Thierry Legault

Les méga-constellations de satellites (Starlink etc.)

Recommended Posts

Je propose une cagnote pour faire envoyer la haut un satellite qui exploserait en un milliard de shrapnells et ainsi tous les faire jouer à "gravity"...

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 13 heures, heliescope a dit :

Je propose une cagnote pour faire envoyer la haut un satellite qui exploserait en un milliard de shrapnells et ainsi tous les faire jouer à "gravity"...

ca va arriver naturellement ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Simple petite question aussi:

 

Je n'ai aucun mal à accepter ça si c'est pour un vrai progrès, celui de rapprocher le coeur des hommes...

J'accepte bien plus facilement 12000 satellites qui passent aux périodes de crépuscule que les spots LED de mes voisins que je me prends dans la tronche "grâce" aux chats qui passent la nuit.

 

Starlink, ici, c'est pas loin du NIMBY. Si ces satellites polluaient le ciel d'Afrique uniquement, je suis convaincu que personne ici n'en débattrait. Car les retombées positives, ne soyons pas niais, on les veut quand-même bien globalement... (oui, il y en aura toujours qui brandiront leur vieux gsm pas smartphone, etc. Et moi aussi, je ne serais pas "malade" sans 5G. Je suis même très dubitatif sur l'usage réel qui en sera fait... Mais il n'y a pas que moi... Et même égoïstement, je serai quand-même content quand je serai vieux (pas seulement aux yeux de mes enfants ;) ), je pourrai rester autonome avec une voiture à autopilote...).

 

Maintenant, la vraie question: internet... pour tous? Qui va pouvoir payer ces accès? Avec quel matériel? quelles licences? Est-ce pour aider l'école de brousse à avoir Wikipedia ou pour implanter l'Industrie 4.0 sur des sites d'extraction minière de multinationales (dont NOUS héritons des produits...) ?

 

Est-ce que ca va promouvoir la liberté d'expression dans des pays où l'internet est soumis à censure?

Ou au contraire tout confier à un quasi-monopole de faits qui pourra à loisir disposer des données?

 

On parle de haut débit pour nous, les nantis. Je suppose que ce sera pour que les voitures sans pilote puissent communiquer en temps réel avec une IA globale et ce genre de choses (je fais l'effort de ne pas parler de films 8K sur un écran de smartphone). Ici, en terres urbanisées (je n'ai pas dit: civilisées)

 

Mais pour les autres? Est-ce une question d'envoyer du signal à des antennes relais partagées? Dans ce cas, à nouveau, quid des infrastructures au sol? Si ca ne marche pas en 4G en Afrique, pourquoi est-ce que ca marcherait avec la 5G? ( @chonum ?)

Edited by Jijil
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les satellites oneweb apparaissent maintenant dans la database de calsky sous forme de "débris" tans qu'ils n'ont pas été individuellement identifiés.

https://www.calsky.com/observer/datasats.cgi

de 45131 à 45165, mais pas de passage observable avant au moins 1 mois (?), je n'ai pas cherché très loin pour l'instant ;)

 

Peut-être une bonne stratégie, cette orbite qui ne nous permet pas de les observer trop bas et donc trop brillants, cela évite les commentaires désobligeants  9_9

 

On trouve aussi ces oneweb ainsi que n'importe quel autre sat sur celestrack : https://celestrak.com/satcat/search.php

"Name : oneweb" et dans les résultats cliquer sur le petit globe de la première colonne pour afficher la vue 3D de tous les objets d'un même lancement ou sur le globe de la dernière colonne pour une vue du satellite choisi.

Régler ensuite les options à votre goût

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/02/2020 à 10:33, Alain 31 a dit :

A force de politiquement correct en pointant du doigt un problème particulier qui nous gène on finit par montrer que chacun défend son clocher au mépris de tout le reste .

 

Alain, tu as raison bien sûr, mais pour moi l'idée d'un tel texte c'est plus de faire le buzz qu'autre chose. Je pense que beaucoup de monde ne sait pas ce qui se trame au dessus de leur tête, et pour avoir une chance de toucher le plus de monde possible, et pas que ce texte reste dans les milieux pseudo-écolos au mieux, il faut être "politiquement correct" comme tu dis. Il y a une tonne de raisons très différentes pour envisager une action contre ce machin, donc si on n'en propose pas ( ou le plus largement possible ) chacun pourra se forger la sienne.

 

 

Justement, que penses-tu de mon texte ?

 

Le 12/02/2020 à 15:43, biver a dit :

 

Ouh là là, ça fait peur...

