Anton et Mila

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

Ce post s'adresse aux dessinateurs débutants et experts, en fait, quelque soit leur niveau, peu importe. Les observateurs non dessinateur doivent s'abstenir.:P

Je me classe dans cette dernière catégorie, et donc je m’abstiens volontairement à ne pas faire part de mon expérience d'observateur visuel occasionnel, et du choix de mes setup. J'espère que vous jouerez le jeu aussi.:D

Il n'est pas question de parler de formules optiques, sinon que vaguement, sinon vous êtes HORS JEU, même si nous sommes dans la section astronomie pratique. Faites nous part simplement en toute simplicité du materiel que vous utilisez, sur toute la chaîne optique, de l'objet de vos dessins sans être trop precis, CP , Planétaire, etc, et des grossissements sans être trop precis si vous voulez. Vous pouvez dire par exemple (0.5xD, 1xD etc.) En gros, je souhaite connaitre avec quoi vous faites vos dessins.....mais pas pour le matériel non optique.

Pourquoi ce post s'adresse aux dessinateurs: Je pars du principe que ce sont eux qui passent le plus de temps sur l'objet de leur observation, même si ce n'est pas une règle dans l'absolu. Mais je tiens a avoir leur retour d'expériences pratiques

Donc, pas de cours d'optiques ici, pas de cours sur la vision, que du pratique très basique.

PS: Vous pouvez citer des marques pour les oculaires éventuellement, mais ce n'est pas l'objet principal du post et si c'est en mono ou bino, et les filtres éventuels....

Il n'est pas utile de faire un long compte rendu. Vous pouvez aussi dire avec quoi vous n'aimez pas observer pour dessiner, pour des raisons de confort par exemple.

 

Allez, c'est parti....

Bien évidemment, vous pouvez agrémenter par un dessin réalisé récemment pour que l'on puisse se faire une idée du résultat. un de ceux que vous considérez comme une de vous plus belles réussites. 

PS: J'ai un petit faible pour les observations planétaires, mais ce n'est pas une restriction…..

Edited by STF8LZOS6
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Content de voir ce post qui prolonge des discussions entamées sur le forum !

Je me suis lancé dans l'Astrodessin récemment d'abord par curiosité et aussi parce que je traverse une période de remise en question de mon approche. A la base j'adore l'astrophotographie (à un niveau modeste) du ciel profond. Mais au regard des contraintes, du peu de nuits que je parviens à utiliser pour cela, j'avais presque perdu le rapport au visuel. Donc le dessin est venu concilier le fait de rendre compte, lasser trace tout en observant directement. J'ai reçu les deux tomes d'Astrodessin qui sont une vrai mine d'or en la matière.

 

Pour répondre à ta question j'utilise deux instruments : un Newton 150/750 et un un mini mak de voyage 80/900 que je vais probablement remplacer par un 127 bientôt. Pour ces instruments j'utilise trois oculaires principalement : 25, 9 et 6mm

En ciel profond j'ai pu récemment observé M42 au 6mm et résoudre le trapèze d'étoile situé dans le cœur de manière bien distincte avec le Newton puis le dessiner (cf ce post ici). Bien entendu j'ai commencé par une observation globale au 5mm puis 9 et enfin 6.

En planétaire pour l'instant je n'ai dessiné que du lunaire. Là c'était un peu la même approche même si j'ai plutôt utilisé le mini Mak. Toutefois je n'ai pas poussé le grossissement car l'instrument n'est pas assez fin optiquement parlant donc j'ai essayé d'abord de dessiner beaucoup plus grand que ce qu’instinctivement je commençais à faire. Puis j'ai joué pas mal entre le 9 et 6mm. Erreur peut-être de débutant en dessin j'ai voulu représenter la mer des Crises dans son entier avec plusieurs cratères environnants. Mais je me suis résolu ensuite à me limiter à un cratère : Condorcet. Du coup je me suis ensuite documenté sur ce cratère et j'ai repris mon premier croquis.

Comme c'était une première il est bourré de défauts au niveau des ombres je pense :

 

En comparant à l'Atlas virtuel de la lune j'ai vu que la perspective à l’oculaire avait tendance à étirer davantage le cratère alors qu'il est plutôt rond. Les spécialistes sauront peut-être dire comment contourner ce genre de déconvenue...

