Chronosastro

[Spectro] Spectre de la comète C2019 Y4 ATLAS

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Dans les objets atypiques ces temps-ci on trouve la comète C2019 Y4 ATLAS découverte il y a 4 mois qui continue d'augmenter en luminosité.

 

Voici un spectre ce la comète pris vendredi soir, le 27/03/2020 avec quelques infos :

 

- Comète C2019 Y4 ATLAS - Principalement la tête de comète

- 9x600s

- 27/03/2020T22:51:47

- Spectroscope : Alpy600 - Fente de 23 µm

- Celestron C8 EdgeHD - 203/2032 mm

- ATIK 460Ex

- Autoguidage Lodestar


Si je ne me trompe pas, car c'est ma première comète, on observe ici des éléments issus de la photodissociation des molécules mères, à savoir :
 

C2, le carbone diatomique des Swan Bands, provenant probablement des molécules C2H2 et/ou C2H6
CN provenant de molécules HCN

+ les potentielles raies "Airglow" 

 

C2019-Y4_ATLAS_20200327_noraie_annotee_MLL.png.1b2726829e6e6c55700ab0166d54fca2.png

 

 

Bon ciel à tous

 

Matthieu

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

bonjour Mathieu,

 

merci pour ce spectre, cette comète s'avère prometteuse !

tu as peut-être un problème de réponse instrumentale dans le bleu, il y a qqs spectres ici qui sont pas mal ...

comment est calculé le RMS ? tu as pris quelle etoile de calibration ? je n'ai jamais vu une telle valeur

 

en tout cas, bravo !

 

vincent

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Vincent,

 

Merci pour ton retour

 

Je suis également très étonné par cet écart dans le bleu. J'ai refait un test avec une réponse instrumentale plus précise, c'est un peu mieux mais encore trop décalé. Je pense qu'il y a autre chose, mon signal dans le bleu est très "bruité".

 

C2019-Y4_ATLAS_MLL.png.a886b3ce0d05023f7fc010668d86e082.png

 

 

Pour l'étoile de référence j'ai pris HD89343 - A7Vn magv 5,8 après consultation du fichier excel des RefStar. Je vais re-dérouler le process de réduction entièrement dès que j'ai le temps.

Sinon pour le RMS, j'ai effectué tout le processus avec Demetra et le module calibration automatique :

- Degré 3 : 0,173

- Degré 4 : 0,084

 

Matthieu

 

 

 

 

Edited by Chronosastro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

J'ai les même intérogations que Vincent avec :

- Une RI qui ne corrige pas le profil du spectre, le continuum doit être plus plat et la remonté dans le bleu n'est pas normale. Est ce que l'étoile de référence était bien à la même hauteur que la comète dans le ciel ?

- Une soustraction du fond de ciel qui ne supprime pas certaines raies atmosphériques. (est de que les zones de soustraction du fond de ciel et la zone de binning sont bien délimitées ?)

 

Il ne manque pas grand chose pour que ce spectre soit parfait.

 

en tout cas cette comète est vraiment prometteuse en spectro dans les prochains jours avec une magnitude qui va diminuer et donc la rendre plus facilement accessible.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori on n'attend pas de continuum (en tous cas pas à ce niveau) dans le proche UV (côté CN)... n'y a-t-il pas un ordre qui vient se superposer,...?

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, biver a dit :

A priori on n'attend pas de continuum (en tous cas pas à ce niveau) dans le proche UV (côté CN)... n'y a-t-il pas un ordre qui vient se superposer,...?

Nicolas

Avec l'ALPY 600 c'est pas possible, je pense qu'il y a un problème avec la RI. Les autres spectres produits à ce jour montrent un profil qui ne remonte pas dans le bleu (voir le lien sur le forum spectro indiqué par Vincent qui montre les autres spectres produits à ce jour ainsi que la database ARAS  :

http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Comets/C2019Y4.htm

 

Après il est toujours délicat de bien régler la RI dans le bleu du spectre

Edited by OlivierG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Olivier, Nicolas,

 

Merci beaucoup pour vos retours !

 

L'étoile était assez proche, 4° d'écart d'alt.

 

J'ai refait plusieurs essais de RI, cela réduit un peu, mais je ne parviens pas à descendre à plat.. On dirait effectivement une mauvaise soustraction dans le bleu... ?

 

Je mets quelques images des données ci-après

 

Préparation de la RI - Comparaison avec une étoile de Référence Pickles A7V. 

Comparaison_HD89343-PicklesA7V.png.a50e3b78329e3cda3290e6b7aad2e745.png

 

 

Avec différentes RI le résultat est globalement le même - par exemple

 RI_11_HD89343.png.60e68ddf59d03a2e152d058d96bcf474.pngRI_16_HD89343.png.1b9cee12edb6c93aa28a915f957bb2f7.png

 

 

 

Je vais continuer à préciser la RI, et je vais également essayer de traiter cette session avec ISIS pour voir.

