Superfulgur

Extremely Large Telescope de l'ESO

Recommended Posts

Il y a 10 heures, jackbauer 2 a dit :

Alors, cette conférence aux prochaines RCE, ça se précise ? :)

Oui :-)
Attente de confirmation et d’agenda pour début juillet 9_9

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Captures d'écran faites à partir de la spectaculaire vidéo prise par un drone postée par JL D
Cela confirme ce que je soupçonnais : les photos prises par un observateur lambda à l'intérieur du dôme ne seront pas très spectaculaires : pas assez de recul pour voir le miroir en entier ! (il faudra être sur une passerelle tout en hauteur pour saisir les 39 m, ce qui ne devrait pas être autorisé pour les visiteurs)
J'avais déjà remarqué la même chose quand j'ai visité le 11m segmenté en Afr. du Sud (SALT). Par contre voir un 3.6 m au Chili ou en Australie, quand on est dans la coupole, c'est comme admirer un oeuvre d'art...

 

 

2.JPG

 

3.JPG

 

4.JPG

 

1.JPG

Edited by jackbauer 2
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben disons que quand tu vas dans ce type de lieu tu as vite fait d'investir dans la focale la plus courte possible :) 

Au 12 mm ça rentre. 
JLD07079.thumb.JPG.605232a12888965f701015c6463ae617.JPG

Au VLT, UT4, ça rentre même en paysage. 
JLD06874.thumb.JPG.f4054afce5e770e1d364085f19a783ed.JPG

 

Je dois avoir des photos du SALT qui trainent aussi quelque part. 

  • Like 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

oui avec un très grand champs ça devrait le faire. Il y a plus de recul j'ai l'impression que sur les UT dans la coupole.

Faites moi penser de mettre une photo ici en 2030 :)

Edited by Optrolight
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'en recule tu as facilement la taille d'un UT, .... coupole incluse :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage que suite à l'attaque réseau de l'ESO les webcams ne soient toujours pas mises  à jour pour voir l'avancé des travaux.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 30/05/2024 à 14:44, jldauvergne a dit :

Au 12 mm ça rentre. 

Tu as essayé au smartphone ?

ça donne quand même des photos fantastiques en plein jour.

Je te dis ça en essayant d'allumer mon briquet avec ma cigarette :/ ... Jésus Marie Joseph !!!

Edited by Xavier Meex
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/06/2024 à 01:53, Xavier Meex a dit :

Tu as essayé au smartphone ?

Nop. Avec ses 3,9 mm de diamètre il s est senti humilié.  L'a pas voulu sortir.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jldauvergne a dit :

Nop. Avec ses 3,9 mm de diamètre il s est senti humilié.  L'a pas voulu sortir.

x 10000 xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, jldauvergne a dit :

Nop. Avec ses 3,9 mm de diamètre il s est senti humilié.  L'a pas voulu sortir.

Rassuré moi on parle bien du smartphone?

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jackbauer 2 a dit :

L'ESO signe un accord de construction pour l'instrument ANDES sur l'ELT

 

Le truc le plus dingue que ce truc pourrait faire est la mesure du changement de la vitesse de récession des galaxies au fil du temps. Avec un intervalle d'une vingtaine d'années, la mesure devrait donner deux valeurs différentes, ça se sera fou.

 

 

  • Like 6
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/06/2024 à 16:22, Superfulgur a dit :

 

Le truc le plus dingue que ce truc pourrait faire est la mesure du changement de la vitesse de récession des galaxies au fil du temps. Avec un intervalle d'une vingtaine d'années, la mesure devrait donner deux valeurs différentes, ça se sera fou.

 

 

Et d'ici 20 ans on a aura fabriqué un 10 fois plus performant, qui ne nécessite plus qu'un intervalle de 2 ans...:ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, MF_Erwan a dit :

Et d'ici 20 ans on a aura fabriqué un 10 fois plus performant, qui ne nécessite plus qu'un intervalle de 2 ans...:ph34r:

 

Ou 100 fois plus performant, ce qui ne nécessitera que deux nuits d'observation.

 

Quand on y pense, ça donne à réfléchir.

 

 

  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Superfulgur a dit :

Quand on y pense, ça donne à réfléchir.

 

En effet : ces grands miroirs donnent toujours à réfléchir... :D

  • Like 2
  • Love 1
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/06/2024 à 19:07, Superfulgur a dit :

Quand on y pense, ça donne à réfléchir.

