Skyraph

Bolide diurne Slovénie/Croatie

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonjour @Skyraph ;)     Spectaculaire cette vidéo, quelle chance d'avoir filmé ça   :o Bravo c'est génial     :x

Share this post


Link to post
Share on other sites

superbe ! J'ai déjà une dashcam dans ma voiture, pas que pour ça bien sûr mais on ne sait jamais ce qui peut arriver...

 

En tout cas ce qui est intéressant, c'est qu'on arrive à piéger à la dashcam des phénomènes rares comme celui-là, mais jamais des sukupes...ah ils sont forts quand même, ils arrivent à se camoufler dès qu'ils détectent une voiture avec dashcam à proximité xD

  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli ! Je me demande toujours combien il y aurait eu de témoins sans la dashcam.

Celle-ci n'est pas non plus :

 

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Skyraph a dit :

Pour ceux qui lisent le croate

 

Traduction automatique (extraits) :

 

Le premier morceau de la météorite Novo mesto a été trouvé. Le chercheur est M. Gregor Kos, qui a trouvé la météorite le 4 mars 2020 vers 16 heures dans l'allée de sa maison dans le village de Prečna près de Novo mesto. Le poids de la météorite est de 203 g. Selon des recherches préliminaires, il s'agit de chondrite courante. La météorite a reçu le nom officiel de Novo mesto.
(...)
Selon les analyses préliminaires, il s'agit d'une chondrite courante. Après cela, nous concluons en raison du contenu des chondres, dont certains sont déjà visibles à l'œil nu. Les veines d'impact sont également indiquées, indiquant qu'il s'agit d'une météorite à forte teneur en métamorphose d'impact. Bien que la météorite n'ait été trouvée que 5 jours après la chute, les premiers signes d'altération de la météorite sont présents, ce qui montre l'importance de trouver les morceaux de météorite le plus rapidement possible.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

"Le chercheur est M. Gregor Kos, qui a trouvé la météorite le 4 mars 2020 vers 16 heures dans l'allée de sa maison" 
Il aura mis que 4 jours xD

Edited by Nostra
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas mal le fake mais à 1min le machin disparait trop tôt avant de franchir le Poteau/lampadaire -_-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 09/03/2020 à 11:03, Toutiet a dit :

Pour TL :

 

comme c'est gentil de penser à moi :D

 

Sinon je dirais au hasard : une bouée gonflée à l'hélium ? Un ballon lâché par un gamin à la fête foraine voisine ? Un drone un peu original ? Un coronavirus mutant ? La dernière pub Michelin ?

Parce qu'entre ça et des ET bouffeurs de donuts, mon pote Ockham (qui, lui, n'est pas rasoir) me fait pencher d'un certain côté 9_9

 

Et sinon, tu en as avec des "accélérations (super)fulgurantes", des "manœuvres ahurissantes" et des "disparitions instantanées", celui-là est un peu pépère quand même non ? xD

 

 

Edited by Thierry Legault
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est curieux cette météorite tombée à Novo Mesto en Slovénie trois mois après celle du 1er janvier retrouvée par un chien à Disvetro en Lombardie, soit à 350 Km de distance seulement ! Sans le réseau Fripon et les dashcams, tout cela serait bien sûr passé inaperçu. C'est certainement banal que ce soient dans les deux cas des chondrites ordinaires car ce sont les plus courantes, mais elles se ressemblent vraiment comme deux gouttes d'eau. En gardant toute ma raison, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elles pourraient provenir du même nuage cométaire qui aurait parsemé la circonférence terrestre de ses petits cailloux. Pourtant c'est peu probable, en trois mois la terre s'en serait trop éloigné.

 

                         Celle de Lombardie du 01/01/2020                                                    Celle de Slovénie du 28/02/2020

1284300-figure-2-fragments-retrouves-credit-media-inaf-1024x684.jpg.92f1e99cd66f31a829950dc9a905f3bb.jpgimg_20200307_235832_1.jpg.9f750043a15d52cf292d0ed501a7adc1.jpg

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour:

 

Sur  le sujet d'astéroïde, est ce vrai que l'on peut mettre un récipient  sous la gouttière, puis après une bonne pluie, avec un aimant on peut  capturer des tout petits astéroïdes?

