airbus340

Mise au point sur Lune

Recommended Posts

Il y a 9 heures, Thierry Legault a dit :

Pour le C14 je m'étais procuré un focuser numérique Optec TCF-S que j'ai utilisé pour faire ces quartiers de Lune, et je pense que je n'aurais pas obtenu ça avec un focus "en aveugle" 

Je n'avais pas vu ton commentaire Thierry, ben oui il est d'une précision diabolique (cher aussi mais il en vaut largement la peine). La MAP est vraiment très précise et déroutante lorsqu'on l'utilise au début... Surtout après un Feather touch... Attention la course de MAP est très courte !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 22 minutes, wilexpel a dit :

Attention la course de MAP est très courte !

C’est clair ! Il n’est là que pour affiner la MAP. Mais c’est du costaud !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Thierry Legault a dit :

Pour le C14 je m'étais procuré un focuser numérique Optec TCF-S que j'ai utilisé pour faire ces quartiers de Lune, et je pense que je n'aurais pas obtenu ça avec un focus "en aveugle"  ! http://www.astrophoto.fr/moon_2016august_fr.html

On a beau les avoir déjà vus ces quartiers et croissants Thierry, on reste un peu ahuri devant. L'apothéose du lunaire. Unique.

Rien que pour égaler la chose au C14 sur un champ seulement limité par la coma, il y'a déjà du gros gros boulot! ¬¬

Simon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, alain a dit :

et de faire la mise au point sur une étoile avec un masque bahtinov ou autre 

ne serais  pas plus simple. et après viser la lune ?

Déjà de base je n'ai jamais compris l’intérêt de ce masque, en ccd une mesure de la fwhm est très efficace. Avec un APN en zoomant à fond sur le live view on voit très bien quand c'est net et quand ça ne l'est pas. 
Mais toutes ces méthodes -bahtinov y compris- sont propres au ciel profond, lorsque l'image n'est pas dominée par la turbulence. 
Pour revenir à la question initiale, sur la Lune il y a du contraste, ce n'est pas si compliqué de voir si on est bon ou pas. 
C'est plus difficile sur Uranus, Neptune ou Jupiter en CH4. 
JLUc

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, jldauvergne a dit :

Pour revenir à la question initiale, sur la Lune il y a du contraste, ce n'est pas si compliqué de voir si on est bon ou pas. 

C'est aussi ce que j'ai retenu la dernière fois ou j'ai fait une image lunaire. Il n'y a que la turbulence pour faire douter que l'on est bon, mais avec un peu de patience, c'est imparable, selon la méthode que j'ai donné un peu plus haut pour limiter les effets de la turbulence. 

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en étais resté à ça :

Et donc avec mon C9, MAP au Bahtinov sur une étoile proche de la Lune puis shoot. Ça ne serait plus bon..?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎24‎/‎12‎/‎2019 à 16:20, jldauvergne a dit :

Pour revenir à la question initiale, sur la Lune il y a du contraste, ce n'est pas si compliqué de voir si on est bon ou pas. 

 

oui, enfin à mon avis c'est "plutôt facile" pour celui qui connaît bien son instrument et qui a acquis le doigté nécessaire avec cet instrument pour coordonner le fait de se dire "là c'est bon" et de stopper l'action sur la map :)

 

L'autre intérêt d'un système de mesure, c'est de vérifier la fiabilité...du manipulateur ! Avec les instruments que je connais bien (FSQ, TOA, C14), quand je fais la map au jugé je tombe plutôt bien par rapport à là où me conduit le système de mesure, mais pas 10 fois sur 10, plutôt 7 ou  8 fois. Les autres fois, je me suis arrêté un petit peu trop tôt, ou un petit peu trop tard, sans que je m'en rende compte, probablement parce que je me suis arrêté sur un micro-trou de turbulence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Jean-Marc_M a dit :

Et donc avec mon C9, MAP au Bahtinov sur une étoile proche de la Lune puis shoot. Ça ne serait plus bon..?

 

et la map, tu la refais à quelle fréquence ? Parce qu'un SC, c'est sensible aux variations de température, je le vois très bien lors des séances lunaires :) Certaines nuits, ça bouge en l'espace de 10 minutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas grand chose à rajouter (les spécialistes en savent bien plus que moi sur le sujet)

J'utilise un focuseur électrique MOONLITE sans compteur de MAP et avec de simples moteurs DC, conscient des manques de mon système actuel (en fait je ne suis jamais sur d'avoir une MAP parfaite ... surtout en planétaire avec par exemple un filtre bleu , mais même sur la Lune) j'ai fait l'acquisition d'un système de MAP motorisé Lakeside  avec compteur MAP sur la télécommande et sur le PC et des moteurs pas à pas)  bon c'est pas encore installé (vu que mon MOONLITE est HS depuis le 21 octobre  et ma dernière séance de prise de vue) et que je n'ai pas l'adaptateur pour le Lakeside, mais c'est ma principale piste  d'amélioration de mes images pour la prochaine phase d'opposition de la planète Mars. 

