fredo38

Constellation starlink quelle parade pour les astro-photographes

Recommended Posts

il y a 20 minutes, fperrenoud a dit :

 

Lu sur le site de LesEchos: "SpaceX confirme avoir obtenu un contrat de l'US Air Force pour tester les capacités de la constellation pour des usages militaires."
Elon Musk est un homme d'affaires avisé: il fait financer ses délires par ceux qui peuvent payer.

C'était évident ! La seule ambition de donner accès à internet sur toute la planète n'est que la face visible ! Bien sûr que l'armée américaine est intéressée par cette constellation, c'est une véritable aubeine ! 

 

Fred 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

ils ne sont pas confiants du tout. Pour les survey c'est la merde point barre. 

 

Il y a 3 heures, biver a dit :

Par contre les instruments de type survey comme PanSTARRS ou le futur LSST vont être bien plus impactés car il ne s'agit pas de faire des jolies photos où on élimine les traces de satellites par médianes,... mais des poses uniques pour couvrir la plus grande partie du ciel rapidement, donc chaque trace starlink sera autant de rayures sur chaque photo qui mettra en difficulté/échec l'automatisme de l'astrométrie / détection d'objet nouveau/en mouvement... :S

 

Il va falloir a mon sens des accords internationaux,  qui pourraient empêcher quelqu'un de prendre tout le monde en otage avec ce type de projet, mais comme pour le climat et le reste ,ca viendra certainement quand il sera presque trop tard....

 

Je ne connais pas ce milieu mais j'ai l'impression que c'est encore le far west dans ce domaine.... 

La privatisation de l'espace ne donnera rien de bon dans ces conditions...

 

Ce n'est pas une raison pour faire de notre ciel une poubelle mais certains expliquent, sur cloudy night ,que le lsst serait pourvu de méthodes d'acquisition qui feraient qu'il ne serait pas impacté. Ceci dit  mes faibles connaissances ne me permettent pas de savoir de quoi il s'agit. Ce serai des bêtises ?

 

Voici une citation du fil que je cite plus haut: "Quant au LSST - il est déjà configuré pour rejeter les traces satellites - et il prend deux expositions successives sur chaque cible. Cela signifiera plus de nettoyage des expositions - mais encore une fois, je ne pense pas que l'augmentation du nombre de pistes aura beaucoup d'impact. Je n'ai pas vu de préoccupations des astronomes du LSST eux-mêmes à propos de StarLink - mais je vois des discussions sur le Web faisant allusion à l'impact sur le LSST."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne connais pas les détails des opérations du LSST, mais les poses multiples sur le même champ dans une nuit c'est aussi pour les objets se déplaçant rapidement (bien que moins vite qu'un satellite artificiel!) - le soucis du LSST c'est manifestement aussi le risque de saturation dûe à la trainée d'un satellite trop brillant (citation de leur annonce de juillet:)

 

"As an astronomical survey that depends on dark skies for its core science, LSST is concerned about plans for the large-scale deployment of low Earth orbit (LEO) satellite constellations. Starlink may be only the first in a series of new technologies that could impact ground based astronomy.  We believe that the design and implementation of these constellations should be undertaken in consultation with the astronomical community to minimize their impact.

LSST is particularly sensitive to bright trails of these satellites, due to LSST’s unprecedented product of field-of-view and light collecting area.  Most LSST images will contain such a trail if plans for multiple LEOsat constellations materialize. The first group of Starlink satellites are sufficiently bright during dawn and dusk (when LSST would be surveying) that the trail would exceed sensor saturation, generating uncorrectable artifacts in the data. If instead these satellites were painted flat black making them a factor of 25 fainter, satellite trails should be less of a challenge for LSST due to its specific design.In that case LSST's frequent imaging of the same region of sky will provide enough data to correct for unsaturated satellite trails or other anomalies. "

 

Nicolas

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, starjack a dit :

Mais cela veut-il dire que la Lune va être par endroit totalement piétinée, des routes tracées, des tunnels percés, Platon zébré d'autoroutes, un drapeau en haut du pic de Tycho, Clavius comblé pour y faire un (grand) golf ? N'y aura t-il pas un code de conduite qui limitera à certaines zones les possibilités de transformation des paysages ? Les sites d'atterrissages divers seront-ils protégés, que ce soit les premiers Luna, les Apollo, les Zond, au titre de l'histoire de l'humanité ? Ou bien les futurs touristes pourront-ils aller mettre leurs bottes dans les empreintes de Neil et Buzz et de leurs 10 collègues, pour voir la taille de leurs pieds ? Et graver leurs initiales sur les pieds des LMs ?

