Anton et Mila

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

Le 13/03/2020 à 06:31, serge vieillard a dit :

Le reste n’est que blabla.

tiens dans le keskon voit :

 

5e6b1a99c824e_galeriemars2010c.jpg.998bca51b2ab985ad90b1da950074577.jpg

 

Bien sur il y avait diversité d’instruments, mais la planète était la même pour tous..... Je ne crois pas que ce fut simplement une histoire d'oculaires.....

Ce concept est une excellente idée. Il serait intéressant de faire ce genre exercice de temps en temps pour s'attacher à la manière dont chacun perçoit tel ou tel détail. Alors oui ça viendra dire quelque chose du matériel utilisé mais pas que. Et peut être que ça permettrait de parler du "Keskonvoit" davantage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, Olili a dit :

 

Il y a 2 heures, yapo a dit :

Je crois que le croquis de jm-fluo devrait ôter toute espèce de timidité à ceux qui pensent ne pas avoir de talent artistique

 

Sous-entendrais-tu que @jm-fluo n'est pas un bon dessinateur? xD

 

Vous n'avez pas tord ! Si je réalise un dessin suite à une observation de Mars avec ma TEC 180 FL, cela va ressembler à la vision que j'ai de Mars avec ma lunette Astro-Club de 60 mm en période de tempête martienne ;-)

Edited by jm-fluo
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Olili a dit :

Sous-entendrais-tu que @jm-fluo n'est pas un bon dessinateur? xD

Un bon dessinateur, il observe et puis il dessine. Un mauvais dessinateur, il observe et puis… il dessine, mais c'est un mauvais dessinateur. :ph34r:

 

Dessiner les objets célestes n'est pas l'apanage des "bons" dessinateurs (il faudrait se mettre d'accord sur une "bonne" définition du terme d'ailleurs), mais de tout amateur du ciel qui veut se l'approprier (au sens le connaître plus intimement).

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, yapo a dit :

Dessiner les objets célestes n'est pas l'apanage des "bons" dessinateurs (il faudrait se mettre d'accord sur une "bonne" définition du terme d'ailleurs), mais de tout amateur du ciel qui veut se l'approprier (au sens le connaître plus intimement).

Faire un dessin du CP c'est tout simplement impossible pour moi !

 

 :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 06:31, serge vieillard a dit :

Bien sur il y avait diversité d’instruments, mais la planète était la même pour tous..... Je ne crois pas que ce fut simplement une histoire d'oculaires.....

 

Evidemment...:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 16:22, jm-fluo a dit :

Bravo c'est toi qui à la bonne réponse à la question que j'ai posé. Ils ont été réalisés (croquis+CROA) avec une TEC 160 FL. Source : Dark-Star. 

 

Ah mince désolé ! D'après ton post de mercredi 22h01 j'avais compris que tu avais observé avec une 100, j'ai mal interprété. Bon quelque part ça me rassure si c'est avec ce monstre ...:D

 

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 23:38, serge vieillard a dit :

Et c’est vraiment ce que j'apprécie sur CE forum, et que je ne retrouve pas sur WA.

 

Un dernier mot sur les CROA, et généralement leurs faiblesses : combien de fois n'a-t-on lu "j'ai vu une Jupiter ciselée comme jamais...."  Oui, et alors ???? ciselée comment ???? Seul le dessin ou une mesure quantitative au micromètre et au photomètre permettrait d'en juger parfaitement. Ou alors pour revenir sur le sujet initial "punaise, cet oculaire de la mort-ki-tue m'offre un piqué de fou...". Oui, et qu'as-tu vu précisément avec cet outil, jusqu’où t'as-t-il permis d'aller, quelle en était la limite ultime atteinte que tu ne retrouves pas ailleurs ????

en toute camaraderie, cela va de soit

 

entièrement d'accord avec la première phrase. D'ailleurs on est quelques uns à se demander pourquoi l'ambiance en face devient de plus en plus morose, départ des uns et des autres ...

 

Idem, d'acc avec cette remarque sur le matos et ce qu'on en fait. Combien de fois me suis indigné du nombre de posts purement matos par rapport à celui bien plus réduit, purement observation ou dessin ? C'est pourtant notre "coeur de métier" à la base. Inclinations consuméristes ou goût pour la technique ? A ce jeu là on a vite fait de rester dans un théorie à "couper les cheveux en 4" et à finalement ne pas vraiment savoir sur le terrain ce que vaut l'accessoire qu'on a analysé dans tous les sens à grands coups de graphiques et de courbes !