 

 

IMG_1108.jpg

 

Enfin j'ai utilisé un filtre bleu et un rouge (A23) pour faire apparaître de manière plus marquée les contrastes.

Edited by Lensed Star
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dirais aux alentours de 15 minutes mais sur celui-ci je dirais au moins une grosse demi heure au moins :

 

IMG_1114.jpg

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, pour ma part j'utilise pour le dessin planétaire une tête binoculaire MB agrémentée d'une Barlow zeiss courte 2x et dune paire d ortho 18mm. 

Pour le dessin  ciel profond , des oculaires UWA 100 deg et des filtres selon l'objet observé.

Côté instrument, j'utilise essentiellement mon T305 F5, mais aussi mes grands refracteurs... 

Comme tu aimes le planétaire voici un dessin Jovien réalisé à l'oculaire de la lunette du père Josset, qui une fois réinstallée dans son nouvel observatoire, deviendra mon outil d'observation principal.

Bonne soirée Yohan 

FB_IMG_1583010000617.jpg

Edited by YOYOASTRO
  • Like 4
  • Love 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe cette Jupiter !

Observer en binoculaire doit être une belle expérience et un sacré atout pour le dessin !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, YOYOASTRO a dit :

agrémentée d'une Barlow zeiss courte 2x et dune paire d ortho 18mm


Avec un 305mm à f/5. Ça ne donne qu’un grossissement de 170x. Tu n’observerais les planètes qu’à un si faible grossissement? 
 

Et la lunette du père Josset, quelles caractéristiques a-t-elle? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui et Non Olivier, car je suis plus souvent à 3x en ajoutant l extension de cette barlow 2 et 3x . Mais vu la taille des disques planétaire délivrée par cette combinaison, je doute que le GR soit simplement celui obtenu avec le couple Barlow et oculaires... le tirage entre la barlow et la binoculaire, doit provoquer un grandissement supérieur.

Sur Mars, je pousse plus, parfois à plus de 500x mais en mono.

Quant à la 230, c'est une Cooke formule littrow, à F 13.6. Un véritable bijou et une optique hors norme... 

Edited by YOYOASTRO

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je veux bien répondre mais c'est pour quoi faire ? Parce qu'à mon avis, tu vas avoir un panel bien large dont il va être compliqué de tirer la moindre statistique. D'emblée, j'aurais tendance à dire qu'on dessine avec ce qu'on a et personnellement, je choisis du matériel destiné à l'observation sans avoir nécessairement l'objectif du dessin à l'esprit (même si au final ça y servira certainement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, YOYOASTRO a dit :

Quant à la 230, c'est une Cooke formule littrow, à F 13.6. Un véritable bijou et une optique hors norme... 

Pas de traitements optiques sur l'objectif du coup, si ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je suis assez d'accord avec toi @yapo, le post va faire un peu fourre tout, mais il va servir (il sert déjà finalement avec l'observation de @olili) aux non dessinateurs. Ici on s'interroge sur le fait de pouvoir faire des dessins planétaires précis à 170X avec un 300mm, une Barlow et une paire d'ortho 18mm. Le non initié pourrait penser qu'il lui faudrait 400X minimum, avec une paire de TMB mono sur un 400mm. Je dis cela au hasard…

Je trouve déjà son dessin particulièrement fabuleux et je pèse mes mots. Merci @YOYOASTRO. Dans quelles conditions sont faites ce dessin en particulier avec la lunette?

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, STF8LZOS6 a dit :

avec une paire de TMB mono sur un 400mm. Je dis cela au hasard…


xD Attention, @YOYOASTRO est un grand fan des TMB supermonocentrics. Il possède toute la gamme! Et comme Yohan l’a bien précisé, il travaille à bien plus que 170x en ajoutant du tirage avec sa barlow. 
 