 

En tout cas, merci beaucoup pour votre aide !

 

Matthieu

 

 

 

 

Edited by Chronosastro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que ce soit un traitement avec ISIS ou Demetra, cela sera la même chose car les 2 softs utilisent les mêmes algorithme de traitement et il n'y a pas de raisons que cela ne fonctionne pas.


Est ce que la zone de binning du spectre est bien délimité, c'est à dire qu'il faut pousser les seuils presque au maxi de manière à bien prendre en compte dans la zone de binning le signal utile et non pas le fond de ciel. De même dans les 2 zones de fond de ciel, il faut bien prendre que le fond de ciel. C'est plus difficile dans le cas d'une comète car la zone n'est pas ponctuelle.

 

Petite précision la RI n'est pas soustraite, mais divisée (comme le flat) au signal.

 

Sinon, tu peut essaye de nous envoyer les données de façon a voir ce qui ne va pas ?

Edited by OlivierG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal d'autres (beau) spectres de C/2019 Y4 sur la base de données cométaire (https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-all-pict.php?Code=&Username=&CodeObs=&Config=&y1=2020&m1=01&y2=2020&m2=03&typ=spec)

Sinon, pour ces spectres, est-ce que vous avez une information spatiale perpendiculairement aux longueurs d'onde (le long de la fente), et qu'est-ce que cela donne dans le bleu (mauvais retrait de fond de ciel/flat/dark qui serait amplifié à la calibration?)

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l'orientation de la fente du spectro, on a intérêt en général à la placer perpendiculairement à l'horizon, surtout pour des cibles assez basses au dessus de l'horizon.

Sinon, du fait de la réfraction atmosphérique, on peut penser guider sur la cible alors qu'on est complètement à côté de la fente pour ce qui concerne la partie bleue.

Il y aura donc très peu de flux dans la partie bleu du spectre, d'où un spectre violet très bruité.

 

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Olivier,

 

pour le traitement je ne suis pas sûr: j'ai déjà eu ce soucis avec Demetra sur mes traitements de galaxies récents: une mauvaise RI dans le bleu (comme ici), et pas de problème avec ISIS. Je compile ça en ce moment pour faire un feedback à François et Nicolas ...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

J'ai le sentiment qu'il y a un peu des deux...

 

J'ai refait le traitement avec ISIS, c'est n'est pas parfait mais c'est déjà beaucoup moins élevé par rapport aux premiers essais. Je vous ai remis les deux images pour comparaison en-dessous. Mais il faut compter aussi de potentielles erreurs dans les traitements. @OlivierG Je vais préparer les fichiers pour un envoi, si tu es d'accord pour y jeter un oeil comme tu le proposes, je pourrais surement identifier mes erreurs.

 

De plus, j'ai également un flux très faible effectivement, cette première acquisition de comète m'a permis d'identifier quelques erreurs (positionnement, guidage) que je tenterai de rectifier pour la prochaine session.

 

- Demetra

C2019-Y4_ATLAS_20200327_noraie_MLL.png.c3b1b6804681f9c54df304efcf72b121.png

 

- ISIS

2019Y4Atlas_isis1.png.ee72cdd83ae220709bc1d4a9b8d17b1a.png

 

 

Matthieu

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Chronosastro a dit :

. @OlivierG Je vais préparer les fichiers pour un envoi, si tu es d'accord pour y jeter un oeil comme tu le proposes, je pourrais surement identifier mes erreurs.

 

Pas de problème, je regarderai les images....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      Voici une petite C/2020 T2 PALOMAR du 20/02/2021 en 20 x 2' 
       
      Ph

    • By COM423
      Bonjour,
      Je vous propose une image de  409P/LONEOS-Hill, une comète périodique de période égale à 15 ans  qui effectue son premier retour au périhélie, depuis sa découverte en 2005 (P/2005 XA54).
      Elle a été retrouvée le 16 novembre 2020 (P/2020 V1), ce qui a donc permis de la numéroter.
      Elle est passée au périhélie le 28 janvier 2021, à 1,75 ua du Soleil et passe au périgée dans la première semaine de mars (à 0,89 ua de la terre).
      Cela reste une comète faible (m1=16) mais elle est facile en CCD et montre une longue queue de gaz :

      Compositage de 29 poses de 02 min au C11 à F/D=6,3 + ST8XME le 08/02/2021 à 03h14 utc
      On peut suivre la queue sur près de 3' de longueur, et elle est vraiment très contrastée sur près de 55 arcsecondes :

      à tel point que selon le réglage des seuils, j'ai eu l'impression sur les brutes qu'il y avait un fragment près du noyau (ce qui n'est donc pas le cas).
       
      Comme toute comète, elle s'est bien déplacée durant les acquisitions comme le montre la registration sur les étoiles :

      Moi, je la trouve plutôt photogénique, j'espère que çà vous plaira aussi
      Bonnes observations à tous,
       
    • By Daniel Malaise
      Bonne nouvelle ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons retrouvé « notre » photomètre !
       
