Colmic

Reprise d'images avec Topaz Denoise... Bluffant !

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Salut Michel de belles images :x

 

Perso j'aime bien tes versions avant même avec le peu de bruit quelles ont  ca apporte une certaine velouté des les nuages par exemple :)

 

puis sur le dada y a ca par exemple voir en haut le nom de l'image apres et avant sur Alnitak

 

5e56b94770b32_2020-02-26(1).png.a1ef7bf24f62dc7eca8a07937a8f2f08.png

 

 

ou tu as inversé?

 

5e56b95112acb_2020-02-26(2).png.3e3407703aee9a7f9bf718b83d620c2d.png

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Sauveur :)

Bon j'ai peut-être pas pris les meilleurs exemples, mais par exemple sur la trompe, la différence est quand même assez intéressante.

Pour le dada, non il n'y a pas d'inversion, pour Alnitak ça dépend du traitement derrière (je suis reparti systématiquement des TIF issus d'empilement de SiriL).

C'est surtout sur le fond de ciel qu'il y a une grosse amélioration je trouve.

Et puis attention, l'image AVANT est en 1920 car bcp trop bruitée, celle APRES est en 4k.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Carlos, je viens de voir tes essais également, il faut effectivement passer le coup de Topaz idéalement juste en sortie d'empilement pour bien profiter ensuite de ses effets sans dégrader l'image.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Michel, c'est effectivement très intéressant pour le fond du ciel !

Notamment sur la seconde où on voit que ça joue vachement bien sur le gradient périphérique.

Quand je fais joujou en CP c'est souvent là dessus que je merdouille, merci pour le tuyau !

Edited by ValereL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso j'avais essayé il y a quelques années les différents scripts de la gamme des "Topaz Labs", sans être vraiment convaincu pour l'astronomie (mais un peu plus pour la photo traditionnelle). Par ailleurs, plus le temps passe, plus j'essaye de réduire au minimum l'utilisation des opérations de "réduction de bruit" et après l'essai de nombreux outils en tout genre, plus ou moins adaptés à l'astronomie, je trouve que le plus utile reste l'ancien "Neat Image" utilisé de façon très très parcimonieuse et qui offre surtout des possibilités très fines de réglage.

Ceci étant, mon point de vue n'est valable que pour mon setup et le type d'images que je fais, sachant que je ne suis pas un fan des grandes nébulosités et que je fais souvent des d'acquisitions de 4 ou 5 heures en luminance, ce qui permet de ne pas faire trop monter le bruit lors des traitements.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a pas mal à faire pour le bruit, je préfère garder du grain, peut-être trop, mais ça reste bio. Les algo de lissage c'est de l'artefact autant destructeur que plaisant.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

perso j'ai testé il y a qqs temps ce logiciel et il ne m'a absolument pas convaincu :) en HR lunaire mes traitements antérieurs sont bien meilleurs que ceux sortis de Topaz !!!! pas testé sur mes images Ciel profond par contre 

Edited by jp-brahic

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors ? Bluffant or not bluffant ?

Et félicitations pour ton article sur le rapport plaisir/emm... ;)

Bonne journée,

AG

Edited by ALAING

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Jean-Philippe Cazard a dit :

sans être vraiment convaincu pour l'astronomie

Je suis assez d'accord avec JPC, les tests sur des images classiques sont hallucinants , stupéfiants, délirants, prodigieux. Un exemple parlant d'une image que j'avais besoin de sauver
La photo est prise à 600 mm à main levée dans un crépuscule très avancé. 40 000 iso 1/125e.  Me demandez pas pourquoi. J'en avais besoin c'est tout :)
DSC08457.jpg.8eff4d547d7f94b7654e2671359481ae.jpg

Par contre en astro c'est assez délicat car il va vite inventer des détails. Donc sans doute utile, mais certainement très délicat à manipuler avec justesse. 
Pour une photo comme celle que je donne en exemple il faut noter qu'il se débrouille très mal avec le fond de ciel, il a été traité séparément avec un flou de surface assez fort. 
Mais bon c'est un cas particulier, sur les scènes d’intérieur l'ensemble de ce qu'il fait est exploitable. 