Il serait effectivement intéressant de connaître les choix d’oculaires que vous privilégiez en fonction des dessins (planétaires ou stellaires) que vous faites. Je pense que @STF8LZOS6 veut donner suite au poste sur les oculaires TMB SMC dans la rubrique « astronomie pratique ». Ce poste a été envahi de schémas et autres considérations théoriques que seuls quelques astrams avertis peuvent interpréter et qui, finalement, n’apportent pas beaucoup d’eau à notre moulin d’observateurs amateurs.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors sur les planètes, je laisse la main à Fred, Serge, Nicolas et les autres bien plus capés que moi sur le sujet. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, un oculaire pour le dessin, c'est un oculaire pour l'observation visuelle. Le fait de dessiner n'y change rien. Ainsi, pour dessiner le ciel profond avec un télescope non motorisé, il faut observer le ciel profond avec un télescope non motorisé, donc privilégier des oculaires à grand champ. Pour dessiner les planètes, il faut observer les planètes, et si on est à l'aise avec les têtes binoculaires, c'est un atout pour les observer, donc pour les dessiner. Pour dessiner des nébuleuses à l'aide de plusieurs filtres, il faut observer des nébuleuses à l'aide de plusieurs filtres, donc choisir le coulant en conséquence, et une roue à filtre peut être utile.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dessin réalisé à 344x avec un monocentrique 9mm, par très bonnes conditions au crépuscule 😉. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@yapo. Il peut y avoir aussi des dessins stellaires qui nécessites de la résolution probablement, et ou les grossissement peuvent-être aussi très forts....mais on peut aussi participer en disant ce que l'on emploi en champ large avec un dessin à l'appui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

D'une efficacité à toute épreuve, n'utilisant que les ortho quelque soit le sujet en ciel profond comme le luno planétaires  sans distinction.

J'associe toujours une lentille de barlow x2 Taka avec les orthos systématiquement pour le 12.5mm comme le 9mm (je ne descend pas au-delà de ces focales pour le confort du placement d'oeil).

Et puis c'est pile poil pour les grossissements/agrandissement idéaux sur la L90/900.

 

030b36_e6386d004a384871bbc5de153477a8f9~

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

à la grande époque où je faisais du dessins astro (essentiellement des amas ouverts), j'utilisais un Orthoscopique 12.5mm coulant 24.5 sur un Perl Andromède 115/900.

(à 72x, donc). C'était il y a plus de 20 ans !!

 

2 exemples:

NGC6882:

ngc6882.jpg.0f6dcb4210c0eca7c2b70451cb5e0ab6.jpg

M8:

m8.jpg.aa20b620c9ce4167e411d26e66522876.jpg

 

Je n'ai fait qu'une seule fois du planétaire, pour la comète Shoemaker-lévy. Là j'avais peut-être utilisé un ortho de 5mm, mais quand la turbulence ne s'y prêtais pas, je restais au 12.5mm.

jupiter_940720.jpg.bd250495e7dee8357c505223357daded.jpg

 

Quand j'ai enfin eu un télescope motorisé (GP200), j'ai fait 1 ou 2 autres dessins, puis je me suis mis à la photo (pardon...)

 

Voilà pour ma modeste contribution...

 

Matthieu

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

j'ai du mal avec ces trucs existentiels sur le matériel, ces débats passionnés pour tel ou  tel machin.

Avant tout, ce sont des outils et je les considère comme tels.

J'aime juste qu'ils m'offrent du champ, beaucoup de champ, le maximum de champ car dessiner en planétaire en dobson 100% manuel, ya pas trop le choix. Et vu que les premiers ultra grand champ furent les Ethos et qu'ils me sont bigrement satisfaisants, ben ce sont mes outils. Et ils me suivent partout quelque soient les instruments utilisés (de l'ETX90 au 1200 de l'OHP, en passant par les lunettes de tout calibre). Et pi ça fait joli dans la mallette avec ces écritures vertes et c’est important que ladite mallette soit belle (que dire de plus ??????????????).

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Je suis en train de me remettre au dessin (1 cette année, aucun l'an dernier, ni l'année d'avant). Avec mon dobson, je n'y arrive pas. J'ai besoin d'une motorisation.

Pour ce qui est des oculaires, j'utilise des plossl, des ortho et un zoom car ils ne sont pas lourds et que la monture du nextar se est limite avec le c8.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

le maximum de champ car dessiner en planétaire en dobson 100% manuel, ya pas trop le choix.


@serge vieillard Ton choix de travailler avec des oculaires grands champs semble dicté par l’instrument que tu utilises : un Dobson non-motorisé. Et si je ne me trompe, tu dessines essentiellement le ciel profond et la Lune. Tu es même passé maître en la matière! Tes dessins sont absolument magnifiques. Travailler avec des oculaires orthoscopiques ne serait pas justifié dans ton cas particulier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Olili a dit :

Travailler avec des oculaires orthoscopiques ne serait pas justifié dans ton cas particulier. 

