xavierc

Meuhmeuhland 25 août matinal

Recommended Posts

 Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
 Matin du 25 août 2019
 Dobson Strock 254/1200
 
 4 dessins : 8978 à 8981
 
 Comme hier, j'évite l'odeur de l'autre site au prix d'une promiscuité plus grande avec les vaches.
 J'ai fini de récupérer de la nuit passée avec une sieste jusqu'à 1h.
 Mais je n'ai pas perdu de temps d'observation car le ciel se dévoile enfin après un début de nuit couvert.
 Je suis arrivé à 2h15 et suis opérationnel en un quart d'heure, l'avantage du Strock par rapport au Dobson 508.
 
 Les vaches sont là, fidèles au rendez-vous. Vont-elles être aussi incontinentes qu'hier?
 
 La Lune a maigri à 30% de phase et atteint la barre des 15° dans le Taureau au début de mes observations.
 Je galère un peu dans mes recherches dans le Verseau, je vais pointer une zone plus transparente plus haut dans Pégase.
 
 J'aperçois encore des voiles dont un gros paquet à l'ouest. Vont-ils jouer les trouble-fête comme hier?
 En effet, ils gênent pendant le premier dessin.
 
 Observation 8978 : NGC7743.
 150x. Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. Un axe est plus marqué en vision décalée.
 NGC7743obs8978.jpg
 
 Observation 8979 : NGC7742.
 150x. Facile à 75x, elle m'apparaît faible, petite et condensée.
 NGC7742obs8979.jpg
 
 Les moustiques sont plus menaçants qu'hier, je dois fuir par moments pour qu'ils perdent ma trace.
 
 Une bonne odeur de foin me chatouille les narines, bien plus agréable que l'odeur âcre du lisier de porc.
 La menace des voiles de l'ouest grandit.
 
 Je commence à dessiner le groupe de galaxies NGC7586-7631 dans Pégase.
 Je me rends compte alors que la jupe du Strock était mal mise, ce qui a dû occasionner une perte de contraste alors que la luminosité de la Lune est assez forte. Je constate en effet un mieux dans le contraste après avoir réajusté cette jupe.
 
 Observation 8980 : NGC7617/9/26.
 A 150x, le duo formé par NGC7619 et 7626 est facile, les 2 galaxies étant toutes deux considérablement faibles et NGC7626 étant notée diffuse à faible centre marqué. Le duo devient un trio dur quand je parviens à détecter NGC7617 un quart du temps en vision indirecte (VI4).
 NGC7617_26obs8980.jpg
 
 Les voiles seront bientôt là.
 A 3h40 2 chouettes chevèche se parlent, c'est magique.
 
 Observation 8981 : NGC7611.
 150x. Située dans le groupe des précédentes, elle se montre faible, assez condensée. A 3h50 les nuages sont dessus et sur Pégase, le ciel est vite très couvert par l'ouest.
 NGC7611obs8981.jpg
 
 Je prends quelques photos souvenir maintenant que j'ai le temps faute de ciel.
 
 A 4h30 le ciel est encore bâché, envahi de stratus et stratocumulus.
 Le camion de collecte du lait est arrivé pour un quart d'heure.
 
 A 5h15, après un peu de repos dans l'auto, je remballe sous les nuages.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Tu vas finir par te faire des copines :)

A défaut de faire ton beurre, tu peux peut-être prendre un peu de lait frais ;)

AG

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Bravo ! et les vaches regardent la constellation du taureau ? :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne site des ballots de foin.
       
       4 dessins : 9049 à 9052.
       
       Me voilà enfin de retour après une grosse période de mauvais temps!
       
       Il fait froid mais ça explique aussi le ciel dégagé.
      Je suis venu après un cycle de sommeil suite à la randonnée roller dominicale à Paris.
       La Voie Lactée d'hiver est perceptible  dans les Gémeaux, la Licorne et le Cocher.
      Le terrain est un peu défoncé par un engin agricole qui y a laissé de profondes traces de roues, mais la terre est assez meuble pour ménager un espace plat pour le rocker du Strock.
       
      Je débute la soirée sur une nébuleuse diffuse connue et un amas ouvert dans la Licorne.
       
      Observation 9049 : NGC2261.
       La Nébuleuse Variable de Hubble offre un aspect changeant d'une année à l'autre grâce à un jeu d'ombres portées, que me réserve-t-elle cete fois?
       Elle est facile, considérablement faible à faible à 75x, où sa forme triangulaire est déjà visible.
       Je la décortique à 109x, 150x et même 218x, tout ça sans filtre, car ces derniers ne répondent pas super, leur apport reste assez faible en Oxygène 3 et considérablement faible en HBêta.
       Je vois des nodosités dedans, qu'en vision décalée VI1 à 5.
       Rappel sur l'échelle Ciel Extrême utilisée : 1 équivaut à la visibilité de l'objet 100% du temps, 5 à moins de 10%.
       
