Anton et Mila

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

il y a 23 minutes, Bruno- a dit :

On n'est pas obligé de dessiner pour chercher le maximum de détails possibles.

Vouis d'accord...mais statistiquement et de manière empirique sur une population donnée, je pense qu'il doit y avoir une plus grande variabilité entre simples observateurs, et bien moindre entre astro dessinateurs, voilà pourquoi je souhaitais introduire la restriction, toute discutable quelle soit.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ce croquis est fait avec quel instrument à votre avis :-) 

Croquis Jupiter.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, Olili a dit :

J’ai surtout remarqué que le choix des oculaires dépendait de l’instrument! Un Dobson non motorisé impliquait systématiquement l’utilisation d’oculaires grand champ. Ceux qui ont de bonnes montures optent pour des Orthos et/ou monocentrics pour le planétaire. 

on est à moitié d'accord alors: toi tu mets en doute la qualité des grands champs en définition, moi j'en suis moins sûr, et moi je mets en doute le confort des monocentriques, et toi tu penses le contrare car la définition doit primer en premier.

Pour tout le reste, on doit être à peu près d'accord...sauf peut-être que toi tu estimes qu'il vaut mieux de l'ortho Taka ou du Brandon et que moi j'estime qu'un BCO/Vulcano top Tani KK fait aussi bien....

Tu vois pas de quoi déclencher une guerre de tranchée....

 

PS: J'ai eu un 8mm brandon et  je n'ai pas aimé ne pas voir le champ en entier, l’œil collé à l'oculaire...REVENDU vite fait, et que dire du 6mm qui doit être en option dans certains sets.

 

Bonsoir Olivier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jm-fluo a dit :

Ce croquis est fait avec quel instrument à votre avis :-) 

Un stylo à bille non ? :$

  • Love 1
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ALAING a dit :

Un stylo à bille non ? :$

Oui mais encore ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, lyl a dit :

Et nous n'avons pas la même acuité visuelle.

Tu peux préciser ? Et tu ne réponds pas à ma question.

 

Tant que j'y suis je reviens sur le dessin que tu trouves sans intérêt particulier : Aurorae Sinus, c'est pas tous les jours que je le vois détaillé comme ça, avec ces nuances. Toi, si ?

5e693d1168e0c_Mars26juillet2018.jpg.c2c9944d0751960d3f9b8e774dc9f8f1.jpg

 

  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, jm-fluo a dit :

Ce croquis est fait avec quel instrument à votre avis :-) 

 

Ca c'est le niveau de détail qu'on obtient avec un chercheur de 50. Oui mais attention, un chercheur Taka, quand-même !

Fred.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, jm-fluo a dit :

En plus on a gain de 20% en terme de G par rapport à l'observation en mono ;-)


Que veux-tu dire? C’est vrai avec un instrument avec lequel la mise au point se fait par translation d’un miroir (SC, Mak) ou si tu utilises une barlow à cause du tirage supplémentaire. Avec ta lunette sans barlow, ça ne sera pas le cas ou alors je loupe un truc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Olili a dit :

Que veux-tu dire? C’est vrai avec un instrument

Pour faire simple avec mon APO de 100 mm en, mono sur Jupiter, je suis au top à G=1,4D,  et avec le même instrument en ben je suis au top avec  un G=1,7D   ;-)

nb ; et je ne pas le seul à avoir constater ce phénomène ;-)

"En utilisant une tête binoculaire Denk II grossissant 200X (soit un peu moins qu'en observation monoculaire), c'est le summum : les détails visibles à 250X se révèlent encore plus facilement et plus vite même si l'observation binoculaire n'en révèle pas plus, en théorie... La luminosité de la planète et l'excellente transmission de la lunette permettent de profiter pleinement de la vision binoculaire."

