ClaudeS

Astro dessinateurs: Quels oculaires utilisez vous?

Recommended Posts

Ce post s'adresse aux dessinateurs débutants et experts, en fait, quelque soit leur niveau, peu importe. Les observateurs non dessinateur doivent s'abstenir.:P

Je me classe dans cette dernière catégorie, et donc je m’abstiens volontairement à ne pas faire part de mon expérience d'observateur visuel occasionnel, et du choix de mes setup. J'espère que vous jouerez le jeu aussi.:D

Il n'est pas question de parler de formules optiques, sinon que vaguement, sinon vous êtes HORS JEU, même si nous sommes dans la section astronomie pratique. Faites nous part simplement en toute simplicité du materiel que vous utilisez, sur toute la chaîne optique, de l'objet de vos dessins sans être trop precis, CP , Planétaire, etc, et des grossissements sans être trop precis si vous voulez. Vous pouvez dire par exemple (0.5xD, 1xD etc.) En gros, je souhaite connaitre avec quoi vous faites vos dessins.....mais pas pour le matériel non optique.

Pourquoi ce post s'adresse aux dessinateurs: Je pars du principe que ce sont eux qui passent le plus de temps sur l'objet de leur observation, même si ce n'est pas une règle dans l'absolu. Mais je tiens a avoir leur retour d'expériences pratiques

Donc, pas de cours d'optiques ici, pas de cours sur la vision, que du pratique très basique.

PS: Vous pouvez citer des marques pour les oculaires éventuellement, mais ce n'est pas l'objet principal du post et si c'est en mono ou bino, et les filtres éventuels....

Il n'est pas utile de faire un long compte rendu. Vous pouvez aussi dire avec quoi vous n'aimez pas observer pour dessiner, pour des raisons de confort par exemple.

 

Allez, c'est parti....

Bien évidemment, vous pouvez agrémenter par un dessin réalisé récemment pour que l'on puisse se faire une idée du résultat. un de ceux que vous considérez comme une de vous plus belles réussites. 

PS: J'ai un petit faible pour les observations planétaires, mais ce n'est pas une restriction…..

Edited by STF8LZOS6
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content de voir ce post qui prolonge des discussions entamées sur le forum !

Je me suis lancé dans l'Astrodessin récemment d'abord par curiosité et aussi parce que je traverse une période de remise en question de mon approche. A la base j'adore l'astrophotographie (à un niveau modeste) du ciel profond. Mais au regard des contraintes, du peu de nuits que je parviens à utiliser pour cela, j'avais presque perdu le rapport au visuel. Donc le dessin est venu concilier le fait de rendre compte, lasser trace tout en observant directement. J'ai reçu les deux tomes d'Astrodessin qui sont une vrai mine d'or en la matière.

 

Pour répondre à ta question j'utilise deux instruments : un Newton 150/750 et un un mini mak de voyage 80/900 que je vais probablement remplacer par un 127 bientôt. Pour ces instruments j'utilise trois oculaires principalement : 25, 9 et 6mm

En ciel profond j'ai pu récemment observé M42 au 6mm et résoudre le trapèze d'étoile situé dans le cœur de manière bien distincte avec le Newton puis le dessiner (cf ce post ici). Bien entendu j'ai commencé par une observation globale au 5mm puis 9 et enfin 6.

En planétaire pour l'instant je n'ai dessiné que du lunaire. Là c'était un peu la même approche même si j'ai plutôt utilisé le mini Mak. Toutefois je n'ai pas poussé le grossissement car l'instrument n'est pas assez fin optiquement parlant donc j'ai essayé d'abord de dessiner beaucoup plus grand que ce qu’instinctivement je commençais à faire. Puis j'ai joué pas mal entre le 9 et 6mm. Erreur peut-être de débutant en dessin j'ai voulu représenter la mer des Crises dans son entier avec plusieurs cratères environnants. Mais je me suis résolu ensuite à me limiter à un cratère : Condorcet. Du coup je me suis ensuite documenté sur ce cratère et j'ai repris mon premier croquis.

Comme c'était une première il est bourré de défauts au niveau des ombres je pense :

 

En comparant à l'Atlas virtuel de la lune j'ai vu que la perspective à l’oculaire avait tendance à étirer davantage le cratère alors qu'il est plutôt rond. Les spécialistes sauront peut-être dire comment contourner ce genre de déconvenue...

