petitprost

Cmos couleur et Pixîsight

Recommended Posts

Bonjour 

je cherche un Tuto pdf pour pré traiter et traiter des images couleur issu de l’asi 294 (cmos couleur).

je souhaiterai tester Pix 

merci

eric

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonsoir Eric,

même méthode que les apn il me semble?

traitement DOF en non débayerisé (CFA) puis débayérisation suivi de registration puis empilement.

Ici par exemple les process icons :

http://www.astroccd.eu/pixinsight.html

juste peut être une différence au départ. Quelle est le format des fichiers produits par la caméra?

 

Christophe

Edited by Chris277
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes fichiers sont en fits

Merci beaucoup pour les liens

Edited by petitprost
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

si tu as la dernière version 1.8.8.4 alors le nouveau script weightedbatchpreprocessing est redoutable pour les cmos couleur

On verra ça en détail lors du stage AIP section débutant.

les autre groupes verront les nouvelles methodes de pretraitement que nous avons mis au point à Ciel Austral, avec un process icons ultra complet et qui utilise les derniers algorithmes dispos depuis la dernière version de pixinsight 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci , j'ai commencer à me faire un classeur avec procedure de prétraitement mais suite à votre stage tu nous feras partarger ce nouveau process PIX .

 

Le script weightedbatchpreprocessing remplace t'il le Batchpreprocessing qui existait avant ?

Edited by petitprost

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour eric,

J'ai commencé  à bricoler sur pi avec les tutos 1 à 12  de mitch A 

C'est en anglais mais quand même abordable.

Si tu tapes sur youtube : mitch a  pixinsight ca sort les tutos pour absolute beginners

 

Bonne soirée

Gilles

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le lien , effectivement ses vidéos permet de comprendre la philosophie du logiciel .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/01/2020 à 07:12, petitprost a dit :

Le script weightedbatchpreprocessing remplace t'il le Batchpreprocessing qui existait avant ?

 

Non, il est en plus. Il apporte un peu plus de possibilités que le batch standard (qui comportait aussi un bug, peut-être corrigé depuis peu)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok ,donc il faut faire les deux

 

Avec cette histoire de Starlink , lequel des deux logiciels ( PIX et SIRIL que j'utilise avec satisfaction ) sera à même de supprimer le plus possible ces nombreux tracés qui vont pourrir notre ciel , je crois que c'est par le pixel rejection si j'ai bien compris ?

Merci

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, petitprost a dit :

Ok ,donc il faut faire les deux

NON, juste le WeightedBPP

 

Il y a 1 heure, petitprost a dit :

Avec cette histoire de Starlink , lequel des deux logiciels ( PIX et SIRIL que j'utilise avec satisfaction ) sera à même de supprimer le plus possible ces nombreux tracés qui vont pourrir notre ciel , je crois que c'est par le pixel rejection si j'ai bien compris ?

 

Sous Pixinsight, ImageIntegration, en bas, tu as les Scale Rejection (en plus des réjections classiques)

Elles permettent d'analyser les données de réjections classiques et les optimiser.

Sur des traces de satellite, c'est redoutable

Mais il ne faut pas encore trop dramatiser... au pire, pour starlink, c'est 1 ou 2 images à jeter. Sauf si tu shootes avec un Fisheye

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le même algorithme, donc ça ne devrait rien changer entre Siril et PI pour ça.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas pressé chez PIX d'envoyer une licence d’essai depuis le 13 janvier ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Anton et Mila
      Pour completer les images de Polo, je mets une image en ligne faite cet après-midi avec la Mila 150mm et une caméra ASI 290mm. J'ai utilisé un filtre baader continuum et un filtre astrodolar astrosolar visuel.
      25% de images sur 2060 stackée avec AS!3 et ondelrttes R6.
      Il s'agit de ma première images solaire. J'ai probablement trop forcé sur les ondelettes de R6.