 

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Colmic a dit :

sur la trompe, la différence est quand même assez intéressante.

C'est vrai que là c'est dosé avec justesse, ça passe assez bien. Il y a quand même la réduction de taille des étoiles qui biaise je pense l'échelle de luminosité, mais c'est de la belle image donc pas très grave. 

C'est pas mal aussi sur M33 il est quand même fort pour distinguer le bruit des détails, tu as bien dosé aussi je pense. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui ont testé ce logiciel il y a quelques temps  il semblerait que la dernière mise à jour ai amélioré les résultats pour les photos astro (à base d'IA).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai aussi repris mes images de l'été dernier et c'est un logiciel intéressant améliorant le fond de ciel malgré son prix :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

autant pour moi c'est  " Topaz Sharpen AI" que j'ai testé , pas Denoize ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 

Je viens d'essayer aussi la version d'essai 

Avant 

rsz_m42_2_InPixio.thumb.jpg.1f48b6cef1afee9f81c1aafc6e1cdc23.jpg

Après

rsz_m42_2-denoise.thumb.jpg.bca35fc81df2af19bc37d94e58b73f1a.jpg 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de refaire un tout sur ma version de Topaz Labs ... je mets un peu d'eau dans mon vin : la version que j'avais testée date de 2013 ... donc il y a sans doute eu des progrès depuis.

 

Sinon, concernant les comparaisons d'images, je pense qu'une comparaison n'est utile que si on compare une image traitée "de façon classique" jusqu'au bout (et si possible par un gars expérimenté dans le traitement d'images astro) avec la même image traitée (à une étape ou à une autre) avec Topaz. Parce qu'il est évident que si on compare une image brute sortant du prétraitement avec la même image traitée avec Topaz, on va forcément avoir l'impression que Topaz fait des miracles :)

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Jean-Philippe Cazard a dit :

Sinon, concernant les comparaisons d'images, je pense qu'une comparaison n'est utile que si on compare une image traitée "de façon classique" jusqu'au bout (et si possible par un gars expérimenté dans le traitement d'images astro) avec la même image traitée (à une étape ou à une autre) avec Topaz.

 

Merci, sympa :D

 

il y a 3 minutes, Jean-Philippe Cazard a dit :

Parce qu'il est évident que si on compare une image brute sortant du prétraitement avec la même image traitée avec Topaz, on va forcément avoir l'impression que Topaz fait des miracles

 

J'ai dû mal me faire comprendre JP.

Il était évident pour moi de montrer 2 images traitées de la même façon, et en partant de la même TIF sortie d'empilement :

  • la première de façon classique avec tous les outils à ma disposition, au mieux de ce que je savais faire
  • la seconde de la même façon, mais en partant de la TIF sortie d'empilement + AI Denoize

La différence de tons ou de rendu entre les 2 vient uniquement du fait que grâce à Denoize j'ai pu forcer un peu ici ou là contrairement à la première où le bruit montait beaucoup trop.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin le mieux c'est encore que vous testiez par vous-mêmes :)

Vous avez une version d'essai 30 jours...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai acheté la suite Topaz (denoise, sharpen, gigapixel et JpegRaw) grâce à un cumul de 3 promos fin 2019 et lorsqu'on utilise des réglages fins optimisés (et pas curseur à donf), on arrive à de très belles choses en astrophoto.

Mais j'utilise une palette de 12 algorithmes de réduction du bruit différents (entre les nombreux dispo sous pixinsight et les autres sous des plugins PS), il a en a à garder et d'autres à écarter selon le type de bruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, ALAING a dit :

Et félicitations pour ton article sur le rapport plaisir/emm...

