Anton et Mila

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

Le 13/03/2020 à 06:31, serge vieillard a dit :

Le reste n’est que blabla.

tiens dans le keskon voit :

 

5e6b1a99c824e_galeriemars2010c.jpg.998bca51b2ab985ad90b1da950074577.jpg

 

Bien sur il y avait diversité d’instruments, mais la planète était la même pour tous..... Je ne crois pas que ce fut simplement une histoire d'oculaires.....

Ce concept est une excellente idée. Il serait intéressant de faire ce genre exercice de temps en temps pour s'attacher à la manière dont chacun perçoit tel ou tel détail. Alors oui ça viendra dire quelque chose du matériel utilisé mais pas que. Et peut être que ça permettrait de parler du "Keskonvoit" davantage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, Olili a dit :

 

Il y a 2 heures, yapo a dit :

Je crois que le croquis de jm-fluo devrait ôter toute espèce de timidité à ceux qui pensent ne pas avoir de talent artistique

 

Sous-entendrais-tu que @jm-fluo n'est pas un bon dessinateur? xD

 

Vous n'avez pas tord ! Si je réalise un dessin suite à une observation de Mars avec ma TEC 180 FL, cela va ressembler à la vision que j'ai de Mars avec ma lunette Astro-Club de 60 mm en période de tempête martienne ;-)

Edited by jm-fluo
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Olili a dit :

Sous-entendrais-tu que @jm-fluo n'est pas un bon dessinateur? xD

Un bon dessinateur, il observe et puis il dessine. Un mauvais dessinateur, il observe et puis… il dessine, mais c'est un mauvais dessinateur. :ph34r:

 

Dessiner les objets célestes n'est pas l'apanage des "bons" dessinateurs (il faudrait se mettre d'accord sur une "bonne" définition du terme d'ailleurs), mais de tout amateur du ciel qui veut se l'approprier (au sens le connaître plus intimement).

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, yapo a dit :

Dessiner les objets célestes n'est pas l'apanage des "bons" dessinateurs (il faudrait se mettre d'accord sur une "bonne" définition du terme d'ailleurs), mais de tout amateur du ciel qui veut se l'approprier (au sens le connaître plus intimement).

Faire un dessin du CP c'est tout simplement impossible pour moi !

 

 :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 06:31, serge vieillard a dit :

Bien sur il y avait diversité d’instruments, mais la planète était la même pour tous..... Je ne crois pas que ce fut simplement une histoire d'oculaires.....

 

Evidemment...:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 16:22, jm-fluo a dit :

Bravo c'est toi qui à la bonne réponse à la question que j'ai posé. Ils ont été réalisés (croquis+CROA) avec une TEC 160 FL. Source : Dark-Star. 

 

Ah mince désolé ! D'après ton post de mercredi 22h01 j'avais compris que tu avais observé avec une 100, j'ai mal interprété. Bon quelque part ça me rassure si c'est avec ce monstre ...:D

 

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/03/2020 à 23:38, serge vieillard a dit :

Et c’est vraiment ce que j'apprécie sur CE forum, et que je ne retrouve pas sur WA.

 

Un dernier mot sur les CROA, et généralement leurs faiblesses : combien de fois n'a-t-on lu "j'ai vu une Jupiter ciselée comme jamais...."  Oui, et alors ???? ciselée comment ???? Seul le dessin ou une mesure quantitative au micromètre et au photomètre permettrait d'en juger parfaitement. Ou alors pour revenir sur le sujet initial "punaise, cet oculaire de la mort-ki-tue m'offre un piqué de fou...". Oui, et qu'as-tu vu précisément avec cet outil, jusqu’où t'as-t-il permis d'aller, quelle en était la limite ultime atteinte que tu ne retrouves pas ailleurs ????

en toute camaraderie, cela va de soit

 

entièrement d'accord avec la première phrase. D'ailleurs on est quelques uns à se demander pourquoi l'ambiance en face devient de plus en plus morose, départ des uns et des autres ...