Je ne suis pas certain que Serge changerait quelque soit la monture. C'est à lui à nous le dire. Je ne suis pas certain non plus que sur quelques petites minutes de temps, en ayant vu une subtile différence entre deux produits on n'obtiendrait pas sur un dessin obtenu après de longues minutes d’observations la même chose avec les mêmes détails. Peut-être même une amélioration, si l'oculaire ayant une appréciation légèrement moindre, et ayant un meilleur confort, un résultat meilleur plus riche et plus détaillé. Je ne sais pas si l'expérience à été déjà faite par les astro dessinateurs expérimentés.

Avec la conclusion qui pourrait être la suivante:  meilleur confort/meilleur résultat/meilleur observation que cela se traduise par un dessin ou pas, si l'observation se fait sur de longues minutes, soit au moins 15mn sur le même sujet....le temps d'un dessin détaillé qui pourrait prendre une trentaine de minutes....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour partager ma petite expérience, j'ai mené de long test sur le terrain avec mon ancienne 180/9 optimisée, avec les 2 gammes complètes de Brandon et de Tmb monocentrique VS mes gros Televue que j'aimais beaucoup. Mais après avoir constaté que certains détails comme les WOS Jovien étaient très bien visibles dans les oc planétaire et à peine, voir pas du tout ( pour les moins contrastés) avec les Nag TV,  et bien depuis je n'observe qu'avec des oculaires optimisés côté transmission, contraste, au détriment du champ... Attention je ne dis pas que les grand champ ne sont pas bon, mais en planétaire ils ne sont pas optimaux pour la détection des détails peu contrastés.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Comme indiqué hier, après l'observation de NGC 2903, j'ai ressorti le télescope dès le lendemain pour m'attaquer au groupe de galaxies autour de NGC 3190 — groupe nommé Hickson 44, toujours dans le Lion. On passe alors de 25 millions d'années-lumière pour 2903 à environ 60 pour ce groupe.
       
      J'ai essayé de m'éloigner un poil plus de la lumière du lampadaire ; pas sûr que cela fasse une réelle différence. À noter une turbulence plus présente que la veille.
       
      Sur les quatre galaxies du champ, seules trois ont été vues.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185
       
      Objet : NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185
      Type : Groupe de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 18' 05,6" (NGC 3190)
      Déc. : +21° 49' 56" (NGC 3190)
       
      - Date, heure, durée : 25/03/2020, 22:17 TU, 1:10
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent nul, 2 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S3/77×, S4/154×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 65°;
          
          - NGC 3190 : Gx effilée plutôt bien délimitée, vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 2,5' × 0,5' au plus large.
          
          Un noyau légèrement allongé est prolongé par une fine barre très effilée. L'ensemble baigne dans une fine couronne diffuse, avec un petit bulbe au NE du noyau. La bordure SO présente un gradient plus marqué, comme longée par une bande d'absorption.
          
          - NGC 3193 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1'.
          
          Une zone centrale circulaire non-stellaire est entourée par une petite couronne circulaire diffuse. À 154×, un noyau stellaire apparaît au cœur d'une zone circulaire graduellement plus brillante vers le centre, auréolée par une couronne circulaire plus diffuse.
          
          Une étoile de mV 9,6 se trouve à 1,2' au N de la Gx.
          
          - NGC 3185 : Très faible Gx ovale plutôt bien délimitée, vue VI4, orientée NO aux dimensions estimées à 1,2' × 0,5'. Luminosité homogène L1.
          
      Remarques :
          L'étoile de mV 7,7 située à 8,3', PA 350°, du centre de NGC 3190 apparaît légèrement jaune.
          La Gx NGC 3187 située à 4,9' de NGC 3190, PA 300°, n'a pas été vue.
       

