quelle est la meilleure et la plus simple façon d'aligner la vision du chercheur et incidemment de la camera guide et celle du P.O qui portera la camera d'imagerie !?

 

Vu comme je galère déjà avec "l'ancien chercheur" et ses deux anneaux pour arriver à visser correctement toutes les vis de ce dernier afin d'avoir un cible en plein milieu du réticule des deux cotés, je me dis que cela ne va pas être simple mais c'est indispensable si je veux des résultats cohérents !

 

La condition sine qua non est un référentiel immobile : de jour est-ce conseillé, mais on n'aura rien à l'infini !

 

De nuit, j'ai lu quelque part "l'étoile polaire", mais est-ce la meilleure solution ?

 

La société m'a parlé de faire cela avec la Lune, mais vu le mouvement extrêmement rapide dans un chercheur de 300, je me dis que dans un 400 ça va être pire pour coordonner avec un oculaire réticulé de 12,5 !!

 

Merci d'avance pour vos conseils éclairés !

 

Bien amicalement,

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

9 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour

Pour ma part j'utilise la lampe de signalisation d'un pylône de téléphonie mobile a l'horizon

Donc une cible terrestre

Pour le matériel ci dessus c'est un bon choix

Daniel

 

Edited by teko38
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0
Il y a 3 heures, Phil49 a dit :

N'ayant pas réussi à trouver mes réponses pour les jeux de bagues pour l'ajout d’une camera d'autoguidage, je me suis hélas résolu à abandonner son usage dans ce rôle.

 

Question : tu parles du fait de vouloir utiliser la caméra 120 MM mini  pour faire de l'autoguidage en // ... ou d'utiliser un diviseur optique ( OAG ) ?

 

Edited by fljb67

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 31 minutes, fljb67 a dit :

Question : tu parles du fait de vouloir utiliser la caméra 120 MM mini  pour faire de l'autoguidage en // ... ou d'utiliser un diviseur optique ( OAG ) ?

 Bonjour Fljb,

 

Ah oui, tu as raison, tu as suivi au départ ! ;-)

 

En fait j'ai abandonné l'OAG en discutant avec la personne de la société qui a nettoyé les miroirs de mon télescope, et vu qu'il y avait des complications notamment vis à vis du positionnement de l'OAG sur le PO du SkyWacteher (enfin, pas impossible), la para focalisation, etc.  je suis revenu à une lunette guide !

 

Je ne sais pas si j'ai bien fait, car du coup je reviens à la situation initiale mais sans l'exotisme du TS Vario 1060B !

 

Donc oui, c'est la lunette 80/400 qui sert à l'autoguidage ! ;-)

 

Il y a 2 heures, teko38 a dit :

Pour le matériel ci dessus c'est un bon choix

 

Bonjour Teko,

 

Oui, mais pas de mérite pour moi, c'est le résultat de toutes les suggestions des membres de ce forum !

 

J'en ai fait la synthèse ! ;-)

 

Pour mon lieu d’habitation, je n'ai hélas pas grand chose à portée de vue car je suis en quartier résidentiel donc horizon limité, ce qui impliquera de me déplacer !

Il faut quelle distance raisonnable pour que cela soit une bonne base de départ ?

Car je suppose qu'après il faut peaufiner avec un objet céleste ?

 

Bien amicalement

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Donc oui, c'est la lunette 80/400 qui sert à l'autoguidage ! ;-)

 

Ok, lu. :)

 

 ( En ayant posté "- Chercheur SkyWatcher 80/400" ... j'avoue ne pas trop avoir compris sur le coup. :ph34r: )

 

 

 

Autrement, les caméras "mini" de chez zwo ayant un corps de  de diamètre externe de 1,25'' ( 31,75 mm ), il ne devrait pas avoir de difficulté à la "fixer" ni à effectuer la MAP ... d'autant plus qu'elles sont livrées avec une bague d'extension ( 25 mm de longueur ) au même diamètre de 1,25", et donc compatible n'importe quel porte oculaire de même diamètre interne.

