airbus340

Mise au point sur Lune

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Question un peu bête mais on souvent que la question bête est celle qui n'est pas posée ...:)

Avez-vous trucs ou astuces pour faire la mise au point sur la Lune lors d'une acquisition ( avec camera par exemple ) ?

Car j'avoue que pour moi , après avoir dégrossi la MAP le plus possible, après c'est un peu du pifomêtre ...entre la turbulence et les vibrations dues à la manip du focuseur ...

 

Bonnes fêtes :)

 

Ph

Edited by airbus340
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

La mise au point est quelquefois compliquée, c'est une bonne question que tu pose Ph, donc je suis les réponses....

Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi pas:). J'utilise mon smartphone en afocal, et il se charge de faire automatiquement la mise au point ;).

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, je fais la mise au point sur le limbe lunaire, en mode 100% avec la camera ( ASI 120 ) ou au zoom x10 avec l'apn, et les résultats sont toujours corrects !

Daniel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

mettez un système de mesure de la position de mise au point sur votre bazar : porte-oculaire avec lecture digitale, bricolage avec un comparateur au 1/100 etc. Ca fait plus de 25 ans que j'utilise ça et que j'en vante les mérites, ça change la vie !!!

 

J'aurais bien du mal à faire ça, alors qu'il n'y a aucune tache sur le soleil, sans avoir mis un comparateur sur ma FSQ !

 

transit_iss_191109_fb.jpg

 

:)

Edited by Thierry Legault
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans intérêt pour moi, l'aide à la mise au point de Genika me suffit et plein de marge avec des instruments f/8 et f/11

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, lyl a dit :

Sans intérêt pour moi, l'aide à la mise au point de Genika me suffit et plein de marge avec des instruments f/8 et f/11

 

même si effectivement la tolérance de mise au point grandit comme le carré du rapport F/D (mais attention : le rapport F/D à considérer est celui de l'endroit où se situe le système de mise au point, donc sur un SC avec mouvement du primaire le F/D à considérer vaut 2 !), je ne suis pas convaincu que ça implique une mise au point plus précise, parce que la plage est bien plus grande et les transitions bien plus progressives, ce qui fait qu'on a toujours autant de mal à savoir si on a une bonne mise au point ou si on est un peu à côté !

 

Mais bon, il y a des tas de gens qui sont un peu à côté mais faute de s'en rendre compte, sont persuadés que tout va bien, et qui sont angoissés que leur optique ne soit pas à lambda/8 alors que leur mise au point est à lambda/2. Un peu comme la collimation quoi ;) Et après, ils se disent que Gérard devait avoir des "trucs" secrets pour obtenir des images aussi nettes... xD

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tu as raison, en l'occurrence, j'ai oublié que le plus court f/D est celui du miroir primaire dans mon cas. Pour un SC avec le primaire à f/2 et la map par déplacement du primaire, c'est une autre paire de manche.

N = f/D, le rapport d'ouverture.

forme approximative du defocus : +/- 4 . λ . N2

à f/8 sur la Lune, on est à 4 . 0.555 . 10-3. 64 ~ +/- 0.14 mm.  C'est environ 1/10 tour sur la molette "1/10e" avec un PO crayford.

Un bon réglage doit être plus précis que ça : j'essaye  de trouver le meilleur 1/20 de tour (1 dent 1/2) quand je fais la map à f/8.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernière fois que je l'ai faite, je me suis mis sur le limbe, où les contrastes sont les plus forts. J'ai augmenté le temps de pose d'un facteur 10 pour "figer" la turbulence sur une zone à fort contraste noir/blanc, en asseyant d'avoir le contraste le meilleur, et en zoomant sur l'image.

La méthode m'a été donnée par un astram du forum, et je m'excuse de ne pas retrouver son nom. Avec une lulu, effectivement, il faudrait faire confiance au PO, mais avec le mak c'est une autre histoire.

Je pense évaluer une autre méthode lors de mes prochaines vidéos....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Thierry Legault a dit :

mettez un système de mesure de la position de mise au point sur votre bazar : porte-oculaire avec lecture digitale, bricolage avec un comparateur au 1/100 etc. Ca fait plus de 25 ans que j'utilise ça et que j'en vante les mérites, ça change la vie !!!

Bonsoir

oui c'est une astuce efficace en effet. En revanche Thierry, j'ai une question relative à la rétractation du tube et déformation des lentilles en cours de nuit. Vous l'abordez dans votre ouvrage p.53.