Après on peut se demander  si on réfléchi bien

 

Sinon pendant ce temps à Verra cruz... (pour ceux qui ont la référence) pas de news sur les webcams ....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

j'ai demandé à l'ESO ce qu'il en était des webcam du chantier de l'ELT. 

Les équipes travaillent toujours à remettre en ligne les webcams.

Bref elles devraient nous redonner des images dans quelques temps.

Thibaut

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouveau communiqué de l'ESO  (en français) :

https://www.eso.org/public/france/news/eso2410/

 

Le dernier segment du miroir du plus grand télescope du monde est réalisé avec succès

 

L "Extremely Large Telescope" (ELT) de l'Observatoire Européen Austral, en construction dans le désert chilien d'Atacama, est sur le point d'être achevé. La société allemande SCHOTT a réussi à couler l'ébauche du dernier des 949 segments commandés pour le miroir primaire du télescope (M1). Avec un diamètre de plus de 39 mètres, M1 sera de loin le plus grand miroir jamais fabriqué pour un télescope.

 

Trop grand pour être fabriqué à partir d'un seul morceau de verre, M1 se composera de 798 segments hexagonaux, chacun d'environ cinq centimètres d'épaisseur et de 1,5 mètre de diamètre, qui travailleront ensemble pour collecter des dizaines de millions de fois plus de lumière que l'œil humain. Cent trente-trois segments supplémentaires ont été produits pour faciliter la maintenance et le revêtement des segments une fois le télescope opérationnel. L'ESO a également acheté 18 segments de rechange, ce qui porte le nombre total à 949.

Les ébauches de M1, pièces façonnées qui sont ensuite polies pour devenir les segments du miroir, sont fabriquées en ZERODUR©, un matériau vitrocéramique à faible dilatation développé par SCHOTT et optimisé pour les plages de températures extrêmes sur le site de l'ELT dans le désert d'Atacama. Cette société a également fabriqué les ébauches de trois autres miroirs de l'ELT - M2, M3 et M4 - dans ses installations de Mayence, en Allemagne.

"Ce que l'ESO a commandé à SCHOTT, c'est plus que du ZERODUR©", déclare Marc Cayrel, responsable de l'Optomécanique de l'ELT à l'ESO. "En étroite collaboration avec l'ESO, SCHOTT a peaufiné chaque étape de la production, adaptant le produit pour qu'il réponde aux exigences très strictes de l'ELT, voire les dépasse. La qualité exceptionnelle des ébauches a été maintenue tout au long de la production de masse de plus de 230 tonnes de ce matériau très performant. L'ESO est donc très reconnaissant du professionnalisme des équipes qualifiées de SCHOTT, notre partenaire de confiance".

Thomas Werner, chef de projet ELT chez SCHOTT, déclare : "Toute notre équipe est ravie de conclure ce qui a été la plus grosse commande de ZERODUR® dans l'histoire de notre entreprise. Pour ce projet, nous avons réussi à produire en série des centaines de substrats de miroirs en ZERODUR®, alors que nous ne produisons habituellement qu'une seule pièce. Ce fut un honneur pour nous tous de contribuer à façonner l'avenir de l'astronomie".

 

Une fois coulés, tous les segments suivent un parcours international en plusieurs étapes. Après une lente séquence de refroidissement et de traitement thermique, la surface de chaque ébauche est façonnée par un meulage ultra-précis chez SCHOTT. Les ébauches sont ensuite transportées vers la société française Safran Reosc, où chacune d'entre elles est découpée en forme d'hexagone et polie avec une précision de 10 nanomètres sur toute la surface optique - ce qui signifie que les irrégularités de la surface du miroir seront inférieures à un millième de la largeur d'un cheveu humain. Les entreprises suivantes sont également impliquées dans le travail effectué sur les assemblages de segments M1 : La société néerlandaise VDL ETG Projects BV, qui produit les supports de segments ; le consortium franco-allemand FAMES, qui a développé et finalise la fabrication des 4500 capteurs de précision nanométrique contrôlant la position relative de chaque segment ; la société allemande Physik Instrumente, qui a conçu et fabrique les 2500 actionneurs capables de positionner le segment avec une précision nanométrique ; et la société danoise DSV, qui est chargée du transport des segments jusqu'au Chili.

 

Une fois poli et assemblé, chaque segment M1 est expédié de l'autre côté de l'océan pour atteindre l'installation technique de l'ELT à l'Observatoire de Paranal de l'ESO dans le désert d'Atacama - un voyage de 10 000 kilomètres que plus de 70 segments M1 ont déjà parcouru. À Paranal, à quelques kilomètres seulement du site de construction de l'ELT, chaque segment est recouvert d'une couche d'argent pour devenir réfléchissant, après quoi il sera soigneusement stocké jusqu'à ce que la structure principale du télescope soit prête à le recevoir.

