Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Superbe :)

 

Il bave un peu ton deuxième soleil :D

 

XavS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Serge pour cette série de dessins pas banale et très réussie :).

Le rayon vert, c'est un grand classique aussi au Pic du Midi. J'en ai vu pas mal, mais je n'ai jamais eu l'idée de les dessiner ;).

Confiné en Nouvelle Calédonie ! ... Ça non plus c'est pas banal ;).

Merci pour le partage.

Edited by yves65
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai souvent l'occasion de voir le rayon vert au lever ou au coucher du soleil depuis le cockpit à 12.000m. Le plus "excitant" est de voir le soleil se lever derrière les montagnes au loin sur l'horizon. Ainsi, à cause du mouvement rapide de l'avion, j'ai pu assister à plusieurs levers-couchers de soleil successifs (jusqu'à 4 en 2 minutes) derrière les pics montagneux des Alpes, de la Sierra Nevada et de l'Atlas! Et à chaque fois, le rayon vert apparaît furtivement. C'est absolument magnifique! J'appelle toujours les hôtesses dans le cockpit pour qu'elles viennent assister à ce spectacle de la nature. J'ai une fois filmé un tel phénomène avec mon iPhone mais le rayon vert n'apparaît pas sur le film à cause de la médiocre qualité du capteur qui sature immédiatement à cause du soleil.

 

J'ai l'impression une fois d'avoir aperçu un rayon bleu! Est-ce possible?

Edited by Olili
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Olili a dit :

Est-ce possible?

juste une fois pour moi ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, PETIT OURS a dit :
il y a 22 minutes, Olili a dit :

 

juste une fois pour moi


Rayon bleu aussi? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca faisait un petit moment qu'on n'avait plus vu un de tes dessins de ce phénomène depuis la Nouvelle Calédonie !

C'est toujours aussi beau, avec en plus les explications pour décrire l'évolution de l'aspect.

Pour répondre à Olili, a priori le rayon bleu c'est possible dans les meilleures conditions.

Fred.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc possible à 12.000m d’altitude au vu de la qualité du ciel qu’on peut avoir là-haut. Merci Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge ! Et voilà comment un confinement nous rapproche en fait.

Superbe dessin et jolie performance car en plus je peux vous dire que chez nous en NC, le soleil se couche fin vite !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, yanneric a dit :

je peux vous dire que chez nous en NC, le soleil se couche fin vite !

Sous les tropiques en général, quand il se couche il ne rigole pas :-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De superbes dessins accompagnés d'un CROA ! Que dire de plus? Bravo Serge :-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/04/2020 à 15:23, Olili a dit :

Rayon bleu aussi? 

oui, sur la Corse, plutôt violet ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Ah le rayon vert, ou plutôt bleu ! Que d’aventures… En voici quelques (bons) souvenirs.

Dans le début des années 1990, j’ai eu la chance d’aller plusieurs fois à l’observatoire de Chateau Renard, au-dessus de St Véran, un lieu magique pour pas mal d’amateurs en quête de ciel pur, de haute montagne et surtout d’astronomie avec son (toujours) fidèle cassegrain de 620 mm.

Là-bas, je montais (presque chaque fin de nuit) au pic pour contempler le lever du Soleil et donc aussi pour voir l’ombre de la Terre, les différents pics s’illuminer les uns après les autres, alors que la vallée, et le village de St Véran, était encore dans l’obscurité. B|

 

L’avantage d’être sur un tel pic, à 2931 mètres, dès le matin, c’est que l’on profite des plus belles couleurs du ciel, et aussi le plus pur, mieux que le soir. Or pour voir le fameux phénomène, mieux vaux se lever tôt ou bien d’observer toute la nuit pour les plus endurants.

 

Cette occasion a donc été de multiples fois renouvelée pour voir mieux que le rayon vert, le rayon bleu, couleur bleu électrique (comme lors d’une soudure à l’arc) !!

Et pas seulement pendant la seconde de temps où le Soleil se lève, mais 2, 3, 4, 5, etc fois puisqu’en redescendant de la pente de la montagne, on fait recoucher le Soleil qui se relève et ainsi de suite jusqu’à arriver en bout de course au bord du précipice !!!

 

Le plus amusant est sans doute de renouveler le coup avec des proches et de convaincre les plus sceptiques que le phénomène est bien là, superbe, magique ! Et que eux aussi s’amusent à descendre la montagne. Parmi les anecdotes, il y a eu celui, courant et perdant une chaussure de neige dans l’abondante neige d’une pente raide, celui qui se met à plein ventre une dernière fois juste avant le précipice pour le voir une dernière fois, ou tout simplement des jeunes criant « bleu, bleu »,... » pour la énième fois (ça c’était ailleurs dans le Verdon avec des ados). xD

Et il n’y a pas qu’au pic de Chateau renard que l’on peut le voir… Inutile de traverser la planète (j’ai fais l’expérience 1 fois au Chili mais sans préparation du lieu précis où se levait le Soleil, il n’a pas été vraiment vu).