    • By Redwolf
      Bonjour,
       
      Question stupide, quelle est la différence entre
      celui ci https://www.astroshop.de/fr/aplansseurs-correcteurs-et-reducteurs-de-focale/skywatcher-correcteur-de-coma-2-pour-les-telescopes-de-type-newton/p,18852#tab_bar_1_select
      et celui là https://www.astroshop.de/fr/aplansseurs-correcteurs-et-reducteurs-de-focale/skywatcher-correcteur-de-coma-f-4-aplanique-2-/p,33567#tab_bar_1_select
       
      Merci bien!
       
      Redwolf
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Eh oui c'est encore moi le loup du lunaire, en voyant tous le monde en mode bleu ici c'est le bleu de la vision à la canis lupus qui domine entre les nuages, jamais réalisé une image aussi rapidement en fait l'horodatage n'est pas bon de l'appareil , elle a été faites à 19h40.
      Une lune bleu achromate....
       

       
       
       
      Bon ciel lunaire

    • By Thierry Legault
      Ça faisait longtemps que je voulais quantifier la différence de résolution entre un capteur monochrome et un capteur couleur (on ne parle pas ici de sensibilité ou rendement quantique).
       
      Et c’est l’occasion d’avoir les deux versions d’un même capteur µ4/3 qui me l’a permis : une ASI 1600MM (avec roue à filtres RVB) d’un côté, un Panasonic GX-80 (sans filtre passe-bas) de l’autre. Devant les deux, le Sigma Art 40mm f1.4, un des meilleurs objectifs existants (y compris son chromatisme très bas). Gain et iso mini bien sûr, map manuelle.
       
      Après plusieurs essais de mire (les mires avec des ensembles de traits plus ou moins serrés génèrent du moiré qui complique beaucoup l’interprétation, de plus ça n’est pas très réaliste), j’ai confectionné la mienne.
       
      D’abord la comparaison entre l’image couleur du GX-80 et la composition RVB de l’ASI. La différence est évidente, l’image du GX-80 est moins piquée (séparation, lisibilité et « propreté » des chiffres, visibilité et séparation des traits et points). Et il y a des effets de bavures colorées dues aux interpolations couleur lors du développement (fait avec Camera Raw, en accentuation 0).
       


       
      Quand on décompose l’image du capteur couleur dans ses 3 couches, on voit bien que la R et la B sont moins résolues que la V, ce qui est logique vu qu’on part de deux fois moins de photosites.

       
      On peut se dire qu’en resserrant l‘échantillonnage sur le capteur couleur, on va finir par rattraper la résolution du monochrome. Alors j’ai pris une série d’images en rapprochant l’appareil de la mire, par pas de 10% (la dernière est à 50% : distance divisée par 2 donc échantillonnage aussi). Puis pour faciliter les comparaisons j’ai redimensionné les images à la taille originale en bicubique sous PS, et j’ai ajouté une légère accentuation sur toutes les images.
       


       


       


       


       


       


       


       
      Je pense que ce qui se rapproche le plus, c’est celle à -30% pour le vert et celle à -50% pour le rouge et le bleu. Ce qui me semble assez logique, si on considère que ¼ des photosites sont bleus ou rouges (donc en linéaire la racine carrée = ½) et que pour les verts il y en a 1 sur 2 (en racine carrée : 0,71 soit environ -30%).
      L’idée est de déduire des choses sur l’échantillonnage optimal en planétaire/lunaire/solaire, selon le type de capteur. Le cas extrême étant Mars qui a surtout ses détails fins en rouge, cela conduirait à utiliser un échantillonnage 2 fois plus fin avec un capteur couleur (donc focale double), l’inconvénient étant un temps de pose 4 fois plus long (à gain égal) ou la nécessité de stacker 4 fois plus de brutes (à temps de pose égal).
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Et voilà simplement Sélène seul parce que en imagerie avec vénus bien trop turbulente ! Mais en global la situation atmosphérique c'est dégradé (au cours de la soirée quelques passages nuageux mais rien de bien méchants.
      J'ai réalisé un dessin mais qui sera présenté dans la section dédié. Traitement Astrosurface comme toujours.
       
      Bon ciel lunaire
       
       
       

  • Images