oliver55

Objectif de lunette astronomique réparable ou pas ?

Recommended Posts

Un astronome amateur américain vend sa lunette Astro-Physics Superplanetary mais l'objectif présente comme des fissures.

Il dit que c'est réparable.Pas sûr.

Est-ce l'huile à remplacer entre les lentilles ou une lentille dont la matière a cristallisé ?

 

https://www.cloudynights.com/classifieds/item/201481-astro-physics-superplanetary/

 

Je ne compte pas acheter mais c'est juste pour causer un peu astro.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

C'est du à l'humidité ça, c'est un champigon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il le dit:

“The lens does have a fungus in between the elements”

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment peut-on laisser une si belle lunette à l'humidité? C'est un crime une chose pareille!:/

J'espère que cela n'a pas attaqué les lentilles de l'objectif.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

çà n'attaque pas le verre mais à long terme les traitements

après çà se nettoie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si les faces des lentilles en contact avec l'huile sont traitées anti-reflet dans un triplet huile.

Edited by oliver55

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas certain qu'à l'époque de sa fabrication cet objectif soit a triplet huile, je pense que Gilles Cohen de optique et vision pourra te renseigner, envoi lui un mail (attention leur mail a changé!),avec des photos et il pourra certainement t'aider.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, astrocg a dit :

çà n'attaque pas le verre mais à long terme les traitements

après çà se nettoie

D'accord avec toi, mais si le traitement est attaqué et c'est souvent le cas, un nettoyage ne suffit pas ! Il faut refaire le traitement !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, mars60600 a dit :

Je ne suis pas certain qu'à l'époque de sa fabrication cet objectif soit a triplet huile,

Oui bonne question surtout que vendeur indique "La lentille a un champignon entre les éléments" ? Donc je partirai sur un triplet "Air Spaced " :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premiers Super Planetary 6 "f / 12  date de 1986, les premiers modèles étaient avec du verre “NASA” c'est à dire Triplet : BK-7/ KzFS-1/BaF-10 ou BaK-1/KzFS-1/BaFN-10, ensuite (car épuisement du verre NASA), verre couronne K-7 et le verre KzFSN-4 :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu'effectivement, vue la prolifération, il ne s'agit pas d'un bain d'huile mais d'un milieu air.

Pour les ceu'z qui ont des objectifs air spaced en milieu humide, tropical, maritime, (dom-tomien avec une terrasse qui donne pas sur le zénit !!!), la méthode militaire s'applique: stockage des optiques à la lumière du jour, histoire que les bons UV limitent tout ça...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment peut-on laisser une si belle lunette à l'humidité? C'est un crime une chose pareille!

--> Voici qq mois, une personne dans le sud vendait sur LBC une TV 101. Les photos n'étaient pas très nettes, mais on pouvait voir de la rouille à différents endroits. J'ai donc demandé à voir des photos de l'objectif, que je n'ai jamais vu arriver. Et il y avait toute une tripotée d'oculaires TVO en fatras posés autour de la lunette.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

probable que le traitement ait pris un coup

mais çà reste une AP

mais à ce prix trouver preneur sans envoi???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Lonelystar78
      Bonsoir à toutes et tous,
      Possesseur d'une lunette Explore Scientific 480/80, je l'utilisai jusqu'à présent avec un appareil Canon100D pour lequel il existe une bague d'adaptation équipé d'une lentille correctrice.
      Maintenant je souhaiterai l'utiliser également avec une caméra ASI2600MC. Le backfocus annoncé est de 165 mm (cf https://laclefdesetoiles.com/lunettes-tubes-seuls/5528-lunette-explore-scientific-80ed-fcd-1-alu-avec-focuser-2-rp-.html)
       
      Question n°1 :
      Comment cette longueur est-elle comptée. Comme sur la photo jointe (P1)?

                                         P1
       
      Question n°2 !
      Puis-je utiliser le flattener Canon (Cf P2) en adaptant la distance derrière l'optique après avoir démonté la bague d'adaptation Canon pour ne conserver que la partie entourée de rouge?
       

       
       
      Merci d'avance pour votre aide (vous avez compris que l'optique n'est pas mon fort)
       
      Bon ciel
      Patrick
    • By JeromeMiroux
      Salut à tous,
      J'hésite entre une Photoline 107/700 et une Askar FRA 600...
      Pour le moment j'image avec une ASI 183MM et c'est la FRA 600 avec son réducteur de focale qui me donnerai l'échantillonnage le plus proche de la résolution théorique d'un instrument de 107. Ma question : est-ce qu'il faut mieux suréchantillonner un peu avec un triplet et son réducteur (si le prend la photoline) ou échantillonner moins mais avec un triplet + son correcteur suivi d'un réducteur (cas de la FRA600) ?
    • By sebastien85
      Bonjour à tous,
       
      J’en appelle aux possesseurs de ces tubes pour plusieurs questions.
      Pour ceux qui vont me dire d’entrée ”pourquoi ne pas poser ces questions à ton revendeur ?”  ,  je précise de suite: ces questions j’essaye de les poser depuis plus d’une semaine à O.U (130D acheté neuf chez eux en mars), mais à chaque appel je fais choux blanc...bref j’espère obtenir des réponses à mes interrogations ici 
       
      Première question : le backfocus derrière le correcteur, sur le site d’O.U c’est indiqué 56,2mm, sur le manuel Taka 56mm, au final vous avez mis quelle valeur ?
       
