biver

C/2017 T2 (PanSTARRS) le 30.9 Décembre 2019

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Superbe Nicolas :)

Avec plus de détails en visuel qu'en photo ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nicolas, encore une super vue, j'aime beaucoup quand tu pousses le grossissement.

 

En guise de comparaison voici ma dernière vue de 2019 avec un DK de 250 à f10.  Je n'ai pas inversé le champ, mon Est est à gauche.

879FDBB3-374C-47C2-99A9-A1C5000B4DC9.jpeg.6c38e587667e8a89aeaaea0ef5846616.jpeg

 

Cette comète a encore de belles nuits devant elle mais pour le moment elle reste le plus bel atout cométaire pour 2020.  J'espère mieux...

 

Michel

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va falloir attendre sinon ce que peut nous révéler la future C/2019 Y6 (ATLAS) (si c'est la dénomination quele MPC veut bien donner à A10j7UG quand il sera décidé à valider les 6 dernières comètes découvertes fin décembre 2019 ! :o)

 

Cette comète fragment/co-orbitale de la grande comète C/1844 Y1 devrait passer à 0.25 UA du Soleil fin mai et peut-être approcher la visibilité à l'oeil nu au périhélie dans les lueurs du couchant puis levant... si elle ne se désintègre pas avant... à suivre.

 

Nicolas

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bien vu, c'est peut-être une bonne pioche, et pour le suspense, n'oublions pas de surveiller les retours de 2P/Encke en juin et 88P/Howell en août.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

La comète mentionnée ci-dessus a été numérotée C/2019 Y4 (ATLAS) finalement (https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K20/K20AB2.html)

A suivre quand même, car si la loi de variation par défaut (n=10, en 10log(rh)) la donne à m=6 au périhélie, elle a de forte chance de dévier dans un sens ou l'autre, étant un fragment d'une plus grosse comète (mais de taille inconnu) revenant au bout de ~2600 ans.

Nicolas

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rectificatif: il y a ~4400 ans (CBET 4712), période orbitale corrigée des perturbations gravitationnelles dans le système solaire interne... Et d'ailleurs dans cette même circulaire la période de C/1844 Y1 a été réévaluée à 4000 ans... donc la grande comète à l'origine des 2 a du passer à l'époque de la construction des pyramides d'égypte... ;)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour completer les comètes à venir, 2 nouvelles comètes vers la magnitude visuelle de 12.5 sont à chercher à l'horizon:

C/2019 Y1 (ATLAS), le fragment de C/1988 A1 (Liller), dans le Verseau le soir à l'horizon, et la nouvelle Iwamoto (ou Iwamoto-Borisov), C/2020 A2 sans doute, le matin côté Ophiucus...

A noter que fin avril, C/2017 T2, C/2019 Y4 et C/2019 Y1 vont se retrouver circumpolaires à moins de 25° les unes des autres côté constellation de la Girafe.

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il fait si froid et si nuageux en nouvelle-calédonie que tu n'as pas le temps d'observer des comètes, Serge? B|

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me faudrait quelques cartes que je n'ai pas. Si t'as, je prends, car dès ce soir, ça va chauffer dans le télescope !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Vue hier soir au 450. La queue semble plus évasée et plus évidente qu'il y a 3 semaines. Par contre la magnitude semble identique, voire moins importante . Mais je n'avais pas un super ciel....ce qui fausse peut être ce diagnostic !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      3 dessins : 9246 à 9248.

      Cette année, vu le flou autour de l'organisation des Rencontres Astrociel de Valdrôme dans le contexte du Covid 19, et aussi par envie de changer un peu, j'ai opté pour le lieu des Nuits du Causse Noir, mais à la lunaison suivante de ces rencontres. Par contraintes professionnelles, je n'étais en effet pas disponible en juillet.

      Cela se passe dans le camping du domaine de Pradines à 2kms du petit village de Lanuejols dans le Gard, vaste camping où l'éclairage public est rare, absent depuis la zone d'observation.