Source : Laurent's ScopePage

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

@jm-fluo Avec une lunette ou un Newton, je ne comprends pas pourquoi il y aurait un grossissement de 20% supplémentaire si tu n’utilises pas une barlow, mais je peux me tromper. Avec un SC, c’est une autre histoire car le back focus supplémentaire pour faire la mise au point avec la bino va nécessiter de rapprocher les miroirs l’un de l’autre et donc augmenter la focale de l’instrument. Ça n’est pas vrai avec une lunette.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Et pourtant, avec une lunette, un newton, ... la vision bino augmente la taille apparente de ce qui est observé. Je rejoins complètement le commentaire de jm-fluo.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, guilaume a dit :

la vision bino augmente la taille apparente de ce qui est observé


La taille apparente, c’est différent! Avec un SC, le grossissement est réellement plus important.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, fred-burgeot a dit :

Tu peux préciser ? Et tu ne réponds pas à ma question.

Quelle est ta question ? j'ai zappé quelque chose.

 

Pour Aurorae Sinus, il n'est en effet pas couvert par des nuages jaunes qui le font disparaître 'habituellement" (paleur normale remontée par Maggini cf pj)

 

On en revient à ce qu'on disait : le CROA même minimaliste est utile pour identifier le centre d'intérêt du dessin.

CROA que tu as fait mais que tu n'as pas mis en copiant collant ton image. Le manque de commentaires autour de ton post a été incitatif à mettre ça en relief. (la nécessité du CROA)

 

Je ne cherche pas a critiquer l'image  ni a piéger mais à argumenter sur le besoin de la description écrite du ressenti de l'observateur ("manque de personnalité du dessin") et tu viens de fournir le meilleur exemple qui soit dans le sujet et moi j'espère le contre-exemple (image améliorée, nb c'était indiqué aussi...)

Note, j'en ai discuté en MP le 2 Mars de ce post il y a quelques jours et j'ai lu en détail suite à la remarque qu'on m'a faite de creuser un peu plus sur ton site.

 

Voici un texte piqué des archives de la SAF sur ce que sont des observations avec dessins.

Matériel de diamètre de même échelle, situation géographique et grossissements proches.

Je ne vais pas te féliciter, la comparaison avec Maggini parle d'elle même.

 

 

1922LAstr__36__306M.pdf

image.png.28d1b3dd9c7ab0c37ab9e70b1e17c547.png

 

image.png

-----------------------

Je vais rajouter une devise journalistique connue :

"Le poids des mots, le choc des photos".

Edited by lyl
CROA et dessin pour argumentation

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bruno : pour pratiquer beaucoup de descriptions écrites et un peu de dessin, les deux effectivement ont leur intérêt et leurs caractéristiques propres. Toutefois il me semble que le dessin permet peut-être de fouiller davantage, d'être plus pointu car s'il est consciencieux il devrait durer au moins autant que l'observation simple. En effet, on peut parfois avoir l'impression d'avoir fait le tour du sujet en description alors que l'on a zappé ou bâclé certaines parties. En dessin normalement il faut TOUT dessiner, l'intégralité de l'astre dans toutes ses parties.

Avantages :

1) le rendu est plus exhaustif

2) on se prend au jeu de scruter plus attentivement pour rendre factuellement au mieux sur la feuille

3) on reste suffisamment de temps sur l"objet pour percevoir le chouia de photon en plus, qui ne parvient qu'au bout d'un certain temps d'accoutumance et de "dissection" de l'objet

 

Mais je fais un peu l'avocat du "diable", chacun connaissant mon goût pour les descriptions écrites ! ^_^

 

@Lyl : je pense que Fred parlait de cette question : "Tu veux dire que j'aurais pu grossir moins pour voir la même chose ?"