    • By Guillaume BERTRAND
      Hello tout le monde,
      Mercredi 1er avril,  j'ai quelques minutes dispo devant moi, je sors le dob T254 avec pour idée de me faire un petit dessin lunaire.
      Les conditions de seeing sont plutôt bonnes,  après une belle balade sur le terminateur à 480x (powermate x2 + Radian 5mm) je décide de m'attarder sur une seule région et de tirer le portrait de Rima Hadley. 
      Le dessin fut plus compliqué que je le pensais ! 2h à l'oculaire ! Je me perd, trop de bosses, de creux, de cratelets à representer... il faut faire des choix. J'essaie de mémoriser un maximum de petits détails pour la mise au propre du croquis. Mais j'avoue ne pas trop avoir confiance dans ce que je dessine...
      Voici une petite photo du dessin à mi-parcours : 

       
      Puis phase de mise au propre, je reprends confiance !
      Le travail indispensable de retouche, d'estompe, de valorisation redonnent du reliefs au dessin et je parviens finalement à obtenir un résultat fidèle à ce que j'avais à l'oculaire.
       

       
      Bonne journée !
      Guillaume
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Une région lunaire que je n'avais pas eu l'occasion de faire , tous comme plusieurs milliers qui reste à découvrir et à dessiner.
      J'ai attendu que notre ciel soit obscure pour commencer à travailler, bien haute mais la turbulence c'est fait ressentir à la fin étant dans l'axe de l'habitation et ce dégagement thermique.
      Il y a deux problème dans ce dessin , je n'ai pas eu le temps de le terminer car Sélène est passé derrière la maison impossible de l'a voir !
      Second problème, la position du cirque Birt n'est pas bien placé.
      Il y a avait pas mal de choses différentes à représenter, le mur droit ,des cirques, petits cratères , formations déchiquetées, surfaces plans...
       
       
      Le matos:
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 9mm + barlowx2 TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
      (inachevé à cause d'un manque de visibilité)
       

       
       
       


       
      Bon dessin lunaire
    • By yves65
      Bonjour à tous,
       
      J'espère que votre confinement se passe bien. Pour ma part, comme la plupart des agents du CNRS je suis en télétravail. Mais comme j'ai la chance d'avoir un observatoire à deux pas de mon jardin équipé d'un T305. La semaine dernière, j'ai pu profiter de trois belles nuits étoilées à Visker, pour faire un peu d'observations visuelles .
       
      Je vous présente ici 12 nouveaux dessins de galaxies (classés par ordre de numéro NGC).
       
      En dehors du premier dessin de M 65 qui a été fait au mois de février, les 11 autres dessins ont été fait après mes observations de la nuit du 24 au 25 mars, et reconfirmer lors d'une deuxième observation la nuit du 26 au 27 mars. Pour certains d'entre eux, je suis revenus dessus une troisième fois lors de la nuit du 28 au 29 mars.
      J'ai donc observé 2 ou 3 fois en quelques jours, chacune des galaxies décrites ci-dessous.
       
      M 65 (NGC 3623)
      Galaxie dans le Lion. Magnitude 9,3.
      Au cours des deux soirées du 15 et du 18 février, j'ai observé assez longuement la galaxie M65, membre du célèbre Triplet du Lion, comprenant M65, M66 et NGC 3628.
      Le but était d'en faire un dessin car c'est la seule galaxie du trio que je n'avais jamais dessinée seule.
      Quelques détails de structure sont perceptibles dans cette galaxie spirale, notamment la barre le long du noyau, inclinée par rapport au petit axe de la galaxie.
      On devine des départs de bras spiraux de chaque coté de la barre, et une bande sombre de poussières du coté est. Une étoile d'avant plan, de magnitude 14,5 environ est perceptible à fort grossissement en plein dans la bande sombre.
      J'ai utilisé deux oculaires, donc deux grossissements au cours de cette observation. Hypérion 8mm (150x) pour la galaxie, et Nagler 5mm (240x) pour les étoiles les plus faibles.
       

       
       
      M 96 (NGC 3368)
      Galaxie dans le Lion. Magnitude 9,3.
      M 96 fait partie du trio de galaxies Messier M 95/M 96 /M 105 qui sont situées dans un champ de moins de 1,5°. (En fait il y a même 5 galaxies avec NGC 3384 et 3389.)
      Comme pour M 65, j'ai choisi de dessiner M 96 car c'est la seule du trio que je n'avais jamais dessinée pour elle même.
      M 96 est une galaxie de forme ovale dont le grand axe est orienté presque nord-sud. La taille totale de la galaxie est très difficilement perceptible car les parties externes sont de très faible luminosité. Mais elle possède un noyau brillant quasi ponctuel.
      La zone centrale est difficile à appréhender en visuel. En premier lieu, on devine un cœur avec une barre lumineuse sur un axe oblique SE/NO. Mais on perçoit en fait deux axes lumineux dans le cœur de la galaxie, qui forment donc une sorte de croix.
      Cette sensation prête vraiment à confusion, car tantôt on pense voir une barre inclinée, tantôt une barre alignée avec le grand axe de la galaxie. Du coup, j'ai représenté une sorte de X lumineux sur mon dessin au centre de la galaxie, qui reproduit cette sensation.
      Par ailleurs, un bras spiral est perçu sur le bord du cœur, coté nord-est.
       