 

Petite remarque que j'avais déjà dû faire : j'ai insisté un peu plus haut sur les avantages du dessin, mais attention, dessins et descriptions écrites revêtent tout de même un aspect plus ou moins complémentaire et intéressant tous deux. Donc le point qui me tient à coeur (déjà soulevé donc) est comment rendre toutes les nuances de difficultés de perception visuelle d'un objet du ciel profond, sur l'échelle de Ciel Extrême, notamment les degrés de VI1 à VI5 ? Comment montrer sur le dessin que telle extension n'a été vue que 25 % du temps, ce qui est fondamentalement différent (en termes de conditions observationnelles, de diamètre, de transparence) que si elle a été perçue 75% du temps par ex ?

 

Dans une description écrite par contre c'est évident à relater :)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, etoilesdesecrins a dit :

D'ailleurs on est quelques uns à se demander pourquoi l'ambiance en face devient de plus en plus morose, départ des uns et des autres ...

Moi ce que j'adore sur AS, c'est que l'on peut se taquiner, et je trouve cela plutôt cool cela fait avancer les débats avec chacun ses convictions, mais ce qui est bien aussi c'est que nous sommes tous des fous d'astro :-)

nb : et je ne suis pas le dernier à taquiner sur le forum ;-)

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, etoilesdesecrins a dit :

Idem, d'acc avec cette remarque sur le matos et ce qu'on en fait. Combien de fois me suis indigné du nombre de posts purement matos par rapport à celui bien plus réduit, purement observation ou dessin ? C'est pourtant notre "coeur de métier" à la base. Inclinations consuméristes ou goût pour la technique ? A ce jeu là on a vite fait de rester dans un théorie à "couper les cheveux en 4" et à finalement ne pas vraiment savoir sur le terrain ce que vaut l'accessoire qu'on a analysé dans tous les sens à grands coups de graphiques et de courbes !

C’est vrai

Peut-être que c’est inhérent aux passions. 
Il existe un besoin de se rassurer sur le bon matériel ou parfois l’inconsciente volonté de ne pas avoir un matériel qui sera considéré bas de gamme ou obsolète par quelques personnes parlant plus fort que d’autres. Pourtant le cœur c’est l’observation à la base et le reste n’est que pratique héritée. 
Étant musicien je sais pertinemment qu’on peut faire de la bonne musique sur une guitare à 400€ et que d’autres ponde d’ immondes bouses avec une Gibson à 5000€.  Le bon matériel se mérite quand on sait pourquoi on l’utilise et par quoi on est passer avant. J’ai acheté ma Les Paul le jour où j’ai su ce que je savais faire et pourquoi c’était cette guitare dont j’avais besoin. Mais le plaisir ne naît pas du contentement matérialiste. Hendrix se foutait de son matos. Alors un Hendrix astronome finalement ça doit être possible ce qui décomplexerait sans doute es débutants et les fauchés.

On pourrait peut-être réaiguiller la question initiale sur le comment on tire partie de son set d’oculaires pour un type d’observation que le dessin va retranscrire. Enfin je ne suis pas un spécialiste mais à lire l’ensemble des posts je me dit que c’est l’occasion d’ouvrir un espace d’échanges pédagogiques et bon enfant comme ce forum essaie de le faire. Avant j’étais en face et oui je trouve qu’ici c’est plus facile en général !

A vos oculaires, tubes pointés, Dessinneeeez !

( rappel nous sommes en guerre)

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Lensed Star a dit :

Mais le plaisir ne naît pas du contentement matérialiste. Hendrix se foutait de son matos. Alors un Hendrix astronome finalement ça doit être possible ce qui décomplexerait sans doute es débutants et les fauchés.

On appelle cela le talent.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Lensed Star a dit :

Étant musicien je sais pertinemment qu’on peut faire de la bonne musique sur une guitare à 400€ et que d’autres ponde d’ immondes bouses avec une Gibson à 5000€.