 

Idem, d'acc avec cette remarque sur le matos et ce qu'on en fait. Combien de fois me suis indigné du nombre de posts purement matos par rapport à celui bien plus réduit, purement observation ou dessin ? C'est pourtant notre "coeur de métier" à la base. Inclinations consuméristes ou goût pour la technique ? A ce jeu là on a vite fait de rester dans un théorie à "couper les cheveux en 4" et à finalement ne pas vraiment savoir sur le terrain ce que vaut l'accessoire qu'on a analysé dans tous les sens à grands coups de graphiques et de courbes !

 

Petite remarque que j'avais déjà dû faire : j'ai insisté un peu plus haut sur les avantages du dessin, mais attention, dessins et descriptions écrites revêtent tout de même un aspect plus ou moins complémentaire et intéressant tous deux. Donc le point qui me tient à coeur (déjà soulevé donc) est comment rendre toutes les nuances de difficultés de perception visuelle d'un objet du ciel profond, sur l'échelle de Ciel Extrême, notamment les degrés de VI1 à VI5 ? Comment montrer sur le dessin que telle extension n'a été vue que 25 % du temps, ce qui est fondamentalement différent (en termes de conditions observationnelles, de diamètre, de transparence) que si elle a été perçue 75% du temps par ex ?

 

Dans une description écrite par contre c'est évident à relater :)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, etoilesdesecrins a dit :

D'ailleurs on est quelques uns à se demander pourquoi l'ambiance en face devient de plus en plus morose, départ des uns et des autres ...

Moi ce que j'adore sur AS, c'est que l'on peut se taquiner, et je trouve cela plutôt cool cela fait avancer les débats avec chacun ses convictions, mais ce qui est bien aussi c'est que nous sommes tous des fous d'astro :-)

nb : et je ne suis pas le dernier à taquiner sur le forum ;-)

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, etoilesdesecrins a dit :

Idem, d'acc avec cette remarque sur le matos et ce qu'on en fait. Combien de fois me suis indigné du nombre de posts purement matos par rapport à celui bien plus réduit, purement observation ou dessin ? C'est pourtant notre "coeur de métier" à la base. Inclinations consuméristes ou goût pour la technique ? A ce jeu là on a vite fait de rester dans un théorie à "couper les cheveux en 4" et à finalement ne pas vraiment savoir sur le terrain ce que vaut l'accessoire qu'on a analysé dans tous les sens à grands coups de graphiques et de courbes !

C’est vrai

Peut-être que c’est inhérent aux passions. 
Il existe un besoin de se rassurer sur le bon matériel ou parfois l’inconsciente volonté de ne pas avoir un matériel qui sera considéré bas de gamme ou obsolète par quelques personnes parlant plus fort que d’autres. Pourtant le cœur c’est l’observation à la base et le reste n’est que pratique héritée. 
Étant musicien je sais pertinemment qu’on peut faire de la bonne musique sur une guitare à 400€ et que d’autres ponde d’ immondes bouses avec une Gibson à 5000€.  Le bon matériel se mérite quand on sait pourquoi on l’utilise et par quoi on est passer avant. J’ai acheté ma Les Paul le jour où j’ai su ce que je savais faire et pourquoi c’était cette guitare dont j’avais besoin. Mais le plaisir ne naît pas du contentement matérialiste. Hendrix se foutait de son matos. Alors un Hendrix astronome finalement ça doit être possible ce qui décomplexerait sans doute es débutants et les fauchés.

On pourrait peut-être réaiguiller la question initiale sur le comment on tire partie de son set d’oculaires pour un type d’observation que le dessin va retranscrire. Enfin je ne suis pas un spécialiste mais à lire l’ensemble des posts je me dit que c’est l’occasion d’ouvrir un espace d’échanges pédagogiques et bon enfant comme ce forum essaie de le faire. Avant j’étais en face et oui je trouve qu’ici c’est plus facile en général !

A vos oculaires, tubes pointés, Dessinneeeez !

