Masmich

Ancienne filtration Ha solaire - Sécurité pour l'oeil ?

Recommended Posts

Bonjour,

hier après-midi, lors de notre atelier astro hebdomadaire (construction coronographe), nos amis Sancerrois nous ont rendu visite et apporté, pour avoir notre avis, une ancienne (antique ?...) filtration Ha solaire qui leur a été donnée. Il s'agit d'un ensemble à installer sur un 200mm.

La première partie est un bouchon diaphragmé à 70mm environ et porte un pré-filtre de rejet d'énergie (un ERF); la seconde partie, qui s'installe dans le PO au coulant 50.8mm, est dotée de la filtration Ha proprement dite  qui intégre le FP et le Ha j'imagine, et possède un réglage de tilt. C'est donné pour une bande passante de 0,15 nm . 

On voit que, installé sur un C8 par exemple, cet ensemble donne un F/D d'environ 28 ce qui permet à la filtration Ha de travailler dans des conditions correctes.

 

D'après eux cet ensemble aurait une trentaine d'années (mais est-ce vraiment si ancien que ça ????). Je n'ai pas vu d'oxydation notable du côté Ha, ça a l'air en bon état, mais la question de fond est :

 

Vu son âge, et malgré son bon état apparent, cet ensemble est-il toujours sécuritaire pour l'oeil ?

 

5e577a05db0f9_FiltrationHaSancerre1.jpg.d01187774ff8b68fe2d7e72a4cdde563.jpg5e577a09e7cb2_FiltrationHaSancerre2.jpg.a04268a363841545961d31bba2e32927.jpg5e577a0d70f97_FiltrationHaSancerre3.jpg.b403a7b9e5fa2c657616c6e4171c3b92.jpg5e577a0fe76f6_FiltrationHaSancerre4.jpg.d6ad831ee2fc0fe2b65462bc087ed52c.jpg5e577a1408b2f_FiltrationHaSancerre5.jpg.06fc921ff051e5890f0699360b4d2632.jpg

 

Merci, à celles et ceux qui ont l'expérience de la "tenue", ou non, dans le temps de ce type de filtration, de nous faire un petit retour d'expérience... :).

 

MM

Edited by Masmich

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Trente ans ... Abordons en premier lieu l'ERF : je penche pour un verre type RG 610 donc teinté dans la masse, en opposition des séries diélectriques : inusable. Passons au Fabry Pérot : il s'agit d'un dispositif à lame(s) caractérisée par une géométrie particulière. Les traitements réflectifs, à ma connaissance, ne s'usent pas. Reste le BF : si l'observation se révèle désastreuse et très sombre, je le soupçonne HS (trente ans, cela fait beaucoup). Il doit y avoir moyen "de moyenner" : voir du coté de Beloptik. 

Remarques :

- c'est un filtre à la BP très large : je ne serai pas surpris de l'absence de BF

- pour le même motif, je ne serai pas surpris s'il ne s'agissait pas d'un FP ... Et là, toujours si l'observation ne convient pas, c'est poubelle (sauf manque de culture).

- enfin, et cela explique les remarques précédentes, nous sommes loin des 0,06 nm courants d'un filtre solaire à bande étroite.

Bon, on va laisser les Kadors de la turne ( :D ) s'exprimer !

Norma

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce premier avis éclairant Norma :).

J'aurais bien emmené la chose aux ROS, mais c'est hélas cuit pour cette année...:(

 

MM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

pourquoi ne pas faire un essai avec une caméra , en visuel on a que 2 coups par personne:$.

Comme Norma je pense à un RG610 , quand à la filtration AR avec cette BPassante tu pourra peut être voir des protus assez brillantes mais rien sur la surface si ce n'est peut être de la granulation .

Ca vaudrait le coup si tu as du tirage (entre 20 à 23cm)de mettre un Pst  ou un quark sans.

Paul

 

Edited by banjo
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vache, un Lumicon solarprominence filter comme le mien!

je l'avais acheté du temps de feu lumicon, en 1996 ou 97...

Si le filtre interne ne s'est pas oxydé, gardez le pour le coronographe, c'est une tuerie!!!!!!!!

A l'époque, déçu du bidule, très trop lumineux. Disque solaire éblouissant qui masque les protu.

