Cyp

NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185 (Hickson 44) au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Comme indiqué hier, après l'observation de NGC 2903, j'ai ressorti le télescope dès le lendemain pour m'attaquer au groupe de galaxies autour de NGC 3190 — groupe nommé Hickson 44, toujours dans le Lion. On passe alors de 25 millions d'années-lumière pour 2903 à environ 60 pour ce groupe.

 

J'ai essayé de m'éloigner un poil plus de la lumière du lampadaire ; pas sûr que cela fasse une réelle différence. À noter une turbulence plus présente que la veille.

 

Sur les quatre galaxies du champ, seules trois ont été vues.

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185

 

Objet : NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185
Type : Groupe de Gx
Constellation : Lion

 

AD : 10h 18' 05,6" (NGC 3190)
Déc. : +21° 49' 56" (NGC 3190)

 

- Date, heure, durée : 25/03/2020, 22:17 TU, 1:10
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent nul, 2 °C
- T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S3/77×, S4/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77x (champ de 38'), H = 65°;
    
    - NGC 3190 : Gx effilée plutôt bien délimitée, vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 2,5' × 0,5' au plus large.
    
    Un noyau légèrement allongé est prolongé par une fine barre très effilée. L'ensemble baigne dans une fine couronne diffuse, avec un petit bulbe au NE du noyau. La bordure SO présente un gradient plus marqué, comme longée par une bande d'absorption.
    
    - NGC 3193 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1'.
    
    Une zone centrale circulaire non-stellaire est entourée par une petite couronne circulaire diffuse. À 154×, un noyau stellaire apparaît au cœur d'une zone circulaire graduellement plus brillante vers le centre, auréolée par une couronne circulaire plus diffuse.
    
    Une étoile de mV 9,6 se trouve à 1,2' au N de la Gx.
    
    - NGC 3185 : Très faible Gx ovale plutôt bien délimitée, vue VI4, orientée NO aux dimensions estimées à 1,2' × 0,5'. Luminosité homogène L1.
    
Remarques :
    L'étoile de mV 7,7 située à 8,3', PA 350°, du centre de NGC 3190 apparaît légèrement jaune.
    La Gx NGC 3187 située à 4,9' de NGC 3190, PA 300°, n'a pas été vue.

 

large.5e87355715d24_NGC319031933185-T200.png.517221dfc90f608bff8b3122ea3aebc3.png

Edited by Cyp
  • Like 6
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Encore un excellent dessin, surtout à 200mm. J'ai aussi observé ce champ dernièrement, avec mon T406.

Il y a bel et bien une bande d'absorption qui scalpe la portion SO du bulbe de 3190, bien pressenti !

Pour NGC3187 que tu n'as pas vue, même au T400 elle est loin d'être flashy.

 

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @fred-burgeot. Bon, OK, ce n'était donc pas la peine que je m'échine à essayer de percevoir 3187... :D Pour 3190 et sa bande d'absorption, il faudra que je la tente sur plus grand diamètre à l'observatoire, alors :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

comme dit dans le sujet NGC 2903, j'étais donc récemment sur ce beau Quatuor au 300. Si les deux "'phares" 3190 / 3193 sont assez évidentes, les 2 autres sont (bien) plus faiblardes et c'était surtout l'objet de ma récente observation :

 

20/03/2020, Monts du Lyonnais, T300 : concernant NGC 3185

 

96 X : superbe champ avec quelques étoiles brillantes, et NGC 3190 et 3193 juste au N !

NGC 3185 fait penser à NGC 3628 à la lunette, bien allongée E/O rapport 3/1 avec un bulbe plus marqué, VD3.

Peu détaillée.

 

170 X : évidente du premier coup, mais moins effilée, plus ovalisée env 2/1.

1 étoile très faible bord SO.

 

On perçoit la quatrième galaxie de Hickson 44 : NGC 3187 (mag 13,4) à O. Elle forme un triangle isocèle avec NGC 3190 et 3193. C’est la plus faible des 4. Elle a l’aspect d’un petit fuseau quasi E/O uni et diffus.

