xavierc

Nuit du 22 au 23 janvier 2020 en Seine et Marne.

Recommended Posts

Dobson Strock 254/1200
 Seine et Marne à l'entrée de la ferme.
 
 5 dessins : 9068 à 9072.
 
 Je suis prêt à observer à 21h45, j'ai mangé plus tôt pour gagner presque une heure d'observation supplémentaire.
 Une odeur de bouse de vache ici est prononcée ce soir, sûrement portée par l'atmosphère humide.
 
 Mon entame de nuit se fait sur quelques galaxies de Persée.
 
 Observation 9068 : NGC996 et 999.
 A 150x, NGC996 est condensée, VI1 à 2, et NGC999 m'apparaît encore moins évidente car diffuse et vue 50% du temps en vision décalée (VI3).
  NGC996_9obs9068.jpg
 
 Observation 9069 : NGC1003.
 Toujours à 150x, elle est très faible et très diffuse, allongée.
 Ce n'est pas une nuit à galaxies, je les trouve molles ce soir.
  NGC1003obs9069.jpg
 
 Voyons voir si ça passe mieux avec des comètes, à savoir la comète Panstarrs C/2017 T2 dans Persée.
 Mais ça part mal, car j'ai oublié le numéro d'Astrosurf Magazine avec la carte de repérage! P'tite tête va!
 Je finis par la retrouver de mémoire car je sais qu'elle est ce soir entre NGC957 et le double amas de Persée, donc la zone de recherche est circonscrite à quelques degrés.
 
 Observation 9070 : comète Panstarrs C/2017 T2.
 75x, 109x, 150x. Je la retrouve à 75x, assez facile. Son centre reste considérablement faible comme la dernière fois, tandis que la coma stagne à une visibilité en décalé VI1 à 5.
  comete_C2017_T2_Panstarrs_obs9070.jpg
 
 Le vent glacé n'entame pas ma motivation.
 Des vaches s'agitent dans l'étable. Contrairement à moi exposé à la bise, elles y sont bien au chaud les unes contre les autres.
 
 Le Strock visite enfin une nébuleuse planétaire et un amas ouvert dans Orion.
 
 Observation 9071 : PK198-6.1 alias Abell 12.
 J'ai fait l'effort d'aller chercher l'équivalence dans le catalogue Abell, vu que mon atlas sur le terrain, l'Uranométria 1999, ne mentionne que la dénomination Perek Kohoutek.
 C'est la fameuse "nébuleuse planétaire cachée" collée contre mu Orionis.
 Elle est soupçonnée à 109x avec l'aide du filtre Oxygène 3. Elle est alors faible à très faible. Je ne la vois pas sans le filtre, ébloui par sa brillante voisine, l'adaptation nocturne en prend un coup.
 A 218x, elle devient assez facile avec toujours le filtre, et montre une annularité partielle à l'opposé de mu.
  PK198-6.1_Abell12obs9071.jpg
 
 Observation 9072 : NGC2141.
 Cet amas ouvert me déçoit, car il est mal résolu à 109x, en étoiles faibles à perceptibles.
  NGC2141obs9072.jpg
 
  Pendant ce dessin, une moto bruyante trouble le silence de la nuit une grosse minute.
 J'ai maintenant un peu froid aux pieds, mais il est l'heure de remballer vers minuit, le déchirement des soirées en semaine quand il faut assurer au travail le matin même.
 Le givre a recouvert les affaires et l'auto.

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

De nouveau une soirée bien occupée avec ces relents qui fleurent bon la nature :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour l'annularité d'Abell 12 au Strock, pas évidente !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour Abell12 je ne crois pas avoir perçu de début d'annularité au T300. Bravo !

Par contre de mémoire la nébuleuse est décelable à la 100 mm.

Faut que je me replonge dans mes notes ....

 

Par contre l'autre soir (le dernier soir clair, et très clair !) j'étais sur les galaxies de Persée aussi au T300.