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jm-fluo a dit :

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

 

Ou les croquis de Jupiter avec une 100mm! xDxDxD

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire j'ai la plus "grosse " n'a aucun interêt !!  Ma  plus grande fierté c'est quand j'ai  été publié sur C&E en  décembre 1988 avec ma Perl-Vixen 83/910 pour une photo de Mars, avec le Film KODAK Technical Pan 2415 et la photo développée dans mon labo aménagé dans le grenier de la maison de mes parents ;-)

Edited by jm-fluo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Olili a dit :

Ou les croquis de Jupiter avec une 100mm! xDxDxD

 

Mince je n’ai pas dû être clair dans mes propos. Je voulais simplement rejoindre l’idée qu’on peut facilement se laisser happer par les questions matérielles et oublier le plaisir et ce que ça doit avec un instrument basique ou un C11. C’était simplement l’idée. Navré si je n’ai pas réussi à être explicite avec ma comparaison  🙄

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Lensed Star a dit :

Mince je n’ai pas dû être clair dans mes propos. Je voulais simplement rejoindre l’idée qu’on peut facilement se laisser happer par les questions matérielles et oublier le plaisi

Je ne comprends rien avec tes propos ! le  plaisir est indépendant du diamètre en astro !!!

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c’est ce que je dis !😂

je dois être fatigué visiblement mais on est d’accord sur le fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

Comment montrer sur le dessin que telle extension n'a été vue que 25 % du temps

ben tout simplement en rehaussant le niveau de luminosité, l’échelle des gris, ce que je fais. Ce qui est visible est affirmé, ce qui est délicat est ténu. Je trouve qu'ainsi on comprend TOUTE l'info perçue, juste d'avoir TOUJOURS à l'esprit que ce fut une rude bataille, et que les pétouillettes ou extensions diffuses n'ont été chopées qu'après un bien rude combat,

ce qui est généralement mentionné dans le commentaire.

 

Il y a 8 heures, Lensed Star a dit :

Peut-être que c’est inhérent aux passions. 

Pas obligatoirement, fort heureusement. Je suis d'accord avec ce qui a été dit sur le consumérisme.

Mais avoir du plaisir à posséder quelque chose de beau et de se l'offrir, c'est bien agréable, mais c'est un tout autre débat.

L’exemple de la guitare est éloquent. Ça me rappelle mon ancien copain bassiste de mon groupe de Hard Rock qui arpentait désespérément tous les magasins de Pigalle pour retrouver le matos qui génèrerait (comme par miracle) le son d'un note UNIQUE d'un morceau d'un album dont je ne me souviens plus du nom, sans comprendre, malgré des tonnes d'explications, que c'était principalement le jeu du gugusse qui engendrait cette curiosité.

Mais bordel, que c’est bon de gratter une bonne gratte !!! ce qui ne m’empêche pas de gratter un truc à deux balles sous les iles.....

Mais bordel, que c’est bon d'observer dans le T1000 de tonton David !!!! ce qui ne m’empêche pas d'observer sur mon "petit" 400 sous les iles.... Tiens marrant, dans les 2 cas j'utilise des Ethos.....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jm-fluo a dit :

Ma  plus grande fierté c'est quand j'ai  été publié sur C&E en  décembre 1988 avec ma Perl-Vixen 83/910 pour une photo de Mars, avec le Film KODAK Technical Pan 2415 et la photo développée dans mon labo aménagé dans le grenier de la maison de mes parents ;-)

 

Aaaah! Ca, je voudrais bien la voir! Peux-tu nous la montrer? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, serge vieillard a dit :

Mais bordel, que c’est bon de gratter une bonne gratte !!! ce qui ne m’empêche pas de gratter un truc à deux balles sous les iles.....

Mon meilleur pote guitariste à deux balles chantait comme un pied dans les années fin 80, mais il attirait les meufs comme un aimant....c'était peut-être la vrai bonne raison qu'il était mon potexDxD....mais le curé veillait au grain.xDxD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, serge vieillard a dit :

ben tout simplement en rehaussant le niveau de luminosité, l’échelle des gris, ce que je fais. Ce qui est visible est affirmé, ce qui est délicat est ténu. Je trouve qu'ainsi on comprend TOUTE l'info perçue, juste d'avoir TOUJOURS à l'esprit que ce fut une rude bataille, et que les pétouillettes ou extensions diffuses n'ont été chopées qu'après un bien rude combat,

ce qui est généralement mentionné dans le commentaire.