 

 

IMG_1108.jpg

 

Enfin j'ai utilisé un filtre bleu et un rouge (A23) pour faire apparaître de manière plus marquée les contrastes.

Edited by Lensed Star
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un premier retour et je t'en remercie @Lensed Star. Peux-tu me dire en combien de temps approximativement tu as réalisé ce dessin?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dirais aux alentours de 15 minutes mais sur celui-ci je dirais au moins une grosse demi heure au moins :

 

IMG_1114.jpg

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, pour ma part j'utilise pour le dessin planétaire une tête binoculaire MB agrémentée d'une Barlow zeiss courte 2x et dune paire d ortho 18mm. 

Pour le dessin  ciel profond , des oculaires UWA 100 deg et des filtres selon l'objet observé.

Côté instrument, j'utilise essentiellement mon T305 F5, mais aussi mes grands refracteurs... 

Comme tu aimes le planétaire voici un dessin Jovien réalisé à l'oculaire de la lunette du père Josset, qui une fois réinstallée dans son nouvel observatoire, deviendra mon outil d'observation principal.

Bonne soirée Yohan 

FB_IMG_1583010000617.jpg

Edited by YOYOASTRO
  • Like 4
  • Love 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe cette Jupiter !

Observer en binoculaire doit être une belle expérience et un sacré atout pour le dessin !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, YOYOASTRO a dit :

agrémentée d'une Barlow zeiss courte 2x et dune paire d ortho 18mm


Avec un 305mm à f/5. Ça ne donne qu’un grossissement de 170x. Tu n’observerais les planètes qu’à un si faible grossissement? 
 

Et la lunette du père Josset, quelles caractéristiques a-t-elle? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui et Non Olivier, car je suis plus souvent à 3x en ajoutant l extension de cette barlow 2 et 3x . Mais vu la taille des disques planétaire délivrée par cette combinaison, je doute que le GR soit simplement celui obtenu avec le couple Barlow et oculaires... le tirage entre la barlow et la binoculaire, doit provoquer un grandissement supérieur.

Sur Mars, je pousse plus, parfois à plus de 500x mais en mono.

Quant à la 230, c'est une Cooke formule littrow, à F 13.6. Un véritable bijou et une optique hors norme... 

Edited by YOYOASTRO

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je veux bien répondre mais c'est pour quoi faire ? Parce qu'à mon avis, tu vas avoir un panel bien large dont il va être compliqué de tirer la moindre statistique. D'emblée, j'aurais tendance à dire qu'on dessine avec ce qu'on a et personnellement, je choisis du matériel destiné à l'observation sans avoir nécessairement l'objectif du dessin à l'esprit (même si au final ça y servira certainement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, YOYOASTRO a dit :

Quant à la 230, c'est une Cooke formule littrow, à F 13.6. Un véritable bijou et une optique hors norme... 

Pas de traitements optiques sur l'objectif du coup, si ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis assez d'accord avec toi @yapo, le post va faire un peu fourre tout, mais il va servir (il sert déjà finalement avec l'observation de @olili) aux non dessinateurs. Ici on s'interroge sur le fait de pouvoir faire des dessins planétaires précis à 170X avec un 300mm, une Barlow et une paire d'ortho 18mm. Le non initié pourrait penser qu'il lui faudrait 400X minimum, avec une paire de TMB mono sur un 400mm. Je dis cela au hasard…

Je trouve déjà son dessin particulièrement fabuleux et je pèse mes mots. Merci @YOYOASTRO. Dans quelles conditions sont faites ce dessin en particulier avec la lunette?

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, STF8LZOS6 a dit :

avec une paire de TMB mono sur un 400mm. Je dis cela au hasard…


xD Attention, @YOYOASTRO est un grand fan des TMB supermonocentrics. Il possède toute la gamme! Et comme Yohan l’a bien précisé, il travaille à bien plus que 170x en ajoutant du tirage avec sa barlow. 
 