      Il y a quelques semaines, mon fils avait pris contact avec l’Observatoire d’Ondřejov pour leur demander s’ils pouvaient par hasard remettre la main sur le spectrophotomètre quelque part dans leur grenier ou leur cave…
       
      Et ils l’ont retrouvé ! Nous avons d’ailleurs reçu une réponse fort aimable et sommes très reconnaissants! Nous nous rendrons en Tchéquie dès que la situation sanitaire le permettra, pour ramener cette « relique » dans nos archives
       
      Vous pouvez suivre cette aventure et d'autres sujets sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en contact !
       
      Daniel Malaise, Dr Sc
      Science lovers blog

    • By RIGEL33
      Trois comètes en deux jours !
       
      Les 12 et 13 novembre 2020 durant le second confinement, j’ai sorti à nouveau mes setups dans le jardin d’Ayguemorte-les-Graves. Trois comètes étaient de passage et, pour 2 d’entre elles, je ne les avais jamais imagé. Donc, malgré la pollution lumineuse du lieu, je m’attelais à leur recherche.
      Les images sont un peu pourrites mais les conditions étaient vraiment minables. Le gradient a été très difficile à traiter et reste imparfait, ainsi que l’équilibre des couleurs. Mais bon… comment résister à l’appel des comètes ?
       
       
      La première, prise au 12 novembre, est 156P/Russel-LINEAR. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 6,5 ans. Elle a été co-découverte par KS Russel en 1986 et par un observatoire automatique (LINEAR) en 2000.
      Bien qu’elle fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle au plus près de la planète Neptune, rapprochement apparent depuis le sol terrestre.
       
      156P/Russel-Linear
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 108 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      156 poses de 2 mn (film) – 117 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Version annotée

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La seconde, prise en début de soirée du 13 novembre, est 88P/Howell. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 5,5 ans. Elle a été découverte par Ellen Howell en 1985.
      Bien qu’elle aussi fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle passait près de la planète Jupiter, rapprochement apparent depuis le sol terrestre. A la lunette, on la voyait assez bien car elle arborait une belle coma verte. Seul inconvénient, je n’ai que peu de poses car elle s’est couchée rapidement… d’ailleurs, on peut voir les arbres apparaître sur les images finales. Le plus est que j’ai pu l’imagée en grand champ près de la planète Jupiter.
       
      88P/Howell
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      62 poses d’1 mn (film) – 47 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète et les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Registration sur la comète et les étoiles (annotée)

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      15 poses d’1 mn (photo + film) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La troisième, prise en seconde partie de nuit du 13 au 14 novembre, est C/2020 M3 Atlas, déjà imagé le en début de mois alors qu’elle commençait son ascension de la constellation d’Orion. Elle devait remontée le flanc gauche du Grand Chasseur durant ce mois de confinement. La comète a été découverte par ATLAS, un système d'alerte précoce contre l'impact d'astéroïdes.
      C/2020 M3 a fait son périhélie le 25 octobre dernier, et a été au plus près de nous le 14 novembre avant de s’éloigner vers le système solaire externe. Elle ne reviendra pas avant 139 ans.  
      Sans contexte la plus brillante des trois, j’ai pu l’imager sur les deux setups en place une bonne partie de la nuit. Je suis toutefois un peu déçue du résultat sur le grand champ… la mise au point est imparfaite et les étoiles filent énormément sur les bords… à tel point, que j’ai cropé l’image.
       
      C/2020 M3
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      170 poses de 2 mn (film) – 139 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      304 poses d’1 mn (film) et 247 poses d’1 mn (photo) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le film
       
       
       
    • By Daniel Malaise
      Cette photo est la seule qui a été prise du premier instrument d'observation astronomique que j'ai développé et fabriqué, à la fin des années 1960.
       
      Il s'agissait d'un spectrophotomètre qui servait à prendre des profils de comète dans différents domaines spectraux qu'on pouvait sélectionner, par exemple les radicaux libres remarquables CN, C2, C3.
       
      C'est un instrument que j'avais conçu au cours de ma thèse de doctorat et ensuite fabriqué à IAL Space à Liège. Il était installé à l'Observatoire de Haute-Provence. Malheureusement, le planning de l'observatoire était chargé, et il était difficile d'avoir du temps d'observation pour des phénomènes aléatoires comme les comètes...
       
      Heureusement, j'ai reçu une offre de l'Observatoire Ondřejov, à proximité de Prague en République Tchèque, pour installer l'instrument là-bas, où j'ai travaillé avec Jan Hekela entre 1969 et 1974. Ce fut une très belle période et j'ai eu la chance de découvrir le mode de vie tchèque.
       
      Vous pouvez lire l'article et d'autres sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en bonne santé!
       

  • Upcoming Events