( rappel nous sommes en guerre)

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Lensed Star a dit :

Mais le plaisir ne naît pas du contentement matérialiste. Hendrix se foutait de son matos. Alors un Hendrix astronome finalement ça doit être possible ce qui décomplexerait sans doute es débutants et les fauchés.

On appelle cela le talent.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Lensed Star a dit :

Étant musicien je sais pertinemment qu’on peut faire de la bonne musique sur une guitare à 400€ et que d’autres ponde d’ immondes bouses avec une Gibson à 5000€.

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jm-fluo a dit :

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

 

Ou les croquis de Jupiter avec une 100mm! xDxDxD

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire j'ai la plus "grosse " n'a aucun interêt !!  Ma  plus grande fierté c'est quand j'ai  été publié sur C&E en  décembre 1988 avec ma Perl-Vixen 83/910 pour une photo de Mars, avec le Film KODAK Technical Pan 2415 et la photo développée dans mon labo aménagé dans le grenier de la maison de mes parents ;-)

Edited by jm-fluo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Olili a dit :

Ou les croquis de Jupiter avec une 100mm! xDxDxD

 

Mince je n’ai pas dû être clair dans mes propos. Je voulais simplement rejoindre l’idée qu’on peut facilement se laisser happer par les questions matérielles et oublier le plaisir et ce que ça doit avec un instrument basique ou un C11. C’était simplement l’idée. Navré si je n’ai pas réussi à être explicite avec ma comparaison  🙄

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Lensed Star a dit :

Mince je n’ai pas dû être clair dans mes propos. Je voulais simplement rejoindre l’idée qu’on peut facilement se laisser happer par les questions matérielles et oublier le plaisi

Je ne comprends rien avec tes propos ! le  plaisir est indépendant du diamètre en astro !!!

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c’est ce que je dis !😂

je dois être fatigué visiblement mais on est d’accord sur le fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

Comment montrer sur le dessin que telle extension n'a été vue que 25 % du temps

ben tout simplement en rehaussant le niveau de luminosité, l’échelle des gris, ce que je fais. Ce qui est visible est affirmé, ce qui est délicat est ténu. Je trouve qu'ainsi on comprend TOUTE l'info perçue, juste d'avoir TOUJOURS à l'esprit que ce fut une rude bataille, et que les pétouillettes ou extensions diffuses n'ont été chopées qu'après un bien rude combat,

ce qui est généralement mentionné dans le commentaire.

 

Il y a 8 heures, Lensed Star a dit :

Peut-être que c’est inhérent aux passions. 

Pas obligatoirement, fort heureusement. Je suis d'accord avec ce qui a été dit sur le consumérisme.

Mais avoir du plaisir à posséder quelque chose de beau et de se l'offrir, c'est bien agréable, mais c'est un tout autre débat.

L’exemple de la guitare est éloquent. Ça me rappelle mon ancien copain bassiste de mon groupe de Hard Rock qui arpentait désespérément tous les magasins de Pigalle pour retrouver le matos qui génèrerait (comme par miracle) le son d'un note UNIQUE d'un morceau d'un album dont je ne me souviens plus du nom, sans comprendre, malgré des tonnes d'explications, que c'était principalement le jeu du gugusse qui engendrait cette curiosité.

Mais bordel, que c’est bon de gratter une bonne gratte !!! ce qui ne m’empêche pas de gratter un truc à deux balles sous les iles.....

Mais bordel, que c’est bon d'observer dans le T1000 de tonton David !!!! ce qui ne m’empêche pas d'observer sur mon "petit" 400 sous les iles.... Tiens marrant, dans les 2 cas j'utilise des Ethos.....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jm-fluo a dit :

Ma  plus grande fierté c'est quand j'ai  été publié sur C&E en  décembre 1988 avec ma Perl-Vixen 83/910 pour une photo de Mars, avec le Film KODAK Technical Pan 2415 et la photo développée dans mon labo aménagé dans le grenier de la maison de mes parents ;-)

 

Aaaah! Ca, je voudrais bien la voir! Peux-tu nous la montrer? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, serge vieillard a dit :

Mais bordel, que c’est bon de gratter une bonne gratte !!! ce qui ne m’empêche pas de gratter un truc à deux balles sous les iles.....