Il serait effectivement intéressant de connaître les choix d’oculaires que vous privilégiez en fonction des dessins (planétaires ou stellaires) que vous faites. Je pense que @STF8LZOS6 veut donner suite au poste sur les oculaires TMB SMC dans la rubrique « astronomie pratique ». Ce poste a été envahi de schémas et autres considérations théoriques que seuls quelques astrams avertis peuvent interpréter et qui, finalement, n’apportent pas beaucoup d’eau à notre moulin d’observateurs amateurs.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors sur les planètes, je laisse la main à Fred, Serge, Nicolas et les autres bien plus capés que moi sur le sujet. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, un oculaire pour le dessin, c'est un oculaire pour l'observation visuelle. Le fait de dessiner n'y change rien. Ainsi, pour dessiner le ciel profond avec un télescope non motorisé, il faut observer le ciel profond avec un télescope non motorisé, donc privilégier des oculaires à grand champ. Pour dessiner les planètes, il faut observer les planètes, et si on est à l'aise avec les têtes binoculaires, c'est un atout pour les observer, donc pour les dessiner. Pour dessiner des nébuleuses à l'aide de plusieurs filtres, il faut observer des nébuleuses à l'aide de plusieurs filtres, donc choisir le coulant en conséquence, et une roue à filtre peut être utile.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dessin réalisé à 344x avec un monocentrique 9mm, par très bonnes conditions au crépuscule 😉. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@yapo. Il peut y avoir aussi des dessins stellaires qui nécessites de la résolution probablement, et ou les grossissement peuvent-être aussi très forts....mais on peut aussi participer en disant ce que l'on emploi en champ large avec un dessin à l'appui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

D'une efficacité à toute épreuve, n'utilisant que les ortho quelque soit le sujet en ciel profond comme le luno planétaires  sans distinction.

J'associe toujours une lentille de barlow x2 Taka avec les orthos systématiquement pour le 12.5mm comme le 9mm (je ne descend pas au-delà de ces focales pour le confort du placement d'oeil).

Et puis c'est pile poil pour les grossissements/agrandissement idéaux sur la L90/900.

 

030b36_e6386d004a384871bbc5de153477a8f9~

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

à la grande époque où je faisais du dessins astro (essentiellement des amas ouverts), j'utilisais un Orthoscopique 12.5mm coulant 24.5 sur un Perl Andromède 115/900.

(à 72x, donc). C'était il y a plus de 20 ans !!

 

2 exemples:

NGC6882:

ngc6882.jpg.0f6dcb4210c0eca7c2b70451cb5e0ab6.jpg

M8:

m8.jpg.aa20b620c9ce4167e411d26e66522876.jpg

 

Je n'ai fait qu'une seule fois du planétaire, pour la comète Shoemaker-lévy. Là j'avais peut-être utilisé un ortho de 5mm, mais quand la turbulence ne s'y prêtais pas, je restais au 12.5mm.

jupiter_940720.jpg.bd250495e7dee8357c505223357daded.jpg

 

Quand j'ai enfin eu un télescope motorisé (GP200), j'ai fait 1 ou 2 autres dessins, puis je me suis mis à la photo (pardon...)

 

Voilà pour ma modeste contribution...

 

Matthieu

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

j'ai du mal avec ces trucs existentiels sur le matériel, ces débats passionnés pour tel ou  tel machin.

Avant tout, ce sont des outils et je les considère comme tels.

J'aime juste qu'ils m'offrent du champ, beaucoup de champ, le maximum de champ car dessiner en planétaire en dobson 100% manuel, ya pas trop le choix. Et vu que les premiers ultra grand champ furent les Ethos et qu'ils me sont bigrement satisfaisants, ben ce sont mes outils. Et ils me suivent partout quelque soient les instruments utilisés (de l'ETX90 au 1200 de l'OHP, en passant par les lunettes de tout calibre). Et pi ça fait joli dans la mallette avec ces écritures vertes et c’est important que ladite mallette soit belle (que dire de plus ??????????????).

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Je suis en train de me remettre au dessin (1 cette année, aucun l'an dernier, ni l'année d'avant). Avec mon dobson, je n'y arrive pas. J'ai besoin d'une motorisation.

Pour ce qui est des oculaires, j'utilise des plossl, des ortho et un zoom car ils ne sont pas lourds et que la monture du nextar se est limite avec le c8.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, serge vieillard a dit :

le maximum de champ car dessiner en planétaire en dobson 100% manuel, ya pas trop le choix.


