Anton et Mila

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

Bon là OK c'est clair : Clairement tu taquines !! :D Avec une 3 pouces et quelques !!

Tu n'as pas vu les photos de Lucien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 14 heures, STF8LZOS6 a dit :

Et je suis persuadé que quelque fois certains détails ne sont vu distinctement que 10% du temps,

Exactement, parfois même bien moins que 10%.... 3 ou 4 glimpses sur l'observation, mais avec la certitude de leur présence par confirmations successives.

Et pour ma part, plus que les évidences "faciles" à retranscrire, ce sont ces combats de malade que j'aime mettre en avant dans mes dessins. Les rendre quasi à l'invisible comme dans a réalité est certes gage de fidélité du rendu (et rien QUE du rendu), mais ne fait par honneur à la belle besogne menée et à la quantité de "signal" qui a été réellement perçu, ce qui pour moi est vraiment ballot. En le disant avec d'autres mots, j'aime à monter le rapport "signal/bruit" sur mes dessin, mais tout ça exécuté qu'à la paluche.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/03/2020 à 14:38, etoilesdesecrins a dit :

Donc le point qui me tient à coeur (déjà soulevé donc) est comment rendre toutes les nuances de difficultés de perception visuelle d'un objet du ciel profond, sur l'échelle de Ciel Extrême, notamment les degrés de VI1 à VI5 ?

Avec le DAAO, c'est facile à étalonner en intensité. Après, c'est plus compliqué (long) en graduation (bord plus ou moins flous) et moins intuitif qu'en dessin classique en terme de respect des formes et contours.

 

Le 17/03/2020 à 14:38, etoilesdesecrins a dit :

Comment montrer sur le dessin que telle extension n'a été vue que 25 % du temps, ce qui est fondamentalement différent (en termes de conditions observationnelles, de diamètre, de transparence) que si elle a été perçue 75% du temps par ex ?

On peut également graduer ça comme au dessus, l'idéal serait un gif animé (une séquence de plusieurs dessins) avec l'apparition plus ou moins longue des détails et les remous de la turbulence et la scintillation des étoiles. Pas encore eu le temps d'arriver à cette étape et d'expérimenter (parce que je n'ai pas les connaissances), mais ce serait le graal du DAAO à mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je ne parlais pas forcément de l'aspect graduation en intensité, facile à rendre sur le dessin, mais plutôt d'essayer de rendre l'aspect temporalité de telle tachouille ou tel détail : combien de temps est-il vu en moyenne (ce qui peut-être traduit par quelle est sa difficulté) ? Une sorte d'animation pourrait être effectivement le meilleur moyen de restituer cette sensation unique d'apparition et de disparition des très faibles signaux

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idéale serait d'avoir un croquis légendé, suivit d'un CROA, suivit d'un dessin, suivit d'une photo  traitée en fonction des observations visuelles, donc pas trop forcer le traitement de la photo pour rester fidèle au visuel :-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      J'avais très envie de dessiner ,j'ai donc laisser l'apn de côté...
      Grand plaisir de retrouver mes crayons et mon papier noir , le dernier dessin lunaire en date de juillet.
      Dessin de 13 et 14 dernier donc,  Rupes recta  et sa dénivellation rectiligne, le petit Birt de 14km  abritant le A de 7km
      Et une formation plus joviale  Albategnius  à fond plat avec un pic central décalé et Klein qui est greffé dessus.
      Conditions très moyenne , parfois moins dégradé au cours du dessin mais à plus de x 200 c'est normal.
      Je préfère les prises de vue photos que scanné car le rendu n'est pas bon.
       
       
      AIRWOLF BRESSER AR90/900 + BARLOW X2 TAKAHASHI - OCULAIRE ABBE TAKAHASHI 9MM
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       
      DESSIN REALISE AVEC UN RENVOI COUDE
       

       

       
      Bon dessin lunaire
    • By Adamckiewicz
      Tout au C8, sous mon ciel périurbain qui me laisse voir la voie lactée  
       
       
      D'abord 2 dessins du 11 octobre, nuit très belle, bonne transparence, pas de Lune.
       
      M76, petite nébuleuse planétaire ressemblant à M27, évidemment moins détaillée. Pas de centrale. Les filtres apportent assez peu ici, il a surtout fallu grossir progressivement jusqu'à 225X pour avoir des détails.
       

       
      Puis NGC185, galaxie naine satellite de M31, ce qui laisse rêveur quand on voit leur angle relativement éloigné dans la voute céleste  
      Assez facile à 200mm, tant qu'on ne grossit pas au delà de 90x. Elle a un compagnon , NGC147, que je n'ai pas vu.
       

       
      J'ai observé aussi M52, et M103, que je n'ai pas dessiné. Ce petit amas ouvert est surtout joli par ses couleurs (notamment une étoile brillante orange très marquée) et j'essaierai plus tard sur papier noir.
       
      J'ai observé et dessiné NGC7789 le 13 octobre, que j'avais observé aussi le 11. Le ciel était humide, le premier quartier de Lune bas sur l'horizon, mais qui m'a magnifiquement éclairé un vol de grues. 
       

       
       
      Bon ciel !
    • By xavierc
      Nuit du 1er au 2 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      8 dessins : 9528 à 9535.

      Après une première nuit bouchée, me revoici sous les étoiles valdrômoises aux Rencontres Astrociel de la Société Astronomique de France.

      Je rends tout d'abord visite à une comète dans Hercule dès 23h.