 

Merci Alain, mais je suis pas abonné moi, je l'ai pas encore vu l'article lol :D

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de le tester sur quelques-unes de mes dernières images lunaires. Ca marche pas mal pour certaines, c'est moins évident pour d'autres. Voilà un exemple ...

5e57dd19eafdf_2020_02_03PtolmeetAlphonsecomparatif.jpg.b392a3d7573e839c4924831dcc73cc15.jpg

Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Colmic a dit :

il faut effectivement passer le coup de Topaz idéalement juste en sortie d'empilement pour bien profiter ensuite de ses effets sans dégrader l'image.

 

Tout dépend du reste de logiciels utilisés... je dis qu'il faut vraiment y aller au feeling, faire des essais.... beaucoup, beaucoup d'essais.. beaucoup de logiciels ont des points forts.

 

J'empile avec APP, je passe par Siril pour l'extraction du gradient, puis Camera RAW pour recadrage, exposition, hautes et basses lumière, contraste, clarté générale, premier jet sur les couleurs, égalisation du fond de ciel..

Ensuite dans Photoshop même (scripts d'amélioration d'étoile par ex..) / plugin Topaz Denoise (réduction de bruit et accentuation) / plugin Luminar 4 qui a quelques curseurs vraiment sympas ca va dépendre de la cible.. / Nik's Collection (sharpening suivant la cible..) / plugin StarSpikes Pro 4 (amélioration d'étoiles)...

Un dernier passage dans Camera RAW pour finaliser les couleurs tirer 2 - 3 curseurs plus gentiment et on est presque bon.

 

 

Topaz Denoise a bien marché pour moi sur mes premières photos lunaires haute résolution après ondelettes, ça lisse ce qui doit être lissé et ca donne du piquant dans les détails.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant, je pense qu'on peut arriver sensiblement au même résultat en utilisant des masques (en traitant à part les étoiles, le fond du ciel et l'objet) et la netteté optimisée sous Photoshop ou sous Pixinsight en utilisant aussi les masques et divers algoritmes.

Le gain en finesse d'étoile est assez dingue sur la trompe, ça donne un rendu proche de la netteté optimisée bien dosée sous PHotoshop. Le fond du ciel est par contre modifié et sur M33 c'est un peu trop marqué. MAis je trouve le lissage bien dosé (souvent les gens bourrinent trop avec cete effet peinture aquarelle ou pudding). Il doit à mon sens rester un très léger grain et là c'est top.

Le rendu sur les images s'en rapproche, c'est vraiment pas mal! MErci pour ce partage ^_^!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By LucaR
       Bonjour,
       
      A terme j'aimerais changer d'imageur pour aller vers une solution caméra monochrome ou couleur + filtres. Pas tout de suite, mais je commence à réfléchir dès maintenant car d'expérience il vaut mieux réfléchir longtemps avant d'investir dans des trucs chers 🙂
       
      Pour commencer j'ai donc essayé d'estimer une la taille de pixels idéals. Je sais que ce n'est pas le seul critère, mais c'est déjà un à prendre en compte! 
       
      Après avoir fouillé les docs à droite à gauche Voici mon raisonnement.
       
      => J'aimerais savoir ce qu'en pensent les expérimentés parmi vous: j'ai bon ou je fais fausse route?
       
      Si c'est bon j'en ferais sans doute un tuto simplifié en le généralisant (d'où cette présentation) - ce que j'ai trouvé jusqu'à présent dans le domaine était plutôt complexe pour mathématiciens confirmés!
       
      1) Besoin pour le CP longue pose 
       
      Mon setup actuel: lunette 102/714 triplet + réducteur 0,75 + AZEQ6 avec l'imageur Canon 650D non défiltré.
       
      Je calcul d'abord mon besoin en CP longue pose car c'est ma priorité.
       
      Le calcul me dit que le pouvoir séparateur de mon instrument sur la longueur d'onde moyenne 550 est à 1,36".
       
