Bradisback

Test longue pose sans autoguidage.

Recommended Posts

Salut à tous,

 

on ne parle pas assez des possibilités de se passer d’auto guider avec les montures AP 9_9


Bon l’élément primordial étant la MES à mon avis, j’ai passé un peu de temps avec pempro. Je suis arrivé à une erreur inférieur à 20 arc-sec dans les deux axes. 

 

Direction ensuite l’APCC et son Pointing Model 

J’ai réalisé un Model Custom de 156 points en fonction de mon horizon. 

 

3DEC7EE3-12FF-4910-BAA6-A76170BDC928.jpeg.8de7eaab2322f3053a8e706067f55c6a.jpeg
 

Et une heure plus tard le modèle était dans la boîte:

 

A7EA0C0E-4D8C-4692-A06F-7D6F6B98C88D.jpeg.852b91500ee5d58b358a79c601f6e099.jpeg

 

Noter que j’ai un déséquilibre en DEC, j’attends des CP plus fins pour ajuster...

 

Niveau setup, c’est une AP1600 AE avec une AP130GTX et son flattner, avec une Atik One 6

Donc focale de 871mm, photosites de 4,54um, échantillonnage de 1,07 donc...

 

Bon y a plus qu’à tester :D:

 

Une image de 600s:
 

135B07B7-7919-4816-A5D4-C7AAE6219A84.thumb.jpeg.9b14be76a596a047aa7eb57e81bc30d6.jpeg

 

Et voilà une pose de 900s

 

54A6FD32-B8BF-48AA-B145-475EC2E614D3.thumb.jpeg.df8b777c36c10787a1e7d5fb75636a4f.jpeg
 

Et voilà, ça fonctionne plutôt bien 9_9

 

Si vous avez des conseils, n’hésitez pas!

 

Stef

 

Edited by Bradisback
  • Like 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut

impressionnant, bravo. Tu recommandes APCC pour exploiter à fond la monture? J'ai une 900CP4, et la même lunette que toi.

à bientôt

Olivier

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Olivier 

 

Et je pense que nos lunettes seront équipées du même capteur... :)

 

Bonne question pour l’AP900, a priori je dirais qu’il faut la précision des encodeurs pour pouvoir profiter et reproduire pleinement des fonctions de mapping.

Mais si quelqu’un a fait le test sans, ça serait intéressant qu’il nous fasse un feed-back...

 

Quoi qu’il en soit, je pense aussi que si on soigne bien la MES, on pourrait déjà aller loin sans autoguider.

 

Stef

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Stéphane,

Cela confirme des dires de Roland Christen (et ses derniers essais avec la Mach2) sur les possibilités, grâce à la modélisation et à des algorithmes de correction performants de ne plus utiliser  le guidage. Avec les encodeurs il n'y a normalement plus non plus à utiliser la PEC. Les corrections  sont linéaires et douces ce qui explique la rondeur des étoiles. Il n'y a pas les défauts du guidage avec les problématiques de qualité de l'étoile guide dans un ciel changeant et des corrections qui peuvent être par moment plus erratiques.

Les nouvelles routines que Roland intègre dans la nouvelle version du clavier et qui fonctionnera avec les boitiers CP4 et CP5 permettra sans modélisation APCC de faire, entre autres, une correction de suivi sur le chemin parcouru pendant une séance photo par une modélisation simplifiée sur 3 ou 4 étoiles. Je pense donc qu'avec les montures sans encodeurs comme les Mach1, AP900 ou AP1200 (Ou AP1100 et  AP1600 sans encodeurs) cela pourra faire le job. Mais il faudra pour cela d'avoir les nouvelles versions logicielles Clavier et CP4 et elles ne sont pas encore en ligne.

Mon impatience de pouvoir aussi tester ne cesse de grandir ...

Dominique

 

Edited by dudugaz
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Dominique, 

oui j’ai aussi l’impression que c’est encore plus facile d’obtenir des étoiles rondes, ça "rebondit" moins sur une étoile guide...

