Olili

Oculaires planétaires

Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 50 minutes, Olili a dit :

On n'y parle pas énormément des oculaires et des formules optiques à privilégier en fonction des cibles. D'ailleurs, ce n'est pas l'objectif de ces deux ouvrages

 

Et puis ça aurait été un véritable piège : il y a tellement d'oculaires dispos sur le marché ; se lancer dans les comparaisons entre formules optiques, marques etc... aurait été fastidieux, pour finalement ouvrir la porte aux contestations. Il n'y a qu'à voir le nombre de sujets sur les "oculaires planétaires" ouverts sur les divers forums, avec une grande diversité d'avis :)

 

Et pour tout dire, à l'usage sur des années de dessins de planètes avec des oculaires divers et variés, on (les auteurs) est tous arrivés à la conclusion que l'oculaire ne fait pas la différence dans la qualité de l'observation (au sens : quantité de détails et facilité pour les percevoir), tant que c'est un oculaire "de qualité minimum" sur l'axe. Reste à définir ce qu'est cette "qualité minimum", sachant que d'autres critères prennent facilement le dessus dans le jugement de l'utilisateur, comme le confort, la qualité du champ (est-ce vraiment primordial d'avoir un champ nickel jusqu'au fin bord quand on observe Jupiter en la maintenant proche du centre du champ ?), la teinte globale de l'image (la plupart aiment le rendu "blanc", alors que c'est très subjectif, les planètes sont-elles blanches ?).

Rien qu'à écrire ça ici sur Astrosurf, ça risque de déclencher des réactions :)

Pour prendre le cas de quelqu'un dont je connais le matériel, Serge Vieillard dessine les planètes avec Ethos et barlow. Il perçoit comme ça beaucoup de détails sur les planètes, pourtant ce type d'oculaire est décrié pour la HD : trop jaune, pas fait pour ça, trop de lentilles...

Autre exemple, un article de JL Dauvergne sorti il y a quelques années, sur des oculaires de même focale, de marques reconnues, dont des Pentax il me semble. Il a fait des tests objectifs, sur des mires, pour évaluer la qualité optique, le rendu colorimétrique etc... les oculaires à grand champ TV étaient très bien placés sur le critère de la résolution proche de l'axe, ça a beaucoup bousculé les certitudes sur ce que sont des oculaires planétaires :) et on a vu des réactions assez peu sympathiques sur les forums.

 

On avait donc deux bonnes raisons de ne pas comparer les oculaires dans le bouquin.

Sur les oculaires on a préféré insister sur les grossissements forts, bien plus déterminants sur la quantité de détails qu'on peut extirper de l'image. Il n'y a qu'à lire les commentaires sous les dessins, le Gr y est spécifié, et c'est rarement sous les 300x.

 

Fred.

Edited by fred-burgeot
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Posted (edited)
il y a une heure, fred-burgeot a dit :

sur le critère de la résolution proche de l'axe, ça a beaucoup bousculé les certitudes sur ce que sont des oculaires planétaires :) et on a vu des réactions assez peu sympathiques sur les forums.

Il n'y avait pas eu de rappel historique à cette époque sur ce qu'est la résolution optique "sur l'axe".

Il suffisait de reprendre plusieurs textes et faire l'étude en fonction.

La SAF ayant eu et ayant des très bons observateurs, Texereau avait mis quelques lignes sur le sujet d'une recherche d'oculaire adapté dans les années 50 (j'ai cité plus haut). Pour l'instant Vladimir Saçek sur https://www.telescope-optics.net/eyepiece1.htm et quelques autres ont compulsé quelques lignes là-dessus mais ça reste assez diffus quand au ressenti.

Je fais partie de ceux qui ont contesté les résultats.

Un relevé à 15° de FOV était utile (en référence à l'ortho avec la fovéola en marge d'angle d'observation)

C'est ainsi qu'on me vendait les oculaires bino pour les tests des composants : marge de netteté au bord et angle utile. (En microscopie on cause beaucoup ouverture numérique NA pour les objectifs. Par extension on a fini par exiger des spécifications pour l'observateur. Si vous voyez à quel point le champ est petit, ça vous ferait peur..., on a quand même des NA autour de 0.4 côté oeil)

https://www.microscopyu.com/tutorials/nuaperture

https://nikon.magnet.fsu.edu/html5/tutorials/objectives/nuaperture/mobile/nuaperture.html

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Olili a dit :

j'ai pu à maintes reprises les observer à plus de 600x dans des instruments de 300mm et plus

Au Mewlon 210 ce grossissement passe aussi. Il n'apporte rien par rapport à 500x mais j'ai le souvenir d'une nuit où ça restait parfaitement lisible (il y a pas mal d'années quand les planètes étaient très hautes). 
Donc il est évident qu'à 300 mm la bonne nuit qui va bien, 600x c'est finger in the noise. Mais ça exige une bonne optique et surtout un ciel d'une rare stabilité. C'est sûr que ces dernières années ces occasions se présentent moins (même au balcon).
Et à ce jeu là, j'enfonce une porte ouverte mais tant pis, il est évident que la collimation doit être over the top. Et donc idéalement réalisée avec une caméra pour finaliser. Quoi que avec un Mewlon l'avantage c'est que ça part tellement vite en vrac que si l'axe optique n'est pas au centre du champ, tu as de grandes chance qu'il reste dans le champ même à fort grossissement, il suffit alors de décentrer. C'est ce que je fais beaucoup en imagerie. Avec les ADC pas le choix de toute façon, on passe notre temps à décollimater nos télescopes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@jldauvergne pour éviter de devoir decollimater en fonction de l’adc il y a toujours la possibilité d’utiliser un porte oculaire à décentrement comme celui de chez Gerd Neumann. Mais après c’est certain que c’est une question d’habitude.