 

 

 

 

 

 

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour completer ce que dit @etoilesdesecrins je viens de commander astro dessin (2 volumes)...car je reste quand même sur l'impression bizarre d'avoir plusieurs fois pris conscience que le visuel, par moment, comparé à mes photos des mêmes regions, donnaient plus de rendu et fidélité dans les détails. Je sais que l'on dit souvent le contraire....bon c'est sur la lune, dont excuser mon erreur éventuelle...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, etoilesdesecrins a dit :

On reste suffisamment de temps sur l"objet pour percevoir le chouia de photon en plus, qui ne parvient qu'au bout d'un certain temps d'accoutumance et de "dissection" de l'objet


Et c’est là que l’utilisation d’excellents oculaires à vocation planétaire (Ortho,  Monocentric,...) entre en jeu et peut faire le chouïa de différence.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, etoilesdesecrins a dit :

Mais je fais un peu l'avocat du "diable", chacun connaissant mon goût pour les descriptions écrites ! ^_^

Ok je mets le CROA du croquis de Jupiter réalisé au stylo à bille ;-)

croa.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

@Lyl : je pense que Fred parlait de cette question : "Tu veux dire que j'aurais pu grossir moins pour voir la même chose ?"

Non lol, je me plains de mon acuité visuelle en baisse.

Mars est une cible de choix pour pousser la bête, comme la Lune, Fred est au bon grossissement, dans la bino.

A la différence près entre Mars et la Lune c'est qu'elle a une atmosphère, la tempête de la dernière opposition ça m'a bien dégoutée mais l’œil rouge reviendra dans le ciel. 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, lyl a dit :

la tempête de la dernière opposition ça m'a bien dégoutée

Tu n'es pas la seule, à part la calotte polaire , ben j'ai pas vue grand choses de plus  !!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jm-fluo a dit :

Tu n'es pas la seule, à part la calotte polaire , ben j'ai pas vue grand choses de plus  !!

Je t'ai toujours dit qu'une apo même fluo de 40mm de diamètre doit être un peu juste. Bon, maintenant, tu passe à 180mm, là il va falloir trouver autre chose que la tempête pour nous dire que tu n'as vu que la calotte....xDxD

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, STF8LZOS6 a dit :

Bon, maintenant, tu passe à 180mm, là il va falloir trouver autre chose que la tempête pour nous dire que tu n'as vu que la calotte....xDxD

Oui mais je vais pouvoir l'utiliser que vers le 15 décembre !!

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel sera le diamètre de Mars le 15 décembre ? Je ne suis même pas sûr de pouvoir l'observer depuis la métropole avec mon séjour d'un mois ;-)

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, STF8LZOS6 a dit :

Je t'ai toujours dit qu'une apo même fluo de 40mm de diamètre doit être un peu juste.

Oui je sais mais là j'étais avec 100 mm de diamètre FLUO mdr et cela n'a rien changé :-)

Edited by jm-fluo
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et comme j'ai rien vu avec 100 mm, cela ma motivé pour passer à 180 mm, mais toujours en mode "FLUO" ;-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, etoilesdesecrins a dit :

@Bruno : pour pratiquer beaucoup de descriptions écrites et un peu de dessin, les deux effectivement ont leur intérêt et leurs caractéristiques propres. Toutefois il me semble que le dessin permet peut-être de fouiller davantage, d'être plus pointu car s'il est consciencieux il devrait durer au moins autant que l'observation simple. [...]

 

Je suis tout à fait d'accord avec ça. Je dis juste que ce n'est pas une raison pour privilégier les « meilleurs » oculaires aux dessinateurs plutôt qu'aux non-dessinateurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Profitant de cette lune bien haute et visible je me suis arrêté sur Anaximander qui était dans l'ombre avec uniquement certaine partie qui émergé de lumière avec un fort albédo à trois endroit bien localisé.
      Cette formation de 68km  de diamètre au versant peu escarpé possède une muraille basse et voisin  J.Herschel.
       
      Pratique du dessin très inconfortable car plié en deux, impossible d'étendre les pieds de la monture car mon balcon n'étant pas assez large , il faudra investir dans une colonne.
       
      AIRWOLF BRESSER AR90/900 + BARLOW X2 - OCULAIRE ABBE 9MM TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       

       
      Bon dessin lunaire
       
      Séverin
    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      5 dessins : 9323 à 9327.

