Motta

Martian Moons eXploration

Recommended Posts

Une mission envisagée a été confirmée par l'agence spatiale japonaise. 

Son nom, donc, Martian Moons eXploration (MMX pour les intimes, donc).

Il s'agit d'une mission vers Phobos, dont le lancement est prévu pour 2024.

MMX larguera sur Phobos un petit Rover, conçu par les agences spatiales françaises et allemandes, dont la mission sera, selon Patrick Michel, directeur de recherche CNRS à l’Observatoire de la Côte d’Azur, de « de comprendre les caractéristiques du sol de Phobos, notamment sa composition et ses propriétés thermiques ».

Le petit Rover préparera la collecte d'échantillon qu'effectuera MMX ensuite, en se posant pendant deux heures sur Phobos, le temps pour un carottier de s’enfoncer à quelques centimètres de profondeur et d’en extraire 10 grammes de matière. La sonde retournera vers la Terre en 2028, et lâchera dans l'atmosphère la capsule avec l'échantillon.

 

Citation d'un papier dans Le Monde de Pierre Barthélémy :

(https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/01/13/les-japonais-visent-phobos-dans-l-orbite-de-mars_6025731_1650684.html)

 

Sur le plan scientifique, l’objectif, indique Patrick Michel, est « de révéler l’origine des deux lunes de Mars. Deux grandes hypothèses existent aujourd’hui. La première dit que la formation de Phobos et Déimos est analogue à celle de la Lune : dans la jeunesse de Mars, un astre aurait percuté Mars. Du disque de débris créé autour de la planète seraient nés les deux satellites. Selon la seconde hypothèse, il s’agirait d’objets en cours de migration dans le système solaire interne, qui auraient été capturés par la gravité de Mars. Chaque hypothèse pose des problèmes, surtout la seconde, car capturer des astéroïdes et en circulariser les orbites sans les briser est un processus compliqué. »

 

Si le scénario de la capture est le bon, les scientifiques auront accès à un nouveau morceau d’astéroïde, et par conséquent, dit Patrick Michel « à du matériau brut qui a participé à la formation du Système solaire ». Si, en revanche, les analyses valident l’hypothèse de la formation des lunes martiennes à la suite d’une collision, les cosmochimistes auront peut-être la chance d’avoir entre les mains un mélange de matériaux issus de la Mars jeune et de son impacteur. Dans les deux cas, les astronomes obtiendront de nouvelles informations sur les premiers instants du Système solaire. Patrick Michel caresse aussi un autre espoir : « Il se peut qu’il y ait du matériau martien récent à la surface de Phobos, éjecté à la suite d’une collision avec un astéroïde. Dans cet échantillon, on aura donc peut-être un peu de matière venue de Mars… »

 

Le site de la mission :

http://mmx.isas.jaxa.jp/en/

 

 

Et puis, pour l'occasion, un petit rappel, c'est déjà un peu ancien mais.....

 

 

 

 

 

 

Edited by Motta
  • Like 6
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 

https://www.ias.u-psud.fr/fr/content/mmx-mars-moon-explorer

 

 

En faisant un copier/coller du lien ci dessous dans votre moteur de recherche, vous pouvez accéder à un document relatif à la phase B de développement du rover Franco-Allemand qui devra se poser sur Phobos. Le modèle de vol pourrait être très légèrement modifié par rapport à ce qui est présenté ici.

 

file:///C:/Users/admin/Downloads/IAC-19A34B8x50168.pdf

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

In memoriam, la mission russe Phobos-Grunt (2011)...


On peut espérer meilleur sort à cette nouvelle mission de la JAXA, après les éclatants succès de Hayabusa 1 et 2
Et rêver aux fabuleuses vues que nous transmettra peut-être le petit rover sur la surface de Phobos ; Car rappelons-le, le petit satellite gravite à seulement 6000 km de la surface de la planète rouge : cette dernière va apparaitre énorme dans son ciel !!!


illustration :

 

 

Rover_Phobos_V5_-artistview_xl.jpg

Edited by jackbauer
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/01/2020 à 01:51, Motta a dit :

Martian Moons eXploration

 

"Moons" avec "s"  ---->  quid de Deimos dans cette mission ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9

 

Deimos sera bien survolé et étudié pendant la mission, mais pas de prélèvement à sa surface.

 

Un tout récent communiqué de la JAXA :

 

http://mmx-news.isas.jaxa.jp/?p=1016&lang=en


MISSION MMX PASSE À LA PHASE DE DÉVELOPPEMENT!


20 février 2020 collaborations , JAXA , science


Cette semaine (19 février 2020), la mission MMX est devenue un projet JAXA : une étape officielle dans le développement de la mission autorisée par le gouvernement japonais. La mission était auparavant dans la phase d' avant-projet , où l'accent était mis sur la recherche et l'analyse, telles que la simulation d'atterrissages pour améliorer la conception des engins spatiaux. L'accent sera désormais mis sur le développement du matériel et des logiciels de mission.

Le chef de projet Yasuhiro Kawakatsu a fait une présentation au ministère japonais de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie (MEXT) décrivant l'évaluation effectuée pour la transition de la mission. Les diapositives en japonais sont disponibles ici et le contenu est résumé ci-dessous.

Afin de passer d'un avant-projet JAXA à un projet , l'équipe de mission MMX a dû prendre en compte des facteurs tels que l'importance des objectifs scientifiques, les critères de réussite, le système de mise en œuvre, le plan financier, planifier et identifier les risques et contre-mesures.

Le vaisseau spatial Martian Moon eXploration (MMX) a une date de lancement prévue en JFY 2024 (exercice financier japonais) et visitera les deux lunes de Mars, Phobos et Deimos. Phobos a été sélectionné pour les opérations de surface, le vaisseau spatial atterrissant pendant plusieurs heures pour collecter un échantillon d'au moins 10 g à l'aide d'un carottier qui peut recueillir du matériel à un minimum de 2 cm sous la surface de la lune. Le vaisseau spatial quittera alors le système martien et ramènera l'échantillon sur Terre, achevant le premier aller-retour vers le système martien.

 


 

1.JPG

2.png

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://spacegate.cnes.fr/fr/quezako-le-cnes-prepare-un-rover-pour-phobos


LE CNES PRÉPARE UN ROVER POUR PHOBOS 

 

extrait :

 

"...Pour éviter de faire une sortie de route dans l'espace, le rover roulera très lentement à 1 mm/s soit 3,6 m/h. Il sera en complète autonomie sur Phobos. Il utilisera la sonde spatiale japonaise comme relai avec la Terre : celle-ci ne communiquera jamais simultanément avec la Terre et avec le rover, agissant donc uniquement comme boîte aux lettres dans un sens et dans l’autre. « Il naviguera grâce à 2 caméras stéréos permettant d'évaluer les distances. Il sera aussi doté de 2 petites caméras qui resteront pointées vers le sol pour observer l'interaction entre les roues et le régolithe. Ces observations nous permettront de caractériser le matériau à la surface de Phobos et ainsi de mieux prédire la réaction de la sonde MMX lors de son atterrisage pour la collecte des échantillons » explique Simon Tardivel, responsable « Sciences » et analyste de mission sur le rover MMX. Durant les 100 jours de sa mission, les scientifiques espèrent que le rover parcourra entre 30 et 100 m..."

 


 

EZHp6mXX0AEwyN9.jpg

Edited by jackbauer
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now