 

Après tout en moyenne la terre reçoit une centaine de tonnes de poussière cosmique par jour. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Tiré d'une ancienne discussion sur WA : https://www.webastro.net/forums/topic/129286-recherche-micro-météorites/

 

Quelques photos de ce que j'ai recueilli dans mon récupérateur d'eau de pluie (poids total 0,12 grammes), le tout fortement aimanté (je ne les ai pas réduit pour pouvoir grossir au maximum pour ceux que ça intéresse) :

 

micromet00.JPG

http://www.reto.fr/stock2/images/micromet01.JPG

http://www.reto.fr/stock2/images/micromet02.JPG

http://www.reto.fr/stock2/images/micromet03.JPG

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ta récolte est très impressionnante--merci

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jon Larsen a fait de belles trouvailles sur les toitures d'entrepôts industriels:

https://www.sciencefriday.com/articles/up-on-the-roof-a-handful-of-urban-stardust/

Ca a donné lieu à une publication scientifique:

https://pubs.geoscienceworld.org/gsa/geology/article/45/2/119/195213/an-urban-collection-of-modern-day-large

 

Larsen a photographié ses micrométéorites pour un livre qui doit sortir en primeur à l'occasion de la bourse des météorites d'Ensisheim en juin, en espérant qu'elle aura bien lieu:

https://english.geotop.no/storefront.php?pid=3117

micrometeorites-forsiden-1--kopi.jpg.a563062df87c1c8d0f52102090d74ac6.jpg

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraits traduits du travail de Larsen :

- "300 kg de sédiments récoltés sur 30.000m² de toitures : 500 poussières micrométéoritiques identifiées (0.3 mm environ)" (résultat surprenant voir même suspect quand on voit qu'en 2006 au dôme C ils ont récolté 1300 micromet' dans 24 m² de neige))

 

-"Les sphérules cosmiques de type fer (type I) se trouvent en petites quantités (<5%) dans les collections de micrométéorites (Genge et al., 1997; Taylor et al., 2007; Rochette et al., 2008), mais sont difficiles à reconnaître parmi les particules urbaines en raison du grand nombre de sphérules artificielles métalliques, y compris la pulvérisation de soudure et l'ablation des meules et des perceuses à grande vitesse utilisées dans la construction…"

 

@Den b, je pense que votre récolte est bien terrestre...

 

@adlucem : elles ne peuvent provenir d'un nuage cométaire car ce sont des chondrites (85% des chutes)...En tout cas, si elles provenaient de la même orbite, et avaient le même corps parent, les isotopes de l'oxygène de chaque pierre coïncideraient, et les météorites seraient dites appairées (ce qui à ma connaissance n'est jamais arrivé, sauf trouvailles dans les déserts).

Par contre il y a des hasards extra-ordinaires, par exemple les chutes de deux météorites martiennes (très rares), toutes deux un 3 octobre ; Chassigny en France en 1815, et Zagami au nigéria en 1962. Ou encore les météorites tombées dans la même ville de Wethersfield (Connecticut) en 1971 et 1982, toutes deux ont atterri dans une maison (pas la même quand même!).

On a plus trouvé de météorites en France au XIX ème siècle qu'au XX (exode rural).

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Trouvé dans un vieux bouquin :  "Astronomie . Les Astres, L'Univers" - Rudaux & Vaucouleurs - Larousse, 1948

 

5e6d259593935_Poussires-magntiques_Rudaux_1948_ASF.thumb.jpg.197269e255dd9080201c6ab89f03f08f.jpg

 

Attention, certaines peuvent provenir des résidus industriels comme il est écrit dans le livre ! 

A Donville, se situait l'observatoire de Lucien Rudaux.

