oliver55

Objectif achromatique Istar optical 180 mm F8 R35-S

Recommended Posts

il y a 4 minutes, remy-33 a dit :

Mais 220 F/15 non replié c'est un monstre !

oui.

il y a 4 minutes, remy-33 a dit :

Avec deux miroirs de replis (qui doivent être de très bonne qualité)

Zeiss

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 8 heures, STF8LZOS6 a dit :

Oui, je le vois plus en poste fixe et lunette classique de telle sorte que RIEN ne dévie.... Mais il y a tout le reste qui va à l'avenant...monture très lourde, coupole...je le vois plus comme un investissement personnel qui restera par la suite la propriété d'un club....

 

L'investissement en plus sur une lunette longue de ce type n'est pas forcément trop élevé si on sait bricoler un peu de ses mains.

Soit on fabrique une monture comme une sorte de berceau relevable en hauteur sur roulettes comme celle de cette vidéo mais en plus gros.Cela reste facilement rangeable dans un petit hangar.

 

Soit tu réalises une simple monture azimutale sur un pied en béton comme un astronome tchèque l'a fait et tu recouvres le tout pas une sorte de cabane en bois verticale.

Je mettrai des images de cela dés que j'aurais retrouvé sur internet.

 

 

Edited by oliver55
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe instrument et vidéo très instructive..Merci ! Mais bon cette vénérable lunette de 180 mm sort une fois par an et il faut quatre personnes pour la monter.  Ma 150  mm F/15 repliée, il me faut 10 mn pour la sortir avec sa monture Losmandy G11. Donc je continue à penser qu'une lunette repliée c'est pas mal !

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe engin historique mais le premier mot qu'on entend comme d'habitude c'est chromatisme, à ce diamètre et à l'époque, on sortait un filtre jaune clair teinté dans la masse, bon vieux wratten et ça discutaillait pas. Malheureusement, ce sont les premières pièces à disparaitre avec les oculaires "pourris" qui était des compensés adaptés à l'instrument.

Ces instruments était construit pour ne pas nécessiter de traitement optique. La mémé de 1907 de Christian n'en a pas besoin, par conception : Zeiss E110 littrow. La Robach A 130 du club non plus.

 

Un filtre léger et un bon kellner et elle est méconnaissable sur Saturne cette lulu.

 

Ex. : Lick, 36"f19 (91cm) prise au smartphone sans autorisation et sans filtre. La remarque qui tuedu NooB : "Elle est nulle cette lunette..."

Rien qu'en enlevant la couche bleue... : des bandes plus nettes et de la finesse sur les anneaux.

My-First-Telescope_html_m7de5509e.jpg.99288891b6b1af4591e9bd634c1641d6.jpgBleu_de_My-First-Telescope_html_m7de5509e.jpg.7152ec87f0db6faea30e3d89d0fa4216.jpgMy-First-Telescope_html_m7de5509e_9.jpg.628f925b76033bb1542d1f2aaec6d6a0.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chère Lyl

Les filtres Jaunes sont d’ailleurs toujours d'actualité pour améliorer les images des lulus achro chinoises à focales moyennes.. J'ai eus des résultats positifs avec une 120/1000 Skywatcher équipée d'un filtre Jaune no 8... Sans ce filtre, les images s’empattaient et... il y avait un chromatisme de fou sur les objets brillants.. Les anciennes lulus japonaises à f/d 12  et + se passent très bien de filtres pour les ouvertures petites et moyennes.

HP

p.s : Il est super beau ton chat... J'aurais sans doute mieux fait de mettre une photo d' un des miens que ma bobine... Mais bon, c'est pas mortel..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, hercule poirot a dit :

Il est super beau ton chat

C'était un beau minou achromatique, un peu exclusif et gardien du domaine. Pas mon chat mais je devais être la seule qui pouvait le porter comme ça et pas longtemps, il ne tenait pas en place.

