PierreJL

Quel instrument autour de 300 mm pour faire du visuel ?

Recommended Posts

Il y a 6 heures, BL Lac a dit :

Quelle est la facilité à déplacer un 400 ES à une personne seule (masse de la partie la plus lourde) ?

Nous le faisions à deux par précaution pour le ranger dans le coin de la camionnette.

La partie la plus lourde fait une dizaine de kg pour 40 au total.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

J'ai relu le sujet initial pour recentrer un peu comme c''est le cas quand chacun donne son avis.

Du visuel à plus ou moins 300 mm => un Dob assurément, voire un C11 ou C14

Par "30 km de Paris" j'entends du poste fixe, avec un ciel rarement très transparent => le plus gros diamètre possible, même encombrant : 300 à 400 mm

Et d'autre part ne nous leurrons pas, ciel quand même très nuageux : là va se poser le problème d'investir suffisamment ou pas, donc industriel ou artisanal ?

 

Perso, désabusé par la météo qui semble se dégrader, je ne constate guère de périodes de plusieurs soirs clairs d'affilée qu'en déplacement dans le sud. Ce fut le cas récemment, avec 4 soirs clairs en une semaine pour Noel dans le Sud-ouest, dont 3 exploités. Mais comme ces déplacements sont consacrés à la famille, j'essaie de concilier les deux et par ex je ne suis sorti observer qu'une heure trente environ vers les 23 h ou plus, et pas dans la même maison. Inutile de dire qu'il faut alors un instrument déjà monté, tout de suite sorti et mis en température (en plus d'être le moins encombrant dans les bagages). Avec ces contraintes c'est ma vielle 80ED qui m'a permis dans un temps imparti minimum de profiter au max, en sortant une dizaine de dessins (ce que n'aurait pas permis des jumelles sans pied par ex). Après certes les possibilités sont très limitées, faut rester dans des objets détaillés, grands ...

On voit donc que l'instrument idéal varie pour chacun; mais aussi en fonction des circonstances. Si je m'éclate au 300 chez moi (quand c'est clair, hélas trop rarement ...) avec nos ciels de plus en plus diffus j'ai l'impression que l'astro va devenir affaire de voyageurs et qu'il va falloir ajuster le meilleurs compromis perfs / transportabilité.

Peut-être que de grosses jumelles sur trépied, ou un 250 artisan optimisé niveau poids (alléger par rapport au 300 mais rester dans des gammes de perfs proches) seraient les instruments idéals pour des déplacements dans un contexte de famille ?

Désolé pour le léger HS

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un strock 250, c'est l'idéal en voyage.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/01/2020 à 16:28, lyl a dit :

A la décharge de la bête, je n'ai jamais vu le ventilo en marche.

 

évidemment si pas de ventilateur pour mettre en température le 400, forcément ça prend beaucoup de temps. on n'est pas sur du miroir ultra fin. il faut bien compter 1h pour 10mm d'épaisseur sans ventilation. avec ventilo, on divise par 3. (à la grosse louche)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens d ailleurs y a un dobson factory 300mm à 3000€ dans les PA.

Il est beau, par contre le serrurier posé  sur des graviers j aurai trop peur :S

Edited by Boots38
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J' aurai moins peur de poser un Dob avec de petites cales en bois sur du gravier

 qu' un Dob avec des pièces en plastique .:)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème du Dobson Serrurier, quand on le combine avec l'âge, n'est pas tant son poids que les positions qu'il oblige à prendre, qui sont parfois très près du sol.

Il vaut mieux ne pas avoir de problème de dos.

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Oodini a dit :

Le problème du Dobson Serrurier, quand on le combine avec l'âge, n'est pas tant son poids que les positions qu'il oblige à prendre, qui sont parfois très près du sol.

Il vaut mieux ne pas avoir de problème de dos.

