Merope

observation partielle du rémanent de SN des Voiles

Recommended Posts

Bonjour à tous

 

Je vous présente ce dessin inachevé du résidu de SN observable dans la constellation des Voiles,  et réalisé à la Réunion

 

Il s'agit d'une nébuleuse qui s'étend sur plusieurs degrés et dont l'étoile génitrice aurait explosé il y a 12 000 ans.

Une portion de ce résidu porte un numéro NGC, il s'agit de NGC 2736, aussi appelée la nébuleuse du crayon (flèche bleue sur l'image NB)

 

 

 

 

J'ai réalisé cette observation sur plusieurs nuits au T400 muni du panoptic 24mm, filtre UHC.

Malgré un champ apparent d'un peu plus d'un degré dans le panoptic, je manquais de champ pour délimiter les portions les moins contrastées. Le filtre UHC m'a semblé plus efficace que le filtre OIII

 Ce dessin est inachevé car il manque la partie sud . Je n'ai pas vu ces filaments depuis mon jardin, il faudra migrer vers des cieux plus sombres, ce qui me semble bien compromis pour cette année:S

 

Voici donc le dessin

Le croquis a été fait sur deux champs pré-étoilés au format A3, c'est donc une mosaïque de 2 dessins;

 

          velasnRred.jpg.555b57c2e9d177aebe16ae7b1cbe9cf0.jpg    carte.jpg.05a9275de2e2e581db6ed0d5d81a71b6.jpg

 

J'en profite aussi pour vous remettre un dessin de la neb du crayon que j'avais réalisé en 2018, le tout petit filament marqué de la flèche bleue

 

ngc2736.jpg.612aa1b7e78832e160c317fff4ecbffe.jpg

 

Edited by Merope
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Superbe idée et très beau dessin ! C'est un très large objet que je n'ai jamais pris le temps de bien visiter lors de mes voyages en terre australe. Par contre j'ai déjà visité la petite partie du coup de crayon (NGC 2736) avec un T406 à 83x au Chili, j'ai vu sensiblement la même chose que toi :

 

ngc2736-T406-md3.png

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe objet (inconnu pour ma part) représenté avec un style graphique sympa. Au vu de ce que tu en dis c'est le genre de rémanent qui demande des nuits entières, un peu comme nos Dentelles du Cygne.

Par contre, les Dentelles réagissent clairement mieux à l'OIII qu'à l'UHC.

Fred.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires à tous les deux

 

Laurent: tu as vu l' extension sud  plus longue mais en me repérant avec les étoiles, ça confirme bien ce que j'ai vu

 

Effectivement Fred, il faut lui consacrer du temps. Balayer le champ afin de tomber sur un filament puis tenter de le suivre. C'est un objet qui nécessite une observation sous un ciel bien sombre, ce qui n'a pas pu être fait cette année , mauvais temps puis confinement obligent!

Il y a encore du travail: observer les nébulosités les plus ténues et maintenant que je m'y perds moins , comparer la brillance relative des différentes portions

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau sujet et beau dessin, ce rémanent est nettement plus difficile que les Dentelles du Cygne!

J'avais imprimé un champ étoilé de plusieurs degrés pour garder les proportions lors de mes observations au Dobson 254 sous le ciel nord-chilien.

Le filtre OIII est quasi indispensable pour les faire ressortir.

 

Mes dessins de l'époque et les notes d'observation :

 

"NGC2736, dite Nébuleuse du Crayon, est la plus belle et brillante portion du rémanent de supernova dans les Voiles. A 75x et filtre OIII, elle est faible à très faible, longue et hétérogène, plus nette côté est. Visible aussi sans filtre, elle est alors très faible et peu tranchée."