      Et avec piscine!


      Seul bémol, si les campeurs non astronomes logeant dans les tentes canadiennes à 400 mètres au nord allument une lumière, ça diffuse sur la toile de leurs 4 tentes blanches mais ça reste lointain, aligné nord-sud, limité, et j'ai positionné ma grande tente séjour pour occulter cette gêne depuis la position du Dobson 508.


      Par contre j'accède à l'horizon sud plus bas qu'à Valdrôme.

      Je m'attendais à ce que nous ne soyons qu'une poignée d'astronomes, réunis par hasard là à part Jcb qui nous rejoint en seconde semaine, mais au final, nous serons une grosse vingtaine au plus fort de ce rassemblement. Nostalgie des nuits du Causse Noir pour certains, et point de repli de Valdrôme pour d'autres (flottement dans l'organisation côté Station de Valdrôme à ce qui m'a été dit).




      Dans l'atmosphère sanitaire actuelle due au Covid, nous ne pourrons pas partager le temps de télescope comme d'habitude et limiterons les tablées pour les repas.
      La météo sera fantasque voire tempétueuse pendant ce séjour.
      Exemple avec un orage à forte averse de grêle le dimanche lendemain de mon arrivée.


      A contrario les journées permettront de belles visites dans une région que je ne connaissais que peu, entre Gard et Lozère.
      Je partagerai d'ailleurs quelques images touristiques dans le cadre de ces CROAs.
      Et des observations du Soleil en Halpha avec ma Lunt 60.


      Pour cette première nuit, je me suis relevé vers 1h30, après le début de nuit bâché et les forts vents orageux. La couche de voiles se déchire un peu.
      Je m'installe à 2h, ce qui prend peu de temps vu que le télescope Dobson Factory/Mirrosphère 508/1920 est monté depuis le début du séjour, depuis 2 nuits couvertes.

      Je ferai du rapide à dessiner, des petites galaxies d'Hercule puis de la Lyre car c'est juste ce que les trouées permettent cette nuit.

      La turbulence est forte, Mars dans les Poissons est immonde au télescope.
      La Lune en dernier quartier est à l'opposé des galaxies pointées, pour maximiser leurs conditions d'observation.

      Chouettes et grenouilles se font entendre.
      Je suis le seul du groupe Webastro/transfuges de Valdrôme à être levé.

      Observation 9246 : NGC6367.
      201x.Cette galaxie d'Hercule est très faible, dans une forte turbulence et des voiles.


      Observation 9247 : NGC6713.
      85x, 201x. Passons à la Lyre où cette galaxie très faible n'est pas vue à 85x, et apparaît petite et à peine condensée à 201x.


      Observation 9248 : NGC6700.
      201x. Elle est diffuse, vue VI3, 50% du temps en vision indirecte, dans un ciel encore voilé par endroit.


      A 3h30 je subis une grosse fatigue, du coup 1 heure et demi de sommeil m'attend dans la voiture.
      Vénus est levée quand j'émerge à 5h.
      Encore fatigué, je remballe. Le ciel est encore très voilé sauf au sud.
    • By kaelig
      Bonjour, 
       
      Suite à une discussion ici, et à un sujet auquel je participe sur un autre forum, j'ouvre ici un post
      sur Stellarmate.
       
      Pour faire simple:    RPI4 + Stellarmate = AsiAir sans les ports power 12V
       
      Le principe est redoutablement simple: une box sur le setup en extérieur ou on
      connecte tout (monture, caméras, ...) qui se connecte à distance à un poste
      de commande (tablette, pc, phone) au chaud 
       
      Démarrage de discussion: 
       
       
      Lorsque l'on regarde les hub "power & smart" (AsiAir, AtikBase, ....), on se rend compte comme
      ceux qui ont le plus de succès sont basés sur une Raspberry 4 sur lequel le fabricant ajoute
      une coque et un soft sur la carte MicroSD. 
       
