Superfulgur

Extremely Large Telescope de l'ESO

Recommended Posts

En fait, la zone utile offre un cercle de 52 mm au centre, un trou central de 30 mm y est aménagé.

Bien utile pour ajouter une référence mécanique, mais aussi pour évacuer les fluides pendant les phases de remplacement du traitement réfléchissant. 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Le 05/02/2020 à 15:15, Superfulgur a dit :

La première génération sur ELT est minimaliste parce que ça coûte cher,

 

Tu veux dire que tu es obligé de leur prêter ton boitier Ni... et un oculaire Televue ? :(

C'est ballot 9_9

 

Non, je n'avais pas vu le "trou" non plus...

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le blank M3 au départ de Schott :
image.png.a26fa53e6e6b025ecaedd03301c4b57a.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Pascal C03 a dit :

Tu veux dire que tu es obligé de leur prêter ton boitier Ni... et un oculaire Televue ?

 

Non, mais sous le contrôle de @Cay2, il me semble que l'OA n'aura "que" 4 lasers au lieu de 6 prévus au départ, mais c'est à confirmer, de même qu'il faut comprendre ce que cela impactera. Au pifomètre, j'aurais tendance à penser que ça impactera plutôt le champ corrigé que la résolution en soi, mais chu pas une fusée comme Monsieur @Cay2, même si j'ai bien connu Monsieur Ray Wilson… ;-) 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

4 lasers au début... En tout il y a de la place physique pour 8 LGS ;-). 
A suivre en fonction de l'évolution des besoins des instruments...
Déja avec 4 lasers + 4 wavefront sensors + les miroirs déformables qui vont avec cela fait un sacré système qui abat du boulot :-)

Edited by Cay2
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 4 plateformes avec de la place pour deux lasers par plateforme :
image.png.06c9b5b3d07f4e4d7cf7d2f9b12b9b98.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

...de quoi zigouiller du Star...k ces LASER, c'est bon ça !

 

EDIT... ah meerdouille 20W pas KW? :)

 

Bon Marc traine quand même pas trop tard sur les forums, faut que tu sois en forme demain pour ne pas nous planter le truc là, hein, sois sérieux on a besoin de toi reposé.

Edited by JMBeraud
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

J'ai un peu de mal à comprendre le "pourquoi" d'un tel investissement largement financé par les contribuables.
Mon propos n'est pas "provoc", je pense simplement qu'il y existe un certain paradoxe avec certains sujets que l'on peut lire et relire actuellement quant à la qualité du ciel "observable" depuis mon bonne vieille Terre.

Le bon exemple c'est celui ci, qui fait la "une" du forum actuellement :

 

On parle également de la qualité du ciel qui va se "dégrader" à l'avenir avec le réchauffement climatique. Mais ce sont des "on dit", bien sur.

 

Bref, personnellement je me demande si tout ce pognon servira pleinement dans un avenir plus ou moins proche.

Cela vaut il "encore le cout" de construire de telles infrastuctures astro depuis le "sol terrestre"... ?

Cela me fait penser à certains ponts routiers construits "trop bas" qui limitaient le trafic de certains transports.. manque de reflexion sur le long terme ? Les scientifiques se font un peu beaucoup plaisir... ?

Ché pas, mais j'ai comme des doutes..

 

Amicalement

 

Christian

 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, christian_d a dit :

qu'il y existe un certain paradoxe

 

De toutes façon, chaque projet, fut-il modeste et même personnel, inscrit dans l'avenir est frappé du sceau de la dissonance cognitive...

Connaitre dans le détail les cours énergie climat de Jancovici et y accorder du crédit, c'est être frappé de doutes pour tous les grands projets dont l'horizon de mise en application se situe dans les années 2025-2030 et au delà.

 

il y a 43 minutes, christian_d a dit :

Les scientifiques se font un peu beaucoup plaisir... ?

 

Tout le monde se fait plaisir, sans doute pas ceux qui ont à côté d'eux 5000 jeans à coudre dans les prochaines 12 heures.

 

Cette dissonance qui était inexistante il y a ne serait-ce que 5 ans sur astroumpf vient sourdre par toutes les fissures de nos esprits dans quasi chacun des fils.

(n'est-ce point bien dit !:P)

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christian_d a dit :

Bref, personnellement je me demande si tout ce pognon servira pleinement dans un avenir plus ou moins proche.