NGC2736obs5735.jpg

 

Le gros des troupes Gum 12

"Je sors le champ pré-étoilé pour mon dessin suivant, car le champ stellaire est riche et étendu sur 3°, mais l'objet du dessin est un rémanent de supernova nettement plus faible que nos Dentelles du Cygne, le Rémanent des Voiles Gum12. Il se situe à 1° au nord-ouest d'e des Voiles, à mi-chemin de dzéta Puppis dont j'ai parlé auparavant, et de lambda des Voiles, l'une des 2 plus brillantes de la constellation.
Oui, c'est vraiment un bien faible cousin des Dentelles du Cygne!
C'est bien simple, sous ce ciel de folie, je n'ai rien vu de sûr sans filtre. Par contre, avec le filtre OIII, la nébuleuse présente des filaments très faibles perceptibles moins de 25% du temps. C'est un objet presque limite pour ce diamètre."

Gum12obs5850.jpg


"Après un coup de barre à 4h, je poursuis à 1° ouest de c des Voiles, sous lambda Velis, zone montrant des portions du rémanent de la supernova des Voiles. Au vu de ces délicates draperies, cette constellation porte bien son nom!
3 nébuleuses, le Crayon étant encadré par 2 gommes, heu pardon, par 2 Gum!
Gum23, observée à 75x, répond bien au filtre OIII. Sans filtre, il n'y a quasiment que la nodosité de visible, faible, le reste est soupçonné. Avec filtre, les extensions sont très limites en vision directe."

Gum25obs5736.jpg

 

Il y a quand même moins de détails à dessiner que dans les Dentelles, c'est un juste milieu entre elles et le rémanent du Taureau Simeis 147.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

De bien beaux objets célestes, inconnus sous nos latitudes :).

Avec le confinement actuel, on n'est pas prêt de voyager pour aller les observer... Merci pour le partage ;).

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

magnifique,e sujet pas facile de part son étendue incomparable, et il faut le dire, pas franchement lumineux. BRAVO !!!!!

J'ai ces 2 bidules :

 

neb_voiles_13.jpg

 

NGC2736_19.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à Toutes et à Tous,

 

Le rémanent des Voiles c'est un peu, comme l'a dit Xavier, les Dentelles du ciel austral.

Les filandres sont bien faibles, et donc pas souvent dessinées, la plupart du temps limitées à la partie nord ouest du rémanent, la moins faible. Le dessin de Serge est, à ma connaissance, le plus précis et le plus abouti.

A l'autre bout, au sud est, la nébuleuse du crayon, NGC 2736, est nettement plus contrastée, et donc plus souvent dessinée.

Ci dessous comment je l'ai perçu dans le T 508 de Tivoli.

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-2736/dsdlang/fr

 

Mais Vela SNR n'est que partie centrale d'un objet énorme, la nébuleuse de Gum, qui s'étend sur 36° (vous avez bien lu!), sur les constellations de la Poupe et des Voiles.

Elle est très faible, mais on peut observer, et dessiner, certaines de ses condensations, que Monsieur Gum a répertorié dans un catalogue qui est un peu le Sharpless du ciel austral.

Ci dessous aussi ce que j'ai vu de Gum 23.

http://www.deepsky-drawings.com/gum-23/dsdlang/fr

 

Enfin, dans la partie Nord du complexe, donc dans la Poupe, il y a deux très beaux amas ouverts, NGC 2451 et NGC 2477, visible de métropole mais malheureusement bien bas. Observé à bonne hauteur, NGC 2477 surpasse M 37.

http://www.deepsky-drawings.com/ngc-2451/dsdlang/fr

 

Bon ciel à Tous

Bertrand

 

 

 

NGC 2736  T508  BL Tivoli 2008 05.jpg

GUM neb & Vela SNR.jpg

Gum Nebula A Mellinger 50 mm labeled.JPG

Gum 23 aka RCW 38  T508  BL 2012 06 16.jpg

NGC 2451 2477  L80  BL 2002 11 12.jpg

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cet objet strictement inconnu à mes yeux !

 

Comme le dit Bertrand le catalogue Gum est sévère pour nos latitudes, pour peu qu'on baigne dans un halo de ville ....Mais il a raison, la Poupe regorge d'amas qu'on pourrait juger secondaires mais déjà bien sympas au niveau de Lyon. Que dire alors d'un bon site des Alpes du sud par ex, où les étoiles émergeant de l'horizon ont quasi le même éclat que bien plus haut ! Ah que de richesses contient cette Poupe et sa voisine Licorne ! :x

Sans dénigrer vos dessins de la nébuleuse qui sont tous magnifiques, coup de coeur Bertrand pour le dernier dessin ci-dessus de NGC 2451 et 2477, d'une facture quasi parfaite à mes yeux !