      Ayant une caméra Atik, je me suis interessée à l'AtikBase, mais devant le peu d'infos disponibles
      et le manque d'empressement du support d'Atik à me répondre, j'ai essayé de trouver une solution
      alternative. Atik Base est accompagné d'une base OS Stellarmate. Stellarmate est un OS qui a
      été développé par Jasem Multaq qui est à la base de beaucoup de briques du projet INDI (qu'on
      utilise souvent sans le savoir car les fabricants vont parfois y piocher ce dont ils ont besoin).
       
      J'espère que d'autres me rejoindront sur ce fil. Au début de ce fil, je veux reprendre des éléments de ce post:
      http://astronomie-va.com/forum/viewtopic.php?f=38&t=1509&sid=d65148873787ddda31bd75bf4c2a4628
       
      J'en rapatrierai une partie ici
       
      Quelques infos utiles Stellarmate glanées, poser ici pour l'avenir
      --------------------------------------------------------------
      The default StellarMate OS password is smate
      The default StellarMate WiFi HotSpot password is stellar@mate

      Web Manager URL: http://stellarmate.local:8624
      Web VNC URL: http://stellarmate.local:6080

      Connecting to StellarMate
      Go to your mobile OS WiFi settings and connect to the StellarMate hotspot.
      Hotspot: stellarmate
      Password: smate

      ecran ds navigateur wed (psswd:smate)
      http://stellarmate.local:6080/vnc.html
       

    • By Chris277
      Dans la dernière version béta, phd2 annonce cette nouveauté, le guidage sur plusieurs étoiles en même temps!
      http://openphdguiding.org/development-snapshots/
      ça m'a l'air une bonne idée!
      ici le doc :
      https://openphdguiding.org/man-dev/Basic_use.htm#Exposure_Time_and_Star_Selection
      Une fois coché dans les réglages avancé, il peut suivre jusqu'à 12 étoiles et guider sur le barycentre des ces 12 étoiles.
      bon ciel et vive le déconfinement pour se barrer dans nos montagnes...
      Christophe
    • By xavierc
      Une fois n'est pas coutume, j'essaie de poster mes dessins quand le sujet n'est pas passé d'actualité!
      Comme j'ai pu mettre au propre la plupart de mes dessins martiens de cette opposition, en avance de phase sur la recopie des autres objets des mêmes nuits, je leur consacre ce topic dédié,  que j'enrichirai au fur et à mesure.

      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 10 au 11 juillet 2020 en Seine et Marne.
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9225 : Mars
      Diamètre 12,3". Méridien central 2°. 480x, filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. Forte turbulence. Le filtre rouge aide à la lisibilité de l'image. La calotte polaire sud est large. Une zone plus floue moins contrastée sur la moitié du globe. Phase sensible.
      Forte turbulence.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : matin du 12 août 2020.
      Observation 9250 : Mars.
      Diamètre 16,0". Méridien central 54°. 631x, filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. Images pourries, forte turbulence. La calotte polaire sud est évidente.
      Phase encore sensible. Une zone plus sombre sur la moitié du disque, mieux vue avec le filtre rouge. Mais trop flou pour plus de détails.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : nuit du 12 au 13 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9257 : Mars.
      Diamètre 16,1". Méridien central 75°. 402x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 à 4 sur 5. Difficile de détailler la zone sombre de l'hémisphère sud, peu contrastée, plus facile avec le filtre rouge.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : matin du 18 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9282 : Mars.
      Diamètre 16,8". Méridien central 32°. 631x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. Turbulence trop gênante, le filtre rouge est encore salvateur. La même zone que la dernière fois et une autre vers le pôle Nord. Contrastes faibles sur cette partie du globe. Un golfe dirigé vers la calotte polaire sud. Aube civile à la fin et nuages revenus depuis la moitié du dessin.


