RIGEL33

Une comète tout près de la Gazelle (C/2019 Y4)

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

très jolie :)

 

Ya plus qu'à réunir les deux images ... il parait que Siril fait ça très bien ;) (DSS aussi mais peut-être moins bien)

 

a+

stéphane

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bonjour et bravo corine pour les images et superbe animation ! :)

 polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle prise ;) Bravo pour cette prise :)

 

XavS

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arfffff.....

Des promesses des promesses 

Heureusement que des fois on les oubliés ......

Bravo 

:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau portrait de cette émeraude voyageuse !

Bravo Corine pour les images et l'anim !

 

:) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Corinne ! Bien vu. J'ai tenté la même chose ce soir avec beaucoup de PL ici en Dordogne… à cause de la Lune ! ;)

 

Dis, ta "Gazelle", elle aurait pas un long cou ?!?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grand merci à vous tous pour vos retours :) 

 

Stéphane, j'ai essayé avec DSS mais je n'aime pas du tout le rendu du fond du ciel. 
Pour Siril, j'ai bien suivi une petite formation il y a presque deux ans mais faute de temps, je n'ai pas pratiqué.

Du coup, je garde mes brutes pour quand j'aurais moins de travail... car malgré les 3 semaines de confinement, j'ai encore du retard dans mes activités.

 

Michel, pour la Gazelle, chacun l'imagine à sa guise :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien joué ça.

Etoiles à dominante verte (trop éclairées par la comète, sûrement -_-). Ca se corrige facilement.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel plaisir de te revoir Corine et avec cette jolie comète, bravo :)

La vidéo est superbe également ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors ça c'est le bouquet! Voilà 17 ans que je traîne ici et c'est la première fois que j'entends parler de la Gazelle dans la tête de l'Ourse... ou j'ai loupé un épisode! :)

Chapeau pour les photos et merci pour les explications!

Patrice 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci ;) 

 

Rastaman, j'ai fait une présentation pour les nuits des étoiles sur la constellation de la Grande Ourse et dans la mythologie arabe, la Gazelle y est très présente. 

D'une part au-dessus de la tête de l'Ourse, mais on en parle aussi pour le bout des pattes du plantigrade céleste. Chaque paire d'étoiles (3), créé au total un astérisme appelé "Le saut de la Gazelle".

 

.

 

Grande ourse saut gazelle.jpg

Grande ourse dessin.jpg

Edited by RIGEL33
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors comme tu sembles en connaître un rayon, as-tu déjà entendu parler d'une histoire d'éléphantes protégeant leur petit menacé par des hyènes dans la tête du Dragon toujours dans la mythologie arabe?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non... pourtant j'ai fait aussi une présentation sur le Dragon. 

Il y a bien une étoile à peu près au milieu de la constellation dont le nom Edasich veut dire "Hyène mâle".

Puis, en allant vers la tête du Dragon, on trouve les étoiles Athebyne (le loup qui vient "avant") et Aldhibah (le loup qui vient "après").

Le seul astérisme que j'ai pu relevé, c'est les 4 étoiles de la tête du Dragon et qu'on appelle "les Chamelles".

 

 

Draco.jpg

Edited by RIGEL33

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, peut-être retrouverai-je un jour la source où j'ai lu cette histoire d'éléphantes.

Ton affaire a excité ma curiosité et m'a poussé à rechercher comment Eratosthène décrivait jadis la Grande Ourse dans ses Catastérismes,

voici ce qu'il écrivait: " Elle a sept étoiles sans éclat sur la tête... ". 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourtant, en ce qui concerne Althiba IV, je la vois à l’œil nu... ce qui m'a permis de trouver très rapidement la comète.

Elle est faible certes mais je suis dans un village à 50 m de l'avenue principale avec deux lampadaires en ligne de mire. 

Heureusement ces lampadaires ne diffusent pas vers le ciel. 

Mais à l'époque d'Eratosthène, le ciel devait être beau... un peu trop beau peut-être et les étoiles les plus brillantes cachant les plus faibles ? Sûrement.

 

D'ailleurs, pour trouver M81-82 je me sers d'Althiba VII qui est quasiment à la même magnitude qu'Althiba IV. ;) 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Corine, ça colle tout à fait > Althiba IV est à 4,7 et la VII à 4,5. 

Pour l'inventaire d'Eratosthène, j'ignore bien sûr s'il avait abusé de l'ouzo, mais j'en conclus qu'il ne s'est pas trop cassé la tête. Dans ses 24 étoiles de la Grande Ourse, il mentionne Althiba I à 5,5 et la V à 5,15, alors qu'il en a zappées d'autres nettement plus brillantes dans les jambes comme Psi à 3,0, Theta à 3,1 ou Chi à 3,7. Bizarre, sans avions et sans pollution lumineuse sur Alexandrie, à moins qu'il ait été gêné par le phare... 

