Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

Dans un futur sans Covid-19, et dans l'espoir que la boite dans laquelle je travaille tienne le coup, je prévois de me séparer de ma bonne vieille ST 2000 XM au profit d'une Atik One.

Mais quel modèle choisir?

Je compte imager principalement avec ma TSA 120, sur le site de astronomy.tools ça parait bon au niveau de l'échantillonnage pour les deux caméras (captures d'écran ci-après), malgré ça je ne vois pas ou très peu de photos faites avec l'Atik One 9..

Y a-t-il quelques utilisateurs de cette caméra? Quelqu'un pourrait-il me conseiller sur cet éventuel achat?

Je vais sûrement m'orienter vers le package Atik One + DO + Atik GP, reste à savoir si ce sera la 6 ou la 9..

Dans l'attente de vos lumières, passez une agréable journée ;) 

Alexandre

 

atko6.JPG

atko9.JPG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour et bonne journée Alexandre ;) 

il y a 10 minutes, Alexandre EGON a dit :

Dans l'attente de vos lumières

il te faudra attendre les suivants  ;) 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

L'échantillonnage doit être mis en relation avec la qualité de ciel, la rigidité de ton setup et la qualité de suivi de ta monture.

 

Je ne choisirais aucune des deux options car, que je sache, la roue à filtres n'a que cinq positions. Cela t'obligera à l'ouvrir changer les filtres pour passer au Narrowband. Autant prendre le capteur qui te convient mais avec une roue externe avec neuf positions. Si tu veux du tout en un, QSI, plus cher, est la meilleure option.

 

En ce qui concerne les capteurs, ils sont tous les deux très bons (j'ai eu les deux et j'utilise encore à entière satisfaction un ICX 694 sur un RC250 à 0.5"/pix). Petite préférence pour l'ICX694 de la One 6 qui a une excellente sensibilité dans le Ha avec un bruit très contenu.

 

Perso, je préfère les CCD aux CMOS surtout pour ces capteurs à bruit très bas. Mais bon, sans polémiquer,  chacun son trip.

 

A+

Miguel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Miguel, merci pour ton passage ;) 

il y a 9 minutes, bandido a dit :

la roue à filtres n'a que cinq positions

Oui c'est vrai, mais je privilégie un ensemble compact comme ma ST2K et la QSI dépasse mon budget..

 

il y a 11 minutes, bandido a dit :

Petite préférence pour l'ICX694 de la One 6 qui a une excellente sensibilité dans le Ha avec un bruit très contenu.

Ha, ça me plait ;) 

 

il y a 12 minutes, bandido a dit :

Perso, je préfère les CCD aux CMOS

D'accord avec toi, je ne comptais pas changer de crèmerie.. :D 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

9.0 sans hésiter. Plus y’a de pixels mieux c’est résolu. Et on peut toujours binner, à l’acquisition ou au traitement, si le rsb se révèle un peu juste sur certains objets.

La résolution (Fwhm) dépend grandement de l’échantillonnage, surtout quand c’est turbulent.

Enfin, c’est un avis, puisque tu en demandes ;)

Nathanaël

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, T450 a dit :

La résolution (Fwhm) dépend grandement de l’échantillonnage, surtout quand c’est turbulent.

 

Donc justement, si tu as un ciel la plupart du temps turbulent, prends l'atik one 6...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, zeubeu a dit :
Il y a 13 heures, T450 a dit :

La résolution (Fwhm) dépend grandement de l’échantillonnage, surtout quand c’est turbulent.

 

Donc justement, si tu as un ciel la plupart du temps turbulent, prends l'atik one 6...

Non, je voulais dire le contraire... si c'est turbulent, le gain avec un échantillonnage faible est plus important. C'est l’expérience que j'en ai. J'ai imagé ces dernières années avec une audine 1603 (9um), une st10(6.8um), une atik one 6 (4.5um), une qsi690 (3.7um) et une asi 183 (2.4um, enfin pas trop celle-là, en prêt), avec un newton 250 f 5. J'ai même été mettre une barlow dessus pour pousser le bouchon. Et bien, certes le seeing dicte sa loi, mais les petits pixels s'en accommodent bien mieux. Dans le cas du choix 6.0 /9.0, vu que tout est pareil sauf la taille des pixels, je n'hésiterais pas, le rsb moins bon forcément sur les petits pixels peut se compenser en binnant s'il le faut, la résolution restant celle de l'échantillonnage natif.