Edited by etoilesdesecrins
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahh

 

J'avais posté pour savoir ce que certains avaient dans leurs classeurs à dessins, je suis comblée

 

Commençons dans l'ordre

Xavier: je ne suis pas étonnée 1) que tu aies déjà croqué cet objet vu ta productivité, 2) que tu en ai vu autant au T250 car on voit déjà certaines portions en plus du crayon au T150. Ta portion un peu globuleuse au N correspond je pense à ma ''double pyramide", tu confirmes par ton dessin très différent du mien que cette zone est difficile à interpréter. Tu as choppé pas mal de filaments dans la région sud, je ne les ai pas vu à cause du néon du garage de ma voisine dans cette direction et allumé toute la nuit. Il me faudra aller vers des cieux plus cléments. Tu dis avoir utilisé le filtre OIII. Tu n'as pas essayé l'UHC? Dans tous les CROA, les observateurs parlent OIII, alors que je truve que l'UHC est bcp mieux. Aurais_je un mauvais filtre OIII?

Par contre, ce n'est pas Gum 12 mais Gum 16

 

Gum 12 (ou neb de Gum) est l'énorme nébuleuse qui apparait en rouge sur l'image qu'a joint Bertrand (36°) alors que ce rémanent apparait en turquoise sur cette même image (6°). Ces deux objets sont souvent confondus mais d'après les études astrophysiques qui ont pu être menées, ces 2 objets n'ont pas la même origine

 

Serge: quel magnifique dessin, tout en subtilité alors que je n'ai réussi qu'à faire qq chose de schématique

 Tu as détaillé les volutes internes de cette néb qui sont bien ténues

 

Bertrand magnifiques dessins . Gum 23 n'est pas facile du tout

 

Etoiles des ecrins et Yves: merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Merope a dit :

Tu n'as pas essayé l'UHC

Je n'en ai pas, par contre j'ai un HBêta

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

BRAVO, on retrouve avec joie les mêmes (meilleurs) dessinateurs  qui ont eu la chance de contempler ces merveilles du ciel austral. Modestement (sans dessin, désolé), seulement  à travers mes notes de terrain, je vais vous donner mes impressions de ces merveilles (puisque moi aussi j'ai eu la chance de les découvrir grâce à Laurent).

En fait, c'est plutôt NGC 2736 surnommé le crayon qui accapare l'intérêt car le rémanent des Voles est bien plus faibles, sans aucune comparaison possible, en terme de visibilité , avec nos Dentelles. Heureusement que le ciel chilien est peut être excellent car il n'y aurait pas grand chose à voir... Cependant, comme je l'évoquais plus haut, NGC 2736 est une cible détectable dans les modestes optiques :

- NGC 2736

L 90x31 +UHC (13/05/2012): Faible traînée toute fine.

T 400x85 +UHC (13/05/2012): Grand filament fin et fort long ! Orienté NE-SW. Brillance un peu plus dense vers le NE (près du large doublet stellaire); les extrémités sont très fines et plus faibles. Légèrement un peu diffuse au-delà sur le côté NW du filament. Ressemble à une grande traînée d'avion !

- Vela SNR

T 400x85 +UHC (13/05/2012) : Plusieurs portions d'arc peu contrastés visibles sur une grande longueur de plusieurs champs oculaire. 3 portions sont essentiellement visibles : la portion N (à environ 20' NW de SAO 220204, mag 4,1) longue d'environ 30' d'arc, la portion centrale (8h32, -43°20' environ) longue de plus de 40' d'arc et centrée sur une étoile (mag 9,8) et la portion S (juste à l'W de SAO 219996, mag 5). La mieux visible est la portion centrale mais qui est tout de même assez faible; elle forme une longue traînée ondulante en forme de mouette vue de face avec l'étoile de mag 9,8 pour point de changement de direction de l'arc (le corps de la mouette vue de face). Juste au NE de cette modeste étoile, cet arc diffus est mieux définit prenant l'aspect d'un doublet trait parallèle ou de 2 courts filaments.