Mon meilleur pote guitariste à deux balles chantait comme un pied dans les années fin 80, mais il attirait les meufs comme un aimant....c'était peut-être la vrai bonne raison qu'il était mon potexDxD....mais le curé veillait au grain.xDxD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, serge vieillard a dit :

ben tout simplement en rehaussant le niveau de luminosité, l’échelle des gris, ce que je fais. Ce qui est visible est affirmé, ce qui est délicat est ténu. Je trouve qu'ainsi on comprend TOUTE l'info perçue, juste d'avoir TOUJOURS à l'esprit que ce fut une rude bataille, et que les pétouillettes ou extensions diffuses n'ont été chopées qu'après un bien rude combat,

ce qui est généralement mentionné dans le commentaire.

Pour avoir observé rarement longtemps sur le même objet, mais toujours sans dessiner, mais pour comparer, je retrouve bien ici l'acharnement que cela doit être, et tout le confort nécessaire. Et je suis persuadé que quelque fois certains détails ne sont vu distinctement que 10% du temps, voir moins, avec la turbulence.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Olili a dit :

Aaaah! Ca, je voudrais bien la voir! Peux-tu nous la montrer? 

Oui je voudrai bien mais je n'ai pas la revue de C&E de décembre 88 avec moi à Mayotte !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, jm-fluo a dit :

Ben oui regarde les photos de Venus  réalisées  avec une 80 mm !!

 

Bon là OK c'est clair : Clairement tu taquines !! :D Avec une 3 pouces et quelques !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yapo
      Pendant que Serge ratait une éclipse, je plantais complètement mon exposé à la Villette pour cause de connectique récalcitrante…
       
      De retour au bercail, je me suis refait le "film" et je vous le propose en deux séquences sur Youtube, ce qui donnera l'occasion aux covidriaques d'en profiter quand même :
       
      1ère partie= https://youtu.be/g6FuUGJzKlQ
       
      2ème partie= https://youtu.be/HV6UCsKlY1E
       
       
      Je ferais bien une troisième partie en détaillant le fonctionnement des macros de magnitudes sur Aladin et leur adaptation à votre instrument et votre ciel, mais je pourrais également en profiter pour y répondre à vos questions ou bien pour détailler d'autres paramètres qui vous semblent peu clairs. Donc allez-y ici avec vos questions et remarques afin d'enrichir cette dernière partie. Merci d'avance.
       
    • By xavierc
      Nuit du 7 au 8 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      10 dessins : 9558 à 9567.

      Après un orage, le ciel est redégagé vers 22h. Je remonte la partie haute du télescope, démontée par précaution suite aux forts vents de ce matin.
      On aura encore de l'humidité toute la nuit vu que le Soleil était couché avant que ça se découvre.

      J'entame la nuit sur des galaxies Arp et d'autres galaxies du Bouvier.

      Observation 9558 : Arp117 = IC982/3.
      J'ai repéré la principale IC983 à 85x, considérablement faible, puis j'ai vu sa copine IC982 faible à 201x et 276x. Les 2 restent assez faibles à 276x, alors que la turbulence est très forte (5 sur 5) à ce grossissement.


      Observation 9559 : NGC5490 et Arp79 = NGC5490C.
      NGC5490 est assez faible à considérablement faible à 201x, condensée, avec une orientation que je juge indécise. Sa voisine NGC5490C alias Arp79 n'est vue qu'en vision indirecte VI2 à 3, très diffuse, plus difficile qu'attendue, et de la catégorie des Arp ne me montrant pas de détails malgré le diamètre respectable de mon télescope.


      Observation 9560 : NGC5492.
      Cette galaxie faible à très faible est clairement très allongée à 201x.


      Observation 9561 : Arp199 = NGC5544/45.
      J'ai repéré le duo comme un tout à 85x. Leur duplicité se révèle à 201x et 276x.
      Elle sont faibles à 201x, bien séparées. Mais les nodosités de la plus longue NGC5545 restent délicates, et plus facilement visibles à 276x.