Nathanaël

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Citation

Non, je voulais dire le contraire... si c'est turbulent, le gain avec un échantillonnage faible est plus important. C'est l’expérience que j'en ai. 

 

Nous en avions déja discuté, à mon avis il faudrait étayer avec une expérience et un recul suffisant.

De mon coté et au vu des images déja faites, notamment les centaines de galaxies Arp partagées avec Papilain, quelque soit le capteur et l'échantillonnage mis en oeuvre quand c'est "flou" et bien "c'est flou". Je veux dire qu'on ne peut pas tirer du détail d'une image dégradée par la turbu avec un échantillonnage plus faible. Flou c'est flou. Nous n'y sommes jamais arrivés.

Et pourtant nous avions travaillé avec de nombreux capteurs et avec des focales différentes, Alain avec un C11 puis un RC 250, de mon coté avec un C8 puis avec un C9 et nos différentes combinaisons de focales.

Maintenant on peut refaire le monde, pourquoi pas ?

 

Amicalement

 

Christian

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour votre passage les amis ;) 

@T450 , @christian_d 

En prenant en considération une qualité du ciel comprise entre 20.31 et 20.76 de SQM en moyenne, quel échantillonnage serait le plus adapté d'après vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, christian_d a dit :

De mon coté et au vu des images déja faites, notamment les centaines de galaxies Arp partagées avec Papilain, quelque soit le capteur et l'échantillonnage mis en oeuvre quand c'est "flou" et bien "c'est flou".

Quand c'est "flou" et bien "c'est flou". D'accord... mais plus ou moins flou quand même! ;) Bon, on n'est pas d'accord en fait, c'est pas grave. Je ne perd pas de vue que tu as beaucoup d'expérience, je reste donc vigilant sur mes conclusions, peut-être provisoires. :)

Nathanaël

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

En prenant en considération une qualité du ciel comprise entre 20.31 et 20.76 de SQM en moyenne, quel échantillonnage serait le plus adapté d'après vous?

 

 

Alexandre, la "noirceur" du ciel n'a pas d'influence sur le seeing, et donc l'échantillonnage mis en oeuvre.

Tu peux avoir un ciel trés noir à SQM 21 très instable, et un ciel pollué à SQM 19 très stable.

 

Le seeing a une certaine importance aux petits échantillonnages quand tu cherches la résolution sur des petits objets. En revanche si tu travailles avec une focale relativement courte et un capteur doté de pixels pas trop petits, pour faire de la nébuleuse, ou du champ large : no problem... le seeing sera une considération marginale, en s'en fiche un peu, le principal sera d'imager sans se prendre trop la tête avec la turbu.

 

 

Amicalement

 

Christian

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, christian_d a dit :

Le seeing a une certaine importance aux petits échantillonnages

Merci pour tes explications Christian ;) j'y vois déjà plus clair, et ça me rassure.

Je pense que je vais m'orienter vers l'Atik One 6, ses pixels sont plus petits que ceux de ma ST2K mais pas trop petits quand même..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, 

 

J'ai une atik one 9. C'est un capteur juste génial. Très polyvalent, très peu bruité et d'une exceptionnelle sensibilité. Je l'ai utilisé sur un RC comme sur ma petite fsq 85. Le binning permet vraiment de s'adapter à toutes les situations sans problème. De plus, j'aime beaucoup le fait que le capteur soit assez petit. Cela évite pas mal de frais (filtres en 31.75mm), pas besoin de correcteurs etc 

 

Voici quelques images: 

 

M57, Ha, 0.46"/pixel (2-3 h de poses, je ne me souviens plus exactement ...) 