 

Mais, si un décalage intervient du fait de la dilatation / rétractation, le comparateur ne va mesurer que la distance entre le point d'attache du montage et la pointe de mesure et donc pas l'ensemble lentilles frontales et point focal. Donc, si un décalage est constaté : doit on refaire l'ensemble de la manip sur les étoiles comme décrit à la même page ?

 

Il y a un petit truc que je ne pige pas ... puisque tout bouge, lentilles / miroir, tube, train optique rapporté, etc. remettre le MAP jusqu'à arriver au point de mesure retenu comme optimal lors du test sur une étoile suffit ?

 

merci et bonne soirée

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

pour une map lunaire ou solaire j utilise la même technique.Les principes de base sont similaires. 

J ai tout d abord noté les distances FOCUS  en mm sur chaques setup, ( cam, barlow, filtres,Apn, et lulu&scopes)  cela fait pas mal de combinaisons et on gagne du temps à savoir si

on est bien réglé.Il m est arrivé de trouver la bonne map trop tard avant l arrivée des nuages.....:$ 

j ai aussi un comparateur, mais je ne  m en sers pas thierry., je devrais peut être, ..... j ai cela...par contre. ....

 

J ai installé des moteurs sur chaque crayfords , et, après avoir une image dégrossie sur l 'écran du PC, je peaufine avec le curseur poussoir du boitier de commande par impulsions,

 j utilise aussi  sur le logiciel d acquisition le pourcentage  d agrandissement.

 

Une fois ajusté, il faut attendre un moment ou la turbu est plus calme, et je lance l acquisition..

voila

Comme dit Chistian un pot avec une graduation numérique doit être pas mal. 

Mais, on ne peut régler une map sur un chiffre aussi précis soit il, cela change tout le temps.

Bruno

 

photo_540300_12040918_20180207563345.jpg

big_photo_540300_12016331_201711115936788.jpg

Edited by vindematrix
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

sur la lune je fais la MAP à la main. En gros je me mets en vitesse rapide sur une zone assez contrastée où il y a des petites rainures ou cratelets, et je fais un mouvement de rotation dans un sens, puis dans l'autre, et petit à petit l'amplitude est de plus en plus réduite et je fais un mix entre le milieu manuel et ce que je vois à l'écran ;-).

Bon ça demande une certaine habitude et parfois ça me prend 5 à 10 bonnes minutes histoire de voir si dans les trous de turbu je suis proche de la MAP parfaite.

L'idéal serait en effet un système de mesure par comparateur ou pas moteurs qui permettrait de voir quelle est la zone où on ne voit plus la différence et il suffit alors de taper au milieu ;).

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vous réponses 

Trés instructif et pas mal de choses à essayer lors de ma prochaine session

Je vous ferai retour sur la méthode utilisée et le résultats obtenu .

En attendant , je poste dans Astrophoto une recap de ce que j'ai fait en 2019 avec le C11 et l'ASI 224MC 

 

Ph

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut voir sur quel instrument c'est. 
Une astuce à 3 balles au sens propre que j'utilisais avec mon Mewlon 210 c'est de mettre une grosse pince sur la molette de mise au point. Genre pince de bec bunsen pour vous rappeler vos souvenir de lycée. Ca démultiplie la mise au point et ça permet de l'actionner du bout des doigts en faisant à peine vibrer le télescope. C'était sur un Cassegrain (DK) avec déplacement du primaire, mais ça doit fonctionner sur un Newton ou autre formule optique.
Autre principe que j'applique tout le temps, c'est refaire régulièrement la mise au point. Si mal chance elle n'est pas bonne, elle le sera peut être lors de l'ajustement suivant. 
Autre remarque en passant, la mise au point est d'autant plus franche que l'optique est bonne. L'optique on a ce que l'on a, on ne choisit pas, mais au minimum il faut soigner au plus haut degré la mise au point. Et pour moi le plus haut degré c'est faire une image d'étoiles et vérifier que l'anneau fasse bien le tour. Simplement en visuel l’œil a une réponse log et il a du mal à voir le problème quand l'anneau fait le tour mais qu'il est plus lumineux d'un côté que de l'autre. 
Bien entendu motoriser sa mise au point est un très gros plus. 
Je n'ai jamais mis de comparateur comme @Thierry Legault, mais il a raison. Dans mon cas ça ne m'intéresse pas sur mon télescope actuel car le secondaire est motorisé et ça fonctionne très bien, mais un comparateur ou un codeur qui fonctionne bien c'est clair que c'est une aide très précieuse. 
 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, lyl a dit :

N = f/D, le rapport d'ouverture.

forme approximative du defocus : +/- 4 . λ . N2

à f/8 sur la Lune, on est à 4 . 0.555 . 10-3. 64 ~ +/- 0.14 mm. 