La réponse à cette question est lisible dans la trajectoire actuelle de nos civilisations: si c'est techniquement possible et qu'il y a des gens qui gagneront de l'argent grâce à ça (et qu'il  y a des gens prêts à payer), alors oui, ça se fera.

Ce problème avec Starlink nous fait toucher du doigt ce qui va devenir notre enjeu majeur pour les décennies à venir : est-ce que oui ou non on va parvenir à s'imposer des limites à nous mêmes, pour notre propre bien.

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Et oui, le ciel est un patrimoine mondial et visiblement, c'est le cas de le dire, en haut, on s'en moque.

Petit budget, petite connerie, gros budget, grosse connerie...

 

Niveau astram, je me demande bien comment les débutants vont pouvoir "apprendre" le ciel avec une myriade de points se baladant partout... Rien que pour aligner un scope ça risque d'être folklorique.. quand on voit que si un ou deux satellites se promènent dans une constellation familière  son aspect change sensiblement, avec bien plus de points brillants en balade on imagine les dégâts.

 

Edited by Diabolo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a vraiment des moments où on a envie de hurler avec d'autres « halte au "progrès" !"» :S

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut !

 

Sur cette image de 6 secondes de pose prise sur les hauteurs de Marseille le 27 décembre dernier onze satellites starlink se suivaient, dont un qui présentait un "flare" lumineux ! Ce soir là ils étaient plutôt discrets car ils ne présentaient qu'une  magnitude de 4,0 mais la veille j'ai observé la cohorte à 2,0m ...!

 

Starlink-27-12-2019-zoom.jpg

Edited by laurent13
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ça continue, autre lancement demain (en UTC):

STARLINK MISSION

SpaceX is targeting Monday, January 6 at 9:19 p.m. EST, or 2:19 UTC on January 7, for its third launch of Starlink satellites from Space Launch Complex 40 (SLC-40) at Cape Canaveral Air Force Station, Florida.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.clubic.com/mag/sciences/conquete-spatiale/actualite-881396-grappe-satellites-starlink-orbite-nuit.html

 

 Pour la première fois, l'un d'entre eux dispose d'un revêtement particulier pour éviter la réflexion solaire : il s'agit d'un test pour limiter, voire éviter, la pollution lumineuse que génère déjà la constellation auprès de la communauté astronomique.

 

jérôme

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, messier63 a dit :

 

 Pour la première fois, l'un d'entre eux dispose d'un revêtement particulier pour éviter la réflexion solaire : il s'agit d'un test pour limiter, voire éviter, la pollution lumineuse que génère déjà la constellation auprès de la communauté astronomique.

 

jérôme

Il y a là deux bonnes nouvelles, 

La première, un starlink équipé de nouveaux panneaux... 

La deuxième la communauté des astronomes qui tapent des poings sur la table.. 

C'est plutôt encourageant 🤔

Enfin je le vois comme ça.. 

 

Fred 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De quoi flipper : "La présidente de SpaceX a insisté sur le fait que l'entreprise fondée par Elon Musk prend ce problème très au sérieux en affirmant : "nous voulons nous assurer que nous faisons ce qu'il faut pour que les enfants puissent regarder dans leur télescope. [...] L'astronomie est l'une des rares choses qui fascine les enfants dans le domaine de l'espace." Et d'ajouter que "c'est cool pour les gens de pouvoir voir un satellite Starlink dans le ciel. Mais ils devrait pouvoir regarder Saturne, la Lune... et ne pas vouloir être gênés.""