 

Couche_Ha.thumb.png.a13ca87e50a105275b6f302292f62bcc.png

 

NGC 5945, Luminance, simple stack + denoise, 2h, 0.46"/pixel 

 

ngc5945-denoise2.thumb.png.83c477893aad3859b3ab1f3d9bdbc654.png

 

Le croissant, OIII, 1.6"/pixel, 4h 

 

5e85f8c2c765c_CroissantOIII.thumb.png.816e2258fd4f67c711240362e8efb750.png

 

Et là, crop sur M82. L'avantage d'avoir plus de pixels c'est que tu peux faire des crops sympas :) C'est fait à 450mm de focale sous un ciel calme il faut le noter: 

 

M82publish.png.2961a8148dd3da083238af96dc4d7993.png

 

Voilà quelques images que je n'ai que peu traitées. L'idée était de te montrer ce que ça donne avec quelques heures de stack avec différents filtres.

 

Si tu en veux d'autres, je peux en rajouter :)

 

Ah et mon ciel est pas mal mais pas non plus exceptionnel. Je suis à 20 km de Genève.

 

En tout cas batik one 6 ou 9, c'est un bon choix et franchement les filtres se changent en 5 minutes. 

 

Bonne soirée 

 

Carlos 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Carlos Burkhalter a dit :

L'idée était de te montrer ce que ça donne

Salut Carlos, merci pour ton passage ;) effectivement cette caméra a un potentiel certain, ton croissant est en Bin x2 avec la fsq 85?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Car ils marchent extrêmement bien et on peut faire du vrai binning ? 

il y a 16 minutes, Alexandre EGON a dit :

ton croissant est en Bin x2 avec la fsq 85?


Non bin1 avec la fsq85 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pourquoi rester sur ces vieux capteurs ?

 

Parce que vieux capteurs n'est pas synomyne de mauvaise images.

 

Amicalement

 

Christian

  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question concernant l'Atik GP et le DO, ça n'a pas l'air si simple à mettre en œuvre, y'a-t-il des dispositions particulières concernant la MAP? J'imagine que la première fois est la pire.. après c'est callé non?

Edited by Alexandre EGON

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christian_d a dit :

Parce que vieux capteurs n'est pas synomyne de mauvaise images.

 

Ma 205GRD est encore une très bonne voiture, c'est vrai. Mais si j'en trouve une autre à 15000€ je préfère une 208HDi ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bricoleur Bonsoir,

Le sujet que j'ai lancé concerne la comparaison entre les Atik One et mon setup, le but étant d'avancer dans mes réflexions.. par avance merci de respecter le fil de discussion ;) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, christian_d a dit :

Alain avec un C11 puis un RC 250

 

Il fonctionne super bien ce RC avec une QSI 660 aux fesses depuis le sud de l'Espagne !:P

Share this post


Link to post
Share on other sites

@bandido Salut Miguel, merci pour le post.

La QSI est au dessus de mon budget, de plus l'ensemble RAF + DO + caméra de guidage est beaucoup moins compact que les kits Atik One, je prends aussi en compte le poids et l'encombrement..

Mais c'est vrai que c'est une bonne occase ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, si question d'argent, cela ne se discute pas, chacun ses pépettes.

 

Par contre, difficile de faire plus compact en moins lourd. La roue a 8 positions, équipée de filtres, avec DO intégré, la meilleure des CCD de guidage (X2) et un excellent capteur. Elle descend à -40°C delta, j'ai la même en version 660.

 

Sincèrement, c'est vraiment autre chose en termes de qualité, un niveau supérieur. Je ne me séparerais pas d'aussi tôt de la mienne.

 

A+

 

Note: je ne connais pas le vendeur et je ne sais pas l'état de la CCD de cette vente.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, bandido a dit :

difficile de faire plus compact en moins lourd

L'Atik One avec le DO et la GP ne pèsent que 1100g.. c'est pas très lourd je trouve

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By CPI-Z
      Dans ce domaine l’imagerie numérique fut une véritable révolution en particulier depuis les logiciels de recentrage et d’addition d’images (stacking) qui maintenant travaillent en plus par découpage des images en zones.
       