 

tiens justement je ne croyais pas si bien dire en parlant de lambda/2, puisque la formule que tu donnes correspond à...lambda/2 ! Ce qui veut dire qu'avec les valeurs que tu donnes, tu tolères une aberration de defocus (le defocus est une aberration optique comme une autre, comme l'aberration de sphéricité par exemple) de lambda/2. Ce qui peut passer en ciel profond sous-échantillonné, mais en planétaire pas glop pas glop !!! O.o

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, bulot a dit :

Il y a un petit truc que je ne pige pas ... puisque tout bouge, lentilles / miroir, tube, train optique rapporté, etc. remettre le MAP jusqu'à arriver au point de mesure retenu comme optimal lors du test sur une étoile suffit ?

 

un système de mesure peut aider à repositionner grossièrement des éléments démontés puis remontés, mais il est illusoire de vouloir reproduire de manière exacte une position d'une nuit à l'autre ou même en cours de nuit, car effectivement tout bouge avec la température.

 

L'intérêt du système de mesure n'est pas là, il est de savoir à tout moment de la phase de mise au point où on en est, d'où on vient et où on va. Si on fait par exemple des mises au point aux positions 20 (très flou), 25 (moins flou), 30 (assez net), 35 (un peu moins net), 40 (très flou), on saura que la bonne position est proche de 30, ensuite on peut affiner par une seconde passe. Sans mesure, il y tous les risques que soit on dépasse un peu la bonne position (mais du coup, on ne sait pas où revenir en arrière exactement), soit on s'arrête un peu avant (mais là on ne sait pas qu'un poil plus loin, ce serait mieux).

 

Ca permet aussi de vérifier la map aussi souvent qu'on veut en cours de séance et de détecter une dérive due à une variation de température bien avant que ça saute aux yeux à l'image, et sans aucun risque puisqu'on sait revenir immédiatement à la position d'origine. En aveugle, on ose moins y toucher de peur de "faire moins bien". En  plus, si on fait de l'imagerie LRVB, on peut s'assurer que les filtres sont bien parfocaux...et l'instrument aussi (chromatisme longitudinal) ! Dans le cas contraire, il est très rapide de recaler le focus entre deux filtres.

 

Pour le C14 je m'étais procuré un focuser numérique Optec TCF-S que j'ai utilisé pour faire ces quartiers de Lune, et je pense que je n'aurais pas obtenu ça avec un focus "en aveugle"  ! http://www.astrophoto.fr/moon_2016august_fr.html

 

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est vrai que de jour la méthode TL est bonne

mais il n'est pas préciser de jour.

et de faire la mise au point sur une étoile avec un masque bahtinov ou autre 

ne serais  pas plus simple. et après viser la lune ?

Alain

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Thierry Legault a dit :

Pour le C14 je m'étais procuré un focuser numérique Optec TCF-S que j'ai utilisé pour faire ces quartiers de Lune, et je pense que je n'aurais pas obtenu ça avec un focus "en aveugle"  !

Bonjour et merci Thierry pour votre retour.

je comprends le truc en effet et c’est ce que je pensais : vérification que qq chose bouge.

Je dispose également  d’un Optec sur le M300. Je n’ai pas pris le temps de l’étalonné pour le moment (il me sert pour la MAP de manière plus précise que celle faite sur le secondaire, notamment du fait de son vernier digital). Une fois l’étalonnage T°C / MAP en place, tout est pris en compte et cela doit être efficace en effet. Vos images en témoignent :-)

Ceci dit, ce sera un étalonnage qui devra obligatoirement tenir compte des filtres : uniquement du décalage car ensuite, tout reste identique .

Très bonne journée Thierry et à tous

 

Sujet très intéressant 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Généralement je fais la MAP sur le limbe et sur des détails contrastés. Je suis assisté d'un crayford TCF-S  d'Optec avec un DRO avec affichage digital de la même marque. L'avantage de ce crayford c'est que le backlash est inexistant ce qui procure une grande précision à l'affichage digital lorsque le crayford fait des vas et vient. Pour être sûr de ma MAP,  je note le point qui me paraît le plus net puis je recommence la manip et je compare avec le compteur pour voir si le chiffre correspond à ce que j'avais retenu !