       
       Observation 9050 : Basel 7.
       Cet amas ouvert est assez discret à 75x, mais cache son jeu, car devient assez fourni avec l'augmentation du contraste en grossissant à 109x. Le fait de grossir éteint plus vite le fond de ciel que la perte de lumière sur les étoiles.
       
       
      A 1h j'ai les mains gelées, car je n'avais pas encore mis les gants, ce qui est vite réparé.
      Je regarde ensuite quelques galaxies de Persée, mais je constate un peu tard que des voiles dégradent les images par là.
       
      Observation 9051 : NGC1186.
       109x, 150x. Cette galaxie difficile est trop sombre à 150x. Son coeur permet de la repérer bien que très faible à VI1. Le pourtour est allongé et vu mal, VI3 à 5. L'ensemble est peu contrasté. Mais comme dit auparavant, je remarque des voiles par là, le plus gros est plus bas ce qui n'exclut pas des voiles plus diaphanes sur cette galaxie.
       
       
      J'ai le nez qui coule au point que ça tombe sur la feuille de dessins. Encore heureux que je ne dessine pas à l'encre!
       Des chouettes se font entendre aux alentours.
       
      Observation 9052 : NGC1171.
       A 109x, elle m'apparaît condensée, très faible à perceptible et reste visible malgré la dégradation de l'image par encore de maudits voiles.
       
       
      J'aperçois une lumière de magnitude -6 à l'horizon ouest, c'est quoi encore que cette pollution? Heureusement qu'elle ne sera plus là la nuit suivante.
        Du givre sur la bâche et une nappe de brume dans le champ au Nord-Ouest indiquent l'humidité glaciale de cette nuit.
       Je remballe à 2h car je travaille dans la journée.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je me décidé de me lancer un peu dans la spectro histoire d'augmenter ma recherche incessante en astronomie. Une jupe de récupération et un filtre de couleur inutilisé font l'affaire.
      Plus tard, pourquoi de vous proposer des astrodessins du spectre des étoiles ?.
      Il faut que je vois avec l'imageur pour la procédure (distance capteur-réseau).
       
      Bon ciel spectro
       
       

    • By Anthony59
      Bonjour,
       
      PS: je ne sais pas si le sujet est à plus sa place ici que dans la rubrique "coin des débutants". Si il n'est pas au bon endroit, je m'en excuse d'avance et je demande au modérateurs de bien vouloir le déplacer s'ils le jugent nécessaire.
       
       
      En voyant les œuvres d'art de certains "astrodessinateur", j'ai de plus en plus l'envie de m'y mettre.
      EN fait j'ai l'impression que le dessin apporte beaucoup plus que la simple observation visuel et/ou que l'astrophoto (que j’apprécie néanmoins beaucoup également):
      - Il n'y a pas d'investissement (j'ai tout ce qu'il faut à la maison, j'ai juste à me bricoler une lampe rouge à intensité variable et c'est bon)
      - C'est beaucoup plus rapide à mettre en oeuvre qu'une station équatoriale et tout le matériel photo. Je pourrais donc pratiquer même en vacances avec ma petite 72ED sur un trépied vidéo.
      - Ca oblige et apprend à mieux observer (il faut chercher les détails pour les coucher sur le papier
      - Un dessin à une touche plus personnelle qu'une photo.
      - Dessiner ce qu'on voit à l'oculaire est beaucoup plus représentatif de la réalité que les photos (en particulier pour les débutants qui s'attendent à voir les mêmes images dans un télescope que celles prises par Hubble),...
       
      Bref j'y vois beaucoup d'avantages. 
      Cependant je suis nul en dessin. Alors vous me direz: "Pas besoin de savoir dessiner, c'est juste des points et des taches floues".  En attendant que le ciel veuille bien se dégager (ca fais plusieurs semaines que j'attends ),  j'ai essayé de trouver des dessins sur le net et de les reproduire mais ça ne ressemble pas toujours au modèle. j'ai aussi parcouru les sites qui parle d'astrodessin (et de la technique surtout) mais il faut dire qu'il sont assez rares. Je me pose donc plein de questions:
      - avec un dobson classic 200mm, ne va-ton pas passer plus de temps à retrouver l'objets qui file plutôt qu'à dessiner?
      - Quelle valeur de dureté utiliser pour quel objet (par exemple: nébuleuse en 2B + estompe, Etoiles en sec ou en gras,...), brefs des petites questions pratiques.
       
      Bref ci les astro-artistes du forum ont des conseils et des pistes, je suis preneur.
       
      Merci d'avance pour vos conseils et Bon ciel
       
      Anthony
    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astrodessinateurs,
       
      Un petit dessin pour commencer ce mois de février.
      Je me suis concentré en direction du terminateur avec Albategnius et Hipparque plongé dans le noir glacial. Au fur et à mesure du dessins des lignes apparaissaient et mis à jour sa surface.
       
      Bon dessin lunaire
       
       
       

       
       

  • Images