NGC 1003 ne m'a pas paru si faible que cela, située entre 2 étoiles irrégulières comme tu les représentes, avec peut-être un soupçon d'irrégularité de texture ou d'éclat. J'aurais dû grossir ...

 

Pour nos lecteurs y a aussi dans Persée :

- la fameuse NGC 1023, qui m'a presque déçu au 300 par rapport à la lunette, car le noyau devient trop brillant par rapport aux extensions faibles. En outre je n'ai pas perçu la voisine NGC 1023A alors que je l'ai mentionnée (à tort ?) à la lunette

- NGC 1169 avec une étoile proche du noyau, donnant un aspect de "double noyau"

- NGC 1161, petite elliptique formant un très bel arc avec 2 étoiles proches. Y a NGC 1160 pas loin mais je ne l'ai pas vue, ne me rappelant plus son existence !

- NGC 1058, d'aspect rébarbatif car spirale de face mais celle qui finalement en montre le plus, avec amorce de mouvement spiral à > 200 X, et petite étoile sur un bord

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour

Beaux dessins ! Un petit faible (c'est le cas de le dire) pour Abell 12 vue l'autre soir au 450 où je n'en voyais guère plus . Invisible sans filtre, elle ressortait bien ronde avec OIII mais l'étoile brillante gênait trop ! Peut être diffusait -elle trop (ben oui, miroir maison...ou filtre et paracoor sales)

 

Etoilesdesécrins, j'adooooore 1023 dans Persée, je trouve que c'est une des plus belles galaxies du ciel, la vision au 450 (et au 250 dans un bon ciel) est celle qu'on a de M 31 aux jumelles de 50mm. Merci pour le tuyau de la voisine  de 1023 ! de diou, faut que j'y retourne viiiite , ça urge !!

Courage, dans 7 jours, on pourra se remettre à l'oculaire !

Edited by crabe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3 mars 2020 à 22:18, ALAING a dit :

avec ces relents qui fleurent bon la nature

 

Ouais, enfin, sauf pour la "moto bruyante" quand même... ;)

 

Sinon je suis d'accord avec les copains, je garde un bon souvenir de NGC 1023 au Dobson 350 avec quelques autres membres de son groupe, dont NGC 1058, assez faible en brillance de surface.

 

Il y a 9 heures, etoilesdesecrins a dit :

NGC 1058, d'aspect rébarbatif car spirale de face mais celle qui finalement en montre le plus, avec amorce de mouvement spiral à > 200 X, et petite étoile sur un bord

 

Intéressant ! Je n'avais pas noté ce "mouvement spiral" avec le Dobson 350 mais je n'avais pas poussé le grossissement jusque là. Je n'avais vu qu'une tache circulaire et de faible luminosité. Il faudra que j'y repasse avec le C14 alors ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Désolé pour le HS, mais oui il me semble que j'étais même à 270 X sur NGC 1058. Assez fréquemment l'écart se creuse entre 170 et 270 X me concernant sur les détails ou halos les plus diaphanes galactiques qui peuvent être perçus, c'est à dire peu à ce diamètre (pour peu que transparence bien sûr et turbu jouent le jeu). Si la turbu est faible c'est bien sûr aussi le cas sur les NP détaillables et les amas globulaires.

Avec un peu de diamètre cela vaut le coup d'aller titiller ces galaxies de face, c'est vrai pâles et unies, pas forcément motivantes, à petit grossissement. C'est aussi le premier aspect qui m'est venu sur celle-là, un peu comme la peu contrastée NGC 1003 (ne pas confondre avec 1023 !)

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/03/2020 à 13:48, etoilesdesecrins a dit :

NGC 1058

Merci, je la note pour l'observer au 500, Dieu sait quand

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/03/2020 à 23:46, Cédric Perrouriefh a dit :

Sinon je suis d'accord avec les copains, je garde un bon souvenir de NGC 1023 au Dobson 350 avec quelques autres membres de son groupe, dont NGC 1058, assez faible en brillance de surface.