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Guillaumedu59
      Bonjour,
      Quelques photos de la Lune d'hier et d'avant-hier.
      Néanmoins, contrairement aux précédentes photos, ici, je trouve le paysage un peu moins riche en détails/
      Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g + caméra Zwo Asi 290MM + filtre rouge 23A + lentille de Barlow Televue 2x
      Logiciels utilisés : AutoStakkert 2.6.8 pour l'alignement et l'empilement des frames (films SER d'une durée de 120 secondes chacun) + AstraImage pour la partie traitement :
       
      Les cratères Gassendi, Gassendi A et Mersenius + Rimae Mersenius  (photo prise avant-hier) :

       
      Le cratère Copernic :

       
      Les cratères Shickard, Schiller, Wargentin, Nasmyth et Phocylides (photo prise hier) :

       
      Vallis Schroteri :

    • By David Benelux
      Bonjour,
       
      suite à un petit accident domestique avec un économe (où j'y ai laissé quelques grammes de chair de mon auriculaire droite  heureusement que ce n'était pas un pouce ou l'index gauche...), je ne me suis pas coucher très tard mais voici une prise à 21h20 toujours au Sigma 60-600 sur Sony A7R4.
       
      Bon ciel,
       
      David
       
      PS : pour ceux qui photographient avec des optiques photos, j'ai essayé de lancer un jeu concours pour la prise de la Lune à main levée
       

    • By Christian Arsidi
      Bonsoir à toutes et à tous,
      La Lune du 4 avril 2020 cette fois c'est avec ma TSA 120 munie du FFC Baader et mon Sony A7 RIV, images acceptables 3/5 puis mauvaises 1/5 une heure avant la passage au méridien, images prises depuis mon PC portable 500 Go au total!
      Traitement  de 30 images sur 359 avec Capture One 20, AS!3, Prism10 et DxO PhotoLab.
      J'espère qu'elle va vous plaire?
       
      Bonne fin de soirée
       
      Christian


    • By Elie Rousset 2
      Bonsoir à tous
       
      J'ai profité du confinement pour ressortir mon Cassegrain du placard, bon ça n'a pas été facile ... j'ai du re-régler le miroir secondaire (merci au microscope Takahashi) 
      La pauvre G11 est au taqué avec ce tube qui dépasse les 30kg, et lors de la mise en place ... faut faire gaffe (c(est haut 7 étages) 
      J'ai attaqué avec le Cassegrain et en fin de soirée j'ai monté le C14 pour faire quelques images ... pour comparer (post à suivre)
      Détails :
      Cassegrain 305 mm Focale 7,5m au foyer ASI290M filtre rouge ou R610 
      Films de 6000 / 8000 images 
      sélection de  750 images sous AS3
      REGISTAX 6 avec légères ondelettes sauvegarde en .fit
      Traitement sous IRIS 
      finition sous photshop
      les images sont présentées soit en taille réelle soit à 70% 
       
      Bon assez bavardé ... les images  (cliquer dessus puis loupe 2X pour les voir en taille d'acquisition)
      Clavius

       
       
       
      Copernic 70%

       
      Platon 100%

       
      La vallée des Alpes 100%

       
      Pitatus 
       

       
      Tycho 
       

       
      Moretus 
       

       
      BULLIALDUS

       
      Pitatus 

       
       
      A suivre les images du même soir au C14 ... demain matin ;o)
       
    • By Elie Rousset 2
      Bon après les images au Cassegrain j'ai monté le C14 sur la G11 pour faire quelques images comparatives 
      Alors que j'avais l'impression que c'était moins bon coté conditions (je n'ai traité les images que ce soir)
      et pourtant ... c'est meilleur  en fait les images semblent plus stables dans le C14 (lorsque j'ai démonté le Cassegrain les conditions me semblaient moins bonnes  et j'ai monté le C14 juste pour voir tellement j'étais persuadé que la soirée était finie 
       
      Mêmes paramètres de capture et  traitement qu'avec le Cassegrain sauf à la prise de vue ou j'ai rajouté la barlow X2 CLAVE , qui me donne un facteur de grossissement équivalent pour les deux tubes
       
      Bon voilà les images ( cliquer  puis loupe 2X pour les voir en taille réelle  )
       
      Copernic

       
       
      Clavius 
       

       
      Platon 

       
      Tycho
       

       
      ERATOSTHENE  70%
       

       
      Stadius 

       
      Pitatus 

       
      Moretus 

       
       
       
       
       
      Vallée des Alpes 

       
       
      Bon je supprime les version a 70% qui n'ont finalement pas d’intérêt il suffit donc de cliquer sur les images puis loupe 2X pour les voir en taille réelle  
  • Images