      Je suis prêt dans le crépuscule nautique à 21h42, ayant fini plus tôt mas sieste post-dînatoire.

      Je regarde d'abord la comète Néowise dans le Bouvier.

      Observation 9323 : Comète Néowise C/2020 F3.
      85x, 138x. Elle est vue floue et faible au chercheur 9x50. Dans le Dobson 508, elle s'illumine assez brillante à assez faible et bleutée, graduellement plus brillante au centre.
      Je ne vois plus de queue au premier examen, attendez... Ca se précise.. Ah si, à 85x je la vois difficilement.


      Des éclairs lointains d'orages à l'ouest font craindre une issue funeste pour les observations de cette nuit. Profitons-en tant qu'il est temps et que le temps météo l'autorise.

      Cantonné à cette zone du ciel, je vise des galaxies du Bouvier.

      Observation 9324 : NGC5523.
      85x, 201x. Cette galaxie allongée à 85x reste faible, et je note des nodosités VI3 à 4 (25% à 50% du temps en vision indirecte) et l'excentrement de ses zones les plus brillantes.


      A l'oeil nu je vois en vision indirecte la nébuleuse obscure de la Pipe dans Ophiucus, mais moins bien qu'au Restefond quand même.

      Observation 9325 : NGC5548.
      85x et 201x. Elle se montre petite, faible, diffuse avec donc des limites floues.


      Les éclairs au nord-ouest rappellent la proximité d'orages.
      Chiens et chevreuils se confondent et se parlent au sud.

      Puis à 23h je fais un tour sur le terrain pour rendre visite à mon voisin de l'est Alexandre au télescope de 600 et pour voir les orages à l'ouest totalement dégagés de la haie.

      Je dessine ensuite un amas globulaire du Bouvier.

      Observation 9326 : NGC5466.
      85x, 138x, 201x. Il est évident et bien résolu dès 85x, éclaté en étoiles faibles à perceptibles à 138x.
      A 201x il devient trop sombre d'autant plus que les éclairs dans cette direction me flashent les yeux.


      L'Humidité se dépose sur les affaires, autre signe de l'arrivée de nuages.

      J'ai le temps d'immortaliser une nébuleuse planétaire du Sagittaire, alors que j'ai mal au dos, j'ai dû rester trop longtemps dans une mauvaise posture lors du dessin précédent.

      Observation 9327 : IC4673.
      85x, 201x. Le filtre Oxygène 3 permet de la repérer à 85x, et à un grossissement plus fort de 201x, elle a un diamètre apparent suffisant pour la différencier des étoiles malgré la forte turbulence de 5 sur 5. La nébuleuse est très faible.


      A minuit et demie, le ciel se couvre par le sud-ouest. Le risque de pluie nous fait tous rebâcher.
      Je veillerai un peu, il n'y aura pas de pluie mais les images satellite ne me laissent pas d'espoir de voir le ciel se redégager cette nuit.
    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      NGC136
      Observation numéro 6883


      NGC103
      Observation numéro 6882

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      NGC1193
      Observation numéro 6884


      NGC1186
      Observation numéro 6885


      NGC1171
      Observation numéro 6886

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      11 dessins : 9312 à 9322.

      Nous subissons des rafales de vent de facilement 50km/h toute la nuit.
      Pour en diminuer l'effet sur les observations, je replie la jupe du télescope 508 sur la cage du secondaire et ne mets pas le pare-lumière qui ferait voile.
      Le télescope résiste à la plupart des poussées venteuses, ne les traduisant en vibrations que par moments.
      Le fort vent limite la résolution, la turbulence restera à 5 sur 5 toute la nuit.

      Je commence par un amas globulaire de la Balance.

      Observation 9312 : NGC5897.
      85x, 138x. Il est bas, victime de la turbulence à double titre, ce qui ne m'empêche pas de voir ses étoiles faibles à perceptibles sur fond VI1.


      Jcb est un peu dépité par ce vent du sud-est et est parti se recoucher un peu.