 

Une illustration d'une "mini" munie de la bague d'extension en question :

 

5ddd171cdf0d7_zz_ASI290MMmini_avecextenderdiamtre3175mm_annotation.jpg.68a0c47f277722cecab95860a86fb4a5.jpg

 

Source : https://astronomy-imaging-camera.com/product/asi120mm-mini-mono

 

 

PS : Perso, j'utilise une 290 MM mini ( même corps que les autres ) ... avec un chercheur muni d'un porte oculaire de 31,75 mm en guise de  lunette guide.

 

Aucun problème pour effectuer la MAP.

 

 

 

Il y a 5 heures, Phil49 a dit :

La condition sine qua non est un référentiel immobile

 

Si tu ne disposes pas d'une "lampe de signalisation d'un pylône de téléphonie mobile a l'horizon" comme @teko38 ( ni accès à l'étoile polaire comme dans mon cas ) , voici ma méthode ( qui vaut ce qu'elle vaut ) :

 

- Mettre la monture en fonction ... histoire que l'axe AD suive le mouvement apparent des étoiles.

 

- Se débrouiller pour pointer une étoile bien brillante pour qu' elle se retrouve au milieu du champ de l'instrument de prise de vues - télescope, lunette, téléobjectif  -muni de sa caméra en fonctionnement  ( étoile pas trop "haute" ni trop "basse" et si possible pas trop éloigné du méridien : cela facilitera le réglage en rotation des caméras suivant les axes Est-Ouest et Nord-Sud  ... si on désire le faire pas la suite ).

 

- Bloquer les axes AD et DEC ( cela m'était déjà arrivé d'oublier de le faire :ph34r: ).

 

- Effectuer une MAP approximative des caméras ( l'une après l'autre ).

 

- Régler le réticule du chercheur ( ou le "point rouge" ) de manière à ce que la même étoile se retrouve au centre du champ. ( gaffe à ne pas se planter d'étoile ... ce qui m'était aussi déjà arrivé :ph34r:² ).

 

- Même opération pour le système d'autoguidage : pas besoin de vraiment centrer exactement, mais faire en sorte que le champ correspondant soit relativement proche du centre du champ de l'instrument de prise de vues. ( vérifier que l'étoile brillante soit visible  ... même si elle n'est pas pile poil au "centre" ... ce qui serait le cas idéal. ( perso, je ne peux pas y arriver, car mon système de guidage n'est pas réglable en AD, uniquement en DEC ).

 

- Régler la "rotation"  des caméras, refaire la MAP de chacune d'elles ainsi que les opérations  d'alignement ci-dessus ( si nécessaire ).

 

- Re-re vérifier la MAP de la caméra de prises de vues avant acquisition.

 

 

PS : Clair que cette manip' est d'autant plus "difficile" à effectuer que l'instrument de prise de vues a une focale élevée et que la caméra de prises de vues a un petit capteur ... mais avec 1000 mm de focale et une ASI 294 ( capteur ~ 19,2 mm x 13,1 mm ), cela ne devait pas poser trop de problèmes.

 

Edited by fljb67

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Fljb,

 

Alors, si, la polaire est visible dans mon cas, je pourrais éventuellement le faire sur elle, ce serait plus simple puisque du coup... immobile et lointaine !

 

mais par contre, dans tes explications, parles tu d'effectuer tout cela avec les cameras fixées ou via le chercheur sans la camera et sur le P.O avec oculaire réticulé ?

 

Si c'et avec les cameras en place, cela veut dire faire cela avec une application, et pouvoir centrer ?

Ce serait plus confortable j'avoue, mais je suppose que ce n'est pas cette option ! ;-)

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 11 minutes, Phil49 a dit :

Alors, si, la polaire est visible dans mon cas, je pourrais éventuellement le faire sur elle, ce serait plus simple puisque du coup... immobile et lointaine !

 

 

Oui, en effet.