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://spaceflightnow.com/2019/12/09/spacex-to-experiment-with-less-reflective-satellite-coatings-on-next-starlink-launch/

 

non, ce n'est pas un nouveau panneau solaire, c'est du "coating on the bottom", c'est à dire un "revêtement sur le dessous" du satellite. Mais ça veut dire quoi le "dessous" du satellite ? Depuis le sol on ne voit pas que le dessous du satellite (sauf éventuellement quand il est au zénith). Et le panneau solaire, qui représente la plus grande surface du satellite, n'est pas concerné par cette expérimentation, qui est testée sur un seul des 60 lancés hier.

 

Bref pour l'instant SpaceX a réussi sa com, mais on ne peut rien dire de plus.

 

 

Edited by Thierry Legault

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dernières nouvelles depuis le site Spacenews:

SpaceX is deploying its first 1,584 satellites at 550 kilometers to accelerate service rollout and reduce the risk of creating orbital debris. At that altitude, any Starlink satellites that fail would naturally deorbit from atmospheric drag within 25 years — a guideline suggested by NASA and other space agencies. 

 

One of the 60 satellites launched tonight was given a “darkening treatment” to make it less reflective. Shotwell told reporters last month that SpaceX is experimenting with different ways to make Starlink satellites less reflective so they don’t interfere with ground-based astronomy. 

 

In December, the U.S. Federal Communications Commission approved a SpaceX request to fan out its Starlink satellites in more 550-kilometer orbits — a modification SpaceX says will enable the company to expand Starlink’s coverage to populated areas more rapidly. 

 

SpaceX anticipated conducting up to six Starlink launches in 2019, but ended the year having done just two. Gwynne Shotwell, SpaceX’s president and chief operating officer, said in September that the company planned to do 24 Starlink launches in 2020, each presumably carrying 60 satellites. 

 

En résumé:

- un satellite qui tombe en panne restera encore 25 ans en orbite avant de brûler pendant sa rentrée atmosphérique

- un satellite sur les 60 lancés hier reçoit un traitement d'assombrissement, comme dit plus haut; mais on trouve aussi en date du 7 décembre dernier: "The experimental coating that would make the satellite less reflective could affect its performance, so that is something that will be examined, said Shotwell. “It definitely changes the performance of the satellite, thermally. It’ll be some trial and error but we’ll fix it.” Le nouveau revêtement assombrissant peut affecter la performance du satellite en modifiant son équilibre thermique, donc ils vont analyser mais régleront le problème pour ne pas gêner l'astronomie au sol

- ils ont eu l'autorisation de déployer leur constellation (de satellites) sur plus de plans orbitaux, pour accélérer la couverture de zones peuplées, donc les trajectoires dans le ciel seront encore plus disparates

- et ils prévoient 24 lancements de 60 grappes en 2020, soit 1440 satellites de plus à la fin de l'année; bon, comme SpaceX annonce quand même plus qu'ils ne font, ça sera moins, mais quand même sans doute quelques centaines de plus.

 

Bonne journée à tous ! :(

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le jeu dans les prochaines semaines va être de repérer le starlink plus sombre des 60 lancés cette nuit... mais si c'est juste une petite partie du corps du satellite qui est un peu plus sombre, la plus grande surface étant celle des panneaux solaires (et je ne sais pas ce qui est le plus illuminé vu du sol), on sera peut-être loin du facteur 25 (3.5 magnitudes) que le LSST souhaiterait... sachant que ce facteur 25 c'est le rapport d'albedo entre la neige et le charbon en gros!

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, starjack a dit :

ils ont eu l'autorisation de déployer leur constellation (de satellites)

Il faut noter que l'autorisation vient de la Federal Communications Commission (FCC), un organisme américano-américain qui a décidé pour la planète entière qu'Elon Musk pouvait arroser le monde de micro-ondes. Les astronomes ne sont pas le problème de la FCC.

Edited by fperrenoud
  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, biver a dit :

Le jeu dans les prochaines semaines va être de repérer le starlink plus sombre des 60 lancés cette nuit...