Je ne sais pas si c'est le cas pour d'autres, mais je ne l'ai jamais eu dans les pattes quand j'étais près des instruments.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chère Lyl

 Tu n'as peut être jamais eus de chat dans les pattes quand tu es avec un instrument...eh bien moi... si... Et souvent, ils adorent faire trembler l'instrument pour mon malheur.. Après ça, on accuse le matériel d'être sensible à la turbulence..

HP

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, lyl a dit :

Ex. : Lick, 36"f19 (91cm) prise au smartphone sans autorisation et sans filtre. La remarque qui tuedu NooB : "Elle est nulle cette lunette..."

 

Les grandes lunettes achromatiques du siècle dernier ne sont pas si performantes que l'on pourrait le croire à première vue.Trop de perte de lumière due aux lentilles épaisses de chaque objectif. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/12/2019 à 19:06, oliver55 a dit :

Soit tu réalises une simple monture azimutale sur un pied en béton comme un astronome tchèque l'a fait et tu recouvres le tout pas une sorte de cabane en bois verticale.

Je mettrai des images de cela dés que j'aurais retrouvé sur internet.

 

J'ai retrouvé la lunette en question 280/4500 mm :

 

achr8.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2019 à 20:13, oliver55 a dit :

Les grandes lunettes achromatiques du siècle dernier ne sont pas si performantes que l'on pourrait le croire à première vue

La lunette de Lick était considéré la plus performante pour les étoiles doubles par Paul Couteau.

Ceci jusqu'en 1980 où elle a perdu son objectif : un des verres vieillissant a cristallisé. La réfection fut bien en dessous de la qualité précédente.

C'est à Paul Couteau que l'on doit le si impressionant catalogue des étoiles doubles. (COU 1999, 2700 étoiles)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, lyl said:

Ceci jusqu'en 1980 où elle a perdu son objectif : un des verres vieillissant a cristallisé.

Bonjour.

 

Lyl, le verre en question a vu son indice de refraction changer? d'autres proprietes ont change? cela c est fait brusquement ou progressivement?

 

C'est super interessant! merci pour tes lumieres la dessus!

 

Lambda

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2019 à 20:13, oliver55 a dit :

Les grandes lunettes achromatiques du siècle dernier ne sont pas si performantes que l'on pourrait le croire à première vue.Trop de perte de lumière due aux lentilles épaisses de chaque objectif. 

Probablement, mais il y a du monde qui s'amuse bien avec ces vieilles lulu rénovées visiblement, et pour les étoiles doubles, il n'y a pas mieux en visuel.https://asso-jonckheere.wixsite.com/accueil/

https://saf-astronomie.fr/la-reunion-de-la-commission-des-etoiles-doubles-a-lille/

 

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, lambda a dit :

Lyl, le verre en question a vu son indice de refraction changer? d'autres proprietes ont change? cela c est fait brusquement ou progressivement?

C'est pas trop le but du sujet mais les verres ont vraiment changés au début du 20eme siècle sauf ceux qui étaient barytés qui étaient plus transparents.

C'est la surface exposée qui a pris malgré l'altitude du site d'observation, San José est à côté...

Lick-Efficiency.png.ec607f5b6b9dd34588996c8970bde797.pngLick-Refractor.png.ab8aab9fe844e3abfad82fe037bc1afc.png SJC.jpg

Le réfracteur de Lick n'était pas traité anti-reflet, une bonne partie des pertes dans les 40% perdus...

Un petit historique en portugais déposé par Pédro Ré

http://www.astrosurf.com/re/history_telescope_PRe.pdf

Des images historiques.

 

AGC.png.6ab26e094bcd5ce84ce57dc69144dc06.pngMantois.png.942ba58d3c6001e60101def394e4a2f4.png

 

Citation

The success of Clark’s lenses was attributed to skilful manipulation and supervision rather than the use of precise mechanisms.

/.../

whilst the Clarks regularly retouched all four surfaces of each objective. This maybe the explanation for the superior quality of the Clarks object glasses.

/.../

Local corrections were used to remove small errors after grinding and polishing. To locate this errors the Clarks developed a test similar (but prior) to the one described as the Foucault knife-edge test for mirrors. This test was performed either on a star or on an artificial star (inside a horizontal tunnel with almost 70 m of length). Tests on photographic lenses involved photographing a star several times in focus and out of focus in order to examine the images obtained. A perfect lens would form even images.