@serge vieillard Ton choix de travailler avec des oculaires grands champs semble dicté par l’instrument que tu utilises : un Dobson non-motorisé. Et si je ne me trompe, tu dessines essentiellement le ciel profond et la Lune. Tu es même passé maître en la matière! Tes dessins sont absolument magnifiques. Travailler avec des oculaires orthoscopiques ne serait pas justifié dans ton cas particulier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Olili a dit :

Travailler avec des oculaires orthoscopiques ne serait pas justifié dans ton cas particulier. 

Je ne suis pas certain que Serge changerait quelque soit la monture. C'est à lui à nous le dire. Je ne suis pas certain non plus que sur quelques petites minutes de temps, en ayant vu une subtile différence entre deux produits on n'obtiendrait pas sur un dessin obtenu après de longues minutes d’observations la même chose avec les mêmes détails. Peut-être même une amélioration, si l'oculaire ayant une appréciation légèrement moindre, et ayant un meilleur confort, un résultat meilleur plus riche et plus détaillé. Je ne sais pas si l'expérience à été déjà faite par les astro dessinateurs expérimentés.

Avec la conclusion qui pourrait être la suivante:  meilleur confort/meilleur résultat/meilleur observation que cela se traduise par un dessin ou pas, si l'observation se fait sur de longues minutes, soit au moins 15mn sur le même sujet....le temps d'un dessin détaillé qui pourrait prendre une trentaine de minutes....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour partager ma petite expérience, j'ai mené de long test sur le terrain avec mon ancienne 180/9 optimisée, avec les 2 gammes complètes de Brandon et de Tmb monocentrique VS mes gros Televue que j'aimais beaucoup. Mais après avoir constaté que certains détails comme les WOS Jovien étaient très bien visibles dans les oc planétaire et à peine, voir pas du tout ( pour les moins contrastés) avec les Nag TV,  et bien depuis je n'observe qu'avec des oculaires optimisés côté transmission, contraste, au détriment du champ... Attention je ne dis pas que les grand champ ne sont pas bon, mais en planétaire ils ne sont pas optimaux pour la détection des détails peu contrastés.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Adamckiewicz
      Nuit prévue avec les copains du club, des dobsonneux (T300, T350, T610 et mon T400), et un photographe avec un newton 200mm.
      Col d'Issarbe, 1400m d'altitude. 9° en début de soirée, pas une seule plaque de neige en montant....
      Très peu d'humidité (50%) mais un ciel gâché en début de soirée par des cirrus et surtout des fumées d'écobuages.
      Les télescopes sont prêts vers 19h.
      La soirée commence avec une superbe lumière zodiacale qui s'étend presque jusqu'à Jupiter!
       
      J'avais prévu un programme dans l'Eridan, le lieux et la date s'y prêtant bien, mais après une observation de NGC 1232, j'ai compris que ca ne le ferait pas. J'observe NGC1637 plus haute, mais qui semble loin de son potentiel. Puis un regard vers la flamme, où je retrouve les détails si bien rendus dans les dessins que j'ai pu voir ici récemment, notamment celui de Sky runner  . 
      Puis je me suis rabattu comme les copains vers des objets plus hauts, il faut jongler avec des passages importants de chute de transparence localement.
      Vers 22h Jupiter nous offre un spectacle magnifique à 515x en binoculaire, avec une image très stable et contrastée. Le suivi grâce à la table est évidemment très appréciable!!
      Je dessine ensuite M82, en monoculaire à 400x et en binoculaire à 300x, après une première tentative d'observation décevante vers 21h.
       

       
      Ensuite je m'oriente vers le clown, d'abord pas en grande forme, mais qui s'améliorera pendant la soirée. on a pu passer la bino 515x, un peu gênés cependant par le vent, puis en monoculaire à 800x en fin de nuit , une fois le vent retombé, ce qui m'a permis d'ajouter quelques détails au dessin.
       

       
      Philippe nous signale la présence du Gegenschein entre l'amas de la crèche et le Lion, assez nettement visible !!!
       