      Observation 9562 : NGC5557.
      Cette galaxie se distingue avec son centre assez brillant, tandis que le reste est assez faible à perceptible et diffus à 201x.


      A 1h30 je connais un début de buée sur le chercheur.
      Je pars faire un tour sur le parking.

      J'ai vu Jones 1 la grosse nébuleuse planétaire de Pégase dans le télescope de 1m de David Vernet arrivé hier.
      Au retour sur ma "moitié de 1m", j'en pointe une plus discrète dans l'Aigle mais la turbulence immonde de 5 sur 5 n'aide pas.

      Observation 9563 : PK45-2.1.
      Je la repère par blinking Oxygène 3 à 85x, elle y répond bien.
      Elle est assez faible à considérablement faible, et reste ponctuelle à 201x.
      J'essuie trop de turbulence à 631x pour la différencier des étoiles. Elle disparaît presque totalement avec le filtre HBêta.


      J'en pointe une autre avant que l'Aigle se couche dans les arbres.

      Observation 9564 : PK40-0.1.
      L'apport du filtre Oxygène 3 est probant, puisque sans, elle est à la limite VI4 à 5 à 201x, alors qu'avec, elle est presque facile en vision indirecte VI2 à 3. J'ai achevé de mémoire le dessin car elle finit dans les arbres.


      Je rends ensuite visite aux galaxies du Triangle.

      Observation 9565 : NGC769.
      Elle est diffuse et considérablement faible à 201x.


      Observation 9566 : NGC777/78.
      Observé à 201x et 276x, ce duo est formé de NGC777 à centre assez brillant et pourtour faible, et de NGC778 faible. Elles sont vues dès 85x.


      J'ai dû désembuer le miroir secondaire avec le sèche cheveux récalcitrant grippé par la longue période d'inutilisation.
      Des nuages orographiques traînent sur l'Aup encore cette nuit.

      La buée est vraiment invasive à 4h, puis moins présente une demi-heure plus tard.

      J'observe la comète P/Faye dans le Taureau sous les Pléiades, avant qu'elle soit submergée par les lueurs de l'aube.

      Observation 9567 : Comète P/Faye 4P.
      A l'emplacement prévu, elle se révèle facilement dès 85x. Elle demeure petite, à noyau considérablement faible, et son aspect concentré n'est pas déparé par la queue vue en vision indirecte VI2 à 201x. Elle s'efface dans l'aube à 5h. Nicolas Biver a confirmé avoir vu cette queue du même côté avec son télescope de 400mm.


      Les affaires trempées, comme le papier dessin imbibé d'eau, témoignent qu'effectivement l'air ambiant n'a pas pu sècher après l'orage d'hier.

       
    • By xavierc
      Nuit du 6 au 7 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      8 dessins : 9550 à 9557.

      Le ciel nocturne est enfin dégagé après 3 nuits couvertes.

      J'entame la nuit avec un amas ouvert du Sagittaire.

      Observation 9550 : NGC6546.
      138x. Il se révèle assez fourni en étoiles assez brillantes à perceptibles. La turbulence est forte 4 sur 5.


      Il y a de l'animation à côté chez Bruno. Dans l'obscurité, ils marchent sur ma bâche et la lampe frontale, qui est miraculeusement indemne.

      Après cet assaut, je dessine une nébuleuse planétaire du Sagittaire.

      Observation 9551 : NGC6620.
      Elle réagit fortement au filtre Oxygène 3 qui permet de la repérer à 85x. Assez faible, elle me semble plus floue que les étoiles à 201x.
      Ca turbule trop à 631x pour la différencier des étoiles.


      La turbulence de 4 à 5 semble vraisemblablement avoir pour cause de la montagne de l'Aup, ça s'améliore quand je vise plus haut par là.

      J'observe ensuite une comète dans Hercule.