Cela vaut il "encore le cout" de construire de telles infrastuctures astro depuis le "sol terrestre"... ?

Me suis fait la même réflexion... tout ce fric dépensé dans le fameux "développement" risque de cruellement manquer quand on aura des chats autrement plus durs à fouetter que de savoir quelle sera la première exoplanète colonisée par Homo Muskus

(Spoiler : ça n'arrivera jamais, et on va bientôt avoir la réponse au paradoxe de Fermi)

[edit] je réagissais surtout sur starlink, désolé !

Edited by Christophe Pellier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Me suis fait la même réflexion...

 

Ah, ouf... je ne suis pas le seul. J'écris sans doute "tout haut"  ce que certains pensent tout bas. .. :P.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, christian_d a dit :
Citation

Me suis fait la même réflexion...

 

Ah, ouf... je ne suis pas le seul. J'écris sans doute "tout haut"  ce que certains pensent tout bas. .. :P.

 

 

C'est drôle, je suis moins pessimiste que vous… D'abord l'autre gland n'a pas encore mis ses 12 000 merdes en orbite, ensuite, c'est une horreur, certes, mais pour des télescopes qui ont un champ de 10 secondes ou 60 secondes, c'est pas si grave, ensuite la pollution lumineuse est une abomination, mais depuis dix ans, on photographie tous des galaxies en pleine ville, donc j'aurais tendance à faire confiance à la techno-science, plutôt qu'aux catastrophistes, qui voyent la fin du monde à chaque incendie, à chaque tempête, à chaque pollution. Ce déclinisme est essentiellement français, en fait, quand on voyage dans le monde entier, on ressent pas du tout cette vision du monde sous Quaalud...

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

donc j'aurais tendance à faire confiance à la techno-science, plutôt qu'aux catastrophistes, qui voyent la fin du monde à chaque incendie, à chaque tempête, à chaque pollution.

 

T'as oublié "à chaque fonte des glaciers et des pôles" 

Ah non, merde c'est la première fois que ça se produit aussi brutalement depuis l'ère industrielle avec le taux de CO2 dans l'atmosphère ...

Mais rester optimiste jusqu'au bout c'est bien :) 

En plus de la pollution lumineuse j'aimerais savoir si le taux de couverture nuageuse n'est pas chez nous plus important que dans le passé (évaporation plus grande) ? Et là la techno-science aura un peu plus de mal .. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Superfulgur a dit :

C'est drôle, je suis moins pessimiste que vous…

C'est assez rare pour être noté, en effet ^_^

Moi aussi j'chuis d'accord pour rester optimiste coûte que coûte : y a aucun souci à se faire à court terme pour l'ELT et son champ microscopique, c'est clair.
En plus bientôt les StarLink seront équipés d'une cape d'invisibilité (une techno piquée aux Klingons, au passage, et stupidement recyclée dans Harry Potter comme si c'était un truc magique imaginaire...).

Et ce sera beaucoup plus efficace que cette peinturlure noire débile, qui va rayonner à mort dans l'infra-rouge tout ce qu'elle a absorbé du Soleil !

Comme si on pouvait rendre un truc 100% invisible autrement qu'en le rendant 100% transparent et non dissipatif dans cet univers ?

Bien sûr, A.C. Clarke avait bien découvert dès 2001 comment faire de ses géniaux monolithes noirs des puits sans fond énergétiques en exploitant de mystérieuses propriétés des nombres premiers...

Hélas ce génial imbécile a emporté son secret dans la tombe, au moment même où il aurait pu sauver l'Humanité : qu'il soit voué aux gemmes honnies, ce sot !

Alors voilà, j'chais pas vous, mais pour moi c'est aussi clair que limpide : va falloir faire fort pour "effacer" du ciel astronomique des satellites de télécommunications ! B| 

Les amateurs contemplatifs pourront peut-être s'en sortir avec des lunettes de soudeur, qui sait ? Ça aura au moins l'avantage de leur faire oublier la pollution lumineuse :D

Mais Monsieur Muskle est très très fort, par définition : soyons donc confiants en notre brillant avenir radiatif, sous sa très haute et très altruiste super vision.

Car tout ça c'est pour une noble cause : j'ai hâte de voir enfin des selfies de papous et des derniers premiers amazoniens, pendant qu'il en survit encore quelques fossiles vivants dans leurs fin-fonds de forêts non encore arrachées ni calcinées par la glorieuse marche du progrès.