Pour avoir observé rarement longtemps sur le même objet, mais toujours sans dessiner, mais pour comparer, je retrouve bien ici l'acharnement que cela doit être, et tout le confort nécessaire. Et je suis persuadé que quelque fois certains détails ne sont vu distinctement que 10% du temps, voir moins, avec la turbulence.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Olili a dit :

Aaaah! Ca, je voudrais bien la voir! Peux-tu nous la montrer? 

Oui je voudrai bien mais je n'ai pas la revue de C&E de décembre 88 avec moi à Mayotte !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, jm-fluo a dit :

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

 

Bon là OK c'est clair : Clairement tu taquines !! :D Avec une 3 pouces et quelques !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Nuit du 27 au 28 février 2022
      Dobson Strock 254/1200
      Au nord-est de la terrasse de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres.

      8 dessins : 9851 à 9858.

      Je suis prêt à observer à 20h30, il fait meilleur qu'hier, le redoux réel n'est pas dû qu'au fait d'être à l'abri du vent ici.
      La lumière du concessionnaire n'est pas allumée ce soir tout comme constaté hier, est-ce un effet du coût actuel de l'électricité?

      La comète Kowal 104P est attrapée vers les Hyades avant que le Taureau plonge derrière la maison.

      Observation 9851 : Comète P/Kowal 104P.
      Vue tout de suite à 75x, elle est assez facile à côté de 93 du Taureau.
      Placée à 20h42 sur le dessin, elle est trahie par un léger déplacement pendant le dessin.
      Ell est considérablement faible, très diffuse. A 109x, son centre plus brillant est flou. La comète n'est pas mieux détaillée à 150x.


      Je passe à un amas ouvert d'Orion.

      Observation 9852 : Do17.
      Dolidze 17 est observé à 75x et 109x. Il est pas mal avec ses étoiles colorées car sinon il est peu fourni, on dirait plus un astérisme qu'un amas ouvert.


      Un train passe à 21h.

      Pas très loin de lambda Orionis, je pointe une nébuleuse obscure dans Orion.

      Observation 9853 : B35.
      A 75x le fond de ciel est plus sombre par là comparé au tapis de la Voie Lactée, mais les limites de Barnard 35 sont très diffuses.
      Il est mieux vu en bougeant le champ. Par contre je n'ai pas vu la nébuleuse diffuse Ced59 dans le même champ.
      Marrant d'observer un nuage sombre en cette saison, il y a moins de candidats visibles dans la Voie Lactée hivernale comparé à l'été.


      J'ai tenté le rémanent de supernova IC443 des Gémeaux, mais pas sûr de l'avoir vu, je n'ai rien dessiné.
      Pour ne pas être venu pour rien dans la zone, j'observe à proximité un amas ouvert de mon programme d'objets vus depuis plus de 5 ans.

      Observation 9854 : Cr89.
      Collinder 89 est assez fourni à 75x sur son axe central entre les 2 étoiles brillantes jaunes que sont 9 et 10 des Gémeaux.


      La buée gêne et l'atmosphère est diffusante, le halo de l'éclairage de la mairie monte davantage.
      La comète 67P Churyumov Gerasimenko dans le Cancer est ma cible suivante.

      Observation 9855 : comète 67P Churyumov Gerasimenko.
      A l'endroit prévu, elle a bien faibli! A 109x puis 150x, elle est faible, très diffuse, son centre est plus brillant en vision décalée. Il est difficile de la détailler davantage tant elle a faibli depuis le dernier dessin du 1er février.


      A 22h52 le village s'éteint.
      C'est l'heure du dessert et de la pause avant d'explorer des galaxies du Lion vers Régulus

      Observation 9856 : IC591.
      Elle est soupçonnée à 75x mais le halo de Régulus gêne.
      Faible à 109x, elle est condensée et ses limites sont floues.


      Je ressens de la fatigue à 23h30, c'est quand même la 4ème nuit d'affilée.
      Le chien à l'est s'excite à minuit à cause de chats miaulant plaintivement, il n'a aucune pitié!

