xavierc

Nuit de la Saint-Sylvestre 2019/2020 sous les étoiles en Seine et Marne

Recommended Posts

Dobson Strock 254/1200
 Seine et Marne site des ballots de foin.
 
 10 dessins : 9053 à 9062.
 Je réalise enfin un projet avorté plusieurs fois à cause des nuages, celui de passer le changement d'année sous les étoiles, de préférence sans Lune.
 
 Il y a bien quelques voiles quand j'arrive à 20h40 mais ils partent vite pendant l'installation.
 Le terrain est un peu boueux.
 La Lune en croissant à 30% est déjà basse à cette heure et son éclat ne va pas longtemps contrarier les observations.
 
 Comme hier je commence par une nébuleuse diffuse et un amas ouvert, mais dans le Cocher cette fois, laissant la Licorne gambader seule.
 
 Observation 9053 : NGC1931.
 La nébuleuse est visible dès 75x. A 109x, je sépare le triangle d'étoiles dedans. A 150x, ce trio stellaire est facile.
 La nébuleuse se montre faible à très faible, très diffuse.
 Elle réagit faiblement en Oxygène 3 et faiblement à très faiblement en HBêta, ce qui dénote sa nature de nébuleuse par réflexion.
 NGC1931obs9053.jpg
 
 Observation 9054 : Dolidze 15.
 Do15 est repéré discret à 75x, puis mieux vu à 109x, de forme triangulaire évidente. Il est pauvre et faible.
 Do15obs9054.jpg
 
 Je poursuis sur des galaxies de la Baleine.
 
 Observation 9055 : NGC584 et 586.
 Ce duo de galaxies est déjà bas et la Lune n'est pas très loin. A 109x, NGC584 se révèle condensée, faible, avec un noyau facile et ponctuel, tandis qu'il faut monter à 150x pour NGC586 qui est à la limite de visibilité (VI5), juste soupçonnée.
 NGC584_6obs9055.jpg
 
 La Lune jaunit vers l'horizon à 22h15.
 
 Observation 9056 : NGC596.
 Elle est trop basse, très faible et petite à 109x. Il est temps de changer de zone du ciel!
 NGC596obs9056.jpg
 
 J'entends les bruits de feux d'artifice à l'ouest pourtant ce n'est pas encore le Nouvel An.
 La Lune très atténuée se couche à 22h26.
 
 Je visite des galaxies de l'Eridan, constellation que j'avais délaissée depuis l'hiver dernier je crois.
 
 Observation 9057 : NGC1700.
 Grossie à 109x et 150x, elle est faible, petite, condensée.
 NGC1700obs9057.jpg
 
 Il fait froid.
 
 Observation 9058 : NGC1653.
 Elle est très faible et peu contrastée à 109x.
 NGC1653obs9058.jpg
 
 Observation 9059 : NGC1637.
 Vue dès 75x, elle reste très faible et très diffuse à 109x.
 NGC1637obs9059.jpg
 
 Le sol est collant à 23h50.
 
 Je pars pour une pause bouffe et chauffage dans la voiture, c'est alors que la bascule d'année se produit, et les feux d'artifice lointains sont lancés au sud et à l'horizon ouest, audibles malgré l'éloignement.
 
 J'observe une nébuleuse diffuse d'Orion au son des feux d'artifice.
 
 Observation 9060 : NGC1788.
 Le premier objet de l'année 2020 est une nébuleuse faible aperçue à 75x puis grossie à 109x, et qui ne réagit absolument pas aux filtres interférentiels.
 NGC1788obs9060.jpg
 
 En revenant avec un peu trop d'entrain d'une marche de réchauffage, je manque de bien mal commencer l'année : je bouscule l'arrière du télescope, qui bascule en réaction vers l'avant mais je rattrape de justessse le tube avant qu'il touche le sol!
 
 Ouf! Après recollimation, je poursuis sur d'autres nuées Orionesques.
 
 Observation 9061 : NGC1980.
 Cette nébuleuse est plus subtile mais bien plus étendue à 75x : on pourrait prendre ça pour des halos de diffusion autour des étoiles brillantes concernées, mais par comparaison avec les étoiles de même éclat aux alentours, il n'y a plus de doute, c'est bien une vraie nébuleuse que je vois, les halos sont plus étendus qu'ailleurs.
 NGC1980obs9061.jpg
 
 Musique d'une fête à l'ouest, peut-être au village d'à côté.
 
 Observation 9062 : IC424.
 Je termine sur un autre type de difficulté nébulaire, cette nébuleuse est vue VI4 à 5 donc à la limite, à 75x et 109x, et les filtres O3 et HBêta ne me sont d'aucune utilité.
 IC424obs9062.jpg
 
 Comme avant-hier du givre se dépose sur la bâche.
 A 1h40 j'ai froid aux pieds, en avant pour un petit footing, suivi d'une demi-heure de sieste dans la voiture.
 Je remballe à 2h15 pour dormir dans la voiture jusqu'à 7h30.
 Au réveil, le brouillard s'est installé, la fenêtre de beau temps est durablement partie.
 
 Malgré le sol mou, la voiture n'est pas embourbée.
 Hormis ma frayeur lors du bousculage de Strock, c'est un bon début d'année!

Edited by xavierc
titre
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bravo !!

Quel travail.

Des étoiles filantes à minuit ?

Bonne journée

Philippe

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hé bé Xavier, un réveillon en tête à tête avec les étoiles et . . . une petite frayeur :)

J'espère que tu avais apporté des victuailles . . . améliorées pour célébrer le nouvel an ;)

De bien sympathiques dessins en tous cas :)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, PhVDB a dit :

Des étoiles filantes à minuit ?

