serge vieillard

encore tout plein de NP australes

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bravo, superbe ! C'est très détaillé et agréable à regarder, surtout par les temps qui courent de disette astronomique quasi-totale (nuages, nuages, encore nuages...) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge dans ses oeuvres :)

Quelle collection tu envoies là, toutes plus belles les unes que les autres :)

Tu as du t'éclater comme un malade au T600 ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe série, je me suis régalé à détailler ces dessins. :x

Merci pour le partage ! ;)

Bon ciel.
Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passionnant , avec beaucoup de PK inconnues pour moi et qui me donnent envie d'aller visiter

Share this post


Link to post
Share on other sites

Splendide Serge ! quelle moisson ! En plus tu as réussi à voir des choses même dans les toutes petites NP comme IC 2501, comme quoi même celle-là sont intéressantes :)

En tout cas je t'envie car ici les nouvelles Lunes nuageuses s'enchainent, c'est la loose complète ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Serge !!

Que de beaux dessins si bien retranscrits. Pour avoir vu la plupart d'entres elles avec un TN 400 au Chili, j'avoue que tes dessins m'épatent. Il faut dire que la combinaison T600 + bon ciel + bon observateur qui dessine bien en  plus, est top ! 

Ici aussi dans le nord de la France, on enchaîne les lunaisons catastrophiques depuis septembre dernier...  alors profite en bien sous le magnifique ciel austral.

Dis donc Laurent, c'est pas demain que l'on va revoir ces cibles, n'est-ce pas !? Mais bon,  Laurent tu vas avoir l'occasion de te régaler aussi je l'espère dès le wk prochain… ;)

Edited by Alexandre Renou

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Alexandre : Je rêve tout les jours de retrouver le ciel austral, il me manque malheureusement du temps libre pour çà ... mais j'y réfléchis de plus en plus.

 

@ Serge : essaye celle-là aussi, Fleming 1 (PK290+7.1) dans le Centaure, elle est assez sympa. Elle ressemble à l'oeil de Sauron ;)

Le dessin a été réalisé avec le T406 mm de l'hacienda des étoiles au Chili à 305x

 

PK290-7-1-FG1-T406-md3.png

Edited by laurent13
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous !

je me pormet d'éplucher ton bouquin Laurent, du moins les objets que affectionne, sans amas et trucs trop lisses (insipides ????).

quelles sont les coordonnées de PK290+7.1 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la dédicace, Serge ! Effectivement, ce post me (nous) gâte avec de l'extrême à gogo ! B| Là faut que je digère, parce que ton menu est trop copieux... Mais comme je suis boulimique, tu remets ça quant tu veux. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout... ;)O.o?

A part 2-3 nuits givrées la semaine dernière, c'est pas le moment où on en ferait autant d'ici :|... j'ai l'impression d'être a des années-lumières de ton oculaire... ça donne envie! Et il n'y a pas que des pétouillètes!

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

 

Voilà les coordonnées de PK290+7.1 : 11h 29m 34s et -53° 2' 25"

Il me semble qu'elle est dans le tome 5 aussi, il faut que je vérifie

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une vrai mission NP aux antipodes. On dirait que tu as changé quelque chose dans le rendu de tes dessins ou comme ils paraissent à l'écran. J'ai noté un peu plus de flouté dans chacun, c'est d'ailleurs un style que je préfère, plus proche du visuel lorsqu'on bataille à fort G comme tu l'as fait.     Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fabrice, le rendu est le fait de l'usage de l'estompe en finition : une très petite bien dure avec laquelle je dessine littéralement sur les traits de crayons (un peu comme l'usage de tes pinceaux en caoutchouc), et une grosse qui noie un peu le sujet lui rendant son aspect évanescent. Ce n'est pas du flou informatique !

Lolo, bien noté les coordonnées, faudra attendre la prochaine lunaison, en souhaitant une météo autant favorable (la saison des pluies tarde vraiment, elle finira bien par arriver un jour...)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très bon tout cela, exceptionnel même avec quelques autres, on ne se lasse plus de le répéter ! ;)

On voit que le 600 cause aussi bien dans le sujet délicat des petites pétouilles NP que dans celui non moins exigeant des diaphanes plages galactiques !

Même si je ne connais pas ces sujets, on ne peut que constater la maîtrise des divers éléments, rendu, exactitude supposée, aspect un peu phosphorescent de ces petites lueurs, spires évanescentes, et autres boudougnes infimes ...

 

D'acc avec Fabrice, le rendu un peu moins poilu et plus diffus me satisfait mieux, notamment sur ces petites choses où le poil n'est quand même pas dominant à l'oculaire, même au 600 j'imagine (contrairement aux Dentelles ou à M42 par ex).