 

Lorsqu'il commencera à fonctionner à la fin de cette décennie, l'ELT de l'ESO sera le plus grand œil au monde tourné vers le ciel. Il s'attaquera aux plus grands défis astronomiques de notre époque et fera des découvertes encore inimaginables.

 

 

 

eso2410a.jpg

  • Like 6
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Toujours pas de nouvelles photos du chantier. A défaut, un communiqué (en français)

 

Attention : on ne parle pas du M5 "définitif" mais celui de la mise en service (il faut bien lire le communiqué)

 

https://www.eso.org/public/france/announcements/ann24011/?lang

 

L'ESO signe un contrat pour le miroir M5 de mise en service de l'ELT

 

Aujourd'hui, l'Extremely Large Telescope (ELT) de l'ESO a franchi une nouvelle étape vers son achèvement dans les délais prévus. Au siège de l'ESO à Garching, en Allemagne, l'organisation a signé un contrat avec Glyndwr Innovations Limited (une filiale à 100 % de l'université de Wrexham) au Pays de Galles, au Royaume-Uni, pour la production du miroir M5 de mise en service de l'ELT. En cas de retard dans la production du M5, ce miroir de mise en service sera utilisé comme cinquième miroir de l'ELT lorsque ce télescope de conception innovante avec ses cinq miroirs verra sa première lumière. 

 

Le miroir M5 est un élément crucial du système d'optique adaptative de l'ELT : il ajustera sa position jusqu'à 10 fois par seconde sans se déformer pour permettre au télescope d'obtenir les images les plus nettes possibles. Comme le reste de l'ELT, le M5 repousse les limites de la technologie : avec ses 2,7 mètres sur 2,2 mètres, c'est le plus grand miroir jamais produit en carbure de silicium, un matériau à la fois très rigide et très léger. L'ébauche du M5 - la pièce de matériau façonnée qui sera ensuite polie pour devenir le miroir - a été finalisée récemment par le l'assemblage de six segments de carbure de silicium, recouverts ensuite d'une très fine couche du même matériau, déposée atome par atome. Cette couche de dépôt était nécessaire pour permettre au miroir d'être poli avec une précision inférieure à un centième de la largeur d'un cheveu humain, l'étape suivante du processus de fabrication.

Étant donné qu'un miroir en carbure de silicium aussi grand, avec des exigences de polissage aussi strictes, n'a jamais été produit auparavant, sa fabrication comporte des risques. En particulier, l'équipe ELT de l'ESO a déduit que le risque de production actuel est suffisamment élevé pour potentiellement retarder le calendrier de l'ensemble du projet ELT.

 

Pour s'assurer que l'ELT est prêt à observer le ciel avant la fin de la décennie, l'ESO s'est associé à Glyndwr Innovations pour créer un miroir M5 alternatif, appelé miroir de mise en service M5, qui sera utilisé pour mettre en service le télescope et démontrer ses performances. Le miroir de mise en service du M5 sera constitué d'une seule pièce de ZERODUR©, un matériau vitrocéramique plus conventionnel utilisé dans les télescopes astronomiques depuis des décennies. Les propriétés du ZERODUR© étant différentes de celles du carbure de silicium, le miroir de mise en service sera plus petit que le M5, mesurant 2,2 mètres sur 1,8 mètre, et ne pourra pas démontrer toutes les capacités d'optique adaptative du télescope. Mais il constitue un excellent substitut pour les premiers mois d'exploitation de l'ELT, au cours desquels plusieurs observations seront effectuées pour tester et calibrer les différents systèmes de l'ELT.

 

L'équipe de Glyndwr Innovations a maintenant la tâche passionnante de meuler et de polir l'ébauche du miroir de mise en service M5 - qui est produit par la société allemande SCHOTT - ainsi que de monter les interfaces sur le miroir et de livrer en toute sécurité le produit fini, dans les délais, sur le site de construction de l'ELT à Cerro Armazones, dans le désert chilien d'Atacama. Glyndwr Innovations concevra, fabriquera et fournira également l'équipement auxiliaire nécessaire à la manipulation, au stockage et au transport du miroir, et développera un banc d'essai pour mesurer avec précision la forme du miroir pendant la fabrication.

 

 

 

mirrors-m5-banner1.jpg

M5-3.jpg

M5-1.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now