      Observation 9857 : NGC3130.
      Vue à 109x et 150x, elle est assez condensée VI1 à 2.
      Voilà encore une galaxie à l'observation gênée par une proche étoile brillante.


      Je visite un groupe de galaxies vers bêta du Lion, Dénébola, pour finir.

      Observation 9858 : Groupe NGC3817 à 25.
      A 150x, elles ne sont pas toutes vues en même temps, le placement de 2 d'entre elles en est imprécis bien que vues, car placées en fonction de jalons vus par intermittence.
      J'ai vu NGC3825 faible à très faible, NGC3822 faible et allongée en vision décalée lointaine, NGC3817 vue VI2, NGC3819 vue VI3 à 4, NGC3820 vue VI1 à 2.
      Ca a été dur de voir les 5 à cause de la buée incessante, je passais mon temps à essuyer l'oculaire.
      Je note toutefois qu'il faudra refaire ce groupe avec une carte de repérage car j'en ai râté.


      Des bancs de brume circulent, ça va finir en brouillard, déjà que je constate de l'humidité sur les affaires.
      Je remballe à 0h50.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour ,
       
      Voilà bien longtemps que mes crayons ne s'était pas mis en exercice pour l'exécution d'un dessin astro.
      J'ai profité de redessiné cette partie situé au nord-ouest lunaire, il s'agit Anaximander (dans l'ombre )& Herschel  (en lumière).Très esthétique pendant cette période croissante.
      Et pour l'image, c'est toujours une surprise selon l'atmosphère la couleur change malgré une balance des blancs égal Sélène et un peu rosé.

       
       
       
       
       
       


       
       
      Bon ciel lunaire
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Sur un ancien site militaire reconverti en vaste parking privé au nord du camping de Marigny et en forêt de Chizé dans les Deux-Sèvres.

      11 dessins : 9840 à 9850.

      Voici ma première soirée d'observation en groupe depuis Valdrôme 2021, avec les membres de mon nouveau club d'astronomie de Marigny, les "Têtes en l'Air".
      Leur site d'observation habituel se situe à 11kms de chez moi.
      Pour y aller vers 20h alors qu'il fait nuit, le GPS me fait passer par des petites routes dont une à une seule voie et bombée où il faut être vigilant pour ne pas verser sur le côté, j'y avance à moindre vitesse que le maximum autorisé, à ne pas prendre endormi!

      Heureusement le président du club David a aussi fléché le dernier carrefour pour confirmer le chemin.
      Après la traversée obligatoire du camping, je rejoins après un virage à presque 180°, puis un sentier entre herbes hautes et une entrée étroite, le parking, que j'essaie de traverser en feux de position pour ne pas gêner.

      J'irai en reconnaissance les derniers centaines de mètres puis garerai ma voiture plus à l'ouest avant de rapprocher mon télescope vers le 300 de David.
      Il y a aussi mon astro voisin de Fors, Remy, Michel qui ressemble à un prophète avec sa barbe blanche, Alain, et un astronome amateur des Pays de Loire, Laurent.

      L'installation du télescope prend du temps car je discute notamment avec Remy, je suis aussi venu pour ça.

      Mes premiers cibles sont 2 amas ouverts de la Licorne, à un train de sénateur pour cette raison aussi, pas simple de dessiner tout en discutant.

      Observation 9840 : NGC2311.
      Vu déjà fourni à 75x, il dévoile à 150x ses étoiles assez faibles à perceptibles.


      Observation 9841 : NGC2286.
      Il est dessiné à 109x. Aïe à force de discuter j'ai oublié de prendre des notes sur cet objet hormis la turbulence moyenne à mauvaise à 109x, de 3 à 4 sur 5.


      Quelques lumières de coffre gênent quand certains remballent assez tôt.

      Ici la vue est dégagée sur 360°, le ciel Bortle 3 est magnifique, et la lumière zodiacale indiquée par David est forte à l'ouest ce soir, avant de disparaître plus tard, ne laissant que des lueurs (serait-ce celles de la côte Atlantique car très basses?).

      Je pointe la comète Faye 4P dans la Licorne.

      Observation 9842 : comète P/Faye 4P.
      Elle est très faible et très diffuse.


      A 0h30 je suis fatigué, je n'ai pas bien récupéré de la nuit précédente.
      Il reste David, arrivé à 18h pour ouvrir et débroussailler le site.