En entrée, préfiltre RG610 et normalement, vissé avec, un anti IR et anti UV.

Le filtre interne est un simple verre traité multicouches pour isoler la bande passante du Halpha. Suivant les millesimes, il y a eu des traitements avec plus ou moins de réussite: certains s'oxydent, d'autres restent intacts malgré leur 25 ans d'age. Dans la boite de tilt, il y a aussi un filtre type KG qui doit supprimer "une bonne partie" du rayonnement IR.

 

Tel quel, je me méfierai, on ne maitrise pas ce qui passe en IR.

En revanche, avec Christian Viladrich on a testé le mien sur 3 ou 4 daystar, ça renforce très significativement le contraste (quasi disparition du double limbe solaire), en visuel comme en imagerie.

Je l'ai testé aussi avec un SM et son BF, idem, renforcement du contraste.

 

Avec Franck, on l'a aussi mis dans le prototype de coronographe qu'il a présenté aux dernières ROS. Il me semble qu'il a montré cette configuration lors du week-end.

Bref, vous avez un petit bijou entre les mains, s'il est hard coated et n'a pas été oxydé:D

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Sébastien :),

mon complice Daniel et moi  nous souvenons des très belles images :x admirées dans votre corono aux dernières ROS, et c'est en discutant avec vous lors du repas suivant que l'envie d'en construire un est née ;), mais on a dû louper, occupés ailleurs, les explications détaillées de Franck ...:$

 

Merci pour ton retour d'expérience ! :)

 

MM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, c'est bien un magnifique "Lumicon H-Alpha solar prominence filter".

J'ai acheté le mien en 1991 si je me souviens bien pour mettre sur un coronographe de ma fabrication. Je n'avais pas finalisé le projet à l'époque  et le projet est resté dans un coin de ma tête.  Je joins le PDF de la notice constructeur..

Il est donné pour une bande passante de 1.5 Angstrom (si quelque un peut mesurer la bande passante, je suis preneur)

Le préfiltre est constitué de deux filtres vissés ensemble: Un UV et un filtre rouge et IR traité dans la masse.

Il y a également un autre filtre IR vissé sur le filtre H alpha.

L'ensemble  parait avoir très bien vieilli.

Je suis preneur de tout conseil pour finaliser mon projet.

Rémy

Lumicon_Ha.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais acheté ce filtre il y  a environ 20 ans et c'est un H alpha de Lumicon ; il faut in rapport F/D de 20 à 30 environ pour qu'il fonctionne bien : je l'utilisais sur une lunette Vixen 90/1300 avec une barlow x2  et j'avais fais un cache pour le préfiltre de 70mm (c'est un assemblage d'un filtre anti IR et un filtre H alpha bande large type ciel profond).

 

Je l'ai utilisé quelques temps puis l'ai revendu car le contraste diminuait.

Pour ce qui est de la sécurité il faudrait savoir quelle est la largeur de la bande passante maintenant qu'il a vieillit car si elle est trop large l'oeil risque de ne pas aimer car le disque solaire n'est pas caché comme dans un coronographe.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

par contre je viens de voir la doc fournie plus haut en pdf ;  celle que j'avais n'était pas tout a fait identique. Je l'avais acheté à la Maison de l'astronomie à Paris à l'époque. Pour un coronographe c'est pas mal mais gare au dépointage. Il faut savoir aussi qu'il y avait un espèce de dédoublement sur l'un des bord du soleil qui vient du fait qu'il faut travailler le plus possible en lumière rayons parallèles (d'ou de grand rapport f/D nécessaire).

Je l'avais testé dans mon spectro et le contraste était génial mais pas homogène  : certaine partie était bien et d'autre non visible et il fallait changer l'orientation du filtre pour voir l'autre partie de l'image.

 

je l'avais acheté 8000 francs à l'époque. ;)

 

que de souvenirs avec ce filtre...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By papatilleul
      Quelques photos avec mon "petit matos"
       
      ETX 90 sur EQ-2
      ASI 178 + filtre continuum ou K-line + filtre astrosolar D3.8
      PIPP + AS3 + Astrosurface
       
      Le continuum. On voit bien les petites taches et la granulation.

       
      Le K-line. Les facules sont plus contrastées.