Et dire que le pauvre s'est laissé mourir de faim à 80 ans, parce que, devenu aveugle, il ne pouvait plus voir les étoiles. :o

Patrice    

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Rdj22
      bonsoir,
      voici une image de la comète C/2019L3 et ses versions inversée et annotée 
      captures faites le 17 octobre entre 4h10 et 6h10 TU, j'ai retenu 90 images de 60" 
      deux queues se détachent bien au niveau du noyau mais sont "diluées" dans le fond de ciel qui été légèrement voilé ce soir là.
      à surveiller et à tenter en couleur 
       

       

       
       

       
      TN400 f/d5 - paracorr  - ASI1600mm 
      acquisition prism10 - traitement pixinsight
      bruno
       
    • By COM423
      Bonsoir,
      Les orages se sont éloignés et j'ai pu enfin rebrancher l'ordinateur pour achever le prétraitement d'une nouvelle image de la comète 6P/d'Arrest commencé hier.
      Cette comète, qui revient tous les 6 ans et demi, est passée au périhélie le 17 septembre, mais elle a la particularité de continuer à gagner en éclat plusieurs semaines après :
      ©Seiichi Yoshida
      ( http://aerith.net/comet/catalog/0006P/2021.html )
      et çà me tenait donc à coeur de la réobserver, pile un mois après sa précédente observation :
       
      Profitant des éclaircies de mercredi dernier, c'est chose faite mais elle reste un astre difficile, basse, diffuse et complètement perdue dans la Voie Lactée (Sgr) :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 106 poses de 30s à -15°C  (gain 120), Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir, poses guidées avec dithering
      Le 29 septembre 2021 de  18h30m à 19h49m  utc     (  53 min  d'intégration )
      Traitement Siril 0.99.10.1 et finition avec Gimp 2.10.24
       
      La transparence était parfaite  grâce au mistral qui a bien nettoyé le ciel. Si la colline a plus ou moins bloqué le vent , la nuit s'est malheureusement avérée bien turbulente... et l'image finale n'est guère exploitable en binning 1x1.
       
      On devine assze bien la comète (une partie en tout cas) sur les poses de base :
      1 pose de 30s, avec binning 2x2 du lendemain
       
      Il y a tellement d'étoiles dans le champ que le compositage somme la ferait presque disparaître :
      Elle est pile au centre, traversée par une traînée d'étoile...
       
      C'est donc un compositage par moyenne avec rejet qui la montre le mieux :
      Crop Siril après correction du bruit vert
       
      La coma se détecte sur environ 3', elle est sans doute plus large mais ele se perds vite dans les étoiles du champ :
      Binning 2x2 du lendemain
       
      J'ai tenté un compositage comète + étoiles figées, un peu mieux réussi que celui de la dernière fois je pense, même si je n'en suis pas complètement satisfait...
       
      La coloration très verte de l'autre fois a été corrigée plus vers le bleu, via une correction de bruit vert dans Siril.
      En effet, si cette correction s'avère inutile quand on peut faire la correction colorimétrique par photométrie (c'est le cas du compositage réalisé sur les étoiles), elle l'est en fait sur les compositages cométaires où cette colorimétrie ne peut pas être lancée (les étoiles étant des traits...). Je fais une neutralisation de fond de ciel, à la main, et quand on regarde les histogrammes juste derrière, sur les 3 couleurs, ils sont décalés.
       
      Bon ciel pour les jours à venir.
    • By COM423
      Le 21 juillet 2020, un astre parfaitement stellaire (2020 PV6) fut découvert à la magnitude 22, rien de folichon a priori.
      Dix mois plus tard, l'astéroïde s'est avéré être une comète à l'approche de son périhélie et devint donc la comète C/2020 PV6 (Panstarrs).
       
      D'abord basse dans le ciel du matin en mai et juin, elle a eu le bon goût d'être observable ensuite une grande partie de la nuit et assez haute dans le ciel
       
      Elle a flirté cet été avec la magnitude 14, ce n'était donc pas à proprement parler une comète brillante mais elle fut intéressante à imager car plutôt jolie.
      Je vous laisse en juger par vous même sur cette compilation des 5 observations réalisées au Newton 200 mm à F/4 :

       
      Il y avait parfois des petites galaxies dans le champ, voici donc des champs plus grands pour ceux que çà intéresse :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 34 poses de 45s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr
      Le 08 juin 2021 de 02h12 à 02h45 utc          (  25 min 30s  d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       

       
      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 130 poses de 30s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 30 juillet 2021 de 21h43 à 23h11 utc          (  01h 05 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 114 poses de 45s à -10°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 14 août  2021 de 21h06 à 23h02 utc          ( soit 01h 25 min 30 s d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 99 poses de 60s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 30 août 2021 de 19h13 à 21h17 utc          ( soit 01h 39 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
       

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 44 poses de 90s à -15°C (gain 120), Nord à peu près en haut
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Le 12 septembre 2021 de 19h02 à 20h26 utc          ( soit 01h 04 min 30 s d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
      Bonne fin de week-end et bon ciel à tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Au milieu de milieu la nuit du 31 août au 01 septembre dernier, j'avais fini les champs qui me tenaient le plus à coeur avant que la Lune ne se lève.
      C'était le début de la lunaison de septembre, la Lune était décroissante  mais elle venait de se lever et éclairait encore à 34%.
      J'avais donc stoppé mon programme principal pour cette nuit, mais comme il faisait grand beau (et avec une turbulence clémente) je n'allais pas remballer.
       