Et puis c’est vraiment agréable de pointer un objet et lancer les poses directement. De faire des retournements au méridien et ne pas se tracasser pour retrouver une étoile guide sur laquelle réaccrocher... Ça fait une source de problème en moins...

 

Intéressante aussi tes infos concernant la prochaine MAJ, ça sera super utile pour le nomade ou pour ceux qui n’ont pas l’APCC...

 

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/04/2020 à 12:59, Bradisback a dit :

Quoi qu’il en soit, je pense aussi que si on soigne bien la MES, on pourrait déjà aller loin sans autoguider.

 

Le 06/04/2020 à 16:41, Bradisback a dit :

oui j’ai aussi l’impression que c’est encore plus facile d’obtenir des étoiles rondes, ça "rebondit" moins sur une étoile guide...

 

C'est aussi ma conviction. Mais c'est vrai pour n'importe quelle monture...

 

Pour le guidage, j'ai peu d'expérience. J'ai juste vérifié que la qualité d'image semblait se dégrader en fonction de l'inverse de la focale.

Vieux de la vieille, on guidait à l'oculaire réticulé avec une focale de 700 pour  un appareil photo équipé d'un télé de 200... La mode semble être de mettre des mini lunettes pour le guidage alors que j'ai tendance à penser que la régulation de vitesse se fera de manière plus fine si la focale de l'instrument guide est supérieure à la focale de l'instrument imageur... ( à taille de pixel équivalente entre les 2 caméras) C'est un problème d'échantillonnage.  Si je veux corriger d'un ou d'un demi pixel sur l'imageur, quelle doit être ma résolution sur la caméra guide et comment y arriver.

 

Bon, je vais chercher mon AP900 cet après midi. :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Pascal C03 a dit :

Bon, je vais chercher mon AP900 cet après midi. :)


Tu nous feras un compte-rendu ;) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenu Pascal C03 sur notre petit groupe.

Perso j'ai fini par passer au diviseur optique. Cela peut être plus problématique pour trouver un étoile guide, mais cela soulage de l'installation du lunette guide et des contraintes qui vont avec.

Comme je suis pour le moins d'emmer... possible, aujourd'hui je n'ai plus ce soucis ... puisque je ne guide plus ... même avec le C11.

Il faut voir les possibilités pour une AP900.

Avec APCC pro  et/ou la nouvelle raquette pour boitier GTOCP4/CP5 la modélisation et des routines de correction de suivi permettront certainement de se passer de guidage sur les montures sans encodeurs. Il faut donc en tenir compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 @Bradisback 
Hello Stef,

 

Ayant la même monture que toi je me pose la question de la nécessité de l’APCC (qui n’est pas venu avec la monture rachetée en occasion) pour le pointage.
 

As-tu ou faire des comparaisons de la précision de pointage avec et sans le modèle de ciel fait dans APCC?

 De mon côté je n’ai pas encore regardé comment modéliser le ciel dans prism (avec la gestion de la monture via ASCOM), le suivi est évidemment excellent (au erreurs près  dues à la réfraction atmosphérique et à la MES), mais le pointage est parfois complètement dans les choux. Il est possible que ça soit dû à un conflit entre le driver ASCOM et la raquette, mais dans l’absolu j’aurais été intéressé par avoir un retour sur l’impact du modèle de pointage de l’APCC ce sort étant loin d’être gratuit !

 

merci 

 

Simon

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Simon @AlSvartr,

Première question, as-tu des encodeurs montés sur ta 1600?

Non malheureusement, ou en tout cas, aucune valeur sauvegardée pour comparer le avant/après modèle, j'ai juste pointé comme ça avant de réaliser le modèle, c'est déja très correcte
Si c'est complètement dans les choux, j'aurais aussi tendance à dire qu'il doit y avoir un conflit quelques part...
Pour te donner un exemple, avant c'est comme lorsque j'utilisais la 900, tu lances un pointage, et il te centre l'étoile ou l'objet à quelques photosites près, un petit coup de recentrage avec Maximdl et j'étais bon. J'ai utilisé avec beaucoup de plaisir cette 900, peu de frustration, c'était très fiable, je pouvais toujours compter sur elle.
Ici avec les encodeurs et le modèle, il t'amène pile sur l'étoile ou l'objet, c'est incroyable de précision (avec mon setup).