Que des simulacres artificiels terrestres, heureusement limités aux horizons.

Pas comme une précédente édition des Euroastros, où des fêtards ayant loué une salle pas loin, après nous avoir cassé les oreilles avec leur musique forte, avaient tiré un feu d'artifice pendant 10 minutes, nous ruinant la vision nocturne!

 

il y a 38 minutes, ALAING a dit :

J'espère que tu avais apporté des victuailles . . . améliorées pour célébrer le nouvel an

J'avais mangé ces mets juste avant au dîner, et bien sûr pas d'alcool avant de conduire.

Et le foie gras ou le saumon congelés, c'est moins appréciable!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Xavier,

 

allez hop, dix dessins de plus au compteur !

Avec une préférence pour tes nébuleuses NGC 1980 et 1788.

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

9000 observations consignée!!!....

 

t'arrive-t-il de dormir?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme Fred, visuellement plus flatté par NGC 1980, et 1788.

Mais je ne mésestime pas tes autres objets, notamment connaissant la difficulité sous nos latitudes pour que les galaxies de Cetus se dévoilent correctement ! Même au 300 c'est bien faiblard et noyé dans les brumes de l'horizon !

Perso celles de l'Eridan (1600, 1637 etc ...) sont quand même plus accessibles !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rhhaa, abandonner les libations du nouvel an pour les frissons (propres et figurés) de l'observation : voilà clairement le symptôme de l'extrémisme ! :x

Cela m'est déjà arrivé à 4 occasions (sans compter les nuits de 24 décembre à chercher le père Noël entre PK 198-6.1 et la boucle de Barnard...) et c'est toujours un ravissement de constater que (le ciel permettant) l'on pratique une activité capable de nous éloigner "intégralement" de considérations habituelles, d'avoir un prétexte -valable à nos yeux- pour échapper à des obligations anthropologiques (et même nous désocialiser partiellement dirait l'esprit chagrin), bref de s'échapper tout simplement. 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est ça, s'extraire des rites imposés

cela étant, ne boudons pas les agapes, quelle qu'en soit la date choisie.

9000........ oui, de l'abnégation........ ça force le respect !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By biver
      Quand il ne reste plus que ça à voir de sa fenêtre..., parce que je suis encore au bon azimut pour ça!
      (Nord en bas)
       
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion.
       
      Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications.
       
      Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien.
       
      Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227
       
      Objet : NGC 3226 et NGC 3227
      Type : Couple de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227)
      Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227)
       
      - Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45'
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent très faible, 11 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 60°;
          
          - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2.
          La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre.
          
          - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire.
          La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astro dessinateurs,
       
      Ces derniers jours , étant en capacité de voir Sélène dans des phases que je n'avais pas encore fait en dessin (merci la météo)
      Je vous propose Gutenberg, une formation en bordure de la Mare fecondatis, dans le prolongement des monts pyrénéens donc, pour la nuit du 28.
      Et puis ensuite celle du 29, le célèbre trio Théophile/Cyrille/Catharine, qui j'avais déjà représenté mais pas dans cette phase et sous un éclairage nouveau.
      Conditions allant en se dégradant, dans les soirées mais davantage le 29, plus délicat d'être à x200.
       
      Le matos:
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 12.5mm/9mm + barlowx2 TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       
       

       
       
       
       
      Bon dessin lunaire


    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Comme indiqué hier, après l'observation de NGC 2903, j'ai ressorti le télescope dès le lendemain pour m'attaquer au groupe de galaxies autour de NGC 3190 — groupe nommé Hickson 44, toujours dans le Lion. On passe alors de 25 millions d'années-lumière pour 2903 à environ 60 pour ce groupe.
       
      J'ai essayé de m'éloigner un poil plus de la lumière du lampadaire ; pas sûr que cela fasse une réelle différence. À noter une turbulence plus présente que la veille.
       
      Sur les quatre galaxies du champ, seules trois ont été vues.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185
       
      Objet : NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185
      Type : Groupe de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 18' 05,6" (NGC 3190)
      Déc. : +21° 49' 56" (NGC 3190)
       
      - Date, heure, durée : 25/03/2020, 22:17 TU, 1:10
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent nul, 2 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S3/77×, S4/144×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 65°;
          
          - NGC 3190 : Gx effilée plutôt bien délimitée, vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 2,5' × 0,5' au plus large.
          
          Un noyau légèrement allongé est prolongé par une fine barre très effilée. L'ensemble baigne dans une fine couronne diffuse, avec un petit bulbe au NE du noyau. La bordure SO présente un gradient plus marqué, comme longée par une bande d'absorption.
          
          - NGC 3193 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1'.
          
          Une zone centrale circulaire non-stellaire est entourée par une petite couronne circulaire diffuse. À 144×, un noyau stellaire apparaît au cœur d'une zone circulaire graduellement plus brillante vers le centre, auréolée par une couronne circulaire plus diffuse.
          
          Une étoile de mV 9,6 se trouve à 1,2' au N de la Gx.
          
          - NGC 3185 : Très faible Gx ovale plutôt bien délimitée, vue VI4, orientée NO aux dimensions estimées à 1,2' × 0,5'. Luminosité homogène L1.
          
      Remarques :
          L'étoile de mV 7,7 située à 8,3', PA 350°, du centre de NGC 3190 apparaît légèrement jaune.
          La Gx NGC 3187 située à 4,9' de NGC 3190, PA 300°, n'a pas été vue.
       

  • Images