 

Le 11/02/2020 à 22:01, vesta a dit :

Voici, 

Jetez un coup d'œil à Le ciel nocturne (@cielnocturn) : https://twitter.com/cielnocturn?s=09

 

Je ne veux surtout pas te casser dans ton élan ;) mais un compte twitter tout juste créé a peu de chances d'aboutir à quoi que ce soit. Par contre, ça peut devenir un lieu ou sont rassemblées les différentes infos et actus sur le sujet... ça peut être intéressant aussi.

J'aurais bien "follow" mais j'ai pas twitter :D

 

Non je pense qu'une action de ce genre est réservée aux personnes qui utilisent déjà activement ces réseaux. Mais même sur astrosurf, je suis sûr que ça fait du monde...

 

Romain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, den b a dit :

mais pas de passage observable avant au moins 1 mois

Merci,

Oui apparemment ce sont donc (satellites ONEWEB) les objets 2020-008A à AK pour l'autre dénomination et qui passent vers 2h du matin en ce moment.

Si on croit l'extrapolation des prévision de Calsky, le plan orbital précesse de environ 1h/15° par période de ~11j, ce qui les amènerait à passer 4h plus tôt début avril quand ils commenceraient à être éclairés vers le nord... (mais ils auront peut-être bien monté en altitude d'ici là!)

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎13‎/‎02‎/‎2020 à 10:45, biver a dit :

L'étape suivante ce serait d'en imager derrière un télescope - quand le seeing sera meilleur - pour évaluer la taille réelle de leur panneaux solaires dont je n'ai pas vu les dimensions réelles, et qui doit être responsable de 90% de leur luminosité comme on a déjà dit.

 

C'est qq chose que je compte faire des que je peux, j'ai le materiel pour le faire, et je le fais pour d'autres satellites régulièrement.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Naïvement je pensais que le ciel était patrimoine mondial de l'Unesco...

C'était le seul domaine non pollué par les hommes O.o


Le fait que IAU veuille discuter avec les opérateurs c'est perdu d'avance, car il suffira de faire durer les discussions pendant des années...


Vous allez voir que Musk va faire un lancement spécial gratuit d'un essaim de petits satellites d'observation pour les astronomes, histoire de faire tomber la pression...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouveau lancement en cours... cette fois la récupération du premier étage semble avoir fait plouf B|... la facture va être un peu plus salée pour ce lancement...

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais les 60 satellites sont bien sur leur orbite (provisoire) et vont passer au-dessus de nous d'ici 5min :|

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 38 minutes, biver a dit :

Mais les 60 satellites sont bien sur leur orbite (provisoire) et vont passer au-dessus de nous d'ici 5min

 

Merci Nicolas de ton implication

Quelle est la source de tes ephemerides ? Heavens above ?

J'ai sous Prism un module qui affiche ces satellites et la base que j'ai dedans (et se met a jour par internet) me parle déjà de 248 satellites :(

Des que la météo revient bonne (et en ce moment c'est compliqué) je m'y attaque.

Cyril 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je n'ai pas de logiciel particulier, je ne fais que consulter calsky ou heavens-above, qui avait déjà programmé l'orbite du nouveau lancement avant qu'il ait lieu: le prochain passage de la nouvelle série est prévu vers 18h02 selon eux, mais toujours de jour (je dois avouer avoir regardé vers 17h28, à l'occasion d'une belle éclaircie, mais à l'oeil en plein jour cela reste sans doute sans espoir...)

Pour ce nouveau lancement tous les passages vont être de jour pendant quelques semaines avant qu'on les voie le matin, mais sans doute déjà bien dispersés...

Nicolas

Edited by biver

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/02/2020 à 02:32, Cavadore a dit :

C'est qq chose que je compte faire des que je peux, j'ai le materiel pour le faire, et je le fais pour d'autres satellites régulièrement.

 

Peut-être est-ce une question complètement idiote mais comment s'effectue ce genre de mesure de la taille des panneaux, Cyril ? :|

S'agit-il du même outillage d'imagerie et de suivi utilisé par Thierry ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, A-FIOCRET a dit :

S'agit-il du même outillage d'imagerie et de suivi utilisé par Thierry ?

 

Non c'est different. J'ai une monture direct drive (Nova120) ALTAZ et je programme les TLE dans le logiciel. Coté tube c'est un RC de 250 mm  

Ce setup est visible ici
http://www.alcor-system.com/new/Mount/Nova120.html

Il est utilisé (en location) par certaines sociétés pour faire des manipes sur le suivi de satellites. Si les TLE sont bons ca marche plutôt bien (erreur suivi < 30 arcsec)

Coté taille de panneau solaire, sur ces satellites je n'ai pas de dimensions, si qq sait quelle taille ca fait ?

La seule illustration est ici :

https://www.breakingnews.fr/science/spacex-va-experimenter-avec-des-revetements-satellites-moins-reflechissants-lors-du-prochain-lancement-de-starlink-47360.html

 

Cyril

 

Edited by Cavadore
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Cavadore a dit :

Non c'est different.

 

Merci Cyril pour cette explication très détaillée.

Effectivement, c'est du très lourd. Déjà, au départ, sans avoir à mesurer la taille du panneau,

si on pouvait obtenir une image réelle du "bidule", ceci permettrait de savoir si on nous cache

pas non plus des trucs sur la forme même des éléments de cette constellation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 Et de 60 de plus hier, je crois que rien ne l'arrêtera, par contre le retour de la fusée sur la plateforme a été un échec, une bien maigre consolation. Le bout d'article: (extrait du :Le journal de Montreal AFP)

 

"Washington | La société spatiale privée Space X a raté lundi l’atterrissage sur une barge en mer du premier étage de sa fusée réutilisable Falcon 9, qui aurait été le 50ème atterrissage réussi. 

La mission a en revanche permis de mettre sans problème en orbite 60 nouveaux satellites formant la constellation Starlink, projet d’ampleur de la société d’Elon Musk destiné à fournir internet depuis l’espace".

 

Bonne journée.

Alain.L

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, A-FIOCRET a dit :

Peut-être est-ce une question complètement idiote mais comment s'effectue ce genre de mesure de la taille des panneaux,

Sur le principe, je dirais que c'est de la géométrie très simple: connaissant la taille des pixels sur le ciel, l'image fournira la taille apparente du satellite (panneau solaire), et sa distance étant fournie par son orbite/éphéméride (calculé à partir des TLE ou fourni par heavens above), on en déduit la taille réelle...

J'imagine que le panneau solaire peut faire jusqu'à 10m par 2m en gros, ce qui ferait 0.8*4" ... petit, mais il faut des bonnes images de toute manière.

Avec un passage bien favorable (satellite à 300km d'altitude et 70° de hauteur, avec le soleil à l'opposé => bien éclairé vers mag=1.5) il peut se situer à 320km et apparaitre un peu plus gros (1.3*6.5") et les derniers lancés sont sur des orbites elliptique les mettant au plus bas: par exemple l'extrapolation actuelle des éléments donne un passage le 7 mars vers 6h17 à seulement 230km de distance: la magnitude devrait tourner autour de 1.1 pour une dimension de l'ordre de 1.8*9.0" ... à tenter!

 

Nicolas

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Un article, enfin un dossier même, de Pierre Barthélémy dans Le Monde, "Les milliers de satellites propulsés pour fournir du débit Internet à tous risquent de transformer le ciel en far west".

 

Comme quoi, bon, ça commence à passer un peu....

 

Mais la conclusion n'est pas optimiste, évidemment.... :

 

A la fin de l’entretien avec l’auteur de ces lignes, Nicolas Bobrinsky (1) pose également une question plus fondamentale : « A-t-on réellement besoin de ces mégaconstellations pour disposer partout d’un Internet à haut débit ? Est-ce la solution la plus “écologique” ? L’orbite basse terrestre est une ressource précieuse, il ne faut pas la surexploiter. » Ce parallèle entre menace sur l’espace et menace sur l’environnement terrestre, la plupart des spécialistes interrogés à l’occasion de ce dossier l’ont tracé. Les mots sont d’ailleurs identiques : « déchets », « pollution », « emballement »… « Les questionnements sont les mêmes que pour le climat, remarque Pierre Omaly. Quand le point de non-retour sera-t-il atteint ? Est-il déjà atteint ? Combien de “degrés” peut-on accepter ? » Une différence cependant : l’espace n’est pas perçu comme un bien commun ; il reste un domaine d’experts ; il mobilise moins. Un sourire dans la voix, Pierre Omaly (2) conclut : « Il nous manque une Greta Thunberg du spatial… »

 

 

(1) : chef du département ingénierie et innovation à l’ESA

(2) : expert ès débris spatiaux au Centre national d’études spatiales

 

................

 

Un passage intéressant sur la Sart-up ClearSpace :

 

 

Comment éviter que chaque engin défaillant ne se transforme en un débris dangereux, tel un vieux lave-linge abandonné sauvagement au bord d’une route ? La première solution consisterait à l’équiper d’une sorte de « kit de désorbitation » entièrement automatique et autonome, qui ne dépendrait ni de l’énergie du satellite ni de son système de communication. En cas de panne, de petites fusées se déclencheraient et feraient redescendre l’appareil vers l’atmosphère terrestre, cet incinérateur naturel de nos ordures spatiales. « Aujourd’hui, on a ces propulseurs, mais pas la partie “intelligence” du système, qui sait comment s’orienter dans l’espace et diriger le satellite dans la bonne direction », souligne Luisa Innocenti. L’autre solution envisagée, c’est, tout simplement, la dépanneuse.

Confié par l’ESA à la start-up suisse ClearSpace, issue de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, le projet s’appelle « Adrios » (Active Debris Removal/In-Orbit Servicing), et son financement a été approuvé fin 2019. C’est un geste fort de l’Agence spatiale européenne, qui paie pour la désorbitation d’un de ses propres débris, en l’occurrence un adaptateur d’une centaine de kilos, dispositif qui sert d’interface entre un satellite et sa fusée. « L’ESA a voulu créer un précédent, analyse Luc Piguet, cofondateur et PDG de ClearSpace. Il fallait que quelqu’un pousse le premier domino pour lancer le mouvement. »

Le défi technologique est de taille, assure Luc Piguet : « Il faut rejoindre en orbite un objet qui évolue à 28 000 km/h, l’approcher et l’attraper en microgravité, dans un environnement sans friction. Pour y parvenir, on doit d’abord recueillir un maximum d’informations sur la cible depuis le sol, afin de savoir si elle est plutôt stable ou en mouvement. Si elle tourne, il faut que le chasseur se mette lui aussi en rotation pour s’aligner avec elle. Puis il déploiera quatre tentacules pour le capturer en douceur » dans une manœuvre enveloppante. Une fois l’adaptateur pris au piège, Adrios remettra en route ses moteurs pour précipiter son déchet dans l’atmosphère terrestre.

 

 

Bon, en même temps est-ce que ce serait une si bonne chose ? La perspective que des satellites hors d'usage partent détruire les autres n'existerait plus..... >:(xD

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Complétement HS, mais bon, c'est bon de se lâcher de temps en temps.

Un début de chanson pour célébrer mister Musk et ses Starlink :

Je suis la poubelle pour aller dans l'cie e e e le, dans l'cie e e le ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurélien Barrau sur la 5g en général, et un petit encart sur starlink à la fin ; j'approuve à 100% :

 

 

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Motta a dit :

Puis il déploiera quatre tentacules pour le capturer en douceur » dans une manœuvre enveloppante. Une fois l’adaptateur pris au piège, Adrios remettra en route ses moteurs pour précipiter son déchet dans l’atmosphère terrestre.

Et cet engin va nettoyer à lui tout seul tous les débris ou il faudra envoyer autant de dépanneurs que de débris !!!! xD

Philippe

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Motta a dit :

Un article, enfin un dossier même, de Pierre Barthélémy dans Le Monde, "Les milliers de satellites propulsés pour fournir du débit Internet à tous risquent de transformer le ciel en far west".

 

Comme quoi, bon, ça commence à passer un peu....

 

 En effet ; En général l'ensemble des médias reprennent ce qui est publié dans Le Monde :

 

 

pp.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, PhVDB a dit :

Et cet engin va nettoyer à lui tout seul tous les débris ou il faudra envoyer autant de dépanneurs que de débris !!!! 

Vu la complexité de la manœuvre, cela risque fort dans un premier temps de rajouter quelques débris à la liste, et si on considère le coût je ne suis pas sûr qu'on en envoie des dizaines en orbite et de toute façon, cela restera ridicule par rapport au nombre de débris en promenade là haut (en gros, environ 18000 objets significatifs en orbite pour seulement 3000 satellites actifs).

Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour un peu de buzz positif.

C'est comme de supprimer les plastiques de notre vie, je me demande juste ce que les gens vont bazarder dans la nature à la place, mais je ne me fais pas d'illusions : ils trouveront 9_9

Edited by den b
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un premier temps ça à l'air d'être un satellite nettoyeur par satellite-épave  à désorbiter... s'il faut envoyer un Adrios par starlink, il va falloir encore pas mal de Falcon à lancer... :o

Mais je crois que derrière ce soutien de l'ESA, il y a surtout la volonté d'enlever quelques gros débris spatiaux comme Envisat (25x10m, 8 tonnes à 800km d'altitude) qui est hors de contrôle depuis 2012 et "encombre" un peu (l'image de marque de) l'ESA...

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, biver a dit :

Dans un premier temps ça à l'air d'être un satellite nettoyeur par satellite-épave  à désorbiter... s'il faut envoyer un Adrios par starlink, il va falloir encore pas mal de Falcon à lancer... :o

Ce n'est donc pas une solution, remplacer autant d'épaves par autant de nettoyeurs, ça ne fait pas moins de satellitessssss

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now