      Ces techniques permettent de filtrer en partie la turbulence et d’augmenter considérablement le rapport signal/bruit. En fait sur un grand nombre d’images il reste toujours une petite nombre qui sont un peu moins perturbées par la turbulence. Ces Freeware de traitement on également bien évolués jusqu'à la dérotation .
      Mais au final, pour des télescopes amateurs de grands diamètres même si ces techniques ont améliorés considérablement les résultats, atteindre la résolution théorique est quasiment impossible.
       
      Existe-t-il une technique pour réduire les effets perturbateurs de la turbulence, ou au moins les réduire de manière conséquente ? La réponse est OUI c’est l’optique adaptative (OA).
      Chaque image de la vidéo serait alors corrigée. Et même si la correction n’est pas parfaite, sur l’ensemble des images traitées le pourcentage de bonnes images serait accru et améliorées, le résultat final en serait grandement bonifié.
       
      Coté professionnel l’OA est dynamique par correction optique en temps réel à l’aide d’un miroir déformable piloté selon les informations fournies par un analyseur front-d’onde type Shack-Hartmann et de lourds calculateurs. Cette OA dynamique a aussi besoin d’une source ponctuelle, une étoile dans le champ ou un laser puissant qui se réfléchi sur la haute atmosphère.
      Elle est donc peu ou pas compatible avec les images étendus type planétaire. De plus son prix et sa complexité n’est pas à la portée des astro-amateurs que nous sommes.
       
      Mais on a le droit de rêver …
      Alors depuis des années j’ai cherché des solutions pratiques jusqu’au jour où par hasard j’ai utilisé la déconvolution avec ImageJ un soft gratuit orienté traitement d’images médicales qui a une grande quantité de plugins.
      La déconvolution sur PSF (image d’une étoile) m’a laissé entrevoir des possibilités.
       
      Cela m’a conduit à un premier protocole.
      Ce protocole consiste à prendre une vidéo de la planète, puis dans la foulée capturer une seconde vidéo d’une étoile proche. Comme je ne dispose que d’une caméra de premier prix, elle est très bruyante, donc il me faut beaucoup d’images d’acquisition.
      Dans l’exemple ci-après, le gif animé Lune.gif la comparaison entre l’image brute sortie du stacking et le résultat par déconvolution est flagrante. Comme le gif compressé est pixelisé j’ai mis aussi les 2 images pour les examiner avec un zoom.
      Lune 10000 images 80 % retenues et pour la PSF étoile, 10000 images et 60 % retenues.
      PS:  @Lucien le développeur du freeware AstroSurface, sur ma demande et dans ses filtres a amélioré Wiener déconvolution qui devient alors plus efficace et plus confortable que le plugin d’ImageJ. (Encore merci à toi).
       

       

       

      On constate que la PSF est bien déformée, premièrement parce que je n’ai pas d’ADC (correcteur de dispersion atmosphérique) et secundo parce que le télescope est loin d’avoir une optique parfaite. La déconvolution corrige les deux.
      En résumé si l’on dispose de la bonne PSF « réelle » la déconvolution fonctionne bien pour retrouver la résolution théorique.
       
      J’ai fait aussi des simulations sur PSF tavelure (image déformée d’étoile) ressemblant à celle que l’on observe dans un T600 ou un T1m, la déconvolution fonctionne toujours, mais encore une fois il faut disposer de la bonne PSF.
       
      La solution est une OA en post-traitement, qui retrouve la PSF par calcul sur directement l’image de la planète cet objet étendu. Et si possible ne nécessitant pas du matériel onéreux dans la chaîne optique du télescope. La déconvolution image par image fera le reste.
       
      Une solution existe, découverte par Gonsalves en 1982, mais qui dans son contexte ne fonctionne que sur des front-d’ondes faiblement déformés (< 2 λ).
      Après moult recherche sur le Net la chance m’a conduit sur une publication ressente qui reprend l’idée, une version modifiée bien plus efficace, la correction fonctionne jusqu’à 11 λ et accepte du bruit jusqu’à 20dB.
      Concernant le bruit on peut aussi le réduire directement lors de l’acquisition avec le soft de capture et de manière complémentaire à l’aide d’un soft de prétraitement. Et 11 λ de déformée c’est une large plage pour des images de télescopes d’amateurs.
      La solution de principe est donc trouvée ().
       