      --------------------------------------------------------------------

      After des Nuits du Causse Noir : nuit du 22 au 23 août 2020.
      Dobson 508/1920
      Observation 9341 : Mars.
      Diamètre 17,6". Méridien central 338°. 631x, avec puis sans filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. Zone de Sinus Meridiani reconnue avec Sinus Sabaeus. Zone polaire Sud plus foncée aussi. Encore une phase visible. Fatigué. Limbe dédoublé par la turbulence par moments. Encore des passages de voiles.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 11 au 12 septembre 2020 en Seine et Marne.
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin

      Observation 9351 : Mars.
      Diamètre 20,5". Méridien central 79°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 à 4 sur 5. Vent chiant, l'image tremblote. Chromatisme atmosphérique aussi car encore basse. Zone Aurorae Sinus, Coprates, Argyre, Mare Erythraeum. Frustrant, sans le vent ça pourrait être pas mal. Impact de l'absorption atmosphérique sensible (particules des feux de Californie dans la couche d'altitude des jets stream). Le filtre rouge améliore. Sans filtre, nuages au limbe Est.


      Observation 9357 : Mars.
      Diamètre 20,5". Méridien central 146°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 2 sur 5. Plein de détails dans l'hémisphère Sud mais subtils à part Mare Sirenum, en forme d'intégrale. Liseré plus sombre sur une partie de la calotte polaire. Bien mieux qu'en début de nuit. Le filtre rouge rehausse le contraste. Il reste un peu de phase, bord plus flou de ce côté.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 12 au 13 septembre 2020 en Seine et Marne.
       
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9362 : Mars.
      Diamètre 20,6". Méridien central 88°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 3 sur 5. Vision centrée sur Aurorae Sinus, Coprates et Mare Erythraeum.
      Solis Lacus à l'Est. Le filtre rouge aide bien. Plus de turbulence qu'hier mais meilleure transparence. Encore légère phase.


      --------------------------------------------------------------------

      Nuit du 14 au 15 septembre 2020 en Seine et Marne.
       
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      Observation 9372 : Mars.
      Diamètre 20,9". Méridien central 48°. 480x, avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 sur 5. J'utilise le filtre car les images sont trop turbulentes.
      Entre cette forte turbulence et le petit vent qui fait tressaillir l'image, c'est dur de la décrypter.
      Zone d'Aurorae Sinus et Mare Erythraeum.
      Coprates se lève.


      --------------------------------------------------------------------

      Soirée astro-balcon du 23 octobre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9381 : Mars.
      Diamètre 21,3". Méridien central 40°. 480x, avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 à 4 sur 5. A cause de la turbulence et d'abord des feuilles de l'arbre à l'Est dont Mars émerge à peine, et d'un tiers de balustrade du balcon dans le champ, elle est peu détaillée, mais le filtre aide.
      Puis les images sont meilleures quand il n'y a plus d'obstacles sur le chemin optique après qu'elle soit montée un peu.
      Très turbulente et peu lisible sans le filtre, elle est alors éblouissante.
      La calotte polaire Sud est minuscule et elliptique.
      J'observe la zone  de Sinus Meridiani, Margaratifer Sinus, Aurorae Sinus et Coprates.
      Je vois une boucle au niveau d'Oxia Palus au nord de Margaratifer Sinus.