De telles oeuvres, plus le fait que je relise pour la 3ème fois les 2 tomes d'Astrodessins me motive pour m'y mettre un peu ...Mais de mon côté la post-prod ruine le boulot de terrain à cause d'une pratique basique du scanner et des logiciels de retouche, en introduisant défauts et artéfacts ...Dommage mais à suivre, même si je souhaite limiter au max le temps passé sur ordi ensuite

Edited by etoilesdesecrins
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/02/2020 à 14:54, etoilesdesecrins a dit :

Mais de mon côté la post-prod ruine le boulot de terrain à cause d'une pratique basique du scanner et des logiciels de retouche, en introduisant défauts et artéfacts ...Dommage mais à suivre, même si je souhaite limiter au max le temps passé sur ordi ensuite

Ayant la même philosophie, je n'utilise que le scanner pour ma part et très rarement mon ancestral Photofiltre pour retirer justement quelques poussières occasionnées par ce dernier. On perd un peu effectivement à l'écran de cette manière. Si tu estimes que tu perds trop, tu peux tenter de photographier directement ton oeuvre sous bon éclairage uniformément réparti. Le résultat n'est pas si mauvais et tu n'utiliseras même plus de scanner. Certains l'ont fait, Arch S. par exemple et moi pour la Tête de cheval directement sur la planche à dessin.    Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas observateur ....un jour peut être si j' ai l occasion de regarder dans du plus que 200

Mais la , je suis sur le C.

On sent du plaisir ...de l envie ....et, on peut voir des résultats ....

 J ai vraiment pris plaisir puisque de passage , à regarder tes dessins , dans le sens où c'est la transmission d une émotion , agrémenté de réel.....

Étonnant ....:)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lolo, mais je l'ai faite la PK machin chose !!!

Sinon oui, un appareil photo et en plein soleil, c'est facile et ça marche. C'est désormais ce que je fais dans mon p'tit camion avec les moyens du bord.

Par contre c'est bon d'avoir un bon logiciel de traitement d'images. L'outil correcteur local est idéal pour ôter toutes les pétouilles, les traits inutiles, les erreurs. Enfin, il faut un truc avec des calques et des masques de fusion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour toutes ces belles observations Serge. Certains objets me rappellent des souvenirs austraux.

Pour le traitement d'images, j'utilise GIMP qui est gratuit et une alternative intéressante à Photoshop.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge ! Oui effectivement je viens de la retrouver dans ta série de dessins, je l'avais raté, autant pour moi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui oui j'ai testé avec appareil photo, mais le fond n'est jamais très uniforme et légèrement bleu-violet sur l'ordi même après réglage très clair lors de la prise de vue. Mais je vais modifier les paramètres du scanner, on verra ...

 

Serge, pour une meilleure idée des grossissements, c'est quoi le F/D du 600 ?

Et grosso ce sont quelles gammes de magnitudes ces bestioles-là (j'ai les 4 tomes de Laurent mais pas celui de l'hémisphère Sud ...)

 

P.S rien à voir mais en relisant Astrodessin on tombe dans le tome 1 sur ta méthode des bruns, et l'histoire de "rabattre les couleurs". Je vais essayer de voir sur le net s'il y a des infos pour approfondir la chose ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

Merci pour cette belle série, c'est top.
J'aime beaucoup la finesse du rendu sur ESO172-07, on sent la difficulté à cerner cet objet.
La comparaison sur NGC3195 est intéressante, non seulement par la différence de perception de la forme et de ses détails, mais également pour le fait que tu ne perçois plus le même "lobe" comme plus lumineux du fait de la résolution desdits détails.

De même sur les galaxies, NGC1566 donne vraiment envie d'aller y faire un tour et la zone centrale de NGC1672 ne semble vraiment pas évidente à retranscrire.

Par contre si je peux me permettre, je trouve des étoiles un peu grosses sur certains dessins (par exemple He3-401, un autre objet qui a l'air très intéressant) est-ce pour indiquer que tu étais à fort grossissement et donc que le seeing te limitait ou est-ce un choix? Je pense que tu y gagnerais à faire un coup de filtre "maximum" sur ton calque étoiles avec une faible valeur (typiquement 0.8, en conservant la rondeur) car ça leur donnerait un aspect plus piqué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Merope
      Bonjour à tous
       
      Je vous présente ce dessin inachevé du résidu de SN observable dans la constellation des Voiles,  et réalisé à la Réunion
       
      Il s'agit d'une nébuleuse qui s'étend sur plusieurs degrés et dont l'étoile génitrice aurait explosé il y a 12 000 ans.
      Une portion de ce résidu porte un numéro NGC, il s'agit de NGC 2736, aussi appelée la nébuleuse du crayon (flèche bleue sur l'image)
       
