Sign in to follow this  
Gildas974

Centaurus A au T280mm et quelques autres galaxies

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Tu t'occupes de la meilleure des manières ! Merci du partage. Sur M61, l'altitude t'aurait sans doute apporté le 3ème bras spiral : c'est un vrai feu de Bengale tournant cette galaxie... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Yapo !  C'est vraiment fabuleux de discerner les spirales. je suis surpris en fait de constater que c'est faisable pour mal de galaxies au final ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De bien beaux dessins.  Ta Centaurus A est fidèle à ce qu'on voit à l'oculaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout cela est magnifique

et j'imagine l'ambiance calfeutrée des observations actuelle sur ton ile.

3115, le la trouve généralement plus "dodue", un pue plus vue de 3/4,  bien moins sur la tranche.

M61, je la trouve moins ovale, c’est un truc assez anguleux qui tend vers une forme en losange.

Quoiqu'il en soit, j'adore tes dessins, leur finition et l'ambiance que tu nous fais partager

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gildas, ça respire le dessin au naturel, le dessin sans prise  de courant à proximité. L'atmosphère sereine a du être un plus.   

Ton Centaurus A me fera une bonne base de travail, jamais dessiné pour ma part. Ce n'est que le début de la saison.       Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Gildas,

 

en te lisant on te sent une âme de poète plein de spleen :)

J'aime beaucoup ton rendu de Centaurus A, en bouche entre-ouverte aux lèvres épaisses. A l'oculaire c'est bien cette sensation qu'elle donne quand on pose l'oeil sur l'oculaire.

Comme Serge pour M61, elle a des spires anguleuses, mais avec 280mm c'est déjà beau de saisir des spires.

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit en face, le fait de revenir sur une galaxie un peu limite au niveau de la perception de structure semble avoir dans certains cas un effet bénéfique pour ne pas dire spectaculaire. J'aime à me remémorer le cas de M66 que notre ami Gildas voyait assez bien spiralée au 280 et moi pas du tout au 300 ! J'y suis revenu récemment et presque de façon évidente la structure spiralée m'a sauté au visage cette fois, bien que restant ténue. Et encore une autre fois l'autre soir, avec d'un côté la courbure et de l'autre l'extension plus lointaine ! Espérons que cela arrivera aussi sur M61 qui m'avait paru au 300 aux portes de l'aspect spiralé !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beaux dessins. Tu as l'oeil bien affuté, les spires de M61 ne sont pas si faciles avec ce diamètre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By Laurent51
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, nous vous proposons un retour avec Janus Sud,  et la célèbre galaxie de la Roue de Chariot (ESO 350-40). C'est une galaxie lenticulaire à anneau située à environ 500 millions d'années-lumière du Soleil dans la constellation du Sculpteur.
      Bon, tout le monde connait cette galaxie, on la retrouve dans toutes les revues du monde entier. On a tous rêvé par exemple devant l'image de Hubble.
       
      La forme actuelle de la galaxie de la Roue de chariot serait issue d'une collision avec une petite galaxie il y a environ 200 millions d'années. Probablement d'une forme en spirale semblable à celle de la Voie lactée, la galaxie de la Roue de chariot aurait été entièrement traversée par la petite galaxie, ce qui a créé une énorme onde de choc qui a provoqué une perturbation gravitationnelle à travers la galaxie cible. L'onde de choc s'est propagée a une vitesse d'environ 320 000 km/h (soit environ 90 km/s) en balayant la poussière et le gaz interstellaire, amorçant du même coup des régions à sursaut de formation d'étoiles. L'apparition des bras spiraux ou de faibles rayons entre le noyau de la galaxie et l'anneau extérieur de celle-ci laisse croire que la structure en spirale de la galaxie commence à réapparaître.
      Maintenant, il y a une autre hypothèse qui explique la structure peu orthodoxe de la galaxie à l'aide d'un modèle basé sur l'instabilité gravitationnelle. Ce dernier montre que les perturbations gravitationnelles axisymétriques (radiales) et non axisymétriques (spirales) de faible amplitude permettent une association entre les amas de matières grandissants et les vagues axisymétriques et non axisymétriques gravitationnellement instables qui prennent l'apparence d'un anneau avec des rayons.
      Bon, personnellement, je n'ai pas compris grand chose à la deuxième hypothèse:-).
       
      Voici le coté technique:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche L en10h50mn. Couche R, V et B en 1h50mn par couche. 
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.1 sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel.
      Camera ZWO 1600MM Cool.
      Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST.
      Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6.
       
      Voici l'image de l'ensemble du champ, biensur à regarder en pleine trame:

       
       
      Le crop sur la galaxie:

       
       
      Et comme toujours, bonne astro à tous!!!!
       
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

    • By pfil
      Bonjour à tous,
       
      L'image date un peu... en l'occurrence du 24 février 2020. En cette période de confinement je prends tout mon temps pour vider mon disque.

      Il s'agit de Arp 96. Il est formé de deux galaxies en interaction la spirale NGC 3227 et l'elliptique NGC 3226. L'ensemble est situé dans la constellation du Lion à 49 millions d'années-lumière. L'interaction a donné lieu à des extensions de gaz très tenues, qui semble s'échapper de NGC 3227 pour envelopper sa voisine. On observe aussi sur NGC 3227 une structure en forme de barre avec plusieurs régions HII.
       

       
      L'image en pleine résolution est ici : http://pfilliatre.free.fr/images/images_astronomie/ngc3227_20200224_v1_adobe.jpg
       
      Conditions : C14 de la Société Astronomique de la Montagne de Lure, ST10. 120 minutes en luminance, 240 minutes en chrominance. Le seeing était bon, avec une fwhm résultante de 1.5''.
       