      On considère généralement que l'amplitude de la turbulence en longue pose est compris entre 2" (meilleurs conditions) et 4" (pires conditions). C'est supérieur à mon pouvoir séparateur, c'est donc le facteur limitant. En effet, des détails qui bougent trop pendant les poses longues entraines forcément du flou: même voir plus petit dans du flou ne permet pas de voir plus que... du flou !
       
      Un autre facteur limitant est la qualité du suivi + guidage. Pour simplifier on va considérer que j'arrive à une amplitude d'erreur de 2,5" ce qui est considéré comme une bonne qualité mais pas inconcevable avec mon AZEQ6 si je paramètre bien les choses.
       
      Je peux donc considérer qu'en CP, selon la turbulence mon pouvoir de résolution sera compris entre 2,5" (limite de mon suivi) et 4" (fortes turbu)
       
      Le critère de Nyquist dit que l'échantillonnage (nombre de seconde d'arc par pixel de caméra) doit être situé entre 1/3 et la moitié du pouvoir de résolution. Si je n'ai pas fait d'erreur de calcul (je vous passe les détails :-)), ça me donne :
       
      => à turbu faible (résolution max) : échantillonnage idéal entre 0,8"/px et 1,25"/px
      => à turbu forte (résolution min) : échantillonnage idéal entre 1,3"/px et 2"/px
       
      Je dirais donc que le meilleurs échantillonnage se situe aux alentours de 1,2"/px à 1,3"px, ce qui pourrait satisfaire à peu prêt toutes les conditions - disons 1,25. 
       
      => Est-ce que ça vous semble une bonne stratégie de choisir ce "juste milieu" là?
       
      Un autre calcul me dit que la taille des pixels correspondant à 1,25"/px avec ma focale est 3.2 micromètres. J'imagine que c'est moins "grave" de sur-échantillonner que sous-échantillonner, donc je considère 3,2 micromètre comme une limite supérieure à ne pas (ou pas trop) dépasser. A noter au passage que les pixels de mon APN actuel font 4,29 microns => clairement je sous-échantillonne!
      Si on regarde les capteur Sony existant par exemple, ça me dirigerait donc vers ceux à 2,9 microns ou à la rigueur 3,75 mais pas plus, ou éventuellement 2.4.
       
      => Capteur Sony en 2.9: IMX290, IMX327, IMX462 ; en 3.75: IMX224, IMX185, IMX385, IMX533 ; en 2.4: IMX178, IMX183
       
      2) Planétaire
      Voyons ensuite ce que ça donne pour le planétaire (pas prioritaire pour moi) ou le CP courte pose.
       
      On considère que si on film à plus de 10 images par secondes (je pense que toute les caméra le font?) la turbulence en pose courte est comprise entre 0,5" et 2" avec une moyenne à 1", ce qui est cette fois inférieur à mon pouvoir de résolution qui devient donc le facteur limitant (même net je ne peux pas voir plus petit).
       
      D'autres formules encore donnent pour chaque taille de pixel de caméra une focale maximum au delà de laquelle il n'est pas la peine de monter sur mon instrument (avec Barlow) car ça conduirait à du sur-échantillonnage inutile d'un côté, mais aussi de la perte de champs en vain puisque des pixels en trop seraient "gâchés" => pas optimisé, quoi.
       
      Pour 2.4m c'est 1094mm. J'y arrive avec Barlow x1.5 (si ça existe?), ou x2 avec le réducteur 0.75 = 1071, soit 97% du max
      Pour 2.9m c'est 1322mm => réducteur + barlow 2.5 = 1339mm, 101% du max
      Pour 3.75m c'est 1710mm => barlow 2.5 = 1785mm, 104% du max
       
      Ce qui là aussi aurait tendance à avantager la taille 2.9m, qui permet le plus de s'approcher de la valeur idéal. 
       
