Cyp

NGC 3226 et NGC 3227 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion.

 

Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications.

 

Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien.

 

Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement.

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227

 

Objet : NGC 3226 et NGC 3227
Type : Couple de Gx
Constellation : Lion

 

AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227)
Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227)

 

- Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45'
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent très faible, 11 °C
- T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77x (champ de 38'), H = 60°;
    
    - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'.
    
    Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2.
    La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre.
    
    - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact.
    
    Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire.
    La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.

 

large.5e821daf492bc_NGC32263227-T200.png.aabd5adfd3579e19a0cd71e49e9e2d72.png

Edited by Cyp
  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Cyprien,

samedi soir j'ai laissé tomber l'affaire, le ciel ne s'y prêtait pas chez moi.

Une description chirurgicale de ton observation pour un dessin fort esthétique et déjà avec de l'info, bien que tu dises être resté sur ta faim à cause des caprices du ciel. 

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous gâtes en ce moment avec de beaux sujets bien restitués !

Je viens de consulter mes notes, la résolution est aléatoire  à la lunette 80ED mais effective dès la FC-100. Au 300 je n'ai pas noté le niveau de visibilité mais ce fut un beau couple, avec des gradients bien marqués, le tout baignant dans un vague halo. Les orientations semblent un peu différentes.

 

Oui samedi ce fut aussi la misère chez moi, dans les Monts, un peu plus au sud par rapport à chez toi. Pour la seconde séance consécutive j'ai monté le Dob pour rien, et ce malgré une météo favorable annoncée ! J'ai juste eu le temps de voir une galaxie dans le Lynx, puis les nuages sont arrivés, poussés par un mauvais vent alors que tout était très clair et prometteur 1 h avant !

Ce soir et plusieurs soirs d'affilée ils annoncent clair, mais je ne sais pas trop quel crédit accorder à cela. J'en ai un peu marre de monter le matos pour rien et de toute façon c'est déjà la demi-lune.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli dessin avec un très bon rendu :).

 

Il me fait redécouvrir ce couple de galaxies que j'avais oublié... Du coup, j'ai recherché dans mes notes et j'ai retrouvé que je l'avais déjà observé deux fois dans le passé. Une fois au T254 (en 1999) et une fois au T305 (en 2015).

Avec le T305 j'avais noté que j'avais vu aussi la galaxie NGC 3222 de magnitude 12,8 dans le champ. Mais je ne n'avais pas vue cette troisième galaxie avec le T254.

 

Merci pour cette redécouverte. Ce couple de galaxies est une sorte de "petit clone de M51", avec les bras spiraux bien moins accessibles bien sur ;).

Yves

 

Edited by yves65
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@fred-burgeot merci du commentaire :) J'ai toujours en tête d'essayer de détailler au mieux le champ observé. Pour moi, la description devrait pouvoir se passer du dessin. Si le dessin apporte une information non-décrite, c'est que la description est incomplète. Le dessin n'étant là que pour « mettre en image » la description, donner une vue d'ensemble, ainsi qu'un rendu graphique et plus ou moins artistique ; voire transmettre une certaine émotion que la description purement mécanique élude complètement. Évidemment, cela ne marche que pour les objets ne présentant que peu de détails. Sinon, la description risque d'être laborieuse ; à écrire comme à lire.

 

C'est un peu comme si je devais décrire objectivement l'objet observé à un ami astronome amateur qui aurait perdu la vue. Il devrait pouvoir se faire une image précise des détails aperçus ; de leur aspect, dimensons, orientations et difficultés.

 

L'œil à l'oculaire, ça me force à qualifier chaque détail, et donc à approfondir l'observation. SI je suis resté sur ma faim, c'est parce que je n'ai pas pu mener ce travail à bien. Certains détails ne sont pas sûrs ou suffisamment décrits car je n'ai pas eu le temps de m'y pencher suffisamment longtemps ou des les comparer les uns aux autres. D'où la difficulté ensuite de clarifier à l'écrit mes notes d'observation.

 

Merci @etoilesdesecrins également pour ton commentaire et ton complément d'observation :) Concernant la météo, j'avais vraiment hésité à sortir le télescope. Puis j'ai craint d'avoir des remords en voyant la phase de la Lune avancer. Alors je me suis lancé ;)

 

Merci @yves65 pour ton commentaire et ton complément d'observation. Concernant NGC 3222, je ne l'ai même pas cherché — et je n'en aurais de toute façon pas eu le temps... Guide 8 annonce mV 14. Je pense que c'est hors de portée pour moi, même si le ciel avait été bien clair :)

 

Pour ma part, l'œil à l'oculaire, la vision de ce couple ne m'a pas fait penser à M 51. Le coté « ventru » de cette dernière qui ne se retrouve pas ici y est peut-être pour quelque-chose. En tout cas, bien content d'avoir fait ressurgir cet objet de ta mémoire ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Changement de calibre en ciel profond.
      Après avoir testé la lunette 80ED, le newton 150/750, place à plus gros pour des cibles plus petites : le C8 203/2000 + réducteur f6.3
       
      Direction NGC7331 et ses copines, dans Pégase:
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 + réducteur f6.3
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      80x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      image finale:
       

       
       
       
       
    • By jpl34390
      Bonsoir, voici M  74 prise dans la soirée du 29.11.2021, de mon domicile dans le nord l'Herault.
      182 poses de 40 secondes,iso 800
      lunette Evostar 100 ED
      monture NEQ 5 goto
      Canon 550 D non défiltré
      pas d'auto guidage.
      traitement Siri, Gimp .
      Bon ciel à vous,
      Jean Pierre.
       

