Haltea

Test miroir Lacerta

Recommended Posts

Salut a tous 

Voici les premiers tests de mon telescope lacerta , qui arrive dans les jours qui viennent (j'aurai la documentation complète à  la livraison du tube)

C'est un miroir industriel (donc pas au niveau d'un mirrosphere ou autre artisan bien sur).

Il s'agit pour moi d'avoir un miroir correcte, suffisant pour la pratique en astrophoto d'un amateur de mon niveau (moyen). 

D'apres les connaissances que j'ai pu glaner ici et là,  l'optique semble correcte. 

Qu'en pensez vous ?

250-1000_Lacerta_Guillier(1).png

Manuel Guillier(1).jpg

IMG_9949(1).JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

il s'agit d'un miroir un peu mieux que lambda/4 donc diffraction limited avec une rugosité correcte

même en planétaire il ne devrait pas être mauvais

par contre attention à soigner la collimation!

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'ai un peu d'expérience avec mon newton f/d 5 actuel , je devrai me débrouiller pour la colimation. 

Merci de ton retour 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même avis, ça à l'air pas mal du tout vu la longueur d'onde de mesure. (532nm) et le diamètre.

Les défauts sont :

le zigzag en zonal, un peu trop à mon goût, même si le Rms est bon, on pourrait presque dire excellent

il y a de l'astigmatisme également en plus du sphérique au-dessus

image.png.14810d6644651247d309491801e49865.pngimage.png.61c4e7ca2b06a9fae02fa91060d4c3a4.png 

Et comme le font presque tous les pros : il faut une vérification du mamelonnage plus fin avec un test de Lyot pour valider la diffusion de la surface, c'est important que ce soit pour la photo ou en visuel.

J'ai vu de meilleures images que ça quand même. 

L'astigmatisme va te gêner pour la collim, vérifie intra et extra pour mieux équilibrer la forme des deux images au-dessus.(l'intra est déformée aussi je te rassure), sinon ça va te faire des patates au bord des photos.

N'hésite pas à désaxer un peu (à gauche de l'axe puis à droite ) : ça amplifie le défaut et ça permet de mieux "moyenner". Pas trop quand même sinon ça va être direct de la coma.

C'est bien pour utilisation photo ?

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes conseils lyl 😉 , c'est pour de la photo oui.

Le but est d'avoir un bon rapport qualité prix et donc la qualité optique (et mécanique) nécessaire pour pouvoir progresser et obtenir de belles photos à therme.

J'ai décidé de tenter l'aventure du miroir industriel trié , et de le changer ensuite , si vraiment nécessaire , par un miroir artisanal. 

Au vu de votre analyse a tout deux , je suis rassuré de voir que la qualité optique semble correcte , malgré les quelques défauts. 

 Pour une activité astrophotographique "standard", plutôt axé sur le ciel profond , cette qualité optique vous semble suffisante ?

Edited by Haltea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le test de Lyot confirmerait mais tu le verras sur tes premières photos. Un jour de ciel bien pur, si ton fond de ciel est noir : c'est ça qui est attendu.

Ne te formalise pas si tu as du fourmillement en visuel ou beaucoup de points de faibles luminosité en photo, c'est plutôt signe de contraste.

Ce qui serait moins bon c'est un aspect délavé.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord,  je serai attentif à ces éléments.  

Les premières lumières seront déterminantes , suis impatient 😋

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui se posent la question de cette marque de scope, teleskop austria précise, si j'ai bien compris,  que les tests concernent à la fois

miroir primaire et secondaire 

"

your Photonewton is now ready, and we have done the testing.

 

There was a startest on an artificial star, showing it is a good optics,

the spider vanes are straight and the star halo is smooth.

See the documentation attached.

 

Further we did a full interferometric measurement of the complete instrument,

that means primary + secondary in the readily assembled Photonewton.

Several interferograms in different wedge positions have been photographed

and averaged for the grand total. It reads 95% Strehl with all relevant terms valid (no beautification), which is regarded excellent for the combined optics."

Edited by Haltea
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonsoir tout le monde,
       
      Suite à l'achat d'un MAK SW 150/1800, je souhaiterez faire de l'astrophoto avec mon vieux Canon EOS 20D, je suis sur un PO en 50,8. Que me conseillez vous comme Barlow pour du planétaire et de la photo sur Amas s'il vous plaît ?
       
      Est ce que je pars sur une barlow X2 en 31,75 genre Taka https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-2x-takahashi-coulant-31-75mm_detail à 120 € avec adaptateur ou je reste quand même en 50,8 avec une skywatcher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-deluxe-ed-2x_detail
       
      Quel est l'impact sur l'astrophoto avec une barlow ED ?
       
      Budget max : 120/150€
       
      Merci de vos retours.
       
      Louis
    • By astroespo
      Bonjour,
      tout est dans le titre.
      Merci pour vos lumières.
    • By yann35
      Bonjour,
      Je recherche un complément d’infos sur la Barlow Baader VIP, (souhaitant l’acquérir).
      Pour les Astrams aillant déjà utilisés ce multiplicateur de focale modulaire.
      je souhaiterai connaitre les facteurs de grandissement avec et sans les deux bague allonge 25AI et 25AII.
      Merci
      Yann
    • By Fred_76
      Bonjour,
       
      L'objectif russe Tair 135 mm f/2.8 me fait de l'oeil. On le trouve à moins de 150 € sur le net et il est en monture M42 ce qui le rend facilement adaptable sur n'importe quel appareil photo, ou presque (45.5 mm ou moins de distance capteur-bride). Il ouvre à f/2.8 et son diaph est constitué de 20 (!!!) lames, ce qui fait qu’on peut l’enfermer un peu sans voir apparaître plein d’aigrettes sur les étoiles lumineuses.
       
      Mais que donne-t-il en astrophoto ?
       
      Si quelqu'un en a un, je veux bien qu'il le teste :
      - sur trépied, avec retardateur sur 10 s
      - viser l'étoile polaire
      - prendre des poses de 5 s à 800-1600 ISO, pas plus, à pleine ouverture
      - préciser le modèle du boitier
      - m'envoyer un RAW (contact en MP)
       
      Sa conception est à 4 lentilles (ci dessous le TAIR 11 135 mm f/2.8 en monture M39, argenté, alors qu'en monture M42 il est anodisé noir) :
       
      Quelques tests et revues :
      https://manondamoon.com/2017/05/14/a-lens-the-kmz-tair-11a-135mm-f2-8/ 
       
      http://www.reduser.net/forum/showthread.php?152436-Russian-Soviet-USSR-Lens-Survival-Guide&p=1728060&viewfull=1#post1728060
       
      https://www.pentaxforums.com/userreviews/tair-11a-135mm-f2-8.html
       
      Il y aurait aussi le Zeiss 135 mm f/2.8 T* C/Y qui pourrait convenir, à peine moins lourd que le Tair, mais plus cher (250€).
       
      A+
       
      Fred
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous..
       
      POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.
      Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.
       
      Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.
      Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).
       
      Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).
       
      Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!
       

       
       

       
       
      j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.
      Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.
       
      En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.
       
       
       
  • Images