      Concernant le PO : avec un train d’imagerie relativement léger (D.O + ASI2600MC) d’environ 1kg, pensez-vous qu’il peut supporter sans soucis cette charge ? Peut-on utiliser la fonctionnalité de rotation du PO pour le cadrage tout en conservant la collim ? 
       
      Enfin concernant la méthode de collimation indiquée dans le manuel Taka (au passage j’ai l’impression que la traduction Japonais—>Anglais du manuel est un peu hasardeuse… ), étant habitué au système CATSEYE sur mes autres tubes j’avoue être preneur de toute astuce ou méthode particulière concernant la collim de ce tube (j’ai les outils de collim Taka) car je trouve les infos du manuel anglais peu claires…Mes premiers essais sont peu concluants, étoiles ok au centre mais très bof bof sur les bords (capteur format APS-C)
       
      Merci d’avance pour votre aide 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By PPAQU
      Bonjour à tous
      Est-ce certains d'entre vous (je pense surtout à ceux qui possèdent un newton) ont pu déjà tester cette technique avec un ADC ?
      Je vous décris rapidement ma problématique. J’utilise cette technique (sans ADC) en imagerie planétaire ce qui me permet de monter facilement en focale avec mon SW 254/1200. Pour cela j'utilise un oculaire Baader ortho Genuine de 9 mm et une ASI224MC. Pour l'opposition de Mars, sans ADC ça pouvait aller. Mais avec les géantes gazeuses, sans ADC, point de salut (du moins pour quelques années encore)...
      Ceci dit, en rajoutant un ADC, je me retrouve coincé avec le tirage. Avec ma config. habituelle, J'obtiens de bons résultats à F/D 24 (tirage d'environ 55 mm). Le correcteur seul fait 30 mm. Il me reste donc 25 mm entre l'ADC et le capteur. Or, en lisant différent posts traitant du sujet, j'ai cru comprendre qu'une distance minimum de 40 à 50 mm était nécessaire pour assurer une bonne correction sur les planètes basses.
      Pourquoi pas une barlow me diriez vous ? Je possède déjà une APM 2.7x idéale pour l'imagerie lunaire avec une ASI 178M. Mais même en poussant au maximum le grandissement, j'ai peur peur d'être un peu juste sur l'échantillonnage, surtout par bonnes conditions (mais vue la hauteur des géantes gazeuses cet été, je suis peut-être un peu ambitieux).  Une bonne barlow comme la Powermate x5 est hors budget.
      Du coup, je misais sur un ortho de focale plus longue. Un 18 mm serait l'idéale (ortho H.D Fujiyama ou Utech ?) pour atteindre un F/D 24. J'aurais besoin d'un tirage de 110 mm (grandissement de 5). Là, on serait bien. Et j'aurais plus de flexibilité pour réduire le tirage si les conditions sont moins bonnes.
      Ci-dessus le montage que cela représenterait (il manque le bloc correcteur avec les prismes de 30 mm). L'oculaire serait placé juste avant à droit, avec la lentille au plus proche des prismes (j'ai mis dans le montage ci-dessous l'ortho. de 9 mm).

      Quand pensez-vous ? Est-ce ce montage est viable optiquement parlant ?
      Pascal
    • By Bungert
      Bonjour,
       
      Le ciel lorrain est peu propice aux photographies ces temps derniers.
      Il faut attendre encore pour valider , ou pas, le nouveau dispositif à l'observatoire de Kleindal.
      J'ai aligné une lunette Vixen NeoApo 130/800 sur le vieux T300 NC Marcon.
      Cette lunette est impropre à la photographie astro à cause de la diffusion dans les 4 lentilles de  sa combinaison optique. En revanche son champ est bien corrigé, en visuel les images sont belles.
      Elle permet un repérage facile des galaxies pour la photo au foyer du Marcon.
      Et surtout la possibilité d'un suivi... essayé avec un APN en mode "live view" sur la lunette.
      De plus un correcteur de coma pour Newton et un correcteur de dispersion (là pour le cassegrain) arrivent demain.
      Si ce système de suivi n'est pas suffisant, il faudra changer les moteur asynchrones par des pas à pas : c'est une autre histoire.
       
      Dans un ciel voilé, avec des rafales de vent, j'ai fait des poses suivies manuelles de 3 à 7 minutes, à ISO100 et 200 (contre ISO 3200 ou 6400 pour les poses courtes non suivies).
      (M42 ci-dessous, pas très bonne, une dernière cette année dans les lueurs restantes du couchant).
       
      Et quelques images en poses courtes encore sans correcteur de coma).
       
       
      Bon ciel.
      f.
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Vixen 130/800 et Marcon T300.

       
      2 avril. M42. 3 poses : 17s, 180s, 180s suivies manuellement à la lunette.

       


       
      30 mars. Lune, 4 tuiles,  1/200s

       
      31 mars. M35, 8 photos de 30 s.

       
      5 avril. M66 M67 7 photos 30 s traité par Daniel Skywatcher.

       
      5 avril. M51 2 photos 30s

  • Upcoming Events