      Laurent me montre ensuite ngc2403, une galaxie très interessante, spirale désordonnée difficile à décortiquer, au dessus de m82. On distingue une zone HII (en haut) et une autre peut être, plus discrète en tous cas, au bout du bras à gauche :
       

       
      Puis je me tourne vers le Lynx pour observer NGC2683 qui m'avait laissé un très bon souvenir au c8 dans des conditions bien moins bonnes. Elle est maintenant proche du zénith. Il n'y a pas de bande d'absorption visible, mais une partie plus claire sur le haut du bulbe  
       

       
      Ensuite je profite de la montée du Lion pour observer NGC 2903, qui montre une quantité de détails assez impressionnante
       

       
      Enfin, pendant la dernière heure, je me régale devant M51, principalement à 200x mais quelques apports d'informations à 400x.  Il ne faut pas hésiter à grossir pour faire apparaitre les ponts de matières, bandes d'absorption ...
       

       
      (le dessin et tourné à 90° antihoraire par rapport à la vue au télescope)
       
      Je finis tranquillement par M5 qui éclate les rétines à 300x en binoculaire, avant de ranger le matériel.
       
      Encore une fois, et @jldauvergne sera content, le suivi a été un énorme apport cette nuit encore!!! (et quel bonheur de pouvoir aller siroter un coup, observer une nébuleuse dans le score des copains, soulager le chatouille de la vessie comme disait l'autre.... et retrouver sa cible encore dans l'oculaire  )
       
      et merci aux conseils de @serge vieillard sur le papier! C’est nickel, ça tient super bien pendant l’observation, et pas besoin de reprendre le dessin ensuite ( quelques retouches sur les étoiles et parfois un peu d’estompe). Et au scanner le rendu est mieux  
    • By serge vieillard
      Yo !
      quel beau Soleil aujourd'hui, constellé de plein de petites protus. Voici en bas la plus remarquable, observée entre 13h30 et 14h locale. Juste au-dessus, un formidable champ de spicules affirmées, certaines commençant à apparaitre comme de petits jets, d'autres en arches en formation (à 15h locale)
       
       


    • By xavierc
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage Est des Rencontres Astrociel, à la station de ski de Valdrôme (26)
       
      11 dessins : 10603 à 10613

      Si besoin, échelle de visibilité des objets : http://xcamer2.free.fr/astrodessins/Echelle_Ciel_Extreme.html

      Je suis opérationnel à 22h04, en avance sur la nuit totale.
      Il fait bon sans le manteau.
      Seuls Nicolas Biver et un autre astronome restent dans le virage, ça sent la fin des Rencontres Astrociel.
      Autre signe, la montée de la phase de la Lune. Le croissant lunaire est là mais caché par les arbres.

      Je regarde d'abord une galaxie du Serpent.

      Observation 10603 : NGC5921.
      Elle est assez faible à 85x.
      A 201x, son centre ponctuel et marqué ressort.
      Je remarque aussi deux difficiles renforcements en vision décalée VI4 à 5.
      Elle est trop sombre à 276x.


      Un groupe de jeunes visiteurs est passé.

      Je cible une nébuleuse planétaire d'Hercule.

      Observation 10604 : PK51+9.1.
      Je la remarque à 85x par sa forte réponse au filtre Oxygène 3 et sa teinte verdâtre car autrement elle est ponctuelle.
      Elle ne réagit quasiment pas au filtre HBêta.
      Elle est encore ponctuelle à 201x, mais toujours colorée.


      J'anime 20 minutes sur la nébuleuse de la Lagune pour le groupe passé qui ne trouvait plus personne pour montrer des objets dans les instruments.
      Puis je reprends mes observations, avec un amas globulaire du Sagittaire.

      Observation 10605 : NGC6642.
      Suffisamment brillant pour être vu au chercheur 9x50 comme très faible et un peu flou, il est à 85x assez faible, bleuté et semble résolu.
      Ses étoiles faibles à VI3 se distinguent mieux à 201x. Il est pas mal cet amas globulaire.


      Mes visiteurs vont voir mon voisin du nord.

      Je tourne le télescope sur une nébuleuse planétaire du Sagittaire.

      Observation 10606 : NGC6629.
      Considérablement faible, un peu floue et verdâtre à 201x, elle arbore un centre plus brillant malgré la très forte turbulence.
      Elle présente une forte réponse au filtre Oxygène 3 et une faible au HBêta, on ne peut pas être bon partout!