 

Par contre, cela ne te permettra pas de régler la rotation des caméras pour l'histoire des points cardinaux. (  si cet aspect te semble important ... à toi de voir ).

 

 

il y a 11 minutes, Phil49 a dit :

mais par contre, dans tes explications, parles tu d'effectuer tout cela avec les cameras fixées ou via le chercheur sans la camera et sur le P.O avec oculaire réticulé ?

 

Caméras fixées pour l'instrument de prises de vues + instrument d'autoguidage ... car si on effectué ces opérations avec un oculaire, il y aura certainement un "décalage" après avoir fixé les caméras.

 

 

il y a 11 minutes, Phil49 a dit :

Si c'et avec les cameras en place, cela veut dire faire cela avec une application, et pouvoir centrer ?

 

J'utilise uniquement "ASICAP" ( logiciel d'acquisition ZWO ) pour cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 21 minutes, fljb67 a dit :
il y a 38 minutes, Phil49 a dit :

Si c'et avec les cameras en place, cela veut dire faire cela avec une application, et pouvoir centrer ?

 

J'utilise uniquement "ASICAP" ( logiciel d'acquisition ZWO ) pour cela.

 

Et il y a une mire qui permet de faire le job ?

 

C'est plus pratique en effet avec une appli si l'on distingue bien la netteté !

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 1 heure, Phil49 a dit :

Et il y a une mire qui permet de faire le job ?

 

Oui, comme déjà posté :

 

( cliquer sur le symbole "mire" indiqué par la flèche rouge )

 

image.png.9a56d4206991330e9e2a43c28369481f.png

 

_#04-bis_1000.jpg

 

De plus, en pointant l'image avec la souris et en agissant sur la molette de cette dernière, il y a possibilité de zoomer ... histoire de faciliter la MAP. :)

 

 ( opération très certainement faisable avec un smartphone ).

 

Edited by fljb67

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Fljb,

 

Oh oui, excuse moi, c'est vrai ! :-(

 

Honte à moi, en plus tu avais bien illustré comme à ton habitude tes propos...

 

J'ai répondu du boulot, mais en fait j'étais tellement pris que je ne le faisais qu’avec la moitié de mon cerveau !

 

Toutes mes excuses ! ;-)

 

Bien amicalement,

 

Philippe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Phil49
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Vos diverses réponses à mes questions ont pratiquement résolu mes problèmes, mais il en reste un qui n'a pas trouvé de solution et qui me "pollue" la vie, c'est l'alimentation !
       
      Et sans alimentation, tout l’édifice s'effondre...
       
      Le challenge, banal en astrophoto est le suivant : comment alimenter 3 sources :
       
      - Le boitier Zwo ASIair
      - La camera Zwo ASi 294 MC pro (la camera ASI 120 Mini ne nécessitant pas d'alim, si je en me suis pas trompé, c'est déjà cela)
      - La monture AZ-EQ6 Pro Gt
       
      Nous avons d'un côté deux boîtiers alimentation avec prise normale et un autre avec l'adaptateur 5,5/2,1mm femelle avec son pendant mâle se terminant avec une prise allume cigare pour la monture AZ-EQ6 GT.
       
      Aujourd'hui, j'utilise un vieux booster Norauto pour alimenter uniquement la monture, mais bien évidemment avec les deux autres on change la donne et j'ai cru comprendre que les caméras refroidies étaient assez sensibles côté qualité courant fourni...
       
      J'ai pu lire plein de conversations sur les batteries voitures, au gel, les Powerbank LiPo etc, mais j'avoue que les branchements artisanaux me "branchent" moyennement et les prix qui s'envolent au delà de 200 euros encore moins...
       
      J'ai bien vu ce powerbank Bresser sur le site de Pierro Astro qui dispose d'une prise standard et de 3 prises 5,5/2,1mm.
       