 

En passant, je me demande à quoi peuvent ressembler les particules de kérozène brûlé que les avions de ligne nous déversent, surtout après leur décollage, mais je pense qu'elles doivent être extrèmement petites et évidemment non magnétiques ...

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premières récoltées datent du XIX ème siècle avec l'expédition pluriscientifique du HMS Challenger, qui a parcouru 120.000 km sur les mers du globe avec des dragages de sédiments sur le plancher océanique.

Sur cette planche, je crains que cela soit en majorité des résidus industriels :

 

Si on se base sur les travaux extraordinaires de Larsen la proportion de poussières extraterrestres est infime.

Combien pèsent ces 500 micrométéorites de 0,3/0,4 mm comparé aux 300kg de sédiments??

 

La proportion de matière terrestre est très proche des 100% (micro poussières volcaniques, pollution industrielle/hauts fourneaux/automobile/aérienne, fragments de clous oxydés, de disques d'ébarbeuses/outils de charpentier, entourage de cheminées, mat de fixation d'antennes,....).

 

M'enfin il doit donner la recette dans son livre pour réussir une récolte.

https://www.fnac.com/ia4727929/Jon-Larsen

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si le lieu de chute identique pour 2 météorites qui ne sont pas tombée au même moment indique un lien de parenté. En tous cas dans le sens inverse, 2 météorites qui voyagent sur la même trajectoire/orbite vont rencontrer la terre vers la même date (récurrence tous les 365.25j en gros, sans tenir compte des perturbation orbitales), mais comme la terre tourne à 1000km/h sur elle même à nos latitude, un écart de quelques heures fait une grosse différence de lieu de chute. En tous cas pour la météorite de Slovénie et celle de Lombardie, elle n'étaient sans doute pas du tout sur la même orbite. Seul l'exemple des 2 météorites martiennes tombées un 3 octobre est à regarder de plus près.

C'est comme les essaims d'étoiles filante: ils sont visibles d'une bonne partie de la terre pendant une période limitée de l'année et non d'un point donné de la terre pendant toute l'année!

Nicolas 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La mécanique céleste dicte ses lois, et le hasard les défie :D

Certains ont émis l'hypothèse que l'évènement de la Toungouska soit lié à un e comète (Encke je crois), le jour même de la chute de Chéliabinsk un géocroiseur passait très près de la Terre, ce pourrait-il que la météorite eut été l'un de ses satellites?? (ils n'avaient pas la même orbite en tout cas).

Capture.JPG.7d2f23c0193e641fbeb326347739ab1d.JPG

(Wethersfield 1982)

Les cosmochimistes se servent, entre autres, de l'âge d'exposition aux rayons cosmiques pour relier entre elles des météorites:

celle d'avril 71 a voyagé 3 millions d'années depuis l'éjection de son corps parent.

50 millions d'années pour celle de 82. Ceci dit leurs composition chimiques sont presque identiques car elles appartiennent à la même classe (chondrite L6), proviennent-elles du même astéroïde parent quand même?? Pourquoi pas.

http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1986Metic..21..243E/0000248.000.html

En résumé : "Il n'y a rien dans ces caractéristiques qui relierait les deux météorites de Wethersfield, sauf leur chute fortuite au même emplacement géographique" (47 millions d'années de rayons cosmiques, 2km pour le point de chute  et 11 ans les séparent!).

 

Ces deux martiennes n'ont pas le même âge d'exposition aux rayons cosmiques non plus, donc elles proviennent d'un évènements différent (3 millions d'années pour Zagami, 10 pour Chassigny), il y a peu de  chances pour qu'elles aient la même orbite. Mais on voit sur ce graphique que certaines martiennes proviennent sans doute d'un même impact.

https://curator.jsc.nasa.gov/antmet/mmc/mmcintro2012.pdf

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/03/2020 à 15:49, Skyraph a dit :

elles ne peuvent provenir d'un nuage cométaire car ce sont des chondrites (85% des chutes)...

bien sûr, suis-je bête...