      Observation 9552 : comète Panstarrs C2017/K2.
      201x, 402x, 85x. Petite, elle est plutôt faible à 85x. Elle devient trop sombre à 402x. Elle est diffuse.


      Et pendant que je suis par là, je grappille quelques galaxies d'Hercule dont des Arp.

      Observation 9553 : NGC6433 et PGC60767.
      201x, 276x. La NGC me montre des détails, à commencer par son centre faible, puis ses extensions très très faibles à VI1, et enfin des nodosités à la limite VI4 à 5.
      La PGC est l'invitée surprise, très faible à VI1, diffuse.


      Observation 9554 : NGC6446/47.
      La première est vue à 85x, considérablement faible, l'autre faible est repérée à 201x et encore mieux vue à 276x.


      Observation 9555 : Arp312 = PGC59071/2.
      C'est le premier Arp de la soirée, 2 autres suivront.
      Il est composé pour les galaxies que j'ai vues à 201x, 276x et 402x, de PGC59072 faible et de PGC59071 vue VI1 à 2. Il me semblait en attraper une troisième vue VI5 mais incertaine, et c'est en réalité un grumeau d'étoiles faibles non résolues qui m'a trompé.


      Observation 9556 : Arp73 = IC1222.
      IC1222 est très faible et paraît grumeleuse à 201x. Elle reste difficile à détailler à 276x.


      A 3h15 le vent se lève mais le gros Dobson ne bronche pas, et est pointé sur une galaxie Arp du Verseau, naine de surcroît.

      Observation 9557 : Arp3 = D214.
      A peine visible à 85x, elle est très faible à VI1 à 201x, très très diffuse et très peu contrastée comme toute galaxie naine qui se respecte (D comme dwarf = naine en anglais).


      A 4h ça se recouvre par l'ouest avec en plus au sud des nuages orographiques sur l'Aup.
      Les éclaircies ne durent pas assez longtemps dans chaque zone du ciel pour tenter un dessin.
      Les autres remballent.
      Je fais de même à 4h45.
    • By yapo
      Mon butinage céleste estival 2021 est assez pauvre en spectacularités malgré une relative profusion de cibles. Il s'agit pour la plupart d'objets faibles un peu avares en détail que vous n'avez peut-être pas encore croisé. En outre, la météo n'a pas été très coopérative : seulement une demi-douzaine de nuits exploitées sur un séjour de deux semaines, ce qui n'est statistiquement pas représentatif du site…
       
      Ah oui, j'ai étrenné un nouvel oculaire, l'APM HDC 7mm/100°, destiné à remplacer un Speers-WALER de 7.4mm/82°, oculaire que j'adore (sans doute parce qu'il me donne une pupille idéale pour les pétouilles que je chasse). Une évolution win/win comme dirait un bon commercial : confort quasiment comparable et champ élargi.
       
      Pour bien apprécier les DAAOs, voici l'échelle qui permet d'apprécier les DAAO pourvu que votre écran fasse apparaître les différentes gradations.
       

       
      Les puristes retrouveront croquis de terrain, DAA0s hyper-contrastés et autres cartes de champ avec les fiches d'observation.
       
      J'ai commencé par une nébuleuse planétaire déjà observée, PK 59-18.1 (Abell 72) mais mal appréciée au niveau de ses limites et de sa structure. De plus, une galaxie proche au Sud (mais très faible) semblait être accessible et du coup occasionner un rapprochement plaisant. Si les lobes sont très subtilement discernables avec le filtre OIII, il faut l'enlever pour percevoir en même temps la galaxie vue à la limite et la nébuleuse qui bien que moins contrastée qu'avec le filtre reste perceptible.
       

      T445x125/OIII
       

      T445x286
       
      détails PGC 65491
      détails PK 59-18.1
       
    • By xavierc
      Nuit du 2 au 3 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme
       
      10 dessins : 9537 à 9546.

      J'ai déplacé le télescope 3 mètres plus au nord car un nouveau voisin Bruno s'est installé trop près.
      Je risquais de taper son trépied en déplaçant l'escabeau autour du Dobson.