      Observation 9528 : Panstarrs C2017/K2 .
      85x et 201x.
      Son repérage est délicat. Je la vois à 85x, positionnée à 23h30 sur le dessin. Son centre est ponctuel. La turbulence est moyenne à 201x.


      Le ciel est plus dégagé qu'attendu, avec parfois du voile résiduel là où les prévisions annonçaient un début de nuit fortement voilé.

      J'entame la visite extra-galactique qui sera le fil rouge de la nuit avec une galaxie d'Hercule.

      Observation 9529 : NGC6364.
      Soupçonnée dès 85x, malgré les voiles qui traînent, elle est faible à très faible dans les nuages à 201x, concentrée et petite.


      Un passage plus conséquent de nuages me fait pester, d'autant que j'ai un léger mal de tête.

      Je pars sur les galaxies d'Ophiuchus une fois ces nuées parties.

      Observation 9530 : NGC6570.
      Cette galaxie faible est vue dès 85x, et semble montrer de la structure à 201x. L'analyse à 276x le confirme.
      Son centre facile apparaît, puis une barre centrale et une portion spirale en vision indirecte 3 à 5.
      Une autre portion est à peine décelée VI5.


      A 1h45 la turbulence devient variable, la mise au point change souvent.
      Est-ce lié au fait qu'il y a de nouveau quelques voiles passagers?

      Observation 9531 : NGC6615.
      Celle-ci m'échappe à 85x, car trop petite, je l'avais prise pour une étoile. A 201x je l'identifie avec certitude, considérablement faible et concentrée.


      Observation 9532 : NGC6627.
      Peu contrastée à 85x, elle demeure faible à 201x, mais je remarque alors son allongement et la présence d'une étoile en surimpression.


      A 2h la Lune éclaire les arbres qui sont à l'ouest alors que je suis un peu nauséeux.
      Il fait plus froid.

      Je passe le reste de la nuit sur les galaxies du groupe NGC6959-67 du Verseau.

      Observation 9533 : NGC6967.
      Je commence par la dernière du groupe en numérotation, à 276x. Elle me semble allongée, plutôt faible à considérablement faible. La turbulence est mauvaise, cette partie de la constellation n'est pas très haute dans le ciel.


      La Lune à 40% dans mon dos dans le Taureau éclaire maintenant mon emplacement.

      Observation 9534 : NGC6962 et NGC6964.
      Toujours à 276x et avec une forte turbulence, ce duo est respectivement plutôt faible et considérablement faible.


      Observation 9535 : NGC6959 et NGC6961.
      Je termine par la première du groupe en numérotation, considérablement faible à faible, qui me montre à 276x quelques nodosités VI3 à 5.
      Elle est en duo avec la très faible NGC6961.


      Fatigué à 3h15 puis éreinté à 3h30, je me repose 20 minutes dans l'auto et remballe à 4h05.
      Les nuages restent bloqués au nord.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour à tous
       
      Ce fait un moment que je n'étais pas venu de ce côté du forum, et je vois là aussi des Jupiters fleurir...
      J'avais très envie de dessiner et comme je n'avais pas de papier blanc sous la main j'ai fait de la récupération.
      C'est pourquoi les deux astres figure sur la même feuille,  de bonne conditions de dessin malgré un peu de voile persistant , pour profiter de la même image car la turbulence était là (x144).
      On voit quand même plusieurs série de bande bien délimité  pour Jupiter, et Saturne son ombre projeté sur les anneaux et ses couleurs bien "sales".
       
      AIRWOLF BRESSER AR90/900 + BARLOW X2 TAKAHASHI - OCULAIRE ABBE 12.5mm
      Papier blanc crayons faber-castell polychromos avec des gris, brun nature, rouge enfer, jaune sombre.
      Fond noir encre de calligraphie Japonaise.

       
       
       
       
      Bon dessins planétaires & lunaire
    • By guilaume
      Bonjour, 
      Je me suis essayé au dessin papier le week-end dernier, c'est moins facile que sur mon téléphone. 
      Donc, j'ai profité d'un week-end correct pour bricoler et tester ma table équatoriale avec mon 300.
      Bien que les conditions soient très moyennes, je teste sur Jupiter. 
      Je me mets en bino, avec un grossissement de environs 250x. C'est peu, mais les conditions étaient mauvaises. 
      C'est assez déroutant de passer de la position d'un c8 à celle d'un dobson et de passer d'un stylet ou tout peut être effacé sans traces à du papier.
       
      J'ai fait le dessin au crayon gris trouvé dans la trousse de ma fille, j'ai noté les couleurs à part, en rentrant, au crayons de couleur, toujours ceux de ma fille, sur une feuille à part. Le gabarit, c'est un gobelet en plastique un peu déformé. 
      J'ai ensuite photocopié le noir et blanc et mis de la couleur sur la copie.
      Bien que pas terrible, je suis assez satisfait de mon dessin.
      L'observation s'est déroulée vers 00h30 locale (peut-être plus tard, je ne sais plus trop).
      Voici la version crayon gris à l'oculaire :

       
      Puis la version couleur, l'assombrissement du limbe est fait numériquement :
       

      Il n'y a pas énormément de details, j'ai essayé de voir des details dans les parties sombres des bandes, comme les tourbillons que note Guillaume, mais je n'ai rien vu. Une autre fois peut-être. 
      Merci, bonne journée.
  • Upcoming Events