      Conclusion
      Bref ma conclusion de ce raisonnement c'est qu'avec ma lunette et ma monture, l'idéal en terme de taille de pixel de caméra est un des trois capteurs à 2.9 micromètres IMX290, IMX327, IMX462 (si on s'en tient aux Sony) - mais que les capteurs à 2.4 ou 3.75 restent envisageable si d'autres critères (sensibilité...) militent plus en leur faveur. Mais ces autres critères je les verrais dans une deuxième temps 🙂
       
      Pour compléter je suppose qu'il faudrait aussi voir en quoi le binning pourrait influer sur ce raisonnement, mais je n'ai pas encore assez compris cette technique pour en parler 🙂
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je reprends du service sur Sélène, en vous proposant une image assez moyenne dans l'ensemble , c'est difficile de retirer un ciel voilé.
      J'aurai bien voulu une belle lumière, néanmoins elle reste d'ocre.
      J'espère que vous aimez ?  PetitOurs n'est plus trop présent à faire des images.
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By JO_94
      Bonjour à tous,
      J'ai eu la chance de quitter la grisaille persistante de Paris pour une semaine, et de m'installer dans une petite bergerie dans les montagnes Corses : je voulais tester un setup "portable" en utilisant mes objectifs d'appareil photo sur ma ZWO ASI183MM Pro, avec ma petite monture iOptron Skyguider Pro. Résultat, un sac photo remplis pile poil de 12kg de matos qui passe en cabine (avec les objectifs, mon Sony A99, l'asi183mm pro, l'ordinateur portable...), et le trépied, la rallonge électrique de 25m, l'alim 12V et quelques accessoires (colliers alu etc...) qui prennent moins de la moitié d'un bagage en soute.
      Et une semaine complète de nuits sans nuages et sans lune pour faire des tests.
      Voici deux tests assez réussis (selon ma propre jauge : je suis débutant :-) - bien entendu de bien plus belles images existent des Pleiades et d'Orion !
      Ce sont mes premières images en LRGB, et je me rends compte que j'aurais du procéder un peu différemment sur les temps de pose et le binning (et chaque sujet aurait mérité plus de temps individuellement !).
       
      Les deux sujets ont été photographiés la même nuit avec mon Sigma 105mm macro f/2.8  ouvert à f/4, monté sur un adaptateur Sony A (Minolta) vers Canon (qui modifie la focal x1,48 environ), lui même monté sur l'adaptateur Artesky porte filtre Canon vers filetage M42.
       
      PLEIADES - 2h30 d'exposition au total
      Astronomik Deep Sky B 1.25": 15x120" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik Deep Sky G 1.25": 15x120" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik Deep Sky R 1.25": 15x120" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik UV-IR Block L3 1.25’’: 30x120" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      https://astrob.in/eywa59/0/
       
      ORION - 2h20 au total
      Astronomik Deep Sky B 1.25": 30x60" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik Deep Sky G 1.25": 30x60" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik Deep Sky R 1.25": 30x60" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik UV-IR Block L3 1.25’’: 60x1" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik UV-IR Block L3 1.25’’: 60x10" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      Astronomik UV-IR Block L3 1.25’’: 30x60" (gain: 120.00) -15C bin 1x1
      https://astrob.in/egpabe/B/
       
      Et puis j'en profite pour poster de moins belles images, car on apprends beaucoup de ses erreurs :
       
      - un test raté des nébuleuses du cœur et de l’âme en SHO avec un Mitakon Speedmaster 85mm f/1.2 ouvert à fond (f/1.2 donc), directement sur l'adaptateur Atresky (c'est un objectif monture native Canon). A cette ouverture les étoiles étaient monstrueuses. Voyant les subs, je n'ai même pas corrigés les subs avec les masterdark... J'ai refait un test de 4 minute la nuit suivante en H alpha en fermant f/2 et les étoiles étaient enfin jolies... Donc très bon objectif, mais faut effectivement le fermer, même quand on a un petit capteur comme sur l'asi183mm pro... Je referai la même image plus tard quand le temps le permettra.
       