      La comète Palomar est déjà dans les arbres dans la Vierge, je ne la verrai pas du séjour.
      Contrairement à Abell 2079, un amas de galaxies dans la Couronne Boréale, plus accessible que le fameux "amas de la Couronne Boréale" Abell 2065.

      Observation 9537 : IC4546.
      Elle est très faible, petite, diffuse, collée à une étoile à 201x.


      Observation 9538 : IC4547, PGC55124, PGC55143 entre autres.
      J'arrive dans une zone plus concentrée d'Abell 2079 avec 5 galaxies dans un mouchoir de poche même à 201x.
      IC4547 est très faible, PGC55124 et PGC55143 sont VI1 (vues 100% du temps mais qu'en vision indirecte), PGC55136 est VI2, et enfin PGC55126 est très faible à VI1. Ce groupe reste faible et ses galaxies sont petites, il faut dire qu'on frise une distance d'un milliard d'années!


      Observation 9539 : UGC9861 et PGC200324.
      Même à 201x, il m'a fallu sortir du champ l'éblouissante Nusakan alias bêta de la Couronne Boréale pour pouvoir les distinguer.
      UGC9861 est très faible et PGC200324 est vue VI1.


      Observation 9540 : PGC55192/3.
      Je termine ma plongée dans cet amas de galaxies lointain avec le couple PGC55192 et PGC55193, vues respectivement VI3 et très faible assez facile.


      Je fais un tour du parking vers 0h30 pour prendre des nouvelles des astro-compagnons.

      Quand je reprends du service, j'essuie plusieurs échecs dans l'Ecu de Sobieski, puis je repère enfin une nébuleuse planétaire de cette constellation.

      Observation 9541 : PK22-2.1
      Elle est considérablement faible, allongée à 402x. Mais la turbulence immonde m'empêche d'en voir plus et de tenter de grossir 631x.
      Elle réagit fortement au filtre Oxygène 3.


      Je remonte plus haut et à plus faible grossissement pour contrecarrer la turbulence et dessine un amas ouvert remarquable de l'Aigle.

      Observation 9542 : NGC6738.
      A 138x, il est vraiment riche, je sature, j'ai dû oublier de relever des étoiles dans ce fouillis!


      A 3h la Lune s'est levée alors que je vais pointer NGC7814 et sa supernova SN2021rhu dans Pégase.

      Observation 9543 : NGC7814 et SN2021rhu.
      J'avais déjà observé les 2 en juillet au Strock 254.
      Ici le diamètre de l'instrument est double mais la supernova a décliné.
      La galaxie est très diffuse, assez faible et un peu bleutée à 276x. La supernova est facile, assez faible à considérablement faible.
      Nouveauté au Dobson 508, la bande sombre si photogénique est visible, VI1 à 2 et s'élargissant vers les bords de la galaxie, et mieux détaillée à 402x, évasée. A ce grossissement je note qu'elle se situe un poil au-dessus de la supernova.

      La Lune à 33% gêne, les autres remballent.

      Je poursuis un peu plus au nord-ouest sur les galaxies de Pégase de la zone nu-tau.

      Observation 9544 : NGC7673 et 77.
      A 276x, NGC7673 considérablement faible me montre 2 nodosités dont l'une doit être le noyau de la galaxie vu son emplacement.
      NGC7677 est très diffuse et très faible.


      A 4h15 je suis fatigué, tout seul maintenant dans cette zone du parking.
      Quelques nuages eux aussi isolés passent.

      Observation 9545 : NGC7620.
      Cette galaxie concentrée me montre son centre discret, elle est assez faible à considérablement faible à 201x.


      A 4h30 Didier Lavandier est passé, je ne suis pas si seul que ça en fait.

      Observation 9546 : NGC7664.
      Elle est faible à 201x, facile. Elle dévoile des nodosités internes et une incurvation à l'Est à 276x.


      A 4h50 la fatigue sonne la fin de la promenade parmi les galaxies de Pégase, et l'aube nautique arrive.
  • Upcoming Events