NB : Pour observer ces multiples détails, une solide carte de champ avec les portions nébuleuses est très précieuse.

 

Malheureusement, il est à craindre que ce n'est pas cette année qu'un nordiste les contemple... :-(

Alors laissons le rêve avec l'image (les beaux dessins ci-dessus) et le son (mes notes par exemple) nous emporter...

Edited by Alexandre Renou
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello les amis!

J'adore ces posts compilant ainsi les observations de plusieurs personnes sur le même objet, c'est super instructif, merci beaucoup!

Belle performance que de réaliser un dessin sur du double A3, ça ne doit pas être évident. Surout sur un objet réputé pas très évident.

Share this post


Link to post
Share on other sites

... moi aussi José, c'est ce que je préfère ici !!!! ON pourrait en faire des sortes de fiches qui se remplirait au fil du temps. Mais pour cela, il faudrait faire du déterrage....

Mais c’est sur, un post par objet, ça aurait de la gueule.... Faudrait juste un p'tit moteur de recherche

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super compilation d'observations. Bravo à tous ! Ça rappelle un peu les dossiers spéciaux de Ciel Extrême :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est ce que j'allais répondre à Serge ! Je suis en passe de me les relire tous un par un (les PDF Ciel Extrême) avec un regard plus "astrophysique" au niveau des objets du dossier spécial, qu'observationnel (quoique les deux ...:P)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, serge vieillard a dit :

moi aussi José, c'est ce que je préfère ici !!!! ON pourrait en faire des sortes de fiches qui se remplirait au fil du temps

Idem, ça permet de confronter nos observations, on est parfois conforté par l'observation d'un autre de l'impression qu'on avait eu de percevoir qq chose sans en être bien sûr, ou de s'apercevoir qu'on avait loupé une faible extension

 

 

Du coup pour plus de cohérence j'ai remis mon dessin avec le nord en haut et me suis permis de mettre le "bidule" de Serge avec la même orientationserge.jpg.a62a095e14827b206a636da69e7f5113.jpg

 

Je me suis aussi amusée à représenter le champ des 3 dessins sur le champ NB. La flèche rouge indique un filament que j'ai pu apercevoir en balayant plus large

 

carte.jpg.5871142f6dfbf575455a40e8fbad129a.jpg

Edited by Merope

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      15 dessins : 9283 à 9297.

      Voici enfin une longue nuit d'observation!
      Je l'entame avec des galaxies du Bouvier dont des Arp.
      J'ai enlevé le pull et gardé que le manteau car il fait trop chaud en début de nuit, mais je vais me raviser au cours de la nuit.
      Je rappelle que les larges poches refermables du manteau me permettent de garder à portée de main les oculaires sans devoir descendre de l'escabeau.

      Observation 9283 : NGC5752-5 ou Arp297.
      201x, 85x. Ce quatuor de galaxies est composé de NGC5755 faible, NGC5754 vue VI2 en n'étant pas sûr initialement si c'était une galaxie ou une étoile, NGC5752 très faible, et NGC5753 considérablement faible et diffuse. J'ai repéré les 2 plus brillantes à 85x.


      Encore un crayon de cassé en 2 à 23h. Une fois ce stock épuisé, je choisirai une autre marque pour me re-équiper...

      Observation 9284 : NGC5732 et UGC9473.
      201x. la NGC est faible à très faible, et la UGC est mieux visible, faible.


      Observation 9285 : NGC5929/30 ou Arp90.
      85x, 201x, 276x. Elles sont séparées tout en restant serrées à 85x. NGC5929 est faible et accompagne la considérablement faible NGC5930.


      Observation 9286 : NGC5886/8.
      201x. NGC5888 est la plus facile, considérablement faible et allongée, tandis que NGC5886 très petite ressemble à une faible étoile floue.