       
       
      M 109 (NGC 3992)
      Galaxie dans la Grande Ourse. Magnitude 9,8.
      M 109 est une des galaxies les plus faciles à trouver du ciel. Elle est située à seulement 0,6° de Phekda, une des sept étoiles du Grand Chariot. (Celle qui est en bas à gauche du fond de la « casserole ») Il suffit de pointer cette étoile et on voit la galaxie. C'est sans doute un des Messier les plus faciles à pointer sans Goto. D'ailleurs, Phekda  est tellement brillante, qu’il vaut mieux la sortir du champ pour observer la galaxie. J'avais déjà dessinée cette galaxie en 2007 mais je ne l'avais jamais remis au propre sous forme Jpeg.
      M 109 est une spirale barrée qui dévoile bien sa structure. La barre est évidente en vision directe. Elle est constituée par un bulbe brillant et circulaire, d’où partent deux aigrettes s’étendant de chaque coté sur un axe NE/SO. Cette barre est inclinée par rapport au grand axe de la galaxie.
      Quatre étoiles assez brillantes, parfaitement alignées, bordent la galaxie coté nord.
      Les bras spiraux (qui apparaissent très fins et très enroulés sur les photos) ne sont pas visibles. On ne perçoit qu’un nuage ténu de forme allongé, entourant la barre centrale.
       

       
       
      NGC 4088
      Galaxie dans la Grande Ourse. Magnitude 10,6. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      NGC 4088 est une superbe galaxie de forme atypique, dont les bras spiraux sont complétement déformés. Elle appartient au catalogue Arp, sous le numéro Arp 18.
      En imagerie, sa forme évoque celle d'un oiseau pécheur en train de plonger dans l'eau, avec ses deux ailes recroquevillées le long du corps.
      Je l'avais déjà observée au T254 mais jamais au T305. A l'oculaire, la forme est complexe à déchiffrer, mais on y arrive à force de persévérance en vision décalée. Au premier regard, on distingue une galaxie fantomatique allongée sur un axe est-ouest.
      Après quelques minutes, on devine une forme asymétrique, comme tronquée au nord-ouest. Un nodosité brillante est vue épisodiquement vers le centre. Une bande de poussières sombre longeant le bord de la galaxie est perceptible au sud-est. La pointe nord-est est légèrement recourbée.
      Tout proche au sud, on devine aussi la galaxie NGC 4085 (Mag 12,4). Elle est plus petite et a l'aspect d'un fuseau fin et fantomatique.
       

       
       
      NGC 4214
      Galaxie dans les Chiens de Chasse. Magnitude 9,8. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C’est une galaxie irrégulière de forme vaguement rectangulaire. Des détails de structure sont perceptibles à l’oculaire. Elle possède un noyau brillant allongé,  de forme convexe coté est, et concave coté ouest.
      Les deux extrémités nord et sud de la galaxie sont recourbées. Le coté nord est courbé vers l’est, et le coté sud est courbé vers l’ouest. Cette galaxie se situe à proximité de la superbe NGC 4244.
       

       
       
      NGC 4414
      Galaxie dans la Chevelure de Bérénice. Magnitude 10,1. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C'est une petite galaxie assez brillante, de forme allongée sur un axe nord-sud. Elle possède un noyau brillant ponctuel.
      Après de longues minutes d'observation, l’enroulement de ses bras spiraux est deviné, surtout au sud. Des zones sombres semblent perceptibles le long du noyau, à l’est et à l’ouest.
       