Ainsi, la vision qu'on se forge du monde, ça dépend beaucoup quand même de qui on côtoie essentiellement dans ses voyages : les plus ou les moins nantis sur cette terre...

Les puissants ou les impuissants ; je veux dire économiquement parlant. 

Ça dépend finalement beaucoup, aussi, curieusement, de sous quel ciel on est né, quand tout laisserait pourtant penser qu'il devrait être le même pour tout le monde...

Étonnant, nan ?

Fréquenter à l'occasion ces deux mondes - et tout ce qu'il y a entre les deux - c'est pas mal pour se re-situer à sa juste place dans cette grande illusion de melting-pot.

Pas sûr que la communauté astronomique dans son ensemble, amateur comme professionnelle, soit à classer au rang des indigents sur cette planète ;)

Même si, entre nous : investir 1 milliard à 16 pays, sur un instrument hors normes qui va produire de la science fondamentale durant plusieurs décennies, + disons 10% l'an pour l'exploitation, ce n'est pas si cher payer je trouve, pour s'offrir un peu d'élévation d'esprit et de recul de conscience sur notre bassesse ordinaire et nos misères chroniques.

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

Ce déclinisme est essentiellement français, en fait, quand on voyage dans le monde entier, on ressent pas du tout cette vision du monde sous Quaalud…

 

 

Le paradoxe, c'est peut-être qu'en France on n'en consomme pas assez xD !

 

5e454ea4b14c4_Consoantidpresseurs.jpg.75cbfd44a120fe64956aa9bf02c72ffc.jpg

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Alain MOREAU a dit :

disons 10% l'an pour l'exploitation

 

Euh, sans t'offenser, on voit que t'as jamais mis les pieds à l'ESO… Les opérateurs de Paranal ouvrent les coupoles à la seconde près, dès le coucher du Soleil. Il n'y a pas une minute de perdue (sauf météo/pannes, évidemment) je crois pas connaître un observatoire aussi efficient et productif...

Voyons : il fait jour la moitié du temps, disons, mais le jour, les techniciens s'affairent sur les télescopes, donc ils bossent...

Les nuits sont bonnes, à Paranal, disons, 80 % du temps.

Donc exploitation, 80 % l'an, si on ne compte que la nuit, et 40 % (mais c'est absurde, évidemment) si on compte une journée de 24 heures…

10 %... Tsssssssssssss.

   

Plus généralement, ce serait possible de laisser ce post aussi propre que vous auriez voulu le trouver en entrant, qu'on puisse parler de l'ELT, pas de la dépression apocalyptico collapsologique actuelle SVP ?

Merci !

^_^

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah non : je parlais du budget annuel d'exploitation bien sûr, rapporté au coût initial de l'instrument !

(j'ai pris pour base arbitraire que l'ELT engloutirait à lui seul la moitié du budget de fonctionnement de l'ESO, c'est peut-être totalement irréaliste, à toi de me corriger ?)

Edited by Alain MOREAU

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le budget opérationnel de l'ESO en 2019 se levait EUR 348,6 mio.....

 

Le budget opérationnel pour l'exploitation de l'ELT est estimé à EUR 50 mio. et représentera donc entre 2-2.5% / an en comparaison avec son coût de l’investissement...

 

J’espère que ça contribuera à votre discussion ^_^

 

Jacques

Edited by Jacques VAN DER MEER

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, merci, ça c'est précis ! (et la moitié seulement de ce que j'avais avancé ; ce n'en est que mieux !)

Par contre j'avais comme repère un budget opérationnel de environ 200 M€ : très sous-estimé donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Jacques VAN DER MEER a dit :

Le budget opérationnel pour l'exploitation de l'ELT est estimé à EUR 50 mio. et représentera donc entre 2-2.5% / an en comparaison avec son coût de l’investissement...

Cela me parait très peu tout de même, pour un instrument de cette classe : obtient-on cette estimation flatteuse grâce justement à la mutualisation des moyens avec Paranal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Alain, mais tu parlais du budget opérationnel, pas le coût total d'investissement....

 

Il faut également prendre en considération qu'une partie des coûts opérationnels seront localisés (et absorbés) au siège à Garching et ailleurs en Europe...c'est en principe un instrument "remote"....^_^

Edited by Jacques VAN DER MEER

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now