       
       
       
      J'ai réalisé cette observation sur plusieurs nuits au T400 muni du panoptic 24mm, filtre UHC.
      Malgré un champ apparent d'un peu plus d'un degré, je manquais de champ pour délimiter les portions les moins contrastées. Le filtre UHC m'a semblé plus efficace que le filtre OIII
       Ce dessin est inachevé car il manque la partie sud (en haut de l'image qui est inversée). Je n'ai pas vu ces filaments depuis mon jardin, il faudra migrer vers des cieux plus sombres, ce qui me semble bien compromis pour cette année
       
      Voici donc le dessin
      Le croquis a été fait sur deux champs pré-étoilés au format A3, c'est donc une mosaïque de 2 dessins;
       
               
       
      J'en profite aussi pour vous remettre un dessin de la neb du crayon que j'avais réalisé en 2018
       

       
    • By JMBeraud
      Bonjour ou bonsoir à tous,
       
      Pour continuer de fêter la naissance de mon « nouveau » jouet, et après Jones-Emberson et PuWe1, je vous propose LoTr5, soit Longmore-Tritton 5, ou PN G339.9+88.4.
       
      Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s’agit d’une nébuleuse planétaire de la Chevelure de Bérénice. LoTr5 a été découverte par A. J. Longmore et S. B. Tritton en 1980 sur les plaques photographiques du UK Schmidt Telescope (1.2m) opérant à Siding Spring en Australie.
       
      Quelques recherches nous donnent les informations suivantes. Elle a la plus haute latitude galactique des NP connues, à peine à 1.5 degrés du pôle nord galactique. Sa distance a longtemps été en question, GAIA donnant une distance de 1650 AL par mesure de parallaxe, et elle mesure 1.8AL de « diamètre » (sa structure est en fait bipolaire).
       
      Cette nébuleuse est habitée par un système d’étoile binaire comprenant une étoile géante en rotation rapide, et d’une sous-naine ou naine blanche, cette dernière étant responsable de l’ionisation de la nébuleuse à la longueur d’onde de 500.7nm, qui lui donne sa couleur bleue-turquoise caractéristique. Cette naine est d’ailleurs une des plus chaude connue, avec une température estimée entre 100 et 150 000K (ou degrés C donc).
      Pour l’anecdote une image haute résolution de la binaire de LoTr5 a été tenté en 1999 avec le HST mais sans succès, sans que l’on sache si la cause en était leur très faible angle de séparation ou la très faible magnitude de la naine chaude.
      Dernièrement des recherches penchent vers un troisième larron accompagnant le couple décrit plus haut.
       
      Pour plus d’information (en anglais) sur les derniers rebondissements dans la recherche de la nature des étoiles centrales de LoTr5 : https://arxiv.org/pdf/1801.06032.pdf
      Un poster intéressant aussi ici : https://www.sea-astronomia.es/sites/default/files/archivos/proceedings13/ViaLactea/poster/poster_allera.pdf
       
      Pour cette image j’ai cumulé un peu plus de 9 heures de pose, avec le matériel et conditions suivantes :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC)  OIII Ha
      - Echantillonnage 1.18"/pix
       - ciel urbain
      - 3200ISO – DOF
      - 1114x30" = 9h17’ – les soirs des 20, 22, 31 mars et 1er avril. Je devrai tenter des brutes de 60s voire plus, car le star eater ne se verra à mon avis pas du tout (étoiles non « ponctuelles »). Je gagnerai en S/B et en temps de traitement de script Siril (23h de moulinage là, quand même).
      Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril. Courbes sous PS, mais je ne suis pas spécialiste. Je la laisse donc plus ou moins « bio », mais je pense qu’elle en a peut-être sous le pied avec un meilleur pilote. 
       
      Je n'ai pas regardé sa magnitude surfacique mais tout comme PuWe1, elle n’est pas visible sur une brute de 30s :

       
      ...sauf si on tire les curseurs un maximum on devine un truc méga faiblard :

       
      En espérant qu’elle vous plaise, elle est ténue, moi j’adore au moins sa couleur, et y’a un peu de monde derrière !

       
      Petit zoom:

       
      Couche Rouge :

       
      Couche Verte :

       
      Couche Bleue :

       
      Jean-Marc
    • By Michel Deconinck
      Voici ma contribution à la conjonction Vénus Pléiades
       

       
      Bien à vous tous
      Michel
    • By JMBeraud
      Bonsoir/bonjour à tous,
       
      Pour la seconde véritable image depuis que le matériel est fonctionnel et après Jones Emberson, j’ai voulu tenter un objet faible. Comme vous le verrez je n’ai pas été déçu de ce côté-là.
       