      --------------------------------------------------------------------
       
      Soirée astro-balcon du 3 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9386 : Mars.
      Diamètre 19,5". Méridien central 305°. 480x, avec filtre rouge W23A puis bleu 80A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      La calotte polaire Sud devient difficile car minuscule, mieux vue avec le filtre bleu.
      Syrtis Major est évidente ainsi que Mare Tyrrhenum. Sinus Sabaeus apparaît peu à peu, Hellas assez subtile est ovale, plus marquée à l'Est avec Hellepontus.
      La turbulence gêne beaucoup, il n'y a pas de fins détails ce soir. Je n'ai pas vu de nuages même avec le filtre bleu.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 5 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9396 : Mars.
      Diamètre 19,2". Méridien central 276°. 480x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 à 3 sur 5.
      Le vent gênant fait trembler l'image par moments mais finit par déguerpir.
      Je vois pas mal de détails malgré la turbulence mais les images sont assez lisibles même sans filtre.
      Mare Cimmerium à l'ouest va se coucher. Au centre trône Mare Tyrrhenum.
      A l'Est Syrtis Major se lève.
      Vers le pôle Sud Tiphys Fretum est bien visible, je ne le connaissais pas celui-là.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 12 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9407 : Mars.
      Diamètre 17,9". Méridien central 190°. 480x, sans filtre puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 5 à 4 sur 5.
      J'observe debout car j'ai dû mettre le télescope sur la table basse sans ça la balustrade du balcon gêne pour viser si bas.
      Je vois la zone de la "Moustache de Mars", composée de Mare Cimmerium à l'Est et Mare Sirenum à l'ouest.
      Vers la minuscule et pas facile calotte polaire sud, je vois plusieurs zones pas indiquées sur ma carte d'albédo mais en extension de Tiphys Fretum qui est à l'Est.
      La turbulence gêne ainsi que l'inconfort de la position debout, pas facile de dessiner ainsi.

       
      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 25 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9414 : Mars.
      Diamètre 15,5". Méridien central 93°. 480x, sans filtre puis avec filtre rouge 23A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      La phase est sensible, la turbulence forte aussi. Je ne reconnais d'abord pas cette portion de la planète à cause de la turbulence.
      Dans les accalmies, les formes se précisent, Solis Lacus peut-être? Finalement c'est ça.
      Le bord de la planète est parfois dédoublé à cause de la turbulence.
      Sans filtre, une zone plus claire se montre vers la calotte polaire sud mais le reste demeure très indistinct.
      La lune gibbeuse est 4° sous Mars.


      --------------------------------------------------------------------
      Soirée astro-balcon du 26 novembre 2020
       
      Dobson Strock 254/1200
      Sur mon balcon à Fontenay-sous-bois (Val de Marne).
      Observation 9418 : Mars.
      Diamètre 15,5". Méridien central 65°. 480x, avec filtre rouge 23A.
      Turbulence 4 à 5 sur 5.
      Au début c'est très pourri, mais je glane de plus en plus de détails et finis par reconnaître la zone de Solis Lacus qui se lève à l'Est.
      La calotte polaire sud est difficile.
      La phase est marquée.
      Vers le pôle nord une zone plus claire apparaît.
      La vision est centrée sur Aurorae Sinus à l'est du centre et Margaratifer Sinus à l'ouest du centre.
      Mare Erythraeum les borde au sud. La boucle d'Oxia Pallus se déploie vers le bord nord du disque.
      On sent la perte de diamètre apparent, les détails sont plus difficiles à faire ressortir.

    • By guy03
      Bonjour
      J'ai un ordi asus rysen 7 avec un SSD "C" de 237Go et un autre "D" de 931 Go. C'est un ordi que j'ai depuis peu et le SSD c'est nouveau pour moi! Je suis une buse en informatique donc ne soyez pas étonné de cette question....étonnante! J'ai  GROSSO MODO compris ce qu'es un SSD par rapport à un disque classique et à quoi cela peut servir. Ma question est simple ; quand je fais des acquisitions (j'ai fait un essai) mes avis vont dans le SSD. Faut il que je déplace mon fichier qui reçoit mes  captures dans mon disque D? Sur les 237 Go du SSD beaucoup d'espace est déjà pris avec les installations etc . Donc il sera vite rempli! Comment faite vous? J'ai des disques dures externes pour sauvegarder bien sûr mes meilleurs avis. Merci!
  • Upcoming Events