 

Joli groupe !

 

 

A noter que j'ai vu NGC 3193 VD3. Et tout cela converge avec une précédente observation faite du quatuor aussi au T300. Par contre je n'ai pas noté la bande sombre de 3190.

 

Bon ciel à vous malgré la météo et les circonstances foireuses !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @etoilesdesecrins pour ce CROA très complémentaire ! Personnellement, j'ai longtemps hésité entre VI1 et V3 pour 3190. Lorsque je fixais son noyau directement, celui-ci disparaissait mais je devinais très bien la couronne... qui n'était néanmoins pas pile-poil dans mon axe de vision puisque je regardais le noyau ; mais vraiment pas très loin, surtout à 77×.

 

J'ai observé le couple NGC 3226 & 3227 avant-hier soir, mais les passages nuageux et le voile d'altitude ne m'ont pas facilité les choses... J'ai vraiment du mal à mettre mes notes d'observation au clair.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut!

Une observation de qualité, c'est très bien vu.

Comme l'a relevé Fred, la bande d'absorption est bien sentie.

Continue comme ça!
Astronomicalement,
José

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un beau compte rendu et un beau dessin :).

 

Pour ma part, j'ai déjà observé deux fois ce groupe de galaxies en.... 1999 au T254 et plus récemment en 2015 au T305. 

Mais lors de ces observations, je ne savais même pas que ce groupe s'appelait Hickson 44 ;). Je l'ai appris bien après, à force d'en entendre parlé sur les forums, et je me suis rendu compte que je l'avais déjà observé sans le savoir.

 

Au T254 en 1999, j'avais noté uniquement la présence de 2 galaxies, NGC 3190 et 3193. Mais c'était au XXème siècle, donc avant internet. A cette époque là, je n'avais même pas d'ordinateur...

Alors à coup sur, je ne devais même pas être au courant qu'il y avait d’autres galaxies dans le champs,  et je n'ai même pas du les chercher. C'est là qu'on voit qu'en 20 ans le monde a changé... On a accès à beaucoup plus d'informations aujourd'hui.

 

Mon observation de 2015 au T305 est plus intéressante. J'avais écrit : "Quatre galaxies visibles dans le même champ à 130x (ngc3190 mag 11,2, ngc3193 mag 10,9, ngc3187 mag 13,4 et ngc3185 mag 12,2) . La bande de poussières de ngc3190 est bien visible avec l'oculaire 9 mm (130x), mais elle n'est plus visible avec le 8 mm (150x) ni avec le 5 mm (240x.)"

Cette indication concernant les oculaires est intéressante. Cela prouve que le choix du grossissement est important pour voir la bande de poussières. A mentionner aussi que mon 9 mm est un Nagler, et mon 8 mm  un Hyperion. Ces deux oculaires n'ont pas le même coût ni le même niveau de qualité. Cela joue peut-être aussi.  Mon 5 mm est un Nagler.

 

Il faudra que j'observe à nouveau ce groupe de galaxies, car depuis que je sais qu'il s'appelle Hickson 44, je ne l'ai jamais repointé....;)

Edited by yves65
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Jose Rodrigues et @yves65 !

 

Je ne connaissais pas la cible sous cette appellation non-plus. J'avais griffonné les numéros NGC dans un de mes classeurs comme cibles potentiels, sans en savoir beaucoup plus. Depuis, je retrouve ce groupe partout, jusque sur la couverture de « The Realm of the Nebulae » de Edwin Hubble que je suis en train de lire :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, sans connaître sa position ou son existence, il peut être chaud de déceler la plus faible, NGC 3187 en dessous de 250-300 mm.

Si Fabrice passait par là il nous dirait peut-être que ce groupe a aussi été catalogué par Alton Arp sous le n° 316, avec comme challenges :

- bande de poussière dans NGC 3190

- structure spirale de NGC 3187 et très faible autre galaxie compagnon au bout d'un bras.