      Sur le plan matériel au niveau du télescope, est-ce abordable ? Là aussi j’ai trouvé une solution simple, un kit optique à placer devant la caméra et pas onéreux. En tous les cas on est très très loin du coût d’une OA dynamique.
       
      Reste à trouver le soft pour cette OA par post-traitement qui calcul la PSF ou les PSFs pour chaque image. De ce coté je n’ai rien trouvé sur le Net. Il semble que ce type de soft soit classé « sensible » réservé à certaines images aériennes ou satellitaires … , mais le principe scientifique lui ne peut-être que libre.
       
      C’est ici que je fais appel à vous pour la recherche d’un développeur du logiciel ad-hoc dédié à nos images planétaires.
      On m’a confirmé que la publication évoquée contient les informations suffisantes pour élaborer le logiciel. Le développeur doit avoir des compétences dans le domaine de l'imagerie scientifique, les transformées de Fourier ... et maîtriser la résolution d’une équation de coût par itération avec l’algorithme L-BFGS.
      Alors connaissez-vous une telle personne ? si possible aussi astro-amateur de par sa pratique et sa connaissance des difficultés en imagerie planétaire. Pour moi il serait regrettable pour notre communauté d’astro-amateurs qu’une entreprise privée se réserve cette avancée technique dans un but commercial.
       
      CPI-Z
    • By Mirach
      Bonjour,
       
      La météo était clémente sous le ciel du nord ce week-end, voici mes cibles du vendredi et samedi :
       
      M81:
       

       
      M82: 
       

       
      Et voici le détail pour les deux images : 
       
      Matériel :
      Télescope Newton Orion 200/1000
      Monture Orion Atlas EQG
      Caméra Atik 314L+
      Roue a filtre Xagil 5 positions
      Filtre antipollution lumineuse Optolong L-PRO
       
      Guidage:
      Chercheur 9X50
      Caméra QHY 5 Lii
       
      Images:
      50X 3 minutes en Luminances 
      10 X 3 minutes en rouge Bin 2
      10 X 3 minutes en vert Bin 2
      10 X 3 minutes en bleu bin 2
       
      Traitement:
      Siril, Photoshop, Lightroom
    • By MF_Erwan
      Bonjour,
      Lors du traitement d'une image grand champ autour de M51 (Sony A7s+Samyang 135mm f/2), j'ai effectué la résolution astrométrique (avec Siril):


      Sur M51, au centre, c'est ok:

       
      Par contre plus on s'écarte du centre, plus il y a un décalage entre les objets sur l'image et leur indication:
      Coin inférieur gauche: décalage vers en haut à gauche

       
      Coin inférieur droit: décalage en bas et légèrement à gauche

       
      Coin supérieur gauche: décalage vers en bas à droite

       
      D'où peut venir ce décalage (déformation due à l'objectif?), et est-ce que ça peux se corriger?
    • By Rerowifix
      Les têtards me faisaient de l'œil depuis un moment donc j'ai profité d'un troue dans les nuages pour la prendre en photo.
      J'ai donc fais 13*360"
      Pour l'acquisition j'ai utilisé mon 80ed et mon 2000D défiltré et un filtre L-enhance.
      Pour le traitement j'ai utilisé pixinsight et APP pour l'empilement et la calibration.
      Comme je veux m'améliorer sur le traitement n'hésiter pas à critiquer (je sais que je manque de temps d'intégration).
    • By frank-astro
      Bonjour;
      Météo-france annonçait une belle nuit chez moi 
      Le ciel s'est couvert à minuit  Bien joué la prévision...
      Moralité, deux amas seulement pris en début de soirée. Megrez72 + Flattener III + AIS1600MC (20 poses de 180s), gestion Stellarmate. Traitement SIIRL et Photoshop.
       
      M46/47 (remis dans le bon sens) :

      M46-47_NGC2425_72ED-ASI1600MC-20x180s_20210306 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      M50 :

      M50_72ED-ASI1600MC-20x180s_20210306 by Frank TYRLIK, sur Flickr
       
      Bonne journée.
      Frank
  • Upcoming Events