Elle a une place particulière dans mon coeur, car ce fut la première galaxie hors Messier que j'ai observée. Elle a une sacrée brillance surfacique, très contrastée.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, xavierc a dit :

Elle a une sacrée brillance surfacique, très contrastée.

 

D'accord, décidément, il faudra vraiment que j'y retourne ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By biver
      Quand il ne reste plus que ça à voir de sa fenêtre..., parce que je suis encore au bon azimut pour ça!
      (Nord en bas)
       
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion.
       
      Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications.
       
      Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien.
       
      Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227
       
      Objet : NGC 3226 et NGC 3227
      Type : Couple de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227)
      Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227)
       
      - Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45'
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent très faible, 11 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 60°;
          
          - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2.
          La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre.
          
          - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact.
          
          Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire.
          La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astro dessinateurs,
       
      Ces derniers jours , étant en capacité de voir Sélène dans des phases que je n'avais pas encore fait en dessin (merci la météo)
      Je vous propose Gutenberg, une formation en bordure de la Mare fecondatis, dans le prolongement des monts pyrénéens donc, pour la nuit du 28.
      Et puis ensuite celle du 29, le célèbre trio Théophile/Cyrille/Catharine, qui j'avais déjà représenté mais pas dans cette phase et sous un éclairage nouveau.
      Conditions allant en se dégradant, dans les soirées mais davantage le 29, plus délicat d'être à x200.
       
      Le matos:
      AIRWOLF Bresser Messier AR90/900  -Abbe 12.5mm/9mm + barlowx2 TAKAHASHI
      Papier noir, crayons faber-castell polychromos avec du blanc, des gris, noir.
       
       

       
       
       
       
      Bon dessin lunaire


    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Comme indiqué hier, après l'observation de NGC 2903, j'ai ressorti le télescope dès le lendemain pour m'attaquer au groupe de galaxies autour de NGC 3190 — groupe nommé Hickson 44, toujours dans le Lion. On passe alors de 25 millions d'années-lumière pour 2903 à environ 60 pour ce groupe.
       
      J'ai essayé de m'éloigner un poil plus de la lumière du lampadaire ; pas sûr que cela fasse une réelle différence. À noter une turbulence plus présente que la veille.
       
      Sur les quatre galaxies du champ, seules trois ont été vues.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185
       
      Objet : NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185
      Type : Groupe de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 18' 05,6" (NGC 3190)
      Déc. : +21° 49' 56" (NGC 3190)
       
      - Date, heure, durée : 25/03/2020, 22:17 TU, 1:10
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent nul, 2 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S3/77×, S4/144×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 65°;
          
          - NGC 3190 : Gx effilée plutôt bien délimitée, vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 2,5' × 0,5' au plus large.
          
          Un noyau légèrement allongé est prolongé par une fine barre très effilée. L'ensemble baigne dans une fine couronne diffuse, avec un petit bulbe au NE du noyau. La bordure SO présente un gradient plus marqué, comme longée par une bande d'absorption.
          
          - NGC 3193 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1'.
          
          Une zone centrale circulaire non-stellaire est entourée par une petite couronne circulaire diffuse. À 144×, un noyau stellaire apparaît au cœur d'une zone circulaire graduellement plus brillante vers le centre, auréolée par une couronne circulaire plus diffuse.
          
          Une étoile de mV 9,6 se trouve à 1,2' au N de la Gx.
          
          - NGC 3185 : Très faible Gx ovale plutôt bien délimitée, vue VI4, orientée NO aux dimensions estimées à 1,2' × 0,5'. Luminosité homogène L1.
          
      Remarques :
          L'étoile de mV 7,7 située à 8,3', PA 350°, du centre de NGC 3190 apparaît légèrement jaune.
          La Gx NGC 3187 située à 4,9' de NGC 3190, PA 300°, n'a pas été vue.
       

  • Images