Sign in to follow this  
stéphane

soleil halpha du 24 Février à la fs60 et sm40DS

Recommended Posts

bonsoir à tous,

 

un petit soleil vaguement actif pris cet aprem vers 14h HL depuis l'observatoire sirene sur le plateau d'Albion avec la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm

 

S2020224-12h53UT-sm40DS-fs60-gpx1.25-bf1

 

S2020224-12h54UT-sm40DS-fs60-gpx1.25-bf1

 

a+

stéphane

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Notre étoile se réveillerait-elle ? Merci pour ces belles images :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Stéphane, 

Ahhhh un peu de soleil, ça fait du bien !

Tu me fais penser que j'oublie régulièrement d'aller voir dans la rubrique solaire, c'est chiant la multiplication des rubriques, du coup on loupe des trucs >:(

Tu as bien fait de poster ici, même si c'est temporaire je le crains...

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci à vous :)

 

oui, son réveil n'est pas encore très d'actualité! ;)

 

a+

stéphane

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By christian viladrich
      Bonjour à tous,
      L'activité solaire n'étant pas débordante, on est bien content de voir arriver ce petit groupe de pores. En espérant qu'il grossisse.

       
      Si on regarde de plus près, il y a une structure comme une ligne sombre en demi-cercle autour du pore central:

       
      Bonnes observations
      Christian
       
       
    • By stéphane
      bonjour à tous,
       
      une turbulence qui s'est calmée par rapport aux deux jours précédents mais les nuages arrivent, par contre!
      Dans une éclaircie, à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer vers 16h HL
       

       

       

       

       
      a+
      stéphane
    • By Sonne
      Bonjour,
       
      Malgré un vent plus faible qu'hier, encore pas mal de turbulence aujourd'hui.
      Une vue du Soleil en entier avec une focale de 500 mm et une caméra Basler IMX265.
      Addition de 25 img
       
      Jérôme
       
       
       

    • By serge vieillard
      Yo !
       
      tout d'abord, content de voir qu'en ces temps surréalistes, de voir ce forum s'activer de la plus belle des façons. Merci à tous pour vos participation.
      Ici, un sujet rigolo - je trouve - celui de saisir l'instant à la pointe du crayon, l'instant fugitif de l'apparition du rayon vert. Et vu que ça évolue très rapidement, cette transcription en suite d'images. Il  n’est pas forcément évident de saisir la chose, techniquement parlant. Ici, ce sont de simples jumelles 10x40 qui permettent de voir comment ça évolue. Le dessin est réalisé en temps réel au crayon, la mise en page et la colorisation sont faites en postproduction sur la base des notes prises sur le vif.
      Ici, en Nouvelle Calédonie sur la côte ouest où nous sommes confinés, le phénomène est quasi garanti dès lors que l'horizon est dégagé, même sous une couche nuageuse généralement proche. On voit que c’est prometteur dès le premier dessin avec ces effets de déformations du limbe du disque solaire, attestant une stratification des couches atmosphériques. en avant plan, l'ilot Koundoyo, et derrière le tout petit ilot N'Diono posé sur la barrière de corail.
      Puis, instant que j'adore, le contact de l’immersion de Phébus, comme s'il venait se mouiller dans l'eau, avec comme une base, témoin des reflets lointains sur l'océan.
      Quand le disque est bien entamé, on distingue nettement les bords qui s'incurvent, et qui parfois commencent à verdir. Et ça part en cascade et s'affirme au fur et à mesure de la disparition du disque solaire, pour un final au extrémité franchement vertes et un centre tirant légèrement sur le bleu.
      bien que faiblard, celui-ci était présent, mais toujours minusculement spectaculaire. Il suffisait d'y prêter attention.
       
      Nota : gaffe à l'observation solaire avec instrument, ça ne s'improvise pas !!!!
       

  • Images