 

Perso je ne pense pas que ces challenges qu'il a relevés soient au même niveau de difficulté : même si ne connaissant pas son existence je n'ai pas perçu la bande sombre au 300 à ma première visite, je la pense plus accessible que les courbures de 3187

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JO_94
      Première image de 2022 ! (même si j'ai publié le bel amas globulaire M92 en premier la semaine dernière).
      On reste dans le catalogue de Môssieur Charles Messier avec ce coup-ci M51 : la "Galaxie du Tourbillon" (un astronome Irlandais - William Parsons - l'a nommée "Whirlpool", eu égard aux observations de sa structure spiralée, en pensant d'ailleurs que c’était une nébuleuse).
      Il s'agit en fait d'une paire de galaxies qui valsent ensemble depuis environ 500 à 600 millions d'années, sous l'effet de la gravité.
      Elles sont à environ 25 millions d'années lumières de nous, visibles dans la constellation des Chiens de Chasse.
      La plus grosse des deux - M51A - fait entre 76 000 et 89 000 années lumières de diamètre, soit un peu moins de la moitié de notre Voie Lactée. Et la plus petite - M51B, une galaxie "naine" - doit faire environ 40 000 années lumière de diamètre, compte tenu de sa taille apparente.
      La masse du trou noir supermassif au cœur de M51A est estimée entre 430 000 et 2,3 millions de masses solaires.
      M51A a été découverte par Charles Messier himself le 13 octobre 1773 et M51B par Pierre Méchain le 21 mars 1781, quelques années après (hé oui, les instruments de l'époque...).

    • By Pulsar59
      Hello,
       
      une discrète galaxie dans la Girafe, dont il est difficile de faire ressortir les spirales peu contrastées et la bande de poussières bizarre, en position radiale.
       
      250 f/4 avec Atik One et AZEQ6, 12,5 heures de luminance et 3heures de couleurs, unitaires 300 s, novembre 2021.
       
       

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Au nord-est du jardin de la maison à Fors dans les Deux-Sèvres.

      7 dessins : 9859 à 9865.

      Je me suis couché à 23h pour me relever à 2h, pour profiter d'une éclaircie bien là comme prévu.
      Je suis prêt à observer à 2h25, et le ciel est superbe.
      Cela m'encourage à dessiner des galaxies du Lion.

      Observation 9859 : NGC3659.
      Vue facilement dès 75x, elle est petite. Je vois rapidement son allongement et sa zone centrale plus brillante.
      Cette galaxie est considérablement faible à faible.


      Les canards se font entendre.
      La température semble clémente au début mais je vais vite déchanter.

      Observation 9860 : NGC3626.
      Encore plus facile à voir que la précédente à 75x, elle est assez brillante à assez faible à 109x.
      Un satellite la frôle. Je remarque aussi que son centre est nettement plus brillant, et que le reste de la galaxie est diffus et l'éclat du halo va de faible à perceptible.


      Une chouette éclairée par la mairie passe juste au-dessus du jardin.
      Des bruits de circulation lointains au nord et au sud traversent la nuit, est-ce l'autoroute A10 à quelques kilomètres?

      Observation 9861 : NGC3639.
      Vue comme une étoile floue à 75x, elle est confirmée à 150x, assez condensée, faible à très faible.


      J'ai froid aux mains pas gantées à 3h30.
      Je vise quelques galaxies de la Vierge en commençant par M49.

      Observation 9862 : M49.
      Elle se montre déjà au chercheur 9x50 comme une étoile floue considérablement faible.
      Au Strock à 75x elle est facile, considérablement brillante et bleuôtée, avec son coeur qui est détaché.
      Je note aussi NGC4470 au sud mais hors dessin. Même à 150x, je ne suis pas sûr d'avoir vu ses galaxies satellites.


      L'odeur de levure qui flotte dans l'air indique que la fabrication du pain a commencé chez le boulanger de ma rue.