      - un test de mon Samyang 8mm (donc 12mm avec l'adaptateur Sony vers Canon Fotodiox Pro), sur Cassiopée et tous les superbes objets qui gravitent autour, dont les nebuleuses du coeur et de l'ame, PacMan, Andromède... en HaLRGB. Bon, avec la courbure de champ d'un tel objectif, même en fermant le diaph, la mise au point est compliquée et les bords de l'image sont dégueu... Dommage... Car en HaLRGB, on voit vraiment pas mal de choses...
       
      Voilà, bonne soirée et bonne semaine à tous
       





    • By Dihydropyridine
      Bonjour à tous et à toutes  
       
      J'ouvre ce topic pour solliciter votre aide après mes premiers tests effectués sur une ASI 183 mono refroidie que je viens d'acheter d'occasion. 
       
      Après plusieurs minutes de prise en main j'ai commencé à effectuer quelques prises de vue sur différentes cibles depuis la ville avec un filtre Halpha pour me faire une idée de la performance du capteur en ville et il y a eu des phénomènes que je suis totalement incapable d'expliquer et de comprendre... 
       
      Tout début de la session ; la première cible pointée a été la nébuleuse du coeur, pose unitaire de 2 minutes, stretch automatique de l'ASIair, et là surprise ! je réussis déjà réussi à bien discerner la nébulosité malgré la lumière pourrie de la ville ! Je pousse le vice en réalisant un cliché de 5 minutes, extra, là je vois vraiment les nébulosités, aucun souci sur le reste de l'image, pas de vignettage particulier, je suis super content. Je me prépare donc à faire une série d'une dizaine de clichés pour me réaliser une petite image le lendemain, et à partir de là l'incompréhension totale...
       
      Juste avant de lancer ma série de 10 images, je touche à mon chercheur afin d'ajuster la mise au point de ce dernier, je sens ma lunette "avancer" alors que tout était bien fixé, et à partir de ce moment plus moyen d'avoir une image "correcte" avec la caméra... la mise au point était toujours bien faite, mais un vignettage dégueulasse est apparu au cliché suivant, perte de signal monstrueuse (le ciel a pas pu à ce point changer en 2 minutes, non ?) et ma série de clichés suivants n'a pas permis de retrouver le signal obtenu avec les 2 premiers clichés 
       
      Je décide donc de changer de cible pour me faire une idée, je pointe la nébuleuse de la trompe d'éléphant, et là je n'ai pas de vignettage associé à la photo, je comprends donc plus rien 
       
      J'interromps ma session et décide de faire des darks, et c'est ici que j'ai trouvé le point culminant de mon incompréhension, mes darks (à température similaire du capteur) ne sont pas du tout les mêmes selon l'objet "pointé" dans le ciel !
       
      Je m'explique ; j'ai essayé de comprendre pourquoi j'avais du vignettage sur une cible et pas sur une autre, j'ai donc essayé de faire des darks comme si je pointais deux cibles différentes, et j'ai bien constaté une sorte de vignettage sur un dark et pas sur l'autre, comment pouvez-vous expliquer cela ? 
       
      Je joins ci-dessous deux darks stretchés pour vous montrer le phénomène, le premier dark "pointé" sur la trompe, et le deuxième dark "pointé" sur la nébuleuse du coeur 
       
      Merci d'avance pour votre aide ! 
       
       
       

    • By Philippoïde
      Bonjour,
      Comme je crois qu'il y a encore pas mal de bricoleurs dans le monde des astrams, j'ai mis en ligne une page pour vous présenter un petit système d'aide au pointage de type "PUSH TO", c'est à dire un truc qui vous dit où pointer le télescope tout en comptant sur vos muscles.
      Evidemment il y a déja de nombreux sytèmes commercialisés mais c'est toujours amusant et instructif de faire soi-même.
      vous trouverez la page à cette adresse
      Bonne lecture
      Glob
  • Upcoming Events