 

D’abord, des précisions sur la qualité du site : la limpidité doit être parfaite (ça arrive aussi en plaine ces derniers temps avec un bleu assez pur) ; le matin est plus propice car le ciel est plus propre en pollution diverses (industrielles, pollens, etc). Et surtout, il faut un horizon parfait, c’est à dire très proche de l’horizon 0°, et parfaitement nette au lointain (pour cela une montagne lointaine nue sans végétation est excellent ; c’est le cas à Chateau renard), encore faut-il que le Soleil se lève au bon endroit sur un relief qui ne montre que le bord supérieur du Soleil, là où est le très fin bord bleu. Le phénomène dure environ 1 seconde.

 

Au final, le phénomène est visible depuis pas mal de sites, même les plus improbables, comme dans la banlieue de la grande ville d’Angers (plusieurs fois) (Angers c’est en plaine dans le Maine et Loire) ou encore à la volet dans une voiture me conduisant à une gare de Provence (Manosque je crois), juste avant d’être caché … par un panneau publicitaire, alors que je m’attendais justement au lever sur la lointaine chaîne des Alpes plus à l’est.:P

 

Et pour le vert ? J’ai si souvent vu le rayon « bleu » que je ne me rappelle plus de trop les rares fois sa couleur verte. Mieux encore, les meilleurs fois, le bleu tirait vers le violet.

 

Alors à vous d’essayer, c’est pas très difficile de le voir si on prépare la mission (le site avec un horizon nickel). Ce peut-être même très facile à l’oeil nu… !! Par contre en photo, pas évident, car l’intense point bleu perçue sature le capteur (point qui est alors blanc sur l’image) surtout si on se fait surprendre sur le lieu exact.

Dernière chose, le rayon bleu porte mal son nom car ce n’est pas du tout un rayon de lumière mais un point coloré vif.

 

Ah j'avais oublié : Bravo Serge pour les dessins. Pour sûr, c'est presque plus simple en dessin qu'en imagerie.

Edited by Alexandre Renou
  • Like 4
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahou tu es trop fort Serge, je n'interviens pas souvent mais j'admire toujours autant ton travail :-) Bravo l'ami continue à nous éblouir avec tes dessins

 

Jean-Marc

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe Serge! et vos histoires aussi à tous!

moi 1 vert et 1 bleu. Toujours sur la méditerranée, une fois au levé, il était vert et une autre fois en voilier l'été dernier au couché, d'abord vert puis un flash final bleu entre deux crêtes de vagues à l'horizon! Comme Alexandre, la condition indispensable, c'est un ciel très pur à l'horizon!

chris

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

je trouve le sujet intéressant et les remarques formulées ici  toutes aussi intéressantes. Aussi, j'ai ajouté un dessin d'avant hier, et je compte en ajouter d'autres par la suite, sur ce même post pour ne pas délayer la sauce.

A suivre donc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraordinaire, du grand Sergio comme d'habitude!

Quelles couleurs, quel réalisme, on s'y croirait presque. :x

Prends soin de toi l'ami.

Simon

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes ambiances ! Le crayonné noir autour du soleil donne un coté bande dessinée que j'aime bien :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une anecdote qui date de 2013... Nous sommes sur la cote ouest de Corse chez des amis astronomes amateurs comme moi.. Apéro au Soleil couchant sur la Méditerranée. Conditions idéales pour le rayon vert. Au moment crucial il apparaît; trois ouaaahh!!! sur quatre. Mon pote est daltonien....

Bon ciel.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup d'admiration pour ses dessins rapides, sur le vif, qui retransmettent tout de même beaucoup d'information. Bravo Serge.

Pour le rayon bleu, c'est rare mais ça arrive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

un petit rafraichissement avec  2 nouveaux dessins ajouté au 1° message.

PI des fois, il ne ce passe rien comme ici, le 5 avril. le ciel semblait optimum pour l'apparition d'un beau rayon vert, comme en atteste un ciel dégagé et surtout l'apparence du limbe solaire déjà bien altéré, témoin d'une bonne stratification des couches atmosphériques, propice à l'apparition du phénomène. C'était sans compter sur la présence de brumes lointaines opacifiant le bas horizon et faisant quasiment disparaitre de Soleil au coucher. Toutefois ce qu'on peut remarquer, c'est ce reflet sur la plage au bout de l'ilot Koundoyo, mais aussi le lent décalage vers le nord de jour en jour de la position du couchant au regard des précédents dessins (ici, le disque solaire est volontairement grossi 3x par rapport au paysage, mais sa position est respectée) :

 

rayon-vert_20_04-b.jpg

 

 

 

Edited by serge vieillard
  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By MICALEF
        toujours dans mon delire   solaire  , ce matin  avec rien d'autre  que mon 450d 
       
            mica 
       
                               
       