Je reste dispo

Stef


 

Edited by Bradisback
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, Stef,

 

Oui c’est la version avec encodeurs. Ces derniers fonctionnent très bien, l’EP est réduite sous la barre des 0.2 arcsec environs. Mais au niveau pointage ce n’est pas glorieux, j’ai mieux avec l’em400 pilotée via ASCOM et carte du ciel ce qui n’est pas normal.
 

Avec la 1600 j’ai des erreurs de pointage autour de 10 à 15 arc min alors que la MES est meilleure que la minute d’arc. Il y a bien sûr la réfraction atmosphérique qui peut jouer, l’orthogonalité de l’axe optique par rapport à l’axe de déclinaison, celle entre l’axe de RA et de DEC,… il faut vraiment que je fasse un modèle de pointage avec Prism pour évaluer la source principale d’erreur. Et comme tu le dis il est possible qu’il y ait un conflit quelque part, par exemple entre la raquette et le driver ASCOM… bref il faut que je teste tout ça quand je beau temps revient …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Simon,

Petite question est-ce que ton Keypad est bien en "Auto connect: Yes"?
A mon avis tu dois avoir un petit conflit dans les coordonnées entre la monture et les programmes qui s'y connectent... faut trouver d'où ça vient... Mais une 1600 avec encodeurs, tu mettras dans le mille à tous les coups après 1 Sync... 

C'est effectivement un cout l'APCC, et je ne sais pas si Prism peut le remplacer complètement, tu nous diras...
Si ce n'est pas le cas, je pense que ça vaut malgré tout le cout de prendre la licence, ce serait dommage d'avoir une monture comme ça et de la laisser "bridée". 
Pas moyen d'avoir la licence via son ancien propriétaire?

Question Bis: tu as quoi comme instrument, pas de flexion de ce coté?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bradisback a dit :

Petite question est-ce que ton Keypad est bien en "Auto connect: Yes"?

 

Bé non justement il est en EXT, mais il me semble que dans les derniers essais je ne confirmais pas ce choix à l'allumage de la raquette.

 

Il y a 3 heures, Bradisback a dit :

A mon avis tu dois avoir un petit conflit dans les coordonnées entre la monture et les programmes qui s'y connectent

 

Oui c'est très probable!

 

Il y a 3 heures, Bradisback a dit :

C'est effectivement un cout l'APCC, et je ne sais pas si Prism peut le remplacer complètement, tu nous diras...
Si ce n'est pas le cas, je pense que ça vaut malgré tout le cout de prendre la licence, ce serait dommage d'avoir une monture comme ça et de la laisser "bridée". 
Pas moyen d'avoir la licence via son ancien propriétaire?

 

D'après ce que j'ai pu lire, les modèles de pointage dans Prism sont très efficaces, d'autant plus que le plate solving est basé sur des catalogues assez précis (la précision des catalogues utilisés pour le plate solving étant meilleure qu'avec astrometry.net apparemment). Je n'ai cependant pas encore une vision d'ensemble suffisante pour comprendre les avantages "uniques" d'APCC par rapport à Prism en terme de la gestion de la monture, ou pour le dire autrement, qu'est ce qui justifierait de débourser  400 dollar  de plus :) 

 

Il y a 5 heures, Bradisback a dit :

Pas moyen d'avoir la licence via son ancien propriétaire?

 

Ca pourrait, je dois le contacter. Je sais qu'AP demande des frais de transfert de licence, mais j'imagine que ça n'est pas non plus des milles et des cents.

 

Il y a 5 heures, Bradisback a dit :

Question Bis: tu as quoi comme instrument, pas de flexion de ce coté?

 

Un newton 400 Axis. Il va clairement y avoir des flexions, plus qu'avec une lunette par exemple, mais vu la mécanique du primaire et du secondaire, et le tube carbone très très très rigide, je ne pense pas que ça va être gigantesque. Mais là aussi le modèle de pointage m'en dira plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites