serge vieillard

encore tout plein de NP australes

Recommended Posts

Il y a 10 heures, Jose Rodrigues a dit :

Je pense que tu y gagnerais à faire un coup de filtre "maximum" sur ton calque étoiles avec une faible valeur (typiquement 0.8, en conservant la rondeur) car ça leur donnerait un aspect plus piqué

J'ai rien compris. S'il faut passer par cela pour le rendu des étoiles, c'est plus du dessin.        Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 20 heures, Sky runner a dit :

S'il faut passer par cela pour le rendu des étoiles, c'est plus du dessin.


Hello Fabrice,

Serge utilise déjà des outils informatiques pour dessiner ses étoiles. C'est assez personnel, mais je préfère les faire plus petites, car dans la vraie vie elles sont ponctuelles. Pour ce faire il y a deux possibilités; Soit de le faire avec une brosse plus petite au départ, soit de le faire avec une brosse un peu plus grande, puis d'appliquer le filtre "maximum" de PhotoShop sur le calque étoiles. Ce qui leur fait diminuer de taille mais permet mieux de gérer les différences d'intensité. C'est ce que j'utilise pour dessiner les étoiles.

Astronomicalement

José

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci José pour tes explications. Je me pose juste la question. S'il faut tout ça pour "dessiner" un simple point ou petit disque, qu'est-ce qu'il faut comme artillerie pour représenter un trait de crayon ?    Fabrice.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jose Rodrigues et @Sky runner, vous n'allez tout de même pas vous battre sur la technique ! ^_^:)

 

Vous êtes en train de refaire avec le dessin, le vieux débat des anciens entre le film argentique et la CCD des années 90.

S'il faut tout çà (ordinateur, caméra CCD, pré-traitement et traitements), qu'est-ce qu'il faut alors comme artillerie pour obtenir une photographie ?

Pour le dessin, c'est pareil, l'irruption de l'ordinateur dans l'art au sens le plus large, il faut l'accepter. Chacun sa sauce,

à partir du moment où ceci ne nuit pas à l'essentiel : l'observation assidue de l'objet et sa retranscription.

Edited by A-FIOCRET
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Sky runner a dit :

S'il faut tout ça pour "dessiner" un simple point ou petit disque, qu'est-ce qu'il faut comme artillerie pour représenter un trait de crayon ?


J'ai envie de répondre: un crayon :D


Je ne pense pas que tout ça soit totalement nécessaire, mais c'est ce que j'ai trouvé de plus efficace pour avoir de belles étoiles. L'autre solution serait de les faire individuellement en jouant d'autant plus sur les tailles de pinceau et l'opacité, mais malheureusement, les incréments entiers des tailles de pinceaux ne me permettent pas la même maitrise qu'avec la méthode que j'utilise. (Je refais toujours mes étoiles sur PhotoShop afin qu'elles soient plus ponctuelles et éventuellement pour les coloriser, car je n'arrive jamais à un résultat qui me satisfait au crayon. Par contre tout ce qui est nébuleux n'est que le rendu au crayon inversé après le scan, éventuellement colorisé selon annotations)

@A-FIOCRET Je ne pense pas que l'on se bat, je trouve au contraire ce genre de discussions assez intéressantes car on peut échanger des points de vue et des techniques. Ta conclusion est d'ailleurs excellente.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

 

pour répondre

le T600 est à F/D3.3 et le Parracor y est installé à demeure, même quand j'y mets la Powermat.

En mettant tous les coefficients multiplicateurs, les "p'tites chiures de mouches" sont à G 750x

et de là, certes, les étoiles prennent un autre aspect, je les représente moins fines.

Mais là encore, comment représenter une étoile perçue par glimpses successifs ???? Une chose est sûre, je VEUX la voir clairement sur mon dessin (me suis un peu enquiquinné pour la dénicher, la coquine....) et donc par opposition, comment représenter les autres mieux visibles si ce n'est en leur donnant du corps ? Ici, le corps se traduit par une tâche un peu plus grande mâtinée d'un halo plus ou moins large.