      Comme je tombais de fatigue, je vais dormir 2h sur la banquette arrière de la Sandero.
      Je suis seul au réveil.

      J'explore les champs de galaxies de la Vierge, sur la carte 193 de l'Uranométria, leur proximité mutuelle va me faire enchaîner les dessins.

      Observation 9843 : NGC4200. Vue dès 75x, elle est très faible. A 150x en vision indirecte, son centre plus brillant se détache. Elle est petite et condensée.


      Le vent faible et froid de début de nuit est tombé, puis revenu après 4h. Il ne gêne heureusement pas, car je n'ai aucun abri à part me coller à la voiture, et un télescope ultra-léger comme le mien y est sensible.

      Observation 9844 : IC769.
      Cette galaxie remarquée dès 75x est diffuse, vue VI1 à 2 à 150x et montre alors des nodosités VI5 donc limites.


      Des chouettes se parlent dans la forêt qui m'entoure.

      Observation 9845 : NGC4207.
      Facile, elle est allongée à 75x, faible à très faible à 150x.


      J'ai froid aux pieds, pas de pause au chaud possible ici, à part dans la voiture moins froide.

      Observation 9846 : NGC4165/8.
      NGC4168 est la seule vue à 75x, assez faible, tandis que NGC4165 apparaît à 150x, vue VI1.


      Je remarque la lumière faible d'une ferme derrière la haie au nord.

      Observation 9847 : NGC4189.
      Vue à 75x, elle est très faible, très diffuse. A 150x, je rêve ou il y a une structure spirale, soupçonnée à cause des bords plus renforcés?
      En effet après vérification sur photo.


      Je fais un détour sur M99 spiralée, ce n'est pas courant à ce diamètre.

      Observation 9848 : M99.
      Encouragé par l'observation précédente, je pointe cette galaxie spirale déjà bleutée ciel à 75x.
      A 150x, elle est assez faible, de la structure spirale apparaît, notamment une virgule part du noyau.
      Après observation approfondie, un bras VI3 (50% du temps en vision indirecte) est vu de ce côté, tandis qu'un bras VI4 (25% du temps en vision indirecte) est détecté à l'opposé au nord.
      Une bande sombre borde au nord la virgule.


      Fatigué à 4h45, je fais une pause casse-croûte dans la voiture.
      Je suis fatigué, j'ai le nez qui coule, mais je ne faillis pas.

      Observation 9849 : NGC4365 et 4370.
      75x et 150x. NGC4365 est assez faible et NGC4370 est très faible à VI1.


      Pendant le dernier dessin d'un trio de galaxies toujours sur cette carte de la Vierge, j'entends un remue-ménage que j'attribue d'abord à des occupants des bungalows du camping au sud, mais c'est finalement des chevreuils à l'aboiement caractéristique.

      Observation 9850 : NGC4341/3 et IC3267.
      A 109x, le trio comprend les faibles NGC4341 et NGC4343, accompagnées d'IC3267 vue qu'en vision décalée VI1.


      Je dors debout à 6h, du coup 40 minutes de sieste dans l'auto sont obligatoires.
      L'aube et Vénus sont arrivées, je remballe.
    • By xavierc
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Sur le bord Est de la terrasse de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres, d'abord au milieu puis au nord.

      10 dessins : 9830 à 9839.

      J'ai installé le télescope avant le dîner.
      Après ce dernier, pour finir de récupérer de la soirée d'astro d'hier, je dors 1h30 jusqu'à 21h45.
      Le temps de s'habiller, mettre les lentilles de contact, sortir les accessoires d'observation et finir de régler le télescope, il est 22h15.

      Mon premier thème de la nuit est les nébuleuses planétaires Abell, j'ai imprimé tout leur catalogue pdf dans la journée.
      J'échoue bêtement sur la première, car je l'ai bien vue dans Orion, mais elle s'est vite retrouvée dans le toit de la maison. A refaire plus tôt.

      J'en vois deux dans les Gémeaux.

      Observation 9830 : PK200+8.1.
      Aussi Abell 19, cette nébuleuse est d'abord vue à 201x sans filtre, très dure. Avec le filtre Oxygène 3 auquel elle répond considérablement bien, elle est assez facile en vision décalée. Puis je la vois sans filtre plus facilement qu'avant même à 85x.
      Ses bords restent flous. Elle demeure invisible avec le filtre HBêta.