      Observation 9287 : NGC5579 ou Arp69.
      201x. Elle est très faible, très diffuse. Je n'y vois rien d'autre.
      A 0h45 le Bouvier commence à être bas, la turbulence y est forte aussi du coup.


      Observation 9288 : NGC5589.
      201x. Elle m'apparaît faible et condensée.


      Une chouette hulotte nous fait un récital.

      A 1h des voiles dégradent cette zone du ciel.
      Céphée est plus préservée, j'y observe une nébuleuse planétaire puis 2 amas ouverts.

      Observation 9289 : PK103+0.1
      201x. Elle est confirmée avec le filtre Oxygène 3, elle y répond fort. Elle demeure petite à 201x. Je la vois VI2 sans filtre (75% du temps en vision décalée), et très faible à VI1 avec le filtre grâce au gain de contraste.


      L'Humidité est grandissante.
      Cette zone résiste assez bien aux voiles.

      Observation 9290 : NGC7226.
      201x, 85x. Je repère cet amas ouvert condensé à 85x et à 201x je l'éclate en étoiles faibles sur fond laiteux.


      A 2h40 Jcb et d'autres ont remballé à cause des cirrus,mais comme par hasard le ciel s'améliore.

      Observation 9291 : NGC7245.
      201x. Cet autre amas ouvert se révèle très riche à 201x.


      D'ailleurs à 3h15 les voiles semblent partis.
      Du coup je décortique un beau groupe Arp dans les Poissons.

      Observation 9292 : NGC375/87 ou Arp331.
      201x. Quelle belle chaîne de 8 galaxies! Je vois la plutôt brillante NGC383, la plutôt brillante à plutôt faible NGC379, les considérablement faibles NGC382, NGC384, NGC385, la considérablement faible à faible NGC380, la faible NGC386 et la très faible NGC387.


      A 3h40 Vénus se lève.
      La buée a recouvert la voiture.

      Je cherche et trouve d'autres galaxies des Poissons aux alentours du groupe Arp.

      Observation 9293 : NGC374.
      201x. Elle se montre faiblement, allongée en vision indirecte.


      La buée gêne désormais sur l'oculaire, épargnant les miroirs.

      Observation 9294 : NGC403.
      201x. Elle est faible, allongée avec la particularité d'avoir un bout incurvé.


      A 4h50 une chouette hulotte et une chevêche dialoguent.

      Observation 9295 : NGC399.
      201x. Comme la précédente, elle est faible. Un météore passe pile dessus pour maintenir ma vigilance. Ca surprend toujours!


      La Voie Lactée hivernale est visible faiblement dans le Cocher.
      Ca ronfle dans le coin.

      Observation 9296 : NGC398.
      201x. Ca devient routinier, elle aussi est faible, et petite.


      Je suis fatigué à 5h15.

      Je finis la nuit sur la comète 29P Schwassmann-Wachmann dans le Bélier, dans l'aube.

      Observation 9297 : comète Schwassmann-Wachmann 29P.
      201x. A la position prévue, elle m'apparaît VI1 à 2 et très très diffuse dans l'aube. Une de plus dans la besace!


      A 5h35 quelques jeunes photographes sont encore levés à l'ouest. Je passe les saluer avant de rejoindre Morphée.
    • By Nicolobrica
      Observée la même nuit que la brochette de galaxies postée plus tôt, voici M1
       
      Je me suis emmêlé les pinceaux pendant le live stack, j'avais prévu des poses de 500ms gain 300/ offset 201, mais je suis resté avec le temps de poses que j'utilise en mode plate solve, 2s... Quand je m'en suis aperçu il etait un peu tard, j'ai malgré tout refais quelques poses de 500ms derrière. Évidemment le résultat du stack avec SC etait dans les choux puisque je n'avais pas les bons darks pour les poses de 2s.
       
      J'ai donc tout repris avec Siril, en prétraitant a part les poses de 500ms et celles de 2s, avant de les aligner puis de les empiler, toujours avec Siril.
       