A noter qu'avec de forts grossissement, on taquine la vision d'une tâche d'Airy, ou d'un truc avec plein de spekles qui bouillonnent, ce qui n'est pas vraiment une représentation ponctuelle de la chose. Enfin, avec un 600, il faut dire que la tâche d'Airy est ridiculement rikiki (rien à voir avec la plus belle des lunettes de 100 ultra piquée:D), elle est aussi sujette aux défauts de l'instrument et du seeing. Bref, ce ne sont plus des choses si ponctuelles que ça, ça mérite un peu d’embonpoint et de graisse.

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By MALLART
      Salut à tous,
       
      Voici ma première image de cette session Astro de Septembre, commencée au Restefond sur deux nuits et terminée à Lanuejols (Gard) une troisième nuit.
       
      Elle aurait pu être réalisée en deux nuits (5 heures de luminance et 6 heures de cumul RGB), mais j'ai pas mal perdu de temps la première nuit au Restefond à galérer avec PRISM pour tenter de faire fonctionner l'observation auto (problèmes de pointage (en cours d'analyse) et astrométrie ne fonctionnant pas), et les mauvaises conditions des deux nuits suivantes (vent) n'ont pas aidé. Pas facile donc de surveiller toute la nuit, de refaire la MAP dès que la température variait et de faire le Dither à la main entre groupes de poses toutes les 1/2h ... épuisant !
       
      Cette image est ma toute première réalisée avec l'ASI 6200 MM Pro, et je dois dire que je suis content des perfs de cette caméra.
       
      Le cadrage aurait pu être meilleur, car une partie de la nébuleuse bleue VDB152 (CED 201) tout à gauche a été tronquée ... A compléter plus tard sous forme de mosaïque ?
       
      Voici donc l'image en bin 4 :
       

       
       
      A bientôt pour l'image suivante.
       
      Cliquer ici pour la version en bin 2
      Cliquer ici pour la version full
       
      Emmanuel
    • By etoilesdesecrins
      Salut,
       
      voici un petit souvenir de vacances, M17 à la FC-100 à 53 X OIII et 92 X OIII sous le ciel très transparent de juillet dans les Alpes du sud, sans vent, ni lune ni nuage.
      Pour l'anecdote cela a été fait depuis une fenêtre de chambre, ô sacrilège !
       
      Avec cet instrument, on a le choix du champ extrêmement riche en étoiles piquées mais une nébuleuse un peu pâle et diffuse sans filtre, ou bien d'une belle nébulosité plus contrastée et bien définie avec l'OIII, mais alors le champ stellaire s'efface presque et ne restent que les étoiles principales.
       
      Le Nord est en haut, l'Ouest à gauche.
       
      De prime abord, c'est la grosse masse allongée en équerre, caractéristique de M17 à ces diamètres, qui frappe, puis rapidement la nébulosité annexe en arc au SE apparaît facilement.
      La base côté NE frappe par sa rectitude et son contraste avec le ciel noir d'encre.
       
      Petit à petit, la qualité du ciel permet de sortir quelques détails intéressants pour le diamètre instrumental :
      -  2 condensations longitudinales sur le corps du Cygne
      - des variations de luminosité dans l'arc nébuleux
      - le dos du Cygne reste nébuleux, il n'est pas résolu en flamèches comme à plus gros diamètre
      - une très vague coupure sombre se montre sous le cou, prolongée dans le ciel par un léger jet nébuleux
      - au NO, une tâche nébuleuse faible est séparée du corps
      - la tête n'a pas été bien perçue, entre cette tâche et le cou, il manque de la courbure
      - par contre, une zone ronde bien sombre et contrastée se découpe dans ce qui serait le creux de cette courbure, on l'on voit 2 étoiles
      - ce qui correspond au dessus du cou apparaît légèrement flou et quasi collé au cou, sur photo il s'agit d'une étoile dans une nébulosité
      - à la base du cou, une autre amorce de zébrure noire est devinée
       
       
      Bref, une belle partie de plaisir pour conclure ces vacances !
       