    • By MICALEF
        toujours dans mon delire   solaire  , ce matin  avec rien d'autre  que mon 450d 
       
            mica 
       
                               
       




    • By banjo
      bonjour à tous,
      longue trèèèèèèèssssss longue à charger , , conditions pas formidable un gros jet stream? , la moitié des images jetées et il en resterai autant à éliminer .
      Paul
       
       

    • By banjo
      bonjour,
      je vais encore jouer ma pleureuse , mais si le ciel était dégagé le vent de sud ouest ma bien pourri la turbulence ,impossible de faire du continuum ,donc une en Ha mal cadrée ,sniff la belle protu à gauche 
      Paul

       
      une moins bonne mais on voit la protu
       

    • By hamilton
      S'aérer, sentir la fraîcheur de l'air de  janvier s'insinuer dans les naseaux, jouer sa musique de légers frissons dans notre corps engourdi du trop plein de la tiédeur de notre foyer…🤗☺🚀🗻❄⛄
       
      La maison  libère une fumerolle  blanche depuis la cheminée de son toit encore enneigé il y'a deux jours.
      Chaque jour d'hiver,  un nouveau souverain pontife semble être ainsi élu, et plaise au ciel que ce pont jeté avec les éléments nous attire leurs faveurs !
      Images d'hiver donc, on part un peu voûtés sous nos frusques de saison, frileux d'abord, joyeux ensuite de cette sortie revigorante, mais soucieux cependant de ne pas " dépasser l'heure " .
       
      Maudit virus, nabot microscopique dézingué d'un coup de gel , qui n'est même pas une simple poussière au regard de l'Univers, et qui tyrannise, empêche de respirer, de sentir, de goûter, d'embrasser qui vous voulez.
      S'il n'est même pas une poussière, que sommes-nous alors aux yeux de l'Univers, menacés que nous sommes par cet insignifiant Grand empêcheur de vivre libre, et qui défie la grande Humanité ? 
       
      Bon assez de nos maux, les mots pour le dire et me libérer provisoirement d'un trop plein de questions seront aujourd'hui remplacés par cette déambulation pleine d'espoir d'être pleinement à cette fin de journée.
      L'appareil à figer l'instant est placé autour de mon cou, un peu rétif sous mes doigts gantés que je devrai libérer chaque fois que je capturerai des photons. Le froid ou les photons : il faut choisir ! ⛅🌒🌛🌞❄📷
       
      Allons-y !
       
       
      Elle est déjà là : nous échangeons brièvement avec le voisin lui aussi libéré, et l'air de rien, entre deux " y'en a marre, c'est fatigant , faudra qu'on prenne l'apéro..."  , Clic-clac pour l'éternité 

       

       
       
       
      Sur ce coup, ça ira, mais il faudra jouer renard avec Madame qui tolère mes velléités photographiques pour cette promenade minutée à condition que je ne mette trois plombes à chaque fois !  ( la vie d'artiste ...vous savez les copains  )
       
       
      Le ciel sonne l'heure du couchant, ça doit être chouette, là-bas, au bord de la Loire ! 
       

       
      Nous passons par le petit centre ville."  Maison du peuple " ,  mairie, marché couvert , je vise un peu au jugé tout en marchant, rapport à mes obligations de marcheurs contre la montre ... 
       ( je crois que je l'ai, "elle" dans le champ ennuagé )
       

       
       
       
      Une petite dernière avant la Loire, une halte qui me coûte déjà 50 mètres avec l'avant-garde inflexible sur les horaires (  " pour une cheminée , faut pas exagérer " !  )
       

       
       
      La vache !
      C'est beau à voir, c'est comme si on redécouvrait ces rivages qui dans le ciel d'été et son soleil trop haut s'affadissent  et se consument d'une lumière brûlante 
      Le bridge Sony fait ce qu'il peut, mais je lui demande l'impossible 🙄🤩😪
       

       

       
       
       
      Il y'a là comme une flamme qui brûle dans le fleuve, et sur le coin gauche du cadre, une sorte de rapace cotonneux va fondre sur l'horizon ?
      Drôle d'instant sorcier...
       

       
      L' heure déjà de quitter le rivage, à regret...
       

       
      De l'autre côté du pont, c'est le Cher, avec ses bâtisses massives en ombres chinoises 

       
       
      Retour par le petit centre ville, pas de loin de la "maison du peuple ", une autre maison qui veille en silence sur les administrés , sauf quand elle leur sonne les cloches !
       
       

       

       
       
       
       

       

       
      Le croissant se glisse vers un autre horizon, c'est l'heure de prendre congé 
       

       
       
      Message à Baroche, mon helvète complice :encore raté pour un transit ! 
      et pour clore cette balade aussi 
      Il est déjà l'heure les amis....
       

       
       
  • Upcoming Events