      Il s’agit donc de PuWe1, diminutif de Purgathofer-Weinberger 1, autrement nommée PNG 158.9 + 17.8.
       
      Pour ceux qui ne la connaissent pas, c’est une nébuleuse planétaire de la constellation du Lynx, distante d’à peine 1200AL, de 4AL de diamètre, soit d’une taille de 20’ vue de notre petite boule bleue pour la partie Ha. Elle est même plus grosse que la pleine Lune si on compte le halo OIII qui l’entoure et qui n’est que très rarement attrapé…
       
      Elle n’a été découverte par Purgathofer et Weinberger qu’en 1980 sur des clichés du Palomar Deep Sky Survey. Le papier de la découverte : http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1980A%26A....87L...5P/L000005.000.html
       
      L’objet est donc faiblard, en Ha sa magnitude surfacique est estimée à 23.7mag/arcsec², et en OIII à 26.3 mag/arcsec².
       
      Une brute de 30 sec monochrome des trois couches pour vous en rendre compte :

       
      A titre de comparaison je rajoute une brute du Hibou (M97), 30sec aussi:

       
      En tirant un peu les curseurs on arrive à distinguer fébrilement quelque chose…

       
      Pour arriver à la voir un minimum, j’ai cumulé 10 heures de pose, avec le matériel et conditions suivantes :
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC)  OIII Ha
      - Echantillonnage 1.18"/pix
       - ciel urbain (le filtre est top pour ça)
      - 3200ISO – DOF – acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril.
      - 1205x30" = 10h2'30" – les soirs des 15, 17, 18, 19, 20, 21, 22 et 26 mars (gêné par un arbre pour poser plus… et elle devenait basse, donc 1h30 par soir environ – elle serait idéalement à attaquer plus tôt dans l’année, et sous un ciel plus noir voire avec un meilleur filtre pour mieux choper le 0III).
       
      Version avec photométrie (VizieR) de Siril et courbes de base - on devine des trucs rougeâtres autour mais il faudrait traiter ça correctement pour les faire ressortir. J'ai enlevé environ une centaine de pose pour selectionner les meilleures FWHM/rondeurs mais les étoiles sont encore améliorables. Il reste des trucs blanchâtres il faut que je regarde ça...
       

       
      La couche rouge :

       
      La couche verte :

       
      La couche bleue (centre de la nébuleuse et autour), sans commentaire après 10h de pose...:

       
      Je dois régler un petit souci avec mon ftp sur ma page Astrosurf et je mets la fit pour que ceux qui maitrisent le traitement (pas mon cas) puissent faire parler la poudre si ça leur chante, je n'attends que ça. Au moins pour qu’Alain puisse la retravailler à son goût 😊. Je dois avouer qu'après 10h je m'attendais à en voir un peu plus, mais à 20m du premier lampadaire c'est déjà satisfaisant, incroyable ces filtres... J'étais prévenu de la faiblesse de l'objet, et je ne doute pas qu'un meilleur traitement la fera mieux ressortir...
       
      J'ai pris beaucoup de plaisir à la voir à l'écran… en espérant qu'elle vous plaira.
      Jean-Marc
       
       
       
       
    • By tosi philippe
      Bonjour à tous, histoire de patienter pendant cette période difficile.
      J'espère que vous aurez autant de plaisir à les explorer que ce que j'ai eu à les traiter... 
      Il y aura 2 parties...
       
      Divers instruments pour ce best of :
       
      Solaire :
      C.14 avec mylar pleine ouverture pour une tache en LB + barlow 2x Clavé et lunette spéciale H-alpha 2014 mm F/10 modifiée PST 1A + BF-15+ Barlow 1.8x / Basler 1920-155 et Skynyx 2.1M
       
      Lunaire : 
      Newton 410 mm F/5.6 "maison" optique et méca + oculaire Taka spécial projection et lunette 228 mm F/9 / Diver barlow et Basler 1920-155
       
      Ciel profond :
      Newton 410 mm F/5.6 et 360 mm F/3.7 "maison" optique et méca  + Paracorr 2 + A7S à 3200 iso avec filtre duo Ha/OIII pour les nébuleuses ainsi qu'un télé Nikon 200-500 mm F/5.6 +A7S + Filtre Ha/ OIII
       
      Quelques  images d'ambiances en Ariège, prés de Nîmes, au Chili et en Islande pour les aurores...
      Vous trouverez d'autres images sur mon site Photoastro.com ou via FB avec le même titre 😁
       
      Bon courage à tous et surtout patience !!! les beaux jours vont revenir
      Si vous avez des questions n'hésitez pas ...
       
      Phil
       






















  • Images