       
       
      M 85 et NGC 4394
      Couple de galaxies dans la Vierge. Magnitude 9,2 et 10,9.
      M85 est une grosse galaxie lenticulaire très brillante, légèrement ovale. Elle possède un noyau d'aspect stellaire. Une étoile d'avant plan est visible au nord sur le bord de la galaxie.
      Son compagnon NGC 4394 est plus ténue. C'est une spirale barrée dont on ne voit que la barre à l'oculaire, ce qui lui donne l'aspect d'une galaxie allongée sur un axe nord sud avec un noyau ponctuel.
       

       
       
      NGC 4535 = La Galaxie Perdue
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 10. Elle appartient au catalogue des 110 NGC.
      C’est une spirale vue de face. Elle est quasiment de forme circulaire, et son aspect est vaste et ténu à l’oculaire. Les bras spiraux ne sont pas visibles avec le T305.
      Elle forme un couple avec NGC 4526, une galaxie spirale vue par la tranche de magnitude 9,7 qui appartient aussi au catalogue des 110 NGC.
      Ces deux galaxies sont proches de la galaxie elliptique M 49 qui est visible dans le même champ à 50x, à l’ouest.
      Comme aucune des 3 galaxies ne montre de détails de structure, j'ai dessiné les 3 en grand champ à faible grossissement.
       

       
       
      M 58 (NGC 4579)
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 9,8.
      Galaxie spirale barrée de forme allongée. La barre est visible à l'oculaire, mais je n'ai pas réussi à voir les débuts de bras spiraux à chaque extrémité.
      Elle est située toute proche des Jumeaux Siamois que l'on voit dans le même champ à faible grossissement.
       

       
       
      NGC 4567/68 = Les Jumeaux Siamois
      Galaxies dans la Vierge. Magnitude 10,8 et 11,3.
      Les Jumeaux Siamois, NGC 4567 et 4568, sont deux galaxies en interaction. Ce couple de galaxies est visible dans le même champ que M 58 à faible grossissement, sous la forme d’une tache floue aux contours indéfinis.
      Il est situé à coté d’une quatrième galaxie, NGC 4564.
      A 150x, les Jumeaux Siamois, forment deux taches bien distinctes en vision décalée, qui se touchent à une de leurs extrémités. Les noyaux des deux galaxies sont visibles sous forme de zones légèrement plus brillantes.
      Toujours en vision décalée, un trait sombre est perceptible au niveau de la zone de contact. L’ensemble est assez esthétique et évoque la forme d’un Palmito.
      La galaxie vue par la tranche NGC 4564 est visible dans le même champ. Elle possède un noyau ponctuel d’aspect stellaire.
       

       
       
      M 94 (NGC 4736)
      Galaxie dans les Chiens de Chasse. Magnitude 8,2.
      C'est une galaxie spirale vue de face. Son noyau de forme circulaire est énorme et extrêmement brillant. Le sens d'enroulement des bras spiraux est perceptible le long du noyau.
       

       
       
      NGC 5247
      Galaxie dans la Vierge. Magnitude 10.
      J'ai gardé la meilleure pour la fin. Cette galaxie est une incroyable découverte ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu une pareille surprise !
      Je n'avais jamais observé cette galaxie auparavant car elle ne fait pas partie du catalogue des 110 NGC, ni du catalogue Herschel 400. C'est un dessin de Nicolas Biver, vu ici sur Astrosurf , qui m'a mis la puce à l'oreille l'an passé, et qui m'a fait connaitre l'existence de cette galaxie.
      NGC 5247 est un spirale vue de face. Je l'ai observée longuement au cours des 3 nuits claires de la semaine dernière. Le ciel n’était pas toujours excellent mais je pense pouvoir confirmer la présence de deux grands bras spiraux visibles à l’oculaire.
      Cette galaxie fait un peu penser à M 83 qui est d'ailleurs située dans la même zone du ciel. Mais NGC 5247 est plus haute sur l'horizon, delta -17°, alors que M 83 est à delta -30°. Du coup, c'est peut-être plus facile en France de voir les bras spiraux de NGC 5247 que ceux de M 83.
       

       
      Voilà pour cette fois,
      J'espère que tout se passe bien chez vous, en cette période de confinement qui est partie pour durer...
       
      Bon ciel à tous ,
      Yves
       
    • By biver
      Quand il ne reste plus que ça à voir de sa fenêtre..., parce que je suis encore au bon azimut pour ça!
      (Nord en bas)
       
  • Images