=> le test étoile avant de passer au test de Hartmann .

/.../

Once the irregularities were found these were marked and the lens had to be retouched several times until a perfect shape was reached. Alvan Clark seemed to have a special sense of touch in such a way that he could detect irregularities with his fingers. He repeatedly used his bare thumbs to make local corrections.

/.../

Most of the Clarks objectives are similar to Fraunhofer lenses consisting of an equiconvex crown (R1 = R2) and a meniscus flint in which R3 is made a few percent shorter in radius than R2. R4 (closer to the eyepiece) becomes a long radius convex surface being almost flat.°

=> méthode reprise par Lichtenknecker pour les objectifs AK avec en plus un choix particulier de verre pour le crown (ex. BK3-F8, K5-F1, BK7-F9) qui permet en association avec le bon flint de façonner 3 faces avec une haute précision.

Le façonnage d'un biconvexe permet de le valider seul avant de s'occuper de la face arrière du flint pour une unique correction.

R3 < R2 fait apparaître l'image fantôme (reflet dans l'entreverre) en amont du point focal : c'est délicat, il faut choisir une combinaison de verre particulière : certainement pas du BK7-F2.

 

99 ans plus tard.

Le repolissage de 1987 de la face avant de l'objectif de Lick n'a malheureusement pas remis en place les fines corrections de l'équipe de A.G. Clark.

 

° : Couder connaissait parfaitement le problème de l'épaisseur des verres et des formes possibles pour les corrections. Il a voulu corriger l'objectif de Strasbourg pour plusieurs raisons, dont l'astrométrie de précision (créant le besoin d'améliorer la correction de la coma)

Couder.png.85529b583e87aac933669ba5392d6354.png

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé ces deux vidéos sur Youtube :

 

La première est d'un astronome amateur malaisien James Ling faite à partir de sa lunette Istar Optical 20cm à F/D 8,8 :

 

La seconde est faite à partir d'une lunette Istar Optical 180 mm à F/D 12 R35 :

 

On voit nettement la différence de qualité de vision.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Meade45
       
      Bonjour !
      Depuis un certain temps, je me demandais pourquoi mes images planétaires/Lunaires semblaientvoilées avec un manque de finesse criant alors que ma collimation est au top !
      La révélation m'est apparue avec ce topic
      https://www.webastro.net/forums/topic/113351-importance-de-la-distance-primaire-secondaire-sur-un-rc/
       
      Il est evident que ma distance intra mirroir est n'importe quoi pour satisfaire une MAP qui se fout royalement du Back-Focus.
      Je vais donc m'atteler à respecter scrupuleusement le BF via la vis du Primaire.
       
      Mais si j'insere une barlow  dans le train optique, que devient le BF puisque le foyer est poussé vers l'avant ?
      Là, c'est flou au propre comme au figuré !
      Merci pour vos retours à venir...
      Guy
       
       
    • By Vivlepic
      Une double page consacrée à la fabrication d'un collimateur-laser mais aussi à la collimation du collimateur, ce que l'on oublie de vérifier parfois.
      Document élaboré notamment par P. CAILLE pour le n° 24 de la revue l'ASTRONOMIE.
      Trouvé ce matin en fouillant dans les coins...



    • By Marc684
      Bonjour à tous,
       
      Je dispose actuellement depuis pas longtemps d'un Dobson Flextube 400 mm que j'utilise principalement en planétaire. A la suite d'un test de roddier et au vu des images planétaires obtenues je souhaiterais améliorer l'optique du primaire de mon tube par un artisan.
       