Il y a 9 heures, Skyraph a dit :

Les cosmochimistes se servent, entre autres, de l'âge d'exposition aux rayons cosmiques pour relier entre elles des météorites:

 Ce que j'ai cru comprendre dans la parution de Evans, Reeves et Bogard de Harvard citée plus haut, c'est qu'ils mesurent les niveaux d'isotopes des gaz rares encore présents par rapport au bombardement des radionucléides cosmiques pour évaluer la durée du caillou passé dans l'espace en millions d'années, mais que ça diffère d'un facteur 2 à 5 selon la date de chute de la météorite par rapport au maximum du cycle solaire de 11 ans.

Mais si on considère que les météorites viennent du système solaire, je ne comprends pas pourquoi certaines seraient soumises plus que d'autres au bombardement solaire. Est ce seulement parce qu'en venant sur terre elles se rapprochent du soleil ? Et qu'il faudrait faire une pondération selon le minimum ou maximum solaire ? C'est ça ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Adlucem a dit :

bien sûr, suis-je bête...

Mais non mais non, sorry, c'est juste de la sémantique, votre idée est bonne d'ailleurs, d'après une étude des témoignages de la fameuse météorite d'Orgueil par Matthieu Gounelle du MNHN, sa trajectoire était cométaire.

Ou encore cette étude (qui date) de la météorite de Farmington qui la relierait avec des orbites de géocroiseurs...https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0019103576901469

 

Mais le hasard semble toujours à l'oeuvre dans les "orbes", ainsi la chute de Kargarlik le 30 juin 1908 quelques heures après l'évènement de la Tougouska. ("On the same day, the meteorite Kagarlyk fell near Kiev. However, no connection between these events has been confirmed.")

http://www.meteorites.ru/menu/description-e/kagarlyk-e.html

 

Pour ce qui est de l'influence su Soleil, je ne suis qu'un animateur astro' diplômé en droit (:ph34r:) et cela dépasse un peu mes compétences...

Mais après lecture de quelques articles, voici un résumé de ce que l'on peu retenir :

L'étude citée plus haut cherchait (si j'ai bien tout compris!) à mettre en évidence l'influence du champ magnétique du Soleil dans la production d'isotopes cosmogéniques, car cela n'est pas (encore) pris en compte dans le calcul des âges.

Car dans la majorité des âges d'exposition aux rayons cosmiques  sont basés sur des hypothèses, notamment celles ci : un flux constant dans le temps et l'espace,  la forme de l'échantillon ne changeait pas sensiblement et il ne provient pas de moins de 1m de la surface, altérée, avant l'impact d'éjection de la future météorite..

Conclusion d'une étude lue :

"...Dans le cadre de recherches futures, la variation de l'environnement des particules et du flux GCR (galactic cosmic ray) dans la région «locale» du Soleil au cours de sa révolution galactique doit être évaluée en détail, en particulier lors de son mouvement dans les régions de formation d'étoiles de la galaxie." (Ne me demander pas comment merci!^_^)

 

Pour finir,  un très court résumé de cette étude (de 2003) : elle pointe le rôle éventuel de l'orbite du corps parent, que vous suggérez, dans la modification de l'âge d'exposition (CRE age) : https://ui.adsabs.harvard.edu/abs/2003TrGeo...1..347H/abstract

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant de coïncidences étranges, il y a aussi le cas de quatre chutes observées chacune à 50 ans d'intervalle dans un rayon d'une centaine de kilomètres autour de Toulouse : Agen (le 5 septembre 1814), Orgueil (le 14 mai 1864), Saint-Sauveur (le 10 juillet 1914), et enfin Granès (le 13 novembre 1964). Cette série très improbable s'est arrêtée là puisque rien de ce type n'arriva en 2014.

 

La revue Le Règne Minéral y avait justement consacré en 2014 son cahier 4 spécial météorites :

https://www.minerauxetfossiles.com/produit/cahier-4-les-meteorites-dhier-science-de-demain/

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now