C'est à prendre en considération en effet ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai toujours une chaise longue ou deux avec moi au cas où...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La solution : une chaise d'observation, qui peut servir aussi pour d'autres types de télescopes ou lunettes.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en revenir au lancement du post, pour ceux qui connaissent PierreJL, je le vois mal avec un ES 12" (ou même un 16"). Il y verrait sans doute... Comme un problème de qualité ! Déjà, si faut nettoyer le primaire à réception et remettre des vis...

Edited by BL Lac
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/01/2020 à 10:29, BL Lac a dit :

Fais toi plaisir avec de l'artisanal, par exemple un 400 à F/D 4 ou 4,5 Mirrosphère dans une structure Sumerian.

On y revient :D. Mais je ne serais pas si négatif sur le 400 ES qui m'a étonné pour le prix. BL Lac, si tu me connaissais, tu saurais que je ne dis pas ça en l'air. ;)

 

 

Edited by Bernard Augier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Oodini a dit :

régler le chercheur de jour sur un pylône à l'horizon.

Rien de tel quand on est dobsonneux, et que la mise en température est faite, que de collimater et ensuite régler Telrad et chercheur sur la Polaire.

Quant aux positions d'observation, faut vraiment être de mauvaise foi pour fustiger le dobson. Le porte oculaire est toujours horizontal. Il suffit juste d'être à la bonne hauteur avec effectivement une bonne chaise d'observation qui me semble être un bon investissement pour une observation confortable.  Même avec un 400 au raz des pâquerettes.

Edited by Bernard Augier
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé samedi rendre visite à un club d'astronomie picard. Le boss du club, d'un certain âge, a vite renoncé à chercher des amas dans le Cocher et le Taureau, qui étaient pourtant à plus de 30°.

La chaise, c'est bon quand tu es en solitaire et/ou que tu t'attardes longtemps sur une cible. Quand tu veux montrer des objets à des gens autour de toi, ou même fureter de cible en cible juste pour le plaisir de la traque (c'est aussi pour ça que j'ai pris un Dobson), ça n'apporte pas grand chose.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le PO d'un Dobson, il suffit de ne pas le mettre à l'horizontale, mais plutôt décalé d'une trentaine de degrés vers le haut.

Ca se fait à la construction, et là plus aucun souci de position, avec le chaise réglable qui va bien.

 

Fred.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Souvent l' on attend que les objets montent  un peu dans le ciel , non pas pour le confort

 d' observation mais pour sa qualité . Au ras de pâquerettes c' est pas toujours joli-joli .¬¬

  JM 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Bernard Augier a dit :

On y revient :D. Mais je ne serais pas si négatif sur le 400 ES qui m'a étonné pour le prix. BL Lac, si tu me connaissais, tu saurais que je ne dis pas ça en l'air. ;)

Bonjour Bernard,

 

Je ne suis pas négatif sur l'ES. J'ai eu la chance de pouvoir observer et collimater pour des jeunes un ES 400 aux RAP il y a 2 ans. J'ai été tout à fait surpris de la qualité de l'optique pour ce matériel. Et plusieurs, notamment sur les forums comme plusieurs, j'ai signalé que les Ultra Light sont des instruments intéressants et les plus compacts du marché en Dob commerciaux. Le problème est l'inconstance de la production et les témoignages sur les forums d'astrams qui reçoivent soit un matériel nickel, soit à bricoler ou livré avec des pièces défectueuses. Même si le SAV est très performant. Ceci est totalement anormal, mais pas étonnant quand on connaît l'historique d'ES. Le dernier ES 300 que j'ai vu avait comme on a vu plusieurs fois sur WA des traces sur le primaire et un problème sur l'araignée (problème résolu par le SAV rapidement). Quant à la finition...

 

Si on choisit son artisan, on a un matériel tel qu'on le souhaite et on est pas censé avoir des traces sur les optiques et une structure à bricoler. Pour le prix, on est d'accord, c'est une autre histoire.

 

Par rapport à ce que se fait maintenant et vu les évolutions sur les Dob ces dernières années, on ne peut plus vraiment dire que les ES sont des "Ultra-Light".