       

    • By Looney2
      Ok il est 5h du matin au Québec, 4h de route pour voir une comète sur le déclin qui a perdu beaucoup de sa luminosité depuis 4 jours... Bientôt un adieu à la belle même si elle reste photogénique.
      Du coup, les nuages à l'horizon aidant, on s'amuse sur une cible facile histoire de voir ce qu'il a dans le ventre ce Skyguider d'iOptron pour un peu de ciel profond. Alors c'est parti sur M31 !
      27x1mn à 800ISO à f/3.2 et 200mm de focale, une recette éprouvée... Bon ben ça bronche pas, croppé d'environ 10 pixels pour 30mn de poses (j'ai jeté 4 poses avec des passages nuageux).
      Y'a plein d'étoiles dans un ciel noir c'est dingue ! J'aime ça l'astro sans prise de tête : mise en station 2mn, intervallomètre pour aller voir les copains pendant que ça pose... Ciflard et Laguiole (dédicace à Mario et Brice)...
      Un petit script de Siril à 4h35 du matin et une finition sous PS...
      Tzigidou comme on dit icite !
       

    • By Laurent51
      Bonjour à tous,
       
      Retour sur le Chili avec le T520 Janus Sud, cette fois sur un extrait de l'immense nébuleuse NGC6357.  C'est une nébuleuse diffuse située à environ 6 500 années-lumière dans la constellation du Scorpion. La nébuleuse a été nommée la Nébuleuse Guerre et paix (War and Peace Nebula) par les scientifiques du Midcourse Space Experiment. La nébuleuse contient plusieurs proto-étoiles entourées de disques de gaz sombre, ainsi que de jeunes étoiles.
      Pour la revoir dans son ensemble, je vous invite à revisiter les magnifiques  images de nos amis APO Teams ou Ciel Austral.
      Avec le T520 dans ca configuration actuelle, nous avons choisis de photographier le centre de la nébuleuse avec son immense lac d'Oxygène III, mais aussi l'amas ouvert Pismis 24, qui possède plusieurs étoiles massives.
      Nous sommes sur une image bien classique en SHO-SHO, afin d'offrir une palette de couleur la plus large possible et ainsi faire ressortir les détails de l'image au mieux. L'image est en bin2, car cette hiver, le seing n'était pas suffisant pour profiter au mieux de l'échantillonnage natif de l'instrument.
       
      Le coté technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose pour la première image: 8h15min en SII, 9h10min en Ha, 9h35min en OIII
      Temps de pose pour la deuxième image: 08h35min en SII, 11h45min en Ha, 9h35min en OIII
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires ont un seing de 1.8 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.6 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.5 sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre à FD 3.5.
      Échantillonnage d'acquisition de 0.4 sec d'arc par pixel, mais pour cette image en bin2 en présentation finale, nous somme à 0.8 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 1600MM Cool.
      Filtres SII, Ha et OIII ZWO avec la roue à filtres de la même marque.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6.
       
      la full comme toujours via clic sur l'image elle même puis les fenêtres Astrosurf.
       

       
       
       
      Amitiés a tous, et bonne astro !!!! comme toujour:-).
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

    • By candrzej
      Salut à tous
       
      Petite excursion de cet été dans la constellation de Cassiopée avec cette bien faible nébuleuse planétaire qui aurait nécessité un filtre duo band pour épaulé la 2600
      Bon on voit quand même l'essentiel, sa forme bipolaire, son étoile centrale plus quelques galaxies en fond de ciel dont les photons essaient de se frayer un chemin malgré ce champ d'étoiles de ce bord de voie Lactée.
       
      Les données techniques :
      CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller)
      Caméra ZWO ASI2600MC
      75 poses de 300 secondes & 17x120 secondes à -15°c (1x1)
       
      (cliquez sur l'image pour la voir en pleine résolution)

       
      @+
      Christian
       
       
  • Upcoming Events