      J'avais repéré sur skychart que la petite comète 193P était cette nuit là près de plusieurs galaxies.
      Avec une période de 6,7 ans, 193P/LINEAR-Neat fait cette année son 3ème retour au périhélie (le 25 août) depuis sa découverte en 2001.
      C'était le moment idéal pour l'observer, même si elle n'a pas dépassé la magnitude 16, je l'avais observée le mois précédent au C11 et savait qu'elle était photogénique avec une petite queue.
       
      Jj'ai donc pointé le champ et suis resté dessus pendant près de 2h du coup. Au final, j'ai bien fait car quoique petites et faibles, je trouve ses voisines de ciel bien photogéniques finalement
       
      Pour commencer, une image brute de base (3 min) :

      La comète, et la principale galaxie (NGC 7667) sont bien visibles.
       
      Pour bien voir les galaxies, il faut bien sûr faire un compositage stellaire mais la comète y paraît alors allongée (c'est la traînée au centre...) :

      (Par contre, je n'ai aucune idée de ce qui a pu causer la tâche en haut  à gauche de l'image... Si quelqu'un a une idée ?)
       
      La comète ne se révèle qu'en faisant un compositage cométaire : c'est là qu'on la voit véritablement, avec alors la queue que j'avais à peine devinée sur certaines poses durant les acquisitions :

       
      Il était donc tentant de faire une image de synthèse, en insérant la comète dans le compositage stellaire.
      C'est une manipulation délicate sur laquelle je butais depuis longtemps et qui ne peut se faire que manuellement, en post-traitement, ce qui demande mine de rien pas mal de pratique et de temps...
       
      Mais je crois que c'est une des premières fois où je m'en sors assez bien :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 35 poses de 03 min à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Nuit du 31 août au 01 septembre 2021 de 23h31 à 01h22 utc          ( soit 01h 45 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
      En tout cas, j'en suis plutôt content
       
      Voici une version annotée :

       
      Concernant la comète, elle a une chevelure de 18 à 20" de diamètre et la queue de poussières en éventail est visible sur 4 à 5' de longueur avec un axe central vers PA=232°.
       
      Bonne nuit.
    • By COM423
      Salut les astrams,
       
      Je profite de l'approche de la Pleine Lune pour traiter les images acquises durant cette très belle lunaison du 07 septembre dans le Sud. Je suis surtout les comètes et me fais aussi plaisir sur quelques objets du ciel profond et parfois il est possible de faire les deux simultanément et là c'est carrément le pied
      Ce fut le cas dans la nuit du 11 au 12 septembre où la comète périodique 108P/Ciffreo a eu le bon goût de passer à proximité de la nébuleuse du Crabe, M1. Ce n'est certes pas la comète la plus spectaculaire mais je n'allais pas rater cette conjonction
      En plus, 108P est une périodique découverte par la française Jacqueline Ciffréo en novembre 1985 au T90cm du CERGA (clin d'oeil aux amoureux de Caussols et je sais qu'il y en a sur le forum !) :

      Sa période actuelle est de 7,23 ans et elle est passée au périhélie la veille de cette conjonction, le 10/09/2021 : elle était donc au mieux de sa forme vers m1=15.
       
      Voici donc l'image de la conjonction, travaillée sous Gimp pour figer à la fois les étoiles et la comète :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 85 poses de 60s à -15°C  (gain 120), Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir : poses guidées avec dithering
      Le 12 septembre 2021 de  01h21m à 03h02m  utc     (  01 h 25 min  d'intégration )
      Traitement Siril 0.99.10.1 et finition avec Gimp 2.10.24
       
      La comète se devine assez bien sur les poses individuelles, ce qui a permis de faire le compositage cométaire avec Siril, directement en cliquant sur celle-ci :

       
      Pour ceux qui ne voudraient pas cliquer pour voir la full, voici 2 crops sur les protagonistes de la conjonction :

       
      Bon vous aurez aussi remarqué aussi un troisième invité surprise en haut à droite de l'image pleine, je pense que cet arc en ciel est un reflet de la brillante (V=2,97) Dzeta Tau située à un petit degré de M1...
       
      Bonne soirée.
  • Upcoming Events