      J'ai l'impression d'entendre la télé qui s'est rallumée toute seule (à cause d'un contacteur mal foutu), en effet je vais l'éteindre après le premier dessin en me masquant l'oeil observateur pour conserver mon adaptation nocturne.

      A 23h le village s'éteint, sauf le spot de jardin, mal dirigé vers les arbres, d'un voisin de l'autre côté de la rue au sud, et bien sûr la façade de la mairie.

      Observation 9831 : PK205+14.1.
      Abell 21 de son autre dénomination, ou la Nébuleuse de la Méduse de son petit nom, c'est la plus intéressante Abell de la nuit assurément!
      Vue dès 85x, même sans filtre, elle est facile. 138x est optimal pour la détailler. Elle répond en plus très bien au filtre Oxygène 3, mais reste très faible en HBêta.
      Les détails internes sont vus à 138x tandis que les extensions les plus faibles sont repérées à 85x. Cet objet est finalement complexe, je vois le gap avec une vieille observation avec le Strock 254.


      Des pétards retentissent au nord à peu prêt à la même heure, les ados du coin se lâchent.
      A noter aussi : nez coulant, buée qui gêne, et train bruyant passé à minuit.

      Je dessine une nébuleuse planétaire dans le Cancer.

      Observation 9832 : PK208+33.1.
      Abell 30 n'est vue à 201x qu'avec l'aide du filtre Oxygène 3, comme un halo diffus autour d'une faible étoile, VI4 à 5. Le bon état de surface des optiques, limitant la diffusion, est primordial pour lever le doute par rapport aux étoiles voisines.


      Ah les lumières du voisin au sud sont enfin éteintes.
      J'ai froid aux mains à 0h30, j'ai encore fait l'impasse sur les gants.
      C'est le prétexte pour une pause goûter et chauffage des mains 10 minutes après, une fois le dessin fini.

      Je reviens pour dénicher des faibles galaxies dans l'amas de la Crêche M44, c'est marrant.

      Observation 9833 : NGC2637.
      Première du groupe dans M44, elle est facile à 201x et n'a pas été vue par contre à 85x. Elle est très faible à VI1.


      Observation 9834 : NGC2643.
      Faible à très faible, elle est condensée, facile et assez petite à 201x et encore à 276x.


      Les mains sont regelées à 0h40

      Observation 9835 : NGC2624/5.
      Ce couple est très facile à 201x.
      NGC2624 est considérablement faible à faible, et NGC2625 est considérablement faible.
      A la fin du dessin de ces galaxies intra-M44, le champ est à moitié dans le toit, il était temps de finir.


      J'aurais dû me mettre tout de suite le plus au nord possible de la terrasse, ce que je fais après cette exploration insolite de M44. Mais ça va me desservir plus tard!

      Je pointe des galaxies dans la Vierge.

      Observation 9836 : NGC4348 et ASASSN-22am.
      NGC4348 est spécialement visée car une supernova y est visible en ce moment, ASASSN-22am.
      85x, 201x et 402x. La turbulence est forte à 402x, de 4 sur 5.
      La galaxie et la supernova sont vues facilement à 85x.
      La première est assez faible à considérablement faible, tandis que l'invitée surprise est au centre de la galaxie normalement pas marqué. Une condensation à côté fait de l'ensemble comme un double noyau.
      A 402x, je décèle d'autres nodosités VI5 donc limites.


      Un chat miaule dans le secteur.
      Puis les canards s'excitent dans le voisinage.

      Observation 9837 : NGC4517.
      Pas loin de la précédente je regarde la chouette galaxie NGC4517.
      Facile à 85x, elle est bleutée et très allongée. J'ai l'impression qu'une bande d'absorption la traverse, ça sera confirmé à posteriori au bon endroit par les photos.
      La galaxie est considérablement faible et pullule de nodosités.
      Une bien belle galaxie vue par la tranche, bien qu'un peu faible à 201x.


      Une vache meugle vers l'Est.

      Je vois enfin le quasar double de la Grande Ourse après une tentative avortée à cause de nuages en Lozère.