       
      -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Quelques prises de la lune
       
      ETX 90 sur EQ-2
      ASI 178 + R610
      PIPP + AS3 + Astrosurface
       

       

       

       

       

       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      La lune en couleurs saturées. L'objectif ici est juste de mettre en évidence les couleurs de la lune en les saturant ... en les saturant ... et en les saturant encore.
       
      ETX 90 sur EQ-2
      ASI 224 + IRcut
      AS3 + Astrosurface + GIMP
       
      Copernic

       
      Mer de la fécondité

       
      Mer de la sérénité

       
      Mer des crises

       
      Mer des nuées

       
      Mer des pluies

       
      Tycho

       
      ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Vénus en UV
       
      Avec le petit matos
      ETX 90 sur EQ-2
      ASI 178 + Filtre UV
      PIPP + AS3 + Astrosurface
       

       
       
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Et quelques photos du "petit matos" plus rapide à installer en ce moment. Avec le moteur à débrayage à ressort. Bref à l'ancienne !
       




    • By oli14
      Bonjour,
       
      Je vous présente une image du soleil en H-alpha prise  le 7 avril 2020 à 10h41 TU.
      Matériel : lunette de 152 mm + filtre ERF + 2 étalons de la Lunt 80 DSII + BF1800 + glasspath 1,25 + barlow x5 + ZWO 174.
       

       
      Olivier
    • By stéphane
      bonjour à tous,
       
      un soleil fait dans une micro-éclaircie voilée!
      Autant dire que les réglages ont été très rapides!
       
      toujours à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer vers 16h20 HL
       

       
      a+
      stéphane
    • By serge vieillard
      Yo !
       
      tout d'abord, content de voir qu'en ces temps surréalistes, de voir ce forum s'activer de la plus belle des façons. Merci à tous pour vos participation.
      Ici, un sujet rigolo - je trouve - celui de saisir l'instant à la pointe du crayon, l'instant fugitif de l'apparition du rayon vert. Et vu que ça évolue très rapidement, cette transcription en suite d'images. Il  n’est pas forcément évident de saisir la chose, techniquement parlant. Ici, ce sont de simples jumelles 10x40 qui permettent de voir comment ça évolue. Le dessin est réalisé en temps réel au crayon, la mise en page et la colorisation sont faites en postproduction sur la base des notes prises sur le vif.
      Ici, en Nouvelle Calédonie sur la côte ouest où nous sommes confinés, le phénomène est quasi garanti dès lors que l'horizon est dégagé, même sous une couche nuageuse généralement proche. On voit que c’est prometteur dès le premier dessin avec ces effets de déformations du limbe du disque solaire, attestant une stratification des couches atmosphériques. en avant plan, l'ilot Koundoyo, et derrière le tout petit ilot N'Diono posé sur la barrière de corail.
      Puis, instant que j'adore, le contact de l’immersion de Phébus, comme s'il venait se mouiller dans l'eau, avec comme une base, témoin des reflets lointains sur l'océan.
      Quand le disque est bien entamé, on distingue nettement les bords qui s'incurvent, et qui parfois commencent à verdir. Et ça part en cascade et s'affirme au fur et à mesure de la disparition du disque solaire, pour un final au extrémité franchement vertes et un centre tirant légèrement sur le bleu.
      bien que faiblard, celui-ci était présent, mais toujours minusculement spectaculaire. Il suffisait d'y prêter attention.
       
      Nota : gaffe à l'observation solaire avec instrument, ça ne s'improvise pas !!!!
       
       

       
      Et en voici un autre quelques jours après. Extrêmement discret. On le voit surtout sur la seconde vignette lors de la disparition du sommet du limbe derrière un nuage lointain. Ce qui prouve que même avec des nuages, on peut le saisir. Mais ceux représentés ici sont très petit, d'où la nécessité de les observer au moins avec des jumelles (gaffe à la procédure !!!). Ici, on voit qu'une brume très basse et lointaine  (bine visible sur la 4° séquence)  filtre le Soleil et empêche quelque chose qui s'annonçait prometteur, au regard des premiers flashs et de l’altération sensible du limbe solaire. Autre remarque, le Soleil s'est couché pile au centre de l'ilot, on note donc le décalage de jour en jour du point de coucher du Soleil, ici vers le nord.
       

  • Images