      A bientôt,
      Philippe
       
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Comme indiqué hier, après l'observation de NGC 2903, j'ai ressorti le télescope dès le lendemain pour m'attaquer au groupe de galaxies autour de NGC 3190 — groupe nommé Hickson 44, toujours dans le Lion. On passe alors de 25 millions d'années-lumière pour 2903 à environ 60 pour ce groupe.
       
      J'ai essayé de m'éloigner un poil plus de la lumière du lampadaire ; pas sûr que cela fasse une réelle différence. À noter une turbulence plus présente que la veille.
       
      Sur les quatre galaxies du champ, seules trois ont été vues.
       
      Page web : https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185
       
      Objet : NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185
      Type : Groupe de Gx
      Constellation : Lion
       
      AD : 10h 18' 05,6" (NGC 3190)
      Déc. : +21° 49' 56" (NGC 3190)
       
      - Date, heure, durée : 25/03/2020, 22:17 TU, 1:10
      - Lieu, altitude : Juliénas (69), 158 m
       
      - Vent nul, 2 °C
      - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S3/77×, S4/154×
       
      - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10
       
      Observations :
          77x (champ de 38'), H = 65°;
          
          - NGC 3190 : Gx effilée plutôt bien délimitée, vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 2,5' × 0,5' au plus large.
          
          Un noyau légèrement allongé est prolongé par une fine barre très effilée. L'ensemble baigne dans une fine couronne diffuse, avec un petit bulbe au NE du noyau. La bordure SO présente un gradient plus marqué, comme longée par une bande d'absorption.
          
          - NGC 3193 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1'.
          
          Une zone centrale circulaire non-stellaire est entourée par une petite couronne circulaire diffuse. À 154×, un noyau stellaire apparaît au cœur d'une zone circulaire graduellement plus brillante vers le centre, auréolée par une couronne circulaire plus diffuse.
          
          Une étoile de mV 9,6 se trouve à 1,2' au N de la Gx.
          
          - NGC 3185 : Très faible Gx ovale plutôt bien délimitée, vue VI4, orientée NO aux dimensions estimées à 1,2' × 0,5'. Luminosité homogène L1.
          
      Remarques :
          L'étoile de mV 7,7 située à 8,3', PA 350°, du centre de NGC 3190 apparaît légèrement jaune.
          La Gx NGC 3187 située à 4,9' de NGC 3190, PA 300°, n'a pas été vue.
       

    • By christian_d
      Bonjour
       
      Ngc 4100 est une belle galaxie spirale de la Grande Ourse, elles sont très nombreuses dans ce secteur et nous avons de quoi faire..
      Elle nous apparait très inclinée, presque de profil,  avec des spires marquées et centrées sur un coeur de petite taille. C'est une spirale de classe Sa, donc sans barre.
       
      Je l'avais faite autrefois avec le C8 ou le C9, cette version à 0.5"/pix détaille un peu mieux sa structure.
      Conditions d'amusement : C11HD à 2.8 metres de focale + Sbig ST10XME, 24x 240 secondes en bin1, ciel péri urbain Lillois, SQM 19.4, seeing 2.2", vent NO marqué et assez génant.
      RGB 2010, Sigma 1603 bin2 30 mn par couche.
       
      Traitement Iris et PS CS2
       
      image 2100 pix

       
       
       
       
      Bon confinement
       
       
      Christian
       
      http://www.astrosurf.com/chd
    • By Christophe H
      Bonsoir,
       
      Par confinement, c'est astro sur la terrasse. Et comme c'est en zone (proche) urbaine, j'utilise un filtre anti pollution lumineuse qui mange de la lumière. Du coup, j'ai voulu tester le truc sans ce filtre. Pour les prises de vue, comme d'habitude, Starlight Xpress SX9 et sa roue à filtres, correcteur de coma et SW 254/1200.
       
      Donc pour commencer, les images du 31 mars.
       
      Pour M81, 18 luminances de 300 sec, 6 poses de 300 sec par filtre R,V et B.
       

      Finalement avec la lune et sans filtre AP, c'est jouable.
       
      La cible suivante, M 65, ça se passe moins bien, seulement 15 poses de 300 sec au lieu de 18 pour la luminance, et 4 de 30 sec par filtre coloré au lieu de 6. La cause PHD2 semble figé, on dirait que la com avec la monture a planté. Je suspect l'EQtooth de bugger.
       

       
      Pour continuer, les images d'hier soir donc le 1 avril. Il faut commencer par attendre que les nuages de début de soirée, prévus par meteoblue se dissipent à l'heure prévue par meteoblue. Donc j'attaque sur M82 pour voir ce que ça donne sans filtre anti pollution lumineuse avec un PQ de lune.
       

       
      En théorie, je n'aurais pas du poursuivre car des passages nuageux sont prévus. Pourtant je me lance mais seules 6 luminances de 300 sec sont exploitables.
       

       
      Là, PHD2 a perdu sa cible pourtant lumineuse. Peut être un petit nuage. Bref PHD 2 balance des corrections tous azimuths et une étoile fini par retomber dans la zone d'analyse au bout de 45 minutes d'errance dans le ciel.  De là, le suivi se stabilise pour 9 poses de 300 sec en luminance et 4 poses de 300 sec par filtre coloré.
       

      A part des points chauds mal corrigé, il y aurait bien au moins une demi douzaine de galaxies.
       
      Bonne soirée
       
  • Images