 

Quelques astuces de MAP que j'utilise depuis plusieurs années :

 

Pour affiner ma mise au point sur la Lune, je travaille en taille réelle (ZOOM x1) je repère de petits cratères ou détails , j'affine au mieux ma MAP et je passe en ZOOM x2 (très facile de jouer avec les ZOOM sous  firecaprure )  l'image agrandie semble d'emblée  moins nette mais paradoxalement la MAP en est facilitée j'essaye en avant et en arrière de la position puis lorsque je pense que c'est mieux je revient en zoom x1 et là généralement c'est meilleur ... mais pas sur que ce soit la position de MAP parfaite (bon c'est ma méthode ... c'est pas du tout scientifique ... mais pour moi ça marche pas mal ;o)

 

Autre méthode que j'emploie   ... ben je multiplie les films en retouchant chaque fois la mise au point (sur une soirée Lunaire) je fais 4 films minimum par cratère et j'essaye aussi de répartir les acquisitions sur la durée de la séance par exemples deux ou trois films consécutifs sur Platon en début de séance .. puis la même chose une heure après et ainsi de suite jusqu’à la fin de la nuit ... au traitement il y a toujours quelques films qui sortent du lot (meilleur MAP,  trou de turbulence ou simplement amélioration des conditions) 

 

De plus je n’hésite pas à retoucher ma MAP plusieurs fois même lors de la prise de vue, surtout avec une turbulence fluctuante.

 

Une autre astuce, diminuer la vitesse d'affichage des images (à 80 ou 100 images secondes l'image semble "vibrer " aussi en fonction des conditions de turbulence descendre à 25 ou 30 images secondes permet parfois d'avoir une meilleure interprétation visuelle 

       

Edited by Elie Rousset 2
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un système gradué, on peut faire plusieurs mises au point d'affilée (par exemple 3), puis prendre la moyenne des trois mesures. Cette méthode permet également de se rendre compte si on a foiré ou pas la mise au point (= cas où les trois mises au point sont très différentes).

Si on en plus la mise au point est motorisée, on peut alors la modifier pendant l'acquisition pour profiter des trous de turbulence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, c est pour cela que je fais la map (motorisée) en jouant avec les trous des turbu,  j ai installé un comparateur, mais je ne vois pas vraiment pas son utilité? 

Peut être pour garder une map, sur un soleil sans tâche, mais à quoi bon,  je fais la MAP sur le limbe....:(

bruno

Edited by vindematrix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ...je vois que ma question n'etait pas si bête que ça comme je ne notais dans le post d'origine :)

Elle a suscité pas mal de réponses dont quelques unes des cadors du sujet...:)

Je vais essayer les trucs et astuces décrits dans ce post dès la prochaine Lune ...:)

 

A suivre donc :)

 

Ph

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Airbus, comme signalé par quelques uns, choisis un temps d'obturation rapide pour un rafraîchissement des images efficace.

Une région riche en détails de contraste, tu repères le plus petit détail visible et par petites approches, ça devrait le faire. Ça prend quand même un certain temps une excellente mise au point, même si on est pressé de faire l'acquisition quand les conditions sont bonnes ! :S

Pour ma part je ne fais confiance à la mise au point que le temps de faire 4 ou 5 tuiles d'une mosaïque, je la retouche ensuite.

Edited by ValereL
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

Moi avec les grossissements que j'utilise un petit cratère me sert de mire mais la turbulence m'oblige souvent à plusieurs minutes de recherche du point. Une fois trouvé à partir du milieu de l'acquisition je fais toujours varier la map un peu dans un sens un peu dans l'autre pour contrer la turbu est avoir plus de chance d'avoir 200 à 300 images correctes ce qui me suffit au traitement.

Bonne nuit.

Luc 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y en a même qui font une petite défocalisation et refocalisation  pendant une acquisition , forcement, il y aura quelques images  très bonnes, mais trop peu pour un traitement avec ask 

 

bruno

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, vindematrix a dit :

oui, c est pour cela que je fais la map (motorisée) en jouant avec les trous des turbu,  j ai installé un comparateur, mais je ne vois pas vraiment pas son utilité? 

 

déjà ce que tu peux faire, c'est faire une map 10 fois de suite selon ta méthode habituelle (sans regarder le comparateur pendant que tu fais la map) puis noter à chaque fois la valeur indiquée par le comparateur. Ce qui donnera ensuite une idée de la dispersion de tes maps et donc de ta fiabilité de mise au point ;)

 

 

Edited by Thierry Legault

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Avec le C11 c'est avec la méthode la plus simple. Je mets bien le tube en température, je vérifie la collime (avec ça on a déjà fait une partie du boulot) et ensuite je fais la mise au point en prenant comme référence le bord d'un cratère et dans un trou de turbule si le bord est affûté comme une lame de rasoir c'est ok pour moi. Je fais la mise au point pour chaque avis ou ser. En principe ça va pas trop mal. Bonnes fêtes!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Thierry Legault a dit :

 

déjà ce que tu peux faire, c'est faire une map 10 fois de suite selon ta méthode habituelle (sans regarder le comparateur pendant que tu fais la map) puis noter à chaque fois la valeur indiquée par le comparateur. Ce qui donnera ensuite une idée de la dispersion de tes maps et donc de ta fiabilité de mise au point ;)

oui thierry, il est toujours interessant de faire des comparaisons de map, exemple sur une dizaine de prises, et comme tu l indique noter!

les valeurs doivent être differentes au comparateur c est certain., si vraiment les  écarts sont importants, cela pourrait être un  probleme de map ( mécanique) car je suppose que la turbu doit rester modeste en Focus?