      Je dessine un nuage obscur d'Ophiucus, ce type d'objet passe bien malgré la baisse de résolution.

      Observation 9313 : Barnard 70.
      85x. On voit bien qu'il y a une zone plus sombre, mais ses bords ne sont pas tranchés, très flous contrairement à B69 à côté.


      Jcb s'est relevé mais renonce à réobserver à cause du vent.

      Pour ma part, j'écume les champs galactiques d'Hercule.
      Mais que ce vent est pénible!

      Observation 9314 : NGC6348/50.
      85x, 138x. Un passage de voiles sur Hercule à minuit s'ajoute au vent, non je ne craquerai pas!
      NGC6350 est vue à 85x, et NGC6348 qu'à partir de 138x. La première est assez faible, la seconde faible, comme une étoile floue.


      Jcb est passé à minuit avant d'aller dormir pour le reste de la nuit.
      Les rafales me poussent sur l'escabeau, avec mon gros manteau hivernal je ressemble au bibendum de Michelin car le vent arrive à passer en dessous!

      Observation 9315 : NGC6363.
      85x, 138x. Aperçue à 85x, elle est considérablement faible et petite.


      Je poursuis sur des galaxies Arp dans Hercule.

      Observation 9316 : NGC6524.
      Facile à 85x, elle me montre à 201x son centre contrasté, ses limites floues, et en vision indirecte son allongement.


      A 1h le vent ne faiblit pas.

      Observation 9317 : Arp102 = UGC10814.
      Facile à 85x, elle est allongée, faible. A 201x je remarque quelques nodosités VI5 donc à la limite.


      Je pars sur le ciel d'automne vers une nébuleuse diffuse et une galaxie de Cassiopée.

      Observation 9318 : VdB1.
      138x, 85x. Van Den Bergh 1 est évidente et dissymétrique à 85x, considérablement faible, et même bleutée marine.
      Je vérifie que les étoiles alentours n'ont pas de nébulosités, donc ce n'est pas un effet de la buée. Vive l'absence de diffusion de ces optiques!


      Observation 9319 : IC10.
      138x, 85x. Michel Nicole a rédigé une fiche sur cette galaxie irrégulière du Groupe Local, ça a attisé ma curiosité, voyons voir...
      Elle demeure faible et diffuse, mais montre des nodosités VI3 à 5, pas mal. La disposition me rappelle un peu le Grand Nuage de Magellan en bien plus faible.


      A 3h j'ai mal à la jambe droite, je ne me suis pas assez reposé, trop perché sur l'escabeau.
      Le vent est de pire en pire.
      La fatigue s'y ajoute, je fléchis et me dois de céder à une heure de sieste dans l'auto.

      Revenu requinqué, je termine sur des galaxies du Dragon jusqu'à l'aube.

      Observation 9320 : NGC6621/22.
      Ce membre du catalogue Arp sous le numéro 81 me montre 2 galaxies faibles déjà séparées à 85x, et serrées à 201x. La turbulence de 5 sur 5 n'aide pas.


      Le vent faiblit à 4h30, mais la turbulence devient maximale à l'aube, les étoiles sont des pâtés, même pas comestibles, bah!

      Observation 9321 : NGC6690.
      85x, 201x. Elle se révèle considérablement faible à faible à 85x. Son centre peu marqué n'apparaît qu'en vision indirecte. Elle est allongée, aux limites imprécises, avec 2 zones plus brillantes en vision indirecte 25% du temps (VI4).


      Observation 9322 : NGC6512/16/21.
      85x, 201x. Ce trio du Dragon bien moins connu que les Pieds Nickelés est bien triple dès 85x. La turbulence immonde transforme les étoiles en pâté, ce qui n'empêche pas la reconnaissance des galaxies en tant que telles.


      A 5h22 Procyon se lève.
      A 5h30 l'aube efface les galaxies, j'arrête sous un encore fort vent.
  • Upcoming Events