      Il y a ici 540poses de 500ms et 458 poses de 2s, pour un total de 19'30":
       
       

       
      Le résultat aurait été meilleur avec uniquement des poses de 500ms, mais le gain est déjà très net vs mon premier essai l'année dernière en poses de 30s!
       
      Une brute de 500ms:

       
      Une brute de 2s:

       
    • By alstro
      Bonjour,
       
      C'est un peu tôt pour aller trinquer au Valhalla aussi je me suis décidé de surprendre cette divinité et notamment son casque situé dans la constellation du Grand Chien à environ 15000 années lumière.
      J'ai du commencer par une inspection à la jumelle de tout mon environnement céleste ,  pour définir le lieu adéquat dans mon jardin afin d'éviter les arbres et les bâtiments voisins et de disposer d'environ 3 à 4 heures. Au final je me suis retrouvé dans le jardin de la voisine ( oui, oui, le jardin ).
      Mon équipe habituelle :
      Newton SW254/1000 sur AZEQ6GT _ ASI183MM Pro_correcteur de champ _tout le matos ZW0, roue à filtres ( Astronomik), OAG et ASI290mini avec focuser, moteur EAF . Le tout piloté par ASIAIR Pro depuis mon canapé .
      détail :
      Ha : 30 x 180s _ gain 200 _B1
      OIII : 30 x 180s_gain 200_B1
      Environ 3 heures
      Darks only.  _ -15°C
      Prétraitement et assemblage SIRIL :  L(H/OIII )_ HOO pour RVB
      Traitement : Photoshop et plugins....un petit coup de Topaz Denoise avec masques
      léger recadrage à cause du retournement au méridien et d'un petit reste d'ampglow.  180S et gain 200, ça commence à couiner.
      Normalement le vert/bleu domine dans cette nébuleuse à émission mais j'ai préféré par goût personnel privilégier une dominante Halpha.
      j'ai également un petit souci avec les couleurs/luminosité, car je viens de changer de PC portable et je n'ai pas du tout le même rendu que précédemment ( a suivre...).
      Voilà pour le détail.
      Maintenant , j'attends avec impatience une belle nuit pour taquiner la fourrure de l'Esquimau et ....je vais pouvoir me retirer de chez ma voisine
       
      Bonne santé à tous
      Alain
       

       

    • By T450
      Bonjour à tous,
      Voilà une image qui date de fin novembre mais que j'avais laissée de côté tant le traitement allait être long. Ça a bien été le cas et pour cause : j'ai imagé sur 5 nuits, car c'est au moment où j'ai eu des problèmes de buée sur le hublot de l'altair 183 (heureusement résolus depuis). J'avais fait différents essais de logiciels (entre autre pour mettre en service la résistance chauffante), différents temps de pose, différentes températures, des dofs de tous les côtés, des centaines d'images... Bref, il a fallu du temps pour tout traiter par morceaux cohérents, avec les bons dof et additionner tout ça soigneusement. Au final, il y a près de 8h de pose en luminance, 1h30 par couleur avec malheureusement un crop énorme car j'ai eu aussi des problèmes de suivi et donc de cadrage! Enfin, le principal est sauf et le résultat satisfaisant pour un ciel de plaine de novembre.
      Newton 10" f4 + altair183m pro tec.
      Nathanaël
       

    • By Marc S
      The Crystal  Ball Nebula... ou NGC1514.
       
      J'utilise la même méthode que NGC891. Soit..
       
      33 minutes de pose en luminance (avec la QSI640) de décembre 2019 combinées à
      60 minutes de pose  en RGB  (avec l'ASI533) de ce mois de janvier.
       
      On me l'a demandé :  la focale est de 1500 mm avec un échantillonnage de 0.54"/px et 1"/px.
       
      Bizarrement je n'ai pas fait de réduction d'étoiles comme pour ngc891. Pourtant les couches L étaient prises la même nuit.
      Un seeing changeant durant la nuit?
       
      Donc une boule de cristal qui va nous permettre de prévoir un avenir meilleur, je l'espère.
       
      Bonne soirée.
       
       
       
       

  • Upcoming Events