 

https://www.gerdneumann.net/media/textbilder/exzenter.jpg

 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

Avec les ADC pas le choix de toute façon, on passe notre temps à décollimater nos télescopes.

 

Tu veux dire que tu collimates ton instrument avec l'ADC. Mais si c'est pour ensuite observer ou imager avec l'ADC, où est le problème? Ne me dis pas que tu paufines la collimation à chaque réglage de l'ADC :S sinon tu es bon pour collimater toutes les 15 minutes!

Edited by Olili

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour,

 

Je ne sais pas si  on peux parler "d'oculaires planétaires" , mais ce qui est sûr et évident c'est que la qualité des  oculaires est primordiale , neutralité des couleurs, champ "sans aberrations" juste qu'au bord.

Ce n'est pas facile comme tableau de bord et cahier des charges, à suivre j'ai l'impression au niveau des fabricants d'optique.

 

Je n'ai rien contre les filtres et tous ces adjuvants optiques,  mais comment voulez-vous obtenir de bonne images avec tous ça ...Pour moi c'est un instrument (propre optiquement), un oculaire  (le bon),  un œil averti ET RIEN D'AUTRES voilà la recette en planétaires, comme en lunaire et en ciel profond d'ailleurs. 

 

Bon ciel planétaires

Edited by Loup Lunaire
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vaste sujet que les oculaires... pour moi un oculaire doit être en adéquation avec l'instrument utilisé, l'objet observé ET l'observateur.

Il faut essayer et oser.

Considérer un oculaire comme un simple accessoire est une erreur majeure.

 

 

 

 

 

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Olili a dit :

Mais si c'est pour ensuite observer ou imager avec l'ADC, où est le problème? Ne me dis pas que tu paufines la collimation à chaque réglage de l'ADC :S sinon tu es bon pour collimater toutes les 15 minutes!

Non le réglage tient plus longtemps autour du méridien. Je ne touche pas la collim. Je joue sur la position de la planète sur le capteur. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après lecture, discussions et réflexions, j'ai décidé d'opter pour des oculaires Takahashi MC Abbe pour les observations planétaires avec ma tête bino. Leur prix est très attractif pour des oculaires qui auraient des performances proches des célèbres Zeiss ZAO quasi introuvables en seconde main, et quand ils circulent, ils coûtent plus cher que leur pesant d'or! Pour la focale bien précise de 15mm, je pense m'orienter vers une paire de Televue Delite, cette focale n'étant pas proposée par Takahashi en Abbe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je crois que tu as bien lu, et bien réfléchi, et bien consulté icipour tomber sur ce que d'autres ont  conclu par ailleurs.

https://www.lcas-astronomy.org/articles/display.php?filename=best_planetary_eyepieces&category=eyepieces

Bonnes observations.

Claude

PS: Mon choix: Baader classic ortho, Ortho vulcano top Tani, Plossl TV en 31.75mm. J'ai aussi des stellarion HD ortho excellents….en 24.5mm

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/01/2020 à 01:15, Olili a dit :

Après lecture, discussions et réflexions, j'ai décidé d'opter pour des oculaires Takahashi MC Abbe

 

Bonjour,

 

Des oculaires qui marchent bien, pas de mauvaise surprises , leur mini bonnette est rabattable pour les petites focales.

 

Bon ciel orthoscopique

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu’un connaît-il les triplets Hastings? Existent-ils sous forme d’oculaires? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, la formule chez Thorlabs ou Edmund est peu adaptée, c'est du pas cher en matériau, moins bonne que celle en verre baryté du début du 20eme siècle.

Pour une meilleure correction et une épaisseur plus compatible pour le visuel (influe le champ), il faut prendre ceux dédiés astro qui ont des verres plus "lourds", à partir d'indice 1.62 (SSK8) au lieu de 1.51 (K5/BK7)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est-ce que ça vaut cette formule en terme de contraste, transmission, rendu des couleurs? Judicieux pour le planétaire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut voir ce que tu as en élément optique en amont.

Les monocentriques sont en général réservés aux instruments faiblement obstrués et une monture équatoriale de course, le champ restreint fait effet tunnel (30° maxi) et une petite portion utilisable.

Pour les planètes ou les étoiles doubles à f/D raisonnable.

En instrument avec plus de 20% obstruction, on revient sur les ortho Abbe / Brandon / Clavé qui sont suffisants.

C'est du coupage de cheveux en 4 là car la modernité des traitements anti-reflets justifie beaucoup moins d'utiliser un monocentrique.

Edited by lyl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now