 

Bien cordialement.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, P J-M a dit :

Souvent l' on attend que les objets montent  un peu dans le ciel , non pas pour le confort

 d' observation mais pour sa qualité . Au ras de pâquerettes c' est pas toujours joli-joli

 

On est d'accord, mais on n'a pas toujours le choix. Et quand on doit pointer bas, on apprécie énormément le PO un peu orienté vers le haut et pas à l'horizontale.

Fred.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Je partage l'avis de etoilesdesecrins.

Localisé dans le grand'est , mon ciel est rarement bon à partir de mon jardin.

Du coup c'est direction le sud et donc matos léger et peu encombrant.

J'ai eu une de mes plus belles obs à la FC76 sur le double amas de Persée

par une nuit super claire (ciel balayé par le mistral). Une fs102 en plaine d'Alsace en a montré moins!

C'est tjs le même pb de concilier taille du scope, temps dispo et qualité du ciel...

dur dur la vie d'astram...

 

Bons cieux.

 

MB

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, BL Lac a dit :

 

Si on choisit son artisan, on a un matériel tel qu'on le souhaite et on est pas censé avoir des traces sur les optiques et une structure à bricoler

Je ne suis pas sûr qu'étoilesdesécrins soit tout à fait d'accord sur ce point, mais c'est une autre histoire 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas qu'un seul constructeur de Dob en France, il y a déjà eu suffisamment de pages écrites sur celui dont tu parles Chris...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, BL Lac a dit :

on ne peut plus vraiment dire que les ES sont des "Ultra-Light".

Bien d'accord. Mais on en revient à la raison d'être de l'ultra light... et à ses inconvénients. Je trouve que cette philosophie extrême, qui apporte il est vrai la satisfaction intellectuelle de l'optimisation, a les inconvénients de ses avantages :D

 

Je veux dire qu'on n'a pas tous envie de transporter son dobson en avion ou en sac à dos. Qu'on le trimbale en général par ce qui devient l'outil essentiel de l'astronome amateur refoulé aux confins de la civilisation et de ses lumières, la tuture. ;)

 

Du coup pourquoi construire aux limites de la rigidité et de la robustesse. Je préfère, et de loin, avoir un instrument qui plié se transporte sans angoisses, se collimate facilement et le reste pendant l'observation, peut encaisser une certaine rusticité et se réparer facilement avec des matériaux ou quincaillerie standard. Les quelques kilos en plus le valent bien en terme de sécurité et de stabilité. Et en groupe, pas d'angoisse, on partage le cœur léger sans arrières pensées..

 

Il y a 14 heures, P J-M a dit :

Souvent l' on attend que les objets montent  un peu dans le ciel

Pour la Lagune, NGC 253, Helix et  compagnie on est bien content de descendre.

Le porte oculaire à 30° c'est pratique pour un petit dobson jusqu'à 300. A partir de 400 je trouve que ce n'est plus nécessaire.

 

Il y a 22 heures, Oodini a dit :

Le boss du club, d'un certain âge, a vite renoncé à chercher des amas dans le Cocher et le Taureau

 

Par chez nous, Michel, Moebius sur les forums,  a plus de 75 ans, trimbale son 400 à Restefond, à 2500m, observe avec enthousiasme, se fait un veritable safari d'étoiles et a la coquetterie de rentrer systématiquement  en deuxième partie de nuit sur la Côte, à plus de deux heures de  voiture en bord de mer... B| Une idée, changez de boss...

Edited by Bernard Augier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Bernard Augier a dit :

Par chez nous, Michel, Moebius sur les forums,  a plus de 75 ans, trimbale son 400 à Restefond, à 2500m, observe avec enthousiasme, se fait un veritable safari d'étoiles et a la coquetterie de rentrer systématiquement  en deuxième partie de nuit sur la Côte, à plus de deux heures de  voiture en bord de mer... 

 

Il doit bénéficier d'un porte-oculaire mieux placé. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un vrai passionné ça oui. Le plus marrant dans l'histoire c'est qu'il trimbale son 400 comme une plume et observe parfois à genou , mais qu'il ne dort pas à Restefond car il ne veut pas camper à cause de son dos xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now