 

d'ailleurs ce serait bien qu'ils nous disent lequel, ça éviterait de jouer aux devinettes 9_9

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, fperrenoud a dit :

Il faut noter que l'autorisation vient de la Federal Communications Commission (FCC), un organisme américano-américain qui a décidé pour la planète entière qu'Elon Musk pouvait arroser le monde de micro-ondes. Les astronomes ne sont pas le problème de la FCC.

 

Que se passserait-il si l'union europeenne s'opposait à la FCC? En admettant bien sûr que cette problématique soulève la moindre inquiétude chez les dirigeants de l'UE.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pris il y a quelques semaines par un confrère en Angleterre :

 

image.png.059e1c7bd717aeb69ba637422edbf47e.png

 

Pour ne rien arranger ces satellites émettent en bande V,  jusque-là vierge de rayonnement artificiel, ce qui complique la tâche des observatoires radio.

 

J'ignore si l'électrosensibilité existe ou pas, mais ce qui est sûr, c'est que les "électrosensibles" n'auront bientôt plus aucun endroit où se réfugier à part sous terre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il semble que le starlink 1130 soit le "DarkSat"  :  https://twitter.com/TSKelso/status/1214375202865451009?s=20

 

Plus qu'à attendre que le train(starlink 2) s'étende un peu pour identifier le bon wagon ;)

http://www.satflare.com/track.asp?q=StarLinkLaunch#TOP

 

Les positions des satellites des deux premiers lancements (starlink 0 et starlink 1) peuvent être retrouvés dans la barre de menu du lien précédent.

 

Apparemment on ne verra ce troisième train que d'ici une dizaine de jours depuis chez nous.

Voir sur HA après vous y être enregistrés et localisés :  https://www.heavens-above.com/satinfo.aspx?satid=71066

 

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir à tous,

 

Alors juste pour que ce soit bien clair, je trouve évidemment que ce projet starlink est une ignominie sans nom.

 

Cependant...

 

Je n'ai jamais compris pourquoi on jette systématiquement les poses longues ayant la moindre trace de satellite. Je veux dire, sur une telle pose, 99% de l'image au moins reste utilisable, donc c'est quand même complètement stupide de jeter tout le reste.

Les images catastrophistes ci-dessus sont prises au moment du passage du "train", donc ça ne représente pas du tout une réalité future... Il y a environ un millier de satellites en orbite basse à l'heure actuelle je crois, donc multipliez la proportion de vos images comprenant un satellite par 40, ça vous donnera une idée de la proportion. Et encore une fois, un machin pareil c'est facilement détectable sur une image... avec un filtre approprié on peut utiliser toutes les images sans pb à mon avis, simplement en evacuant les zones de l'image touchées.

Bon moi je fais de la pose courte sur un champ ridicule, donc ça m'impacte à peu près pas du tout :D mais quand même, "la fin de l'astrophotographie", non mais je rêve... :D

 

Romain

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 45 minutes, Roch a dit :

Je n'ai jamais compris pourquoi on jette systématiquement les poses longues ayant la moindre trace de satellite.

 

où as-tu vu ça ? Bien sûr que non, on ne les jette pas ! O.o  Les algos de réjection (type médiane, kappa-sigma) sont implémentés dans les softs astro depuis des décennies ! Encore faut-il avoir assez d'images à empiler, et plus il y a de stries plus il en faut !

 

Le ‎06‎/‎01‎/‎2020 à 08:19, Thierry Legault a dit :

Il n'en reste pas moins que certains types de photos n'utilisent pas (ou très peu) d'empilement d'images, notamment à grand champ : nightscapes (paysages nocturnes), aurores, étoiles filantes...Et pour une comète rapide sur laquelle il faut limiter les poses, comment fera-t-on ? Si une belle comète comme Hale-Bopp ou McNaught s'approche du soleil, comment fera-t-on pour la photographier à l'aube ou au crépuscule s'il y a autant voire plus de satellites sur la photo que d'étoiles ? Comment va-t-on faire les time-lapse si chaque image de la série est striée de multiples trainées ??? O.o

 

Et puis laisser en héritage un ciel où la majorité des points lumineux sont des satellites et non des d'étoiles, je vote non !!! >:(

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now