    • By DDS_Observatory
      Bonjour,
       
      Après une interruption momentanée de l’image et du son…nous avons pas mal de travail en retard…
      L’équipe est remodelée et nous accueillons avec grand plaisir Alain Tamas et est désormais composée de :
      ·         David Attié
      ·         Souhayl Ben Khaled
      ·         Didier Rediger-Lizlov
      ·         Alain Tamas
      Notre équipe va également changer de nom
      Notre publication reprend une image commencée en novembre 2020, la très classique galaxie M33, image LRGB à laquelle nous avons ajouté une couche Ha et une Couche OIII afin de mieux faire ressortir les couleurs de ses extensions.
      C’est donc la première image collaborative de l’équipe, d’autres vont suivre.
      Full & details on Astrobin : https://astrob.in/full/jjdxn5/0/?real=

    • By Los_Calvos
      Notre publication est une image d’Abell 194 l’amas de galaxies, qui comprend Arp 308 (NGC 545 + NGC 547) et l’objet de Minkowski (dans le halo de NGC 541) ainsi que d’autres galaxies environnantes.
       
      Ce riche groupe comprend 10 galaxies du New General Catalog (NGC) qui sont identifiées dans l’image de survol, ainsi que plusieurs dizaines d’autres galaxies visibles dans ce champ. Malgré sa distance impressionnante d’environ 250 millions d’années-lumière, plusieurs des galaxies les plus brillantes de l’amas peuvent être vues dans des télescopes amateurs.
      La galaxie naine particulière rapprochée de NGC 541 ARP 133 est particulièrement intéressante et elle a fait l’objet d’études assez détaillées. Le jet de matière venant du trou noir central de NGC 541 atteint cette galaxie et il est à l’origine d’un sursaut de formation d’étoiles. Ce type assez rare de pouponnière d’étoiles est connu sous le nom d’objet de Minkowski, un exemple de trou noir créant la vie dans l’univers sous forme de bébés étoiles.
      Il y a aussi la caractéristique inhabituelle connue sous le nom d’objet de Minkowski, qui apparaît comme une petite tache bleue sur le bord de la galaxie NGC 541. Cette galaxie est un puissant émetteur d’ondes radio, et les images dans d’autres longueurs d’onde montrent un grand jet s’étendant du centre de la galaxie à l’objet de Minkowski. Les astronomes ont découvert que l’objet de Minkowski est une région de formation intense d’étoiles. Une abondance d’étoiles chaudes bleu-blanc donne à l’objet sa couleur distinctive.
      NGC 541 est une galaxie lenticulaire. Elle est située dans la constellation de la Baleine à environ 242 millions d'années-lumière de la Voie lactée.
      NGC 541 fait partie du groupe de NGC 545, la plus grosse et la plus brillante galaxie de ce groupe9. Le groupe de NGC 545 fait partie d'un ensemble plus vaste, l'amas galactique Abell 19410,11.
      Les 2 galaxies de ce groupe, NGC 545 et NGC 547, produisent d'immenses et puissants jets de matière dans la région qui entoure leur trou noir supermassif central 12. Ces jets ont été captés en onde radio par les radiotélescopes du VLA. Les jets de ces deux galaxies en interaction gravitationnelle sont projetés à des distances d'environ 250 000 années-lumière12. Le jet plus court de la galaxie NGC 541, un peu plus bas à droite, entre en collision avec un nuage d'hydrogène coloré en bleu foncé qui a aussi été détecté en onde radio par le VLA.
      L'onde de choc créé par ce jet a engendré une zone de formation de formation d'étoiles, colorée en bleu pâle. Ce type assez rare de pouponnière d'étoiles est connu sous le nom d'objet de Minkowski13,12, un exemple de trou noir créant la vie dans l'univers sous forme de bébés étoiles.
      L’objet, une galaxie particulière formant une étoile, est clairement visible dans la vue en pleine résolution et subit un grand sursaut en formation d’étoiles. On pense que le sursaut a été initié par un jet radio émergeant du cœur de NGC 541. Ce phénomène de formation d’étoiles induit par le jet a également été observé dans d’autres objets tels que Centaurus A. Cet objet est nommé d’après l’astronome allemand Rudolph Minkowski, qui l’a découvert en 1958.
      Basée sur la vitesse interne de la galaxie mesurée par le télescope spatial Hubble, la masse du trou noir supermassif au centre de la galaxie NGC 541 serait comprise entre 190 et 920 millions.
      De nombreuses autres galaxies fascinantes, amas de galaxies et quasars sont visibles sur l’image. Le faible amas de galaxies juste en dessous du centre de l’image se trouve à environ 5 milliards d’années-lumière.
       
      Full and details sur Astrobin : https://astrob.in/full/mybjpe/0/?real=Abell_194_PS_resized_Annotated.tifAbell_194_PS_resized_Annotated.tifAbell_194_PS_resized_Annotated.tif



    • By Jeada
      Bonsoir à tous,
      Un petit jeu de mots pour attirer l'attention sur une cible à la fois facile (pour son halo) et difficile (détails dans la bande de poussière centrale).
      Celle-ci vient encore du Chili ( site telescope live)
      Telescope Planewave CDK24 / Camera FLI ProLine PL9000
      Exposition : environ 14*600s pour chaque couche LRGB
      Cette une galaxie iconique qui figure dans mes cibles préférées, à laquelle je tirerais bien mon chapeau si j'osais finir, par un jeu de mots 

  • Upcoming Events