      Deux possibilités à mon sens (ou 3 dans l’absolu) :
       
      - on exploite la prise alim standard et deux prises 5,5/2,1mm : 1 adaptateur secteur sur standard pour la 294, la monture et le boitier ASIair en 5,5/2,1mm, mais dans ce cas à il faut repasser en 5,5/2,1mm du boitier d'alim vers le powerbank et changer la partie mâle du câble de la monture : en mâle 5,5/2,1mm pour se connecter au câble femelle de la monture vendu par Pierro Astro avec l'AZ EQ6 GT vers mâle en 5,5/2,1mm pour se connecter au powerbank je suppose ?
      - on exploite la prise standard et une prise 5,5/2,1mm : mais il faut ajouter un boitier transfo de ce genre pour disposer de deux prises standards et brancher la monture sur une 5,5/2,1mm et utiliser un des adaptateurs fournis avec le powerbank celui qui fait allume cigare femelle vers 5,5/,1mm.
       
      Voilà, je cherche une solution, mais je commence à avoir mal au crâne !
       
      Est-ce que vous avez une meilleure idée, il y a tellement de possibilités au niveau connectique...
       
      Merci d'avance,
       
      Bien amicalement
       
      Philippe
    • By Arnaud17
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      J'écris ce post pour vous donner mon retour d'expérience avec la monture iOptron CEM120. C'est une monture annoncée pour pouvoir emporter environ 50kg d'instrument (hors contre-poids). Elle est basée sur une variation du design standard de la monture équatoriale allemande qui permet d'avoir un soutien double de l'axe d'ascension droite. Elle offre aussi une compacité qui me paraissait intéressante. En outre, plusieurs versions sont disponibles avec ou sans encodeurs absolus sur les 2 axes. Étant à la recherche d'une monture pour un tube C14 (environ 25kg sans les accesssoires + 5kg de train optique et chercheur), et après consultation de forums d'utilisateurs, j'ai décidé d'acheter cette monture dans la version avec encodeurs sur les 2 axes. Dans cette configuration, le coût est d'environ 7 000 € en incluant un pied colonne et 30kg de contre-poids.
       
      J'ai reçu la monture en avril. A première vue, il s'agit d'une belle bête, compacte et avec un bon système de gestion des cables. Je l'ai donc installée sur le pied colonne et ai attendu patiemment la première nuit claire....
       
      Premier essai, première déconvenue : impossible de faire un alignement sur étoile, même en essayant les 2 méthodes proposés. Après consultation du service technique du distributeur, j'ai procédé à la mise à jour du firmware de la raquette et de la monture : il semblait en effet que les versions de ces 2 softs n'étaient d'entrée de jeu pas compatibles l'une avec l'autre ! La mise à jour est relativement simple mais nécessite l'achat de cables spécifiques.
       
      Deuxième essai, deuxième déconvenue : la mise à jour des firmware a permis de résoudre le problème d'alignement. J'ai donc décidé de regarder la qualité du suivi dont j'attendais de bon résultats au vu de la présence de l'encodeur en RA sensé éliminer l'erreur périodique. Première catastrophe !!!! La monture montre une oscillation permanente d'environ 5 secondes d'arc avec une fréquence de 2 à 3 Hz : autant dire qu'aucune observation n'est faisable dans ces conditions, même en visuel. J'ai testé des changements d'équilibrage de l'ensemble pour essayer de sortir d'une éventuelle résonance malencontreuse, rien n'y a fait.
       
      En accord avec le distributeur, nous avons donc décidé de renvoyer la monture chez iOptron et demander un échange standard. Pendant la préparation de ce retour, j'ai remplacé le tube du C14 par un tube de C11. J'ai pu constater que la monture se comportait normalement, sans oscillation et avec une qualité de suivi qui m'a permis de réaliser des poses de 250 secondes sans guidage avec une focale de 2,3m. On était bien dans les performances attendues ce qui m'a redonné un peu de confiance dans la CEM120. Je restait quand même perplexe quant à la raison de l'oscillation avec le C14.
       