      Je fais un tour sur le parking côté nord-ouest pendant 20 minutes à 0h10, il y a plus de monde qui observe par là-bas.

      Je réobserve une nébuleuse planétaire du Dauphin, puis une autre dans la Flèche, dessinées les premières années avec ce Dobson.

      Observation 10607 : NGC6891.
      La nébuleuse est évidente à 85x, assez brillante, verte et fortement rehaussée par le filtre Oxygène 3, et faiblement en HBêta.
      A 631x, avec une turbulence forte de 4 sur 5, son étoile centrale se détache difficilement de la première zone, par contre pas d'anneau vu cette fois-ci dans cette zone contrairement à l'ancienne observation.


      Observation 10608 : NGC6879.
      Encore une nébuleuse tête d'épingle!
      Considérablement faible, elle est ponctuelle à 85x, puis un peu floue et verdâtre à 201x.
      A 631x, malgré la turbulence très forte, elle me semble plus floue que les étoiles alentours, y compris de même brillance.
      Elle m'est confirmée par sa réponse très forte au filtre Oxygène 3 et très faible au HBêta.


      La turbulence est décidément trop forte pour de bons résultats sur ces petits objets.

      Je fais une pause sur la bâche à 1h35, l'heure habituelle de mon coup de barre pendant ces vacances.
      Bien pratique et moelleuse cette bâche!

      Je pars à la chasse de galaxies Shakbhazian de Pégase et des Poissons.
      Elles ne sont pas indiquées sous ce nom de catalogue dans Sky Safari Pro, mais je les ai retrouvées dans ce logiciel avec leurs coordonnées précédemment en journée, et marque donc sur leurs fiches papier (des pdf de Rainer Vogel) le PGC équivalent. Du coup, la recherche est rapide dans le logiciel.

      Observation 10609 : Shakhbazian 361.
      Il n'y a rien à voir à 85x, poussons à 201x.
      Ah, je détache 3 galaxies du fond du ciel, et à 276x le compteur monte à 5.
      J'ai donc recensé PGC3090431 et PGC98459 vues VI2, PGC1538596 VI1 à 2, PGC1539366 VI4 vue qu'à 276x, et PGC1540666 très faible d'abord vue à 276x puis à 201x.


      Observation 10610 : Shakhbazian 4.
      Une des galaxies du groupe est vue à 85x, sinon tout le reste à 276x.
      Le groupe est difficile, seules 2 galaxies sont sûres, PGC1238686 VI4 et PGC1239527 VI3.


      Observation 10611 : Shakhbazian 40.
      Je repère à 85x plusieurs de ses membres.
      D'après les documents et Sky Safari Pro, c'est aussi Abell 193, dont au total je verrai 7 galaxies plus ou moins facilement à 276x :
      UGC967 VI3, PGC94306 très faible à VI1, IC1695 faible, PGC94352 et PGC94337 VI2, PGC94341 VI3 et PGC94311 très faible à VI1.


      Fatigué à 4h40, je dessine une galaxie des Poissons hors catalogues exotiques.

      Observation 10612 : NGC524.
      Condensée, bleutée, elle est assez faible à 85x, et très diffuse.
      Je note peu de traces de spirale à 201x.


      J'ai mal aux pieds avec les marches de l'escabeau.
      Je redéplace le télescope plus au nord pour enfin voir la comète P1 Nishimura dans les Gémeaux.

      Observation 10613 : comète C/2023 P1 Nishimura.
      Elle pête celle-là, découverte très récemment comme indiqué par Nicolas Biver le spécialiste des comètes.
      Dommage qu'elle plonge vers le Soleil!
      Elle est assez brillante à considérablement brillante et bleue à 85x, sur fond de ciel bleu aussi.
      A 201x, elle est diffuse, tout comme son noyau.


      Je remballe à l'aube à 5h30.
       
    • By xavierc
      Bonne année pour commencer!
       
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage Est des Rencontres Astrociel, à la station de ski de Valdrôme (26)
       
      11 dessins : 10592 à 10602

      Si besoin, échelle de visibilité des objets : http://xcamer2.free.fr/astrodessins/Echelle_Ciel_Extreme.html

      Je me suis installé à 21h50, le début de nuit nautique est tout juste passé, il va falloir attendre un peu pour que le ciel s'assombrisse bien.
      Mon premier sujet est un nuage obscur du Sagittaire déjà observé avec moins de diamètre.
      Je dessinerai d'abord le champ d'étoiles autour le temps qu'il se détache avec la nuit astronomique.