      Le test de roddier l'a estimé à L/2 en PTV (256,78 nm) et L/11 en RMS (49,20 nm)
       
      Pensez vous que cet investissement est utile ou inutile ? car le miroir est un miroir conique en verre industriel, le barillet n'est pas forcément ce qu'il se fait de mieux par la même occasion
       
      (Le but que je recherche est de pouvoir sortir de meilleur images planétaires sans pour autant investir énormément)
       
      Merci d'avance pour vos retours
       
      Marc






    • By loulou13
      Bonjour à tous,
       
      J'ai téléchargé le SER dans ce post sur CN (https://www.cloudynights.com/topic/792986-data-to-play-with-jupiter-great-red-spot-transit-moons-animation-best-seeing-2021-10-07/).
      Rigolo d'ailleurs pour s'entrainer sur de belles images.
       
      J'ai été surpris que les couleurs, directement sur les images brutes, sont très bien équilibrées. Donc j'imagine que les curseurs sont modifiées en amont. 
       
      Du coup, j'ai une question : est-ce qu'il est recommandé d'équilibrer les curseurs lors de l'acquisition ? (donc de faire une sorte de balance des blancs en amont) ?
      (du coup, le gain n'est pas le même selon la couche ?).
      Ou alors il vaut mieux rester sur les valeurs par défaut pour avoir un gain (donc un gain sur le bruit e- aussi) constant sur les couches ?
      Je suis conscient que si la couche bleue est moins pêchue que le reste, le bruit photonique sera aussi plus faible, ou dominant, et que ce n'est peut être pas grave d'augmenter l'amplitude du bruit de cette couche via un gain différent ? 
      Et autant on s'en f., que ce soit avant ou après, ça ne change rien ?
      Je parle bien en mode couleur, je pense qu'en trois couches RVB, on règle chaque couche de façon indépendante...?
       
      J'ai pas trouvé (mais peut être pas assez cherché) de post clair sur le sujet...d'où celui-ci.
       
      En clair, vous faites plutôt comment ?
       
      Merci pour votre aide.
       
      François
       
       
    • By PPAQU
      Bonjour à tous
      Est-ce que certains d'entre vous (je pense surtout à ceux qui possèdent un newton) ont pu déjà tester cette technique avec un ADC ?
      Je vous décris rapidement ma problématique. J’utilise cette technique (sans ADC) en imagerie planétaire ce qui me permet de monter facilement en focale avec mon SW 254/1200. Pour cela j'utilise un oculaire Baader ortho Genuine de 9 mm et une ASI224MC. Pour l'opposition de Mars, sans ADC ça pouvait aller. Mais avec les géantes gazeuses, sans ADC, point de salut (du moins pour quelques années encore)...
      Ceci dit, en rajoutant un ADC, je me retrouve coincé avec le tirage. Avec ma config. habituelle, J'obtiens de bons résultats à F/D 24 (tirage d'environ 55 mm). Le correcteur seul fait 30 mm. Il me reste donc 25 mm entre l'ADC et le capteur. Or, en lisant différent posts traitant du sujet, j'ai cru comprendre qu'une distance minimum de 40 à 50 mm était nécessaire pour assurer une bonne correction sur les planètes basses.
      Pourquoi pas une barlow me diriez vous ? Je possède déjà une APM 2.7x idéale pour l'imagerie lunaire avec une ASI 178M. Mais même en poussant au maximum le grandissement, j'ai peur peur d'être un peu juste sur l'échantillonnage, surtout par bonnes conditions (mais vue la hauteur des géantes gazeuses cet été, je suis peut-être un peu ambitieux).  Une bonne barlow comme la Powermate x5 est hors budget.
      Du coup, je misais sur un ortho de focale plus longue. Un 18 mm serait l'idéale (ortho H.D Fujiyama ou Utech ?) pour atteindre un F/D 24. J'aurais besoin d'un tirage de 110 mm (grandissement de 5). Là, on serait bien. Et j'aurais plus de flexibilité pour réduire le tirage si les conditions sont moins bonnes.
      Ci-dessus le montage que cela représenterait (il manque le bloc correcteur avec les prismes de 30 mm). L'oculaire serait placé juste avant à droit, avec la lentille au plus proche des prismes (j'ai mis dans le montage ci-dessous l'ortho. de 9 mm).

      Quand pensez-vous ? Est-ce ce montage est viable optiquement parlant ?
      Pascal
  • Upcoming Events