      Le remplacement de la monture par iOptron a tardé 2 bons mois et une nouvelle monture est enfin arrivée en été. Entre temps, j'avais décidé de changer la queue d'aronde d'origine du C14 pour un modèle qui semble être plus rigide, juste pour enlever une source possible de faiblesse de l'ensemble.
       
      La seconde monture n'a pas eu de problème de firmware... dès la première nuit, j'ai pu commencer mes tests.... Catastrophe encore : le même problème d'oscillation est apparu immédiatement. Après d'autres tests, je me suis rendu compte que le problème vient sans doute de la conception même de la monture : un petite claque sur le tube provoque un mouvement du tube visible à l'oeil nu... je vous laisse imaginer ce que ça peut donner au travers d'un occulaire monté sur un tube de 4 m de focale !!! Il faut bien compter 4 ou 5 secondes pour que le mouvement d'une amplitude d'au moins 1 minute d'arc s'amortisse ! On jurerait que le C14 est monté sur une monture de lunette de grand magasin. Bref, ça plus l'oscillation de suivi font que la monture est complètement impropre à l'usage avec ce tube optique.
       
      A ce stade, inutile de vous dire que j'en avais plus qu'assez de la CEM120 et j'ai entrepris de la retourner définitivement. Je dois dire que le distributeur (astroshop) a été nickel : ils ont fait tout ce qu'on pouvait espérer d'un bon distributeur responsable dans un cas pareil. Exit donc la 2ème monture. J'ai cassé une seconde tirelire et je suis maintenant en attente d'une 10microns GM2000HPS... et je croise les doigts pour que cette fois soit la bonne.
       
      Si vous avez eu une expérience similaire ou différente de la mienne avec la CEM120, j'aimerais avoir votre témoignage.
       
      Bon ciel à toutes et à tous.
       
       
      Arnaud
       
       
       
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      Je suis en voie d'acheter un telescope 150/750 sur monture EQ5 ou EQ3-2,
      Et je me demandais si on pouvait juste monter un appareil sur la monture (pour faire de la voie lactée par exemple) sans qu'il y ait le télescope.
      Pourrait-on me l'indiquer ?
      Merci d'avance,
      Bonne journée/Soirée,
      Onhenriquanne..
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      En quête d'un télescope, je désire donc aussi obtenir une monture équatoriale motorisée pour y faire de la photo. Les deux montures entre lesquelles j'hésite sont la EQ3-2 et les NEQ5 (même si on m'a dit que la NEQ5 est meilleur mais n'est pas là le sujet.
      Je désirerait faire mes observation dans mon jardin mais qui est penché, donc avec mon père nous allons creuser une plateforme de la taille de l'écartement des deux montures.
      D'où ma question (qui peut paraître bizarre aux premiers abords) : Pourriez vous m'indiquer la prise au sol des EQ3-2 et/ou NEQ5 (en taille maximale) ? Car j'ai cherché sur internet mais je n'ai rien trouvé....
      Bonne journée/Soirée,
      Onhenriquanne.
    • By STF8LZOS6
      Toujours partisan du moindre effort, avez vous déjà utilisé ce dispositif pour déplacer votre monture lourde/avec ou sans le télescope. Avant l'appeler PierroAstro, j'aimerai connaître votre avis sur les risques de basculement, la facilité de déplacement sur sol rugueux (Pavés inégaux par exemple/1 cm maxi), ou éventuellement le passage des pentes. J'envisage le modèle à roues de 150 mm bien évidemment. Pourquoi ce questionnement? je partais sur le modèle JMI à roues de 25cm, deux fois plus cher mais je trouve que c'est trop gros. Le support va déplacer une cinquantaine de kilo sur quelques mètres, mais la masse la plus importante est à 1.50 environ de hauteur.
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/montures/accessoires-montures/support-a-roulettes-pour-trepied-lourd_detail
       
      Merci pour vos retours et bon ciel à vous....sous les nuages ici...
  • Images