      Observation 9863 : NGC4470.
      Voisine donc de la précédente, elle est facile à 75x. A 109x puis 218x, une barre plus brillante la traverse.
      A 218x par faible turbulence de 2 sur 5, je vois 3 nodosités en enfilade dont le noyau. Elle est considérablement faible à faible.


      A 4h30 je subis une crampe car j'ai croisé les jambes tout le dessin précédent, ça m'arrive avec mon siège haut pour avoir un support bien horizontal pour ma planche à dessins. A cela s'ajoutent le nez qui coule et les doigts gelés, c'est encore l'hiver.

      Des coqs lointains annoncent l'aube avec un peu d'avance toutefois.

      Observation 9864 : NGC4526.
      Elle aussi est évidente à 75x, allongée. A 109x son noyau est assez faible, le reste est très faible à VI1.


      A 5h30 je déplace le télescope un poil plus à l'est pour observer un groupe de galaxies de la Chevelure de Bérénice.
      Mais je me rendrai compte après le pointage que le télescope gigote un peu, il est mal posé sur le gravier, tant pis je ferai avec pour ce dernier dessin.
      C'est que l'aube va vite arriver, remarquée dès 6h13.

      Observation 9865 : NGC4089/95/98.
      Dans un groupe de galaxies plus large, je mets le focus sur ces 3 là.
      A 150x j'ai donc confirmé NGC4089 vue VI1 à 2, NGC4095 VI1 et NGC4098 faible à très faible et la seule vue à 75x.
      Il y a aussi une tache VI4 qui est une étoile mal résolue.
      L'aube efface le champ.


      Le rallumage de l'éclairage du village à 6h23 est sans conséquence pour ma fin de séance déjà décidée à cause de l'aube.
      J'ai les doigts engourdis, la table IKEA est givrée, c'est pour ça que ce froid fut ressenti si intensément car humide.
      6h25 sonne officiellement la fin de la séance sous les chants groupés de plusieurs coqs.

      Je suis content d'avoir profité au maximum de cette éclaircie, c'est la force de vivre sur place.
    • By Ellazanne
      Bien l'bonsoir les gens !

      Petit résumé rapide des conditions de création des deux images présentée dans ce post :
      Chacune de notre côté, nous avons imagé, moi et Victoria * * , une galaxie bien connue, M101 Galaxie du Moulinet, que j'aime appeler, galaxie des confins. Ne me demandez pas pourquoi je pourrais bien vous le dire et la réponse risque d'être décevante... Bref

      * À peu près dans la même période, nous imagions cette galaxie du Moulinet. Et nous avions alors pour projet de mettre en commun les prises d'une soirée sans pour autant avoir choisi la cible. J'ai finalement opté de mon côté pour une reprise d'une des images de Victoria que j'ai combiné avec la mienne et retravaillé via Photoshop. Les deux images n'avaient pas la même dimension, colorimétrie, fdc, bruit... Bref le bord...Le merdier.
      Le résultat correspond à l'image N°2

      * Et Victoria a optée pour la formule que je qualifierai de 'plus pros' et plus propre au final, celle de prendre l'ensemble des brutes des deux sessions et de les stackers. Bien sûr, j'ai bien compliqué la tache en lui donnant des DOF qui ne correspondait pas à la bonne soirée. Elle a du donc faire sans. Sans oublier que nous avons utilisé chacune un imageur différent. Pour les détails, il faudra demander à Victoria. Personnellement, je ne sais pas comment elle a procédé exactement.
      Cette image correspond à l'image N1

      * Tout ceci n'ai qu'un bref résumé, j'omets des détails, sûrement, avec une certaine imprécision, sans doute...
      ** Chaine youtube de victoria : Elsastronomie (erratum : Elsasstronomy )
       

      Le setup commun est grosomerdo une 80ED sur Eq6 avec autoguidage (moi j'ai utilisé un APN 100D) 
       
      N ° 1 

       
       
      N°2


      Vous trouverez également ci-dessous les images originales qui ont servi pour la création de la N1 & N2

      Victoria : 
       
      Ella :
       
       
  • Upcoming Events