J ai aussi remarqué que le fait de changer de filtre, par exemple mettre un IR  en plus ou un autre change aussi le focus; pourtant il  est dans le porte oculaire  et n intervient pas dans le tirage mécanique.  

 

bruno 

Edited by vindematrix

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, vindematrix a dit :

si vraiment les  écarts sont importants, cela pourrait être un  probleme de map ( mécanique) car je suppose que la turbu doit rester modeste en Focus?

 

ça peut surtout être un problème d'utilisateur qui n'est pas constant ;) On n'est pas tous des super-héros en mise au point !

 

il y a 55 minutes, vindematrix a dit :

J ai aussi remarqué que le fait de changer de filtre, par exemple mettre un IR  en plus ou un autre change aussi le focus; pourtant il  est dans le porte oculaire  et n intervient pas dans le tirage mécanique.  

 

bien sûr que si !!! Un filtre recule le foyer d'environ 1/3 de son épaisseur (de verre). Il n'y a qu'un filtre placé à l'avant de l'instrument (ex : Astrosolar, ERF) qui ne décale pas la position du foyer

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok, compris.

Oui, l utilisateur n est pas non plus un robot, on a tous nos imperfections.

 

merci

 

bruno

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bigcrunch
      bonjour ,


      un petit timelapse souvenir de cette petite éclipse partielle , prise avec la sw80 et le fuji XT2

      voilà 
       
      Olivier
       
    • By PETIT OURS
      Bonjour  
      et à 04 h 30  
      bonne journée  
       
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je cherchais désespérément Sélène, je l'ai trouvé quelque part à gauche du soleil et de Vénus, profitant de ce fin croissant
      pendant que tous le monde gouté au joie du barbecue.....
      Très faible turbulence à l'oculaire qui laisse présager de bonnes images
       
      Comme d'habitude le sony en mode blue, et puis j'ai essayé le filtre solar continuum  avec la 120MM-S pour avoir une bande étroite pour m'affranchir de l'effet de prisme et être apo.
      Vous remarquerez que j'ai ajouté le nord lunaire en bas à droite
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By RIGEL33
      La première sortie officielle d'AG33 depuis 6 mois
       
      Beaucoup de monde du forum à cette sortie officielle du samedi 12 juin 2021… Denis, DUDUGAZ, Ju, Marco Piccolo, Patou, Sébastien D., Thomastro, VEGA33 et moi-même
      Quelques astrams, plus ou moins avertis, sont venus partager ce cours instant au Mémorial… afin de renouer avec le présentiel et/ou glaner quelques conseils.
      Les visiteurs n’étaient pas en reste avec une grosse dizaine de curieux, y compris 3 enfants.
       
      Le premier spectacle fut le coucher du Soleil. Puis, les minutes passant et la lumière s’amenuisant, ce fut d’abord le jeune croissant de Lune qui se montra, suivi de près par Vénus.
       

       
      Certains avaient installés leur setup photos bien décidé à profiter de cette belle météo, quitte à passer la nuit sur place.
       
      Le temps fut pris pour détailler ce petit bout de Lune qui se dévoilait timidement. Vénus n’offrait pas un grand spectacle mais elle avait le mérite d’être là. Encore quelques minutes et on put pointer les étoiles doubles : Alcor & Mizar et Albiréo.
      Certains visiteurs arrivèrent vers 22h car ils venaient d’assister à un concert en plein air au centre bourg du village.
       
      A peine le temps de fêter l’anniversaire d’un astropote en partageant muffins et cidre, un regard sur la montre et il était déjà 22h55. Il fallait plier pour ceux qui souhaitaient rentrer chez eux.
      On aurait bien souhaité prolonger ce moment, d’autant que quelques belles filantes avaient fait aussi leur apparition, ainsi que les étoiles les plus brillantes dessinant petit à petit les constellations du ciel d’été.
      Mais après 6 mois de disette, ce fut une sacrée première !
    • By tosi philippe
      Bonjour à tous, du tri dans les DD et parfois quelques perles comme ces 2 là...
      Newton 410 mm F/5.6 optique et mécanique "maison" + oculaire de projection taka 20 mm + filtre vert Atik.
      Basler 1920-155 env. 10 % d'images retenues soit 850 sous AS3, Astrosurface et CS6.
      Phil
      Site perso : http://www.photoastro.com/
       

  • Upcoming Events