      Observation 9838 : QSO957+561.
      Voici le fameux quasar double de la Grande Ourse.
      Vu dès 201x en vision décalée, il devient trop sombre à 401x. C'est une tache VI3 à VI4, allongée, les 2 images du mirage gravitationnel ne sont pas séparées.
      Il plonge dans le toit de la maison, ce qui ne me laissera pas l'occasion de confirmer la duplicité, à la fin de l'observation je ne le vois plus car trop absorbé. J'aurais eu plus de marge sans avoir déplacé le télescope auparavant, zut, et là j'ai la flemme de re-soulever les 3 points de cale et de le repointer. Je le retenterai plus tard en saison ainsi que la belle galaxie NGC3079 à côté.


      Je termine par une chaîne de galaxies déjà vue comme Arp 330 : Shakbazian 16 dans le Dragon.

      Observation 9839 : Arp 330 = Shakbazian 16.
      J'ai déjà observé ce groupe de faibles galaxies avec ce télescope, aux Nuits Astronomiques de Touraine vers l'aube il me semble.
      Je voulais voir ce que ça donne ici.
      Certains de ses membres sont vus dès 85x.
      A 201x, il est constitué de galaxies faibles à VI4, intéressant.
      J'en ai confirmé 7, du nord au sud : PGC2817454, PGC59054, PGC59048, PGC59050, PGC59056, PGC59042, 2MASXJ16490401+5322254.


      A 4h40 j'arrête là, je veux garder de l'énergie pour la nuit d'astro prochaine avec le club de Marigny. Au lit à 5h30 tandis que les coqs chantent en avance l'aube.
    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      A l'ouest du jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres

      6 dessins : 9824 à 9829.

      Je me suis installé dès le début de soirée dans cette zone du jardin car une camionnette masque l'éclairage de la rue au sud.
      Je suis prêt à 21h précisément alors que retentissent des cris d'enfants au sud dans la rue.

      Je passe la soirée sur les constellations basses australes, l'entamant sur une galaxie du Grand Chien.

      Observation 9824 : NGC2283.
      Vue à 75x, elle est assez condensée et vue VI1 à 2 à 109x.


      2 patrouilles d'avions à hélices sont passées dans le nord du ciel en direction de l'est, est-ce en lien avec la guerre en Ukraine? C'est le premier soir où j'assiste à ça.
      J'entends aussi une bataille de chats, le chien à l'Est s'en excite.

      Je passe aux amas ouverts de la Poupe car le Grand Chien passe déjà dans le mur à 21h30.

      Observation 9825 : Ru32.
      Rupretch 32 est petit à 75x, reste laiteux à 109x, et il est vu VI1 à 2 (75% à 100% du temps en vision indirecte).


      Observation 9826 : NGC2482.
      A 109x ses étoiles s'étagent d'assez faibles à perceptibles. Je cravache pour le dessiner avant qu'il passe derrière le mur au sud, exercice compliqué car il est assez fourni et remarquable.


      C'est donc au tour de la Poupe de foncer dans la maison à 22h30.
      Je me rabats sur les galaxies de l'Hydre Femelle, plus hautes et plus à l'est.

      Observation 9827 : NGC2585.
      A 150x, son repérage est difficile. Elle est diffuse, plus condensée au centre VI1 à 2.


      La buée est énervante à 23h, alors que le village est éteint.
      L'humidité est palpable sur les affaires et dans l'air, la lumière de la mairie diffuse.

      Des bruits lointains de circulation parviennent à mes oreilles.

      Observation 9828 : NGC2583/4.
      Avec ces deux galaxies observées à 150x, le trio est complet avec la précédente. NGC2583 m'apparaît comme une étoile floue très faible à VI1, et NGC2584 est VI3 avec un allongement évident.


      Les chouettes causent entre elles à 23h30.
      Mes lentilles un peu sèches me gênent, je dois cligner davantage des yeux, oui en effet ça améliore la fin de séance.

      Observation 9829 : NGC2590.
      Cette galaxie vue tout de suite à 109x est très faible, concentrée, puis je remarque qu'elle est allongée et enfin qu'une étoile y est collée.


      Je suis fatigué puis entends des canards serviables pour me tenir éveillé.
      Je remballe plus tôt à 0h10 pour garder des forces pour la nuit suivante prévue au télescope 508.
  • Upcoming Events