      Observation 10592 : Barnard 90.
      Le nuage obscur est sombre et aux limites floues à 85x.


      Je suis en tee-shirt au début.
      Pierre anime pour une visiteuse.

      Je dessine une nébuleuse planétaire du Sagittaire.

      Observation 10593 : NGC6565.
      Elle est visible à 85x, et répond très bien au filtre Oxygène 3, ce qui aide à la repérer.
      De plus elle a un diamètre apparent à ce grossissement.
      Elle est assez faible à considérablement faible à 201x.
      Il y a trop de turbulence pour grossir plus (turbulence forte de 5  sur 5).


      Pierre anime maintenant pour un groupe de public.

      Je regarde un amas globulaire du Sagittaire.

      Observation 10594 : NGC6553.
      Bleuté et assez brillant à 85x, il commence à se résoudre à 201x, toutefois limité par la turbulence de laquelle je me suis déjà plaint.


      Je connais un coup de barre à 23h30, me repose un peu puis passe à une galaxie du Serpent.

      Observation 10595 : NGC5936.
      La galaxie est vue facilement à 85x, considérablement faible.
      A 201x et 276x, une barre se distingue avec des nodosités.


      Je rends visite à quelques galaxies d'Hercule.

      Observation 10596 : NGC6555.
      Assez faible et diffuse à 85x, elle dévoile à 201x et 276x un centre discret et des nodosités dures.


      Observation 10597 : NGC6610.
      A 85x, elle est facile et assez brillante, bleutée ciel.
      A 201x, elle reste facile et condensée.


      Fatigué, je dors sur la bâche à 1h50, puis me relève à 2h25.
      J'avais bien besoin d'énergie pour dessiner des amas ouverts du Petit Renard!

      Observation 10598 : NGC6830.
      Tache floue faible au chercheur 9x50, l'amas ouvert est bien détaché à 85x, assez fourni à 201x.


      Observation 10599 : NGC6882.
      L'amas est pauvre mais rehaussé de trois étoiles brillantes colorées dont la jaune 19 Vul.


      Pierre anime encore pour une dame à 3h, quel charmeur! D'ailleurs des visiteurs jusqu'à cette heure, c'est rare.

      Je croque une galaxie de Pégase.

      Observation 10600 : NGC7217.
      Bleutée ciel et assez faible à 85x, elle affiche son centre bien plus brillant à 201x, mais je ne note pas de détails dans le diffus halo faible à VI1.


      Je pointe une galaxie d'Andromède.

      Observation 10601 : NGC214.
      La galaxie est assez faible à 85x, tandis qu'à 201x je soupçonne un bras VI5.


      Je termine par un groupe de galaxies Hickson de la Baleine.

      Observation 10602 : Hickson 13.
      Il n'est pas trop difficile pour un groupe Hickson.
      2 galaxies sont suspectées à 85x et une troisième est vue à 201x.
      PGC5732 est très faible, PGC5735 est VI1 et diffuse, et PGC5736 est VI2.


      J'ai mal aux pieds à 5h, à force d'être debout sur l'escabeau.
      L'aube est là, ainsi que la fatigue.
      Je regarde Jupiter et l'ombre de Io vers la Grande Tache Rouge, malgré la turbulence importante.
      Je remballe mes petites affaires à 5h06 et rebâche le télescope.
    • By Adamckiewicz
      Voilà un petit dessin que je ressort des cartons de septembre (le 14) . Une observation de l'amas Pegasus 1. Je voulais le compléter dans un ciel plus sombre que celui de mon jardin, mais ce ne sera pas pour cette année...
      A gauche NGC 7623
      au centre en haut 7619, en bas 7626
      tout en bas 7631
      Dobson 400mm avec ethos 21 (88x) et 13mm (150) 
       
      Il manque du monde......

      Sur les conseils de @serge vieillard j'ai utilisé du papier plus adapté, j'espère avoir un peu plus de nuances ...
       

  • Upcoming Events